Scarabé

Opérations Sentinelle / Vigipirate

Recommended Posts

Sentinelle : De nouveaux véhicules pour remplir la mission

En ce début d’année 2016, afin de répondre au besoin opérationnel de l’opération Sentinelle, plus de 460 véhicules 5 places et près d’une soixantaine de véhicule 9 places ont été commandés. Près de 250 véhicules ont déjà été mis à disposition de l’opération. Ils permettent aux unités engagées d’effectuer des relèves ou d’évoluer en mode dynamique.

En janvier 2015, après les attaques terroristes qui ont touchées la France, le chef d’état-major des armées avait proposé la mise en œuvre du contrat protection, portant en 72 h, de 1 000 à 10 000 hommes l’engagement des militaires sur le sol français en appui des forces des sécurités intérieures. Ce déploiement marquait le début de l’opération Sentinelle.

En mars 2015, le Président de la République a décidé que cette opération serait pérennisée à hauteur de 10 000 soldats, dont 7 000 déployés en permanence sur le territoire national. Pour permettre les mouvements des soldats de Sentinelle, un marché location de près de 300 véhicules de la gamme commerciale a été passé en procédure d’urgence, en février 2015. Sa durée initiale était de huit mois, avant un prolongement jusqu’au 31 janvier 2016.

À l’été 2015, il a été décidé de privilégier l’achat de 520 véhicules neufs, dédiés à Sentinelle, afin de soulager le parc de véhicules en garnison et ainsi de relâcher la contrainte sur le fonctionnement des formations en BdD. Cette solution est plus économique que la location.

Plus de 460 véhicules cinq places et près d’une soixantaine de véhicules neuf places ont ainsi été commandés pour répondre au besoin opérationnel. Ces nouveaux véhicules de couleur gris taupe ont des marquages « Sentinelle »sur les portières et sur le parebrise.

Le Service parisien de soutien de l’administration centrale (SPAC) est chargé de l’acquisition. Le Service du Commissariat des Armées (SCA), quant à lui, est en charge de la mise en service progressive.

À ce jour, près de 300 véhicules neufs ont été livrés et pris en compte par le SCA. 250 ont d’ores et déjà été mis à disposition de l’opération Sentinelle. La dernière tranche sera livrée au début du printemps 2016.

http://www.defense.gouv.fr/operations/actualites/sentinelle-de-nouveaux-vehicules-pour-remplir-la-mission

 

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voila la récompense après 60 jours d'opération sentinelle.   

ord69_572.jpg

 Elle fut créée par le décret no 2015-853 du 13 juillet 2015 à l’initiative du ministre de la défense La première remise de 30 décorations s'est déroulée au Fort neuf de Vincennes le 4 novembre 2015 et a été effectuée par le Ministre de la Défense.

Le vendredi 22 janvier 2016, le 13e BCA s’est rassemblé sur sa place d’armes pour honorer les cadres et les Chasseurs ayant accomplis l’opération Sentinelle. En présence de monsieur Dominique Dord, maire d’Aix-les-Bains et un représentant du maire de Chambéry, monsieur Pierre Perez, adjoint en charge de la sécurité, le colonel Ghislain Lancrenon, chef de corps, a exprimé toute sa fierté à ses Chasseurs pour leur engagement au service des Français. Il souligne leur rigueur et leur efficacité au sein de cet engagement qui a commencé voilà plus d’un an. Cette première cérémonie de remise de la médaille de la protection militaire du territoire au sein du quartier Roc Noir marque la reconnaissance de la nation. En effet, les soldats de montagne mènent cette mission exigeante pour protéger les Français sur l’ensemble du territoire national, à Paris comme à Chambéry, Aix-les-Bains et Lyon. «“Sentinelle”, ces dix lettres gravées sur vos médailles incarnent l’esprit de Résistance face au terrorisme qui est désormais présent sur notre sol. C’est la médaille de l’abnégation, la marque de votre rigueur dans le travail.», précise le chef de corps. Plus de 140 chasseurs alpins ont été décorés et porteront désormais cette médaille aux couleurs de la France.

12615636_1099236153442669_10732793011271

12593637_1099236213442663_20033837503290

 

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Valence la reconnaissante

Armée de Terre·lundi 15 février 2016

Aujourd’hui en France, plus de 10 000 soldats de l’armée de Terre sont engagés en permanence dans l’opération SENTINELLE. Des actions concrètes sont menées sur le terrain par nos soldats, comme le 1er janvier dernier où quatre militaires du 93e RAM en opération devant la mosquée de Valence ont parfaitement réagi à une attaque menée à leur encontre. Leur réactivité et leur professionnalisme ont été récompensé le 8 février.

M. Daragon, maire de la ville de Valence, remet la médaille de la ville aux militaires du 93e RAM. Photo : Éric Caillet, Ville de Valence

12698232_1051117444929540_27064213346366

 

M. Éric Spitz, préfet de la Drôme, remet la médaille d'honneur aux militaires du 93e RAM. Photo : Éric Caillet, Ville de Valence

