zx

Fuite de documents sensible

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Philippe Top-Force a dit :

 

Même en supposant que ce soit le cas... qu'est-ce que ces documents de DCNS fichaient chez son concurrent ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Philippe Top-Force a dit :
 

Histoire  hallucinante à confirmer notamment pour les rumeurs de sous traitants français, ou une éventuelle implication allemande.

Néanmoins avec ces pincettes, en voilà un qui fait plus fort que le président français pour les fuites.

Je sens qu'il va se draper dans le manteau de patriote lanceur d'alerte, parce que dans mon dictionnaire, c'est de la trahison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne comprend pas la traduction automatiques, un sous marinier lui à révélé qu'il y avait des fuites et à annoncé l'info dans les journaux, ou c'est lui même qui piqué les dossiers ? :

http://www.smh.com.au/federal-politics/political-news/nick-xenophon-staffer-rex-patricks-security-clearance-under-review-over-subs-leak-20161210-gt8cyx.html

Et, ce Xenophon s'offusque du secret entourant le contrat sur les sous marins ...:

http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/senator-nick-xenophon-attacks-secrecy-of-500-million-submarine-contract/news-story/8d682ac14d0c7f4e7d360e71ee3d23d0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Traduction : 

Nick Xenophon est un sénateur Australien.

Il a parmi ces aides un ancien soldat sous-marinier : Rex Patrick. Cet homme a une accréditation pour accéder à des informations classifiées de la défense Australienne dans le cadre de son travail d’aide.

Patrick est responsable de la fuite d’information importante de DCNS vers un journal Australien. Le journal n’explique pas exactement comment le gouvernement Australien a eu cette certitude.

Pour se défendre, Patrick et Xenophon affirment qu’il n’y avait pas d’information secrète dans ce qui a été publiés.  Que tout le monde avait ces informations  car cela fait longtemps qu’elle avait déjà fuité. Ils expliquent que d’anciens prestataires DCNS sont responsables de la fuite.

Voici le déroulement des opérations tel que Patrick et Xenophon la décrivent officiellement :
1 - Patrick a récupéré les informations sur les Scorpènes, il y a longtemps.  D’anciens prestataires DCNS  l’auraient mis en circulation dans le monde entier.
2 - Il a essayé de prévenir la défense Australienne qu’il y avait une fuite chez la DCNS. Il n’a pas trouvé la bonne personne à qui il aurait pu donner ces informations confidentielles.
3 – Le gouvernement Australien a choisi la DCNS pour faire ses nouveaux sous-marins.
4 – Patrick s’est inquiété de ce choix. Visiblement, personne au gouvernement Australien n’était au courant que les secrets de la DCNS circulaient aussi facilement.
5 – Il a prévenu Xenophon. Ensemble, ils ont décidé d’envoyer  les informations DCNS à la presse.
6 – Xenophon et Patrick insistent qu’ils n’ont pas utilisé l’accréditation de Patrick pour récupérer les informations DCNS chez la défense Australienne.

Le gouvernement Australien n’approuve pas cette fuite ni la manière dont elle a lieu. Il fait une enquête. A minima pour savoir s’il faut enlever l’accréditation de Patrick.

Interprétation personnelle :

 Patrick et Xenophon ont été achetés par un concurrent  de la DCNS. Le concurrent profite de ces révélations pour mettre en accusation la sécurité de DCNS. Il est hélas probable que cette révélation va gêner la DCNS pendant des nombreuses années (pour cet appel d’offre et les suivants).
 
Les déclarations sur le rôle de lanceur d’alerte de Patrick ne sont qu’une tentative des deux fautifs  de diminuer leur responsabilité pénale.  Comme certains l’ont déjà dit dans le forum, cela sent plutôt la trahison que Snowden...

Il est possible que ni Patrick,  ni Xenophon n’avaient l’intention de révéler ces informations dans la presse. Dans ce cas, pour eux, c’était juste faire de l’espionnage  discrètement. Le concurrent  se serait tout seul débrouillé pour la fuite bruyante dans la presse.
 

  • Upvote (+1) 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si ce sont d'anciens contractuels de DCNS qui ont vraiment fait sortir les documents hors du milieu "autorisé", ils les ont probablement gardés au moment de leur départ. Autant dire qu'ils ne sont pas en mesure d'avoir accès aux documents du contrat australien (nettement plus récent) et donc que cette fuite ne montre pas de risque particulier pour l'Australie... à part peut-être sur la sécurité générale de DCNS.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En attendant, il y a 2 semaines, l'Australie et notre Mindef a signé un accord sur le partage d'information classifiées:

https://www.attorneygeneral.gov.au/Mediareleases/Pages/2016/FourthQuarter/Australia-and-france-sign-classified-information-sharing-treaty.aspx

l'accord précisant notamment les responsabilités sur le contrôle d'accès de l'information concernant les prestataires du programme de sous-marin.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le drôle de parcours qui a conduit à la fuite de données sur le Scorpène de DCNS

VU SUR LE WEB Du vol des données à leur divulgation dans la presse, The Australian revient sur l'étrange parcours ayant conduit à la divulgations d'informations confidentielles sur l'équipement militaire des Scorpène indiens. L'homme suspecté d'être à l'origine du vol de ces données est dans la nature depuis 2013.

http://www.usinenouvelle.com/article/le-drole-de-parcours-qui-a-conduit-a-la-fuite-de-donnees-sur-le-scorpene-de-dcns.N481784

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, zx a dit :

Fuite il y a forcement eu lieu puisque un journal Australien a publié des informations secrètes sur le Scorpène.

Ce que l’article dit, c’est que l’Inde a arrêté d’enquêter sur la  filiale Indienne de DCNS. Le gouvernement Indien déclare juste qu’il n’y a pas trouvé de trace de la fuite chez la  filiale Indienne de DCNS. L’Inde est probablement  être en train de continuer son enquête sur la fuite.

La fuite a été probablement faite par un concurrent  de DCNS pour le contrat Australien.

Heureusement pour DCNS, ce n’est pas un simple Scorpène qu’il proposait à l’Australie.  Mais le Shortfin Barracuda qui n’a pas grand-chose à voir avec le Scorpène. Le silence du Shortfin Barracuda est visiblement meilleur. L’Australie n’avait peu de raison de s’inquiéter de la fuite secrètes sur le Scorpène.

Ce que l’article dit, c’est que DCNS espère vendre d’autres  Scorpène à l’Inde. Et l’enquête ouverte sur la sur la  filiale Indienne de DCNS gênait leurs offres.

Il reste que la fuite des infos Scorpène va gêner les ventes  futures  Scorpène. Même en Inde. Il va falloir rafraichir techniquement les Scorpènes pour compenser cette gêne.

Heureusement pour DCNS la vente en série du Shortfin Barracuda va lui permettre de baisser les tarifs de technologie anti-bruits quelle intégra ensuite gratuitement aux Scorpènes…

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je profite du sujet pour parler d'une autre fuite chez un presta australien. 50go de données piratées sur le JSF, P8, etc.

Details sur le fil cyber

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me souviens que dans les années 90' on (les français) s'était fait piquer tout ou partie de la base de donnée des signatures sonores de la marine*... Qui n'était pourtant pas en ligne... Comme quoi ce genre d'action n'est pas apparue avec le numérique

 

*incluant nos navires et les navires étranger, comme donnée sensible, ça se pose là...

  • Merci (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/06/2018 à 14:22, Arka_Voltchek a dit :

incluant nos navires et les navires étranger

Pourtant .

A en croire Cabirol il avait été question de livrer  ce type de données  sensibles à Singapour

« Mais surtout, la France s'est engagée à partager avec Singapour une base de données sur la discrétion acoustique des marines étrangères, les fameuses oreilles d'or »

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20131106trib000794380/sous-marins-a-singapour-comment-dcns-tente-de-couler-son-rival-allemand-tkms-12.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Arka_Voltchek a dit :

C’est justement parce que ça a de la valeur que cette offre est intéressante.

Complètement .

si tant est que cette info eut été exacte ; initiative  du plus haut de l’état donc contrôlée qui hélas n'avait pas suffit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Arka_Voltchek a dit :

La question que je me pose c’est : notre base compte elle beaucoup de navires « asiatiques » ?

Avis de profane, sous contrôle des connaisseurs.

Pour du recueil franco-français (donc hors renseignement allié), je doute que notre base soit très à jour pour les productions récentes chinoises (qui est l'intérêt majeur pour les prospects exports français dans le Pacifique).

