Gaspardm

Members
  • Content Count

    482
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

321 Excellent

About Gaspardm

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,574 profile views
  1. Il y a ce qui ressemble à des entrées d'air sur le Remote Carrier 100 on ne les voit pas sur le 200, elle est peut êtres ventrale on ils n'ont pas pris la peine de la représenter. Ces entrées d'air sont proches de celles du SPEAR 3 du même MBDA qui sait donc faire des missiles avec un turboréacteur (exocet, SCALP, etc...). Sur cette maquette MBDA du SPEAR 3 on ne voit pas d'entrée d'air ce qui n'empêche pas le SPEAR 3 d'êtres doté d'un réacteur. D'ailleurs je ne vois pas comment ces Remote Carriers pourraient avoir suffisamment d'autonomie pour exécuter les missions qui leurs seront assignées sans une propulsion par réaction. Notamment simuler le profile de vol d'un avion de combat, faire de la reconnaissance ou du brouillage.
  2. D'après ce que j'ai lu c'est le gros Remote Carrier d'airbus qui serait lancer de l'A400M. Le Remote Carrier 100 semble plus destiné au chasseur mais rien n'interdit de le lancer aussi de l'A-400M. Il a la même masse que l'ADM-160B MALD de Raytheon qui a une fonction similaire. L'ADM-160B à une porté de 920km ce qui permet de rester à une confortable distance de sécurité. Le Remote Carrier 200 pourrait faire mieux on va dire 1300 km et le gros Remote Carrier d'Airbus qui me semble plus gros qu'un missile de croisière pourrait facilement dépasser les 3000km, si on considère que l'on remplace 400kg de charge militaire par du carburant. Il n'y a pas de raison que l'on fasse moins bien que les américains. D'autant plus que pour propulser les RC 100 et 200 si on veux êtres ITAR free Micro turbo va devoir développer une nouvelle gamme de micro turboréacteur qui seront plus modernes que ceux des ADM-160 dont le développement remonte aux année 90. Espèront aussi que micro turbo développera un nouveau corp moderne double corp, double flux pout remplacer les TR 40 et 60 des missiles de croisière et équiper les gros Remote Carriers comme je l'ai appelé de mes voeux dans plusieurs autres fils. Avec ce qui se profil, ça devient un investissement d'avenir nécessaire et facilement amortissable pour augmenter considérablement l'autonomie des différents engins.
  3. Moi je pense que c'est de la catégorie de la BAT 120 voir plus petit. Si on considère que l'autodirecteur est du type que l'on trouve sur toutes les petites armes guidées style Thalès LMM ou Textron Fury le diamètre semble difficilement dépasser les 120mm et certainement moins. De plus il me semble distinguer sur le pylône du Mirage 2000 trois armes l'une derrière l'autre. je pense qu'on est plus près du gabarit duFF-LMM / Textron Fury que du Smartglider. Au maximum le G-Claw du même Textron.
  4. Safran est partenaire avec Diehl sur une arme air sol légère. Un concurrent pour la BAT 120 LG? https://aviationweek.com/defense/diehl-safran-partner-small-lightweight-weapon
  5. Moins chère peut-être bien grâce à sa tête AESA. Le balayage mécanique dans un petits missile c'est des dizièmes voir des centaines de pièces de micro mécanique, de moteurs, conçus spécifiquement pour le missile, plus des gyros et des contrôleurs pour stabiliser tout cela. Tout ça il faut l'assembler, le calibrer c'est du temps et de la mains d'oeuvre. Avec le balayage électronique tu élimine énormément de pièces en plus de gagner de la place. De plus tes modules émetteurs récepteurs ils ne sont pas conçus spécifiquement pour ton application. C'est de l'électronique, ce qui coute chère c'est la conception et mise en place de la chaine de production une fois que la production est lancée et commence à être amorti avec des applications très haut de gamme les coûts baissent vite. On en est là avec les modules émetteurs récepteurs. D'autant plus que la techno est très proche de ce qui ce fait pour les relais de téléphonie ou les volumes sont conséquent. Le missile Tamir du système Iron Dôme israélien est doté d'un autodirecteur à balayage électronique il est annoncé à 50000€ même si j'ai lu que ce serais plutôt 200000€. C'est un missile dont les dimensions sont proches de celles du MICA.
  6. Air & Cosmos la vision du futur de MBDA / https://www.air-cosmos.com/article/bourget-2019-la-vision-du-futur-de-mbda-10361 Les missiles de croisière "Un Missile supersonique (Vitesse supérieure à mach 1) a été imaginé pour frapper principalement trois types de cibles : les centres de contrôle des systèmes de défense aérienne, les navires et les cibles aériennes de haute valeur tel que les ravitailleurs en vol et les avions de conduite et de commandement. Un missile subsonique furtif a été pensé pour réaliser des frappes dans la profondeur. Il bénéficiera d'une grande endurance et emportera une charge militaire conséquente. Il pourra frapper notamment des cibles durcies." Remote carriers Anti missile hardkill system "un petit missile de un mètre de long, emporté par un chasseur, capable d'intercepter les missiles qui lui sont destinés."
  7. Contre un état, un conflit haute intensité sur notre sol c'est exactement la même chose. Les conditions ont aussi beaucoup changées. La doctrine d'emploi qui a conduit à l'adoption de la gazelle; un petit hélicoptère léger faiblement armé qui opère depuis des bases avancé à proximité du front pour ravitailler rapidement est remise en cause par le doublement de la portée efficace de l'artillerie, l'apparition des roquettes guidées qui dépassent les 100km voir 150km de portée. Sur un théâtre conventionnel, les distances à couvrir pour un hélico vont aussi considérablement augmenter. Si on veux garder les même temps d'intervention et de temps sur zone il faut un hélico qui va plus loin mais aussi plus vite. C'est ce qui à mon sens explique le basculement des forces US vers les convertibles et autres hybrids comme les V-280 ou S-97. Si à cela vous ajouter le besoin d'une suite de protection électronique solide (qui a sont poids) pour se protéger des systèmes anti aérien toujours plus performant, il faut un hélico qui va plus vite qui a plus d'autonomie, qui emporte plus pour aller plus loin et avoir moins besoin de retourner ravitailler. Donc au final un hélico beaucoup plus gros.
  8. Les spécifications sont identiques!! Vraiment, tu penses que 6t de masse max c'est la même chose que 10T? De plus le NH90 est un appareil strictement militaire au niveau de la MCO il n'y a aucune base de comparaison avec le marché. Le H160M est dérivé d'un appareil civil qui à terme aura une production et un déploiement bien supérieur au NH90. Pour tous ce qui est de la maintenance de la cellule et des moteurs on a une base de comparaison avec le marché civile ou Airbus est soumit à la concurrence d'Augusta, Bell et Sikorsky et est obligé de maintenir des prix plus ou moins "juste". Sur un marché captif comme le NH90 il est très facile de surévaluer le prix de pièces de rechange, il n'y a pas de comparaison possible avec le marché civile ni la pression de la concurrence qui aide a maintenir des prix raisonnable. Et sur le plan logistique un hélico 66% plus lourd va consommer 66% de carburant en plus avec des pièces de rechange qui seront aussi 66% plus lourdes, plus volumineuses etc En opération ça peut se payer très chère.
  9. On peut penser ça. La 12,7 à canon scié c'est un peut court contre les 14,5 que l'on peut trouver sur certain pick-up ainsi que sur beaucoup de blindés russes. Mais pour les dégommer on a maintenant les roquettes de 68mm guidées laser qui permettent de rester vraiment à distance de sécurité. Avec une allonge bien plus grande que n'importe quel canon, et qui de plus peuvent faire beaucoup plus de dégât contre un blindé. Par contre ce pod HMP400 avec ses 1000cps/minutes est parfait pour fignoler le travail en arrosant le troufion et les véhicules une fois que les armes lourdes sont neutralisées.
  10. La France ne sera pas la seul à abandonner les hélicos léger. Le Royaume-Unie ne dispose plus que de 34 gazelles pour des fonctions subalternes dont seulement 19 en ligne qui seront retirées du service jusque en 2025. Après l'hélico le plus léger sera le AW159 Wildcat dans la même classe que le H160 Guépard. Le V-280 à 15 tonnes à vide 26 tonnes en charge c'est du super léger!!!!
  11. On commande pas le H135 ainsi que le H145 surtout parce qu'il n'ont pas l'allonge du h160 qui est un plus essentiel sur nos théâtres d'opérations où on voit des Pumas emporter seulement 6 pax pour avoir l'allonge nécessaire. Le H160 emportera aussi les 6 pax avec une allonge équivalente voir supérieur au Puma. Le H160 va remplacer la gazelle mais aussi le puma qui la ravitaille au milieu du désert pour qu'elle est une allonge suffisante. Pour accomplir une même mission on aura besoin d'un hélicoptère moyen au lieu d'un hélicoptère léger plus un hélicoptère moyen-lourd pour le ravitailler.
  12. Je ne vois pas le problème. L'architecture de ce moteur est exactement la même que celle du Garrett TPE331qui équipe le MQ-9. Le montage proposé est certainement destiné aux avions commerciaux. Sur les avions commerciaux le TPE331 est monté exactement de la même manière hélice et entrée d'air à l'avant, tuilière à l'arrière. Sur le MQ-9 le moteur est monté à l'envers avec une tuilière inversée. La tuilière inversée c'est pas un problème. C'est même un grand classique avec le PT-6. On voit d'ailleurs que sur la maquette du "MALE européen" l'entrée d'air de la nacelle est très basse par rapport à l'axe de l'hélice. Cela peut permettre à l'air de passer sous le moteur pour rejoindre l'entrée d'air en cas de montage inversé. On peut aussi avoir un montage moteur vers l'avant mais avec une boite de transmission rehaussé qui entraine un axe qui rejoint l'hélice vers l'arrière. Ce serait un montage un peu équivalent au moteur Arriel ou la turbine libre à l'arrière entraine la boite de transmition à l'avant grâce à un axe qui passe sous le moteur. Vu la configuration du "MALE européen" il n'est pas interdit de penser qu'il y aura une liaison mécanique entre les moteurs pour permettre un fonctionnement en croisière économique sur un moteur et faire ainsi de gros gains en endurance. Airbus travaille dessus pour les hélicoptères avec des gains en endurance qui pourrait atteindre 40%. Le rendement des turbines chute très rapidement à bas régime. A la louche si on vol sur un des deux moteur à 40% de puissance on va consommer plus de 30% de carburant en moins que sur un seul gros moteur à 20%.
  13. Safran annonce une version turboprop de son moteur Ardiden 3. Si le projet abouti ça fait un bon candidat pour motoriser le futur MALE européen. http://www.air-cosmos.com/safran-envisage-de-nouvelles-applications-pour-son-moteur-ardiden-3-123359
  14. Ce dont tu parle, le plan Voisin c'est 1925. Etudes financées par Gabriel Voisin constructeur d'avions et de voitures. C'est plus un projet utopique et de com qu'un véritable plan de développement.
  15. Il faudrait peut-êtres ne pas oublié quelque chose d'essentiel dans ce débat. On n'a pas à faire à un incendie de forêt mais à un feu de toiture sous combles fermées. La fonction premier d'une toiture c'est de protéger l'édifice qui la supporte de l'eau. Elle va remplir cette fonction jusque a ce qu'elle soit ruinée et donc protéger l'incendie jusqu'a ce qu'il ai fait le plus gros de ses dégâts. Tu peux balancer toute la flotte que tu veux sur la toiture quand elle atteindra l'incendie il sera trop tard. Oui tu pourrais écraser la toiture avec beaucoup d'énergie cinétique mais la voute qui est dessous n'est pas faite pour absorber l'énergie cinétique. La pesanteur lui suffit.