alexbaba

Members
  • Content Count

    38
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

35 Excellent

About alexbaba

  • Rank
    Débutant

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tu as confonds a mon sens responsabilité civile et responsabilité pénale. (Edit j'ai lu trop vite c'est effectivement la responsabilité pénale qui est visée) S'agissant de la responsabilité civile (et si on met de côtés les régimes spécifiques de la responsabilité administrative) la rédaction de l'article 1240 de notre code civil est rédigé de manière extrêmement large. La différence avec les anglo saxon n'est donc pas énorme sur ce point. Ce qui change entre les deux modèles c'est l'appréciation du préjudice (les dommages et intérêts on pour objet la seule réparation du préjudice en france, au us leur fonction est d'abord de punir celui dont la responsabilité a été engagée) d'où de grosse différences au niveau des condamnation. Bref en l'état, en France, on avait les instruments pour permettre d'engager la responsabilité des personnes et du personnel ayant chier dans la colle dans la gestion de la gestion de la pandémie. Le but du projet suscité est donc d'apporter des garanties, une sécurité aux acteurs institutionnels. Pourquoi pas après tout mais ce n'est pas au gouvernement de le décider unilatéralement en profitant de l'état d'urgence... on est encore en démocratie à ce qu'il paraît
  2. Ouais enfin ce 1/3 de détenus est quand même passé devant un juge avant son placement en détention. Le placement en détention provisoire est rarement arbitraire et a une finalité. Permettre que le dossier soit instruit dans de bonnes conditions. D'ailleurs ce 1/3 de détenus n'est pas concerné par les allègements de peine "coronavirus". Enfin bref, c'est réducteur de sous-entendre que le système serait dysfonctionnel parce qu'il y aurait des cas de détention provisoire (à mon sens la détention provisoire est le cas topic dans lequel un emprisonnement peut-être justifié et proportionné). Le vrais scandale se sont les très courtes peines et, surtout, les conditions de détention.
  3. https://www.francebleu.fr/infos/insolite/le-charles-de-gaulle-en-escale-a-brest-1583429397 Il n'y a, a priori pas eu de consigne de confinement dans le périmètre de la base navale, du moins venant de la préfecture. Quand le CDG est arrivé à Brest, il y a eu beaucoup de mouvement au niveau de la porte Cafarelli ... Donc j'imagine que beaucoup sont allés rejoindre leur famille avec la bénédiction du personnel de la base navale (pour ce qui est du Pacha c'est une autre histoire). Si il y a eu une contamination à Brest (ce qui m'étonne sachant que la ville demeure plutôt épargnée), la hiérarchie porte une part importante de responsabilité.
  4. Je ne sais pas, je ne l'espère pas, j'habite à proximité de la base navale ... Cela dit, toutes ces histoire de contamination en milieu clos montrent à quel point le virus est contagieux. Il suffit d'un contaminé et ça dégénère immédiatement dans ce type de milieu (en terme de contamination en tout cas). Deux observations du coup. 1) Ca confirme, si cela faisait encore débat, que la distanciation sociale (et donc le confinement) c'est fondamental 2) La situation en milieu carcéral est plus que préoccupante (et c'est limite de criminelle de ne pas chercher à vider les prisons actuellement)
  5. http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-bouclage-leve-a-wuhan-record-de-morts-aux-etats-unis-suivez-la-journee-en-direct-08-04-2020-8296005.php
  6. Très bizarre ... la frégate chevalier paul vient de s'amarrer à l'un des epis porte avion de la base navale de brest ... Elle n'est pas censée marquer a la culotte le CDG ?
  7. https://www.capital.fr/economie-politique/les-toilettes-des-nouveaux-porte-avions-americains-coutent-un-bras-1366440 Vu la date de l'article ça ressemble quand même beaucoup à un poison d'avril cette histoire :D
  8. Je ne pense pas qu'alexis cherche à "se rassurer" (quel mépris...) je pense que, tout comme toi, son but est de limiter au maximum l'impact de cette crise. Et je dois bien avouer que je suis plutôt d'accord avec lui (alors que d'un point de vue eco je suis en première ligne ...profession libérale et 3 salariés). Enfin bon, espérons que tu as raison et que le réel ne nous rattrape pas trop brutalement.
  9. Le "mot" qu'il ne fallait pas prononcer a été prononcé ...
  10. Est-ce que ce cas est lié aux expérimentations menées par les nazis du gouvernement grec sur les malheureux clandestins que l'empire ottoman tente de protéger ?
  11. Bien évidemment qu'il y a des arbitrage à faire... personne ne dit le contraire ici (en tout cas j'en ai pas l'impression) En revanche, que l'on ne vienne pas me faire croire que la décision du pilote, bien que non susceptible de recours, soit l'expression d'une vérité inaccessible à l'intellect des simples passagers que nous sommes. En réalité ces arbitrages sont essentiellement (si ce n'est exclusivement) politiques et vu que nous vivons dans un régime démocratique, il est non seulement légitime mais également sain de les interroger, de les discuter et finalement de les critiquer.
  12. Tu pars quand même du postulat que le gouvernement aurait eu le choix entre sauver des gens et sauver l'économie. Si on se retrouve dans une situation comme celle de l'Italie on perd sur les deux tableaux (grosse mortalité + crise économique) d'où l'application du principe de précaution. On anticipe la crise économique qui de tout manière est inéluctable et on se concentre sur la préservation de la vie humaine en tentant de limiter l'impact sanitaire du virus. C'est ce manque d'anticipation qui est, me semble t'il, reproché au gouvernement. L'avenir nous dira rapidement qui des passagers parano ou du pilote expérimenté avait raison.
  13. Je suis persuadé que chacun ici l'admet aisément comme j'imagine que peu d'entre nous envie la place de l'actuel ministre de la santé (il faut attendre la fin du bal pour payer les musiciens mais force est quand même d'admettre qu'il semble être efficace, dévoué et déterminé). Cela dit, notre pilote et son équipage ont choisi de faire passer l'économie avant le principe de précaution. Cette décision on peut quand même légitimement la critiquer si on prend en considérations la situation de l'avion de Air China et celui de Alitalia. Quoiqu'il en soit j'admet volontiers que cette critique est confortable puisque ce n'est pas nous qui allons devoir assumer personnellement ce type de décision (mais ça vaut pour tout les sujets de ce forum)
  14. Bon a bien compris qu'il fallait se ranger derrière les avis éclairés (et donc autorisé) du pilote de l'avion ... Mais en l'espèce, on a, semble t'il, plusieurs avions (la france, la chine, la corée, l'italie, ...) tous pilotés différemment par des pilotes différents. Est-ce qu'en notre qualité de simple passagers nous avons la légitimité pour comparer et critiquer la manière dont chacun de ces avions est piloté ou bien est-ce le pilote de notre propre avion qui a nécessairement raison ?
  15. Soit dit en passant, ce n'est pas parce que l'on répond positivement aux diverses pressions et tentatives de chantage de la Turquie que la question de "l'après", du "long terme" ne se pose pas. Notre relation avec la Turquie est actuellement toxique à tout les niveaux et si on ne fait rien, si on ne montre pas les muscles même symboliquement ça ne fera que dégénérer. Ca sera quoi la prochaine lubie de la Turquie ? Menacer les pays européens de troubles sur leur territoire en utilisant leur diaspora ?