12747307_1051118101596141_44738000035017

Dans les salons de la préfecture de Valence, les quatre militaires du 93e régiment d’artillerie de montagne (93e RAM) ont été mis à l’honneur pour acte de courage et de dévouement. En effet, lors d’une mission de surveillance dans le cadre de l’opération SENTINELLE à la mosquée de Valence, un individu à bord de son véhicule avait délibérément tenté d’agresser les soldats, blessant deux d’entre eux. Les militaires avaient alors utilisé leurs armes et neutralisé l’individu. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait alors souligné leur « sang-froid, calme et capacité à ouvrir le feu des militaires face à leur agresseur. C’est la preuve d’un grand professionnalisme ». Le maréchal des logis Rachid, le brigadier Romain et les 1ères classes Alex et Maximilien se sont donc vu remettre la médaille d’honneur par le préfet de la Drôme, monsieur Eric Spitz, ainsi que la médaille de la ville par monsieur Nicolas Daragon, maire de Valence. Cet hommage a été rendu en présence de nombreuses autorités politiques, militaires et religieuses de la ville de Valence, symbole fort de la reconnaissance que porte la population à ses soldats. Si ces médailles récompensent la réaction et le courage des militaires, elles soulignent également leur façon d’être : ces hommes sont au service de la France et accomplissent leur mission « s’il le faut au péril de leur vie », comme l’ordonne leur code d’honneur.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.opex360.com/2016/03/14/patrouille-de-loperation-sentinelle-impliquee-dans-incident-strasbourg/

Heureusement que dans ce coin il y a des caméras partout, parce que le trinôme aurait galéré pour expliquer comment le gars passe par dessus la rambarde. Après pour connaitre l'endroit, allez s'assoir sur un profilé métallique à section ronde large de quelques cm donnant directement sur le vide... faut espérer pour tous qu'il s'en sorte bien. 

http://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2016/03/12/dramatique-chute-a-la-gare

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une petite info.

Un colis qui transité par la poste et qui contenait des stickers de flocage pour l'indentification des véhicules de la missions sentinelle a été volé.  La DPSD et la DGSI ont ouvert une enquête. Parce que dans le même temps 2 individus ont tenté d'acheter 6 tenues complètes camo/centre Europe dans un surplus parisien. Ils ont rapidement quitté les lieux lorsque leur carte bleu a été refusé par le terminal .  

      

  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis hier, le 12e régiment de cuirassiers en coordination avec la Préfecture de la région Centre - Val de Loire et du Loiret aide à évacuer les naufragés de l'A10 ! Plus de 310 personnes ont déjà été sauvées. Suite aux inondations, seuls les véhicules militaires étaient en mesure d'intervenir. L'Armée de Terre toujours #AuContact pour assurer la protection des Français sur le territoire national

13330983_1126806960693921_52013152524358

Nouveau commandement du territoire national

01 Juin 2016

Le général Gaëtan Poncelin de Raucourt, premier chef du commandement du territoire national (COM TN), présente la création et les enjeux de cette entité : « quand le chef d’état-major de l’armée de Terre a présenté son modèle "Au contact", les premières attaques de Paris n’avaient pas encore eu lieu. Pourtant, dans les 13 piliers qui en constituaient l’ossature, apparaissait clairement un échelon de commandement territoire national. Le général Bosser avait compris que le territoire national serait un des grands enjeux de l’armée de Terre. Mais pour rendre le projet cohérent, il était nécessaire de disposer d’un commandement dédié. »

 

13308428_1126964404011510_55449736539497

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un lien très intéressant qui va répondre à toute vos questions concernant l'action des militaires le jour du Bataclan (c'est à partir de la première question de Fenech après le texte introductif, soit environ à partir de 2h30-2h35). Avec l'article correspondant sur Opex360. En résumé, les militaires ont pour consignes d'établir les périmètres de sécurité dans le cadre d'attentats. Le 13 novembre, ils sont allés d'eux-mêmes sur les lieux des attentats et y ont établi les périmètres de sécurité. Pour le Bataclan, c'est identique. A noter qu'ils sont réquisitionnés par le Préfet de Paris dans de pareils cas s'ils doivent être réquisitionnés (pour ceux à Paris évidemment). Et les militaires ont reçu ces consignes par les représentants directs du Préfet de Police de Paris. A noter qu'ils ont aussi eu l'ordre verbal de tirer sur les terroristes s'ils sortaient du Bataclan.

Donc maintenant on sait qu'ils ont eu des ordres qui étaient de faire autre chose en attendant. Et que s'ils sortaient (les terroristes), ils auraient été abattus par les militaires. A noter aussi qu'ils ont été sous le commandement direct de la préfecture de Police tout ce temps. 

 

Concernant l'arme non prêtée, il dit que c'est normal car c'est une faute professionnelle grave, tout en annulant la capacité de combat du militaire. De plus, le FAMAS n'aurait pas servi à grand chose dans les mains de personnes non-entraînées (selon Le Drian). Et que cela est formellement interdit. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, judi a dit :

Un lien très intéressant qui va répondre à toute vos questions concernant l'action des militaires le jour du Bataclan (c'est à partir de la première question de Fenech après le texte introductif, soit environ à partir de 2h30-2h35). Avec l'article correspondant sur Opex360. En résumé, les militaires ont pour consignes d'établir les périmètres de sécurité dans le cadre d'attentats. Le 13 novembre, ils sont allés d'eux-mêmes sur les lieux des attentats et y ont établi les périmètres de sécurité. Pour le Bataclan, c'est identique. A noter qu'ils sont réquisitionnés par le Préfet de Paris dans de pareils cas s'ils doivent être réquisitionnés (pour ceux à Paris évidemment). Et les militaires ont reçu ces consignes par les représentants directs du Préfet de Police de Paris. A noter qu'ils ont aussi eu l'ordre verbal de tirer sur les terroristes s'ils sortaient du Bataclan.

Donc maintenant on sait qu'ils ont eu des ordres qui étaient de faire autre chose en attendant. Et que s'ils sortaient (les terroristes), ils auraient été abattus par les militaires. A noter aussi qu'ils ont été sous le commandement direct de la préfecture de Police tout ce temps. 

 

Concernant l'arme non prêtée, il dit que c'est normal car c'est une faute professionnelle grave, tout en annulant la capacité de combat du militaire. De plus, le FAMAS n'aurait pas servi à grand chose dans les mains de personnes non-entraînées (selon Le Drian). Et que cela est formellement interdit. 

juste, juste une idée, en passant :

tu es un otage au Bataclan (puisque je comprends bien que tu es un civil). A coté de toi, tu as 2 terroristes : l'un d'eux est tué.. sa Kalash est à 30 cm de toi, l'autre regarde dans une autre direction.. Bien sur, il y a des morts, des blessés tout autour de toi...

tu fais quoi ? rien ? tu prends la kalash et tu arroses le terro ?? tu regardes ailleurs ??

 

ce qui me dérange horriblement dans ton raisonnement, c'est que tu ne veux prendre aucune initiative, aucune ! tu ne veux rien tenter, ne pas te salir les mains...

Pense (juste !!!! ) qu'il y a des gens qui peuvent crever de ta passivité.

 

Ca te rassure qu'ils n'avaient pas d'ordres ??

hébé, pas moi !!!

je me mets à la place de mes collegues qui font des patrouilles pedestres avec des militaires, avec un ratio d'un flic pour 2 ou 3 mili.

Si le flic se fait engager ou doit tirer, je suppose qu'il sera tout seul ?? (dans ce cas, ce n'est pas la peine d'avoir du monde et de ne pas pouvoir compter dessus).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, christophe 38 a dit :

Ca te rassure qu'ils n'avaient pas d'ordres ??

hébé, pas moi !!!

je me mets à la place de mes collegues qui font des patrouilles pedestres avec des militaires, avec un ratio d'un flic pour 2 ou 3 mili.

Si le flic se fait engager ou doit tirer, je suppose qu'il sera tout seul ?? (dans ce cas, ce n'est pas la peine d'avoir du monde et de ne pas pouvoir compter dessus).

Tu le fais exprès ? C'est ce qu'a dit Le Drian. Si tu n'es pas d'accord, pas la peine de commencer à râler contre moi. Envoie-lui une lettre pour le faire. J'ai juste signalé ce qu'il en était dans son audition. Et si t'es pas capable de comprendre que ce n'était pas mon opinion mais ce qu'il a dit, bah vaut mieux que tu arrêtes de poster. 

 

Maintenant, je te poses la question du point de vue opposé. Tu es militaire devant le Bataclan. Tu as reçu l'ordre de l'OPJ présent qui dépend du Préfet de Police de sécuriser le périmètre et d'attendre à l'extérieur s'ils tentent une sortie. Tu fais quoi ? Tu désobéis aux ordres directs donnés par un OPJ ? En plus des consignes officielles dans ces cas-là ? Si tu donnes ton arme à un policier mais que le terroriste tente une sortie, tu fais comment pour l'abattre ? Parce que tous les militaires n'ont pas un PA sur eux. Et la bite et le couteau face à un AK-47 et dérivés, ce n'est pas efficace. 

T'es le premier à demander que les militaires soient réquisitionnés. Cela a été le cas. Et ils ont reçus l'ordre par la Police de sécuriser le périmètre. De quel droit auraient-ils désobéi à un ordre direct ?

Si les militaires rentrent dans le Bataclan, abandonnant leur position qui permet de barrer la route aux terroristes s'ils tentent une sortie, et que ces derniers s'échappent, que va-t-on faire ? On va accuser, à raison, les militaires d'avoir désobéi aux ordres. Et ce sera pire encore. Car de un, les terroristes seront dans la nature ; de deux, la menace n'est pas neutralisée entièrement ; de trois cela fout la merde dans les unités sur place car pour les personnes chargées de la coordination sur place, les militaires sont à leur poste et pas ailleurs. 

 

Concernant les patrouilles mixtes, c'est différent. Les militaires ont le droit de le faire, à condition que l'OPJ le leur ordonne. Sinon, ils ne peuvent pas et sont soumis aux mêmes règlements que tous les militaires. 

 

La prochaine, lis attentivement avant de ressortir les mêmes rengaines. 

 

il y a 11 minutes, christophe 38 a dit :

juste, juste une idée, en passant :

tu es un otage au Bataclan (puisque je comprends bien que tu es un civil). A coté de toi, tu as 2 terroristes : l'un d'eux est tué.. sa Kalash est à 30 cm de toi, l'autre regarde dans une autre direction.. Bien sur, il y a des morts, des blessés tout autour de toi...

tu fais quoi ? rien ? tu prends la kalash et tu arroses le terro ?? tu regardes ailleurs ??

Il est où le rapport ? Il y a une différence entre donner son arme et s'ôter tout moyen d'accomplir sa mission et ramasser une arme sur le sol. Aux dernières nouvelles, le FAMAS n'était pas sur un cadavre de militaire. Donc ton exemple est nul (c'est sans méchanceté, c'est dans le sens qu'il ne sert à rien pour ce cas) et n'est certainement pas pertinent. Enfin, il est facile de dire : "faut faire ça, faut faire si" mais jusqu'à nouvel ordre, aucun de nous n'y était (enfin à ma connaissance), donc on ne sait pas comment on réagis dans une telle situation (celle de ton exemple). 

il y a 14 minutes, christophe 38 a dit :

ce qui me dérange horriblement dans ton raisonnement, c'est que tu ne veux prendre aucune initiative, aucune ! tu ne veux rien tenter, ne pas te salir les mains...

Pense (juste !!!! ) qu'il y a des gens qui peuvent crever de ta passivité.

Et si tu fais une connerie en désobéissant aux ordres, plus de gens encore peuvent crever car tu as été actif. Contrairement à ce que tu dis, les militaires n'ont pas été passifs. Ils surveillaient un point de sortie potentiel des terroristes. Et cela évite qu'ils ne se retrouvent dans la nature. 

