Serge

[Blindé] Programme Marine Personnal Carrier, maintenant ACV-1.1

Recommended Posts

Un article à propos de l'ACV-1.1 et surtout l'appel d'offre :

America’s next Armored Amphibious Vehicle: An 80% solution that is 100% right

by ADMIN on APRIL 25, 2014

Is the recent release of the Amphibious Combat Vehicle (ACV) 1.1 RFI a sign that the U.S. Marine Corps finally going to get serious about procuring modern amphibious vehicles?

I have something of a personal stake in this, after urging the USMC to reconsider the early 2013 abandonment of the Marine Personnel Carrier (MPC) back in November of last year.

I thought the MPC offered a cost-effective “80% solution” that bought the USMC time to put the EFV behind it–or time to wait for tech to come along that enabled the USMC to salvage something–anything–from the billions sunk into the abortive Expeditionary Fighting Vehicle (EFV) (A topic I discuss here).

Time For A Change:

Something has to be done. The Marines have dithered over the sea-and-shore interface for so long, most of the amphibious fleet is actually younger than the vehicles the Marines use today to “hit the beaches”. Don’t believe me? The AAV-7 entered service in 1971. All but two of the LCUs were delivered by 1970. The first LCAC was launched in 1984.

I mean, when USS DENVER (LPD-9) and USS PELELIU (LHA-5) leave the fleet, the oldest amphib will be USS WHIDBEY ISLAND (LSD-41), commissioned in 1985. Everything else in the Gator fleet is comparably new, and were, in fact, planned around the EFV–but the EFV met it’s demise in 2011.

So little attention is being paid to crossing the sea/shore interface, the Navy’s official LPD Fact File still says that the LPD-17 class LPDs are:

“used to transport and land Marines, their equipment and supplies by embarked air cushion (LCAC) or conventional landing craft and Expeditionary Fighting Vehicles (EFV)…”

And they are:

“…built to operate with 21st century transformational platforms, such as the MV-22 Osprey, the Expeditionary Fighting Vehicle (EFV), and future means by which Marines are delivered ashore.” 

(Hope springs eternal, but…the EFV was cancelled in 2011. It ain’t coming back, and it’s beyond silly to have EFV stats sticking around in the Navy’s “official” public info sheets.)

Anyway, it’s about time the USMC did something to get young Marines’ creativity focused on something more directly related to amphibious warfare than, oh, strategizing on how to keep their aged and infirm AAV-7 operational and…afloat.

The Marine Personnel Carrier–an 80% solution:

The Marine Personnel Carrier (MPC)/Amphibious Combat Vehicle 1.1 (ACV 1.1) isn’t a fancy, tracked partner for the M1A1 Abrams Main Battle Tank. It is intended to be a cost-effective (we’re talking about $4 million dollars a unit), eight-wheeled vehicle that has modest ability to transit open water. Think, for example, of an amphib Stryker.

So the MPC should end up being nothing particularly sophisticated–just a platform with potential to get the “job” of getting Marines ashore “done” in a relatively non-threatening (and largely Pacific-Basin-oriented) environment–think, say, East Timor, or someplace a little more dicey, like Africa. Buying a few APC/MPCs simply gives the Marines something relatively modern to work with, and offers them a bit more flexibility in responding to future challenges.

The APC 1.1/MPC–whatever model that gets picked–may well prove a better fit for some of the innovative platforms that are starting to enter the fleet. At a minimum, the new vehicle” will help free Marines from the doctrinal shackles of the old AAV-7, get beyond the old EFV PowerPoint Deck” and into the field.

Where they should be.

Or so we hope.

[...]

La suite et les liens:

http://nextnavy.com/americas-next-armored-amphibious-vehicle-an-80-solution-that-is-100-right/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+NextNavy+%28Next+Navy%29

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'été, la plage, c'est pour bientôt. Un avant goût avec le candidat BAE-Iveco :

http://www.youtube.com/watch?v=2iIeXl6sR8Q&feature=youtube_gdata_player

Lookeed Martin-Patria

http://www.youtube.com/watch?v=SRuFbFn61-s&feature=youtube_gdata_player

Et pour GD, bah rien. Chronique d'une défaite annoncée?

Il ne faudrait pas oublier SAIC mais là, je n'ai rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'été, la plage, c'est pour bientôt. Un avant goût avec le candidat BAE-Iveco :

http://www.youtube.com/watch?v=2iIeXl6sR8Q&feature=youtube_gdata_player

Lookeed Martin-Patria

http://www.youtube.com/watch?v=SRuFbFn61-s&feature=youtube_gdata_player

Et pour GD, bah rien. Chronique d'une défaite annoncée?

Il ne faudrait pas oublier SAIC mais là, je n'ai rien.

moi je me demande comment ils vont gérer le groupe de combat à 13 marines avec se type de véhicules .

bon je fais confiance aux marines pour gérer.

une flotte plus nombreuse d'engins .

chose possible car plus petit que le AAVP7 et donc sa ne poserai pas de Pb de place pour l'embarquement sur les navires amphibies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi je me demande comment ils vont gérer le groupe de combat à 13 marines avec se type de véhicules .

bon je fais confiance aux marines pour gérer.

une flotte plus nombreuse d'engins .

chose possible car plus petit que le AAVP7 et donc sa ne poserai pas de Pb de place pour l'embarquement sur les navires amphibies.

Les engin format VBCI une fois la tourelle retiré ont de la place pour 13 ou 14 pax, faut voir l'arrangement exact avec l'équipage, et le nombre de rangée de sieges. Les AAVP7 ont trois rangée avec des sièges "jockey" au centre, il me semble qu'avec la largeur réduite des engin a roue c'est pas possible. Les AA7 n'ont pas de contrainte de gabarie routier, et se retrouve avec des largeur de 3.3m alors que les plupart des engin a roue se contiennent sous les 2.5m de large ca joue beaucoup sur le volume utilisable en cabine, d'autant plus que les chenilles sont nettement moins encombrantes.

Pour les EFV les marines exigé 17 sièges pour des marines équipé ... et un équipage de 3!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les engin format VBCI une fois la tourelle retiré ont de la place pour 13 ou 14 pax, faut voir l'arrangement exact avec l'équipage, et le nombre de rangée de sieges. Les AAVP7 ont trois rangée avec des sièges "jockey" au centre, il me semble qu'avec la largeur réduite des engin a roue c'est pas possible. Les AA7 n'ont pas de contrainte de gabarie routier, et se retrouve avec des largeur de 3.3m alors que les plupart des engin a roue se contiennent sous les 2.5m de large ca joue beaucoup sur le volume utilisable en cabine, d'autant plus que les chenilles sont nettement moins encombrantes.

Pour les EFV les marines exigé 17 sièges pour des marines équipé ... et un équipage de 3!

On pourrait donc avoir un groupe de combat typé USMC dans un VBCI sans tourelle... Une 7.62 nichée sur un coin de toit, un CRAB à côté qui récupère la tarask pour faire le garde du corps. Alléchant. On gagne 2.7 t de tourelle pour renforcer le blindage du toit aussi, tout en restant dans la limite 32 t.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On pourrait donc avoir un groupe de combat typé USMC dans un VBCI sans tourelle... Une 7.62 nichée sur un coin de toit, un CRAB à côté qui récupère la tarask pour faire le garde du corps. Alléchant. On gagne 2.7 t de tourelle pour renforcer le blindage du toit aussi, tout en restant dans la limite 32 t.

Type USMC mais nettement plus léger quand meme. Pour avoir un groupe USMC, l'USMC réclame 20 places dans son EFV, 17+3, alors que dans le VBCI on aurait au mieux 12+2. En plus du groupe il faut penser a l'équipage de 2 ou 3 selon l'usage APC ou IFV, et surtout aux personnels additionnels du groupe commandement par exemple, donc 2 personnels de plus au moins par véhicule.

