Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armée belge


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Je ne trouve pas l'article original du Soir pour avoir les détails, mais voici ce qu'en dit La Dernière Heure:
 

L'armée belge sera incapable d'assumer ses responsabilités internationales
elle est l'une des conclusions assénées mardi soir à l'Ecole royale militaire par le spécialiste de l'économie de Défense, le Pr. Wally Struys.
"Si rien ne change, la Belgique ne pourra plus assumer ses responsabilités au sein de l'Union européenne, de l'Otan et de l'ONU, et participer de façon proportionnelle au partage des charges, des risques, des missions". Telle est l'une des conclusions assénées mardi soir à l'Ecole royale militaire par le spécialiste de l'économie de Défense, le Pr. Wally Struys, dont fait écho le journal Le Soir mercredi.
Pour la première fois, l'étude du professeur prenait en compte les nouvelles coupes budgétaires annoncées par le gouvernement Michel. Des coupes qui, en regard de l'évolution probable du produit intérieur brut de la Belgique d'ici à 2019, feraient passer à 0,48% le ratio entre PIB du pays et budget de Défense - la norme Otan étant fixée à 2%.
Le Pr. Struys souligne l'incohérence entre ces chiffres et la teneur de l'accord de gouvernement, alors que ce dernier reconnaissait que "le budget de la Défense a très largement contribué au processus d'assainissement de nos finances publiques ces dernières années".
Selon le Pr. Struys, "si rien ne change, la Belgique ne pourra plus assumer ses responsabilités" internationales.

 
Source: http://www.dhnet.be/actu/belgique/l-armee-belge-sera-incapable-d-assumer-ses-responsabilites-internationales-545081663570fe7cfbf93159

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le nouveau chef d’état-major dont j'ai lu l'interview dans Le Soir ce weekend ne s'en cachait pas : à l'avenir la Belgique fera juste de la formation d'armées étrangères.

 

Une réflexion d'un lecteur de la DH assez intéressante : quel intérêt pour le parti au pouvoir en Belgique (NVA) d'assumer les obligations internationales d'un pays qu'il considère comme "illégitime" ?

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Guest Dorfmeister

Article paru dans Le Soir de lundi (je le fais de mémoire, donc date à vérifier) sur la nomination des deux plus proches conseillers du nouveau ministre de la Défense: il s'agit de deux hauts gradés issus de la Composante Air. Inutile de préciser que ce choix risque de peser lourd dans la balance du renouvellement des F-16 (ce que l'article mettait en lumière également).

 

Désolé de ne pas être plus précis, je l'ai lu vite fait au boulot et je n'ai pas eu le temps de noter plus de détails ;)

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Selon une dépêche de l'agence Belga, avec 1,55 milliard d'euros à faire dans les 5 ans, l'armée belge pourrait perdre un tiers de ses personnels dans les années à venir. Des casernes devraient également fermer ainsi qu'une des deux bases F16, Beauvechain ou Florennes ? Le nouveau ministre de la défense Steven Vandeput devrait exposer sa politique générale sur la défense le lundi 17 novembre. Affaire à suivre....

Link to comment
Share on other sites

Selon une dépêche de l'agence Belga, avec 1,55 milliard d'euros à faire dans les 5 ans, l'armée belge pourrait perdre un tiers de ses personnels dans les années à venir. Des casernes devraient également fermer ainsi qu'une des deux bases F16, Beauvechain ou Florennes ? Le nouveau ministre de la défense Steven Vandeput devrait exposer sa politique générale sur la défense le lundi 17 novembre. Affaire à suivre....

 

Comme l'armée belge, c'est aujourd'hui 30.000 hommes (et femmes) tout compris et toutes armes confondues, des généraux aux cuistots, il ne restera pas grand chose côté effectifs!