Je présume que le collection se fait surtout par sous-marin ...
(sauf bouées de "recherche océanographiques" bien entendu :tongue:)

Et je doute que notre petite flotte de SNA surmenée ait le temps de faire souvent un détour de 10 000 nautiques pour aller renifler les chinois.
Après, chaque visite comme celle de l'Auvergne, chaque exercice style RIMPAC aide à remplir la base.
Petit à petit.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, rogue0 a dit :


Et je doute que notre petite flotte de SNA surmenée ait le temps de faire souvent un détour de 10 000 nautiques pour aller renifler les chinois.
Après, chaque visite comme celle de l'Auvergne, chaque exercice style RIMPAC aide à remplir la base.
Petit à petit.
 

Sur nos 6 SNA il y en a un en patrouille presque permanente normalement. Alors il ne va pas tout le temps dans le Pacifique certes mais au vu des tensions de ces dernières années on doit quand même y être souvent fourré. 

10 000 nautiques c'est 10-12 jours de transit a haute vitesse au final, pas horrible 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, clem200 a dit :

Sur nos 6 SNA il y en a un en patrouille presque permanente normalement. Alors il ne va pas tout le temps dans le Pacifique certes mais au vu des tensions de ces dernières années on doit quand même y être souvent fourré. 

10 000 nautiques c'est 10-12 jours de transit a haute vitesse au final, pas horrible 

Je ne suis pas familier avec le schéma de déploiement des SNA français :

Néanmoins, j'aurais pensé qu'il y aurait 2 zones d'intérêt prioritaires de nos jours (et qui réduiraient la disponibilité pour des visites dans le Pacifique):

  • couvrir la Mer du nord (puis île longue) contre la résurgence des incursions russes (vu ahem les problèmes d'indisponibilité de la Royal Navy:dry:)
  • couvrir le golfe persique / mer rouge et le trafic pétrolier.

Pour le reste, mon observation concernait la complétude et la fraîcheur de la base de signature.

J'ai l'impression que les chinois lancent un nouveau navire toutes les 2 semaines, et une nouvelle classe/variante tous les ans.

La fréquence de revisite de nos soums me semble suffisante pour collecter les signatures de chaque classe majeure ...
Mais pas forcément pour avoir la signature individuelle de chaque unité (notamment les corvettes ASW produites à la chaîne...).

D'où ma réponse de béotien sur la question "la base est-elle complète et à jour pour l'Asie ?" : 
Probablement pas pour les nouvelles unités chinoises.
Pour les unités de 2 ans et plus, sans doute.
 

Ce n'est pas une critique de la Royale, on ne peut pas faire mieux vu notre format de flotte.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, rogue0 a dit :

Je ne suis pas familier avec le schéma de déploiement des SNA français :

Néanmoins, j'aurais pensé qu'il y aurait 2 zones d'intérêt prioritaires de nos jours (et qui réduiraient la disponibilité pour des visites dans le Pacifique):

  • couvrir la Mer du nord (puis île longue) contre la résurgence des incursions russes (vu ahem les problèmes d'indisponibilité de la Royal Navy:dry:)
  • couvrir le golfe persique / mer rouge et le trafic pétrolier.

Sauf erreur de ma part le format est

1 sous marin en arrêt majeur 

1 sous-marin en arrêt mineur 

1 sous marin en escorte du CDG ou entraînement

1 sous marin en patrouille 

1 sous marin en escorte des SNLE 

Ce qui laisse le temps d'aller se balader dans le Pacifique. Mais je suis d'accord avec toi, on manque de moyen pour tous connaître sur place :happy:

Modifié par clem200
  • Merci (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le deal évoqué pr Singap  , pouvait être aussi inclu une formation interprétation façon CIRA ; signature bruits rayonnés dont  hélices en raie BR ( blade rade ) , cavitation , navires de surface et soums

https://www.defense.gouv.fr/marine/dossiers/cira

https://www.sspa.se/naval-technology/prediction-underwater-radiated-noise-ship-propellers

CIRA qui s’était  fait visiter en 95

http://www.liberation.fr/france-archive/1995/09/20/les-grandes-oreilles-percees-de-la-marine-par-deux-fois-cet-ete-du-materiel-informatique-classe-secr_143554

  • Merci (+1) 1
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 09/06/2018 à 12:27, Philippe Top-Force a dit :

Le gouvernement chinois a volé une masse de données secrètes de l’US Navy http://www.45enord.ca/2018/06/le-gouvernement-chinois-a-vole-une-masse-de-donnees-secretes-de-lus-navy/

La traduction est plutôt bonne, mais voici l'article d'origine.
https://www.washingtonpost.com/world/national-security/china-hacked-a-navy-contractor-and-secured-a-trove-of-highly-sensitive-data-on-submarine-warfare/2018/06/08/6cc396fa-68e6-11e8-bea7-c8eb28bc52b1_story.html?utm_term=.0179e503ab5b

Le piratage (600+ Go de données sensibles volées) d'un sous traitant (du Naval Undersea Warfare Center sur Rhode Island), comprendrait:

  • une partie de la bibliothèque de signature
  • des specs de crypto radio de sous-marin
  • les specs des capteurs de sous marin (ELINT et sonar)
  • la librairie de guerre électronique

Chaque données est simplement "confidentielle", mais prises dans leur intégralité, doivent être classifiées en "Secret"

Par ailleurs, l'article révèle aussi l'existence d'un programme de missile antinavire supersonique nommé "Sea Dragon", tiré de sous-marin.
A revoir sur le fil Missilerie Navale.

Et l'US Navy reprend la tête devant la DCN, dans le concours (peu glorieux) des victimes de piratage ... :dry:

Modifié par rogue0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

je pense que ca concerne ce fil, sur le risque de fuite d'information

Vente de sous-marins français à la Malaisie : enquête rouverte sur l’assassinat d’une traductrice

http://www.leparisien.fr/faits-divers/vente-de-sous-marins-francais-a-la-malaisie-enquete-rouverte-sur-l-assassinat-d-une-traductrice-22-06-2018-7787439.php

Altantuya Shaariibuu, qui avait été tuée en 2006, en savait sans doute trop sur des pots-de-vin versés au ministre de la Défense malais de l’époque.

La police malaisienne va rouvrir l’enquête sur l’assassinat en 2006 d’une mannequin et traductrice mongole, Altantuya Shaariibuu. Sa mort serait liée à une retentissante affaire de pots-de-vin présumés lors de l’achat de sous-marins français par la Malaisie.

En France, un ancien patron de la filiale internationale de la Direction des constructions navales (DCN) et un ex-responsable de Thales ont été mis en examen pour corruption, en juillet 2017, dans ce contrat de vente de deux Scorpène et un Agosta d’occasion, pour près d’un milliard d’euros.

Dans cette enquête instruite au pôle financier depuis 2010, après une plainte de l’ONG malaisienne anticorruption Suaram, et relancée en 2012, la justice soupçonne que des commissions, dissimulées derrière des contrats de consultants, ont pu servir à corrompre l’ancien ministre de la Défense malaisien, Najib Razak, devenu Premier ministre en 2009, via un de ses conseillers, un expert en questions militaires, Abdul Razak Baginda. Le montant des commissions est conséquent : 114 M€.

Altantuya Shaariibuu était la maîtresse d’Abdul Razak Baginda, et aurait eu une relation avec Najib Razak. Elle aurait pu être informée, associée ou impliquée dans l’affaire de corruption. Peut-être a-t-elle essayé de faire chanter ses amants. En octobre 2006, la jeune femme avait été enlevée en plein Kuala Lumpur par deux membres d’un corps d’élite de gardes du corps du bureau du Premier ministre, puis tuée par balles dans un faubourg et son corps pulvérisé à l’explosif dans la jungle.

Altantuya Shaariibuu a été enlevée et abattue en 2006./Consulat de Malaisie

d1b32018-75f1-11e8-9d1a-96cec5ced457_1.j

Najib Razak, qui était ministre de la Défense au moment des faits, a toujours nié toute implication dans cette affaire. En 2009 puis en 2015, les deux tueurs ont été reconnus coupables de l’assassinat et condamnés à mort. L’un d’eux a fui en Australie, où il est en détention. Il maintient avoir agi sur ordre de « gens importants ».

En 2017, la justice française a mis en examen Abdul Razak Baginda pour « complicité de corruption active et passive » et « recel d’abus de biens sociaux ».

L’affaire est vécue en Malaisie comme un scandale d’Etat. Devenu Premier ministre en 2009, Najib Razak a perdu contre toute attente les législatives en mai et cédé son poste de chef de gouvernement. Mi-mai, le président de Mongolie Battulga Khaltmaa avait pressé le nouveau Premier ministre malais Mahathir Mohamad de rouvrir l’enquête sur la mort de la mannequin traductrice.

  • Merci (+1) 1
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 282
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Ryskette
    Membre le plus récent
    Ryskette
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 424
    Total des sujets
    1 172 190
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets