Rémy

Members
  • Content Count

    875
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

154 Excellent

About Rémy

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,364 profile views
  1. Je ne suis pas convaincu par l'usage de ces mun intermédiaires dans les mitrailleuses. Il y a déjà une contrainte d'échauffement important et ces calibres de tir "plutôt tendu" en rajoutent une. Il va falloir changer encore plus souvent les canons, ce qui peut se justifier pour un usage de forces spéciales à la limite. Autant pour le FA, on pratique plutôt la doublette sur cible, donc un 6 quelque chose est faisable, autant le 7.62 otan est un bon compromis connu, pour le tir en continu avec de l'effectif. C'est indubitablement pour le tir de précision que ce type de calibre se prête bien. On l'utilise intensément pour la chasse au grand gibier un peu partout, ce n'est pas un hasard. Hormis un TP en semi auto 7.62 sur hk417 au sein de la section d'infanterie française, j'en rajouterais un, possiblement détachable de la section en creedmoor à verrou, si j'étais dans l'armée et avec des galons de décideur. PGM fait un Ultima Ratio dans ce calibre depuis l'année dernière (et non, je ne bosse pas chez PGM).
  2. Surtout que, hormis le 7.62, des calibres intermédiaires existent depuis belle lurette (6.5x52 Carcano, 6.5x55 Suédois). Un Carl Gustav m96 c'est de la cat D (plus que centenaire mais la munition est en C).
  3. En grandes cultures, tu peux mettre noyers ou cormiers, testé depuis déjà quelques années en France. Le cormier notamment, n'est pas exigeant sur la richesse du sol ni sur le ph et a tendance à croître en "colonnaire" ce qui le rend encore plus intéressant que le noyer (très peu de perte de surface de blé). Pour les sols siliceux et/ou pauvres, tu as la famille des Eleagnus qui pousse un peu n'importe ou. C'est aussi un distributeur d'azote dans le sol. pour les sols dunaires ou alluvionneux, il y a l'argousier aussi. Remettre des arbres dans des prairies n'est pas une découverte. Voir sur internet, les arbres têtards dont le feuillage nourrissait les bêtes et fournissait de l'ombre en été, il y a un siècle. Entre-temps, il y a eu le remembrement post-2eGM... On évite de toute façon de laisser des arbres aussi vieux, sauf buts hors commerciaux, notamment des espèces comme le chêne rouge d'amérique, qui commence à dépérir vers 80 ans par exemple. Le mieux, ce serait d'en faire du biochar, avec certaines espèces qui prennent jusqu'à un mètre par an jusqu'à 10 ans, tels que le chêne rouge ou le chêne des marais par exemple. Tu stockes 50% du carbone dans cette opération pendant 5000 ans sous cette forme. Alors que le brûlis simple relâche 97%. Pour les agro-carburants cela dépend. Selon les caractéristiques d'un terrain, même en tenant compte des rotations culturales, tu peux pratiquement enchaîner les cultures à huile. La France présentant un climat semi aride en 2100, on pourra sans douter planter du Jatropha et assimilés (erf).
  4. Ton article dit pourtant la même chose que moi. " Nos aliments contiennent-ils moins de nutriments qu’avant ? C’EST PLUTÔT VRAI". Ca se discute effectivement sur les vitamines, mais j'ai parlé des nutriments. Le rapport entre round up et acrylamide (wiki). Ouch toi même.
  5. Pas déconnant. On vire les glucides en quasi totalité chez les enfants épileptiques pour éviter les crises et ca marche pas mal, par exemple. Donc, pas de raison que la malbouffe n'ait aucun rôle. On y recense des faux-aliments, très transformés comme frites, chips ou biscuits/pain/pizza, riches en acrylamides par exemple. Or, l'acry engendrait des lésions du système nerveux périphérique. Et hors malbouffe, les aliments "sains" de nos jours, concentrent beaucoup moins de nutriments qu'auparavant du fait des pratiques agricoles, sans compter qu'on retrouve aussi de l'acry chez eux (because Roundup).
  6. Pas sûr. Beaucoup de nouvelles plantations sont prises sous l'angle de coupes futures visant à répondre à des normes industrielles (une seule essence, plus souvent des résineux que des feuillus, coupes rases plutôt qu'au détail, diamètre des troncs adapté aux scies coûtant cher à l'achat, etc)