 

Pour ce qui est des bases aériennes, il doit y avoir une erreur: les avions de chasse ont quitté Beauvechain en 1996, il n'y a plus que des SF260 Marchetti qui y sont basés et, je pense, des A109 (ou c'est en projet?). Les deux bases de F-16 sont Florennes et Kleine Brogel, et c'est là qu'on arrive dans la dimension belge: l'une est en Wallonie (Florennes), l'autre en Flandre (Kleine Brogel). Les bases sont aussi un enjeu économique et ed développement local: en fermer une des deux, c'est fâcher la communauté correspondante. On prêtait au ministre de la défense précédent, Pieter De Crem (chrétien démocrate conservateur flamand), le projet de fermer Florennes, ce qui agaçait prodigieusement certains élus wallons. Son successeur, Steven Vandeput, est lui nationaliste flamand membre d'un parti qui prône ouvertement la disparition de la Belgique et la création d'une république indépendante de Flandre (et des économies drastiques revenant à définancer massivement l'état, pas seulement l'armée), ça ne doit pas rassurer les élus du côté de Florennes!

Edited by Bat
Link to comment
Share on other sites

 

Pour ce qui est des bases aériennes, il doit y avoir une erreur: les avions de chasse ont quitté Beauvechain en 1996, il n'y a plus que des SF260 Marchetti qui y sont basés et, je pense, des A109 (ou c'est en projet?). Les deux bases de F-16 sont Florennes et Kleine Brogel,

 

OK, j'ai compris: l'erreur concerne le type d'avion, et non la base. En gros, on dit que 2 bases en Wallonie, c'est trop et que l'armée serait mise en demeure de choisir entre maintenir Beauvechain et fermer Florennes (rapatriement du Wing de chasse à Kleine Brogel), ou fermer Beauvechain (pour aller où?) et maintenir le wing à Florennes. Côté flamand, on fermerait la base de Koksijde (40° escadrille d'hélicoptères de Coxyde, qui est en train de remplacer ses SH-3 Sea King par 4 NH-90).

Edited by Bat
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces précisions, effectivement les F16 c'est Klein-Brogel et Florennes, j'avais pas percuté sur ce sujet. Quoi qu'il en soit la diminution de la dette avec ses réductions budgétaires à bon dos, je ne sais pas ou cela va s'arrêter et que va t-il rester de la défense belges ? Le réveil risque d'être douloureux si une surprise stratégique ce faisait jour sur l'Europe. l'affaire ukrainienne devrait faire réfléchir les politiques.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces précisions, effectivement les F16 c'est Klein-Brogel et Florennes, j'avais pas percuté sur ce sujet. Quoi qu'il en soit la diminution de la dette avec ses réductions budgétaires à bon dos, je ne sais pas ou cela va s'arrêter et que va t-il rester de la défense belges ? Le réveil risque d'être douloureux si une surprise stratégique ce faisait jour sur l'Europe. l'affaire ukrainienne devrait faire réfléchir les politiques.

 

Sans vouloir faire le cynique blasé, le problème n'est pas tant celui de la défense belge que celui de la Belgique. Que restera-t-il de la Belgique à l'issue de la législature en 2019? Y aura-t-il seulement encore une Belgique?

 

Entre les prétentions le programme nationaliste indépendantiste flamand du premier parti flamand de la coalition et les annonces de ces 15 derniers jours... Car ça a été un festival: entre des ministres qui célèbrent les anciens collabos pro-nazis, l'annonce de l'amputation de plus de 20% du budget des chemins de fer, des institutions scientifiques et culturelles fédérales (comme l'Institut Royal Météorologique ou l'Institut d'Aéronomie Spatiale, pour ne parler que des plus connus), ou carrément la suppression pure et simple (vous avez bien lu) de différentes institutions dont le service de la politique scientifique fédérale, la proposition de retirer "national" du nom de toute institution qui portait encore cet adjectif par erreur, on ne fait pas dans le détail: la N-VA qu'on prétendait calmée attaque la Belgique au bulldozer systématiquement, consciencieusement, partout où ils peuvent et à chaque occasion. C'est HS, mais on ne peut pas penser ni comprendre l'évolution de la défense belge sans prendre en compte le contexte d'évaporation de la Belgique mise en œuvre par certains partis. La Belgique n'a pas de problème particulier avec son armée (si ce n'est qu'elle s'en f... car elle pense que ça ne sert à rien et que l'UE et l'OTAN sont là pour s'occuper de ça, mais ça n'est pas propre au pays), mais elle a un (sérieux) problème avec la Belgique!

Edited by Bat
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

A mon avis la Flandre espère une alliance avec les Pays-Bas et pour les Wallons l'armée ce n'est pas leur préoccupation première. 

 

@ Bat 

 

Il n'y a pas de cynisme. 

 

Le pire c'est que ce qui arrive aujourd'hui je m'en doutais depuis un petit temps. Lorsque le pays était sorti de la crise politique (plus de 300 jours sans gouvernement) tout le monde avait dit que c'était merveilleux, que l'unité de la Belgique était assurée et que, surtout, la N-VA ne se remettrait pas de son échec à saboter le gouvernement.

 

En fait on avait juste gagné du temps. La N-VA allait revenir en force et les nationalistes flamands ne pouvaient que sortir plus motivés de ce demi-échec.

 

Maintenant on y est. La N-VA occupe tous les ministères-clés, le premier ministre (j'ai même oublié son nom) est juste un personnage falot qui sert de "vitrine" et servira de fusible en cas de problème.

 

C'est bien la N-VA qui est aux manettes et le pays n'en sortira pas intact. 

Edited by Kiriyama
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

A mon avis la Flandre espère une alliance avec les Pays-Bas et pour les Wallons l'armée ce n'est pas leur préoccupation première. 

 

Comme je l'ai déjà dit ici, pour les Flamands non plus.

 

La N-VA, comme la plupart des partis flamands (et même wallons, sur le coup), est européenne et atlantiste: un état flamand, oui, mais une défense européenne intégrée à l'OTAN. La N-Va n'a rien à faire de la défense: elle n'y consacre pas une ligne dans son programme, et quand elle parle de l'armée, c'est pour exiger qu'elle fasse des taches de police voire de gardiennage dans les rues d'Anvers.

Edited by Bat
Link to comment
Share on other sites

C'est bien la N-VA qui est aux manettes et le pays n'en sortira pas intact. 

 

Effectivement: je connais pas mal de journalistes et dans le milieu, on murmure même pas discrètement que le gouvernement est, dans les faits, dirigé depuis l’hôtel de ville d'Anvers. C'est-à-dire (pour les non Belges) par Bart De Wever, président de la N-VA et bourgmestre de la ville, qui a refusé d’être dans le gouvernement en prétendant ne pas voir ce que pourrait y faire la N-VA. Si Bart De Wever tousse, tout le gouvernement s'enrhume. Par contre, ce qui est intéressant, c'est que cette situation réveille les oppositions entre partis flamands, et notamment entre la N-Va et le CD&V ou l'Open-VLD sur plusieurs questions, et ça c'est nouveau: ils osent (enfin) affirmer leur propre ligne politique alors que la politique flamande semblait tétanisée par la N-VA depuis 5 ou 6 ans, chaque parti essayant de montrer aux électeurs flamands qu'ils étaient les plus N-VA-compatibles.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Et pan! pour ceux qui pensaient —il y a à peine 3 ou 4 semaines— que le budget de la défense serait sanctuarisé:

 
L’armée réduira fortement ses dépenses et les opérations à l’étranger en 2015

L’armée ne licenciera personne mais réduira fortement ses dépenses de fonctionnement et d’investissements l’an prochain pour réaliser les 225 millions d’euros d’économies imposées par le gouvernement Michel 1er, prélude à des coupes claires de près d’1,6 milliard d’euros cumulées sur la durée de la législature, a annoncé mardi le chef de la Défense (Chod), le général Gerard Van Caelenberge.

