Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Interet d'un gros bombardier ?


Recommended Posts

Les bombardiers ont connu leur âge d'or lors de frappes lourdes où l'emport primait sur la précision (deuxième guerre mondiale). A présent, la précision est le facteur déterminant des conflits (éviter les tirs fratricides et les dommages collatéraux). Même les bombardiers pouvant emporter massivement des bombes (par définition non guidées) comme les B-52 ont la capacité de porter des missiles de croisière. S'ils survivent encore c'est à cause des conflits asymétriques... Il n'y a qu'à voir les bombardiers les plus récents (B-2, F-117, Su-34) pour constater que les frappes lointaines et/ou de précision sont favorisées. Cette arme est donc obsolescente et reviendrait trop cher pour son emploi limité...

Link to post
Share on other sites

le bombardier stratégiques ont comme avantage est qu'il peuve reste plus longtemps en vol que n'importe qu'elle bombardier tactique(mirage 2000), sans compter leur capacité à toucher plusieurs cibles en méme temps. Le bombardier tactique permette des attaques en pronfondeur mais sont limité par leur capacité d'emport( rafale:9t B52, B2: 30t)

Link to post
Share on other sites

Le bombardier lourd a un énorme intéret au contraire. Le bombardier lourds c'est mon dada en fait et il faut être persuadé de leur énorme intéret.

Il nous faut un bombardier lourds. [61]

Voici pourquoi:

- Dans les guerres assymétriques:

quand les Americains en ont eu marre d'envoyer deux F18 pour - après 4 ravitallement en vol - envoyer de 2 couteuses GBU laser sur 2 pauvres Talibans dans une tranchée, ils on resortis pour la n-ième fois les bon vieux B52

Et là fini de rigoler! [20]

On netoie tout, on enlève un zone de la surface de la terre, on rend la zone propre, débarassé de toute espèce vivante!

Là oui, maintenant on peut construir la démocratie et la libre entreprise [29]

C'est bien jolie ces armes guidés .... mais guidés sur quoi? Encore faut-il savoir ou les guider non? Dans la guerre il y a aussi la notion de netoyage de zone. C'est un role essentiel, aussi essentiel que .....l'artillerie. On l'a un peut trop oublié.

L'artillerie a révolutionné le concept de guerre. Mais l'artillerie c'est bien mais pour envoyer des moyen significatifs dans un trou perdu, c'est toute une infrastructure.

Donc on fait comme si ça existait pas pour les guerres lointaines. Cette erreur on risque de la payer cash un jour ou l'autre si ça se met à chauffer vraiment un jour.

Le bombardier lourd donc résoud ce problème, il tient le même rôle avec tous les avantage de l'aéromobilité.

- 70% de la population mondiale vit en aglomération. Dans une guerre assymétrique, l'opposant n'est pas complètement con non plus: il ne va pas combattre en rase compagne!

Donc il cherchera à porter le combat dans les villes ou l'avantage technologique est nivellé.

Et combattre en ville c'est extrèmement compliqué, personne n'a encore vraiment trouvé la solution.

Maintenant laissons de côté le politiquement correct et que constate-t-on?

Les exemple de combat urbains dont on dispose a sont:

Stalingrad, Berlin, Grozni.

A Grozni, les Russes l'on joué "soft" en 1994. Ils se sont pris une branlée [17]

(Evidement les arrogant occidentaux ont dit que c'était parce que l'armée rouge était en pleine deliquescence .... la vérité c'est que personne n'aurait fait mieux!)

Donc les Russe en sont revenu aux bonne vielle méthode en 2001 et là ils ont gagné. Quelle est la bonne vielle méthode? La destruction totale de la ville!

Et oui. Comme à Stalingrad, Berlin. Ca vous plais pas? Ok, voyons un autre exemple: la bataille d'Alger....

...Atteinte aux droit de l'homme systématique et massive (et le mot est faible). C'est pas mieux? Vous avez autre chose à proposer?

Donc tant qu'on aurra pas trouvé une meilleures méthode, il faut être capable de mettre en oeuvre la méthode Stalingrad, Berlin, Grozni ... ou alors on fait la guerre à uniquement 30% de l'ennemie en raze campagne là ou il n'y aurra personne....

D'où bombardier lourd.

- pour des raisons psychologique, le nucléaire est de moins en moins crédible. C'est une décision tellement terrible à prendre qu'on ne dissuade réellement que les opposants qui voudrait eux-même vous dédruir totalement grace au nuke. Il faut voir les choses en face: dissuader par du nucléaire une attaque classique, ça pose un problème.

Par contre une flotte de 10 A340 (voir A380 [61]) bombardier lourds capable de faire plusieurs rotation par jour, et de balancer 100000 tonne de bombes, c'est beaucoup plus facile à prendre comme décision et ça calme quand même un sale con qui nous en voudrait (et qui nous aurrait vraiment foutu en rogne)

... même si les effet sont aussi destructeur qu'une bombe nucléaire. Il y a un seuil psychologique par rapport au nuke.

Donc bombardier lourd pour une dissuasion "classique" (en plus du nuke pour la dissuasion "extrème")

- une flotte de 10 A340 avec son escadre de Rafale accompagnateur, ses ravitailleur en vol, ses AWACS, voir ses drones, c'est une task force equivalente à un porte-avion... en mieux

Avec les même effet psychologique.

Imaginez 10 A380 bombardier lourds accompagné de 80 rafale, de 2 AWACS, de 4 KC135, 160 NEURON (2 par Rafale)

Une telle force peut mettre au tapis un pays comme la Syrie, L'Arabie Saoudite.

En cas de conflit contre l'Iran, un tel élément donnerait un poids considérable à la France au sein d'une coalission. Comme un porte-avion mais mieux dans le sens ou aucun autre ne possèderait cet outil.

Et comme toujours, le but n'est pas d'utiliser les armes. Concrètement, si un jours un dictateur prend notre ambassade en otage par exemple, le fait de dire "ma flotte de bombardier a décollé ce matin à 5:00, si je ne la rappelle pas, vous êtes mort!" est un énorme avantage stratégique. Ca peut tout simplement éviter la guerre, ou pire, l'humiliation comme les Americains avec la crise des otages en Iran dans les années 80.

Le bombardier lourd comme outil stratégique donc.

- le "bombardier lourd" doit être entendu comme une interprétation du concept avec les technologies actuelle, et non pas comme un B52 avec plus de carbonne autour.

C'est à dire qu'on peut imaginer un système modulaire capable au besoin de tirer du Scalp, de la bombe lisse, voir du missile AA longue portée (Meteor). Tout ça en énorme quantité pour avoir un effet de saturation.

Mais mieux, le bombardier lourd est parfaitement adapté à l'avènement des drone de combat (UCAV). On pourrait imaginer que le 2è pont du bombardier soit remplis d'opérateur d'UCAV devant leur console. Lesquels drones ouvent la voie aux chasseurs bombardier accompagnateur (Rafale) avant la destruction de l'ennemie effectué par le bombardement de masse.

On peut aussi imaginer des fonctions de ravitailleur en vol, d'AWACS (antenne conforme), de QG volant avec station de réception de sattelitte.

(pour vérifier le résultat des frappe [20])

- on se rend compte qu'il n'est plus possible d'effectuer des guerres d'occupation aujourd'hui. Pas avec la moralité occidentale. Nous français, on a déjà donné avec l'Algérie et les Américain sont en train de l'apprendre à leur dépend en Iraq.

On a un coup d'avance en fait.

D'un autre côté il y a vraiment des sales cons de part le monde qui peuvent vraiment nous faire du mal et l'armée doit pouvoir les dissuader, puis les combattre au cas ou. Aujourd'hui les armée occidentale font beaucoup moins peur à cause de l'échec en Iraq.

En fait, on va abandonner les guerre d'occupation après l'Iraq, c'est quazi certain, et on va s'orienter vers une stratégie qui consiste à dédruir totalement l'ennemi pendant un ou deux mois, puis rentrer à la maison en disant "fallait pas nous emmerder, ne recommencez plus s'il vous plais ... prenez soin de vous..."

D'ou le bombardier lourd qui reviendra sur le devant de la scène comme outil stratégique majeur de toute façon; et grace à notre "coup d'avance" ou on a un vrais bon coup à jouer stratégiquement parlant si on est les permiers à le metre en oeuvre.

Bref: le bombardier lourd est l'arme qu'il nous faut. Oubliez les 4 PA de Stratège, une flotte de bombardier lourd c'est beaucoup mieux [50]

.

