Philippe Top-Force

Accidentologie de toutes les voilures tournantes militaires du Monde

Recommended Posts

Oui,ça c'est pour les hélicos,les humvees c'est pire

pas que les humwee. Les Styker subissent aussi des pertes lourdes. C'est dommage ca ça fait de la mauvaise pub pour le modèle original qui est suisse :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah c'est plus simple de mettre sur orbite un HMMWV ou un stryker qu'un hélico mais bon, le prix n'est pas le même tant pour le véhicule que pour l'équipage. Ouais je sais bien que c'est pas un des deux coucous que je cite mais j'ai pris deux appareils aux antipodes question taille pour dire que vu la manière dont c'est filmé on pourrait y voir n'importe quel hélico. s'ils se battent ausi bien qu'ils filment, il vaut mieux qu'ils se rendent de suite ou se tirent une balle dans la tête (seconde hypothèse svp) :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest ZedroS
http://www.telegraph.co.uk/news/main.jhtml?xml=/news/2006/01/18/wirq18.xml&sSheet=/portal/2006/01/18/ixportal.html US helicopters in Iraq face menace of 'aerial bombs' By Francis Harris in Washington (Filed: 18/01/2006) American helicopters in Iraq are facing a new threat from so-called aerial bombs, which are fired into the air from the ground and explode close to passing aircraft. The new home-made weapons, known to the Americans as "aerial improvised explosive devices" have been used on numerous occasions. US helicopter crash in Iraq US troops clear up after an unexplained helicopter crash "The enemy is adaptive. They makes changes in the way they fight, they respond to new flying tactics," Brig Edward Sinclair, a US army aviation commander, told Defense News, which first revealed the new threat. He refused to say whether they had brought aircraft down. The aerial devices are placed along known flight paths and are triggered when insurgents see a low-flying helicopter approaching. They are then fired to a height of about 50ft before a proximity fuse detonates the explosive, filling the air with thousands of metal shards. Based on old anti-aircraft or artillery shells, the bombs would have a devastating effect if detonated close to a thin-skinned helicopter. Any new threat to helicopters is deeply worrying for coalition forces. Rotary-wing aircraft are widely used in Iraq and although at least 25 American aircraft have crashed in the past three years, they are considered to be safer than road transport. Ambitious insurgents also know that helicopters are likely to carry more people than road vehicles and that a crash is likely to prove fatal. In the past fortnight US forces in Iraq have lost three helicopters. In the most recent incident an Apache attack helicopter crashed on Monday, killing two crew. The earlier crashes of a reconnaissance helicopter and a Black Hawk, in which a total of 14 servicemen died, are still officially unexplained. Brig Sinclair, who leads a team in the US working on helicopter anti-insurgency tactics, said the army was altering flight paths and seeking new technology to counter the threat. But another new insurgent technique is proving still harder to counter: guerrillas have begun targeting medical evacuation helicopters. The new ambush tactic exploits an already tested formula. Insurgents first attack an American patrol with a roadside bomb. When troops summon helicopters to evacuate the wounded, insurgents detonate further devices pre-positioned on likely helicopter landing sites. According to Defense News, the Americans say they have lost "more than one" aircraft to this new tactic. 9 January 2006: Helicopter crash kills 12 in a weekend of bloodshed

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'hélicoptère américain qui s'est écrasé samedi au sud de Bagdad a été abattu par un tir hostile et ses deux pilotes sont probablement morts, a annoncé dimanche l'armée américaine dans un communiqué.

"Les deux pilotes sont probablement morts mais les recherches se poursuivent après le crash de l'hélicoptère, AH-64D Apache, à l'ouest de Youssoufiah", au sud-est de Bagdad, a indiqué le texte.

