Recommended Posts

J'avais loupé ce phénomène de "begpackers" : (l'extension moins présentable de Pékin Express)
où des touristes occidentaux débarquent en Asie, et financent la suite du voyage ... en mendiant, ou en faisant les poubelles, (ou via cagnotte en ligne) etc.
Cela n'a aucun rapport avec les visas travail/vacance.

L'Indonésie et la Thaïlande exigent désormais des garantie de revenu/fortune pour les touristes, et font rapatrier ces visiteurs indésirables via leurs ambassades.

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2019/07/10/l-indonesie-et-la-thailande-ne-veulent-plus-des-begpackers_5487825_4832693.html

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/04/12/le-begpacker-dernier-ne-du-tourisme-sans-gene_5110289_4832693.html

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, rogue0 a dit :

J'avais loupé ce phénomène de "begpackers" : (l'extension moins présentable de Pékin Express)
où des touristes occidentaux débarquent en Asie, et financent la suite du voyage ... en mendiant, ou en faisant les poubelles, (ou via cagnotte en ligne) etc.
Cela n'a aucun rapport avec les visas travail/vacance.

L'Indonésie et la Thaïlande exigent désormais des garantie de revenu/fortune pour les touristes, et font rapatrier ces visiteurs indésirables via leurs ambassades.

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2019/07/10/l-indonesie-et-la-thailande-ne-veulent-plus-des-begpackers_5487825_4832693.html

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/04/12/le-begpacker-dernier-ne-du-tourisme-sans-gene_5110289_4832693.html

C'est quand même Bouddha qui a donné l'exemple dans ce domaine !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que Bouddha délivrait des enseignements de qualité en échange. Là, on a affaire à des bobos en claquettes qui jouent mal de la musique et qui errent sans plan préconçu dans des pays peu habitués à la chose. Un peu comme si tu demandais à un Singapourien d'improviser une mazurka en dix secondes sur la place Rouge.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Ciders a dit :

Sauf que Bouddha délivrait des enseignements de qualité en échange.

En général le moine bouddhiste prend juste le riz qu'on lui donne sans enseigner (pour recevoir un enseignement, il faut montrer patte blanche à l'entrée du temple et c'est très compliqué de pouvoir y entrer), et cela permet au simple citoyen donneur de riz d'accumuler du karma en échange. À noter que les femmes, pour éviter tout contact doivent poser ce qu'elles donnent et ne pas donner directement de la main à la main. A fortiori on n'imagine pas qu'une femme adresse la parole à un moine. Traditionnellement le gros de la population étaient des agriculteurs illettrés, donc ils pouvaient faire des dons, mais les subtilités des sutras bouddhiques leur échappaient.

D'autre part, le phénomène n'est pas forcément très récent puisque le "Hippie Trail" existe depuis les années 1960 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippie_trail

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Wallaby a dit :

D'autre part, le phénomène n'est pas forcément très récent puisque le "Hippie Trail" existe depuis les années 1960 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippie_trail

Oui mais c'est une question de nombre quand j'ai été en Inde il y a plus de 15 ans maintenant il y avais déjà toute une politique de méfiance vis à vis des touristes tirant trop vers le hippie. Je suis pas du tout surpris que ça se répande dans le reste de l'Asie du Sud-Est.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/indonesie-comment-un-pays-peut-il-changer-de-capitale (28 août 2019)

L'Indonésie envisage de déplacer sa capitale, Jakarta, sur une autre île de l'archipel, celle de Bornéo.

https://www.theguardian.com/world/2019/aug/27/why-is-indonesia-moving-its-capital-city-everything-you-need-to-know (27 août 2019)

Mais on craint que le plan et l'augmentation du nombre de personnes vivant sur l'île n'aient de graves répercussions sur l'environnement, y compris sur l'habitat de la forêt tropicale.

Les écologistes ont dit que la relocalisation doit être gérée avec soin, sinon elle aura pour effet de laisser une zone écologiquement endommagée pour en créer une autre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le ministre de la sécurité indonésienne, un homme de 72 ans, poignardé par un intégriste :

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/10/indonesie-le-ministre-a-la-securite-blesse-dans-une-attaque-au-couteau_6014971_3210.html

Le ministre n'est pas un tendre et a du accumulé de la rancune il est vrai :

S’abonner

INTERNATIONAL

INDONÉSIE

Indonésie : le ministre à la sécurité blessé dans une attaque au couteau

L’homme suspecté de l’attaque a été « exposé au radicalisme de l’Etat islamique », a précisé le porte-parole de la police sans plus de détail.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 12h05, mis à jour à 12h07

Temps deLecture 1 min.

Partager sur Facebook

Envoyer par e-mail

Partager sur Whatsapp

Plus d’options

L’armée indonésienne transporte Wiranto dans un hélicoptère pour l’évacuer de Pandeglang, le 10 octobre 2019. SAMMY / AFP

Le ministre à la sécurité indonésien, Wiranto, un poids lourd du gouvernement, souffre de « deux profondes blessures » après avoir été attaqué par un homme suspecté de radicalisation islamiste, jeudi 10 octobre, dans l’ouest de l’île de Java, ont annoncé les autorités. L’homme de 72 ans a été attaqué avec un couteau alors qu’il parlait avec le public en sortant d’une université à Pandeglang sur l’île de Java, et s’apprêtait à reprendre sa voiture. Il a été transféré dans un hôpital de Djakarta par hélicoptère.

« Quelqu’un l’a approché et l’a attaqué. M. Wiranto et le chef local de la police ont été blessés », a déclaré Dedi Prasetyo, le porte-parole de la police, précisant qu’un homme de 31 ans et une femme de 21 ans avaient été arrêtés. L’homme suspecté de l’attaque a été « exposé au radicalisme de l’Etat islamique », a ajouté le porte-parole. Aucun détail n’a été fourni par la police sur leur possible appartenance à un groupe radicalisé local.

Wiranto, ancien commandant en chef de l’armée, a commencé sa carrière militaire sous la dictature de Suharto (1968-1998) et est devenu une figure omniprésente dans la politique indonésienne enchaînant plusieurs portefeuilles ministériels-clés.

Candidat malheureux à deux reprises à l’élection présidentielle, il est accusé par les organisations de défense des droits de l’homme de crimes contre l’humanité dans les massacres qui ont suivi le référendum d’indépendance du Timor oriental en 1999, mais n’a jamais été jugé 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,695
    Total Topics
    1,245,008
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries