Kineto

Members
  • Content Count

    487
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

382 Excellent

About Kineto

  • Rank
    Connaisseur
  • Birthday 03/23/1975

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,203 profile views
  1. C'est sorti la semaine dernière : https://www.lepoint.fr/education/pisa-2018-la-france-toujours-championne-des-inegalites-03-12-2019-2351040_3584.php
  2. Le problème, c'est que c'est déjà pas simple en l'état (c'est bien beau d'envoyer de l'aide au développement, mais si c'est pour entretenir la corruption et le bordel ambiant, ça résous pas grand chose), et ça va devenir bien plus compliqué en y rajoutant toutes les conséquences liées au changement climatique. On pourra construire des murs aussi haut qu'on veux, si ceux de l'autre coté sont en train de crever à petit feu, ils feront TOUS ce qui est possible pour passer.
  3. Donc soit on fait open bar et on autorise une immigration de masse sans aucuns critères, soit on abandonne la notion d'asile politique ? Ou j'ai pas bien compris l'alternative proposée ?
  4. 100% d'accord Bon par contre, cette description, on peux la reprendre sans en changer une virgule pour parler de l'alcool #dryjanuary
  5. Pour parler de ces notions de "méritocratie", il me semble intéressant d'avoir entendu parler de ces deux notions assez connu en SHS Biais du survivant : on ne regarde que ceux qui ont réussi, et on part du principe qu'il n'y avait "qu'à" faire comme eux pour obtenir les même résultats (sans prendre en compte ceux qui ont échoués) https://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_du_survivant Erreur d'attribution fondamentale : Mes réussites sont dues à mes qualités personnelles (causes internes), alors que mes échecs sont dus aux circonstance (causes externe) https://fr.wikipedia.org/wiki/Erreur_d'attribution_fondamentale Peut être une des raisons pour lesquels les libéraux n'aiment pas les SHS
  6. Ça, je ne l'ai jamais compris... surtout ceux qui croient acheter un soutien militaire lorsqu’ils achètent du matériel américain. On va dire que vu le potentiel militaire du bestiau, le simple doute d'une intervention US (même si pas garanti) peut suffire à dissuader pas mal d'agresseur potentiel. Pour rappel, l’Irak à passé un très sale quart d'heure après avoir joué sur une non intervention américaine suite à l'annexion du Koweit. Mais dans tout les cas effectivement, s'en remettre à autrui pour assurer sa défense, c'est s'exposer à l'éventualité d'être déçus le moment venu oui...
  7. Ceux qui ont suivi ce fil et les quelques autres sur le CO2 et l'énergie n'apprendront probablement pas grand chose, mais cette vidéo est une très très bonne synthèse sur les risques liés aux rayonnement ionisant et sur les bilans des différentes catastrophes nucléaires (tchernobyl, Fukushima, Iroshima&Nagasaki ) La version courte (moins de 10 minutes) est ici : https://youtu.be/smGve9f6kpQ Je me la garde dans un coin pour la prochaine fois où je verrai Rivasi twitter sur les "400000 morts de tchernobyl"
  8. L'UE est moins protectionniste que USA et Chine, c'est un fait, mais des mécanismes protectionnistes existent. Par exemple la PAC.
  9. C'est plus compliqué que ça : https://blogs.letemps.ch/laurent-horvath/2019/02/11/lavenir-petrolier-americain-depend-du-venezuela/
  10. En cherchant rapidement, j'ai trouvé ça : http://theconversation.com/a-new-look-at-racial-disparities-in-police-use-of-deadly-force-98681 Les stats brut nous disent que la population noire représente 13% de la population, mais 30% des personnes tuées par les forces de police. Mais au delà des stats brutes, il faut voir aussi quelle est "l'exposition" de telle ou telle population aux forces de polices. Dit autrement, si les noir représentent 30% des criminels, il n'est pas forcément anormal qu'ils représentent 30% des personnes tués par la police. Mais ce type de statistique est plus compliqué à obtenir (de façon non biaisé) que le ratio initial (Par exemple est ce que les noirs sont plus susceptible ou pas que les blancs d'être controlés ou condamnée, ce qui peut fausser les stats, etc...) et il est difficile de trancher sur cet éventuel biais des forces de police ou non simplement en regardant telles ou telle statistiques.
  11. Exactement, l'état est un acteur macroéconomique, il ne faudrait pas le comparer à un ménage pris au hasard, mais plutôt avec l'ensemble de la sphère privée. Et d'ailleurs, quand on regarde les ménages pris dans leur ensemble, on s’aperçoit que là aussi la dette est en augmentation (autours de 130% du PIB de mémoire). ça par contre, c'est moins vrai en zone euro. Les états de la zone euro doivent s'endetter auprès des marchés, et pas auprès de la BCE ou de leurs banques centrales respectives. Du coup, la création monétaire est assuré par les banques privées. Certes, la BCE a fait un peu tourner la planche à billet via "quantitative easing" (2600 Md€ entre 2015 et fin 2018), mais ça ne permet pas de régler les problèmes d'écarts de compétitivité entre état au sein de la zone euro.
  12. Quelque chose me dit que les chinois apprécieraient beaucoup moins cette position si on essayait de l'appliquer à taiwan ...
  13. Mouhais, il ne faut je pense pas négliger ces effets de réseaux et de cooptations. Dans de grandes entreprises ou administrations, c'est loin d'être anodin. Un vieil ami de fac qui bossait comme actuaire chez Axa me racontait que là bas, si tu n'était polytechnicien, certes tu pouvais espérer monter les échelons, mais grosso modo deux fois moins vite que les mecs qui avait fait l'X (et il avait pas l'air convaincu que c'était du aux qualités intrinsèquement supérieures des mecs en questions).
  14. Petit exercice évidemment peu vraisemblable mais qui m'a semblé rigolo pour illustrer le coté très contre intuitif des taux négatifs. Admettons que la 1er avril 2019, la France emprunte 1Md sur les marchés via une obligation à 1 mois, rémunéré -0.5%, et qu'à chaque échéance (chaque mois), elle se refinance de la même manière pour rembourser. J'emprunte 1Md le 1er avril, je dois rembourser 995M€ le 1mai, que je réemprunte au même taux, je dois rembourser 990M€ le premier juin, que je réemprunte, etc... etc... Au 1er janvier 2021, ma dette initiale n'est déjà plus que de 900M€ Elle passe sous la barre des 500M€ en fin d'année 2030. Et sous les 100M€ en 2057. En voilà une jolie solution pour désendetter la France Bon, c'est bien évidemment pas si simple, les obligations émises doivent trouver preneur, et puis roller l'intégralité de sa dette chaque mois, ça veux dire trouver 2000 Md€ chaque mois sur les marchés, ça s'annonce compliqué (et c'est aussi courir un risque énorme en cas de brusque modification des taux).
  15. Pour compléter sur l'histoire de la dette, la France est actuellement payée par les marchés pour s'endetter ! https://fr.investing.com/rates-bonds/france-government-bonds?maturity_from=40&maturity_to=310 Les taux d’intérêts versé par la France pour ses obligations d'états sont négatif jusqu'à 7 ans ! Sur les obligations de cours terme (moins de 2 ans), on est autours de -0.5% (on emprunte 1Md€, on rembourse 995M€) Au delà de 7 ans, les taux repassent positif (taux à 10 ans actuellement entre 0,3 et 0,4%, taux à 50 ans vers 1.6%), mais on peut considérer que l'inflation rendra de fait ces taux eux aussi négatifs (sauf éventuelle spirale déflationniste).