14 places

-2 personnels d'équipages

-2 du groupe de commandement

---------

10 au mieux pour le groupe de combat. C'est toujours bien mieux que 7 certes mais c'est pas encore un groupe de combat de l'USMC.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour le AVPP 7 ,l'armement se limite à un 12.7 et LG de 40 mm se qui est pas mal quand même .

 

en mode remplaçant du AVPP7  ,il y aura sûrement un volume plus conséquent d'engins et une redistribution des armements .

 

un 8x8 pour les Marines nécessitera d'avoir du téléopéré si ils veulent plus de place pour le groupe de combat .

 

se qui laisse entendre que l'on dispatcherai le groupe de de 13 hommes sur 2 véhicules ,en ayant un 1 véhicule équipé d'une 12.7 télé opéré et le 2°engin avec un LG de 40 mm télé opéré .

 

en terme de déploiement sur le terrain sa ne sera pas pire qu'avec des hummers ,MRAP etc ... (pas beaucoup de personnels embarqué ) .

 

en faite même si sa peu semblé "riche" en effectifs de  véhicules d'un autres côté non au vu de la diversité de mission possible et de l'organisation en bataillon de transport .

 

de plus au niveau entretien et projection beaucoup plus de côté pratique .

 

zapping au niveau MRAP car ayant un véhicule adapté .

 

une bonne à tout faire pouvant géré différente mission .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut faire attention à certains faux semblants.

L'USMC emploie ses AAV et emploiera ses futurs ACV comme des hélicoptères. C'est à dire que l'AAV, une fois à terre, dépose le groupe renforcé comme prévu et retourne au bateau pour en prendre un autre.

Il faut bien avoir cela à l'esprit pour comprendre leurs choix. Ceux-ci ne portent pas sur des moyens qui appartiennent en propre aux combattant, comme chez nous, mais à des compagnies de transport.

Pour ce qui est d'avoir des VBMR amphibies, ce n'est pas une bonne idée.

En effet, cela rajoute des contraintes fortes sur le blindé, la mécanique devient plus complexe. Les coûts exploseraient en achat et en maintenance.

De plus, les rivières et cours d'eau ne sont pas facilement franchissable en Europe. Mieux vaut employer des moyens du génie pour franchire. C'est plus rapide et plus sûr. Le franchissement humide connaît toujours de la casse. Et quand on fait glouglou, la manœuvre peut être compromise.

Pour faire de l'amphibie, il faut des moyens spécialisés qui ont donc de grosses limites ailleurs. La France à fait un choix pertinent avec le BVS-10 qui peut être employé en montagne. Le besoin de véhicules comme l'AAV existe mais pour des pays qui ont besoin souvent de passer par des plages, de combattre dans dess estuaires, des marécages...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, le BVS-10 me semble aussi être le meilleurs choix pour nous, ce truc est presque bon a tout faire, il est parfait pour un assault amphibie sur des îles ou côte avec terrains accidentés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut faire attention à certains faux semblants.

L'USMC emploie ses AAV et emploiera ses futurs ACV comme des hélicoptères. C'est à dire que l'AAV, une fois à terre, dépose le groupe renforcé comme prévu et retourne au bateau pour en prendre un autre.

Il faut bien avoir cela à l'esprit pour comprendre leurs choix. Ceux-ci ne portent pas sur des moyens qui appartiennent en propre aux combattant, comme chez nous, mais à des compagnies de transport.

Pour ce qui est d'avoir des VBMR amphibies, ce n'est pas une bonne idée.

En effet, cela rajoute des contraintes fortes sur le blindé, la mécanique devient plus complexe. Les coûts exploseraient en achat et en maintenance.

De plus, les rivières et cours d'eau ne sont pas facilement franchissable en Europe. Mieux vaut employer des moyens du génie pour franchire. C'est plus rapide et plus sûr. Le franchissement humide connaît toujours de la casse. Et quand on fait glouglou, la manœuvre peut être compromise.

Pour faire de l'amphibie, il faut des moyens spécialisés qui ont donc de grosses limites ailleurs. La France à fait un choix pertinent avec le BVS-10 qui peut être employé en montagne. Le besoin de véhicules comme l'AAV existe mais pour des pays qui ont besoin souvent de passer par des plages, de combattre dans dess estuaires, des marécages...

effectivement ,je sais que les Marines ont des compagnies de transport .

mais au vu des opérations ,entre du combat mécanisé durant l'offensive en Irak en 2003 ou le AAV a plus que servit de transporteur et cela en dehors du contexte amphibie ,et les opérations en Afghanistan ou le MRAP est arrivé le 8X8 que veulent adopté les Marines semble un bon compromis .

 

certes l'amphibie reste la priorité de l'USMC mais retrouvé un rôle de AAV avec un engin 8x8 emportant moins de monde sa va être compliqué si s'est pour juste faire du débarqué de groupe 

 

 

pour un bataillon de transport ,si on passe aux 8x8 il y aura complication pour emmené des gens sur la plage en terme d'effectif durant l'assaut initiale .donc + de 8x8 pour assuré une mise en place de personnels dans la première vague .

 

sinon merci pour mes interrogation sur le VBMR du point de vue amphibie  =)

 

en parlant de l'USMC un lien intéressant :

 

 

 

Un article récent paru dans la Marine Corps Gazette (cliquer ici pour le lire) traite des retex issus des récentes opérations françaises en Afrique. L'auteur se demande quels enseignemenst l'USMC pourrait en tirer.

Sur fond d'intérêt américain croissant pour le continent africain, l'auteur constate que les moyens prépositionnés dont dispose l'USMC dans la région sont insuffisants. Basé en Espagne, sur la BA de Moron, au nord de Rota, le SPMAGTF–CR (Special-Purpose Marine Air Ground Task Force – Crisis Response) dispose de 550 hommes et de quelques aéronefs.

la suite ici : 

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2014/05/16/serval-sangaris-quels-retex-pour-l-us-marine-corps-11800.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

 

 

Oui, le BVS-10 me semble aussi être le meilleurs choix pour nous, ce truc est presque bon a tout faire, il est parfait pour un assault amphibie sur des îles ou côte avec terrains accidentés.

effectivement .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour le AAV-7 ,l'armement se limite à un 12.7 et LG de 40 mm se qui est pas mal quand même.

en mode remplaçant de l'AAV-7 ,il y aura sûrement un volume plus conséquent d'engins et une redistribution des armements.

L'armement des AAV est pensé de la même facon que celui des hélicoptères de manœuvre : Permettre de se défendre pour esquiver ou permettre le débarquement de la troupe. Cela s'arrête là. Ceux qui ont pour vocation de détruire l'ennemi par les feux sont les chars et les hélicoptères d'attaque.

Je pense que l'expérience de la tourelle au canon de 30 de feu l'EFV va les refroidire pour quelques temps. Laisser un tourelleau comme le M151est le choix de la sagesse. Ce materiel est maitrisé. Sa maintenance est connue. Son poids, à la difference d'une grosse tourelle même téléopérée, ne remonte pas le centre de gravité pour un blindé de 25t. Ce n'est pas rien pour naviguer.

un 8x8 pour les Marines nécessitera d'avoir du téléopéré si ils veulent plus de place pour le groupe de combat .

se qui laisse entendre que l'on dispatcherai le groupe de 13 hommes sur 2 véhicules ,en ayant un véhicule équipé d'une 12.7 télé opéré et le 2°engin avec un LG de 40 mm télé opéré.

Disons que si on observe ce programme comme un hélicoptère de manœuvre, alors seuls comptent le nombre de place et la charge à transporter.

Il ne fait pas se dire comment placer un groupe par blindé. Généralement c'est ce qu'il faut sauf que là, les ACV seront des transporteurs. Ainsi, avant le déplacement (assaut amphibie ou déploiement par la route), on va dire au commandant d'unité : "On vous donne X véhicules, on fera Y rotations. Un véhicule, c'est 17hommes à Z kg max ou ZZ kg de charge logistique. Faîtes votre fractionnement et dites nous exactement oû on vous dépose."

À ce moment, on comprend pourquoi le volume d'un groupe de Marines n'a pas d'importance par rapport au blindé. Alors que la taille d'un groupe en infanterie mécanisé en a puisqu'elle travaille sur le mode "1 groupe - 1 blindé".

L'armement téléopéré permet d'avoir une soute optimale. Et on peut imaginer qu'elle soit reconfigurable comme celle d'un HMA.

en terme de déploiement sur le terrain sa ne sera pas pire qu'avec des hummers ,MRAP etc ... (pas beaucoup de personnels embarqué ) .

en faite même si sa peu semblé "riche" en effectifs de véhicules d'un autres côté non au vu de la diversité de mission possible et de l'organisation en bataillon de transport .

de plus au niveau entretien et projection beaucoup plus de côté pratique.

zapping au niveau MRAP car ayant un véhicule adapté.

L'ACV-1.1 donnera à l'USMC la capacité d'exploiter le réseau routier du théâtre ce qui n'est pas rien. Et en effet, on peut penser que le gros des MRAP ne sera plus nécessaire même si...

J'ai surtout l'impression de l'ACV-1.1 pourrait très facilement reprendre une partie des missions dévolues aux LAV qui commencent à vieillir. Avec le volume interne plus important, ils pourraient facilement reprendre les fonctions logistiques, commandement, porte-mortier, depannage et guerre électronique.

Le LAV-25 serait peut-être plus complexe à remplacer car son emploi en RECO impose tout de même un gabari réduit. Les concurrents de l'ACV sont trop gros. La solution pourrait être la déclinaison d'une version châssis bas. Pour la proposition BAE-Iveco, il faut se rappeler que le SuperAV a donné la VBTP-Guarani lui même déjà prévue en version châssis bas.

Après, pour son armement, il faudrait voir ce que l'USMC et l'US-Army envisagent comme norme pour l'apres canon de 25mm. Le 30mm pourrait être suffisant. Il existe plusieurs tourelles chez les américains. Cette arme n'a aucun risque technologique puisque le Mk44 est en service dans de nombreux coins. Et avec la puissance de feu des américains, ce ne serait pas gênant.

Modifié par Serge
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'USMC lance un gros programme de modernisation de ses LAV.

Il semble donc qu'il n'ait pas d'effet de l'ACV-1.1 sur les LAV.

GD Awarded $52 M to Develop Upgrades for USMC LAV Program

The U.S. Army TACOM Life Cycle Management Command has awarded a USD$52.3 million contract modification to General Dynamics Land Systems-Canada to develop upgrades in support of the U.S. Marine Corps Light Armored Vehicle (LAV) Mobility and Obsolescence (MOB) Upgrade and Integration Program. General Dynamics Land Systems, the Canadian company's parent corporation, is a business unit of General Dynamics (NYSE: GD).

The contract was signed through the Canadian Commercial Corporation, a Crown Agency of the Canadian Government.

Under this contract, General Dynamics will develop a fully integrated replacement power pack, suspension, driveline, steering system and upgraded electrical components. The work scope includes the development and delivery of engineering and logistics data, as well as test support and delivery of prototypes. Work under this contract will continue until May 2017.

Source : General Atomics

Published on ASDNews: May 19, 2014

Read more: http://www.asdnews.com/news-55032/GD_Awarded_$52_M_to_Develop_Upgrades_for_USMC_LAV_ Program.htm#ixzz32FTLjv7T

Modifié par Serge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

6/10/2014

In Lean Market, Lockheed Martin Eager for Combat Vehicle Contracts

By Valerie Insinna

mfc-havoc-photo-03-h.jpg

Opportunities to sell combat vehicles to the military are thin on the ground, but Lockheed Martin continues to push its offerings for two remaining programs: the Army and Marine Corps’ joint light tactical vehicle and the newly revived amphibious combat vehicle, also to be operated by the Marines.

Marine Corps Commandant Gen. James Amos in April announced the resurrection of the ACV, which had been stalled amid fiscal concerns. Instead of its ambitious plan to field a long-range, high-speed vehicle capable of moving from ship to shore, the service would press on with a less expensive, scaled-back “ACV 1.1” version more in line with vehicles demonstrated under the canceled Marine personnel carrier program.

Lockheed Martin will propose its Havoc 8x8 vehicle, which the company had offered for the MPC program, said Scott Greene, vice president of ground vehicles. The Havoc is based on the armored modular vehicle produced by Finland-based Patria.

“The basis of this design is off the shelf,” he said June 9 during a Lockheed Martin media day. It “gives the Marines what they need, real time, without bringing a lot of risk into the equation."

“We've made some significant modifications because the Marines have some unique requirements,” especially in the realm of survivability, he said.

Lockheed is looking into expanding the Havoc, which in its current configuration, can hold nine Marines plus a three-person crew, Greene said.

The Marine Corps has yet to release requirements detailing how extensive the ACV’s amphibious capabilities should be, Greene said.

Marine Corps officials have said the ACV 1.1 may not be required to move from ship to shore on its own, as the current amphibious assault vehicle can. The service is still evaluating to what extent it will use “connectors” to help shepherd the vehicle closer to land.

Lockheed’s vehicle can travel at speeds of about 5 knots and operate in sea state 2 — waves ranging from 4 inches to over one and a half feet high, Greene said.

In 2013, the Havoc completed amphibious and blast testing during the technology demonstration phase of the MPC program. General Dynamics, SAIC and BAE Systems also participated in technology demonstrations and could offer vehicles for the ACV 1.1 program.

Greene said that the engineering, manufacturing and development phase will kick off “in the not-too-distant future.” The Marine Corps will ultimately buy about 700 vehicles, he added.

Lockheed is in the midst of the EMD phase for the joint light tactical vehicle, a Humvee replacement built for the Army and Marine Corps. The company has delivered 22 JLTVs to the services for evaluations, Greene said. The vehicle has completed more than 200,000 miles of testing, half of that in government tests.

“The Humvee is a great vehicle, was a great vehicle. It just was not built for the asymmetric type of warfare that you see out there today, so as a result, we’ve had to put a lot of armor on the vehicle that it was never designed to hold,” he said.

With the JLTV, the Army and Marine Corps hope to have a survivable and mobile light vehicle that allows them to go off road if needed to avoid roadside bombs. Lockheed’s JLTV design has the same survivability as the M-ATV at 40 percent of the weight, Greene said. During testing, it could travel 11 miles per gallon over rugged terrain — a 30 percent increase from the M-ATV.

“The vehicle today is doing very, very well today from a survivability standpoint. It meets the blast protection standard of mine resistant vehicles,” he said. “We’re light enough for a CH-47 and a CH-53 lift, which is really important, especially to the Marines, who from an expeditionary standpoint, like to move around quite a bit.”

The Army plans on buying about 48,000 JLTVs, while the Marine Corps will purchase 5,500 vehicles. Full rate production is scheduled for 2018 after a downselect to a single vendor in 2015.

Also competing in the JLTV program are Oshkosh Defense’s light combat tactical all-terrain vehicle and AM General’s blast resistant vehicle-off road, commonly known as the L-ATV and BRV-O, respectively.

Greene said that Lockheed Martin is trying to save money by maximizing commonality of parts between its four variants. The general purpose vehicle, heavy gun carrier and close combat weapons carrier — the three versions that will make up 70 percent of JLTVs purchased — share the same chassis. The chassis of the remaining variant, called the utility vehicle, is 95 percent common with the other three versions.

Lockheed designed the vehicle so that it would be easy to upgrade, Greene said. The vehicle currently has a four-cylinder engine, but could easily accommodate a six-cylinder engine.

The vehicle also contains a starter generator that can create 15 kilowatts of power to be used to charge electronic devices. “With some minor modifications, we could go up to 75 [kilowatts] of off-board power,” he said.

Credit: Havoc 8x8 vehicle (Lockheed Martin photo)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je repense à une chose ,tout le monde se pose la question de la manière dont serait employé se véhicule .

 

moi je crois que l'intérêt avec du retex en opex sur l'intérêt on a peut-être oublié une chose .

 

l'Infanterie de Marine Espagnole a adopté le  Piranha IIIC.

 

quand on observe l'organisation ,sa se rapproche pas mal de se que font l'USMC .

 

http://es.wikipedia.org/wiki/Infanter%C3%ADa_de_Marina_(Espa%C3%B1a)

http://es.wikipedia.org/wiki/Anexo:Materiales_de_la_Infanter%C3%ADa_de_Marina_Espa%C3%B1ola

 

 

http://www.anciens-cols-bleus.net/t3184-bilan-amphibie-europe-versus-fusiliers

 

 

Organisation de l’Infanterie de Marine espagnole. Elle est organisée en deux grandes forces 
1° Le TEAR ou Tercio de l’Armada. Le Tercio compte deux grands ensembles 
- la BRIMAR étant la Brigade opérationnelle 
- et d’autre part l’Unité Base 
2° La FUPRO ou « Force de Protection » 
Qui se décompose de la manière suivante : 
- Tercio Nord
- Tercio Sud
- Tercio du Levant
- Groupement Sécurité de Madrid 
- Unité de Sécurité des Canaries
Outre ces deux grands ensembles 
On compte :
La compagnie « Mar Oceano » de la Garde Royale 
La section embarquée sur le Prince des Asturies 
L’Ecole de l’Infanterie de Marine 
Le Camp de Manœuvres de la « Sierra del Retin » 

Le Tercio de l’Armada est organisé de la manière suivante :
2 Bataillons de Fusiliers à trois compagnies de fusiliers et une compagnie de commandement 
1 Bataillon Mécanisé composé de deux compagnies de Fusiliers Mécanisés sur véhicules Pirnaha et une compagnie de chars M 60 qui devrant être remplacés par des Léopards II fabriqués en Espagne sous licence, et une compagnie de commandement.
Viennent ensuite les unités d’appui :
Le Groupement d’Artillerie de Débarquement. 
Deux batteries de 105 tractés Otto Melara .
Une batterie de 155 automoteur M-109 avec des véhicules d’approvisionnement rapide M-992 FAASV
Le groupement dispose d’équipes d’acquisition avancée et de contrôle / direction de tir ; des batteries terrestres mais aussi des appui feu à partir des navires.
Le Groupement des Armes Spéciales.
A cinq compagnies, une compagnie de commandement, une compagnie de Génie, une compagnie de véhicules d’assaut amphibie AAV , la compagnie antichars , une compagnie d’embarcations type Supercat. 
Le groupement de Services et d’appui au Combat.
A six compagnies dont, une compagnie de Commandement, une compagnie santé, une compagnie de transport, une compagnie d’Organisation et d’Aménagement des Plages, une compagnie Logistique et une compagnie maintenance / dépannage.

Et finalement l’Unité d’Opérations Spéciales (commandos) composée essentiellement de 3 Commandos. Bien que l’unité soit habilitée à conduire des opérations de type nageurs de combat, la Marine Espagnole dispose par ailleurs d’une unité de nageurs de combat (apparemment non reliés à l’Infanterie de Marine) qui a été développée avec le soutien de l’unité SEALS qui était stationnée à Rota ces dernières années. 

La Force de Protection.
L’organisation des Tercios de Protection est la suivante :
1 une compagnie de Commandement et Services.
1 Compagnie de Sécurité. 
1 Compagnie de Police Navale. 
Le Tercio Sur est en plus responsable de la sécurité de la Base Rota (base américaine) et a deux unités de sécurité en plus 
1 compagnie de sécurité 
1 unité mobile dite GUMIZ
Pour le Groupement Madrid on compte 
1 compagnie de sécurité
1 unité de police navale constitue cette dernière de trois sections : 1 police générale, 2 escorte des personnalités, 3 unité de maîtres chiens.
L’unité de sécurité des Canaries est sensiblement organisée comme les 3 Tercios mais l’unité de Police Navale est plus petite semble-t-il…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LM's Havoc 8x8 Vehicle Aces Brutal Nevada Automotive Test Center Course

ID57010_600.jpg

Lockheed Martin’s [NYSE: LMT] Havoc 8x8 Armored Modular Vehicle successfully completed the Nevada Automotive Test Center’s challenging Butte Mountain Trail course, one of the most severe off-road test tracks in the world. Teamed with Patria, Havoc is Lockheed Martin’s entry in the U.S. Marine Corps’ Amphibious Combat Vehicle (ACV) Phase I program.

The mile-long course has nearly 1,000 feet of elevation change and extremely rugged, rocky stretches that have damaged and disabled numerous vehicles over the years.

“Over the course of 10 days of testing, we performed more than 40 test runs up and down the mountain while demonstrating the vehicle’s ride quality and crew comfort,” said Scott Greene, vice president of Ground Vehicles at Lockheed Martin Missiles and Fire Control. “Not once did the Havoc fail. And we were told numerous times that this course has stopped many vehicles over the years, including tanks.”

The testing, funded and conducted by Lockheed Martin, was undertaken to validate the company’s solution to the Marine Corps' need for a survivable and robust wheeled, amphibious vehicle. The Marine Corps will conduct its own series of automotive, amphibious and protection tests of 16 Havoc vehicles once the ACV program is under way. The program’s Request for Proposal is expected in early 2015.

“Our passengers were complementary of the Havoc’s handling, ride quality, acceleration and braking throughout the demo while at a fully armored weight,” said Patrick Shepherd, Havoc program manager at Lockheed Martin Missiles and Fire Control. “The most highly appreciated design features they noticed were how quiet the vehicle interior was and the smoothness of the Havoc ride throughout the demonstration.”

Havoc is a highly protected multi-mission, fully amphibious expeditionary ground combat vehicle which represents an evolution of the Patria 8x8 Armored Modular Vehicle, a battle-tested design used by armed forces globally. The modular design allows a wide range of weapons, sensor and communications options to address evolving mission and affordability requirements. Havoc features exceptional mobility and transportability, and can provide protection against a variety of extreme threats.

For more than three decades, Lockheed Martin has applied its systems-integration expertise to a wide range of successful ground vehicles for U.S. and allied forces worldwide. The company’s products include the combat-proven Multiple Launch Rocket System (MLRS) M270-series and High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS) mobile launchers, Havoc 8x8, Common Vehicle, Light Armored Vehicle-Command and Control, Warrior Capability Sustainment Programme, Joint Light Tactical Vehicle (JLTV) and pioneering unmanned platforms such as the Squad Mission Support System (SMSS).

Source : Lockheed Martin Corporation (NYSE: LMT)

Published on ASDNews: Sep 24, 2014

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des rumeurs font état que Lockheed Martin a cessé sa coopération avec Partia dans la promotion d'une évolution de l'AMV pour le programme ACV-1.1. Il proposerait une solution maison.

Modifié par Serge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des rumeurs font état que Lockheed Martin a cessé sa coopération avec Partia dans la promotion d'une évolution de l'AMV pour le programme ACV-1.1. Il proposerait une solution maison.

J'ai été demander à LM qui m'a confirmé cela cette semaine

http://www.armyrecognition.com/july_2015_global_defense_security_news_uk/lockheed_martin_ends_collaboration_with_patria_on_havoc_will_present_its_own_design_for_acv.html

  • Upvote (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Terrex-2 sera le candidat de Singapour. Les deux premières images :

main_p1638880.jpeg

 

p1638881.jpeg

Certains commentaires font déjà remarquer que si sa flottabilité et sa carène sont étudiés pour naviguer, elle est moins fluide que celle du SuperAV de BAE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lockheed Martin, après avoir mis fin à son association avec Patria, va présenter son véhicule lors du Modern Day Marine.

Modifié par Serge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Statistiques des membres

    5130
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    Kerloas
    Membre le plus récent
    Kerloas
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20129
    Total des sujets
    1096208
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets