Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Barristan-Selmy

Members
  • Posts

    1,248
  • Joined

  • Last visited

Reputation

528 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,673 profile views
  1. L'occupation de cette île commence a avoir un coût assez faramineux pour les russes, au final les ukrainiens vont peut être la récupérer car les russes pourront plus s'y maintenir si ils trouvent pas la parade contre les TB-2 dans ce secteur. En retour ca risquerait de forcer la main des décideurs russes, qui pour le moment ne veulent pas, ou pas encore, à déclencher la mobilisation générale. Pas sur que ca soit avantageux pour les ukrainiens, autant conserver toutes les unités et toute la puissance de feu pour causer de l'attrition aux unités russes déjà présentes en Ukraine.
  2. Dans les zones occupées ca semble toujours pas être de tout repos pour les russes malgré les images de propagandes hier sur la distribution d'aides :
  3. Du coup on dirait vu la localisation que si un nouveau front s'ouvre avec l'appuie direct de l'armée biélorusse cela serait plus pour tenter d'isoler l'Ukraine de sa frontière polonaise plutôt que d'aller appuyer une prise/encerclement de Kiev, en plus de surement forcer les ukrainiens a divertir des forces vers ce front plutôt qu'a l'est et vers Kiev. Cela aurait été surement assez risqué, mais plutôt que par exemple envoyer des chasseurs qui risquent quand même d'être vite neutralisés par la Russie, un déploiement de troupes de l'UE ( désigné comme tels et pas de l'OTAN avec des américains ou anglais par exemple ) dans cette partie de l'Ukraine notamment le bout le plus à l'ouest ( sorte de ligne droite depuis la jonction nord entre la Roumanie et la Moldavie jusqu'à la frontière Biélorusse par exemple ) pour la sanctuariser et justement éviter ce genre de scénario. Cela aurait également permis de libérer surement pas mal de forces ukrainiennes pour se concentrer sur les points les plus chauds dans le reste du pays sans compter faciliter les livraisons et faire comprendre à la Russie que la conquête totale du pays était plus sur la table même si on peut de toute façon douter que cette partie du pays soit déjà un objectif de base pour la Russie. Après évidement le risque aurait été que la Russie décide de bombarder directement ces troupes ( je crois pas une seule seconde à la menace nucléaire par contre ) mais bon c'était pour eux aussi prendre le risque de rentrer dans un engrenages ou leurs forces seraient a leur tour viser par des frappes de ces pays dont les avions auraient pas été loin sur place en Pologne et compagnie alors qu'ils avaient déjà beaucoup à faire dans l'est du pays. L'autre gros avantage de cette stratégie aurait été de pouvoir préparer le scénario du pire ou quand la Russie va probablement commencer ( ca semble déjà être le cas à Kharkov ) a bombarder violement et viser les populations pour saper la résistance populaire, d'avoir un endroit pour recueillir une bonne partie des millions d'Ukrainiens qui vont fuir de plus en plus à l'ouest. Car plus ca va avancer, et si la Russie change totalement ses règles d'engagements, Poutine se gênera probablement pas vu les sanctions énormes déjà déployer contre la Russie, pour envoyer un raz de marée de réfugiés sur l'UE comme il l'avait déjà fait délibérément via la Turquie au côté d'Assad en Syrie ( ou rien que repenser a ce qui c'est passé récemment en Biélorussie également.. ). Une telle situation pourrait bien déstabiliser l'UE surtout qu'on pourrait pas vraiment refuser l'entrée aux ukrainiens vu ce qui est en train de se passer actuellement. Scénario fictif et très risqué ou il y aurait probablement des conséquences désagréables a assumer, mais bon quitte a faire quelque chose et vouloir bloquer Poutine, autant ne pas laisser les ukrainiens totalement seuls a en payer le prix avec des envois d'armes plus que de raisons et les laisser en plus seul peut être maintenant contre deux pays si l'autre pathétique vassal venait à aller sacrifier ses hommes pour son parrain.
  4. A priori c'est les mêmes que la dernière fois, car ils ont pas apprécié le récent remaniement des autorités de transition : https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210524-mali-le-président-de-la-transition-et-le-premier-ministre-emmenés-au-camp-militaire-de-kati?ref=tw_i
  5. Centrafrique : l’arrestation d’un ressortissant français, symbole de la rivalité franco-russe ? https://information.tv5monde.com/afrique/centrafrique-l-arrestation-d-un-ressortissant-francais-symbole-de-la-rivalite-franco-russe Probablement la réponse russe à l'enquête de RFI posté par Boule juste au dessus : "Sans la nommer, Paris dénonce dans cette affaire la main de Moscou, sur ce territoire qui faisait encore partie il y a quelques années, de ce qu’on a longtemps appelé en Afrique, le pré carré français. Ses soupçons d’instrumentalisation apparus dès le début tiennent notamment au tweet publié le jour même de l’arrestation par Valéry Zakharov, le conseiller russe du président centrafricain Faustin Archange Touadéra : « Un citoyen étranger a été détenu à Bangui avec une énorme quantité d’armes et de munitions.»" Faut avouer après que le profil du type fait très barbouze , doit se passer pas mal de truc en coulisses.
  6. A propos de la base arrière du groupe rebelle responsable de la mort de Déby, j'ai vu passer cet article du Monde réservé aux abonnés : Et cet article du NYT qui reprend surement les mêmes points : https://www.nytimes.com/2021/04/22/world/africa/chad-rebels.html?smid=tw-share C'est intéressant on y apprend que le groupe en question opérant depuis longtemps en Libye sous forme de mercenariat avait changé de camp en 2019 pour Haftar qui lançait alors le début de l'offensive sur Tripoli et était basé autour de la base aérienne d'Al Jufra qui était également le principal hub du groupe Wagner et ou arrivait aussi une bonne partie des livraisons d'armes et équipements pour les forces d'Haftar depuis les UEA et autres. Ca doit pas être une grosse extrapolation d'imaginer qu'ils ont probablement bénéficié en partie de ces livraisons massives pour monter cette incursion au Tchad qui semble avoir été bien plus sérieuse et massive que celles par le passé. Ca remet également pas mal en cause les discours de l'époque qui faisaient de l'intervention turque dans le pays la future plaque tournante de toute la déstabilisation de la région et du soutien à Haftar un gage de stabilité... On est quand même pas loin de l'inverse complet pour le moment même si rien n'est figé mais avec quand même un scénario catastrophe pour l'engagement Français dans la région, la déstabilisation du Tchad, qui pourrait être bien pire que ceux qui étaient imaginés à l'époque.
  7. Si il était engagé depuis des années a coordonner des attaques contre les soldats ou personnels civils de cet état dans un pays tiers et était au cœur des menaces récentes d'invasion de l'ambassade de ce pays dans le même pays tiers, j'ai un doute quand même, sans compter que faudrait rajouter a cette personne le reste du pédigré dans la région entière de l'individu en question qui en font quelqu'un de plus proche de al-Baghdadi que de Florence Parly ou François Lecointre. A noter que contrairement a ce que tu affirmes la page précédence, que tu considères que c'est de la faute des américains ou des iraniens ce nouveau round de tension n'a pas en tout cas commencé par l'assassinat de Soleimani, mais avant avec un américain tué dans une attaque à la roquette et l'ambassade américaine menacée assez sérieusement dans les jours précédents cet évènement : https://en.wikipedia.org/wiki/2019–2021_Persian_Gulf_crisis
  8. Comme en Syrie tu dresses une vision complètement caricaturale de la situation, ici c'est même complètement faux, avec également une confusion totale entre islamiste et djihadiste. L'affrontement en Libye n'est absolument pas celui d'un homme fort contre une coalition islamiste/djihadiste, on retrouve des composantes islamistes dans les deux camps et même si on peut en effet critiquer certains choix d'alliance du gouvernement Sarraj, qui peut également en effet sembler moins solide mais qui dans le même temps est plus pluraliste que celui d'Haftar et qui n'a rien de djihadiste ou d’extrémiste et a également combattu l'Etat islamique soit dit en passant, on peut dresser les même critiques a Haftar, qui est tant un homme fort, qu'il est lui aussi contrait par exemple de lâcher beaucoup de lest aux salafistes madkhalistes pour maintenir la cohésion de son camp et de ses troupes. D'ailleurs suite a sa large défaite à Tripoli, Haftar a appeler au "Jihad" contre la Turquie pour remobiliser son camp : https://www.france24.com/fr/20200104-le-maréchal-haftar-appelle-à-la-mobilisation-générale-contre-une-intervention-turque-en-libye Si je me souviens de certains de tes commentaires notamment sur la Syrie, une telle déclaration le transformerait automatiquement en djihadiste, alors que pourtant c'est pas le cas, c'est plus nuancé et complexe, de même que la Turquie n'achemine pas des djihadistes en Libye contrairement a ce qui est affirmé a tort et a travers, la principale motivation loin devant toutes les autres des combattants qui partent las bas est financière ce qui en fait clairement des mercenaires avant tout et même si une bonne partie peuvent également être catégorisés comme islamistes avec une fraternité idéologique avec le camp qu'ils rejoignent, ce qui est clair c'est qu'une fois débarqué en Libye il n'y aucun projet djihadiste sur place et que eux ou la Turquie ne sont pas la pour en mettre un en place jusqu’à preuve du contraire. Après de manière plus nuancé on pourrait avancer l'argument qu'il pourrait y avoir des infiltrations djihadistes ou qu'une fois les combats terminés certains se tournent vers ce genre "carrière" sauf que l'expérience a montré que dans les territoires contrôlés par la Turquie et les groupes dont viennent ces combattants en Syrie, une partie de ces derniers se tournent surtout vers le rôle de petit chef de guerre locaux ou la criminalité en général et pas des projets djihadistes. Après évidement rien que ce fait peut être problématique, pour les libyens d'abord et la stabilité de la zone, mais j'avancerais quand même l'argument que y'a probablement déjà pas mal de libyens impliqués dans les trafics en tout genre dans la zone pour que ces syriens puissent se tailler une place dans le paysage et de plus il faudrait que la Turquie décide sciemment de les laisser las bas pourrir la situation, ce qui même en prêtant toutes les mauvaises intentions du monde a Erdogan, n'est pas confirmé. Après en tout cas si l'objectif suprême serait réellement uniquement de veiller a la stabilité de la zone pour pas mettre en péril nos missions dans le sahel, j'aimerais quand même bien qu'on m'explique en quoi fermer les yeux sur les livraisons d'armes toutes aussi massives et parfois même plus pointus notamment dans le sol-air a Haftar ( dont une partie ont déjà été abandonnés et pourrait finir dans de mauvaises mains ), l'acheminement de tout un tas de mercenaires tout aussi douteux que ceux envoyés par les turcs ou le laisser déclencher ses offensives et foutre en l'air les négociations ou tentatives de rapprochements qui en plus d'être infructueuses ont conduits a l'intervention turque ont réellement stabilisés la zone, surtout que si on peut naturellement se méfier des intentions de la Turquie, faudrait quand même pas être tellement obnubilés pour croire que la Russie, l'Egypte, les UAE et l'Arabie Saoudite entre autres sont eux des modèles de stabilité dans les zones ou ils interviennent et que ces pays en plus seraient réellement intéresser pour ne pas nous compliquer la tâche dans le Sahel, m'est d'avis que comme la Turquie c'est très secondaire pour eux et qu'ils seraient tous ravis de nous laisser nous débrouiller avec les conséquences tant qu'ils peuvent rafler la mise de ce qu'ils recherchent en Libye.
  9. Quelques MANPADS chinois FN-6 qui ont l'air tout neuf également parmi le butin du GNA : Pas sur que cela soit les seuls en plus, car comme signalé par Banzinou au dessus, le butin global a l'air assez massif autant en armes/munitions que véhicules, pas sur que tout soit filmé. Je serais curieux de savoir d'ou ils proviennent exactement, en Syrie ils étaient arrivés via le Qatar, ici c'est probablement plus du trio égyptien/saoudien/émirati mais donc du coup stock de quel pays ? Soudan, Pakistan ? Ou alors achat direct à la Chine pour le compte d'Haftar ? Pas très rassurant de les voir abandonner comme ça au milieu de trucs de moindre importance en tout cas.
  10. Dans ce cas la selon ta propre définition Haftar est une marionnette non pas islamiste mais carrément salafiste : "Haftar n’a jamais daigné répondre à ces offres de dialogue, pas plus qu’à toutes les autres, de quelque horizon qu’elles proviennent. Mais il est prêt à s’appuyer sur « ses » islamistes pour atteindre son but, le pouvoir sans partage. C’est la milice salafiste Madkhali Al-Tawhid qui constitue la pièce maitresse de son dispositif militaire. Autodissoute formellement pour conforter l’image de ses combattants comme armée nationale, elle a en fait essaimé dans toutes les unités tout en conservant sa structure et a surtout étendu son influence jusqu’à la hiérarchie de ladite armée. Deux des milices engagées dans l’attaque contre Tripoli, la milice Tarek Ibn Ziad et la milice dénommée 210 Infanterie sont des milices madakhila." "La saisie en janvier 2017 d’une cargaison de livres venus de l’Égypte alliée et contenant notamment des ouvrages du prix Nobel égyptien Naguib Mahfouz, au motif d’une « invasion culturelle » « contraire aux valeurs islamiques » ; puis, en février 2017, l’interdiction faite aux femmes de voyager seules et l’obligation qui leur est faite d’avoir un tuteur masculin ont révélé l’influence acquise par les madkhali. Mais d’obédience wahhabite, ces derniers ont surtout obtenu de Haftar un monopole sur les mosquées et l’équivalent du ministère des affaires religieuses. Depuis cette position, ils ont « sectarisé » la pratique religieuse et combattu sa diversité. Dans un pays de rite malékite plus connecté avec les pratiques profanes de la société, ils tentent d’imposer des rigidités rituelles et sociétales wahhabites. Une fatwa a même excommunié le rite minoritaire ibadite des Amazighs libyens et qu’on retrouve ailleurs au Maghreb (au Mzab algérien et à Djerba en Tunisie) dans une cohabitation millénaire. C’est ce raidissement qui explique que les mosquées sont devenues à Benghazi la cible des attentats des islamistes radicaux. Haftar a finalement dû se séparer de son ministre madkhali des affaires religieuses." https://orientxxi.info/magazine/libye-khalifa-haftar-ses-islamistes-et-la-guerre-contre-le-terrorisme,3107 Comme le dit l'article c'est totalement trompeur de présenter ce conflit comme un conflit entre islamistes et non islamistes. Et sinon Al Nosra, HTS aujourd'hui, n’envoie pas ses combattants en Libye, au contraire le groupe ne manque pas de qualificatif insultant pour désigner ceux qui partent faire les mercenaires las bas. La Turquie pioche dans les groupes de la SNA ( https://en.wikipedia.org/wiki/Syrian_National_Army ) pour les types qu'ils envoient en Libye.
  11. La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah condamnée en Iran à cinq ans de prison https://www.courrierinternational.com/article/iran-la-chercheuse-franco-iranienne-fariba-adelkhah-condamnee-en-iran-cinq-ans-de-prison
  12. Apparemment cette base était sous le contrôle du LNA depuis 2014 c'est pas un petit revers, en effet ça pourrait tourner a la débâcle pour Haftar si les choses s'inversent pas. Après ça me semble un poil risqué d'envoyer des F-16 pour la Turquie, mais rien qu'encore plus de drones et des hélicos serait déjà un sacré multiplicateur de force dans tout l'ouest libyen. Les égyptiens doivent fulminer avec la possibilité de voir apparaître une grosse base aérienne turque en Libye, ça serait pas étonnant qu'avec les émiratis et les autres soutiens étrangers d'Hafar ils escaladent a nouveau le conflit, car pour l'instant leur réponse a l'escalade turque semble pas vraiment fonctionner. Comme en Syrie les drones turcs semblent pas avoir beaucoup de difficultés a s'occuper des Pantsir : Photos de celui capturé dans la base aérienne, il semble aussi avoir été visé par une frappe :
  13. Suffit simplement de copier le lien twitter et cela s'affiche tout seul normalement. C'est assez impressionnant tout ce qui a été publié par l'armée et les médias turc depuis 24h, les revendications de cibles visés/détruites avancées par les turcs semblent plus du tout être si fantaisistes que cela, on est revenu a des niveaux de pertes similaires a ceux des pires moments du conflit pour le régime, heureusement pour eux que cela arrive assez tard et qu'en face c'est très affaiblit également, sinon la Turquie aurait limite pu faire basculer ce conflit une fois de plus, sans faire beaucoup plus. Ils en ont perdu beaucoup plus, entre les capturés et détruits/HS on est sur quelques milliers depuis le début du conflit juste en comptant les chars, faut également rajouter quelques milliers d'autres blindés et de pièces d'artillerie également... Après par contre en effet comme dit DKTD, ça fait un moment que la Russie leur refont leur stock en leur refourguant des équipements qu'ils ont en stock.
  14. Pour le coup l'Europe aurait quand même intérêt a se réveiller de sa léthargie sur la question, car les avancées et massacres du régime, dont les troupes se comportent bien plus en envahisseurs et occupants que la Turquie dans cette zone de Syrie, sont en train de causer ce qui pourrait devenir ou est déjà peut être la pire crise humanitaire de ce conflit, qui en a pourtant connu énormément, déjà 700 000 personnes fuyant vers la frontière turque en seulement deux mois : https://www.rts.ch/info/monde/11081904-pres-de-700-000-personnes-deplacees-depuis-decembre-en-syrie.html Si cela continue a ce rythme on va rapidement dépasser le million et même monter au delà vers le 2 millions, au bout d'un moment la situation deviendra intenable pour la Turquie a sa frontière, c'est d'ailleurs pour cela que eux aussi se réveillent seulement maintenant après avoir passé plusieurs années a faire des accords avec la Russie laissant le champ libre au régime pour récupérer plein de pans de territoire. Après je sais pas si ils se sont fait rouler dans la farine par les russes ou si ils avaient pas mesurer réellement ce qu'une victoire totale d'Assad voulait réellement dire concrètement mais c'est quand même une menace assez sérieuse pour le pouvoir turc vu que la situation économique en Turquie est plus aussi bonne qu'avant et qu'une nouvelle vague de réfugié pourrait coûter cher politiquement a Erdogan dans les prochaines élections avec une population qui leur est de plus en plus hostile et ne voudra pas en accueillir 2 millions en plus. Balanche qui était cité a la page précédente a écrit hier dans un article que les conséquences de tout cela pourrait être le retour d'une double vague de réfugiés sur l'Europe : The EU would then face a potential double wave of refugees. The first would be diffuse, composed of Kurds gradually transiting Iraqi Kurdistan en route to Europe. The second would likely be more sudden and brutal—Turkey cannot contain the pressure of 2.5 million people forever, so violent breaches of its Idlib wall would be inevitable. https://www.washingtoninstitute.org/policy-analysis/view/latest-battle-for-idlib-could-send-another-wave-of-refugees-to-europe Donc bon même si y'a depuis longtemps plus aucune bonne solution a prendre sur la Syrie, y'aurait peut être quand même intérêt a pas juste attendre que cela se passe, surtout si c'est pour attendre au final un nouvel accord turco-russe pour envoyer une partie des réfugiés en Europe et attaquer les zones SDF ou sont toujours positionnés des forces et intérêts occidentaux comme pressenti dans l'article de Balanche.
  15. Quasi coup d'Etat en Abkhazie https://www.liberation.fr/planete/2020/01/10/quasi-coup-d-etat-en-abkhazie_1772288
×
×
  • Create New...