Link to post
Share on other sites

Absolument pas d'accord. Ce que tu proposes c'est de raser des villes au bombardier lourd et comme alternative de pratiquer la torture ... à tour de bras [10] !!! Si les Russes se sont fait battre à Grozny c'est qu'ils ont été incompétents. Dans la même situation les Américains ont gagné. Tu devrais peut être lire sur la bataille de Falloujah pour te mettre au parfum du combat urbain moderne.

Link to post
Share on other sites

radicale comme raisonnement mais avoir des bombardiers lourd a340 ,a380 serait surtout un gouffre financier et encore faudrait ils qu'il soit réellement utiliser un jour dans un conflit se qui est peu probable . vue le prix de t'elles avions et en plus trés vulnérable face a un pays équiper de chasseur et de missile sol air par exemple. je pense que sa serait plus sage de s'équiper de rafale [12][12][12]

Link to post
Share on other sites

Ca me rappelle le canular de air et cosmos sur un bombardier dérivé du A380, c'est vrai que ça serait un outil de dissuasion interressant s'il est modulable! on envoi un appareil de ce type sur un pays "agressif" avec de l'armement de precision...

Link to post
Share on other sites

Je doute que les Airbus commerciaux puissent être reconfigurés en bombardiers... Leur structure ne devraient pas y résister et les adapter à cette nouvelle mission reviendrait trop cher pour le peu d'emploi qu'ils auraient... Autant en fabriquer un en partant de 0, il sera plus efficace car spécifiquement adapté pour. Lancer des missiles de croisière ou des bombes guidées, un Rafale peut le faire et plus tard des drones. Leur charge est suffisante pour calmer n'importe quel hostile. Frapper massivement une ville n'a que peu d'intérêt si les cibles visées ne sont pas touchées... Bref, le bombardement massif avec des bombes non guidées style B-52 au-dessus du Vietnam ou de l'Afghanistan ça se fait rare et ça a vocation à disparaitre.

Link to post
Share on other sites

oui mais le rayon d'action d'un B-52 par rapporrt au Rafale est environ 8 fois supérieur. ON fera comment qd le PA CdG sera indisponible..... Et bien je peux te dire qu'on pourra rien faire si les voisins du pays objectif ne veulent pas de nous.

Link to post
Share on other sites
Guest grinch

Les bombardiers ont connu leur âge d'or lors de frappes lourdes où l'emport primait sur la précision (deuxième guerre mondiale). A présent, la précision est le facteur déterminant des conflits (éviter les tirs fratricides et les dommages collatéraux). Même les bombardiers pouvant emporter massivement des bombes (par définition non guidées) comme les B-52 ont la capacité de porter des missiles de croisière. S'ils survivent encore c'est à cause des conflits asymétriques... Il n'y a qu'à voir les bombardiers les plus récents (B-2, F-117, Su-34) pour constater que les frappes lointaines et/ou de précision sont favorisées. Cette arme est donc obsolescente et reviendrait trop cher pour son emploi limité...

Pourquoi les américains conservent'ils leurs B52?

Le bombardier n'est pas obsolète et à chaque conflit devant les resultats des B52, la question revient.

Pour toi, le bombardier est obsolète car les "frappes lointaines et/ou de précision sont favorisées." or le bombardier peut en transporter et cela allonge la distance fanchissable des missiles de croisière.

Le bombardier peut:

>délivrer tout type de munitions (de precisions ou non)

>possède l'allonge et surtout l'autonomie pour durer au dessus du champ de bataille, là où il faut en permanence n chasseurs se relayant, 2 bombardiers suffisent.

le "bombardier lourd" doit être entendu comme une interprétation du concept avec les technologies actuelle, et non pas comme un B52 avec plus de carbonne autour.

C'est à dire qu'on peut imaginer un système modulaire capable au besoin de tirer du Scalp, de la bombe lisse, voir du missile AA longue portée (Meteor). Tout ça en énorme quantité pour avoir un effet de saturation.

Mais mieux, le bombardier lourd est parfaitement adapté à l'avènement des drone de combat (UCAV). On pourrait imaginer que le 2è pont du bombardier soit remplis d'opérateur d'UCAV devant leur console. Lesquels drones ouvent la voie aux chasseurs bombardier accompagnateur (Rafale) avant la destruction de l'ennemie effectué par le bombardement de masse.

On peut aussi imaginer des fonctions de ravitailleur en vol, d'AWACS (antenne conforme), de QG volant avec station de réception de sattelitte.

(pour vérifier le résultat des frappe 20)

+1, le restant moins
Link to post
Share on other sites

oui mais le rayon d'action d'un B-52 par rapporrt au Rafale est environ 8 fois supérieur. ON fera comment qd le PA CdG sera indisponible..... Et bien je peux te dire qu'on pourra rien faire si les voisins du pays objectif ne veulent pas de nous.

Je suis d'accord pour le rayon d'action... Et pour le reste aussi... Sans vouloir être cynique on ne fera rien.
Link to post
Share on other sites

Les bombardiers ont connu leur âge d'or lors de frappes lourdes où l'emport primait sur la précision (deuxième guerre mondiale). A présent, la précision est le facteur déterminant des conflits (éviter les tirs fratricides et les dommages collatéraux). Même les bombardiers pouvant emporter massivement des bombes (par définition non guidées) comme les B-52 ont la capacité de porter des missiles de croisière. S'ils survivent encore c'est à cause des conflits asymétriques... Il n'y a qu'à voir les bombardiers les plus récents (B-2, F-117, Su-34) pour constater que les frappes lointaines et/ou de précision sont favorisées. Cette arme est donc obsolescente et reviendrait trop cher pour son emploi limité...

Pourquoi les américains conservent'ils leurs B52?

Le bombardier n'est pas obsolète et à chaque conflit devant les resultats des B52, la question revient.

Pour toi, le bombardier est obsolète car les "frappes lointaines et/ou de précision sont favorisées." or le bombardier peut en transporter et cela allonge la distance fanchissable des missiles de croisière.

Le bombardier peut:

>délivrer tout type de munitions (de precisions ou non)

>possède l'allonge et surtout l'autonomie pour durer au dessus du champ de bataille, là où il faut en permanence n chasseurs se relayant, 2 bombardiers suffise.

Je suis d'accord pour souligner que l'autonomie est l'avantage du bombardier lourd. Si les russes et les américains en conservent c'est qu'ils gardent un intérêt d'ailleurs pour les faire durer ils les ont régulièrement modernisés pour qu'ils puissent lancer des missiles de croisière et pas uniquement des bombes (B-52, Tu-95). Mais comme je l'ai écrit dans mon premier post sur le sujet leur principale utilité se trouve dans un conflit asymétrique comme celui en Afghanistan actuellement. Je vois mal un B-52 être utilisé alors que la maitrise du ciel n'est pas acquise. Son rôle de bombardier nucléaire a cédé la place à une autre fonction pour qu'il reste en service. C'est à mon sens leur crépuscule. Je ne connais du reste aucun projet de nouveau bombardier stratégique.

Enfin, pour répondre au sujet, je vois mal un quelconque projet européen faute d'utilité encore une fois, et par manque de crédits... Les bombardiers russes et américains connaissent un répit vu leur nombre et pour certains leur entrée en service relativement récente (B-2, Tu-160).

Link to post
Share on other sites
Je suis d'accord pour souligner que l'autonomie est l'avantage du bombardier lourd. Si les russes et les américains en conservent c'est qu'ils gardent un intérêt d'ailleurs pour les faire durer ils les ont régulièrement modernisés pour qu'ils puissent lancer des missiles de croisière et pas uniquement des bombes (B-52, Tu-95). Mais comme je l'ai écrit dans mon premier post sur le sujet leur principale utilité se trouve dans un conflit asymétrique comme celui en Afghanistan actuellement. Je vois mal un B-52 être utilisé alors que la maitrise du ciel n'est pas acquise. Son rôle de bombardier nucléaire a cédé la place à une autre fonction pour qu'il reste en service. C'est à mon sens leur crépuscule. Je ne connais du reste aucun projet de nouveau bombardier stratégique.

Enfin, pour répondre au sujet, je vois mal un quelconque projet européen faute d'utilité encore une fois, et par manque de crédits... Les bombardiers russes et américains connaissent un répit vu leur nombre et pour certains leur entrée en service relativement récente (B-2, Tu-160).

Un bombardier lourd ne saurait effectivement être mis en oeuvre que s'il a "ciel clair"; sinon, faudra-t'il mobiliser une escorte pour sa protection, à l'instar d'un porte-avions ? Et ne rêvons pas, les finances étant ce qu'elles sont, et un tel projet ne pouvant être qu'envisagé en coopération, d'autres priorités verront le jour ( genre drônes et missiles de croisière "new age" [28] ). Enfin, inutile de songer à des Airbus "militarisés", leur structure ne le permet simplement pas - autant construire un nouvel appareil dédié à la fonction.
Link to post
Share on other sites

Absolument pas d'accord.

Ce que tu proposes c'est de raser des villes au bombardier lourd et comme alternative de pratiquer la torture ... à tour de bras [10] !!!

Si les Russes se sont fait battre à Grozny c'est qu'ils ont été incompétents. Dans la même situation les Américains ont gagné. Tu devrais peut être lire sur la bataille de Falloujah pour te mettre au parfum du combat urbain moderne.

Hé, hé...

J'adore cette manière de débattre... mettre des mots dans ma bouche.

Qu'est tu veut que je reponde à ça?

"oui, oui, j'adore la destruction des villes, super ... et la torture aussi c'est le top!"

Ah, j'oubliais, ça fait depuis au moins 2 ans que les ricains ne mettent plus les pieds dans Falloujah...

Ca me rappelle le canular de air et cosmos sur un bombardier dérivé du A380, c'est vrai que ça serait un outil de dissuasion interressant s'il est modulable!

on envoi un appareil de ce type sur un pays "agressif" avec de l'armement de precision...

oui, oui, j'avais bien aimé aussi. Il était vraiment bien fait. Si bien fait d'ailleurs que ça c'était basé pour partie sur une pré-étude d'Airbus à une époque où Airbus avait vaguement essayé de caser au MoD une possibilité de bombardier basé sur l'A340.

C'est d'ailleurs pas totalement exclus et cette option apparait dans le rapport prospectif 2030 de la DGA.

Je doute que les Airbus commerciaux puissent être reconfigurés en bombardiers...

Ben t'as tort. Ce qui importe principalement c'est la charge maxi. Il y a bien des avions cargo. La transformation n'est même pas gigantesques. Pour les trappes, etc, ce n'est pas un gros problème, c'est de la mécanique et comme chacun sait les difficultés viennent plus de l'électronique et du logiciel de nos jours.

Ajoutons un point non négligeable. Le systeme transparent "d'avance remboursable" pour aider Airbus est menacé par les américains qui ont un système beaucoup plus hypocrite de marché militaire sur-facturé. Si le système d'avance remboursable était abandonné, il faudra qu'Airbus ait une activité militaire pour faire comme les ricains. Il y a bien l'A400M mais ça risque de ne pas suffire.

Pourquoi les américains conservent'ils leurs B52?

Le bombardier n'est pas obsolète et à chaque conflit devant les resultats des B52, la question revient.

Pour toi, le bombardier est obsolète car les "frappes lointaines et/ou de précision sont favorisées." or le bombardier peut en transporter et cela allonge la distance fanchissable des missiles de croisière.

Le bombardier peut:

>délivrer tout type de munitions (de precisions ou non)

>possède l'allonge et surtout l'autonomie pour durer au dessus du champ de bataille, là où il faut en permanence n chasseurs se relayant, 2 bombardiers suffisent.

Tout à fait d'accord. Ca fait depuis 25 ans que les américains veulent ferrailler leur B52 et ça fait depuis 25 ans qu'ils se félicitent chaudement de les avoir gardé encore un peut et qu'ils les ressortent à chaque guerre. Iraq, Afghanistan, Serbie...

Mais comme je l'ai écrit dans mon premier post sur le sujet leur principale utilité se trouve dans un conflit asymétrique comme celui en Afghanistan actuellement. Je vois mal un B-52 être utilisé alors que la maitrise du ciel n'est pas acquise. Son rôle de bombardier nucléaire a cédé la place à une autre fonction pour qu'il reste en service. C'est à mon sens leur crépuscule.

Ah, parce que tu considère que la guerre nucléaire symétrique est l'avenir de la guerre et que les guerre assymétrique c'est du passé??

Permet moi de ne pas être d'accord.

Un bombardier lourd ne saurait effectivement être mis en oeuvre que s'il a "ciel clair"; sinon, faudra-t'il mobiliser une escorte pour sa protection, à l'instar d'un porte-avions ?

Tout à fait. C'est très proche du porte-avion. Seul il est vulnérable, mais au sein d'une task force c'est un force qui n'a pas besoin d'être discrète tant elle impose sa force et son invulnérabilité (relative). Par task force on entend ici: Rafales, avions ravitailleurs, AWACS, essain de drone.

Plus sa propre autodéfense. En effet, avec les missiles AA longue portée (Meteor) plus les AWACS, un bombardier avec des centaines de Meteor en soute serait déjà très difficile à approcher.

Et ne rêvons pas, les finances étant ce qu'elles sont, et un tel projet ne pouvant être qu'envisagé en coopération, d'autres priorités verront le jour

C'est pas si cher que ça dès lors qu'on utilise un avion existant. Ensuite c'est une question de priorité, un PA c'est pas donné non plus.

Et puis on va faire quoi dans les 30 prochaines années?

Le Rafale c'est fait, le leclerc c'est fait, le CdG c'est fait, le prochain PA c'est en cours.

Est-ce qu'on va pleurnicher indéfiniement avec le "on a pu d'sous", "on a pu les moyens", le "déclin", bla, bla, bla?

A moins que ce soit beaucoup mieux de payer de chomeurs qui ont juste les moyens se payer un téléphone portable et de dépenser leurs argent ASSEDIC à acheter des produits chinois chez Auchan. (Ou de payers des fonctionnaires pour s'occuper du "traitement social du chomage" ... 65 Milliard d'€uro par an)

Faut arrêter avec la propagande maniaco-dépresive. On a les moyens de faire ce qu'on veut pour peu qu'on prenne le mamouth par les cornes.

Link to post
Share on other sites

Mieux vaut construire un appareil spécifiquement adapté pour ce type de mission plutôt que de se baser sur un appareil civil qui aura besoin de lourdes modifications pour au final être moins efficace qu'un appareil crée en tant que bombardier lourd... Les B-52 sont restés en service malgré leur âge parce qu'ils faisaient du bombardement style "tapis de bombes" mieux et pour moins cher que les B-1B et B-2. C'est son côté rustique qui prime. Tu m'as mal compris, j'ai dit que la guerre asymétrique était plus courante aujourd'hui que les conflits de bloc comme on l'a connu durant la guerre froide. Les bombardiers dont la principale mission étaient de délivrer des armes nucléaires (bombes ou missiles) ont dû diversifier leurs missions. Le bombardement tel que le pratique actuellement les B-52 en Afghanistan est un bon exemple. Tu mentionnes également un bombardier avec 100 meteor en soute?! Tu veux un bombardier ou un gros chasseur détectable à 200km? Quel radar disposerait-il pour lancer ces missiles? Qu'il lance des scalp et autres missiles de croisière soit, des missiles air-air c'est irréaliste... Ce genre d'arme, encore une fois, a vécu. Les bombardiers actuels n'auront pas la durée de vie du B-52 ou du Tu-95. D'ici 30, 40 ans je pense que les drones auront ce rôle de bombardier avec un emport conséquent et une autonomie importante. Et ce bien avant la mission de chasse un peu plus compliquée à mon avis.

Link to post
Share on other sites

A380 ? A340 ? C'est plus des bombardiers lourds là.... c'est du super lourd. Pour info, un B52 c'est 220 tonnes max au decolage... Un A340-600 c'est 368 tonnes et un A380F c'est 590 tonnes Le B-52 c'est un lutin à coté de vos propositions de bombardiers pour l'europe [29] Un petit A330-200 sufiirait largement [14]

Link to post
Share on other sites

J'ai l'impression que la conversation a légèrement dévié. On est passé du bombardier "à long rayon d'action" aux bombardier lourd. Un bombardier lourd type B52 ou airbus (A400M ou autre) ne sert à rien si on n'a pas la maîtrise du ciel que l'on ne peut avoir que grâce à un PA ou à une base à proximité. Et dans ce cas un bombardier lourd n'est pas plus efficace qu'un rafale. Il perd beaucoup de temps lors du trajet entre sa base et son théâtre d'opération. Et puis dans ces conditions vu qu'on a une base à proximité les rafales (ou tout autre chasseurs bombardiers) peuvent être utilisés. Et avec leurs 9 tonnes d'armement leurs éventuels drones d'accompagnements leurs prix réduit donc leur grand nombre (à comparé aux bombardiers lourds) les chasseurs bombardier me paraissent plus performant que des bombardiers lourds. Mais c'est vrai que si pour des problèmes politiques ont doit donner de l'argent à airbus pourquoi pas. Un avion cargo/ravitailleur pouvant aussi larguer des bombes ou des missiles de croisière peut être interressant (La configuration A330MRTT serra plus utisé que la configuration B330) Ensuite un "super bombardier" type A380 avec awacs intégré, et missiles air-air (voir mini chasseur embarqué comme le XF-85 goblin) capable d'effectuer un raid solo contre un pays relativement bien armé et sans préparation me parait utopique. La preuve si c'était possible l'USAF le ferait pour remplacer les CVN. (il y a régulièrement des études pro USAF anti CVN essayant de démontrer que des F-22 et B-2 (en grand nombre) peuvent remplacer les CVN) Mais par contre un bombardier à long rayon d’action (le mirage 4 faisait partis de cette catégorie avec rayon d’action doublé par rapport à celui du mirage 3) qui serrait capable de bombarder un pays quelque soit ses défenses me paraît très utile pour une Europe se voulant superpuissance mondiale. A mon avis le cahier des charges serrait : 1)une furtivité proche de celle du F-117 (au moins supérieur à celle du F-22), donc armement en soute 2)un rayon d’action "élevé" (variable à définir qui risque d’être choisi pour des raisons de coût comme pour le mirage 4) 3)une vitesse supersonique possible sur de "longue" distance (le bombardier serra toujours moins performant en air-air qu’un intercepteur donc il faut qu’il puisse fuir) 4)des missiles air-air (le tir d’un météor ou d’un mica occuperas les chasseurs ennemis et permet au bombardier de s’éloigner, le tir de missiles vers l’arrière est aussi un plus) 5)et évidemment la capacité suivi de terrain à très basse altitude. 6)et pour des raison de coût une masse relativement faible (inférieure à 15 tonnes à vide et 45 tonnes à pleine charge) 7)et si possible embarquable sur porte-avions (mais avec des restrictions comme un ravitaillement en vol après le décollage permettant un catapultage presque à vide et des ailes non pliables) cette condition est peut-être utopiste et exige que ce ne soit pas que pour répondre aux besoin français (à moins qu’il ne s’agisse que d’un bombardier français) mais permet d’augmenter le rayon d’action du bombardier. 8)Un coût modéré. Juste le double ou le triple de celui d’un rafale développement compris. Pour la charge utile il faudra choisir suivant les missions entre du carburant ou des bombes (pourquoi pas des réservoirs conformes en soute) la charge minimale devrait être d’un ASMP et de quelques météor ou mica (2 ?). Cette configuration me parait indispensable à cause des projets de bouclier anti-missiles américains qui risque à terme d’annuler la composante balistique de la dissuasion nucléaire française (personnellement je n’y crois pas il serra toujours plus facile de lancer un missile que de l’intercepter mais il ne faut pas que l’on ai trop de génération de retard) Pour la charge de bombe classique, un tonnage relativement faible de quelques tonnes me paraît suffisent. Un raid quotidien de 50 bombardiers affaiblira très vite n’importe quelle pays. Il n’y a qu’à voir l’efficacité des F-117 lors de la première guerre du golfe. Mais on pourrait aussi envisager une configuration avec l’installation de munition à l’extérieur de la soute permettant d’avoir une forte charge utile (15 tonnes) au dépend de la furtivité (et éventuellement de la vitesse supersonique) mais utilisé uniquement après la maîtrise du ciel. Un appareil comme le B22 ou une sorte de F117 supersonique avec missile air-air et avec un rayon d’action non ridicule, me paraît répondre assez bien aux besoin français (et européen) En supposant qu’il soit construit, ce serra probablement une coopération éventuellement avec des pays non européen. Il serra commandé à 50 exemplaires (3 escadrilles de 15) par la France, autant par les anglais (ils en profiteront pour reformer une composante aérienne de leur force de dissuasion nucléaire) et une vingtaine par l’Allemagne ou l’Italie s’ils participent au programme. On peut aussi rajouter la Russie et l’Inde qui vont aussi avoir besoin d’un bombardier moderne. De même les Etats Unis (USAF ou l’US navy) peuvent avoir besoin d’un bombardier moyen à long rayon d’action.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,559
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,128
    Total Topics
    1,386,071
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...