cracou

Members
  • Compteur de contenus

    867
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

311 Excellent

À propos de cracou

  • Rang
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

1242 visualisations du profil
  1. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    Oui et non. Oui sur presque tout. Non sur le mépris de l'étranger car en pratique le Japon s'était refermé (et s'étaiet pris une pilée en Corée). L'étranger tout simplement n'existait pas dans leur vision entre 1600 et 1850. Soudain les Européens apparurent et les japonais furent saisis d'une peur panique: se retrouver colonisés. Depuis près de 300 ans les Samouraï existaient et ne servaient à rien. Ils taient des rouages administratifs avec une valeur combattante proche de 0. Et en plus contre toute évolution sociétale! Il existe un exemple connu: un officier de marine américain a fait une compétiation de coupe et les japonais furent plus que surpris de constater que le sabre modèle basique américain arrivait aux mêmes résultats que leurs super sabres... L'industrie avait sorti une lame d'acier standard largement aussi bonne que 2000 ans d'artisanat. Donc les japonais se dirent: si on ne veut pas être colonisé, on deviendra occidentaux et on colonisera. D'où l'adoption des costumes diplomatiques etc etc. Le mépris de l'étranger n'arrive que très tardivement avec la guerre de 1905 où les Russes sont au delà du mauvais. Dans les années 20-30 les officiers japonais comprirent bien que leur puissance économique était lamentable et donc ils développèrent le concept de "moral", de "supériorité intrinsèque". En gros "comme on ne peut pas vaincre par le nombre ou les armes on suppose que l'on vaibcra car notre moral est meilleurs". C'est de l'autosuggestion "on est meilleur car on est meilleur et donc on gagne". Et le pire c'est le ques faits semblent leur donner raison: les Mandchouriens n'arrivient à rien. Les Chinois s'effondrent, les anglais et Français sont humiliés en Europe. Sauf que contre les Russes ils se prennent une branlée majeure et brusquement ils se rendent compte que ça va pas le faire contre une armée mécanisée. Donc ils se disent "les américains sont industrialisés mais faibles car on a besoin qu'ils soient faibles pour qu'on gagne donc ils sont faibles". Et au début tout va bien car ils affrontent les pires des unités alliées: une armée philippine pas encore au point (franchement à 60 jours près c'était une toute autre histoire, il y avait en mer le fameux convoi Pessacola qui aurait pu à lui seul planter les japonais sur l'île). Tout à fait et c'était logique: tout était pensé pour l'attaque. A quoi ça sert de se préparer à encaisser si on sait ne pas pouvoir encaisser car on doit forcément gagner de suite?
  2. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    Tout à fait. C'est, avec le recul, totalement stupide: ils se sont fait ramasser par les Russes, ils ont les bras plein avec la Chine et pensent gagner....
  3. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    Tu à la fois tout à fait raison et totalement tort.... Oui les japonais auraient tenu plus longtemps avec des escorteurs, mais non ils ne pouvaient pas. Les japonais devaient raisonner à somme nulle: ils avaient 5 millions de tonnes de navires constructibles et une quantité d'essence finie et un nombre de gens formés finis. Ils ont donc très bien formé les gens avec les ressources dispo et on tout tout basé sur un gain rapide. En simplififant, ils ont zergé, comme dans les jeux de STR: ils ont tout misé sur une victoire rapide où l'autre aurait ét dégoûté et aurait abandonnée. Sauf que le rush a foiré et que les américains ont protégé leur camp de base, ont construit et ont foncé alors que les japonais avaient utilisé toutes leurs ressources. Les Japonais ne pouvaient gagner qu'en supposant que les USA allaient abandonner ET allaient attaquer comme prévu., de la manière prévue, au moment prévu.
  4. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    si si, et à raison: ce n'est pas que les Japonais soient nuls, mais ils n'ont plus rien à mettre en face. Je ne suis pas d'accord. Tu mélanges des navires très endommagés et retirés du combat (Franklin) et d'autres (Essex) où les dommages sont très mineurs (moins de 15 jours de réparation et participation totale aux raids suivants). Donc oui de nombreux navires sont endommagés mais l'impact réel sur les forces est réduit (je n'ai pas dit nul) car l'immense majorité d'entre eux reviennent sur le front rapidement (sans parler des PA anglais qui pour une fois ont un gros avantage avec le blindage). Je ne suis pas d'accord : les raids de juillet 45 montrent que les américains se sont installés juste devant les ports Japonais et bombardent presque librement. Là oui. En fait les opérations aériennes sont conçues (historiquement) comme des raids isolés avec de la CAP et des patrouilles. Tout le principe est d'éviter d'avoir des appareils chargés et armés sur le pont quand on ne va pas les lancer de suite. A force d'attaquer n'importe comment et n'importe quand, les japonais ont eu le coup de bol: l'appareil qui passe au travers de la CAP et qui arrive juste au moment où on arme et ravitaille. Fallait bien que ça arrive. Tout à fait. Pour simplifier ils ont devant eux une situation d'une complexité délirante avec littéralement des dizaines de formations et d'appareils en l'air. De nos jours c'est déjà limite gérable, alors sans partage d'information et uniquement des radios capricieuses ça a dû être chaud patate à gérer.