 

La prochaine, lis en profondeur et regarde réellement les liens que je mets. Sinon, ça ne sert à rien de poster. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, bien sur, le ministre l'a dit, donc c'est bien !!

 

et toi, tu n'as aucune reflexion, aucun sens critique !

imagine toi donc un instant comme otage dans le Bataclan !

Imagine toi avec des militaires, des gens qui savent se battre à 10 m de toi et qui n'interviennent pas !

tu serais heureux ??

 

tu aurais pensé que le ministre aurait pu dire le contraire que ce qu'il a déclaré, reprocher à son personnel de ne pas etre intervenu ?? serieusement ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, christophe 38 a dit :

oui, bien sur, le ministre l'a dit, donc c'est bien !!

 

et toi, tu n'as aucune reflexion, aucun sens critique !

Déjà je n'ai pas dit que c'était bien. Donc arrêtes de sur-interpréter mes propos et me faire dire des choses que ne j'ai jamais dites. 

Concernant la deuxième phrase. A ce rythme, tu n'as aucune capacité de discernement. Parce que tu n'as pas été capable de remarquer que je ne faisais qu'informer et que je ne donnais pas mon opinion. 

 

il y a 4 minutes, christophe 38 a dit :

imagine toi donc un instant comme otage dans le Bataclan !

Imagine toi avec des militaires, des gens qui savent se battre à 10 m de toi et qui n'interviennent pas !

tu serais heureux ??

Je n'ai jamais sous-entendu que cela ne me dérangerais pas. Sauf si tu as une citation de ma part le prouvant. Et il n'y en a pas, je le sais. Ensuite, met-toi à la place des militaires. Connais-tu l'un des principes de bases dans ces situations ? Empêcher les terroristes de s'échapper pour éviter qu'ils ne puissent recommencer ailleurs en ayant recompléter leurs munitions. Et si l'ordre t'es donné de les empêcher de sortir dans la rue en restant à l'extérieur du bâtiment, tu le fais. Surtout quand cela vient d'un OPJ. Alors que pourtant tu réclamais qu'ils puissent obéir à un OPJ facilement. Ne serait-ce pas une grosse contradiction ?

 

il y a 7 minutes, christophe 38 a dit :

tu aurais pensé que le ministre aurait pu dire le contraire que ce qu'il a déclaré, reprocher à son personnel de ne pas etre intervenu ?? serieusement ???

Bah oui, si le personnel n'avait pas obéi aux ordres disant d'intervenir. Mais le personnel a eu l'ordre formel de ne pas rentrer. Du coup, il ne rentre pas. Et ce n'est pas un simple policier qui va avoir autorité pour annuler les ordres des OPJ aux dernières nouvelles. Ou sinon la Police est sacrément dans la merde. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la doctrine d'emploi est moisie !

 

ce n'est pas la peine d'avoir des militaires, armés d'armes automatiques qui patrouillent si c'est pour ne pas intervenir et se cantonner à faire un périmetre de sécurité (surtout quand tu sais comment est fait un perimetre de sécurité).

 

 

Rassure toi, le mot OPJ veut dire officier de police judiciaire ; il ne faut pas se fier au mot "officier" : un gardien de la paix peut etre OPJ ; c'est une fonction importante durant les enquetes : c'est celui qui prive de liberté en plaçant en garde à vue, qui requiert un medecin, qui autorise une perquisition.... C'est une hierarchique parallèle.

cela n'a rien à voir avec le corps constitué des officiers.

quant à ta théorie d'annuler les ordres d'un OPJ... tu me fais bien marrer : si ton OPJ est de l'autre coté du paté de maison et ne voit pas ce qui se passe... ce qu'il a dit il y a 5 minutes ne s'applique plus.

Puisque tu aimes l'armée, il y a un dicton (sous forme de plaisanterie) : après l'ordre, le contre ordre !

à méditer

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, christophe 38 a dit :

la doctrine d'emploi est moisie !

Bah ce n'est pas une raison. Même si elle est moisie tu l'appliques. Peu importe ton opinion. Dans les années 30 et pendant la Campagne de France, certains officiers et généraux n'étaient pas d'accord avec la doctrine officielle et pourtant ils ont obéi aux ordres. L'un d'eux est devenu Président de la République presque deux décennies plus tard. 

 

il y a 3 minutes, christophe 38 a dit :

ce n'est pas la peine d'avoir des militaires, armés d'armes automatiques qui patrouillent si c'est pour ne pas intervenir et se cantonner à faire un périmetre de sécurité (surtout quand tu sais comment est fait un perimetre de sécurité).

Je crois que tu n'as pas compris et que tu n'as pas lu. Ils n'ont pas fait que le périmètre de sécurité dans les alentours. Ils ont aussi bouclé le bâtiment pour éviter que l'un d'eux ne s'échappe. Et ça ne sert à rien selon toi ? 

il y a 4 minutes, christophe 38 a dit :

Rassure toi, le mot OPJ veut dire officier de police judiciaire ; il ne faut pas se fier au mot "officier" : un gardien de la paix peut etre OPJ ; c'est une fonction importante durant les enquetes : c'est celui qui prive de liberté en plaçant en garde à vue, qui requiert un medecin, qui autorise une perquisition.... C'est une hierarchique parallèle.

cela n'a rien à voir avec le corps constitué des officiers.

Il y a un certain temps, il y avait des OPJ qui patrouillaient avec les Vigipirate. Et je le sais puisque quelqu'un dans ma famille a déjà eu ce cas-là. Ensuite, que ce soient des OPJ ou des officiers de police, cela ne change rien. Je reformule donc :

il y a 18 minutes, judi a dit :

Déjà je n'ai pas dit que c'était bien. Donc arrêtes de sur-interpréter mes propos et me faire dire des choses que ne j'ai jamais dites. 

Concernant la deuxième phrase. A ce rythme, tu n'as aucune capacité de discernement. Parce que tu n'as pas été capable de remarquer que je ne faisais qu'informer et que je ne donnais pas mon opinion. 

 

Je n'ai jamais sous-entendu que cela ne me dérangerais pas. Sauf si tu as une citation de ma part le prouvant. Et il n'y en a pas, je le sais. Ensuite, met-toi à la place des militaires. Connais-tu l'un des principes de bases dans ces situations ? Empêcher les terroristes de s'échapper pour éviter qu'ils ne puissent recommencer ailleurs en ayant recompléter leurs munitions. Et si l'ordre t'es donné de les empêcher de sortir dans la rue en restant à l'extérieur du bâtiment, tu le fais. Surtout quand cela vient d'un Officier de Police représentant le Préfet de Police qui a autorité sur les militaires à ce moment. Alors que pourtant tu réclamais qu'ils puissent obéir à ce même type d'Officier facilement. Ne serait-ce pas une grosse contradiction ?

T'es content maintenant ? 

 

il y a 7 minutes, christophe 38 a dit :

Puisque tu aimes l'armée, il y a un dicton (sous forme de plaisanterie) : après l'ordre, le contre ordre !

à méditer

Ouaip, sauf qu'il faut attendre le contre-ordre avant de l'appliquer. Sinon tu peux tout faire foirer (et en général c'est le cas).

A méditer aussi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, christophe 38 a dit :

Ca te rassure qu'ils n'avaient pas d'ordres ??

hébé, pas moi !!!

je me mets à la place de mes collegues qui font des patrouilles pedestres avec des militaires, avec un ratio d'un flic pour 2 ou 3 mili.

Si le flic se fait engager ou doit tirer, je suppose qu'il sera tout seul ?? (dans ce cas, ce n'est pas la peine d'avoir du monde et de ne pas pouvoir compter dessus).

Christophe, excuses moi, mais tu t'excites pour rien :

  • ils avaient des ordres, directement de la Préfecture comme prévu, et les ont appliqués : sécuriser une sortie de la salle, tirer pour "neutraliser" si les terroristes sortaient.
  • Le Drian a signalé que, dans tous les cas de figure, les militaires se trouvent en outre parfaitement en droit d'appliquer la loi commune aux fins de légitime défense d'eux-même ou d'autrui, avec leur Famas ou autre.

Je ne comprend pas où tu veux en venir.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

Christophe, excuses moi, mais tu t'excites pour rien :

  • ils avaient des ordres, directement de la Préfecture comme prévu, et les ont appliqués : sécuriser une sortie de la salle, tirer pour "neutraliser" si les terroristes sortaient.
  • Le Drian a signalé que, dans tous les cas de figure, les militaires se trouvent en outre parfaitement en droit d'appliquer la loi commune aux fins de légitime défense d'eux-même ou d'autrui, avec leur Famas ou autre.

Je ne comprend pas où tu veux en venir.

je m'excite :biggrin: pour 2 raisons :

- la premiere, je continue à trouver déconnant le fait que les policiers puissent rentrer sans couverture alors qu'ils n'ont qu'une arme de poing..

et que les milis qui se trouvent à l'exterieur ne puissent pas les appuyer, que ce soit pour que les flics sortent les blessés ou engagent les terros qui passeraient devant...

 

- la seconde, c'est d'attendre passivement les ordres, quoi qu'il en coute (et ça, ça ne passe pas).

Le perimetre de sécu, flinguer s'ils sortent, c'est bien joli, mais ils ne veulent pas sortir, juste faire un fort Chabrol à l'interieur...

et, ce qui m'interesse dans la précocité de la rentrée, c'est qu'apres que le commissaire et son chauffeur soient rentrés et aient truffé le premier terro, les assassinats ont cessé.

Moi, dans cette séquence, je comprends que si personne n'etait rentré, ne les avait contraint à s'isoler au premier étage, les morts auraient augmentés, perimetre de sécurité ou pas, gens armés à l'exterieur ou pas.

et ça ne me satisfait pas.

 

Citation

Et ce n'est pas un simple policier qui va avoir autorité pour annuler les ordres des OPJ aux dernières nouvelles. Ou sinon la Police est sacrément dans la merde. 

quand je lis cela, j'hésite entre rigoler et hurler.

Je m'explique : depuis 2001, il existe en police des stages de violences urbaines.

Dans ces stages, comme dans la vraie vie, un équipage de police secours ou d'ilotage est appelé sur une intervention (qu'il y ait des tiers comme les pompiers ou pas). Pour une raison X, ils sont pris à partie par des zyva, caillassés mais ne peuvent pas quitter les lieux.

Ils doivent appeler des renforts (et sortent le casque quand ils l'ont et le bouclier).

Ces renforts, une fois arrivée sur zone s'agglomèrent au premier équipage et restent sous l'autorité du chef de bord du premier équipage (je ne parle pas de notion de grade ; le chef de bord, qui est présent depuis le début, a une vision plus complete de la scene que le dernier arrivé)... et on fait cela jusqu'à avoir 8, 10, 12 flics.

La hierarchie s'inverse quand arrive une unité qui a l'habitude du maintien de l'ordre (une CDI, une BMA).

 

Il est évident que s'il arrive un officier, c'est lui qui prendra le commandement, c'est à dire la responsabilité administrative de l'intervention. A moins qu'il ne soit un spécialiste du rétablissement de l'ordre et qu'il sache manoeuvrer le groupe, il va déléguer (qu'il soit officier ou commissaire, d'ailleurs) laissant le spécialiste donner les ordres kivon bien.

