Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Paschi

Members
  • Posts

    586
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by Paschi

  1. https://www.lesoir.be/197948/article/2018-12-29/les-militaires-belges-aux-pays-baltes-interdits-de-smartphone-video L’application mobile Strava, très populaire pour enregistrer des activités sportives via GPS, livre encore trop souvent des informations sensibles sur les militaires et leur positionnement. L’été dernier, l’application Polar, qui sert notamment pour le suivi des activités physiques, a désactivé ses fonctions de localisation après que des chercheurs ont découvert qu’elle permettait de révéler des données sensibles sur des soldats et membres de services de renseignements de 69 pays. Il me semble que l'armée française avait également connu ce genre de problème avec une application sportive au Mali Il y a aussi ceci : http://www.opex360.com/2020/02/26/la-defense-belge-demontre-quutiliser-un-telephone-portable-personnel-peut-mettre-en-echec-une-operation-militaire/
  2. Tout le monde respire Paris affirme que la vente de trois frégates Belh@rra à la Grèce a été signée « il y a quelques jours » alors que la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], l’agence chargée des exportations de matériels militaires américains dans le cadre de la procédure dite des « Foreign Military Sales » [FMS], vient de recommander au Congrès d’accepter la vente à Athènes de quatre frégates de type « Multi-Mission Surface Combatant » [rebaptisées « Hellenic Future Frigate »] pour un coût estimé de 6,1 milliards d’euros, le ministère des Armées a coupé court à la polémique qui n’aurait pas manqué de prendre de l’ampleur, surtout après l’affaire des sous-marins australiens. Ainsi, celui-ci a fait savoir, auprès de l’AFP, que « l’accord pour la vente de trois frégates françaises à la Grèce [venait] d’être signé », rendant ainsi « caduque l’offre concurrente » présentée par les États-Unis. La suite : http://www.opex360.com/2021/12/11/paris-affirme-que-la-vente-de-trois-fregates-belhrra-a-la-grece-a-ete-signee-il-y-a-quelques-jours/ Ce qui me fait sourire, c'est cette sortie : Côté français, on relativise la portée de l’avis publié par la DSCA. « Les Américains nous avaient prévenus que cette annonce allait sortir. Ils nous ont écrit, nous ont dit ‘au titre de nos bonnes relations, suite au problème AUKUS, on vous prévient' », explique-t-on au ministère des Armées. « Il n’y a pas de velléité [de leur part] d’aller plus loin. […] Ce qu’il s’est passé là, c’est juste la suite d’un processus administratif [d’offre] qu’il était apparemment compliqué pour eux d’arrêter d’un point de vue administratif », a-t-on ajouté. Sérieux ? J'ai l'impression que les US ont voulu mettre la pression jusqu'au bout. En ce qui concerne le prix, ils s'emmerdent pas, les quatre Multi-Mission Surface Combatant » [rebaptisées « Hellenic Future Frigate »] étaient offertes pour 6,1 milliards d’euros alors que les 3 Belh@rra sont données à 3 milliards d'euros, armement compris.
  3. https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/usa-la-photo-d-un-elu-americain-avec-sa-famille-un-sapin-de-noel-et-des-armes-a-feu-fait-scandale-0ea699b0-55ef-11ec-86fd-0aa76b68b4bb USA. La photo d’un élu américain avec sa famille, un sapin de Noël et des armes à feu fait scandale. Cette photo, publiée quelques jours après une fusillade ayant causé la mort de quatre élèves dans le Michigan, au nord des États-Unis, a été épinglée et critiquée par de nombreuses personnalités publiques. Sympa l'arsenal de la petite famille Ce qui m'étonnera toujours, c'est le type d'armes que le deuxième amendement autorise de détenir. Faut pas venir me dire qu'une M60 c'est pour défendre la famille contre les cambrioleurs..
