Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Mauser

Members
  • Posts

    1,207
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Mauser

  1. Pour mémoire à l’époque et jusqu’à assez récemment les cordes d’arc étaient en boyaux de chat ? Mais en tous les cas une matière animale. Et l’arc des anglais en bois d’if une fois détrempés ni l’un ni l’autre ne pouvaient fonctionner. Pour la caillasse des armes de jet de l’époque la pierre était choisie assez molle pour se briser en éclats ce sont eux qui étaient les plus dangereux autrement une pierre un bonhomme rendement négligeable. Pour l’effet de premières armes à feu sur une armure la vitesse du projectile était faible et en plus le projectile en plomb pur donc mou . Les alliages à l’antimoine et les trempe de recuit sont venus bien après
  2. Vous êtes le premier à me dire j’ai vécu ça. Une bien belle trouille je crois mais vous aviez du abuser combien de cartouches ? Jusqu’à maintenant c’était toujours un gars qui connaît un gars qui… Vous voyez le genre. Bon je ne dirais pas qu’une culasse ouverte va aspirer le lieutenant de passage mais vous n’arriverez pas à me convaincre totalement. Stupide je sais mais lors de l’arrivée en France des premier Glock. Vous auriez du voir ma tête et je n’étais pas le seul à l’idée de tirer du 9 para dans un truc en plastique.
  3. Pour Schuggart ??? Une arme ne peut tirer que culasse fermée ou verrouillée ( je ne vais pas me fritter avec Berkut) Ce dont vous parlez est sans doute le fait que la dite culasse en tir auto reste ouverte dès que vous cessez le tir . Théoriquement c’est bien mais juste deux remarques Un toutes les saloperies rentrent dans la chambre même en stand il y en a alors sur un champs de bataille… Deux pour atteindre les valeur thermiques impliquant une inflammation spontanée de la munition la chambre est au moins au gris gorge de pigeon ( 150-160°) vous croyez que quelques secondes d’air frais y change quelques choses. Pour mémoire la BA 10 poudre la plus vive de la SNPE dans les années 1980/90 ne s’enflammait au teste de la rigole que vers 350° .
  4. Pour Schuggart ??? Une arme ne peut tirer que culasse fermée ou verrouillée ( je ne vais pas me fritter avec Berkut) Ce dont vous parlez est sans doute le fait que la dite culasse en tir auto reste ouverte dès que vous cessez le tir . Théoriquement c’est bien mais juste deux remarques Un toutes les saloperies rentrent dans la chambre même en stand il y en a alors sur un champs de bataille… Deux pour atteindre les valeur thermiques impliquant une inflammation spontanée de la munition la chambre est au moins au gris gorge de pigeon ( 150-160°) vous croyez que quelques secondes d’air frais y change quelques choses. Pour mémoire la BA 10 poudre la plus vive de la SNPE dans les années 1980/90 ne s’enflammait au teste de la rigole que vers 350° .
  5. La chaleur je veux bien admettre le chose pour un FM ou une MG , mais cella reste plus du domaine de l’artillerie . C’est le genre de chose dont j’ai entendu parler mais jamais vu de près ou de loin . Des culasses de carabine totalement ruinée par une suppression due à la chaleur , oui et même en France un étourdit qui avait laissé sa carabine le temps du repas sous le soleil derrière sa vitre de voiture . Une culasse de Tikka c’est pourtant du massif , j’ ai du la débloquer au maillet les deux verrous de tête ayant pris un drôle d’air gauchis… San aller à la pêche aux données technique qui ici ne s’est pas amusé à vouloir enflammer le contenu d’une cartouche qu’il se souvienne pas si simple , sauf avec de la poudre noire Pour le nettoyage deux accessoires indispensables de bon vieux cure-dents en bois parfait pour déloger les résidus de poudre sans se prendre la tête et risquer de rayer le bronzage de l’arme , une brosse à dent ou un pinceau fin à poil durs pour achever les recoins obscures. Si vous tirer en balles « blindées » un décuivrant style Young 303 ou Hopes n° 9 sont parfait. Ne croyez pas les petits conseillers qui vous parlent de mercure pour nettoyer le traces d’encuivrage du tube de toutes façons la brosse dure en bronze suffit avec une grosse dose d’huile de coude je parle ici pour des armes civiles avec des munitions ordinaires . Si vous exploitez un lot d’origine militaire inconnu Attention vous pouvez tomber sur des amorçages corrosifs et votre tube est piqué en quelques heures . Alors dans le doute une grosse lampée d’huile pas de foie de morue les canons détestent et frottez fort.