 

Alors, la police est sacrement dans la merde, si tu veux ! elle t'attend pour la sauver.

 

une vidéo qui explique un peu : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Sainte-Maure-de-Touraine/n/Contenus/Articles/2016/04/20/VIDEO.-Ballan-Mire.-Un-stage-pour-faire-front-face-aux-violences-urbaines-2691603

http://vimow.com/fr/watch/x1zx8yk_AGDE+-+2014+-+Stage+et+Formation+VIOLENCE+S+URBAINES

Modifié par christophe 38

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 58 minutes, christophe 38 a dit :

Alors, la police est sacrement dans la merde, si tu veux ! elle t'attend pour la sauver.

T'as pas compris. Il y avait déjà des officiers sur place qui ont dit directement aux militaires de boucler le périmètre. En quoi un "simple" policier va pouvoir annuler cet ordre sur le même lieu d'intervention ? C'est ça que je demande. De quel droit ? Est-ce que c'est possible ? A priori non parce que sinon c'est du grand n'importe quoi. 

Les militaires sont à ce moment de l'intervention sous les ordres du Préfet et de ses représentants (des officiers d'un certain niveau je pense) et ils ont reçu l'ordre direct par ces mêmes représentants du préfet de sécuriser le périmètre et de surveiller toutes les sorties. En quoi un policier de la BAC ou un îlotier peut annuler cet ordre ? A l'armée si un officier donne un ordre, un sergent ou même un simple soldat ne peut pas l'annuler et donner de contre-ordre parce que ça l'arrange. Et je pense que c'est similaire dans la Police. 

 

il y a une heure, christophe 38 a dit :

- la seconde, c'est d'attendre passivement les ordres, quoi qu'il en coute (et ça, ça ne passe pas).

Je crois que tu n'as rien pigé à ce qu'on dit. Ils ont eut des ordres en arrivant, ordres qui étaient de surveiller le périmètre, de le sécuriser et de rester à l'extérieur pour les abattre s'ils sortaient. En quoi ils ont attendu passivement ? Tu lis nos messages ?

 

il y a une heure, christophe 38 a dit :

je m'excite :biggrin: pour 2 raisons :

- la premiere, je continue à trouver déconnant le fait que les policiers puissent rentrer sans couverture alors qu'ils n'ont qu'une arme de poing..

et que les milis qui se trouvent à l'exterieur ne puissent pas les appuyer, que ce soit pour que les flics sortent les blessés ou engagent les terros qui passeraient devant...

Mais c'était les ordres !!! Même s'ils ne te plaisent pas, tu les appliques, point à la ligne !!! Que la situation ne te plaise pas, je peux le comprendre. Moi non plus elle ne me plaît pas du tout. Mais c'est comme ça. Ce sont les ordres. Il faut t'y faire. 

 

il y a une heure, christophe 38 a dit :

Le perimetre de sécu, flinguer s'ils sortent, c'est bien joli, mais ils ne veulent pas sortir, juste faire un fort Chabrol à l'interieur...

Qu'est-ce que t'en sais au départ ? Cela peut être aussi une fusillade comme il y en a des dizaines aux USA chaque année. Les terroristes peuvent aussi avoir un plan qui consiste à rentrer, abattre autant de monde que possible, sortir (éventuellement en laisser à l'intérieur pour retarder les forces de l'ordre) et aller frapper ailleurs pour disperser les moyens de la Police et augmenter la panique qui ne manquerait pas d'arriver. Tu ne connais pas toujours le plan des terroristes à l'avance (sinon, c'est que tu as volontairement laissé faire). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Qu'est-ce que t'en sais au départ ? Cela peut être aussi une fusillade comme il y en a des dizaines aux USA chaque année. Les terroristes peuvent aussi avoir un plan qui consiste à rentrer, abattre autant de monde que possible, sortir (éventuellement en laisser à l'intérieur pour retarder les forces de l'ordre) et aller frapper ailleurs pour disperser les moyens de la Police et augmenter la panique qui ne manquerait pas d'arriver. Tu ne connais pas toujours le plan des terroristes à l'avance (sinon, c'est que tu as volontairement laissé faire).

les prises d'otages massives, ça te dit quelque chose ??

cherche du coté russe, pas américain ! les mecs se barricadent et ne veulent plus sortir.. change tes exemples.

 

s'ils ne sont pas ressortis dans les 5 minutes, c'est qu'ils ne veulent pas ressortir.. donc, ton perimetre, c'est pour occuper le personnel, lui donner l'impression qu'il a un role, (role tenu d'habitude par les flics qui sert principalement à faire garer correctement les véhicules des intervenants pour permettre aux secours d'arriver au plus pres, pour permettre aux unités spécialisées de ne pas débarquer à 200m alors qu'ils pourraient arriver à 20 m)..

 

je n'ai peut etre pas compris grand chose, mais, j'ai quand meme un peu de vécu, un peu d'experience sur des interventions chaudes, sur des interventions en renfort de la BRI ou du RAID..

Donc, toi, avec tes grandes phrases, tu es plein de certitudes, les certitudes du débutant.

 

sur ce, tu peux continuer, pour ma part, le gouffre est trop important entre nos deux cultures.

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, christophe 38 a dit :

les prises d'otages massives, ça te dit quelque chose ??

cherche du coté russe, pas américain ! les mecs se barricadent et ne veulent plus sortir.. change tes exemples.

s'ils ne sont pas ressortis dans les 5 minutes, c'est qu'ils ne veulent pas ressortir.. donc, ton perimetre, c'est pour occuper le personnel, lui donner l'impression qu'il a un role, (role tenu d'habitude par les flics qui sert principalement à faire garer correctement les véhicules des intervenants pour permettre aux secours d'arriver au plus pres, pour permettre aux unités spécialisées de ne pas débarquer à 200m alors qu'ils pourraient arriver à 20 m)..

Mais qu'est-ce que l'on en sait au début ? Tu as une prise d'otage type ? Ils peuvent changer leurs modes opératoires à tout moment. Parce que oui, si tu ne fait pas le périmètre et qu'ils se barrent parce qu'ils ont décidé de changer de méthode, t'es dans la merde après. 

 

 

il y a 9 minutes, christophe 38 a dit :

je n'ai peut etre pas compris grand chose, mais, j'ai quand meme un peu de vécu, un peu d'experience sur des interventions chaudes, sur des interventions en renfort de la BRI ou du RAID..

Je ne dis pas que tu n'as rien compris, je dis que tu n'as pas lu. Les militaires ont reçu un ordre direct de la part d'un représentant direct du Préfet qui les a réquisitionné en bonne et due forme. Et ce n'est pas un îlotier qui va pouvoir annuler cet ordre, sur le même lieu d'intervention. Parce que l'îlotier a sa perception de la situation, le militaire a la sienne, l'officier a la sienne et est sensé généralement avoir une vision plus globale des choses (je dis bien en général). C'est pour ça que les ordres sont donnés par un officier (ou le plus haut gradé ou plus compétent peu importe) et pas par le mec "de base" (au sens, c'est celui qui constitue la base de la Police, de la Gendarmerie ou de l'Armée). 

 

il y a 14 minutes, christophe 38 a dit :

Donc, toi, avec tes grandes phrases, tu es plein de certitudes, les certitudes du débutant.

Toi aussi t'as de grandes phrases, qui incitent à la désobéissance aux ordres (indirectement). Ce qui n'est pas vraiment très bien de la part d'un policier ou ancien policier (je n'en sais rien et c'est une impression). Je sais que du point de vue de l'îlotier ou de l'otage, c'est anormal. Mais ce ne l'est pas forcément si on se place d'un autre point de vue. Il ne faut pas se dire, il aurait fallu faire ci, il aurait fallu faire ça, et ce dès le départ. Mais il faut essayer de comprendre pourquoi ils ont fait ça (en l'occurence un ordre direct) et essayer de l'améliorer à l'avenir s'il y a lieu d'être. Et non, je n'ai pas plein de certitudes. La preuve, tu m'as appris des trucs. Mais visiblement, je n'arrive pas à te faire comprendre qu'un militaire n'a pas nécessairement la même marge de manœuvre qu'un policier sur le territoire national en conditions de paix et ce quelques soient les conditions. Et qu'il a ses propres règlements à appliquer. Règlements qui ne sont pas ceux de la Police. 

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, christophe 38 a dit :

les prises d'otages massives, ça te dit quelque chose ??

 

Le 13/11 nous avons eu droit à des attaques kamikazes au stade de France, des fusillades multiistes  et pour finir une POM au Bataclan . Et ce soir la, personne ne savez vraiment ce qui se passez.

La police n'étaient même pas capable de garantir la sécurité des équipes de secours. En plus avec des milliers d'appels tél qui annoncez des terroristes aux quatre coins de Paris la situation et vite devenu difficile.

 

            

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, judi said:

Mais qu'est-ce que l'on en sait au début ? Tu as une prise d'otage type ? Ils peuvent changer leurs modes opératoires à tout moment. Parce que oui, si tu ne fait pas le périmètre et qu'ils se barrent parce qu'ils ont décidé de changer de méthode, t'es dans la merde après.

 

Cette histoire de périmètre est une illusion, quand a la mobilité des terros.

En général on met en place un périmetre pour virer les civils de là ... et donc clarifier la situation.

La fonction de confinement vis a vis des terros n'est pas pertinente, les terros on l'initiative, ont choisi l'endroit, dispose d'otage ... ils font ce qu'il veulent s'il veulent quitter l'endroit il se barre avec des otages et c'est mort.

Ca fait déjà longtemps que ces méthodes de confinement initial ne son plus d'usage pour les tuerie de masse.

Si confinement il doit y avoir il se fait avec les élément qui arrivent ensuite sur place, une fois que les premier élément on contact avec les agresseurs.

Dans tous les cas la première chose a faire c'est d'établir le contact avec les agresseurs pour inverser - ou du moins niveler - les capacité de chacun. Le prédateur devient la proie, des qu'un autre prédateur lui fait concurrence in situ.

D'ailleurs au Bataclan ca a fonctionné. Dès que les policiers on engagé les terros, ceux ci se sont fixé avec des otages et n'ont plus bouger jusqu’à l'assaut de la BRI.

Ça marche ainsi dans la grande majorité des tuerie de masse au USA ... et ça arrive très souvent.

Le principe est le même dans les attaques massive tout azimuth ... chacun fait ce qu'il peu ou il est, l'objectif avant tout, établir le contact et fixer les terros, pour qu'il perdent l'initiative et que les FdO ait du renseignement de qualité.

Pour les unité spécialisé le mot d'autre et souvent le même. Tant que la situation est figé on se permet de causer un peu ... si la tuerie reprend assaut.

 

  • Upvote (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, g4lly a dit :

 

Cette histoire de périmètre est une illusion, quand a la mobilité des terros.

En général on met en place un périmetre pour virer les civils de là ... et donc clarifier la situation.

La fonction de confinement vis a vis des terros n'est pas pertinente, les terros on l'initiative, ont choisi l'endroit, dispose d'otage ... ils font ce qu'il veulent s'il veulent quitter l'endroit il se barre avec des otages et c'est mort.

Ca fait déjà longtemps que ces méthodes de confinement initial ne son plus d'usage pour les tuerie de masse.

Si confinement il doit y avoir il se fait avec les élément qui arrivent ensuite sur place, une fois que les premier élément on contact avec les agresseurs.

Dans tous les cas la première chose a faire c'est d'établir le contact avec les agresseurs pour inverser - ou du moins niveler - les capacité de chacun. Le prédateur devient la proie, des qu'un autre prédateur lui fait concurrence in situ.

D'ailleurs au Bataclan ca a fonctionné. Dès que les policiers on engagé les terros, ceux ci se sont fixé avec des otages et n'ont plus bouger jusqu’à l'assaut de la BRI.

Ça marche ainsi dans la grande majorité des tuerie de masse au USA ... et ça arrive très souvent.

Le principe est le même dans les attaques massive tout azimuth ... chacun fait ce qu'il peu ou il est, l'objectif avant tout, établir le contact et fixer les terros, pour qu'il perdent l'initiative et que les FdO ait du renseignement de qualité.

Pour les unité spécialisé le mot d'autre et souvent le même. Tant que la situation est figé on se permet de causer un peu ... si la tuerie reprend assaut.

 

Je n'ai jamais dit le contraire. Mais selon la situation des lieux, surveiller les entrées et les sorties ne serait pas obligatoire ?. D'ailleurs, ce ne serait pas un principe de base ou au moins une simple précaution ? C'est vraiment un question. Ensuite, je n'ai pas dit que la décision de ne pas les envoyer était bonne ou mauvaise. Celle qui a été donnée a été celle qui ordonnait aux militaires d'établir un périmètre de sécurité d'empêcher les terroristes de passer par une sortie. 

Je sais parfaitement les primo-intervenants sont très importants et même les plus importants. Mais voilà, la décision a été de ne pas y envoyer les militaires et pour certaines raisons. 

Concernant les otages, c'est un peu à géométrie variable. En cas de sortie, les terroristes ne peuvent pas être non plus protégés de tous les côtés par des otages en mode "tortue romaine". Faut pas déconner à ce niveau. Après, dès que tu as une ouverture, tu tires (certes c'est plus facile à dire qu'à faire et je le conçois). Parce que le coup du bouclier humain, c'est un peu limité. Le terroriste (ou les terroristes), à part avec une coordination presque parfaite et les bons mouvements aux bons moments, ont un côté vulnérable. 

 

Encore une fois, j'ai choisi de ne pas dire si la décision était bonne ou mauvaise, je dis juste que c'est compréhensible. Concernant mon opinion personnelle, j'aurais préféré qu'ils puissent intervenir à l'intérieur. Mais ce serait désobéir à un ordre direct. Faut pas l'oublier. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just now, judi said:

Je n'ai jamais dit le contraire. Mais selon la situation des lieux, surveiller les entrées et les sorties ne serait pas obligatoire ?. D'ailleurs, ce ne serait pas un principe de base ou au moins une simple précaution ? C'est vraiment un question. Ensuite, je n'ai pas dit que la décision de ne pas les envoyer était bonne ou mauvaise. Celle qui a été donnée a été celle qui ordonnait aux militaires d'établir un périmètre de sécurité d'empêcher les terroristes de passer par une sortie.

Surveiller les entrées et sorties alors que tu ne connais même pas la géométrie du lieu ... C'est assez amusant. Surtout quand tu connais Paris, il y a des issu partout, des cours des arrieres court, des soous sol, les toits, tout mene a tout. Je ne vois pas trop en quoi surveiller la sortie principale empeche qui que ce soit de sortir.

Et si les terros était sortis avec des otages ... ils se serait passé quoi?! La consigne serait resté la même?! Surveiller la porte?

Accessoirement tu peux aussi surveiller de l'intérieur.

Rien n’empêche d'entrer de constater ce qu'il se passe sans visiter chaque recoin, et au besoin de sortir ... pendant ce temps la tu a continué a surveiller l'entrée simplement tu l'a fait d'un coté ou de l'autre de la porte.

En fait on a l'impression que les bidasse - enfin ceux qui commandent - font comme si on était dans du combat d'infanterie entre belligérant hors civil.

Or le but ici n'est pas de prendre du terrain, ou de neutraliser un ennemi ... le but ici est avant tout d’empêcher les agresseur d'atteindre les civils. Et pour cela le meilleur moyen c'est de l'occuper a autre chose. Et une bonne manière de lui forcer la main c'est de le mettre en danger, et de l'obliger a se défendre contre toi.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
6 minutes ago, Boule75 said:

Ca ricoche beaucoup, un tir de Famas dans une salle de concert pleine ?

Les balles de Kalash elle ricochent pas?!

Mieux vaut un tir de Famas, ou 500 tirs de Kalash?

A un moment il ne faut pas raisonner en "zéro risque" alors qu'on est dans situation ou on est dans la merde a raz du cou ...

Les précautions c'est bien quand on est dans une situation ou prendre des précautions n'empire pas dramatiquement les choses...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, g4lly a dit :

Les balles de Kalash elle ricochent pas?!

Mieux vaut un tir de Famas, ou 500 tirs de Kalash?

Tsss... On a bien compris le fixage, tout ça. Mais on ignore quand les militaires sont arrivés, avant ou après le premier quart d'heure, et on sait qu'ils n'avaient pas de compétence particulière en cas de prise d'otage.

Je me posais donc la question dans l'absolu : le Famas, dans une salle de concert ou sur un quai de métro, est-ce un peu, beaucoup ou passionnément susceptible de faire des dégâts collatéraux substantiels (vicitmes + propagande à suivre) si on ne s'en sert pas parfaitement ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 290
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Berthierch@aol.com
    Membre le plus récent
    Berthierch@aol.com
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 442
    Total des sujets
    1 177 439
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets