nemo

Members
  • Compteur de contenus

    2610
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

nemo last won the day on March 31 2016

nemo had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1236 Excellent

À propos de nemo

  • Rang
    Réveur les yeux ouverts

Profile Information

  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

1322 visualisations du profil
  1. C'est la fameuse blague au sujet de Reagan qui dormait 12h par jour et ...11h la nuit.
  2. nemo

    Chine

    Juste une remarque Tancrède. Si je suis d'accord avec l'ensemble de ce que tu dis là parler d'un impératif biologique comme d'un "individualisme" me parait en revanche complétement faux. Cela passe par l'individus mais in fine le sacrifice pour la patrie (ou n'importe quel choix humain) par exemple passe aussi par un individus qui est celui qui fait (ou pas ) le sacrifice. Bon c'était mon moment pinaillage sur le vocabulaire.
  3. Oui là dessus on est d'accord. Je dis juste qu'on accuse pas l'autre de tricher quand on fait la même chose que lui. Après je pense aussi que le jeux des intérêts impérialistes tel qu'il se fait de nos jours nous conduits fatalement a des guerres qu'il serait préférable d'éviter. Et pour ça le retour à une série de règles internationales reconnus serait indispensable mais là faudrait commencer par convaincre les tazus et c'est pas gagné.
  4. J'ai pas parler de victime que ce soit nous ou d'autre ni de dis que qui que ce soit était parfait. Y a du deux poids deux mesure et c'est de ça dont je parle. J'approuve pas plus l'impérialisme quand il est chinois que quand il est français c'est tout.
  5. "Reconnu"? ça c'est élément de rapport de force qui a une histoire (sanglante). "On emmerde pas les voisins?" Tous le monde est pas forcément d'accord et c'est aussi un élément de rapport de force. De fait la France est dans le camp de l'empire dominant donc y a peu de friction dans des zones sans puissances régionales trop "gourmande". Mais les frictions avec l'Australie sont pas si loin dans le passé. Ou pense au Malouines pour les brittons... Un dernier détail concerne le fait que "ça se fait plus" on faisait ça au 19éme sauf que en réalité ça eux dire qu'on fixe les règles du jeu. On décide quand c'est possible de faire un truc et quand c'est mal : maintenant que globalement le monde est partagé en zone d'influence qui nous conviennent les méchants sont ceux qui le remettent en cause. L'impérialisme du voisin est tellement plus méchant que le mien vous savez.
  6. Je suis d'accord avec Henri depuis quand l'impérialisme a besoin de justification de ce genre? Sinon qu'on m'explique ce qu'on fout en Nouvelle Calédonie ou en Guyane, on est pourtant bien en 2018. Sans parler de la présence tazu un peu partout...
  7. nemo

    Guerre civile en Syrie

    C'est surtout les journalistes qui font semblant de découvrir que parmi les rebelles ils y a Al Qaida.
  8. Mais quel est le rapport?
  9. Le souci et que ça étale aussi au grand jour le peu de sérieux de la diplomatie tazu. Mais reste-t-il des gens pour prendre ce qu'ils disent au sérieux?
  10. nemo

    [Iran]

    Par ailleurs (et Joab tombe lui aussi dans ce travers) mettre sur l'Iran le bordel en Irak, Syrie et au Yemen est du plus haut degrés de comique. Que leur rôle soit parfois pas très stabilisateur je veux bien (encore qu'il faudrait voir au cas par cas) mais par comparaison des autres acteurs régionaux et mondiaux c'est loin trèèèèèès loin d'être le pire. En fait le problème pour certain c'est que le pays a pas sombrer dans le chaos. Ce qui se produira à coup sur en cas de tentative de "regime change".
  11. T'as pas plus démago comme façon de faire? Tu prouves quoi en nous sortant ce genre de faits divers?
  12. La mode de l'Allemagne a cessé un jour à l'Elysée? J'ai pas remarquer.
  13. On remarquera que le turc fait face courageusement mais que le perse a déjà le cou pris. Il ne fera pas long feu !
  14. nemo

    [Iran]

    Les iraniens se méfient des russes comme de la peste (probablement à raison). Mais le duo Trump-Natanyahu réussira peut être à les mettre les bras dans les bras.