  6. L'AK est russe pur jus et son jeu à l'origine c'était pour la raspotina qui vaut bien le sable du moyen orient . Nb le Galil reprend une part du jeu de l'AK sans aller jusqu'à l'ajustage à la piéce d'un Kopeck
  7. Les américains s’enferrent dans le roll back et cette fois ils ont poussé le bouchon trop loin . Faire mumuse avec Poutine double bourbon avait du abuser de sa boisson favorite . L’Ukraine voulait et pouvait se séparer de la Russie pour combien de temps c’est toute la question . Les géorgiens n’en avaient pas les moyens et les russes savaient très bien que les bourbier ou sont enfermé l’armée US les bloquent ici durant un temps certain alors pourquoi se priver de donner une bonne leçon à la bande de la maison blanche
  8. Les militaires comme les politiques remarquez à un certain échelon ils se ressemblent viennent de s’apercevoir qu’une pièce à toujours deux faces. Et que toutes vérités n’est pas bonnes à dire. Le gros coup de colère doit dater d’un blog sur le Liban où l’on donnait la disponibilité ridicule de nos char . Bof ce genre d’infos les passionnés de la chose savait se créer les réseaux qui allait bien le vulgaire pékin lui croyait ou non à la garde sur la ligne bleu des Vosges Ils vont devoir faire avec la bouteille est ouverte et le géni est en balade
  9. Mauser est comme la fosse très sceptique une arme qui percute culasse non fermée ? J’en ai entendu parler mais jamais vu. Maintenant tout est possible comme il est question de munition rechargée et de douille bouteille, vous pouvez admettre un allongement du collet empêchant le verrouillage complet de la culasse. Vu la taille de la munition une double charge est exclue. De toute façon, dans un tel cas la douille aurait volée en éclat. Reste la confusion des poudres le même volume de BA 10 et de TU 8 sont loin de produire les même pressions. A mon humble avis la solution la plus probable serait une munition foireuse qui laisse l’ogive plantée dans le canon, la suivante faisant exploser l’ensemble. Pour des munitions manufacturées limite je ne me prononce pas. Mais, accuser un encartoucheur ne me parait pas si évident si l’on excepte le cas limite des 9 mm Para où le mélange des côtes anglo-saxonnes et métriques a causé quelque déboires entre des P08 montés serrés et des munitions canadiennes larges.
  10. Le 7.65 *22 ? c'est je pense le 7.65 MAS md 1925 ou 7.65 pm ? si c'est le cas certe le recul est moyen mais c'est l'u des dernier qui permet de doubler sans une grande pratique et si vous ajoutez que le PA mas est devebu le SIG P210 je vous laisse deviner la suite arme et munitions neuve ou bien reconditionnée un régal au tir . Effectivement j'ai aussi trouvé un 7.65*22 mais à titre folklorique comme le 9 mm Mauser export
  11. Le calibre 30 ne veut rien dire à lui seul sauf 30fois 1 / 10 de pouce soit 7.62 de calibre théorique te pratiquemement 7.82 admissible
  12. Pour les autres pays je ne sais pas officiellement en France il n’existe pas de réseau gladio ou autre . Pourtant si vous lisez attentivement les mémoires d’un certain Roger Wibot patron de la DST entre 1945 et 1958/59 Il est fait mention d’un organisme qui aurait du constituer une résistance en cas d’invasion soviétique . Il mentionne sans donner de date précise qu’il a présidé à la fermeture de cet embryon …
  13. Vous avez aussi un livre de souvenir d’un cavalier roumain lors de la seconde guerre . Malheureusement j’ai oublié le titre (les cavaliers de l’apocalypse ?). Il écrit que lors d’une reconnaissance son peloton est tombé sur des cosaques ou tout au moins de la cavalerie soviétique . Alors qu’ils étaient tous équipé d’armes à feu et les russes sans doutes plus efficaces que les carabines à répétition des roumains . Ces cavaliers ont délaissé ces jouets pour une explication sabres au clair . Pour comprendre il faut être cavalier .
  14. Les canons monstrueux ont eu à une époque leurs usages n’oublions pas que la guerre aérienne n’a pas encore un siècle. Alors avant pour écraser des fortifications il n’existait pas 36 solutions il fallait un obus capable de percer le béton . Maintenant le bien fondé d’un monstre comme Dora , très discutable je ne connais pas son prix mais combien de quadrimoteurs l’on pouvait faire avec . Rien que pour son service il fallait 5000 hommes . Bien plus que pour une escadrille de bombardiers quadrimoteurs dont certains larguaient une bombe de 10 Tonnes capable de perforer le toit d‘un abris à sous-marin de 8 m. Le cas de mortier atomique US est différent l’arme est démente à nos yeux mais à l’époque les effets des radiations étaient soit mal connu soit ignorés volontairement , en plus il fallait tenir compte du déséquilibre des forces terrestres Est/Ouest.
  15. L’arme absolue la charrue alors un petit effort de montsantos et consorts et dans dix ans il n’existera plus de cultures vivrières « naturelles ». Sachant qu’un humain à besoin de tant de calories par jours pour vivre je vous laisse deviner ce qui se passerait en cas de légère modification de gènes.
  16. Juste une précision pour le Sub diesel-électrique si l’on parle d’autonomie en plongée en terme d’heures ou de nautiques à tant de nœuds . Il est question alors de la seule capacité des batteries comme le plein d’une voiture vous permet de rouler X Km dans telle ou telle condition.
  17. Pour le Paris-Kanonen j’ai un livre sur le service des explosifs de la police à l’époque ils étaient rattaché au laboratoire central . Et deux jours après l’impacte du premier obus il rédigeait un rapport où était décrit en détail les reste de l’une des ceintures de forcement de l’obus et son calibre estimé entre 125 et 130 mm. Pour le reste en 1914/18 des monstre comme Dora pouvaient encore se justifier en 1940 plus du tout …
  18. Même pas plus cher une fortune car il faut non seulement compter le prix du tube mais aussi la dépose et la pose des deux canons avec en plus pourcentage variable de FAMAS qui finiront à la poubelle lors de ces opérations . Si ma mémoire ne me trompe pas le canon est vissé dans la carcasse , mais est il goupillé ou fileté dans le sens inverse de ses rayures ? Dans tous les cas de figures pour changer un canon sauf si vous prenez le risque de chauffer la carcasse c’est avec un bras de levier que l’on pratique mais à ce petit jeu j’ai déjà vu des carcasse de S&W complètement tordues…
  19. L’on fait des canons lourds pour tout un tas de raisons déjà évoquées . J’en rajouterais deux la précision du au poids de l’arme , un exemple précis j’avais une petite carabine Browning en 22 amusante très fiable mais vu son poids plume d’une précision toute relative si je la comparais à l’Anschutz de mon stand. Pourtant dans une machine à tirer à 50 m son groupement était bien au dessus d’une arme de loisir . En fait si l’on recherche une précision optimale elle n’est possible qu’avec une seule munition pour un pas de rayures et une taille de tube donné , Changer l’un des 3 facteurs Vitesse Initiale Poids de l’ogive Type de poudre et vous compromettez le résultat L’on fait aussi des canons lourds pour une simple raison de prix allez chez un armurier spécialisé dans les armes de luxe ( on dit fine) et regardez certains express ou certaines carabine à un coup de chasse vous serez surpris du poids de ces engins . Mais c’est possible qu’avec des acier spéciaux hors de prix et d’un usinage délicat . Pour Berkut la confusion de munition c’est la raison de la modification en 1929 de la 7.5 française la modèle 24 avait la même taille que la 8mm Mauser en cas de confusion …. Vous n’avez pas eu de chance . Enfin si une culasse qui décroche sur une arme semi ou automatique c’est bien plus dangereux que sur un fusil à verrou qui dans 99% des cas se matte . Mais dans le dernier cas je me souviens d’une série de radios qu’un de mes clients en thèse de dentiste avait fait circuler un jour . Une culasse de Mannlicher Carcano plantée dans une mâchoire…
  20. Pour les finlandais et les suédois je ne sais pas . Mais les suisses pour être précis la firme Soltrhum à bien sorti une monstruosité semi auto en 20 mm Maintenant les suisses étant neutres ils en ont vendu un peu partout dans le monde. Pour une arme qui vous explose au visage c’est toujours possible mais de moins en moins théoriquement les normes de la Commission Internationale des Pressions étant devenue la règle. Théoriquement une arme , je parle ici pour le civil , mais les règles ne doivent pas être bien différentes au militaire , doit tirer 3 cartouches d’épreuves qui doivent développer au minimum 60% de plus que la pression ordinaire des cartouches du calibre. NB pour un revolver ou un fusil à canon multiple chaque chambre est éprouvé. Les cas le plus fréquent d’armes endommagée que j’ai vu et en prés de 30 ans cella représente même pas une arme par an sont du aux cartouches : Calibre impropre, munition défectueuses trop ou pas de poudre… La négligence de l’utilisateur arme encrassée canon bouché ect… Défaut du au fabriquant essentiellement de conception par exemple les premier PA S&W en alliage cassaient car personne n’avait pensé que l’axe de l’arrêtoir de culasse étant en acier il usait inexorablement la carcasse en alliage. Les premiers Manurhin en 38/357 avaient la pastille de retenue du percuteur pille poile au diamètre des amorces ; je vous laisse deviner la suite : Bris de percuteur ou percuteur encloué en pagaille. Pour la bonne bouche chez Colt un magnifique Python au canon sans rayures… S&W une carcasse avec une paille superbe . Maintenant si vous allez chercher dans les armes anciennes disons avant 1950/60 vous pouvez trouver des trucs carrément dangereux par leurs conception la Sten par exemple fait dans des matériaux improbable cas d’une part des PA espagnols de la première guerre ou de certains fusils italien. Mais le plus souvent l’arme n’explose pas elle refuse de fonctionner ou le fait très mal .
  21. Sous le lit ? A part un journal ou un livre qui traîne je ne vois pas de bébé ou de fusil .Peut être qu’en cherchant bien vers la tête du lit l’on trouverais un double express en 9.3 *74r
  22. Juste pour plaisanter en tant qu’indécrottable civil je proteste et vous laisse avec votre fusil arme lisse et je prends ma carabine arme rayée ….
  23. Juste un outil si vous réfléchissez un instant. Leurs rôles Berkut vous les définira mieux que mois . Mais en gros ce sont des machines à tuer l’adversaire vous pouvez y voire de nos jours des engins de production de masse le fusil d’assaut avec un tireur moyen peut espérer toucher quelque chose à courte distance en saturant la zone de projectile. En suite vous avez les armes de bon tireurs qui vous permette de toucher entre 4 et 600 m à tous les coups . Puis les engins de haute précision même effet jusqu’à 1000 m . Et de nos jours des engins conçu pour ? j’avoue ignorer le rôle principal. Anti-matériel ou personnel en très gros calibre 12.7 et plus. Je serais tenté de penser anti personnel les américains ayant équipé des fusil anti-char de 14.2 soviétique de lunettes lors de la guerre de Corée ; d’un autre côté un char avec sa caméra thermique HS est bien moins performant .
  24. Tiens une monstruosité que je ne connaissait pas
  25. Vous parlez du tir en rafale avec du 7.62 je crois que c’est une vue de l’esprit à bras francs au-dessus de 3-4 cartouches . Et encore à courte distance j’ai jamais réussi à placer plus de 3-4 cartouches dans la cible du soldat debout à 300 m avec un FAL et Un SIG . Bon maintenant je suis d’accord avec vous sur la formation nos bisenounours de citadins ne valent pas tripette. Mais où allez vous les initier à la chasse ou rentrer de belles et bonnes balles de fourrages dans les grenier. Méfiez vous quand même à 17 ans j’avais un bout de papier qui me permettait de chasser légalement et mon arme était en 8*68 S une carabine à un coup basculante , souvenir de mon père ramené de vacances et Allemagne autant dire qu’avec ses 3 kg elle poussait un peu plus que l’anémique 49/56.
×
×
  • Create New...