  5. C'est totalement faux. Affirmer le contraire revient à faire preuve d'une mauvaise foi totale. En Irlande on ammenait les enfants aux manifestations anti anglaises en 1974? Aux USA dans les manifestations pour les droits civiques? En France en 68? On peut faire des milliers d'exemples. Quand on sait que ça va forcément dégénérer, on ne vient pas avec des enfants. C'est un comportement criminel de la part des parents.
  6. Sauf que cette position, elle ne tient pas la route un quart de seconde. C'est une très bonne défense contre une armée qui envahit un pays car là out le monde comprend la situation. Là tu parles d'une foule où personne n'a atteint les barbelés, personne n'a démantelé les barbelés, personne n'a atteint le mur, personne n'est passé de l'autre côté du mur. "Soit eux soit les notres" c'est valide en 1891 entre une foule en grève et des soldats de base mal formés et débordés. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fusillade_de_Fourmies C'est risible et ridicule quand on parle d'une armée moderne qui fait face depuis près de 30 ans aux mêmes actions et qui réplique par du tir à longue distance depuis des positions renforcées. En quoi exactement la moindre unité a été mise en danger? oit dit en passant il y a un problème fondamental de communication: depuis le temps les garde frontière devraient être des pro formés pour et avant tout responsables du maintien de l'ordre. Demander à une armée de faire ce genre de gestion de foulu c'est absurde. Une armée n'a pas les compétences. C'est un travail de gendarmerie (protégée par l'armée). Sur ce coup là les pays arabes étaient clairement les agresseurs.... Attention .
  7. Une question: est ceque je peux avoir un récit factuel et clair des événements? Je ne veux pas de rhétorique mais des informations et des précisions sur les images disponibles. Je ne connais pas assez le sujet mais est ce qu'on peut avoir une liste des faits comme: la ligne frontière est là, cette ligne veut dire ça, etc. Ensuite est ce qu'on peut montrer sur des cartes qui était où et a fait quoi. Juste des faits. Ce sera déjà un bon début car je vois des centaines de posts où on se renvoie les responsabilités. Maintenant sur la perception des faits, elle est évidemment défavorable aux israéliens. En termes de communication il devraient évidemment permettre aux gens du hamas de passer en force la frontière et reculer un peu. Le mieux, et de loin, serait de leur permettre d'avancer jusqu'à un village. Cela aurait placé le Hamas devant un vrai problème: toute destruction se serait retournée totalement contre eux puisqu'il aurait été facile de dire après "vous voyez bien, si on les empêche de passer c'est parce qu'ils ne veulent pas manifester mais tout détruire". Ne rien détruire leur aurait fait perdre du soutien populaire. Par ailleurs, savez vous pourquoi il n'y à qu'à Gaza que cela arrive? Est ce qu'ailleurs le contrôle vient plus de l'OLP qui est plus pro saoudien?
  8. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    "Les procédures anti-kamikaze datent de nov/déc. 1944 aux Philippines elles sont le fruit d'une réflexion menée notamment par le V-A McCain" Les premières mesures si je peux préciser. Il y a eu ensuite de nombreux amendements y compris au dernier moment ( à Okinawa). "quant à la qualité des pilotes japonais elle est déjà très basse en juin 44 aux Mariannes" Disons que c'est pas bon. Ca passe ensuite au mauvais puis au déplorable avant d'atteindre le totalement minable. Le rendement très faible des dernières attaques est en partie expliqué par ça. "Ce qui change vraiment au large du Japon c'est le volume des assauts et la faible distance des côtes quant il est mis hors de combat le Franklin est à 50 nautiques de Honshu" Je dirais qu'à la fin les amiraux US méprisent totalement les japonais. Les bombardements côtiers de juillet et la présence des PA aussi près des côtes est tout simplement hallucinant et montre à quel point l'aviation japonaise était liquidée. Le Franklin est une exception totale: un avion seul, un pont couvert d'avions, un système de ravitaillement en fonction et pas vidé au CO2. C'est vraiment pas représentatif (et en plus c'était même pas un kamikaze). https://en.wikipedia.org/wiki/Allied_naval_bombardments_of_Japan_during_World_War_II#/media/File:Allied_naval_operations_off_Japan_during_July_and_August_1945_(edit_1).svg
  9. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    "Un autre facteur limitant était la logistique, il fallait tenir compte des délais de réappro" Tout à fait vrai! "Comme l'avouèrent les amiraux de théâtre les pires moments que vécut la Navy furent les derniers mois de la guerre dans les eaux métropolitaines japonaises notamment lors des opérations Kikusui (raids kamikaze) d'avril mai ... Les personnels arrivent à la rupture, les matériels aussi le nombre de navires endommagés qu'il convient de retirer des opérations et surtout d'escorter vers les USA atteint des sommets." oui et en fait stratégiquement non. Bon ok, ma réponse est merdique. Je veux dire par là: oui au début les pertes étaient élevées. Mais en l'espace d'un mois le taux de réussite japonais s'est effondré: les américains se sont adaptés (piquet radar etc) et la qualité des japonais s'est effondrée. Au début tu avais des pilotes accompagnés de raids classiques. A la fin tu avais des apprentis plus ou moins capables de voler en solo plus ou moins accompagnés. En gros les japonais avaient sacrifié tout ce qui était encore potable comme pilotes et avions présantables (il en restait mais vraiment pas terribles et surtout avec presque zéro carburant). Regarde les stats : avions engagés / akmikazes / pertes US 478 / 175 / dommages CV et BB 845 / 126 3 DD endommagés 449 / 160, 2 DD coulés A CVL et un CV endommagés 682 / 133 / 2 CV lourdement endommagés 461 / 168 1 transport coulé 288 / 108 1 DD coulé 430 / 50 dommages BB CA CV 271 / 67 1 DD En gros les pertes les plus importantes (je n'ai pas ressorti toute la liste) sont au début. En fait l'impact matériel était pas si important que ça côté US. C'est étonnant de dire ça mais c'est la conséquence de la puissance démente des USA. Un CV endommagé c'est une catastropge sans nom chez tous les autres. Là les américains avaient près de 20 porte avions lourd (et 80? légers et escorte) dans la zone. Les japonais, dans les attaques aériennes, ont perdu 3000 aviateurs et ont commencé à racler le fond du tonneau. Les US ont perdu 36 navires (et 4900 hommes). Les dommages ne touchent "que": 8 CV, 2 BB, 2 CV, 33 DD. Les hommes par contre sont proche de la psychose. Tu soulignes aussi fort bien le problème de la DCA: de tout temps le but n'a pas vraiment été de détruire les avions mais plus de suffisamment les endommager ou gêner pour qu'ils visent mal (bon, c'était mieux de les détruire mais on faisait avec). Les 20mm en saturation provoquaient des attaques à trop longue distance. Avec les kamikazes le problème change: il faut détruire avec certitude. Le 40mm devient largement préférable au 20mm.
  10. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    Tout à fait vrai, mais en pratique les navires s'en contrefoutent une fois dur place: ils remplissent tous les espaces. C'est bien le règlement et c'est bien ce qui se passe lors des mouvements de flottes (y compris en 45 et en particulier pendant le typhon) mais une fois sur place (je pense en particulier aux navires autour d'Okinawa) ou pendant la bataille on s'en tape! Plus exactement il y a un stockage "optimiste" et surtout tous ceux qui ne sont pas à un poste indispensable font la chaine pour apporter des munitions "un affût de 40 mm dispose de 5/6 minutes de feu immédiatement disponible car la cadence de tir pratique est d'environ 90 coups minutes par tube" 5/6 minutes ça suffit largement. On pense souvent que les attaques sont "continues" alors que c'est souvent un rush suivi d'une accalmie (parce que les attaquants ne sont pas débiles: ils attaquent en nombre pour diviser le feu). "Au delà de 6 minutes de feu il fallait reconstituer les parcs ce qui signifie que toutes les pièces ne tiraient pas en même temps" oui, mais ils tirent tout en même temps mais pendant un temps finalement très court à chaque fois: les 20mm tirent quelques dizaines de secondes au plus. Il y a par contre des ordres précis pour qu'ils arrêtent d'ouvrir le feu trop tôt (quand les cannoniers paniquent plus ou moins). Surtout, et on l'ouvlie souvent, la majorité des pièces légère ne tire pas pendant une attaque donnée: elles sont tout simplement du mauvais côté.
  11. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    Salut J'ai vérifié quelques trucs. si on veut comparer un Yamato post refit et un Iowa en termes AA Yamato: 24x 127mm, cadence 8cpm, contrôle de tir local ou visuel / mécanique Iowa 20x127mm, cadence 16 cpm, contrôle local ou directeur radar ou visuel (Mk37) + obus à fusées de proximité (efficacité réelle x6 !!!) Donc en pratique, un Yamato tire 192 obus / minute, un Iowa tire 320 obus par minute... sachant que le guidage de base est meilleur (selon les ratio de coup au but, environ 50%) et que chaque obus a 6 fois plus de chance en 45 de toucher (par rapport à un obus moyen)... ce qui fait que la dadence de tir "pratique" de l'Iowa est équivalente à un total délirant de 2880 obus "type Yamato" par minute soit près de 15 fois mieux. Je suis moi même surpris des chiffres! So on le traduit directement: un bombardier torpilleur qui approche par l'avant est dans l'angle de tir crédible de 2 paires de canons. Sur une approche de 2 minutes (soit 9 nautiques environ), ils peuvent se prendre 32 obus. Sur l'Iowa ils peuvent se prendre 64 obus mais vu leur efficacité réelle c'est comme s'ils étaient visés par plus de 600 obus du Yamato (aaargghhhhhhh) Si on regarde uniquement l'AA légère, on a 150 canons de 25mm contre 80x40mm et 49x20mm. Les 40mm tirent bien plus loin et sont plus précis. Les cadences réelles des 25mm sont de 120 cpm alors que les 40mm font du 160cpm et les 20mm atteignent 450cpm (probablement moins en réel. Cela veut dire un volume de tir (en poids) triple pour l'Iowa... sachant qu'il tirera plus longtemps. Comme avant je suis fort surpris par les chiffres. Cela valide en tout cas la politique US pendant la bataille des Mariannes: mettre davant les cuirassés pour que les avions japonais foncent dessus (au lieu de viser les PA). La TF 58.7 était juste composée de: BB Washington (Captain T.R. Cooley) BB North Carolina (Captain F.P. Thomas) BB Iowa (Captain A.R. McCann) BB New Jersey (Captain C.F. Holden) BB South Dakota (Captain C.B. Momsen) BB Alabama (Captain V.R. Murphy) BB Indiana (Captain T.J. Keliher) CA Wichita CA Minneapolis CA New Orleans CA San Fransisco (je laisse tomber les DD mais c'étaient des Fletchers avec une excellent AA) La densité AA démente de cette escadre explique pas mal de choses. Imaginez un peu que vous avez environ 180 canons AA de 127mm à tir rapide. C'est probablement la concentration la plus démente dans l"histoire. Ils peuvent tirer plus de 2800 obus de 127 à la minute. Ca fait 144 tonnes d'obus par minute (!) Alors oui les avions japonais peuvent faire mal, mais il en reste pas grand chose à la fin. Cela explique aussi pourquoi à Okinawa presque toutes les pertes concernent des navires légers: très peu de kamikazes arrivaient à s'approcher d'un gros machin sans se faire descendre.
  12. cracou