L’an prochain, les investissements seront réduits à zéro, le recrutement et l’entraînement de 20 %, les travaux de maintenance étalés dans le temps et les dépenses de fonctionnement diminuées, avec un « ajustement » des engagements opérationnels à l’étranger, a précisé le « patron » de l’armée au cours d’un point de presse à Bruxelles.

« Nous ne serons pas en mesure de tout payer » en 2015, a-t-il admis à propos de commandes antérieures de matériel qui restent à régler. (...)

 

 

 

Suite: http://www.lesoir.be/710927/article/actualite/belgique/2014-11-18/l-armee-reduira-fortement-ses-depenses-et-operations-l-etranger-en-2015

Link to comment
Share on other sites

Guest Dorfmeister

La crédibilité de la déclaration gouvernementale n'aura donc pas tenu longtemps...

 

Bon, reste à voir en avril prochain le détail du plan décennal. Mais bon, il ne faudra pas espérer grand chose de mirobolant.

Link to comment
Share on other sites

Si même la presse généraliste se met à en parler.

 

Comme quoi, finalement c'est un sujet dont on commence à prendre conscience de l'importance (la guerre en Ukraine n'y étant sûrement pas pour rien).

 

Je ne pense pas que ce soit une inquiétude spécifique par rapport à l'armée ou à la situation internationale.  Si on remet ces discours inquiets dans le contexte politique plus général, ils sont très similaires aux dénonciations d'autres institutions fédérales qui ne sont ou seront plus en mesure d'accomplir correctement leurs missions: les services scientifiques fédéraux, les musées fédéraux, les institutions culturelles fédérales, l'Institut Royal Météorologique, etc. C'est juste un peu plus voyant avec l'armée car cela concerne plus de monde (en personnel) et de moyens (budgets, investissements) que pour les précédents, mais ça n'est pas très différent. Le gouvernement (et en son sein la N-VA) ne cible pas l'armée de manière spécifique, il cible toutes les institutions fédérales, quelles qu'elles soient, suivant une idéologie double: celle de la décroissance de l'état (perspective libérale) au service du nationalisme flamand (faire disparaitre la Belgique par "évaporation" au profit des entités fédérées de plus en plus désignées comme confédérées: on l'a récemment vu avec le projet d'agence spatiale qui serait co-dirigée par les deux —deux pas trois!— régions comme si elles étaient des états ayant chacun leurs objectifs propres).

Edited by Bat
Link to comment
Share on other sites

Concrètement la réduction capacitaire systématique des forces armées ne date pas du gouvernement de droite. C'est une constante depuis un quart de siècle voir davantage. Une volonté partagée au sein du pays à l'exception de quelques députés un peu plus au fait des réalités.

 

Loin de la Cour des comptes, le ressenti au sein des Para-Commandos.

 

http://www.rtbf.be/info/article/detail_le-contrechamp-de-7-a-la-une-la-deprime-des-paras?id=8432214

Link to comment
Share on other sites

C'est très juste: il faut voir cette évolution sur 25 ans. Mais ce qui est en jeu ici, c'est qu'en appliquant à l'armée le même traitement qu'aux autres institutions fédérales dé-financées (ni plus, ni moins: l'armée n'est pas plus ciblée que les autres), et pour les même raisons que pour ces autres institutions (à savoir: économies publiques et décroissance de l'état, surtout fédéral), on se retrouve dans une situation où l'armée ne saura plus rien faire, même remplir ses missions de base. Je ne donne pas 5 ans pour que, ce constat fait, on propose dans certains partis de carrément supprimer l'armée (à quoi bon payer pour une armée qui ne sait quand même rien faire: l'argument se tient plus ou moins) et se calquer sur un modèle islandais ou luxembourgeois, en arguant que de toute façon l'OTAN et l'UE sont là pour assurer la protection du pays.

 

Je ne dis pas qu'on va le faire, je dis que l'idée va progresser de plus en plus dans l'espace public.

Edited by Bat
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,948
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Jaguar28
    Newest Member
    Jaguar28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...