Kovy

Members
  • Content Count

    3,561
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Posts posted by Kovy


  1. Il y a 5 heures, elannion a dit :

    Pas oublier que Sanders sous performe à mort chez les afro-américains du notamment à leur antisémitisme latent ( groupe ethnique le plus antisémite des USA loin devant les rednecks).

    Ce n'est plus le cas pour cette primaire.

    Dans ce sondage d'ABC News du19/02, il performe quasiment aussi bien chez les "Blacks" que chez les "Whites" et il talonne Biden de près

    primaire_ABC_black.png

    https://www.langerresearch.com/wp-content/uploads/1211a12020Politics.pdf

    Dans certains sondages, il serait même en train de prendre le lead chez les Afro-américains au fur et à mesure que Biden dévice. AMHA, c'est un indicateur qui ne trompe pas.

     

    • Upvote 1

  2. Il y a 12 heures, Boule75 a dit :

    Des faits, des faits !

    Pas des fantasmes complotistes à 2 balles ! T'as vu le score de Biden ?

    ex: Changer quelques règles pour incruster Bloomberg dans les prochains débats ?

    Biden étant out, ils vont essayer tous les autres, un par un contre Sanders, jusqu'à épuisement du stock. (Ca rappelle quand même la primaire républicaine de 2016... Bush > Rubio > Carlson > Cruze... checkmate)

    J'avoue qu'il serait assez cocasse que la primaire démocrate se finissent en duel entre un indépendant démocrate socialiste et un milliardaire républicain n'ayant pas participé aux débats.

    Petite mise à jour des sondages nationaux avant le Nevada:

    Sanders clairement en tête et Bloomberg en train de bouffer Biden qui par en vrille.

    primaire_20200219.png


  3. Il y a 22 heures, TarpTent a dit :

    Bref, ca fait beaucoup d’hypothèses écartées par principe - et peut-être même pas envisagées du tout, par cet intervenant qui se dit scientifique*, ...

    Ce n'est pas un scientifique et il ne se présente pas comme tel.

    C'est un prof en sciences politiques.


  4. Un TEDx sur le même sujet datant du 4 Fevrier dernier.

    La video a été taggée par TEDx comme ne s'appuyant pas sur des faits scientifiques alors que le but de la vidéo est justement de déplorer l’absence d'étude scientifique sur le sujet. :laugh:

     

     

    • Like 1

  5. il y a 20 minutes, Tancrède a dit :

    mais s'il avait un défaut d'image nationale, il avait l'immense avantage d'être seul en lice face à Clinton, pouvant ainsi créer une coalition forcée de s'assembler à la seule alternative à l'establishment. Ce n'est plus le cas.

    En effet, ce n'est plus le cas, mais l'establishment s'est morcelé entre 4 candidats ce qui joue plutôt en faveur de Sanders que l'inverse, amha (l'Impact de Warren ayant été très surévalué)

    Citation

    Pour les Etats à fortes minorités, je l'ai déjà dit, je le re-souligne: Sanders n'est pas à son plus fort (surtout chez les noirs, même s'il y a fait quelques progrès par rapport à 2016), en tout cas très loin de pouvoir les faire sortir en nombre façon Obama, et qui plus est trop à gauche pour beaucoup d'entre eux (le "barber shop electorate" n'est pas en sa faveur). Pareil pour Buttigieg, pour différentes raisons. La preuve par l'inverse: contre toute attente, Bloomberg marche pas si mal dans cet électorat crucial pour un démocrate, et Biden y reste malgré tout en tête. 

    28% chez les minorités, loin devant Biden à 20% d'après Newsweek. Oui, "quelques" progrès en effet...


  6. Il y a 3 heures, Tancrède a dit :

    Retour d'expérience compliqué de cette primaire du NH, un Etat lui-même peu lisible politiquement (habitat atomisé, généralement très modéré en mentalité, proportion plus élevée de swing voters, marché média sous-développé -donc les sondages sont peu fiables-, particularités de préférences de vote quelle que soit l'appartenance politique....):

    - une participation élevée, à un plus haut historique (mais en fait du même ordre qu'en 2008 si on ajuste pour la croissance démographique), ce qui semble s'opposer à ce qui s'est passé en Iowa. 

    - un Sanders qui a largement perdu par rapport à 2016,

    [...]

    C'est marrant, en lisant ton analyse, on a l'impression que tous les indicateurs que tu cites sont contre Sanders et qu'il serait, en fait, un des perdants de cette primaire.

    Ce qui est pour le moins surprenant étant donné qu'il l'a gagnée malgré tout...

    Il me semble qu'il y a un point qui t'échappe: En 2015-2016, Sanders ayant des moyens financiers limités, avait dû concentrer l'essentiel de sa campagne sur les 2 premiers états. (exactement ce que Buttigieg a fait en 2019-2020). Ca lui a permis à l'époque de créer la surprise et de faire un appel d'air pour lever des fonds supplémentaires et rester dans la course pour les primaires suivantes, mais toujours avec un train de retard face à Clinton qu'il n'a jamais pu rattraper.

    Ce coup ci, c'est lui qui à la main car, avec les fonds considérables issus de sa base et son armée de militants, il a pu faire campagne dans tous les états, contrairement à Buttigieg et Klobuchar qui risquent de manquer de souffle rapidement malgré le support des media mainstream. même si je peux me tromper, c'est pour cette raison que je doute qu'ils pourront tenir tête très longtemps si ils restent tous les deux dans la campagne.

    Reste Bloomberg, qui peut effectivement littéralement acheter l'élection à coup de milliards de $...  :dry:

    Citation

    - fondamental pour une élection démocrate, et presque autant pour une générale: 57% de l'électorat de la primaire démocrate était féminin. Et pour cet électorat féminin, Bernie n'est pas le choix premier: Klobuchar, avec 25%, puis Buttigieg, avec 23%, venaient devant un Bernie qui n'a récolté que la 3ème place avec 22%, soit loin derrière deux candidats marketés comme modérés

    Je n'ai pas vérifié tes chiffres, mais 1 à 2 points, ce n'est pas "loin derrière", encore moins s'il s'agit des chiffres de la primaire du New Hampshire, état sans fortes minorités, ce qui favorise Klobuchar et Buttigieg,  La tendance risquent de s'inverser dans les états à forte minorités.

    Citation

    - Bernie compte sur l'électorat des jeunes, et là, c'est une leçon dans le NH: ils ne se sont pas pointés, les 18-29 ans n'ayant représenté que 11% de l'électorat de la primaire (19% en 2016). La différence de participation a été le fait des plus de 50 ans, et particulièrement des plus de 65 ans, soit pas vraiment une "vague" pour la gauche du parti. Le nombre de jeunes votants peut avoir été relativement constant en absolu, mais avoir été noyé en proportion par des gens plus âgés et modérés (ergo le vote Buttigieg). 

    Certes, mais Sanders est majoritaire de manière écrasante sur cette tranche des 18-29 (+31 pts), et il l'est aussi significativement sur la tranche 30-44. (+14 pts).

    • Like 1

  7. Ca bouge beaucoup dans les derniers sondages nationaux juste avant la primaire du New Hampshire ce soir.

    • Biden s'effondre après sa débâcle en Iowa
    • Sanders récupère la première place
    • Bloomberg grimpe très fort et prend la 3e place à Warren (par transfert des supports de Biden + matraquage publicitaire ?)
    • Bouttigieg reprend du poil de la bête en 5e place

    primaire_20200211.png


  8. Le 21/09/2019 à 17:29, Bat a dit :

    Ce ne sont pas des images radar, mais vidéo dans le proche infrarouge prise avec un pod atflir. Il n'y a pas de concordance piste radar/piste vidéo dans cet incident particulier. Les pilotes ont tenté des accrochages radar, en vain. La seule trace radar est un écho fixe (en fait, 2 échos fixes différents repérés à 100km de distance l'un de l'autre en quelque minutes, avec disparition de la piste entre les 2 mesures) repéré dans le secteur par un croiseur AEGIS (USS Princeton), mais ne correspondant apparemment pas au phénomène (puisqu'on est sur un écho fixe là où les pilotes rapportent un phénomène se déplaçant à grande vitesse (>Mach 3 si les différentes observations sont bien le même phénomène). L'E-2 n'a rien, les autres navires du GAN non plus. De mémoire, il me semble que le radar du Princeton (une antenne passive) était aux essais ou en calibration, ce qui fait que beaucoup de techniciens ou analystes qui se sont penchés sur les enregistrements penchent pour une malfonction du radar (car si dans ce cas on peu estimer une corrélation entre l'écho et l'observation des pilotes, les jours précédents le radar avait observé des échos similaires, sans qu'aucun équipage n'observe quoi que ce soit aux positions indiquées).

    Il y a apparemment plusieurs erreurs dans ta description.

    dans l'interview du commandant de l'escadron, il dit bien qu'il a survolé l'objet pendant 5 min en l'observant a l'oeil nu à 1 nm, et que l'objet était en stationnaire au dessus de l eau. C'est quand il tente de se rapprocher que l'objet commence à se déplacer puis accélère très fortement et disparait. Sur la vidéo flir réalisée par un autre pilote quelques minutes plus tard l'objet est aussi stationnaire au début. Le pilote a d'ailleurs une piste radar avant de se faire brouiller (...) et de switcher sur le flir.

    Le commandant indique clairement, au tout début de son interview que le Princeton, le Nimitz ainsi que les E-2 ont tous pistés une douzaine de ses objets pendant les 15 jours qui précèdent son interception.

    A chaque fois : début de détection à 80,000 pieds (limite de détection de L'aegis du Princeton), descente à 20,000 pieds ou ils restent en stationnaire 2-3 heures avant de remonter et disparaitre à 80000 pieds.

    • Thanks 1

  9. Il y a 6 heures, Tancrède a dit :

    - "Mayor Pete": aussi une différence de contenu. On ne sait absolument pas s'il est modéré ou radical, populiste ou establishment.... Comme Warren et Harris, il a flip-floppé 15 fois sur tout et son contraire pendant la campagne

    Y a t-il vraiment encore le moindre doute possible ? Un type qui tortille du cul ,comme tu dis, est forcément un "establishment" (ou un fake populiste) puisqu'il est condamné à promettre des mesures populaires pour essayer de monter dans les sondages et à flip flopper dès que les grosses corporations qui le financent lui tapent sur les doigts. Un vrai populiste, par définition, ne peut pas se faire financer par les multinationales et les lobbies financiers. Dans cette élection, il n'y en a qu'un qui remplit ce critère.

    Citation

    Et pourquoi personne ne mentionne t-il jamais Amy Klobuchar? Le fait que Trump ne lui ait pas attribué de surnom implique t-il qu'elle n'a aucune chance? 

    La réponse est dans la question. Les media mainstream ont bien essayé de la pousser artificiellement, mais il n'y a rien à vraiment pousser. Sa Campagne est de type "text book DNC" des années 90, aucune proposition exaltante, c'est du tiède, du mollasson bien dans les clous du neo-liberalisme ambiant, bref de la pâtée pour Trump.

    Le jour où tu auras une pub pour Klobuchar qui ressemblera à ça, on en reparle:

     

    • Like 2

  10. il y a une heure, Rufus Shinra a dit :

    Bien sûr, la "manœuvre électorale" impliquant des calculs de votes qui prétendument avantageraient Hillary et que rabâchent les fans de Bernie sans source ni même se rendre compte que les méthodes utilisées avaient davantage tendance à favoriser Sanders que Clinton. Mais bon, il faut marteler le message que Sanders est la pauvre victime du Système à changer.

    Bof, tu sembles mettre sur le même plan une attaque wokiste savamment orchestrée dans les media mainstream par les communicants de la campagne de Clinton et les réactions irrationnelles de fanboys de Sanders dans leur bulle "réseaux sociaux". On n'est pas vraiment au même niveau quand même...

    Par ailleurs, de mémoire, Sanders avait approuvé les modifs du systeme de vote. Donc bon, la polémique n'est pas allez bien loin. Pourtant cela semble t'avoir traumatisé. je ne comprends pas trop.

     

    • Confused 1

  11. il y a 24 minutes, Rufus Shinra a dit :

    Joli changement d'argument. "Shifting goalposts", comme ils disent là-bas. Et une amplification assez similaire à celle de ses chances de réussite lors des primaires de 2016, présentées par ses fans comme évidentes et victimes de manipulations électorales en faveur de Hillary.

    Simple précision de ma pensée.

    Mais j'avoue que c'est assez drôle de te voir défendre une manœuvre électorale typiquement "wokiste" :tongue:


  12. il y a 10 minutes, Rufus Shinra a dit :

    Tu prétends qu'ils ne sont qu'une invention des méchants médias pour nuire à ce pauvre Bernie. Le Caliméro, ici, je crois savoir qui il est. ;-)

    Invention dans le sens amplification et distorsion de la réalité.

    Factuellement, le terme berniebros est une invention de la campagne de Clinton pour faire passer l'idée que les supporters les plus combatifs de Sanders sont de "jeunes mâles blancs misogynes".

    La réalité étant qu'ils sont juste des fanboys /fangirls comme il y en a dans toutes les crémeries.


  13. il y a 10 minutes, Rufus Shinra a dit :

    Les Berniebros, je les ai subi un bail en 2016 puis un peu en 2017, donc prétendre qu'ils sont une invention, c'est de la mauvaise foi.

    Ils t'ont fait des méchants tweets c'est ça ?

    calimero.jpg

    De là à en faire le point central de sa campagne contre Sanders, de se faire passer pour une victime (lol), avec reprise massive par les media au lieu de parler du fond, où est la mauvaise foi? :/


  14. Il y a 21 heures, Rufus Shinra a dit :

    Joli non-argument qui peut s'appliquer indifféremment pour tout le monde, ce qui lui ôte toute valeur réelle. Sanders reste particulièrement vieux, attractif principalement pour son cœur électoral (les Berniebros) mais pas très intéressant pour les autres démocrates et encore moins les indépendants, ne dispose pas d'un soutien structurel comme peut l'avoir un candidat républicain une fois choisi (ils sont très forts pour obéir, contrairement aux démocrates), n'aura pas particulièrement des soutiens corporatifs lourds. Bref, le candidat idéal pour avoir une grosse abstention chez les démocrates, qui surprendra de façon ahurie ses partisans hardcore, qui avaient été surpris aussi qu'en 2016, Hillary soit préférée à Sanders, au point qu'ils se sont mis à halluciner des manipulations de votes dans les primaires pour justifier la défaite de leur idole.

     

    En fait, j'en viens presque à souhaiter qu'il gagne les primaires pour se faire éclater par Trump à cause de l'abstentionnisme. Les hurlements des Berniebros seraient quasiment de nature à justifier le foutoir. Quasiment.

    Ah ouais quand même :biggrin:

    Bon, on verra bien si tout cela se concrétise de cette façon... ou pas.

    Je note toutefois que tes différents points semblent plus relever de l'impression personnelle.

    Or, si on regarde les chiffres, on voit 3 marqueurs très intéressants:

    1- Le programme de Sanders est, de loin, le plus apprécié dans l'opinion.

    2- Dans les sondages l'opposant à Trump, c'est le démocrate qui a, en moyenne, la plus grosse marge positive depuis le début de la campagne. Cela étant notamment dû au fait qu'il arrive à convaincre plus d'indépendants que les autres démocrates.

    3- Contrairement à Clinton, il n'est pas détesté par la classe moyenne ou les travailleurs, qu'ils soient démocrates ou républicains. (Un enregistrement de Trump vient justement de leaker, dans lequel il explique qu'il aurait probablement perdu en 2016 si Clinton avait pris Sanders comme VP)

    Mais bizarrement, les électeurs démocrates pensent qu'il a beaucoup moins de chance de l'emporter face à Trump que Biden. Un paradoxe que l'on peut expliquer assez facilement par le traitement assez négatif / méprisant que les grands media ont fait de sa campagne (incluant les fameux "Berniebros", invention de la campagne de Clinton pour dénigrer Sanders en 2016 et qu'ils ont ressorti du chapeau en 2019)

     

     

    • Upvote 3

  15. Il y a 5 heures, TarpTent a dit :


    c’est quoi le graphique vert en dessous ?
    parce que si c’est le nombre d’interviewés, les dernières valeurs des courbes ne sont pas forcément représentatives...

    Les courbes de RealClearPolitics ne donnent pas le résultat d'un sondage mais l’agrégation de la plupart les  sondages nationaux (de provenance diverses) à un instant t. Donc c'est plutôt pas mal pour avoir les grandes tendances sur tous le pays.

    Par exemple pour le mois de janvier ils ont agrégé 17 sondages différents:

    primaire_pols.png

    Il font la même chose état par état. Par exemple pour l'Iowa, (caucus dimanche prochain) ça donne ça :

    primaire_iowa.png

     


  16. Petite mise à jour suite au débat en Iowa

    https://www.realclearpolitics.com/epolls/2020/president/us/2020_democratic_presidential_nomination-6730.html

    • Biden toujours indéboulonnable en 1ere place dans les sondages nationaux.
    • Sanders consolide sa deuxième place mais émarge en première place dans les sondages de certains états (réveille des média qui admettent enfin sa chance réelle)
    • Warren rechute après sa désastreuse tentative de faire passer Sanders pour un sexiste juste avant le dernier débat
    • Buttigieg continue sa lente chute et se fait doubler par Bloomberg qui continue à progresser sans avoir eu à participer à aucun débat avec ses adversaires

    Note : Plus que 12 jours avant les caucuses de l'Iowa.

    primaire_20200121.png