  4. Une centaine d’arrestations après le lynchage à mort d’un Sri-lankais. Vendredi, un directeur d’usine sri-lankais a été battu à mort et immolé par le feu par une foule qui l’accusait de blasphème. ... le Premier ministre Imran Khan évoquant un «jour de honte pour le Pakistan»... Presque tous les partis politiques et religieux, ainsi que la puissante armée, ont condamné le meurtre. Un responsable pakistanais a indiqué à l’AFP qu’Islamabad avait assuré aux diplomates sri-lankais que «tous ceux qui sont impliqués dans ce crime haineux» seraient «traduits en justice».. https://www.lematin.ch/story/une-centaine-darrestations-apres-le-lynchage-a-mort-dun-sri-lankais-368120923810 Il me semble que d'habitude la classe politique pakistanaise n'est pas si prompte à condamner ce type de lynchage. Peut-être parce qu'ici il s'agit d'un étranger
  5. D'ailleurs l'ancien ambassadeur US en Suisse en avait sorti une belle à ce sujet : Mais on le sait, de nombreux Suisses sont attachés à une agriculture de proximité et peuvent nourrir une certaine méfiance à l'encontre du boeuf aux hormones, par exemple. Pas de quoi inquiéter l'ambassadeur, pourtant: "J'ai survécu 55 ans en mangeant ce boeuf américain et j'en mange beaucoup. Vous savez, dans une négociation, on n'exige pas de l'autre partie qu'elle accepte tel ou tel produit. Les Etats-Unis ont d'immenses quantités de boeuf et de poulet sans hormones, qui correspondent aux standards suisses. Je suis souvent stupéfait par le nombre de Suisses qui n'attendent qu'une chose: aller manger un gros steak aux Etats-Unis. En fait, je pense que c'est un mythe de penser que les Suisses n'aiment que leur propre boeuf et rien d'autre". Quand on voit la corpulence du bonhomme, ce n'est pas une bonne pub pour la nourriture US https://www.rts.ch/info/economie/11038328-la-suisse-et-les-etatsunis-parlent-toujours-dun-accord-de-libreechange.html
  6. Le Bénin fait état de deux premières attaques jihadistes contre ses forces armées Et, le 2 décembre, le Bénin a, à son tour, annoncé avoir été la cible de deux attaques attribuées à des jihadistes. Ainsi, la veille, une patrouille des forces béninoises a été prises pour cible dans la région de Banikoara, située près de la frontière avec le Burkina Faso. Un assaillant a été tué lors de l’échange de tirs. « Des traces de sang ont été aperçues laissant penser que d’autres blessés ou morts ont été traînés dans le sens de repli vers un pays voisin où sévissent les groupes terroristes », a fait savoir un communiqué de l’état-major béninois. Puis, quelques heures plus tard, à Porga, localité située plus à l’ouest, un poste de surveillance militaire a été visé. Deux soldats ont été tués et plusieurs autres ont été blessés [leur nombre n’a pas été précisé, ndlr]. Et un assaillant a été abattu. « Tout est mis en œuvre pour assurer la défense du territoire national contre toute forme d’agression d’où qu’elle vienne, ainsi que la sécurité des biens et des personnes. Chaque citoyen est invité à vaquer à ses occupations », a assuré l’état-major béninois, qui s’était préparé à l’éventualité de telles attaques. http://www.opex360.com/2021/12/03/le-benin-fait-etat-de-deux-premieres-attaques-jihadistes-contre-ses-forces-armees/
  7. Désolé, mais ça c'est faux. Les Etats-Unis ne refusent pas. Une tentative d'accord de libre-échange avec les Etats-Unis avait échoué en 2006 en raison de divergences de vues trop marquées, en particulier sur les questions agricoles et environnementales. Les agriculteurs suisses ont fait pression sur le Conseil Fédéral et les USA se sont montrés intransigeant par rapport à l'agriculture. La Suisse a donc renoncé à entamer des négociations
  8. Les Piranha sont un produit Mowag, filiale de General Dynamics European Land Systems depuis 2010. Donc, lors de leur remplacement, plus que logique de prendre du matériel US made in Switzerland. D'une pierre deux coups.
