Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

bubzy

Members
  • Posts

    4,031
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    15

Everything posted by bubzy

  1. Ne tente pas de te justifier de cette façon. Tu fais toujours (semblant ou exprès je ne sais pas) mine de ne pas vouloir comprendre ce que je dis, parce que ça t'évite toute remise en question. Et pire, tu continues de t'enfoncer en me collant des étiquettes de plus en plus ridicules. Tu fais comme beaucoup. Tu tentes de discréditer, c'est ta seule ligne de défense. Alors que tu n'as rien compris (pas au sujet, mais à ce que j'ai essayé de te dire). D'ailleurs j'ai jamais dit que l'allopathie c'était mal hein... Preuve supplémentaire s'il en fallait une, que mes propos ont été détournés. De toute façon ton comportement n'est pas digne d'un modérateur, et même de façon plus large n'est pas digne du tout. Rien ne justifie ta façon de faire, point. Par ailleurs, je n'ai pas envie de rejouer le match parce qu'on ne suis pas les mêmes règles du jeu. Et vu que je joue contre l'arbitre...
  2. ça n'intéressera certainement personne, mais j'ai besoin de le faire. ça sera un peu un message thérapeutique, car ça fait du bien je pense, de vider son sac. Il y a quelques mois en arrière, j'ai décidé de quitter le forum sur un coup de tête. Je me suis senti profondément humilié et insulté comme rarement je ne l'ai été. Et pourtant... J'ai le cuir dur pour avoir souvent eu à faire à certains, ici ou ailleurs. Je peux bien comprendre que parfois, on ne puisse se comprendre. Et qu'on s'entende sur un désaccord. Ce que je n'accepte pas, c'est quand, lorsque dans une discussion, on nous colle une étiquette et qu'on ne comprends ce que dis la personne qu'au travers du prisme d'une pensée un peu hative... Ici comme ailleurs, les discussions ont tendance à devenir binaire. On est dans un camp ou dans un autre, y'a pas de nuance de gris. Des claques, j'en ai reçu plein. Mais quand on en reçois de la part de personnes qu'on respecte et, sans les appeler ami, on a tissé une certaine forme de relation pendant des années, parfois ça fait mal. Et là, j'ose le dire, je suis blessé au point que ça m'arrive encore d'y repenser. Car pour moi, il n'y a pas de réelle différence entre des relations IRL ou virtuelles. Se sont de toute façon des relations avec des êtres humain au bout et quand l'occasion m'en est donnée, je franchis facilement la frontière de la rencontre. Que peut-on faire dans un forum ou la modération semble ne plus avoir les moyens de se modérer elle-même? Quand il n'y a plus d'empathie dans la discussion mais qu'on ne cherche plus qu'à imposer un point de vue, en allant même jusqu'à demander à quelqu'un de coller à une étiquette qu'il n'a pas ? Peut importe la discussion, peut importe la polémique, il convient toujours de rester courtois et respectueux. Et ça, ça.. ça passe pas : pas que toi et ce que tu as dit, là et après. Mais cet espèce de mouvement qui dit que puisque la majorité à dit que "X" alors il faut s'écraser. Bienvenue dans le monde de la pensée unique, de l'irrespect, de la violence verbale, du non respect des pensées d'autrui. En somme, la mort de tout ce qui fait la beauté d'un forum : l'échange. J'avais envie de finir avec un "allez tous vous faire mettre" comme un cri de douleur et de désespoir en renonçant à des milliers de messages échangés ici. C'est ma nature humaine, faut composer avec. Mais nous sommes tous humains après tout. J'ai renoncé à la violence, mais pas à la raison. C'est pourquoi je me suis tiré comme un malpropre. Mais bon sang... J'en ai vécu des choses ici... C'est un morceau de ma vie que je m'arrache à moi-même. Un peu excessif le bubzy ? Peut être. Mais comment expliquer que ça me trotte encore dans la tête cette histoire ? Peut être parce qu'ici j'ai appris à réfléchir, à affuter ma verve, approfondir mes connaissance, rencontrer des gens extraordinaires. Et puis de personnes qui ont des comportement qu'on pourrait qualifier de con. Personne n'est con dans le fond. C'est le comportement qui l'est. Le comportement est changeant, et on peut être con un jour, brillant le lendemain. (D'autres sont brillamment cons en permanence mais c'est une autre histoire) Et il suffit d'une discussion pour tout faire basculer. Je pense que jamais je n'arriverai à passer là dessus. A tous, bonne continuation. Et à un jour, peut-être... *Sac vidé. On verra si ça passe...
  3. Bon pour être clair sur la raison de mon départ. C'est pas que je ne suis pas d'accord avec vous. Ici des débats y'en a eu plein. Ça fait quand même quelques années que je suis là. Forcément il y a des fois où je serais en désaccord. Par contre. Mes propos ont été détournés. On s'oppose à des arguments que je n'ai pas donné, à des choses que je n'ai pas dites. Deux modérateurs, et pas des moindres, ont des propos que je trouve pas acceptables. Le premier, j'ai l'habitude de ses sorties, à la limite, je suis habitué. Le second, par contre, m'insulte, me traite de criminel et me rabaisse ouvertement. Qu'on soit d'accord ou pas avec mes propos, je suis resté dans la mesure. D'où mon appel à la modération. D'où mon dégoût D'où mon départ. Voilà c'est dit, arrêtez de dire des conneries sur mon compte.
  4. Non c'est pas trop facile. Quand on détourne systématiquement mes propos et que je me fais insulter par un admin, qu'un modérateur me sors des arguments biaisés au possible, t'as le pompon. Donc je me tire, terminé.
  5. y'a pas un modo pour intervenir là ? J'en ai plein le dos. Je peux ne pas avoir raison et je suis ouvert à la discussion. mais ça fait deux fois qu'on me trouve insultant. On peut se calmer ? Sinon, tu dis que c'est pas fixé par la CPAM, mais j'ai pas dit que c'était fixé par la CPAM. Et j'ai pas non plus dit que c'était pas fait de manière correcte, j'ai dit que c'était opaque. Dans le sens que ça devrait être transparent et public. C'est mon opinion, personne n'est obligé de la partager, en attendant qu'on arrête de me prêter des propos qui ne sont pas les miens, FLUTE !
  6. Bon j'ai fait du pain, ça m'a permis de me calmer un peu et de réfléchir. je me dis... Que quand l'opposition à laquelle on à a faire provient d'arguments qui volent pas très haut provenant d'une sphère dite "complotiste" farouchement antivax, ça lasse. ça doit tellement lassé que pour le coup quelqu'un qui pose de vraies questions, sans aucune malhonnêteté, mais qui ne va pas entièrement dans le sens général est violemment classé dans la première catégorie citée. J'en déduis par conséquent que la capacité de cette partie du forum à discuter, échanger des points de vues, opinions et information est fortement compromise. y compris toi mon ami @g4lly (oui je vais fortement insister sur toi parce que ta charge a été très violente, qui dit que je fais douter sur les vaccins. Oui j'ai relus, et j'avais pas relevé ce point. Alors si dire que les vaccins sont utiles mais ne sont pas totalement efficace ni contre l'emballement du système immunitaire et encore un peu moins sur la protection face à l'infection, et que par conséquent ils ne peuvent pas être une réponse centrale dans la gestion du Covid, et à certains égard, mal utilisé devenir même contre-productif, c'est faire douter, ça en reviendrait à dire la chose suivante: le vaccin protège efficacement du virus (infection et contre les formes de maladie grave), faites vous tous vacciner, demain tous nos problèmes sont réglés. Ce qui est, je pense, faux. Et je suis ouvert à la discussion.
  7. Non mais stop au bout d'un moment. J'ai jamais dit que les médecins sont à la botte des labos. C'est toi qui l'a écrit, et tu m'accuses de l'avoir dit. C'est ton interprétation. Pas ce que je pense Maintenant t'en fais ce que tu veux. mais arrête de m'emmerder avec ça. Et oui je vais changer de ton car je ne comprends pas du tout ce qu'il se passe ici.
  8. J'avoue que depuis quelque temps @g4lly, je te vois agir de façon trollesque. J'aurai préféré que tu écrives vraiment plutot que de sortir un "Et après on se demande pourquoi je peux plus encadrer les écolos..." Et.. C'est quoi le rapport avec les écolos ? Pour moi ça mérite un avertissement, modérateur ou pas. Alors maintenant ma réponse. Est-ce que le fait d'être pour le vaccin fait que je dois automatiquement accepter avec toute la stratégie gouvernementale sur la gestion de la crise, le passe sanitaire, les mensonges du gouvernement, et le fonctionnement de notre système de santé ? Peut on aller les yeux fermés se faire soigner à l'hopital et en même temps avoir un oeil critique sur la gestion du système de santé ? C'est criminel ? C'est comme si tu m'accusait de défiance envers les agriculteurs parce que je pense que la façon dont le système agroalimentaire est malsain et pour la planète et pour nous humains, en disant que c'est criminel car c'est comme si j'incitais les gens à ne plus manger ? Ce que tu es en train de dire là, c'est que tu interdit toute possibilité de critique de notre système. Donc je dois me faire vacciner, et fermer ma gueule ? Je dois être soit à 100% pro médecine ou à 100% contre ? Je ne comprends pas DU TOUT où tu veux en venir. Et je suis déçu. Parce que tu es méprisant, et je ne m'attendais pas à ça de toi. T'as juste rien compris à ce que j'ai écrit c'est pas possible autrement. Je n'ai JAMAIS dit que les médecins étaient à la solde des labos, point. Tout ton argumentaire part de là, c'est ce qu'on appelle la rhétorique de l'épouvantail. Je ne peux pas répondre d'une accusation pour un truc que j'ai pas dit. Et je ne suis responsable que de ce que je dis, pas de ce que tu interprète.
  9. Aller, la SUITE ! Vous l'attendiez pas ? Vous l'aurez quand même. Ce n'est pas parce que soigner rapporte plus que le vaccin ne rapporte pas... Ce que j'ai dit: ta réponse Alors la vidéo en question, je l'ai déjà vue en fait. Et elle est d'utilité publique j'ai envie de dire (eh oui, je te l'ai dit, je suis pas du tout antivaccin!) Mais tu n'as pas, je pense voulu entendre la nuance que j'ai mis dans mon texte. Je le mets en gras pour que tu relises bien. Je pense que les vaccines qui étaient obligatoires avant avaient une bonne raison de l'être. Je pense également que pour les vaccins qui ont été rendus obligatoire après, le bénéfice attendu est moindre que le coût pour la société. Je te rappelles des faits. Avant, 3 vaccins obligatoires, et 100% remboursés. Ensuite, 11 vaccins, mais pas entièrement remboursés. Surcoût à prendre en compte par les complémentaires santés. Tous les français avaient ils une complémentaire ? non. Que fait on ? On rend les complémentaires obligatoire. je déborde un peu du sujet, mais je ne comprends pas non plus le principe des complémentaires qui multiplient le coût global de la prise en charge de la santé en France. Dans le centre de santé dans lequel j'ai travaillé, et qui prenait en charge le tiers payant, c'est doubler le travail administratif du remboursement entre les mutuelles et la CPAM pour un bénéfice identique. Bon je digresse... Pour revenir aux vaccins. Les 8 qui ont été rajouté, encore une fois sans nier qu'il y a un avantage, je pense (et c'est ma liberté) que les presque 200 millions d'euro de surcout auraient un plus grand bénéfice par ailleurs. C'est comme quand on parle des cotisations sociales trop importantes, on focalise le débat sur les petites entreprises qui sont débordés de charges, simplement pour masquer le fait que les très grosses, celles qui font le game, jouent dans une autre catégorie et emmènent toutes les autres avec elles. Il y a beaucoup de petits acteurs indépendants et privés de la santé qui sont dans des domaines très concurrentiels. Mais je focalise sur les plus gros qui pompent une grosse part du gâteau que la CPAM leur reverse pour des bénéfices (pour nous) bien en dessous de ce que cela nous coûte au global. Et pourtant... T'es tu intéressé deux minutes à la controverse autour de l'ostéoporose ? J'ai bien peur qu'on doive ouvrir un nouveau sujet de conversation car ça risque de partir en complet hors sujet sinon. ce que j'ai dit: ta réponse je vois pas le lien entre la citation que tu as faite et ta réponse. mais bon. Moi je dirai que nous ne sommes pas d'accord. Je suis très ouvert à l'argumentation, et j'ai dansé moi-même sur beaucoup de sujets pour me faire des opinions (en vrac: 11 septembre, vaccination, nucléaire, changement