Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Paschi

Members
  • Posts

    586
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by Paschi

  1. https://www.rts.ch/info/suisse/12647376-une-commission-parlementaire-veut-faire-la-lumiere-sur-lachat-des-f35.html Une commission parlementaire veut faire la lumière sur l'achat des F-35 La commission de gestion du National veut faire toute la lumière sur l'achat des F-35 américains. Elle va examiner la légalité de la procédure d'évaluation suivie pour le choix des nouveaux avions de combat de l'armée. Ses travaux débuteront en février prochain. La commission de gestion du Conseil national souhaite établir la transparence sur certains points qui ont suscité la critique de l'opinion publique, indiquent mardi les services du Parlement dans un communiqué. Il faut donner de la légitimité au choix du Conseil fédéral. La méthode appliquée pour évaluer les quatre appareils en lice fera l'objet de clarifications approfondies, annonce la commission. Selon le gouvernement, l'avion américain présentait le meilleur score, et de loin, à l'évaluation. Il affichait aussi le meilleur rapport qualité-prix face à la concurrence. Des reproches ont aussi été adressés à armasuisse, l'Office fédéral de l'armement, concernant la possible destruction de certains documents, poursuit la commission de gestion. Il faudra examiner ces reproches. Des questions sur les intérêts géostratégiques Le Conseil fédéral a-t-il pris en compte une éventuelle marge de manoeuvre politique liée au pays du fabricant, se demande aussi la commission. Parmi la concurrence, on trouvait le français Rafale et l'européen Eurofighter. En optant pour un avion américain, le gouvernement s'est vu reprocher de ne pas tenir compte des intérêts géostratégiques, dans le contexte de relations tendues avec l'Union européenne et la rupture des négociations sur l'accord-cadre. L'aspect de la cybersécurité et du partage de données avec le constructeur américain avait aussi été pointé du doigt. Le Conseil fédéral et l'armée américaine ont assuré à plusieurs reprises que la Suisse pouvait déterminer elle-même les données qu'elle veut échanger avec d'autres forces aériennes ou les données logistiques qu'elle veut renvoyer au constructeur. Vérifier le respect des marchés publics Enfin, la commission entend vérifier le respect des principes du droit des marchés publics. Elle communiquera le résultat de ses travaux en temps voulu, précise-t-elle sans donner plus de détails. Récemment, la conseillère fédérale en charge de la Défense Viola Amherd a de nouveau défendu la décision du Conseil fédéral. Ce n'est plus possible de choisir un autre appareil, selon elle.
  2. C'est pas comme ça que Airbus va se faire des amis en Suisse : https://www.blick.ch/schweiz/airbus-macht-stimmung-gegen-entscheid-politiker-genervt-die-heimliche-luftschlacht-um-den-f-35-id16985141.html Airbus conteste la décision - Les politiciens sont contrariés. Pendant des années, les grands constructeurs d'avions se sont battus pour obtenir ce marché de plusieurs milliards de dollars : l'armée de l'air suisse recherchait de toute urgence des successeurs pour sa flotte vieillissante de F/A-18. Le résultat est connu depuis l'été : En juin, la ministre de la défense Viola Amherd (59 ans, au centre) a annoncé la décision du Conseil fédéral en faveur du F-35 du constructeur américain Lockheed Martin. Néanmoins, le plus grand marché d'armes suisse de ces dernières décennies ne sera pas tranquille. Tous les soumissionnaires perdants n'acceptent pas la décision. Airbus, le fabricant de l'Eurofighter, fait campagne contre le F-35. Selon plusieurs parlementaires, l'entreprise européenne basée en Bavière tente de discréditer l'évaluation qui a précédé la décision du Conseil fédéral. En octobre, plusieurs mois après la fin de la compétition, les politiciens ont reçu un dossier de 13 pages disséquant le processus de passation de marché du gouvernement fédéral. Le document est disponible au SonntagsBlick. "Le processus de sélection n'est pas objectif, contient des erreurs de forme et de fond, a été modifié par la suite et supprime des résultats partiels", indique le rapport. Une attaque enragée sur tous les fronts Le document ne mentionne pas d'auteur et le nom d'Airbus n'apparaît pas non plus. Cependant, le fichier PDF identifie Andreas Hauck, "Directeur des projets de communications aéroportées" chez Airbus, comme étant l'auteur. Le F-35 n'est pas le seul à être dénigré dans cette attaque en règle. Le constructeur européen met également en garde contre son pays d'origine : "En choisissant le F-35, on entre dans une dépendance de la politique de sécurité et de défense vis-à-vis des États-Unis, dont l'orientation est soumise à des constellations politiques et des valeurs fluctuantes. Cette tirade contre le partenaire de l'OTAN peut sembler grotesque, mais si l'achat du F-35 échoue finalement, Airbus aurait à nouveau la possibilité de proposer à la Suisse son Eurofighter. Récemment, un lobbyiste a exhorté en vain les parlementaires à enquêter sur le processus de sélection au sein de la Commission d'examen des entreprises (GPK). Si la Commission avait effectivement lancé une telle enquête, les dommages causés à l'image du ministère de la défense et des F-35 auraient été énormes. Appel à une interdiction d'achat d'avions américains L'avocat et politicien de la sécurité vert-libéral Beat Flach (56 ans, GLP) considère que la tactique consistant à dénigrer le processus d'évaluation parce que le contrat n'a pas été attribué est "délicate du point de vue du droit de la concurrence et injustifiable du point de vue de la politique démocratique". Cela ne fait qu'aider les opposants aux nouveaux avions de combat, estime le conseiller national argovien. Et ils se mobilisent depuis longtemps : la gauche collecte des signatures pour une initiative populaire qui veut ancrer dans la Constitution une interdiction d'achat des avions américains. Les chances des initiateurs ne sont pas mauvaises : l'année dernière, lorsque le peuple a voté pour la première fois sur l'acquisition de nouveaux avions de combat sans savoir quel type d'avion allait finalement remporter la course, les partisans des avions à réaction l'ont emporté par une marge très mince de quelques milliers de voix. Le président du FDP Thierry Burkart (46 ans, AG) a mené la campagne du Oui en 2020. Maintenant, le Conseil des États d'Argovie réfléchit à voix haute aux conséquences pour des entreprises comme Airbus, qui a encore semé le doute sur l'évaluation. "Tous les prestataires ont accepté le processus. Il faut se demander si quelqu'un qui ne respecte pas les accords doit être exclu pendant un certain temps des futurs contrats d'armement", a déclaré M. Burkart. "Évaluation indépendante de la situation" Airbus rejette ces accusations. L'entreprise joue ses cartes à fond et dans une transparence absolue. "Depuis l'annonce faite en juin de cette année, nous avons reçu un nombre croissant de demandes de renseignements de la part de ministères, de journalistes et de parlementaires sur les faits et le contexte de la décision concernant l'avion de combat", écrit Florian Taitsch, porte-parole d'Airbus Defence and Space. Ce document est une "évaluation indépendante de la situation par nos experts en aviation" et est utilisé pour une analyse interne. Il n'est pas distribué activement, mais est utilisé en réponse à des demandes spécifiques. Taitsch souligne : "Nous n'influençons pas le processus politique, mais garantissons une situation factuelle transparente afin de permettre au Parlement de prendre la meilleure décision pour la Suisse." L'offre de l'Eurofighter reste valable, bien sûr. L'état d'esprit au sein du ministère de la Défense est quelque peu différent. "Tous les soumissionnaires ont déclaré dans la période précédant la décision de type que le processus était correct. Ils savaient qu'un seul type d'avion était acheté et étaient donc prêts à accepter la décision", explique Renato Kalbermatten, responsable de la communication. Le DDPS serait donc surpris si la décision du Conseil fédéral n'était pas acceptée par les fournisseurs, si des contre-arguments étaient publiés ou si un lobbying caché était mené contre la décision. Kalbermatten : "Si tel devait être le cas, l'approche serait très problématique et peu propice à la coopération future et à l'image des fabricants en Suisse." Une façon polie de dire : ça suffit. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  3. Reportage très intéressant qui vient de passer sur France 5 :https://www.france.tv/documentaires/politique/2882533-libye-disparition-d-un-etat.html
  4. L'arrivée de renforts est la bienvenue vu l'état d'esprit des indépendantistes : Le maintien du référendum en Calédonie est une « déclaration de guerre » selon les indépendantistes. Le scrutin sur l’indépendance de l’archipel français doit se tenir le 12 décembre. Les indépendantistes demandent son report en raison de l’épidémie de Covid-19. https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/11/14/maintien-du-referendum-en-caledonie-une-declaration-de-guerre-selon-les-independantistes_6102019_823448.html
  5. Pour environ 2/3 oui mais cela ne fait pas tout. Avec les tensions que l'on a en Europe suite aux vagues de migrations que l'on connaît depuis la chute du régime Libyen, les guerres civiles et problèmes économiques au Proche et Moyen Orient un afflux de migrants venant d'Ethiopie ne serait pas pour arranger les choses.
  6. Et vers l'Europe aussi A propos de ce corridor, quelqu'un sait où en est la liaison avec le port de Berbera dans le Somaliland ? En 2016 l' Ethiopie et le Somaliland avaient signés un accord pour l'utilisation du port comme débouché du commerce extérieur éthiopien. Et la même année Dubai Ports World avait obtenu le contrat pour développer le port.
  7. Un défaut constaté sur les Super Puma de l’armée suisse. Mais rien de grave apparemment. https://www.lematin.ch/story/un-defaut-constate-sur-les-super-puma-de-larmee-suisse-850241491108 La tension du câble de commande du rotor arrière était insuffisante sur deux appareils. Toute la flotte est contrôlée. Lors d’un contrôle ordinaire, un écart de tension a été constaté sur le câble de commande du rotor arrière de deux Super Puma de l’armée, a communiqué le groupement de la Défense, ce 11 novembre. Le rotor arrière compense le mouvement horizontal de l’hélicoptère et l’empêche ainsi de tourner sur lui-même. En cas de sous-tension, cela pourrait créer un risque de déséquilibre. Même si ce problème est qualifié de «mineur» par Daniel Reist, le porte-parole de l’armée, tous les Super Puma vont être vérifiés, afin d’assurer la sécurité des pilotes et des passagers. L’armée suisse en possède quinze en tout. Ce contrôle préventif est d’ores et déjà en cours et sera terminé ces jours prochains. Les hélicoptères déjà prévus pour des engagements (recherche et sauvetage, Kosovo) et qui sont au nombre de quatre ou cinq, sont contrôlés en priorité.
  8. Le coup d'état ne se passait pas bien du tout et s'il a échoué, c'est principalement dû à l'improvisation et à l'amateurisme dont ont fait preuve les putschistes. Les officiers auteurs du putsch (officiers du Gülen, des kémalistes et des opportunistes) n'ont pas réussis à rallier l'ensemble des militaires. Les FS et la marine par exemple De par leur action désordonnée les putschistes ont permis à Erdogan de leur échapper et de mobiliser ses partisans Des F-16 putschistes suivent et accrochent l'avion présidentiel au radar mais n'ouvrent pas le feu Ils ont pris le contrôle de la télévision mais ont totalement ignorés les réseaux sociaux et les chaines satellitaires ce qui a permis à Erdogan de s'adresser à la population Ils n'ont bénéficié d'aucun soutien dans l'opinion public, dans la classe politique ou des syndicats Le général putschiste Semih Terzi tué lors de l'assaut contre le quartier général des forces spéciales à Ankara Il est tout à fait légitime de se poser des questions sur les tenants et aboutissants de cette tentative de putsch sans pour autant être un adepte des théories du complot (l'argument ultime pour décrédibiliser son interlocuteur). Ce d'autant plus que l'histoire est suffisamment riche d'opérations de déstabilisation, de manipulations, enfumages et autres barbouzeries. Alors oui, peut-être qu'Erdogan a eu de la chance ou peut-être qu'il y a d'autres raisons.
  9. Même pas peur, la Nouvelle Calédonie s'est bien loin de la Suisse Bien entendu ils pourront s'en prendre qu'à eux même. Au vu de la manière de fonctionner et de la tendance à la violence des gus ça risque d'être agité en Nouvelle Calédonie. En tout cas, perso, j'éviterais de réserver là bas pour les fêtes de fin d'année
  10. Nouvelle-Calédonie : le troisième référendum sur l’indépendance aura bien lieu le 12 décembre. Le haut-commissaire de la République a confirmé la tenue du vote malgré la décision des indépendantistes de ne pas y participer à cause de l’épidémie de Covid-19. https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/11/12/le-troisieme-referendum-sur-l-independance-en-nouvelle-caledonie-aura-bien-lieu-le-12-decembre_6101790_823448.html Quelle légitimité pour le référendum s'il y a une forte abstention ? Si les indépendantistes s'abstiennent massivement au contraire de ceux opposés à l'indépendance, le résultat ne fait aucun doute. La 2e moitié de décembre risque d'être plus que tendue en Nouvelle Calédonie
  11. Affaire Pegasus : NSO Group placée sur liste noire par le département du commerce des Etats-Unis La décision, motivée par des activités « contraires à la sécurité nationale », est un signal très fort envoyé à l’entreprise fabricante du logiciel espion, qui a toujours affirmé que son outil n’était utilisé que pour lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée. https://www.lemonde.fr/pixels/article/2021/11/03/affaire-pegasus-nso-group-placee-sur-liste-noire-par-le-departement-du-commerce-americain_6100827_4408996.html
  12. Ce coup d'état raté lui a quand même donné un formidable prétexte pour éliminer/purger l'armée, la police, la justice, la fonction publique, etc... de tous les éléments qui ne lui étaient pas favorables voir hostiles et d'y placer ses pions. Ce qui laisse quand même perplexe par rapport à ce coup d'état
  13. Surpêche, piraterie, trafics : sur tous les océans, la Marine nationale lutte au quotidien contre ces activités. Dans le golfe de Guinée, fortement touché par ces fléaux elle accompagne ses partenaires. Les 8 et 9 novembre au Congo, je les rencontrerai pour renforcer notre coopération.
  14. Du 14 au 16 novembre 2021 se déroule à Paris le conclave IONS (Indian Ocean Naval Symposium). La France est présidente de ce symposium qui regroupe 25 pays de l'océan Indien pendant deux ans depuis Juin 2021 où elle a reçu le flambeau de la part de l'Iran, à la Réunion.
  15. Ce serait un mix très intéressant puisque le ESSM se laisse "quadpacker" et certainement très efficace. Mais selon wiki le MK41 ne peut tirer que des missiles US ( RIM-66 Standard, RIM-67 Standard, RIM-161 Standard Missile 3, RIM-174 Standard ERAM, RGM-109 Tomahawk, RUM-139 VL-ASROC anti-submarine missile, RIM-7 Sea Sparrow anti-air missile, and RIM-162 ESSM)
  16. Alors ça ferait une partie des frégates équipées de missiles US et une partie de missiles non US ? Pas super pour la logistique.
  17. L'Italie est aussi intéressée par le projet car elle doit remplacer l'Ariete. Avec le MAWS ça ferait deux potentiels projets de coopération.
  18. C'est normal, c'est là que la société avait son siège qui est toujours en activité mais sous le nom de Rheinmetall. C'est là bas que sont encore en partie développées toutes ces joyeusetés anti-aériennes. Quand je suis arrivé à Zurich, le quartier était pratiquement désindustrialisé mais pour faire le fête s'était le top (sensor, oxa). Ca y'est, je suis en mode nostalgie ou vieux c** comme diraient certains
  19. C'est reparti pour un tour.... Bruxelles appelle les Vingt-Sept à armer une «Europe en danger». Face à un environnement de plus en plus hostile, le Haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, propose la création d’une «capacité de déploiement rapide» de 5000 hommes. Le constat de Josep Borrell, haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, est sans appel. «L’Europe est en danger et les Européens n’en ont pas toujours conscience», confiait-il lundi à un groupe de journalistes de la presse européenne, dont Le Figaro. «Les menaces viennent de partout et de très différentes manières. De la terre, de la mer, de l’air. Elles sont hybrides, cyber, classiques. Le monde et la guerre ne sont plus comme ils étaient. Nous sommes face à une instrumentalisation générale de toutes sortes d’outils. Prétendre que l’on est juste un soft power quand tant de choses sont instrumentalisées n’est certainement pas suffisant. L’Union européenne ne peut plus se contenter de parler uniquement de droits de l’homme et de commerce», a-t-il mis en garde, parlant de la «responsabilité stratégique» de l’UE. Article réservé aux abonnés https://www.lefigaro.fr/international/bruxelles-appelle-les-vingt-sept-a-armer-une-europe-en-danger-20211110
  20. Une opportunité pour la France et l'Italie de coopérer sur une version occidentalisée du P-1 Japonais en ayant une seule ligne d'assemblage pour les 2 pays.
  21. @Ardachès désolé si mon message à paru direct, c'était pas voulu et pis, avec tout ce qui a été écrit sur le fil "Forces aériennes Suisses" depuis quelques mois, ça se saurait si j'étais susceptible
  22. Eux au moins ont quelque chose à proposer. Après, cela reste une vidéo promotionnelle. On ne sait rien des véritables capacités actuelles, ni celles en développement.
×
×
  • Create New...