  9. La Bundeswehr s'intéresserait à nouveau aux munitions rôdeuses https://netzpolitik.org/2021/uebernahme-von-emt-rheinmetall-steigt-wieder-ins-geschaeft-mit-drohnen-ein/ A une époque, Rheinmetall voulait également vendre un système de drones armés à l'armée allemande. Ce WABEP ("Wirkmittel zur Abstandsfähigen Bekämpfung von Einzel- und Punktzielen") aurait été composé de deux drones volants différents : Le KZO de Rheinmetall devait marquer des cibles, celles-ci auraient ensuite été détruites par un HAROP de IAI en Israël. De tels drones kamikazes sont appelés "Loitering Munition" (munitions flottantes). La mise en service d'un total de WABEP-42 drones était prévue à partir de 2013, mais après des "tests pratiques" et la frappe à titre d'essai de "cibles particulièrement importantes", le ministère de la Défense a décidé de ne pas le faire en 2012. Selon le secrétaire d'État parlementaire Thomas Silberhorn, le WABEP n'aurait pu être financé que sept ans plus tard et aurait alors été "techniquement obsolète". Sachant que la HAROP est encore utilisée aujourd'hui dans des conflits militaires et qu'elle aurait même contribué au succès de la guerre d'agression de l'Azerbaïdjan contre l'Arménie, la Bundeswehr pourrait regretter sa décision de l'époque. Aujourd'hui, la possibilité d'acquérir des "munitions létales" est à nouveau sur la table. Le ministère de la Défense fait établir une feuille de route pour la recherche et le développement, la Bundeswehr a chargé le prestataire de services d'armement allemand AMDC de réaliser une étude sur les systèmes disponibles sur le marché. L'un des fournisseurs est Rheinmetall, des drones polonais Kamikaze sont ainsi tirés par un char de drones nouvellement développé.
  10. Paschi

    Drone aérien

    https://soldat-und-technik.de/2021/12/bewaffnung/29370/spanien-finanziert-entwicklung-von-lenkflugkoerpern-fuer-drohnen/ Cela concerne indirectement les drones : L'Espagne finance le développement de missiles guidés pour drones La Direction générale de l'armement et du matériel (DGAM), qui dépend du ministère espagnol de la Défense, a chargé Aertec Solutions de développer un missile utilisable par les drones. Le projet, qui s'étend jusqu'en octobre 2023 et représente un investissement de 1,4 million d'euros de la part des forces armées espagnoles, a pour objectif de produire un prototype. L'entreprise Aertec Solutions, fondée en 1997 à Malaga, n'est pas nouvelle sur le terrain. Le spécialiste de l'aviation produit déjà le Tarsis 75, un drone dont le poids au décollage est de 72 kg et la charge utile de 15 kg, selon le fabricant. Le Tarsis 75 sert également de système porteur pour le dernier développement d'Aertec, un micro-missile guidé par laser appelé μASM A-Fox, qui a été présenté pour la première fois à l'IDEX 2021. Selon la presse, le développement ultérieur basé sur ce système, appelé Cistar 95, a reçu dès la fin de l'été un financement de départ de la DGAM. L'attribution de nouveaux moyens financiers doit permettre de développer un système d'arme adapté à la production en série et doté d'un système de guidage laser semi-actif. Sur la base de cette technologie, Aertec a également développé un kit d'adaptation pour les missiles air-sol non guidés de 70 mm, qui peuvent ainsi être transformés en missiles guidés. Les projets actuels de la DGAM s'inscrivent dans le cadre du programme Papaz, lancé en 2016 par le ministère espagnol de la Défense. Avec la participation de l'armée de l'air et de l'armée de terre, il s'agit d'étudier les véhicules aériens sans pilote et de promouvoir leur développement. La classification de l'OTAN Classe I pour les véhicules aériens sans pilote (UAV) jusqu'à une masse au décollage de 150 kg sert de délimitation. Des projets structurels sont également prévus dans le cadre du programme. Ainsi, l'armée de l'air prévoit de créer une école pour l'exploitation des drones, qui pourrait former le personnel nécessaire pour l'ensemble des forces armées. Traduit avec deepl.com
