Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Sovngard

Members
  • Posts

    3,334
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    12

Everything posted by Sovngard

  1. A-t'on confirmation que la charge militaire de 150 kg du Neptune contient des charges génératrices de noyaux multiples ? On parle d'une charge unitaire ; explosive à fragmentation. On remarquera que les lanceurs OSA-M sont rétractés.
  2. https://www.lemonde.fr/international/article/2022/04/15/paris-leve-un-coin-du-voile-sur-ses-livraisons-d-armes-en-ukraine_6122296_3210.html L'article est payant, a-t'on une idée exacte du matériel livré par la France ?
  3. La protection du toit contre les sous-munitions aériennes antichar nécessite l'ajout d'un blindage épais et de repenser complètement les trappes et volet d'accès au compartiment de combat.
  4. Les chenilles du Maus étaient entrainées par deux moteurs électriques Siemens-Schuckertwerke, il suffisait donc de les connecter, à l'aide de câbles électriques, à une génératrice installée sur la berge, le but étant de téléguider le char, dépourvu de son équipage, durant son franchissement en submersion. Apparemment, le char Titan (AMX-30B) serait également appelé AMX-32 dans certain épisodes (à confirmer), ce qui laisse à penser que cette série télévisée aurait influencé l'ARE et l'AMX-APX qui développèrent le "vrai" AMX-32 quelques années après.
  5. Même avec un moyen de transport adapté, la taille des vaisseaux demeure vraiment un problème
  6. Non, la raison pour laquelle la partie avant du toit de la tourelle a été recouverte de blindage réactif explosif est dû au fait que le toit n'est pas plat, sa faible inclinaison reste suffisante pour laisser passer une flèche. Relikt n'emploie pas de charges coupantes.
  7. La flèche n'est pas affectée par le brouillage. Mis à part la lueur du départ de coup, elle ne laisse pas de traînée durant son vol, pouvant révéler la position de son lanceur. Plus compacte qu'un missile, elle est plus difficile à intercepter par la munition tueuse d'un système de protection active.
  8. La France doit-elle développer un char "moyen" en parallèle du programme MGCS ? https://www.meta-defense.fr/2021/08/17/la-france-doit-elle-developper-un-char-moyen-en-parallele-du-programme-mgcs/?fbclid=IwAR1IygN2zMSJXs6Bze1ni7VFnPS2nuemgaxit8aOA_R7mBb2N4yLTlmqNDg
  9. Dans le Raids n°415 de février 2021, Marc Chassillan évoquait le GMP Powerpack 350S pour son concept de "char employable", alternative locale et abordable au MGCS :
  10. @Rescator Tu confirmes qu'il s'agit bien de la TML 105 surblindée ?
  11. Les capacités de franchissement ont sensiblement évolué mais je ne pense pas que cela apporte une solution pour outrepasser ces obstacles. Char 57 : obstacle vertical : 91,4 cm / fossé à bord franc : 3,35 m Char 68 : obstacle vertical : 80 cm / fossé à bord franc : 2,6 m Char 87 : obstacle vertical : 110 cm / fossé à bord franc : 3 m M1A1 : obstacle vertical : 124 cm / fossé à bord franc : 2,74 m Leclerc S1 : obstacle vertical : 125 cm / fossé à bord franc : 3 m Soulignons aussi que les chars actuels sont plus lourds et possèdent un rapport puissance/poids plus avantageux, cela pourrait leur donner une "inertie" plus conséquente lorsqu'ils s'élancent à pleine vitesse vers un obstacle.
  12. Un article publié par l'Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis sur les plaques accélérées par choc (NERA en anglais) que l'on retrouve dans le blindage des chars de combat tels que le Leopard 2, Abrams, AMX-40, T-72B, Merkava 3, ... https://www.mdpi.com/1996-1944/14/12/3334 Bonne lecture
  13. Précisons que les Challenger 2 déployés en Irak ont toujours été muni d'un kit de surblindage.
  14. Il a été conçu spécifiquement pour pallier aux défauts du char de combat intérimaire Challenger 1, le Challenger 2 n'a jamais été en mesure de concurrencer ses équivalents occidentaux.
  15. La tourelle du Challenger 2 est constituée à la base d'une "carcasse" intégralement moulée, en acier pesant 9 tonnes, elle reçoit ensuite son blindage composite Chobham avant d'être recouverte d'une carapace externe faite de plaques d'acier. Le poids total est de 20,5 tonnes.
  16. Un article sur le nouvel obus-flèche français de 120 mm, le SHARD : https://www.edrmagazine.eu/nexter-120-mm-shard-towards-tailored-apfsds-solutions
  17. Les conséquences d'une désolidarisation de la coiffe balistique du reste du corps de la flèche :
  18. Pourquoi le T-14 Armata possède des tuiles de blindage réactif explosif de grande dimension ? Un youtubeur a peut-être bien trouvé la réponse :
  19. Le M1128 Stryker MGS c'est fini ! Du moins dès 2022 : https://www.military.com/daily-news/2021/05/12/army-ditching-all-of-its-stryker-mobile-gun-systems.html
  20. Leur problème était qu'ils se sont retrouvés, au fil des années, avec différentes munitions dédiées à des usages trop spécifiques, d'où la mise au point d'une munition polyvalente à la fin des années 2010 : Des innovations peuvent être également réalisées dans les domaines de la métallurgie du barreau, de la pyrotechnie (poudre, amorce), de l'architecture (sabot et flèche), etc ... En tout cas, ce qu'il y a actuellement chez l'opposant ne justifie pas un passage à un calibre supérieur.
  21. Je dirais plutôt, des photos qui resurgissent.
×
×
  • Create New...