  7. Cela vaut aussi pour les légumes : si tu fais des pommes de terre ou des choux sur 100m2 dans ton jardin, tu auras plus de chances d'avoir respectivement des attaques de doryphores ou de piérides que si tu fais 10 parcelles de 10 m2 dispersées. Certains mettent même des aromatiques ou des alliacées à leurs pieds, ( que beaucoup de parasites/nuisibles n'apprécient pas) ils appellent cela, la lutte intégrée.
  8. Le problème du frappeur, c'est que sa dotation en missiles - possiblement peu ou prou celle de la MN toute entière - converge vers le problème du PA avec son GAE nettement plus onéreux que le navire lui-même. En moins ambitieux mais plus polyvalent, il y aurait pu avoir le SMX-25 comme semi submersible. Pas forcément besoin d'un drone inhabité de 2000 t si tu as un navire rompu à des tactiques d'évitement comme ce dernier.
  9. Qui te dit que c'est fini tout cela ? Par chinoise, je n'entends pas les méthodes, que je leur laisse volontiers mais plus l'entraînement très fantassin, du moins de ce qu'on en voit en vidéo. On est sur une sorte de soldat lambda qui se différencie seulement par une composante antiterro marquée par rapport au reste de l'armée. Une solution serait au contraire de les remilitariser davantage, pour que tu n'aies plus à penser que ce ne sont plus vraiment des bidasses. Sinon, je suis d'accord sur le profil commun, de certaines missions faites par les deux corps. De là, à ratiboiser la gendarmerie...
  10. AMHA, il faudrait revenir à ce que la Gendarmerie était auparavant, cad un truc plus mili et détaché du Min Int. La situation actuelle vient du fait que Bruxelles n'aime pas trop le concept de gendarmerie et qu'on a voulu commencer à harmoniser avec les voisins mais on se retrouve avec un gendarme plus assez gendarme à son goût, sur fond de rivalités avec le flic qui commence à se rappeler sérieusement avec le mouvement GJ, qu'il a un moyen de pression sur l’exécutif affolé à l'idée de se prendre une charge de manitou dans la cour de l'Elysée. Une gendarmerie à la chinoise, plus nombreuse et à mi chemin entre le soldat et le gendarme français actuel, serait peut-être une piste. On a aussi un réservoir de forces mobilisables plus facilement qu'une garde nationale floue. Pour revenir à la Légion, j'avais vu certains commentaires qui disaient en substance que ce serait bien que ces hommes récupèrent des moyens en propres style tubes de Caesar... Est-ce une bonne idée ? Un genre de RIAOM ?
  11. Et pas seulement européens. Je pense par exemple au Canada, que je connais un peu. En l'espace de 10 ans, 2005-2015 : - on a du passer de moins de 5000 demandes de visa PVT à 42000+, avec la nécessité pour l'administration canadienne d'instaurer un nouveau système d'attribution parce que les serveurs se sont mis à lâcher, les gens se mettant à se connecter tous à minuit sonnant, alors qu'avant c'était plus "cool". - ils s'aventurent profondément dans l'Ouest anglophone, tendance toute récente. Dans mon ancienne ville, que personne ne connaissait, même de nom, la communauté française est passé de 60 à 3000+... Tout cela pour dire que la majorité des profils, c'est "jeunes diplômés" et qu'une majorité d'entre eux veulent ensuite des visas fermés pour éventuellement terminer par une résidence permanente. Alors certes, il y a des dynamiques entre les deux pays qui ont été installées qui peuvent expliquer partiellement ces mouvements mais pour moi, cela doit aussi s'expliquer par les problèmes hexagonaux et la paralysie tacite des opportunités qu'induisent les vieux, volontairement ou pas, et tout ce qui vient avec. Les quelques discussions que j'ai eu sur les motivations de chacun, rejoignaient un peu ces constats.
  12. Ah... si seulement on pouvait être le 4e !
  13. C'est ce que font déjà les apprentis autonomistes/hors réseau, avec des machins pure sinus toussa.
  14. Il me semblait qu'il y a quelques années, la filière tradi en France, bénéficiait d'un milliard d'euros/an environ de R&D, contre 100 millions malheureusement, pour la filière Thorium. Mais on s'y intéresse quand même... un chouilla, histoire de ne pas être largués, notamment par rapport aux indiens je crois, ce qui me paraît assez sain comme attitude.