  11. https://soldat-und-technik.de/2021/12/bewaffnung/29364/barrett-firearms-liefert-1000-mk-22-mod-0-scharfschuetzengewehr-aus/ Barrett Firearms livre le 1000e fusil de sniper MK 22 Mod 0 Le fabricant américain d'armes de poing Barrett Firearms Manufacturing Inc. a franchi une étape importante dans le cadre du projet MK 22 Mod 0 des forces armées américaines. L'entreprise basée dans le Tennessee a ainsi livré la 1000e arme de ce type aux forces armées américaines. L'arme est livrée à l'armée américaine en tant que Precision Sniper Rifle et à l'USSOCOM en tant qu'Advanced Sniper Rifle. Ce n'est qu'en mars 2021 que Barrett avait reçu la commande pour la livraison de 2.800 systèmes. Le MK22 Mod 0 est une variante du Barrett Multi Role Adaptive Rifle (MRAD). Les forces armées américaines l'ont commandé comme système multicalibre pour 7,62 mm x 51 NATO, .300 Norma Magnum et .338 Norma Magnum. La MK 22 Mod 0 continue à porter un Leupold-ZF Mark 5 HD 3-25 x 56, pour lequel l'U.S. Army a également développé son propre réticule, le Mil-Grid-Reticle. En outre, l'U.S. Army souhaite acquérir des munitions spécialement conçues pour le système.
  12. Paschi

    Armée brésilienne

    En parlant de nouveaux équipements et combat anti-char : https://soldat-und-technik.de/2021/12/bewaffnung/29374/brasilien-beschafft-spike-lr/ Le Brésil aurait décidé de s'équipe de Spike LR Selon les médias, l'armée brésilienne a décidé d'acquérir des missiles Spike LR du fabricant israélien Rafael Advanced Defense Systems. Les systèmes doivent être intégrés dans le char à roues EE-9 Cascavel et servir à la modernisation du véhicule dans le cadre du programme EE-9U Cascavel MX-8. Le Spike LR s'est imposé face à des missiles comme le 9M120 Ataka russe, qui avaient également été envisagés. Selon les rapports, le montant total de la commande s'élève à 19 millions de dollars américains. Depuis 2016, l'entreprise brésilienne Equitron propose un pack de modernisation pour le char à roues EE-9 Cascavel à six roues et quatre roues motrices, développé au début des années 1970 par l'entreprise d'armement déjà liquidée Engesa. La version désignée EE-9U Cascavel MX-8 est équipée d'un moteur MTU de 300 CV avec intercooler. Grâce à un système d'échappement amélioré, la signature thermique a été réduite. La vision nocturne du conducteur, du tireur et du commandant a également été améliorée et l'hydraulique du système d'armes a été optimisée. Le télémètre laser et le capteur infrarouge, fournis par le fabricant néerlandais Orlaco Products, facilitent la détection des cibles et augmentent la probabilité de premier tir du canon de 90 mm. De plus, deux lanceurs de missiles sont prévus sur le côté de la tourelle. C'est le Spike LR qui doit désormais jouer ce rôle. Le Spike LR est guidé vers la cible par une fibre optique. Le système transmet l'image de la caméra combinée optoélectronique et infrarouge directement au tireur. Cela permet d'enclencher ou de changer de cible même en phase de vol. Un fonctionnement en mode "fire and forget" est également possible. Selon le fabricant, l'arme est capable de combattre avec précision un grand nombre de cibles telles que les chars de combat et les véhicules blindés, mais aussi les positions jusqu'à une distance de plus de 4000 m. La puissance de pénétration de l'ogive est estimée à 700 mm d'acier blindé homogène laminé (RHA). La commande du Spike LR, introduit dans l'armée allemande sous le nom de MELLS (Mehrrollenfähiges Leichtes Lenkkörper-System), poursuit le succès international du système de missiles. Ainsi, la Hongrie a décidé cet été d'intégrer son successeur, le Spike LR2, dans le char de grenadiers Lynx KF41 de Rheinmetall. L'acquisition initiale initiée par le Brésil, d'une valeur de 19 millions de dollars US, qui comprend dix lanceurs, 100 missiles, des simulateurs et également de la formation, ne sera probablement pas la dernière. Outre d'autres systèmes pour la modernisation successive de l'EE-9U Cascavel, la marine brésilienne s'intéresse également au missile. Dans le cadre du programme de modernisation des hélicoptères AH-11B Wild Lynx, cette dernière est également à la recherche d'un système d'arme puissant capable d'effectuer plusieurs rôles. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  13. Ah ça c'est clair. Jamais Erdogan ne consentira à avouer s'être trompé. Ce serait perdre la face, ce qui est déjà impensable pour le "Turc de base" alors Erdogan. Il a dû se rendre à l'évidence que la Turquie ne fait pas le poids toute seule. Egypte et Israël deux pays clés, dans la région avec en plus un accès au gaz off shore.
  14. Comment interprètes-tu cette volonté de ré-établir des liens diplomatiques avec l'Egypte et Israël ?
  15. Erdogan renoue peu à peu avec ses anciens amis. Après le EAU, l'Egypte et Israël. S'est-il rendu compte que sa politique agressive en MEDOR était improductive et qu'il vaut mieux une approche plus conciliante ? https://www.lefigaro.fr/international/turquie-erdogan-envisage-un-rapprochement-progressif-avec-israel-et-l-egypte-20211129 Turquie : Erdogan envisage un rapprochement «progressif» avec Israël et l'Égypte. Des ambassadeurs seront nommés «dans un calendrier défini lorsque nous aurons pris cette décision», a déclaré le président turc. La Turquie envisage un rapprochement «progressif» avec Israël et l'Égypte, après avoir ouvert un nouveau chapitre de ses relations avec les Émirats arabes unis, a déclaré le président Recep Tayyip Erdogan, selon des propos rapportés lundi 29 novembre par des médias turcs.
  16. En Ethiopie, les discours hostiles se multiplient vis-à-vis de l’Occident. Depuis quelques semaines, le gouvernement reproche plus ou moins ouvertement aux pays occidentaux, Etats-Unis en tête, de s’ingérer dans ses affaires internes. https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/12/01/en-ethiopie-les-discours-hostiles-se-multiplient-vis-a-vis-de-l-occident_6104342_3212.html Et la situation sur le terrain évolue : En Ethiopie, les rebelles amorcent un repli inattendu vers le nord. Depuis mercredi 1er décembre, le gouvernement a repris le contrôle de larges parcelles de territoire aux insurgés des Forces de défense tigréennes. https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/12/04/en-ethiopie-les-rebelles-amorcent-un-repli-inattendu-vers-le-nord_6104685_3212.html Outre la levée de miliciens en masse, une nouvelle arme semble faire pencher la balance en faveur des forces progouvernementales : le déploiement de drones acquis par l’Ethiopie cet été. Les Emirats arabes unis ont, selon différentes sources diplomatiques, livré des drones Wing Loong de fabrication chinoise à l’aide d’un pont aérien quotidien de plusieurs mois entre Abu Dhabi et Addis-Abeba. L’Iran et la Turquie sont aussi suspectés de fournir de tels appareils à l’Ethiopie. « Les frappes de drones se sont intensifiées depuis le mois de novembre », observe un diplomate occidental. L’utilisation de ces aéronefs, déjà décisive en novembre 2020, « rend très nerveux le leadership tigréen », souffle une source proche des « TDF ».
