Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Soho

Members
  • Posts

    173
  • Joined

  • Last visited

Reputation

182 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

682 profile views
  1. Sans remettre en cause le courage de nos anciens, le contexte était différent : la guerre se passait sur notre sol, et c'était combattre ou mourir (ou finir sous domination allemande, ce qui n'était guère mieux à l'époque du point de vue français). Là les mecs y ont été en "touristes", pensant refaire les guerres "propres" de l'OTAN avec domination aérienne, etc. Manque de bol, on est pour le coup plus proche de la guerre de tranchées que des frappes chirurgicales d'Afghanistan.
  2. Il serait intéressant de faire de même au dessus de la Roumanie et de l'Estonie pour les SIM françaises. Ça permettrait de relativiser
  3. Ce charabia signifie une probabilité de 40% pour qu'il y ait une couverture nuageuse à 1600 pieds, soit à peine 600m (si mes souvenir de cours aéro sont bons). C'est extrêmement bas, et je comprends qu'ils n'aient pas voulu prendre de risque inutile.
  4. C'est HS, mais on doit avoir pour référence commune un reportage passé il n'y a pas si longtemps sur une chaîne publique. Ça m'avait fait bondir de mon canapé ! Pour en revenir au sujet, nous avons la capacité de produire de l'armement en quantité non négligeable si le besoin s'en fait sentir. Encore faut-il avoir les matières premières.
  5. Je parlais surtout de la "masse". En effet pour les unités spécialisées, les procédures sont plutôt respectées vu les enjeux. Mon expérience est plutôt orientée sur les postes de commandement, et là j'ai vu des comportements qui rendraient fou n'importe quel RSSI au fait des menaces actuelles. Et je persiste, si les chefs ne donnent pas l'exemple, il ne faut pas s'attendre à ce que les subordonnés se plient à des procédures contraignantes.
  6. Il ne vaut mieux pas trop se gausser des mésaventures des russes à ce sujet. Si nos communication radio sont plutôt bien sécurisées, la problématique des téléphones portables et autres sources d'émission électromagnétique est valable pour toutes les armées. Demandez à un jeune biffin de partir 4 mois au front sans son portable, pas sûr qu'il le prenne bien. Et je ne parle même pas des autorités qui s'exonèrent de toutes les recommandations à ce sujet...
  7. Je me disais la même chose. On met en place une véritable chaine logistique complète pour l'Ukraine, qui petit à petit va couvrir l'ensemble du spectre. Ne manquera plus que les mercenaires européens et on aura fait le tour de la question. L'étape suivante sera l'intervention pure et simple de l'OTAN. Ce qui me tracasse, c'est que j'ai l'impression que les pays de l'UE sont de moins en moins enclins à laisser l'Ukraine tomber, contrairement à ce que pouvaient laisser penser les atermoiements des premiers jours. Pressions US ? Réelle prise de conscience ? Je ne sais pas, mais d'un côté comme de l'autre, on franchit une à une les étapes qui pourraient mener à un affrontement direct, avec des conséquences inconnues sur tous les plans. Pour recoller aux avions, même si toutes conditions étaient réunies pour les faire décoller, leur obsolescence en feraient des cibles faciles.
  8. J'espère sincèrement que la perte d'un lance roquette, aussi évolué soit-il, ne va pas mettre en péril de secrets industriels une fois tombé aux mains de l'ennemi . C'est tout de même hallucinant de voir qu'on peut suivre cette guerre en temps quasi réel et commenter la perte de tel ou tel materiel/unité tranquillement au chaud depuis chez nous. A la prochaine guerre, on aura un jeux TV avec des paris sur l'avancée des troupes des deux camps...
  9. Je rejoins votre analyse sur le fond. Mon problème se situait plus en terme d'image, que ne manquerait pas d'exploiter la junte. Cela pourrait donner l'impression que nous sommes partis "en crash", la queue entre les jambes. Et même si les populations concernées (ie : limitrophe des 3 frontières) ne seront pas dupes, la propagande marchera à plein pot pour nous accuser d'avoir précisément fait revenir les djihadistes qui se barraient vers le sud. C'est sans fin. Mais je ne doute pas qu'ils perdront à ce petit jeu.
  10. Pour Tombouctou, les échos que j'ai eu mentionnaient bien une occupation (même temporaire) de notre ancienne base. Concernant le matériel militaire, évidemment que rien de sensible ne va être laissé, cependant je doute qu'on se fasse ch*er à rapatrier tous les bungalows servant aux logements des militaires, même avec une bonne route. Et surtout, les 4 à 6 mois du PR me semblent bien optimistes vu la quantité de matériel. Ce qui me faire dire qu'on va en laisser un paquet derrière nous.
  11. Ce qui m'agacerait profondément, c'est qu'on laisse Gao ou Menaka tout propre comme à Tombouctou, qui a ensuite été investi par Wagner... Donc ce qui n'est pas transportable, à la benne et on brûle tout (logements compris).
  12. La fameuse infographie de Cassidian ou 90% des affirmations sont fausses, vous savez à quelle date elle a été publiée ?
  13. Quel est ce client mystère dont il est fait mention dans le fichier Excel ? Je me doute que je ne vais pas avoir de réponse franche, mais je n'ai jamais entendu parler de cette histoire.
  14. A vrai dire ce qu'il manque réellement ce sont des capacités de contre-batterie efficaces. Mais ça suppose de déployer une équipe dédiée, ce qui est à rebours de la tendance actuelle qui est la déflation d'effectifs. Concernant le mortier, un 120 tracté par un pick-up n'a rien de déconnant. Et la précision est plutôt a chercher du côté de la formation, voire de la mise en œuvre, par des ex-soldats maliens ou des gens venus d'un pays plus au nord
  15. Je le conçois tout à fait, et c'est bien entendu acceptable compte tenu des budgets des uns et des autres. Mais dès lors, on s'étonne moins du revers de l'Australie vis à vis de la France et des USA dans la perspective d'une confrontation avec la Chine. En terme de potentiel de destruction par navire, c'est juste du jamais vu dans l'histoire.
×
×
  • Create New...