"Comme annoncé précédemment, l'appareil s'est écrasé alors qu'il conduisait une patrouille de combat et les responsables militaires pensent que le crash a résulté d'un tir hostile", a ajouté le communiqué.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a un truc que je saisis pas. Ils ont pas remis la main sur la carcasse de l'hélico? On a enlevé les pilotes? En plus un "D" Ouch... ca fait mal au portefeuille çà...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, il encaisse du Cal.50 AP un peu de 20mm frag mais pas un SA-7, même les havoc et Hokum ont du mal à digérer un tel dragée. Et si l'impact à eu lieu près du rotor principal ou au niveau du rotor de queue (plus étonnant déjà) l'appareil a peu de chance de s'en tirer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, en théorie. Mais ils avaient déjà des problèmes avec ce genre de missiles en yougo donc ils ne les ont pas déployé longtemps. Les systèmes d'alerte sont foireux et les dispositifs lance leurres pas très performants. Et même dans sa version D LongBow il garde ce genre de souci (même si les systèmes ont été modernisés dit on)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon faut voir aussi à quelle distance le missile (si c'est bien un missile) a été tiré parce qu'à moins de 300m n'importe quel hélico se le mange. Le SA-7 c'est vraiment pas la panacée, même avec l'hélico dans le colimateur tu peux le râter :lol: Mais bon il est léger pas cher et rapide à mettre en oeuvre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, A priorie, la cellule ne semble pas avoir été frapper par un engin quelconque. En tout cas, au vu de la photo qui montre l'arriere de l'Apache. Il a peut être eu , tout simplement, une panne mecanique. Du point de vue aerodynamique et portance, on peut pas dire que cela plane.... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même avec une panne de turbine, je crois que les hélico sont conçus pour être encore capables d'effectuer un atterrissage d'urgence. :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le rotor principal peut tourner en roue libre cela permet d'assurer une protance minimale le temps que le pilorte effectue un aterrissage d'urgence. C'est déjà plus conton s'il n'a plus le rotor de queue parce que là l'effet de couple fait partir l'hélico en sucette et c'est fini il se crashe comme une pauvre merde et si le pilote est vraiment super doué il peut tenter de faire en sorte que l'appareil ne se pose pas trop violemment. Pour celui qui est sur le côté, l'impact peut être sur le côté face au sol justement ou pire, dans le cockpit

Share this post


Link to post
Share on other sites

TOULOUSE (Reuters) - Trois militaires ont trouvé la mort mardi après-midi dans l'accident de leur hélicoptère près de Barèges (Hautes-Pyrénées), apprend-on auprès de la préfecture.

"L'accident s'est produit mardi peu avant 14h00. L'appareil s'est écrasé contre le flanc de la montagne et les trois occupants ont été tués", a déclaré à Reuters la responsable de la communication de la préfecture des Hautes-Pyrénées, Aline Boucay-Soufflet.

L'appareil, un hélicoptère Puma, appartenait au 5e régiment d'hélicoptères de combat (RHC) de Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Selon les premières constatations des secouristes, l'appareil pourrait avoir heurté des câbles avant de s'écraser contre les flancs de la "Montagne fleurie", contrefort pyrénéen surplombant la ville de Barèges.

En milieu d'après-midi, de nombreux sauveteurs étaient sur les lieux de l'accident ainsi qu'un représentant du parquet de Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Share this post


Link to post
Share on other sites

TOULOUSE - Trois militaires ont trouvé la mort mardi après-midi dans l'accident de leur hélicoptère près de Barèges (Hautes-Pyrénées), apprend-on auprès de la préfecture. "L'accident s'est produit mardi peu avant 14h00. L'appareil s'est écrasé contre le flanc de la montagne et les trois occupants ont été tués", a déclaré à Reuters la responsable de la communication de la préfecture des Hautes-Pyrénées, Aline Boucay-Soufflet. L'appareil, un hélicoptère Puma, appartenait au 5e régiment d'hélicoptères de combat (RHC) de Pau (Pyrénées-Atlantiques). Selon les premières constatations des secouristes, l'appareil pourrait avoir heurté des câbles avant de s'écraser contre les flancs de la "Montagne fleurie", contrefort pyrénéen surplombant la ville de Barèges. En milieu d'après-midi, de nombreux sauveteurs étaient sur les lieux de l'accident ainsi qu'un représentant du parquet de Tarbes (Hautes-Pyrénées). condoléances aux familles :cry:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,405
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,692
    Total Topics
    1,244,810
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries