Sign in to follow this  
zx

Blue Origin

Recommended Posts

Que ce soit SpaceX ou Blue Origin les retour verticaux sont toujours impressionnants.

Sinon elle n'ont pas les même caractéristiques mais si on compare l’atterrissage entre la F9 et New Shepard il y a une différence notable. Juste avant d’atterrir NS fait un peu de sur-place et se permet quelques mouvements latéraux pour ajuster sa position la ou  F9 fait un atterrissage direct et le burn final ne sert qu'a ralentir la fusée suffisamment pour pouvoir atterrir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mars c'est pour Elon,  La lune c'est pour Jeff

Comment Jeff Bezos veut coloniser la Lune

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0301728867913-comment-jeff-bezos-veut-coloniser-de-la-lune-2179222.php

 

Le patron d'Amazon estime que la colonisation de la Lune sauvera la Terre en permettant de déplacer l'industrie lourde dans l'espace « dans les 100 prochaines années ».

« Nous devons retourner sur la Lune, et cette fois pour y rester » : pour Jeff Bezos, la colonisation de notre satellite naturel est un passage obligé pour assurer la survie de la race humaine.

Lors d'une conférence sur le développement spatial à Los Angeles vendredi, le fondateur et directeur général d'Amazon a promis de mettre à profit sa start-up Blue Origin pour installer des habitats humains à la surface de la Lune, et ce, même si ses projets échouent à obtenir le soutien financier du gouvernement américain , rapporte le « Wall Street Journal ».

Selon lui, cette colonisation est inévitable. Les générations futures ne pourront survivre sur Terre sans s'étendre dans d'autres parties du système solaire. « L'alternative est la stagnation », a-t-il déclaré, argumentant que sans les installations spatiales, la population comme les entreprises devront « cesser de croître » en raison des contraintes environnementales.

« Ce n'est pas l'avenir que je veux pour mes petits-enfants, ou les petits-enfants de mes petits-enfants », a-t-il ajouté à cette réunion organisée par la National Space Society, un groupe à but non lucratif prônant la construction de colonies humaines dans l'espace.

Comme son compatriote Elon Musk, fondateur de SpaceX, Jeff Bezos veut développer des infrastructures pour déplacer des millions de personnes dans l'espace et faire en sorte que les lancements par le biais de fusées réutilisables deviennent des voyages aussi routiniers que les voyages en avion.

Implanter des industries lourdes sur la Lune

Une colonisation de la Lune permettrait selon lui d'y implanter les industries lourdes, les plus gros pollueurs, et de réserver la Terre à un usage résidentiel et aux industries légères.

« Dans un avenir peu lointain - je parle en décennies, peut-être 100 ans, ça va commencer à être plus facile de faire dans l'espace beaucoup de choses que nous faisons actuellement sur Terre, parce que nous aurons beaucoup plus d'énergie », estime-t-il.

« Il y a beaucoup de choses que la Terre devra encore fournir - des minéraux et des ressources qui ne peuvent pas provenir de la Lune - mais sinon une base de fabrication lunaire est une évidence », a-t-il insisté.

« Il y a de la lumière 24h/24 et 7j/7 pour les panneaux solaires, de l'eau sous la surface, et beaucoup de régolithe (poussière lunaire) pour la construction », a-t-il listé. « C'est presque comme si quelqu'un avait installé tout ça pour nous ! ».

L'atterrisseur lunaire Blue Moon de Blue Origin. - Blue Origin

« L'homme qui valait 100 milliards » n'a pas donné de détails précis sur la façon dont il comptait réaliser sa vision de colonisation spatiale. Mais  il a déjà proposé un partenariat public-privé entre Blue Origin et la NASA pour construire un atterrisseur et une capsule pouvant livrer tout le matériel nécessaire à l'établissement d'une colonie sur la Lune.

Idéalement, Jeff Bezos aimerait s'aventurer dans l'espace avec la coopération du gouvernement américain et de l'Union européenne, mais si ce n'était pas le cas, le milliardaire se dit prêt à faire cavalier seul.

Leïla Marchand

 

Edited by zx
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

live lancement  de la new shepard  BE3 à 17h aujourd'hui

chaine stardust

 

Edited by zx
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

ca à du faire mal.

Jeff Bezos signe un coup de maître dans les lancements militaires

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0302322950702-jeff-bezos-signe-un-coup-de-maitre-dans-les-lancements-militaires-2209359.php

 

Fournisseur traditionnel du Pentagone, la co-entreprise de Boeing et Lockheed a choisi le moteur développé par Blue Origin pour leur futur fusée Vulcan.

Joli succès pour Blue Origin !  La start-up de Jeff Bezos a annoncé jeudi soir que son moteur de fusée a été sélectionné par Boeing et Lockheed Martin pour leur futur gros lanceur. Alors que Blue Origin n'a encore envoyé dans l'espace que sa mini-fusée Blue Shepard destiné au  tourisme spatial, la société vient de franchir une étape clé, pour devenir un jour, fournisseur direct du Pentagone.

Le moteur que la société développe depuis une quinzaine d'années pour sa future fusée New Glenn a remporté l'appel d'offres lancé par United Launch Alliance (ULA), la co-entreprise entre Boeing et Lockheed Martin qui assure traditionnellement la mise en orbite des satellites espions et de défense américains. Le moteur-fusée BE-4 se chargera de la propulsion de la fusée Vulcan. ULA a, à son actif,  110 lancements réussis pour la Nasa et la défense américaine.

Abaisser le coût des lancements

Vulcan doit prendre la succession des fusées Atlas V et Delta 4, le but étant évidemment d'abaisser le coût des lancements dans un marché devenu plus concurrentiel mais aussi de ne plus dépendre du motoriste russe qui fournit le RD-180 propulsant le premier étage de l'Atlas V. La fusée Vulcan fera partie des lanceurs lourds américains avec une capacité annoncée de mettre en orbite basse jusqu'à 29 tonnes de charges utiles !

Elle devrait arriver sur le marché, plus ou moins en même temps que le lanceur lourd New Glenn, promis par Blue Origin. L'horizon promis est fixé à 2020, soit la même année que l'arrivée sur  le marché d'Ariane 6. Nombre d'experts parient toutefois sur plusieurs années de retard, tant les défis technologiques sont importants.

Devenir un des principaux fournisseurs

Ne serait-ce que pour installer la fabrication en série du moteur BE-4. Ce moteur utilise un mélange d'oxygène liquide et de méthane, qui permet d'envisager des lancements réutilisables. C'est aussi dans cette direction, que l'Europe oriente ses recherches pour son futur  moteur Promotheus d'Ariane. Mais Blue Origin détient une longueur d'avance, avec ce moteur, qui sera le premier de l'histoire des lanceurs à utiliser le méthane et dont les travaux ont commencé il y a plus de sept ans. Jeff Bezos investit environ 1 milliard de dollars de ses fonds personnels par an dans Blue Origin pour imposer la société sur le marché de l'espace.

 Le moteur BE-4 économisera aux contribuables 3 milliards de dollars pendant 20 ans 

La société du patron d'Amazon souligne que le BE-4 a été « payé par le secteur privé, sans aide gouvernementale ». Il « économisera aux contribuables 3 milliards de dollars pendant 20 ans sur les coûts de lancement de la sécurité nationale, en fournissant une poussée plus importante, qui permet d'envoyer davantage de charges utiles dans l'espace mais à un coût inférieur de 10 millions de dollars à celui d'une propulsion solide », promet Blue Origin.

Avec ce contrat, la start-up de Jeff Bezos entre en tout cas de plain-pied sur le marché des  lancements militaires du Pentagone. Pour Blue Origin, cette bagarre gagnée contre Aerojet Rocketdyne, est la garantie de devenir un des principaux acteurs du marché des lancements de satellites du Pentagone, un secteur très lucratif. 

ULA n'a pas fourni de détail sur le prix du contrat, mais a souligné que sa future fusée Vulcan réunissait les meilleurs partenaires :  Blue Origin, Aerojet Rocketdyne, qui construit le moteur du deuxième étage de la fusée, Northrop Grumman, L-3 Avionics Systems et Ruag. Tout cela représente 22.000 emplois direct et indirect aux Etats Unis.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, zx a dit :

ca à du faire mal.

Jeff Bezos signe un coup de maître dans les lancements militaires

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0302322950702-jeff-bezos-signe-un-coup-de-maitre-dans-les-lancements-militaires-2209359.php

  Révéler le texte masqué

Pourquoi les lancements militaires ? ULA Lance aussi pour la NASA et plus rarement pour des lancements commerciaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que le pentagone aime bien ses lanceurs comme les delta,  la fusée vulcan qui sera lancer par ULA va remplacer l'atlas et se débarrasser des RD180 russe. spacex semble être un second choix.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prometteur

Citation

Le 4 avril, Amazon a confirmé l'existence de son "Project Kuiper" qui vise à créer un réseau de plus de 3 000 satellites en orbite terrestre basse. Le groupe américain veut ainsi fournir un accès à internet à des populations qui ne disposent pas d'une connexion haut débit.  (...)

Blue Origin, la société de lanceurs spatiaux créée par le fondateur d'Amazon Jeff Bezos, devrait effectuer ses premiers lancements en 2020, selon des sources.

https://www.usinenouvelle.com/article/amazon-veut-lancer-3000-satellites-pour-fournir-des-acces-a-internet.N827185

Il existe un certain consensus parmi les membres de ce forum sur le fait que les lanceurs réutilisables ne s'avéraient rentables que si on les utilisait souvent (plusieurs fois/dizaines de fois par an?), ce qui implique une demande appropriée. Blue Origin pourrait trouver le marché en question dans les milliers de satellites voulus par Amazon. 

De plus ça collerait avec la stratégie de J Bezos dans le spatial : développer conjointement l'offre et la demande. Il a investi dans New Shepard qui ne monte qu'à 100 km, mais qu’il utilisera pour le tourisme spatial, avec des centaines (milliers?) de personnes intéressées dans le monde. Il fait travailler ses équipes sur New Glenn, capable de mettre des charges en orbite, et il prévoit d'ores et déjà de lui fournir des quantité de satellites à lancer.

Maintenant, le PDG d'Amazon (dont il va garder le contrôle, malgré son divorce https://www.latribune.fr/technos-medias/mackenzie-bezos-accepte-de-laisser-a-son-ex-mari-le-controle-d-amazon-813276.html ), a la réputation de mettre ses propres services en concurrence avec des entreprises extérieures. Blue Origin bénéficiera sans doute d'une certaine bienveillance, mais surement pas d'une garantie définitive. (Si SpaceX se propose pour effectuer certaines mises en orbite, j'attends les prochains Tweets d'Elon Musk avec gourmandise :tongue: )

Share this post


Link to post
Share on other sites

On va rapidement manquer de place si tout les opérateurs dans le spatial veulent envoyer leurs propres constellations.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Desty-N a dit :

Prometteur

Il existe un certain consensus parmi les membres de ce forum sur le fait que les lanceurs réutilisables ne s'avéraient rentables que si on les utilisait souvent (plusieurs fois/dizaines de fois par an?), ce qui implique une demande appropriée. Blue Origin pourrait trouver le marché en question dans les milliers de satellites voulus par Amazon. 

De plus ça collerait avec la stratégie de J Bezos dans le spatial : développer conjointement l'offre et la demande. Il a investi dans New Shepard qui ne monte qu'à 100 km, mais qu’il utilisera pour le tourisme spatial, avec des centaines (milliers?) de personnes intéressées dans le monde. Il fait travailler ses équipes sur New Glenn, capable de mettre des charges en orbite, et il prévoit d'ores et déjà de lui fournir des quantité de satellites à lancer.

Maintenant, le PDG d'Amazon (dont il va garder le contrôle, malgré son divorce https://www.latribune.fr/technos-medias/mackenzie-bezos-accepte-de-laisser-a-son-ex-mari-le-controle-d-amazon-813276.html ), a la réputation de mettre ses propres services en concurrence avec des entreprises extérieures. Blue Origin bénéficiera sans doute d'une certaine bienveillance, mais surement pas d'une garantie définitive. (Si SpaceX se propose pour effectuer certaines mises en orbite, j'attends les prochains Tweets d'Elon Musk avec gourmandise :tongue: )

Je doute qu'ils placent les lancements sur SpaceX vu que ce dernier sera aussi un concurrent dans ce secteur. Il faudra voir aussi ce que les autres concurrents comptent faire. Il me semble que One Web avait réservé des lancements chez Bue Origin. Vont ils les garder ou aller voir ailleurs ? Ce qui est sur c'est qu'il va y avoir des morts dans le secteur qui ne pourra sûrement pas supporter autant d'acteurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau décollage à voir,  à 35minutes10s

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, zx a dit :

bon, c'est annoncé, ca va devenir très intéressant

Jeff Bezos dévoile un projet d'alunisseur pour retourner sur la Lune d'ici 2024

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/jeff-bezos-devoile-un-projet-d-alunisseur-pour-retourner-sur-la-lune-d-ici-2024-20190509

2024 !

Lui aussi il se met à faire du Elon  Musk !

 

 

 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense qu'il avait déjà préparé le terrain depuis un moment, et ca va reprendre les techno de la new shepard.

c'est un message à la NASA et à Trump, moi je suis prêt, j'ai tout ce qu'il vous faut. 

à noter qu'il dit que c'est pour y rester cette fois. ca indique une base lunaire permanente

Manque plus que bigelow

Edited by zx
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils communiquent peu (comparativement à Space X par ex) mais travaillent bien ... Et le lanceur New Glenn devrait-être prêt pour 2021 ... De bon augure pour la suite.

Une petite vidéo sympathique :

 

 

Edited by jojo (lo savoyârd)
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le moteur BE4 est prêt, la new glenn sera développé rapidement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Shorr kan a dit :

2024 !

Lui aussi il se met à faire du Elon  Musk !

Pas vraiment. Dans le cas des Bezos ça s'inscrit dans un plan réaliste est faisable la ou Musk joue la corde du Buzz et du rêve irréaliste.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un mensonge pour qu'il passe, il faut qu'il intègre une grande part de vérité, reste à savoir ou c'est faux. je ne suis pas sur que la colonisation de mars soit possible du vivant de E.Musk. Même le voyage habité vers Mars semble difficilement réalisable.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,406
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Le Chlick
    Newest Member
    Le Chlick
    Joined
  • Forum Statistics

    20,697
    Total Topics
    1,245,187
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries