Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

nemo

Members
  • Posts

    4,362
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by nemo

  1. Il me semble parfaitement vain de chercher qui a le plus de torts. La recherche de "l'ascendant moral" aurait un sens si les uns avaient la moindre chance de convaincre les autres et c'est clairement pas le cas. Les états sont des monstres froids et les relations internationales restent pour une grande part livré à la loi du plus fort. Savoir qui a commis la "première" faute est sans intérêt tous les pas pris par les uns comme par les autres sont vu comme des "réponses". Les impérialismes russe et tazus sont dans une trajectoire de confrontation. Il n'était pas fatal qu'il en soit ainsi en 1991 mais suite aux choix des uns et des autres nous en sommes arrivés à la situation actuelle. En discuter à un intérêt historique mais ne nous éclaire pas vraiment sur la suite (sauf qu'on est sur que la confrontation va continuer) Il me parait beaucoup plus pertinent pour nous (ici sur le forum mais surtout en tant que français) de nous demander qu'avons nous à gagner à cette confrontation? L'élargissement éventuel de l'OTAN à l'Ukraine est-il dans notre intérêt? La situation en sera-t-elle plus apaisée en Europe? Que gagne-t-on à une Russie hostile? Qu'y perd on? Y a-t-il d'autres choix possibles que l'alignement sur la politique tazu? Ou pourrions nous choisir une "3éme voie" . Bref les russes sont méchant, les tazus sont méchant et nous français bien sur on est des anges mais surtout est-on vraiment obligé de choisir un camp?
  2. Idem. Indifférence totale des profs et de la direction et moi incapable d'exprimer clairement ce qui se passait à ma famille.
  3. T'as plus qu'à construire la flotte qui permettra de disons supporter cette revendication.
  4. Il conviendrait de réfléchir globalement les couts en infrastructures et en services plus "locaux" ne serait-il pas compenser par les couts de transports diminué (et notamment les problèmes d'embouteillages) les gains en santé publique (pas seulement la pollution mais aussi le stress) et surement tout un tas d'autre gain qui ne me viennent pas là tout de suite. Le problème c'est que la quasi-totalité de ces couts sont des "externalités" et n'apparaissent donc pas dans les comptes et avantages de façon trompeuses les concentrations urbaines. Il y a aussi le tropisme du contrôle qui va avec la "culture" dirigeante moderne. Ce qui est sur c'est qu'au de là d'un certain seuil la ville est contreproductive reste à établir ce seuil (sachant qu'il est sans doute différent en fonction des cultures, activités économiques locales, de la géographie...)
  5. Et moi je serais pour le retour à la guerre sans poudre du tout, arme blanche uniquement! Mais j'ai un doute sur ma capacité à convaincre une puissance nucléaire du bien fondé d'un tel acte .
  6. Par ailleurs désaliniser exige de l'énergie, celle-ci renchérit (et donc les couts de l'eau aussi) et aggrave (plus ou moins en fonction de l'énergie de base utilisé) le réchauffement climatique...
  7. Globalment j'aurais tendance à dire "les promesses n'engage que ceux qui les entende" en relation internationale comme en politique le souci c'est que cela a créé et continue de créer les conditions d'un affrontement non seulement inutile mais carrément dangereux avec la Russie. Un affrontement ou l'Europe et particulièrement la France n'a rien à gagner.
  8. Et ce sont mes ukrainiens qui paieront les pots cassés.
  9. Mais les dirigeants chinois pensent-ils avec leur viscères? Les discours sont forcément trompeurs sur ce point (c'est en partie leur fonction) mais bien sur c'est pas exclus du tout.
  10. Autant dire que certains abusent dans le camp démocrate OK, autant croire qu'ils ont besoin "d'inventer" Trump ? Tu crois que c'est eux qui font la programmation sur Fox News?
  11. 1000 fois me parait beaucoup mais de 1) j'ai pas parler de la France en générale mais 'd'un paquet de gens en France" 2) je parle du point de vue de ce dont parlais alexis à savoir la lever des sanctions économiques vis à vis de la Russie et un paquet de gens en Allemagne (=/= de l'Allemagne donc ) verrait ça d'un bon oeil. enfin 3)Je disais rien sur l'opposition actuelle entre France et Russie. Je note toutefois que s'il y a bien une certaine opposition actuellement celle-ci est récente (en gros surtout post Lybie) et sont très secondaire pour la Russie contrairement aux points de frictions dans sa proche périphérie (Ukraine and co) qui (AMHA) ne sont pas dans notre intérêt mais dans ceux des tazus.
  12. le caractère "mignon" de ceci : est débattable .
  13. Pour dire ça il faut considérer que la Russie n'est pas un adversaire stratégique. Or en France il y a paquet de gens qui le pense (parce qu'en général la "pensée" de ceux là n'existe que si elle est adoubé de l'autre coté de l'atlantique). Ils sont un peu moins nombreux en Allemagne (pour des raisons de gaz) mais pas tant que ça.
  14. https://www.lemonde.fr/international/article/2021/11/16/des-combats-sont-en-cours-entre-l-armenie-et-l-azerbaidjan_6102290_3210.html Accord de cessez le feu après une attaque des azéris (d'après les arméniens) au moins un mort chez les arméniens.
  15. Le problème est quelle est l'alternative pour le régime? Délaisser ceux qui ont sauver leur fesses pour faire confiance à ceux qui les ont coller dans cette situation? Sans doute que ce serait pas l'intérêt des occidentaux de laisser leur protectorat aux russes et iraniens mais que sont-ils prêt à offrir en échange? Rien qui puisse satisfaire le régime c'est absolument évident. Les Saoud seraient sans doute prêt à faire un peu plus d'effort mais ce qu'ils peuvent offrir ne vient pas du tout combler ce dont à besoin le régime : une reconnaissance internationale et un contrôle de l'ensemble de son territoire. Seul un accord qui inclurait les occidentaux et les turcs le permettraient et ça les Saoud ne peuvent l'offrir. Par ailleurs il y a l'aspect idéologique (aussi bien l'arabisme que le chiisme) qui oppose le régime aux israéliens (et donc les occidentaux) aussi bien qu'au pays du golfe. Toutes ces raisons font que non on les verra pas de sitôt délaisser leur seule assurance vie.
  16. Que ce soit de l'ordre du possible oui dans le sens ou ça n'a rien de contre nature. Mais est ce probable? Certainement pas! Rien de ce que seraient prêt à offrir saoudien et occidentaux ne suffiraient à renverser les alliances. Et oui le régime est faible mais dans la situation actuelle il est maintenu faible ad vitam eaternam sans capacité de se redresser. Ce qui convient aux occidentaux. Une normalisation reviendrais à leur donner une chance de se rétablir (même si cela exigerait des dizaines d'années). C'est aussi faire peu de cas du ressentiment qui régne fort probablement chez les dirigeants syrien vis à vis aussi bien des occidentaux que des saouds et qatari. Il va s'écouler un paquet de temps avant qu'ils ne fassent confiance aux uns ou aux autres.
  17. Sauf que de ce point de vue tazu et turcs s'entendent sur la même chose : affaiblir le régime syrien. Un rapprochement avec l'Arabie ne garantirait en rien une fin de l'alliance avec l'Iran ou du soutient au Hezb et croire que les syriens s'engageraient dans une voie de ce genre c'est les prendre pour des imbéciles. Du coup la seule option vraiment viable pour les tazus (et les israéliens avec eux) est de continuer à faire tout ce qui est possible pour affaiblir le régime en attendant de voir. Avec en bonus une limitation de l'influence russe et iranienne vu que leur "protectorat" est faible. Je suis prêt à tenir un pari qu'aucune évolution de ce genre n'émergera dans un avenir prévisible (moins de 10 ans).
  18. J'y crois pas une seule seconde. Les tazus ne donnent aucun signe de vouloir lâcher leur contrôle de l'est syrien (et le pétrole qui va avec -bien qu'il s'agisse sans doute plus d'en priver le gouvernement que d'en tirer bénéfice directement) et les turcs n'ont aucune raison de laisser les zones qu'ils occupent via proxy.
  19. La situation de la Syrie ne peut pas retourner à ce qu'elle était avant la guerre parce que les occidentaux n'ont pas intéret à cela donc des pans entier du pays resteront sous contrôle étranger. Du coup la capacité d'influence des Saoud est forcément limité Assad ayant trop besoin des iraniens et des russes pour pouvoir se rapprocher d'eux même s'il en avait envie.
  20. Je comprends pas trop pourquoi on refuse de repousser le référendum a après la présidentielle, qu'est ce que ça change?
  21. Les tendances au raidissement contre les opinions jugées "dérangeantes" concerne absolument tout les camps, y a juste des variations de degrés. Et on parle beaucoup des wokes mais ça concerne aussi des opinions "modérées" ou "centristes". L'incapacité à accepter les différences se généralise et devient carrément inquiétante. On l'observe d'ailleurs même sur ce forum qui fait d'ailleurs figure d'exception par la variété des positions qu'on peut y observer..
  22. Reste à voir quel orientation vont donner les kanaks à leur choix politiques. Le fait de boycotter le 3éme référendum va probablement les pousser à en demander un 4éme.
  23. Une Turquie puissante bousculera forcément les intérêts des autres puissances dont les nôtres c'est inévitable. Ceci dit on aurait put trouver des lignes de partages sur lesquels se mettre d'accord si les uns et les autres avaient été raisonnables. Le problèmes est que la politique d'Erdogan a été brutale, à chercher à s'imposer par le "fait accompli" et sans vraiment chercher à ménager ses concurrents alors qu'ils avaient été à peu près absent du "jeu" (à quelque exception près -Chypre et iles de la mer Egée) depuis des décennies. Le "nouveau venu" est forcément malvenu dans un tel "jeu". Par contre contrairement à ce que pas mal de gens semble croire ici je pense qu'une alliance qui ne soit pas purement opportuniste entre la Turquie et la Russie est impossible. Il y a bien plus de sujet de conflits entre ces deux puissances que d'accord. Raison pour laquelle le lien avec les tazus et les anglos en général est si fort et remonte à fort loin. Les limites de leur "alliance" apparaissent d'ailleurs très vite à la moindre friction au de là de la tactique classique de jouer une puissance contre l'autre.
×
×
  • Create New...