Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Rescator

Members
  • Posts

    995
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by Rescator

  1. Rescator

    40 CTA

    entraînement, stock de munitions, sol-air basse couche y compris lutte anti-drones, franchissement, frappe dans la profondeur, drones, munitions téléopérées, flotte camions tactiques, MCO hélicoptères, numérisation/cyber, guerre électronique
  2. Rescator

    40 CTA

    je confirme il y a zéro budget pour ça. Le VBCI gardera son 25 mm qui est très bien et qui perce tout les blindés de moins de 30 tonnes (grossièrement) et ça en fait un paquet. La modernisation envisage la scorpionisation (SICS, Contact), peut-être un lance-roquettes guidées laser quadruple (TDA pousse fort), deux ou trois bricoles dans la chaîne cinématique (obsolescences ) et basta. Certains rêvent d'un lanceur MMP mais il n'y aura pas l'argent je pense. Pour la nième fois l'adt a d'autres priorités qui vont consommer les budgets. Voir mes posts précédents.
  3. tous les blindés Scorpion sont donc écolo, c'est génial.
  4. excellent cas de figure et examinons la carte de la région: que nos moyens de transport stratégique nous permettent-ils de projeter pour reprendre une île ou reconquérir la Thrace ? C'est pas un GTIA de Leclerc renforcé qui fera peur aux Turcs. J'espère que les Grecs ne se font pas d'illusion sur nos capacités terrestres (aériens et navals c'est autre chose). Une crise majeure entre grecs et turcs se règlera à washington et tout le monde le sait.
  5. C'était tout l'enjeu de feu le MGCS. Rheinmetall va surement tuer le programme puisqu'il ne peut y imposer ses vues et le KF-51 est sa machine de guerre commerciale. L'article ne dit rien d'autre qu'il y a besoin d'un système de combat terrestre autour duquel s'organise le reste des moyens. Mais le débat est ouvert car le schéma "artillerie + techno-guerilla" a ses fans et ça se défend aussi. Si la LPM révisée dit que la France participera à des missions Otan à l'est ou au nord pour défendre les frontières de l'europe, sa participation peut se matérialiser par autre chose que des unités blindées qui seront de toutes façons amenées par les américains, les polonais ou les allemands. La France pourrait apporter des moyens de frappe dans la profondeur, des FS, une capacité d'assaut amphibie, montagne ou aéroportée , du génie et de la logistique. La question de l'offre stratégique française se pose avec acuité. Les chars ne sont pas automatiquement la réponse et croyez bien que ça me coûte de dire ça ! La défense de nos outremers passe d'abord par une marine forte, de la logistique projetée et des TDM, les chars sont secondaires. Le modèle d'armées complet coûte plus de 3% du PIB et on en est loin.
  6. la taille des munitions de 130/140 ne permettra pas d'en emporter beaucoup plus, d'où l'importance de deux choses: un ravitailleur de munitions qui colle au cul des chars et un armement secondaire très sérieux. Les suédois l'avait bien compris en mettant un 40 coax avec le 140 sur le projet de char STRV140.
  7. Rescator

    AMX-45 - Char 45T

    pour l'infanterie qui cherche désespérément des appuis feu, ça se regarde
  8. c'est un choix politique, il fallait un bout de KMW dans l'E-MBT sinon le message aurait été terrible vers les politiques français (les politiques allemands s'en foutent complètement car l'Allemagne a deux offres de chars, le Léopard 2A7+ et maintenant le KF-51) et aurait marqué l'échec, déjà patent, de KNDS à former une entreprise ayant un avenir. L'enjeu ce n'est pas la longueur du châssis c'est la masse totale du char qui doit baisser. Le raccourcissement concourt à la baisse évidemment.
  9. justement la leçon retenue par Tsahal est qu'il faut augmenter le nombre de munitions dans un char et c'est à la base de la conception du Merkava.
  10. @g4lly @BPCs il n'y aura pas d'évolution radicale du Jaguar. Dans 20 ans il sera revalorisé (électronique, optronique, blindages, pneus) mais ça restera un Jaguar. Ce qui ne veut pas dire que l'on ne puisse pas trouver d'autres utilisations du châssis, je pense au SABC par exemple. Ni la cavalerie ni l'infanterie n'ont exprimé le besoin d'un canon de gros calibre sur un châssis médian. L'objectif de l'adt est de pouvoir poursuivre Scorpion et de trouver des budgets pour des capacités hautement prioritaires : SABC, franchissement, frappe dans la profondeur, GE, sans compter munitions et entraînement. Aucun budget ne sera dégagé pour un engin gros calibre médian. Le futur engin de gros calibre c'est MGCS, point barre. l'autre grand défi concerne la DGA. D'une administration temps de paix qui déroule les programmes en mode pépère qui conduit à des mises en service à T0 + 15 ans, elle doit passer à un mode "combat" dans sa façon de gérer les programmes. Un SCAF en 2045 et un MGCS en 2040 tout le monde s'en fout. Il faudra qu'elle apprenne le mode incrémental et l'implantation capacitaire en flux. Entre 1939 et 1945, quatre générations de chars ont été conçues chez tous les belligérants. Le P51 a été dessiné en 3 trois mois, le Hellcat en 5. La DGA et les industriels ont donc de très grandes marges de manoeuvre.
  11. j'ai les mêmes questions sur ce ce concept, archétype de la fausse bonne idée?
  12. un nouveau Hors-série consacré aux chars est en préparation, ce sera le tome 6 sur le sujet.
  13. cher @BP2, le contrat EAU a fait l'objet d'un nombre incalculable d'articles qui cherchaient le sensationnel et qui étaient "pilotés" par des gens qui se réglaient des comptes entre eux ou des concurrents qui voulaient couler l'entreprise. Tout ce contrat s'est déroulé alors que plusieurs plans sociaux se succédaient et qu'il fallait "justifier". Tout cela a donné des fakes mais pas trop fakes pour que ça reste crédible, transformés en semi-vérités puis en commentaires puis en avis puis en certitudes puis en légendes urbaines. Sans compter les gens qui savent tout sur tout et qui se sont sentis obligés d'éclairer les gueux sur ce qu'il fallait faire. Les gens qui connaissent par coeur ce qui a été signé avec les EAU sont très peu nombreux et ce contrat a été modifié par avenants au cours du temps. Le reste c'est de la com.
  14. non j'étais juste au Bourget le jour de l'embarquement. Grand moment. oui aussi non, non et non. La seule obligation de Nexter et de l'état français est d'informer les EAU des évolutions du char emat afin de leur proposer les mêmes si elles leur conviennent mais moyennant un avenant au contrat avec un financement, c'est pas gratuit. Je répète que la seule obligation qu'a prise Giat c'est de livrer 388 chars identiques, point barre, d'où les rétrofits de la flotte aux EAU. Ce que l'état français a payé effectivement à travers les recapitalisations successives de giat c'est les pertes du contrat, c'est indéniable. non, tous les anciens responsables de l'ex-arsenal avaient été remplacés par des "cadors" débauchés à prix d'or du privé.
  15. références ? les EAU ont acheté un char dans une référence technique donnée et décrite dans le contrat. Tout le monde connaissait le contrat par coeur et on a signé en sachant que les premiers chars livrés ne seraient pas dans cette référence, il manquait des équipements (LBMS, GAP, logiciels). D'où la campagne de rétrofit qui a coûté cher. Le reste des pertes financières est dû à la sous-estimation du coût usine de production qui n'a cessé de grimper au cours du contrat.
  16. Rescator

    AMX-45 - Char 45T

    Pendant 40 ans, de 1950 à 1990, l'armée de terre a utilisé des chars faiblement protégés voire pas protégés du tout (AMX13, AMX30, M47) et ça ne l'a pas empêché de vivre ni d'adapter ses doctrines et ses manuels tactiques à la menace, en privilégiant le tir et la mobilité. Avec des flèches qui vont pénétrer pas loin du mètre de RHA et des bidules qui dégringolent du ciel avec des charges tandem, même le Merkava IV est détruit. Si on prolonge les courbes, on arrive sans problème à 90 tonnes et 2500 chevaux. C'EST TECHNIQUEMENT FAISABLE. Il y a sur ce forum des nostalgiques du Maus, du T28 et autre Turtoise (char casemate ça fera plaisir à @BPCs) et je pense à eux. Mais ce char ne cochera jamais les cases Prix, MCO, transport stratégique, franchissement d'ouvrages d'art et par moyen du génie. Ceux qui pensent qu'un char très lourd ne serait pas mobile tactiquement se trompent. Avec des chenilles de bonne largeur et 27ch/t il ira très vite et sera très à l'aise en terrain. A l'autre extrémité, le char dit léger (je n'ai pas de religion sur la masse 20t? 30t?35t?) qui peut être armé d'un canon de 105/120 mm donc frapper fort et faire très mal. On peut installer une protection active sur un char léger, pas de souci. Associée à un blindage N4/5 voire 6, c'est une solution très acceptable si on lui donne une très bonne agilité (suspension grand débattement, au moins 27ch/t, faible pression au sol). Avec les critères actuels (concept du MFP) l'AMX30 serait un char léger avec ses 38t. Finalement on se dit intuitivement qu'un char léger bodybuildé pour intégrer un Ascalon serait une base de départ sachant que le concept MGCS prévoit un système à plusieurs plateformes dont certaines seraient chargées des détections et des contremesures, de l'élimination de certaines menaces (drones) et de l'escorte du porteur de gros calibre. Il ne faut pas trop de plateformes différentes sinon c'est le chaos à coordonner. Donc on pourrait démarrer avec deux plateformes, gros canon et escorteur, puis par évolutions successives on améliore le système (plateformes, équipements). Le MGCS sera la plus petite plateforme capable de porter un Ascalon et qui intègre d'emblée un APS. Le développer ne prendra pas quinze ans. Avec les briques E-MBT et quelques autres technos sur étagère, une mise en service avant 2030 est possible.
  17. oui. Munitions télescopée ne signifie pas culasse rotative à 90°, ce sont deux paramètres indépendants. La munition télescopée permet de gagner en longueur donc en encombrement général de l'arme. Le culasse rotative à 90° dans l'axe des tourillons (sinon ça n'a aucun intérêt) permet d'avoir un magasin fixe en tourelle quel que soit l'élévation du canon donc fini les couloirs souples et autre chaine à croix de Malte comme sur les vieux projets 35-50 allemands. On peut tirer des munitions télescopées dans une architecture de canon à barillet type defa. On peut aussi augmenter la cadence en faisant tourner la culasse rotative d'un angle inférieur (30° au lieu de 90°) ce qui réduit le temps de chargement/éjection et augmente donc la cadence mais on perd le chargement fixe.
  18. pour de l'air defence ça se discute, le téléopéré est sans doute adapté. Tout dépendra du châssis choisi
  19. tout dépendra de deux critères fondamentaux, tourelle téléopérée ou non, et nombre de coups prêts au tir. L'architecture du sergent york à deux canons jumelés avec les coffres à munitions sur l'avant ou l'architecture Guépard avec les canons latéraux. Il faudrait au moins 500 coups prêts au tir avec l'un des canons chargé avec qq coups flèche et l'autre qq coups explo classiques pour l'autodéfense. On peut imaginer de placer les opérateurs en tandem l'un derrière l'autre comme dans les chars à tourelle 3 hommes. Je pense que les options d'architecture sont très ouvertes. En armement complémentaire il faudra placer des missiles ou un laser.
  20. c'est pour ça que j'en mets deux
  21. merci pour le SABC, il y a deux capacités à traiter: celle des unités blindées en mouvement et il faut un "automoteur" (si quelqu'un a un autre nom...) capable d'accompagner les Leclerc et les VBCI sur tout type de terrains donc un châssis plutôt très mobile, et celle des zones arrière agressées par tout un tas de machins volants et là on peut avoir du quasi statique sur camion en architecture éclatée (effecteurs et capteurs éloignés). Pour le premier je verrais bien un couple de châssis VBCI, l'un portant un radar, un gonio et un laser, l'autre 2 canons de 40, un brouilleur et un lanceur quadruple de Mistral. Pour la zone arrière, un camion porteur de silos verticaux avec un "super Mistral"/MICA VL/CAMM (ce qui sera le plus pertinent), un camion Rapidfire 40CTA/brouilleurs, un camion Laser et un camion PC/radar/veille IR.
  22. Rescator

    AMX-45 - Char 45T

    vrai bon sujet à développer en effet attention ne pas laisser croire que le passage à la chenille augmente les masses. Je rappelle que c'est l'inverse. Le terme Boxer à chenilles n'est là que pour rappeler le concept de modules, c'est tout. KMW voulait seulement un produit concurrent au Lynx de Rh. Un Jaguar chenillé pèserait environ 2 tonnes de moins que l'actuel 6x6.
×
×
  • Create New...