climatique). Quand je dis que j'ai dansé, c'est que j'ai attentivement écouté les argumentaires de chacun, et que je me suis laissé entrainé par différentes conviction avant de me fixer. Et tu remarqueras que je ne donne aucune position sur aucun des sujets. Pourquoi ? Parce que je veux entendre de vrais arguments. Pas des opinions. Et là, malgré toi, tu t'es opposé à mon opinion, avec des opinions, pas avec des arguments. Du coup c'est stérile. Que peux on dire à ça ? Traiter les gens qui pensent pas comme toi de crétins finis ? Aucun respect pour la pensée de l'autre. Tu devrais chercher à comprendre au lieu de condamner. Ce que tu fais de façon péremptoire est indigne de la pensée humaine. Mais c'est commun, et surtout c'est pratique. ça permet de rester bien campé dans ses positions sans chercher à aller plus loin. Oui, certains délires des antivax vont loin. T'es tu simplement demandé pourquoi ? Est-ce que TOUT ce qu'ils disent est délirant ? Je pense que tu es l'exact opposé de ceux contre qui tu te positionne. La crétinerie te guette, fait gaffe. Ce que j'ai dit: ta réponse: Ben non. Ou alors tu prends les chiffres qui t'arrangent ce qui revient à mentir. Il ne t'auras pas échappé, certainement, que c'est le variant delta qui est prédominant en france (98% des nouvelles contamination testées), et que c'est également le Pfizer qui est le vaccin le plus distribué. Pour les plus de 55 ans, donc la population la plus à risque, c'est Astrazeneca qui est le plus distribué. Et devine quoi ? son efficacité contre les formes graves tombe à 65% (ce qui est déjà mieux que rien !). Donc quand le ministre dit que le vaccin protège contre les contamination, c'est faux. Israel et le royaume unis lui donnent torD (j'adore me faire attraper par la patrouille), puisqu'ils ont reconfinés et reviennent même en arrière. La stratégie du passe sanitaire peut être contre productive, car cela revient à considérer une personne vaccinée comme non infectieuse (ce qui est faux), et permet du coup de propager la maladie. Dans ma pensée, la vaccination est un outil, mais n'est pas LE SEUL moyen. Bha tous les anti-antivax sont des cons ? Oui moi aussi je peux faire aussi débile en terme de jugement de son prochain. Oui oui. C'est clair. Tu es LE sachant, les autres sont des débiles, pas de temps à perdre avec ça. J'ai compris. C'est la raison d'ailleurs qui faisait que j'avais peu envie de te répondre hein... ce que j'ai dit: ce que tu as cité: ta réponse Tu te permets des choses qui, dans un débat ne devraient pas avoir lieu. Si tu tiens absolument à avoir raison, va débattre avec ton animal de compagnie hein... Le taux de mortalité du virus est très bas, c'est un fait. la probabilité qu'un virus de type zoonose avec une bien plus grande dangerosité pointe le bout de son nez est élevé. j'espère de tout mon cœur que les leçons tirés de la gestion du Covid seront apprises. Notre système de santé est déjà en tension, même sans parler de COVID. La grippe le submerge déjà certains hivers. Et sans parler des maladies infectieuses, il y a bien des domaines en sous dotation, tant en terme d'effectifs que de moyens. Alors tu peux dire que c'est stupide, mais pour moi ça revient à balayer du revers de la main un fait qui ne t'arrange pas, pour une raison que j'ignore. J'ai dit: Et je parlais du nombre de lits d'hopitaux hein... pas du fait de la gestion du Covid. à date de décision équivalente, on aurait pu beaucoup mieux gérer les flux dans les hopitaux, et éventuellement ne pas créer de dégâts collatéraux (ralentissement dans la prise en charge d'autres parcours de soin) Quand je dis que tu détournes mon propos... ce que j'ai dit: ce que tu as cité: ta réponse: Si, si... C'est admis. La protection qu'offre les différents vaccins contre l'infection de tous les variants du Covid ne permet pas d'envisager une réponse centrée uniquement autour de la protection vaccinale. C'est ce que j'ai dit. Mais comme je le montre, en extrayant juste un bout de mon propos, tu en détourne le sens. Et c'est malheureux parce qu'à dessein ou non, c'est malhonnête. Pour terminer, je pense qu'il y a plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous opposent. Mais tu es condescendant, et insultant. J'ai vraiment pas envie de perdre du temps à débattre avec toi mais tu m'y forces avec des arguments qui forcent au dénigrement. Tu vois, je peux répondre et étayer. mais c'est la dernière fois. Car je considère que ton état d'esprit n'est pas disposé à discuter.