    Utiliser le Yamato efficacement

    Le film est assez mauvais et typiquement japonais. Il montre quelques éléments TRES corrects: les triple 25mm avec leur cadence de tir risible en particulier à cause de la petite taille des chargeurs (le ballet du rechergement est totalement correct). On voit ne nombre de personnes nécessaires pour faire fonctionner le truc. Il n'y a pas non plus de direction centralisée de tir ni de réglage radar. En pratique les 25mm ont une porté très faible et en 44-45 le blindage des avions commence à limiter leur effet (c'est d'ailleurs pour ça que les américains basculent sur du 40mm). Leur porté pratique ne dépasse pas 3000m... sauf que les bombardiers en piqué peuvent approcher plus haut sans rien craindre et les canons AA lourds sont débordés. Fondamentalement la faiblesse est le manque d'escorteurs: même sans couverture aérienne ils manquent tout simplement de canons de 120. Maintenant si on veut parler de couverture AA, en 45 on doit comparer des navires japonais avec des pièces lourdes et relativement lentes, à fusées mécanique, avec un angle de tir limité alors que les cuirassés US ont des pièces à tir rapide, des fusées radio (qui elles même permettent de tirer dans le tas le plus vite possible car on peut zapper tout le passage du réglage) etc.
  13. Bloqué? Mais à trois ils ne bloquent rien. Ca fait plus message mytho de petite pour jouer aux grands pays. En parlant de ça, quand est ce que les pays de l'ouest annoncent à ceux de l'est que la récré est finie et que leurs dictatures de bas à sable, on a assez de les financer.... Qu'ils demandent du fric aux russes, pour rigoler.
  14. cracou

    La production de pétrole

    En attendant et en étant cynique, le fait que la France ne produise pas de gaz de shiste peut être une change à très long terme: quand les prix deviendront délirants, les quelques réserves françaises peuvent pas mal aider le pays. Ceci dit cela dépend du volume réel des réserves françaises et là... ????