  17. Je remets cela ici à cause de cette citation : Lockheed Martin considère la Suisse, qui est également à la recherche d'un hélicoptère de cette taille, comme un autre client potentiel. Notre armée de l'air dispose actuellement de 15 AS 332M1 Super Puma et 10 AS532UL Cougar Mk 1. Ces appareils vont devoir être remplacés dans environ 15 ans. Que LM considère que le CH-53K pourrait être candidat me laisse plus que sceptique. Cet appareil est beaucoup trop gros pour nos besoins. Ce qui est confirmé dans ce rapport, même s'il date de 2017. https://www.parlament.ch/centers/eparl/curia/2015/20153918/Bericht BR F.pdf Extraits de la conclusion : - des appareils gros-porteurs ne pourraient en outre pas utiliser l’ensemble des places d’atterrissage actuelles ; ils seraient par exemple trop lourds pour se poser sur les toits d’hôpitaux. - en l’état, l’achat d’hélicoptères gros-porteurs n’est pas conciliable avec la planification financière, à moins d’abandonner d’autres projets - la flexibilité de la flotte en service demeure l’un de ses principaux atouts. Résultant du nombre relativement important de machines quasiment identiques, celle- ci diminuerait certainement avec l’introduction d’un nombre restreint d’hélicoptères gros-porteurs.
  18. https://soldat-und-technik.de/2021/11/mobilitaet/29296/ch-53k-kooperationspotenzial-zwischen-israel-und-deutschland/ CH-53K - Potentiel de coopération entre Israël et l'Allemagne Le groupe américain Lockheed Martin entrevoit la possibilité d'une coopération dans le domaine des systèmes de guerre électronique entre l'Allemagne et Israël, si l'armée allemande devait acquérir l'hélicoptère de transport lourd CH-53K. Comme l'a expliqué Joshua Shani, CEO de Lockheed Martin Israël, hier lors d'un point de presse avec des journalistes allemands, l'armée de l'air pourrait éventuellement utiliser la technologie EW israélienne sophistiquée sur ses propres appareils. Selon le général de brigade à la retraite de l'armée de l'air israélienne, son pays se trouve actuellement dans la phase finale d'acquisition des CH-53K pour son armée de l'air. La lettre d'acceptation sera signée dans les prochaines semaines, ou au plus tard à la fin de l'année, a-t-il déclaré. Le nombre d'hélicoptères qu'Israël achètera devrait alors être clair. Le responsable de Lockheed Martin ne prévoit pas plus de 18 appareils. L'armée de l'air israélienne n'acquerra toutefois pas la version identique à celle introduite dans le corps des Marines américains, mais intégrera en partie d'autres systèmes, par exemple dans le domaine des communications et du combat électronique. Cette version dite "Blue" doit ainsi être adaptée aux besoins des Israéliens. Les négociations en cours entre l'armée de l'air israélienne et l'industrie montreront de quels systèmes concrets il s'agit et si tous les souhaits de l'armée peuvent être satisfaits, selon le CEO de Lockheed Martin Israël. En revanche, la procédure concernant l'acquisition d'un nouvel hélicoptère de transport lourd pour la Bundeswehr n'avance que lentement. Dans le courant de la semaine, une audience se tiendra à la Cour d'appel de Düsseldorf au sujet de l'interruption de la procédure d'acquisition d'un hélicoptère de transport lourd par le BMVg. (ESUT a rapporté). En Allemagne, le CH-53K et le CH-47F de Boeing sont en concurrence. Si l'Allemagne devait finalement opter pour le CH-53K, elle deviendrait le troisième client à introduire cet hélicoptère. Lockheed Martin considère la Suisse, qui est également à la recherche d'un hélicoptère de cette taille, comme un autre client potentiel. En outre, d'autres clients pourraient éventuellement venir de l'Asie de l'Est, comme il a été dit lors de la manifestation de presse. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  19. https://soldat-und-technik.de/2021/11/bewaffnung/29300/lynkeus-eu-panzerabwehr-projekt/ LynkEUs : le projet antichar financé par l'UE devrait être achevé en 2022 Le projet européen de développement de nouvelles technologies antichars, baptisé LynkEUs et mené conjointement par la France, la Belgique et Chypre, se déroule apparemment comme prévu. Ainsi, le comité de pilotage compétent, composé de représentants des trois pays, s'est montré très satisfait lors de sa première réunion avec les onze entreprises participantes au total, selon le ministère français de la Défense. En 2022, les tests pourraient se poursuivre comme prévu et le projet pourrait être achevé d'ici la fin de l'année. Le projet vise à développer des concepts d'intervention au-delà de la ligne de vue directe (Beyond Line of Sight, BLOS) et à démontrer les avantages de cette technique. Il s'agit également d'identifier de nouvelles technologies qui pourraient être intégrées dans un tel système. Dans le cas de LynkEUs, l'UE prend en charge environ 97 pour cent du coût total de 6,6 millions d'euros dans le cadre du Programme européen de développement industriel de la défense (EDIDP). Les capacités d'un tel système doivent être démontrées par l'action d'un missile antichar sur une cible située au-delà de la ligne de vue directe, en utilisant un drone d'observation comme capteur. Une première démonstration du système, composé du missile antichar Missile Moyenne Portée (MMP) de MBDA et du drone NX70 de Novadem, a été effectuée par l'armée de terre française au début de l'année sur le champ de tir de Canjuers dans le sud de la France, a rapporté S&T. Le système a été testé en conditions réelles sur le terrain. Dans la suite du projet, il s'agit maintenant d'intégrer l'ensemble du système, composé de l'installation d'armement avec le tireur et le drone avec le pilote de drone, dans un véhicule, comme l'explique le ministère français de la Défense. En outre, une liaison de données sécurisée doit être assurée entre le véhicule, un SHERPA de la société Arquus équipé de la tourelle IMPACT de MBDA, et le drone. Un tel système serait en mesure de combattre de manière autonome des cibles situées hors de la ligne de vue directe, sans dépendre d'informations fournies par des tiers. Le ministère français de la Défense y voit quatre avantages. Premièrement, une plus grande efficacité, deuxièmement, une meilleure gestion du feu, troisièmement, une plus grande protection pour les soldats puisqu'ils restent dans le véhicule protégé et quatrièmement, une meilleure efficacité du feu grâce à des temps de réaction courts. Concrètement, d'autres essais techniques sont prévus pour l'année prochaine, comme par exemple le ciblage par des drones aussi bien terrestres que volants et le décollage et l'atterrissage automatiques de drones sur la tourelle du véhicule. Pour clore le projet, l'ensemble du système devrait démontrer ses capacités en tir réel à Chypre fin 2022. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  20. Pas de panique, la Suisse est encore loin du défaut de paiement Fin 2019, le taux d'endettement était d'environ 26%. Il devrait être passé à 45% fin 2021. Mais il est prévu d'amortir la dette contractée pour faire face au COVID en utilisant des excédents ordinaires et les distributions supplémentaires de la Banque nationale suisse. Le but étant d'amortir cette dette d'ici 2035, si tous se passe comme prévu https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-84259.html https://www.economiesuisse.ch/fr/articles/dette-covid-decisions-preliminaires-pour-un-amortissement-contraignant
  21. Et qui une approche très pragmatique et intelligente dans le développement de son industrie de la défense. En effet, ce passage m'a quand même bien fait sourire : " Nous le ferons décoller du TCG Anadolu sans l’aide d’une catapulte. Il pourra atterrir sur le navire à l’aide brins d’arrêt et d’une crosse". Sachant que le TCG Anadolu a déjà été lancé et doit entrer en service en 2023 cela risque d'être coton d'installer tout ce qu'il va à posteriori. Surtout que ce n'est pas l'Espagne qui pourra les aider
  22. Il n'est pas éternel oui, le problème est qui pour remplacer Erdogan ? Car actuellement je ne vois personne. Officiellement, il ne s'occupe pas de "la formation" de son successeur et pour ce qui est de l'opposition, toute personne pouvant représenter un danger pour lui se retrouve accusée de complicité avec les terroristes.
×
×
  • Create New...