  10. bon ben tu m'y force Non non. Tu détournes complètement mes propos. Tu veux que je te le prouves ? Soit. *craque ses doigts "c'est partiii". Ce qu'il y a de pénible dans le forum c'est qu'on ne voit pas ce que tu cites. Tu peux citer ma phrase stp ? Oui mais comme je parle pas de ça...
  11. Tu vois ? Encore un détournement de propos. J'ai dit ça moi ? Des médecins à la solde des labos ? Non. C'est ce que tu as interprété. Pourtant c'est un fait. Que ce soit pour leur formation ou durant leur vie professionnelle, les laboratoires dépensent des sommes folles pour s'assurer que les médecins prescrivent bien leurs produits. https://www.liberation.fr/societe/2015/03/17/la-transparence-des-liens-entre-medecins-et-laboratoires-presque-totale_1222356/ Que ça te plaise ou non, les professionnels de santé autant que les politiques sont influencés. Tu penses que les centaines de millions d'euros versé sont sans influence ? Libre à toi de penser ce que tu veux. Tu ne penses pas que si tous les être humains qui travaillent dans la santé étaient parfaitement intègres et imperméable aux cadeaux, ça ne ferait pas un peu longtemps que des entreprises privées arrêteraient de les arroser ? J'ai travaillé dans un centre de soin. Je peux t'assurer que rien que par paresse intellectuelle, et parce que la santé est un domaine très vaste, les médecins prennent pour argent comptant ce qu'on leur raconte. Et c'est ainsi qu'on se retrouve à vendre du médiator parce que ça fait maigrir, parce que les vrp l'ont vendu textuellement comme ça. Ça c'est passé à grande échelle et ça a fait scandale. Mais ce n'était pas le scandale qui révèle une pratique deviante à la marge... C'est un scandale qui dévoile le fonctionnement des relations labo/médecin. La partie émergée de l'iceberg.
  12. Je considère de mon côté l'exact opposé. Et je trouve ton contre argumentaire tellement hors sol que je me dis que t'apporter les preuves de ce que je dis ça va prendre trop de temps dans un débat fermé dans lequel ma position n'est pas écoutée. Sinon: je ne suis pas anti vaccin. Je suis vacciné moi même. Y compris contre la Covid. Mais Y'a des raccourcis que j'ai marre d'entendre.
  13. ?? Quand je vois le détournement systématique de mes propos, voir ceux qui me prennent carrément pour un antivaxx car ils ont carrément oublié qu'une autre position est possible et ne me lise que sous ce prisme là, quitte à dire de grosses conneries, moi je dis que j'arrête. un débat sain et serein ne semble pas possible. moi je dis que quand on prend le temps d'exprimer son propos et que l'autre en face fait ou semblant de ne pas comprendre ou fait preuve de mauvaise fois, moi je dit : merde. Voilà... Voilà le propos. Soit faut être 100%, soit on est 100% débiles. J'aurais tenté. J'ai déjà tout dit, maintenant soit vous écoutez ce que j'ai à dire, soit vous interprétez ce que vous voulez.
  14. Pas que des vaccins d'ailleurs. De l'ensemble de la médecine allopathique. Tous. Le problème est systémique. Il n'échappe à personne que la santé est un domaine qui génère le plus de chiffre d'affaire et une des meilleure rentabilité. Si on regarde uniquement en France, le prix des médicaments est fixé de manière opaque, alors que c'est la CPAM (c'est à dire nous, qui cotisons) qui en fixe les conditions de remboursement. les entreprises ont un rapport avec la rentabilité bien plus aliénant qu'avec le fait de la santé publique. Pour eux, la santé publique est un moyen, et non une finalité. La finalité, c'est le résultat financier. Dans ces conditions, les scandales et les choix immoraux se suivent et se ressemblent. Quand il s'agit de mettre des chercheurs à la porte, de baisser le niveau de R&D, de choisir dans quel domaine la R&D se fixera, dans des objectifs de rentabilité toujours. Des milliers de médicaments sont en circulation, et la MAJORITE d'entre eux ont un effet douteux, voir nul. Quand j'ai fait vacciner mon fils en 2011, 3 vaccins étaient obligatoires. Pourtant, la dose des 3 vaccins, qui coutaient quelques années auparavant une quinzaine d'euros, n'était plus disponible, plus fabriquée. A la place, il y avait l'hexavalent. un laboratoire a réussi à verrouiller la chose et à imposer, sans que cela ne soit obligatoire, les enfants à se faire vacciner contre d'autres maladies. Tout en ne niant pas le bénéfice potentiel d'une vaccination étendu, voici ce qui me gène. La manœuvre avait pour objectif de fortement améliorer le CA, pour un bénéfice de santé public largement contesté, et cela sur le dos des comptes de la sécurité sociale. Il y a eu des tentatives de lanceurs d'alertes, et il y a même une vidéo qui traine qui montre, sous couvert de santé publique, la véritable manœuvre du labo GSK. Devant la grogne, qu'on fait les pouvoirs publics ? Ont-ils imposé au labo de remettre en circulation le DTP ? Les ont ils condamné pour de mauvaises pratiques commerciales ? non. Ils ont.. rendu tous les vaccins obligatoire. Hop, affaire étouffée, l'entreprise est justifiée, le prix des vaccins a continué à augmenter. Dans le même temps, des hopitaux de proximité ferment, on embauche moins de personnels de santé, on ferme des lits d'hôpitaux. il est où l'impératif de santé publique ? je reste persuadé que si on renationalise toutes les entreprises du domaine de la santé qui profitent d'un quasi-monopole (à ce niveau là, la règle du marché ne s'applique plus depuis longtemps on est d'accord ? C'est à dire concurrence libre et non faussée permettant l'émergence de solutions plus concurrentielles, plus de recherche, des coûts moindre), un gros paquet de milliards pourra être redirigé vers ce pourquoi il est fait originellement: la santé. Voilà que les conditions à de multiples scandales se sont installées et ne sont pas prêts de s'arrêter. Pour un scandale qui fait la une des médias, combien sont passés sous silence quand on voit la puissance financière et médiatique des labos ? Combien ne disent rien ou sont mis sous silence ? La formation de notre personnels de santé aujourd'hui est en grande partie financée par les labos pharmaceutiques. nos médecins sont ensuite sous perfusion permanente des savoirs provenant de ces labos qui leurs fournissent des solutions sur mesure à des problèmes qui, parfois, n'existent même pas (exemple de l'ostéoporose). je suis méfiant de la santé aujourd'hui non parce que je suis anti-science, mais parce que la science a été détournée au profit de ceux qui ont l'argent. Quand la COVID 19 est arrivée, c'est l'appat du gain qui a fortement motivé à la création d'un vaccin. Dans cette condition, santé publique, conrrurence et affaires se conjuguent bien. malgré tout, la méfiance reste et demeure. la plupart des rapports et études restent financés par ceux qui fournissent les solutions. Sans aller jusque dans les théories de complot les plus extrêmes, le doute n'est pas seulement légitime, il est obligatoire sans quoi je dirait que faire aveuglement confiance dans de telles conditions est un signe d'aveuglement, et l'argument qui tend à faire passer les antivaxx pour de gros débiles se retourne contre ceux qui portent les accusations. Oui, les arguments des antivaxx parfois ne volent pas haut. Mais leur méfiance de départ est légitime. Je reste persuadé qu'ils sont perdu car ils ne sont tout simplement pas capable d'exprimer leurs doutes dans un monde où la science, les médias et la santé en général sont séquestré par ceux qui ont l'argent, et donc le pouvoir. C'est donc là aussi un terreaux fertile aux plus grosses aberrations de jugement. Mais je respecte les doutes de départ. Il ne faut pas oublier que notre premier ministre, représentant du gouvernement, a MENTI, ou alors a fait preuve d'une incroyable incompétence lorsqu'il a affirmé, à plusieurs reprises, que le vaccin protégeait contre une infection à la COVID. De quoi encore plus alimenter les doutes de ceux qui sont contre et qui n'ont pas tout le temps tord. A quand arrêtera-t-on les positions binaires avec d'un côté les pro vaccins (pro science, pro ordre établi, pour la santé publique, altruiste, intelligent, instruit, beau gosse...) et de l'autre les antivaxx (idiots, peu éduqué (je l'ai lu ici même, dans la même page hein...), pauvres, complotistes, platistes, etc.) A quand des débats qui se posent les véritables questions et qui creusent ? Quand on sait que notre système de soin a été débordé par un virus qui n'est pas si méchant que ça il faut l'avouer, par rapport aux pandémies auxquelles on pourrait s'attendre, ça fait peur. Au lieu de filer des milliards aux labos et autres systèmes de soin privés (tout ce qui est privé n'est pas mauvais, me faites pas dire ce que je n'ai pas dit), on le mettrai là où c'est vraiment utile, on aurait pu éviter ça: Oui, on y a accès. Peut être pas à tout, mais il est admis que les vaccins n'offrent pas une protection suffisante contre la propagation du virus. C'est un outil, comme tout le reste. Et cet outil n'est pas suffisamment efficace pour être considéré seul. Trouve moi un médecin qui me prouvera l'inverse. oui, je suis d'accord On est d'accord que le vaccin seul n'aurait fait qu'atténuer ce fait, pas le régler ? Mais c'est pas ce que j'ai dit. Effectivement. Pour moi, le vaccin, c'est un marteau. Et quand on a un marteau, tout ressemble à un clou.
  15. Argument d'autorité pas recevable en l'état. Je pourrais te dire que ton pharmacien et ton biologiste n'étant pas épidémiologistes, ça sort de leur domaine de compétences également. On peut aller loin comme ça. J'ai aussi dans mon entourage des personnes dans le domaine de la santé, je pourrais y faire appel, mais non. Je vais me contenter des études sorties qui te donnent le taux d'efficacité du vaccin et qui te démontrent que le vaccin n'empêche pas la propagation du virus.
  16. Une fois pour toutes, le vaccin n'offre qu'une protection partielle contre une sur-reaction de ton système immunitaire face à cette maladie. Le vaccin limite (et c'est discutable) mais n'arrête pas la propagation du virus. Le passe sanitaire impose une vaccination pour la réouverture des lieux publics, et on a même pu entendre ici ou là que dans certains lieux, on pourrait tomber le masque. Mais voilà. Les vaccinés avec passe sanitaire deviennent ceux qui propagent la maladie. Faut pas être contre les anti-vax, souvent en ressortant les arguments "à la con" des plus extrêmes d'entre eux pour en faire un amalgame et une cible de choix. Niveau communication du gouvernement, c'est parfait. C'est comme les migrants dans les médias(clin d'oeil perso mais rien a voir avec ta situation) tout est leur faute: les vols, les viols, le travail qu'ils nous piquent. Alors on accepte de les déshumaniser, de les faire passer pour des cons. Cible facile. Pourtant, il y a de véritables raisons de se méfier de notre santé aujourd'hui, et des vaccin qu'on nous oblige à prendre. Et ces raisons là, on ne les entends JAMAIS. Et j'insiste bien là dessus. Jamais. Me concernant je suis vacciné mais je suis contre la vaccination obligatoire dans ce contexte.
  17. On galerait à les maintenir en vol, suis pas sûr que c'était une bonne idée. Et puis il y a quelques années, on avait encore les trakers et les pelicans étaient tout neuf. Moins d'incendies aussi. Bref, la question se posait moins. La sécurité civile fait partie des missions régaliennes de l'état. Et parfois, les autres services de l'État lui prêtent main forte. L'armée a déjà aidé lors de multiples catastrophes naturelles. Ça fait indirectement partie de ses missions. Alors si elle peut balancer quelques litres d'eau en support, pourquoi pas...
  18. Oui c'est cher, mais on en a déjà. Ça peut aussi faire parti des missions régaliennes de l'état, en complément. Pas un moyen dédié
  19. Il y a négociation tous les ans sur les prix de production uniquement. Donc déjà, quand un fms est annoncé, ce coût de production est déjà une estimation en soit, et ce n'est pas un coup fixe, car par définition le coup de la précédente lrip est fixé, pas celui des suivantes. Ensuite, il y a toute la partie "services" et fournitures annexes qui est à négocier entre le client et les différentes entreprises. Le FMS que nous voyons passer ne fait qu'une estimation des coûts et le dit ouvertement, c'est bien qu'il y a une raison. En plus tu le dis toi même, le retrofit est à la charge du client, et ça... C'est pas rien.
  20. Un A400m c'est pas idiot. Rapport à un liner c'est prévu pour faire du suivi de terrain, ça encaissé des G et ça peut voler relativement doucement. Ça serait moins "mal" adapté qu'un liner en tout cas. Pour la France bien entendu.
  21. Ta vente en FMS n'inclue pas tout. Et il y a une incohérence dans ton argumentaire qui révèle le problème. Le prix du F-35 étant négocié tous les ans dans le cadre de chaque lrip, comment la loi peut elle s'engager sur un prix d'un avion qui sera produit au mieux à partir de dans 3 ans ? Elle est là l'estimation. Je ne suis pas sûr que les chiffres qu'on trouve sur les FMS, surtout concernant un avion en développement dont les coups sont fluctuants, soient justes. Et puis si tu prends la Suisse par exemple, tu trouves le terme dans le premier paragraphe du texte du FMS ( sur tous d'ailleurs) Voilà. Alors quand la "loi" te dis que c'est une estimation, t'en fait quoi toi ? Selon moi le FMS n'engage à rien les USA. C'est un document qui permet une discussion interne au gouvernement US. Les véritables prix sont dans la proposition qui est faire au client et qui n'est pas connu. Faudrait sous-traiter aux Canadiens. Leurs decos sont magnifiques.
  22. Ça me fait un peu flipper toutes ces solutions de startups qui n'ont aucune expérience aéronautique se lancer dans des programmes d'avion... Si ça ne tenais qu'à moi je dirai que c'est juste de la com. Quand aux avions qui ne sont pas "agiles" comme le beriev ou les dash, ils ont leur utilité, mais ne peuvent remplacer les pelicans qui ont un rôle très spécifiques dans un contexte spécifique. Deux outils pour deux situations différentes. J'avais lu quelque part un rapport peu flatteur des équipes de la sécurité civile sur le Be200 mais je n'arrive pas à remettre la main dessus. Quelq'un l'aurait il ?
  23. Je découvre ce sujet. Maintenant qu'on a plus les trakers, que les Canadairs sont, il faut le dire, peu nombreux, avec un accroissement facilement prévisible du risque d'incendie en France mais aussi en Europe, quelles sont les options ? Le CL415 n'est plus produit, et le Be-200 qui avait été évalué par les équipes française n'a pas donné satisfaction et c'est un euphémisme. Il ne va pas falloir attendre 10 ans avant d'augmenter cette flotte d'avion ne serait-ce que pour suivre le rythme croissant d'incendies. Et on ne parle pas encore du remplacement mais il faut l'envisager.
×
×
  • Create New...