Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mudrets

Members
  • Posts

    3,079
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

mudrets last won the day on February 21 2021

mudrets had the most liked content!

Reputation

4,209 Excellent

1 Follower

About mudrets

  • Birthday February 23

Contact Methods

  • MSN
    mudrets@soumarsov.eu
  • Website URL
    https://soumarsov.eu

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Moins au sud que Gibraltar
  • Interests
    Sous-marins russes et soviétiques
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

8,756 profile views
  1. Ils auraient meiux fait d'acheter du Boulava russe
  2. Merci, mais j'ai quelques années d'expérience dans le domaine aéronautique militaire... Sur Br 1150 et Super Frelon, ces antennes étaient utilisées pour la gamme HF, avec des émetteurs AN/ARC 94 de chez Collins et leur boite d'accord antenne. V et UHF faisaient appel à des antennes beaucoup beaucoup plus petites. Cette appellation standardisée est internationale https://qrvradio.fr/Bandes.htm Pour fréquence et longueur d'onde voir https://www.cochlea.eu/son Pour la meilleure antenne à l'époque, on nous enseignait que l'optimum se situait à Lambda sur 4 A+
  3. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Autrement dit, les b..... comptez vous !
  4. Un pour l'évacuation des matières liquides, l'autre pour les matières solides. Faut bien des spécialistes !
  5. Pays musulman, peu de possibilité d'évasion, tensions perceptibles, défilés de flagellants etc etc
  6. Voir le sujet créé dans Marine française
  7. Pour ne plus "polluer" le sujet sur la marine des Glaouch ! A l'époque, le T-47 Tartar en Océan Indien était le Kersaint. Il avait connu une mésaventure en 81 lorsque la ligne de tins du bassin pakistanais s'était effondré, et il était rentré à Toulon pour réparations, notamment de son dôme sonar. J'y ai embarqué en juin 1982, à Djibouti. Les missions étaient très claires: Hormuz, Hormuz et un peu de Bab el Mandeb. Les conditions de vie à bord étaient quelque "spartiates": les seuls locaux climatisés étaient dédiés au système d'armes Tartar et à la détection (SENIT). Pour le reste, avec de l'eau de mer atteignant parfois 35° C, les locaux vie ressemblaient à une étuve (humidité souvent au delà de 100 %). Ce qui ne nous empêchait pas de rester sur zone pendant plus de trente à quarante jours, et une période d'entretien à quai de 18 à 20 jours à Djibouti. (joli port de pêche!) La mission la plus dure s'est déroulée de novembre 82 à janvier 83 avec 78 jours de mer, 93 jours d'absence du port base (Djibouti). Deux escales, une aux Seychelles, l'autre à Karachi. Pour les Seychelles, nous sommes arrivés juste après une mutinerie de l'armée locale, mutinerie matée par la garde présidentielle composé de tanzaniens et assistée de conseillers soviétiques. Bonjour, l'ambiance! Quant à Karachi ... Et au retour, préparation pour la relève de commandant. Le tout avec un exercice d'une semaine avec un groupe aéronaval US, tir de missiles Tartar à Diego Garcia, tir de 57 mm tous les jours, et ravitaillement à la mer nocturne. Et comme j'étais le patron du service MISSART, une pression quelque peu pesante Voilà quelques détails de l'époque
  8. Record battu, mon cher: 48 jours de mer non stop au début de la guerre Iran Irak devant Hormuz. Et même en fonctionnant par quart, cela finit vite par être usant
  9. "La première conclusion est qu’il faut d’abord se caler sur le rythme biologique (circadien), et éviter les journées qui durent plus de 24h." Oui, ils avaient testé le "jour" de 26 heures (de mémoire)sur les SNLE, mais le décalage à l'arrivée était tel que le personnel mettait plus de temps encore à récupérer au retour
  10. Pour le quart par tiers, à mon époque, on tablait sur une semaine (ce genre de quart suppose que l'on de dispose d'aucune nuit complète) Les Brits aux Malouines auraient passé la journée en bordée et la nuit par tiers Aux postes de combat, avec tous les postes armés, une journée max (avec cuisine froide!) Après tout dépend effectivement de la taille de l'équipage et du niveau de menace.
  11. Surtout que Riga est le port le plus proche de ... Moscou A l'époque pré-UE et OTANesque des Baltes, les Russes ont toujours mis un point d'honneur à payer rubis sur l'ongle les retraites de ceux qui avaient travaillé en URSS
×
×
  • Create New...