Kovy

Members
  • Content Count

    3,575
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Posts posted by Kovy


  1. il y a 22 minutes, mathis.clrd a dit :

    Oui mais en générale le STT pour fox 2 et 3 on l’utilise plus ?

    En BVR à priori non (sauf peut être pour certains cas particuliers ?), en dogfight si (sauf peut être pour les radar AESA ?).

    Citation

    Pour la 2 ème question je voulais dire quand on a une piste grâce au radar on utilise le lock pour procéder au tir alors que quand la source de la piste et un autre capteur OSF .. on ne Locke donc pas?

    Avec l'OSF tu peux locker une piste


  2. il y a 3 minutes, mathis.clrd a dit :

    Ah oui mais quand on utilise la radar avec on Locke la cible puis on se met en mode canon et c’est bon et si il faut locker la cible c’est toujours pareil sur les radar moderne on peut continuer le balayage ...?:)

    Bonne question.

    A priori, si tu sélectionnes le canon en Air Air, tu vas basculer dans un mode radar dédié au dogfight (soit un balayage concentré sur un cone très étroit devant l'avion, soit un balayage vertical étroit et très rapide) et dans ce cas, le radar ne va chercher à accrocher qu'une seule cible.

    J'avoue que je ne sais pas si les radar les plus modernes (antennes AESA) continue à scanner et suivre plusieurs cible en mode dogfight. J'aurais tendance à dire que non, mais je peux me tromper.


  3. il y a 13 minutes, mathis.clrd a dit :

    Ah donc il y’a toujours un lock radar qui est fait mais c’est le STT que nous ne fesont plus de nos jours

    Le STT est toujours utilisé pour les missiles fox 1 et, il me semble, pour certains modes radar utilisés en dogfight.

    Citation

    maintenant on lock toujours à part quand c’est des piste OSF ou Spectra

    Je ne suis pas sur de comprendre ce que tu veux dire.

    Citation

    mais même avec le lock on peut continuer le balayage contrairement à avant ?c’est bien sa 

    oui


  4. il y a 42 minutes, mathis.clrd a dit :

    Merci d’ailleurs sa sort du sujet mais c’est tu si pour en combat canon air air ou air sol il y’a besoin du radar et comment l’utiliser pour cette phase ? :))

    Le radar n'est pas obligatoire mais il aide beaucoup.

    Sans le radar, tu auras une aide graphique basique de la trajectoire des obus sur le HUD. C'est assez difficile à utiliser et demande beaucoup d'expérience au pilote en particulier dans un dogfight.

    Le radar permet d'afficher en temps réel un réticule indiquant où les obus impacteront en fonction de la trajectoire et la distance de la cible. Il "suffit" alors de placer ce réticule sur la cible pour faire but.

    • Thanks 1

  5. Le 30/04/2020 à 07:43, mathis.clrd a dit :

    Sur les avions modernes c’est manuelle ou automatique le lock ?

    c’est quoi la différence entre le lock et la poursuite?

    1- Tu as les 2 possibilités.

    2- C'est la même chose. Je pense que dans la discussion il y a eu un malentendu entre lock et et le mode STT (single track target mode).


  6.  

    Le 01/05/2020 à 08:47, mathis.clrd a dit :

    Ah mais donc c’est utilisable le laser en air air ?

    Il n'existe pas actuellement de missile à guidage laser dédié au AA. Néamoins les pods de désignation laser permettent parfois de désigner et suivre des cibles AA peu manoeuvrante, donc , en theorie, rien n’empêche de tirer de l'armement AS guidé laser sur une cible aérienne. Mais tu vas etre très limité par les performances du missile AS.

     

    Le 30/04/2020 à 21:53, g4lly a dit :

    On ne tire plus de missile type "fox 1" en air air

    Houla, pas si vite, il y a encore plein d'utilisateurs de missile fox 1 dans le monde, à commencer par les USA (AIM-7 M/P) et la Russie (R-27 R/ER)


  7. Il y a 4 heures, mathis.clrd a dit :

    Oui donc à part lui pas besoin de lock radar pour les fox 3 modernes 

    Sur des avions l’on peut encore avec des anciens missiles locker il ya un bouton dans le cockpit pour sa ?

    Le R-27 est un fox1

    pour résumer,

    Fox 1 : le missile à une antenne passive qui n'émet pas, donc sans le radar de l'avion, il est aveugle. Il a donc besoin que le radar illumine la cible en continu avec beaucoup de puissance du tir jusqu'à l'impact.

    Fox 3 : le missile a son propre radar mais c'est un petit radar, peu puissant et donc sa portée est limité (10-15 km). En fonction de la situation il y a plusieurs modes utilisables. Si la cible est à portée du radar du missile, tu peux accrocher directement le missile (ou le rallier à une piste du radar de l'avion) et tirer en "mode fire and forget". Tu peux aussi tirer en mode "mad dog " sans accrocher quoi ce soit avant le tir, et dans ce cas le missile par tout droit et accroche la première cible qu'il détecte.

    Le mode le plus habituel est un tir BVR en dehors de la portée radar du missile (LOAL). Cela nécessite l'utilisation du radar de l'avion (ou d'un IRST capable de fournir une piste avec info de distance) pendant la phase de vol ou le radar du missile n'est pas encore à portée, dite phase inertielle. Pendant cette phase,  le radar de l'avion doit continuer à suivre la cible pour transmettre sa position au missile via la liaison avion-missile (LAM). Dès que le radar du missile est à portée de la cible, il devient totalement autonome.

     

    • Upvote 1

  8. Le 28/04/2020 à 14:56, mathis.clrd a dit :

    Donc le fox 2 n’a pas besoin du radar mais pourquoi certaines personnes sur dcs locke la cible même avec du missile IR

    Pour plusieurs raisons:

    Un lock radar permet d'asservir le capteur IR du missile automatiquement sur la même cible. C'est pratique et efficace. Ainsi tu bénéficies de la fiabilité du suivi radar qui est insensible au sources IR parasite comme les flares ou le soleil.

    Le radar te donne aussi des infos de distance, de vitesse relative, de trajectoire et donc de portée missiles qui s'affichent sur ton HUD , ce qui est bien pratique pour savoir comment manœuvrer et quand tirer).

    Sans le radar, le capteur IR du missile scanne devant lui et accroche la première source IR qu'il détecte, donc ça peut être aléatoire s'il y a plusieurs cibles potentielles. Autre possibilité, c'est le pilote qui  manœuvre l'avion pour mettre manuellement la cible sur le capteur du missile. Lent et pas facile si la cible est très manoeuvrante.

    Donc utiliser le radar avec un missile Fox2 a pleins d'avantage. Toutefois le radar à l'inconvénient de ne pas être discret et d'indiquer à ta cible qu'elle est engagée et d'où vient la menace. Dans un combat à vue c'est un inconvénient mineur, mais si tu engages une cible qui ne t'a pas encore détecté, il peut être intéressant de ne pas utiliser le radar pour la surprendre.

    Après, tous les avions n'ont pas les mêmes systèmes (Il existe des systèmes plus ou moins sofistiqué/modernes), donc les modes d'emploi peuvent varier:

    Sur un A10 ou un SU-25 tu n'as pas de radar, donc tu n'as pas le choix. Sur F-16C/15C/18C qui n'ont que des missiles Fox2 courte portée (AIM-9 L/M/P/X) pour le combat à vue, le radar sera couramment employé pour son efficacité. Sur SU-27/Mig-29 qui ont un IRST et des missile Fox 2 courte et longue portée (R-73, R-27 T/ET) tu pourras choisir entre le radar ou, pour rester plus discret, l'IRST, qui associé aux R-27 E/ET fonctionne bien en secteur arrière.

     

    • Upvote 1

  9. Pour les prospets à l'export du  rafale la réponse est claire:

    Personne ne peut dire s'ils vont se concrétiser ou pas avant que ce soit signé, pas même Dassault ou l'état Francais.

    L'experience des précédents succès et échecs a montré que s'était imprévisible à moyen et long terme.

    Si tu rajoutes en plus le spectre d'une crise financière et économique mondiale, l'incertitude devient énorme.

    • Upvote 1

  10. Il y a 7 heures, Defiance a dit :

    Vue les antecedent anti démocratique du dit parti démocrate,j'aimerai comprendre le différentiel entre les sondages precedent le vote ,et les dit résultats,que Biden remporte la primaire, ok mais avec 50% des voix ,je trouve sa louche et quand c'est louche y'a un loup    

    Par forcément..

    C'est grosso modo un des seuls état où il a fait vraiment campagne et ou la majorité des électeurs (et en particulier les black de +50 ans) ont voté sur le thème "On veut juste revenir à comme c'était du temps d'Obama"

    Demain il y a le Texas et la Californie, C'est là que ça va se jouer:

    Avec le retrait de Buttigieg, Sanders a la possibilité de remporter tous les délégués de Californie (415), et si il gagne aussi le Texas (228), il va être très difficile de le stopper, même en magouillant.


  11. Il y a 7 heures, Kelkin a dit :

    Le problème c'est que la dame en question n'a jamais montré le moindre signe de vouloir faire une carrière politique. Je ne sais pas si elle apprécie d'être désignée volontaire par ces caciques.

    Le parti est en pleine panique. Ils balancent toutes les idées qui leur passent par la tête pour stopper Sanders, même les plus irrationnelles.

    • Upvote 1

  12. Il y a 5 heures, elannion a dit :

    Pas oublier que Sanders sous performe à mort chez les afro-américains du notamment à leur antisémitisme latent ( groupe ethnique le plus antisémite des USA loin devant les rednecks).

    Ce n'est plus le cas pour cette primaire.

    Dans ce sondage d'ABC News du19/02, il performe quasiment aussi bien chez les "Blacks" que chez les "Whites" et il talonne Biden de près

    primaire_ABC_black.png

    https://www.langerresearch.com/wp-content/uploads/1211a12020Politics.pdf

    Dans certains sondages, il serait même en train de prendre le lead chez les Afro-américains au fur et à mesure que Biden dévice. AMHA, c'est un indicateur qui ne trompe pas.

     

    • Upvote 1

  13. Il y a 12 heures, Boule75 a dit :

    Des faits, des faits !

    Pas des fantasmes complotistes à 2 balles ! T'as vu le score de Biden ?

    ex: Changer quelques règles pour incruster Bloomberg dans les prochains débats ?

    Biden étant out, ils vont essayer tous les autres, un par un contre Sanders, jusqu'à épuisement du stock. (Ca rappelle quand même la primaire républicaine de 2016... Bush > Rubio > Carlson > Cruze... checkmate)

    J'avoue qu'il serait assez cocasse que la primaire démocrate se finissent en duel entre un indépendant démocrate socialiste et un milliardaire républicain n'ayant pas participé aux débats.

    Petite mise à jour des sondages nationaux avant le Nevada:

    Sanders clairement en tête et Bloomberg en train de bouffer Biden qui par en vrille.

    primaire_20200219.png


  14. Il y a 22 heures, TarpTent a dit :

    Bref, ca fait beaucoup d’hypothèses écartées par principe - et peut-être même pas envisagées du tout, par cet intervenant qui se dit scientifique*, ...

    Ce n'est pas un scientifique et il ne se présente pas comme tel.

    C'est un prof en sciences politiques.


  15. Un TEDx sur le même sujet datant du 4 Fevrier dernier.

    La video a été taggée par TEDx comme ne s'appuyant pas sur des faits scientifiques alors que le but de la vidéo est justement de déplorer l’absence d'étude scientifique sur le sujet. :laugh:

     

     

    • Like 1

  16. il y a 20 minutes, Tancrède a dit :

    mais s'il avait un défaut d'image nationale, il avait l'immense avantage d'être seul en lice face à Clinton, pouvant ainsi créer une coalition forcée de s'assembler à la seule alternative à l'establishment. Ce n'est plus le cas.

    En effet, ce n'est plus le cas, mais l'establishment s'est morcelé entre 4 candidats ce qui joue plutôt en faveur de Sanders que l'inverse, amha (l'Impact de Warren ayant été très surévalué)

    Citation

    Pour les Etats à fortes minorités, je l'ai déjà dit, je le re-souligne: Sanders n'est pas à son plus fort (surtout chez les noirs, même s'il y a fait quelques progrès par rapport à 2016), en tout cas très loin de pouvoir les faire sortir en nombre façon Obama, et qui plus est trop à gauche pour beaucoup d'entre eux (le "barber shop electorate" n'est pas en sa faveur). Pareil pour Buttigieg, pour différentes raisons. La preuve par l'inverse: contre toute attente, Bloomberg marche pas si mal dans cet électorat crucial pour un démocrate, et Biden y reste malgré tout en tête. 

    28% chez les minorités, loin devant Biden à 20% d'après Newsweek. Oui, "quelques" progrès en effet...


  17. Il y a 3 heures, Tancrède a dit :

    Retour d'expérience compliqué de cette primaire du NH, un Etat lui-même peu lisible politiquement (habitat atomisé, généralement très modéré en mentalité, proportion plus élevée de swing voters, marché média sous-développé -donc les sondages sont peu fiables-, particularités de préférences de vote quelle que soit l'appartenance politique....):

    - une participation élevée, à un plus haut historique (mais en fait du même ordre qu'en 2008 si on ajuste pour la croissance démographique), ce qui semble s'opposer à ce qui s'est passé en Iowa. 

    - un Sanders qui a largement perdu par rapport à 2016,

    [...]

    C'est marrant, en lisant ton analyse, on a l'impression que tous les indicateurs que tu cites sont contre Sanders et qu'il serait, en fait, un des perdants de cette primaire.

    Ce qui est pour le moins surprenant étant donné qu'il l'a gagnée malgré tout...

    Il me semble qu'il y a un point qui t'échappe: En 2015-2016, Sanders ayant des moyens financiers limités, avait dû concentrer l'essentiel de sa campagne sur les 2 premiers états. (exactement ce que Buttigieg a fait en 2019-2020). Ca lui a permis à l'époque de créer la surprise et de faire un appel d'air pour lever des fonds supplémentaires et rester dans la course pour les primaires suivantes, mais toujours avec un train de retard face à Clinton qu'il n'a jamais pu rattraper.

    Ce coup ci, c'est lui qui à la main car, avec les fonds considérables issus de sa base et son armée de militants, il a pu faire campagne dans tous les états, contrairement à Buttigieg et Klobuchar qui risquent de manquer de souffle rapidement malgré le support des media mainstream. même si je peux me tromper, c'est pour cette raison que je doute qu'ils pourront tenir tête très longtemps si ils restent tous les deux dans la campagne.

    Reste Bloomberg, qui peut effectivement littéralement acheter l'élection à coup de milliards de $...  :dry:

    Citation

    - fondamental pour une élection démocrate, et presque autant pour une générale: 57% de l'électorat de la primaire démocrate était féminin. Et pour cet électorat féminin, Bernie n'est pas le choix premier: Klobuchar, avec 25%, puis Buttigieg, avec 23%, venaient devant un Bernie qui n'a récolté que la 3ème place avec 22%, soit loin derrière deux candidats marketés comme modérés

    Je n'ai pas vérifié tes chiffres, mais 1 à 2 points, ce n'est pas "loin derrière", encore moins s'il s'agit des chiffres de la primaire du New Hampshire, état sans fortes minorités, ce qui favorise Klobuchar et Buttigieg,  La tendance risquent de s'inverser dans les états à forte minorités.

    Citation

    - Bernie compte sur l'électorat des jeunes, et là, c'est une leçon dans le NH: ils ne se sont pas pointés, les 18-29 ans n'ayant représenté que 11% de l'électorat de la primaire (19% en 2016). La différence de participation a été le fait des plus de 50 ans, et particulièrement des plus de 65 ans, soit pas vraiment une "vague" pour la gauche du parti. Le nombre de jeunes votants peut avoir été relativement constant en absolu, mais avoir été noyé en proportion par des gens plus âgés et modérés (ergo le vote Buttigieg). 

    Certes, mais Sanders est majoritaire de manière écrasante sur cette tranche des 18-29 (+31 pts), et il l'est aussi significativement sur la tranche 30-44. (+14 pts).

    • Like 1

  18. Ca bouge beaucoup dans les derniers sondages nationaux juste avant la primaire du New Hampshire ce soir.

    • Biden s'effondre après sa débâcle en Iowa
    • Sanders récupère la première place
    • Bloomberg grimpe très fort et prend la 3e place à Warren (par transfert des supports de Biden + matraquage publicitaire ?)
    • Bouttigieg reprend du poil de la bête en 5e place

    primaire_20200211.png