Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FRANCE : 5° puissance économique?


SPARTAN
 Share

Recommended Posts

A leur décharge il faut reconnaitre que la situation macroéconomique n'incite pas à investir. Les espérances de profit baissent par manque de demande. Je pense que c'est plus important que le profit  tout court, ce qui incite le plus à investir c'est le fric à se faire pas le fric qu'on s'est fait.

En rêvant un peu, si le patronat se concertait pour investir (puisqu'ils ont des syndicats), et que ceux qui en sont capables soient assez nombreux pour atteindre une masse critique, ils pourraient modifier l'avenir. Les investissements devenant rentables parce qu'effectuées en même temps ils provoquent une relance. La force du collectif... :oops:

Il est évident que toute sortie de crise ne peut se faire que par un retour aux investissements. En revanche, le déclenchement du retour aux investissements ne se fait pas par des histoires de déclaration, de concertations. Tout cela c'est du pipeau. Les entrepreneurs sont juste à l'observation d'indicateurs d'environnement économiques. Si ceux-ci s'améliorent alors les projets sont lancés en commençant par les plus rentables vers les moins rentables. Si l'environnement se dégrade alors les projets sont mis en sommeil.

Précision, la demande ne peut être le premier des signaux pour motiver l'investissement. En effet, le propre de l'entrepreneuriat est la prise de risque. La simplification administrative a autrement plus d'effet que toute relance de la demande.

Link to comment
Share on other sites

Il est évident que toute sortie de crise ne peut se faire que par un retour aux investissements. En revanche, le déclenchement du retour aux investissements ne se fait pas par des histoires de déclaration, de concertations. Tout cela c'est du pipeau. Les entrepreneurs sont juste à l'observation d'indicateurs d'environnement économiques.

 

J'ai écris en "rêvant un peu". Je sais que l'individualisme prends toujours le dessus dans nos contrées. C'est un pur exercice intellectuel. Les indicateurs économiques sont justement le résultat de l'addition des actions individuelles et ne tombent pas du ciel. 

Dans les pays asiatiques on trouve plus de modération dans les prises de profits, et pas seulement dans les salaires, et plus de mise en réserve ou d'investissement, leur sens collectif (patriotisme ou attachement à l'entreprise plus qu'a leur portefeuille) étant plus développé.

Edited by MontGros
Link to comment
Share on other sites

L'individualisme n'a rien à voir ici. Si les entreprises n'investissent pas c'est qu'il y a des raisons. Sinon, elles le ferait car l'investissement se fait quand on a une perspective de profit avec un risque acceptable. Je ne connais personne qui refuserait d'augmenter ses revenus s'il en a l'occasion.

Pourquoi tout de suite parler de l'Asie ? Les problèmes français trouvent leurs causes en France.

Quels sont les taux d'imposition en Asie ? De quelle entreprise comparable aux françaises parles-tu ? Quelle est leur législation du travail ? Quelle est leur structure fiscale ? Comment sont prises en compte les dépenses sociales ? Peut-on seulement dire l'Asie ou doit-on citer certains pays tellement leur situation est diverse ? Peut-on inclure des pays autoritaires et/ou de forte corruption (Chine, Inde...).

Link to comment
Share on other sites

Pour faire une métaphore avec une échappée de coureurs cyclistes.

L’intérêt individuel de chaque coureur est de ne pas être devant car le coureur à l'avant ne profite pas de la trainée aérodynamique qui "aspire" le coureur qui est derrière. Tout le monde préférant être le petit malin qui n'a pas pris de relai et ayant economisé ses efforts fume tout le monde dans la dernière ligne droite. 8)

Or si personne ne veut prendre le relai du gars à l'avant l’échappée va ralentir et tout le monde sera repris par le peloton. Ils doivent s'entendre pour que chaque coureur prenne un relai, c'est à dire sacrifier son intérêt individuel à court terme.

Link to comment
Share on other sites

Non. Il n'y a pas d'intérêt collectif car chaque industriel à ses problématiques propres.

Ils ne produisent pas les même biens. Ils ne sont pas sur les même marchés. L'introduction d'un nouveau produit est toujours un risque. Personne n'arrive à prévoir l'avenir d'un investissement sinon il n'y aurait jamais d'entreprise en difficulté.

S'il y avait un intérêt collectif de synchronisation, alors le dirigisme serait efficace ce qui est le contraire.

Si tous les industriels s'accordaient pour tous lancer des investissements alors il y aurait une hausse des faillites car leur produits ne seraient pas assuré de trouver une demande et avec l'endettement ce serait une catastrophe.

Ce qui compte reste l'environnement. Sans baisse d'impôt, de contrainte en tout genre, tu ne relances rien. Et c'est ce qui se passe actuellement, l'économie étouffe progressivement.

Pour faire simple, les entreprises ne forment pas un peloton de cyclistes. Elles cherchent des opportunités et ont intérêt à saisire chacune pour être loin devant les autres. Si l'une se développe, cela ne signifie pas que d'autres le puisse ou pas.

Edited by Serge
Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Trés bon reportage sur M6 hier soir "Capital" le gaspillage de milliards massif de l'etat 

 

Superbe complexité des primes. .attribution de rémunération fictive: voyage payé sur air France pour les Dom tom, Congé rallongé de 30 jours et prime de vie chère... Autoroutes inutiles, gare déserte, emploi à vie. ..attribution douteuse de marché stade non fonctionnel. .. ... 

 

Les 5 millions de fonctionnaires!

De quoi hurler ! Surtout quand cazeuneuve vient de dire que les " fonctionnaire en ont fait assez" alors qu'il etait present dans l'emission Capital 

En Allemagne il y a 50 fonctionnaires/ 1000 habitants mais 90/ fonctionnaires /1000 habitants en France 

Les Anglais qui sont loin d'avoir le meilleurs modèle eux ont eu le courage de supprimer un demi millions de fonctionnaires !

 

Pendant ce temps là en France on a plus de 1200 agences d'etat qui coutent 50 milliards dont une bonne partie couteuse et inutile

 

Et apres on va lachement purger les armées car s'est tellement plus facile  =(

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@stalker

 

c'est pas aussi simple et les chiffres et comparatif, on leur fait dire ce qu on veut. Oui il y a du gachis, mais il faut bien se souvenir que nos services (ecole, transport, santé etc) en France, sont gerés par l Etat, et BIEN gerés, quoi qu on en dise. Et qu ils ne sont PAS privatisés, comme en UK etc. Ou c'est la catastrophe, crois moi (7 ans a londres).

 

Certes c'est dur de comprendre les avantages sociaux acquis, les gachis, les postes inutiles, le copinage parfois, mais il faut qd meme reconnaitre que ca marche en france, et que mettre ces gens au chomage, ca ne ferait pas grand chose a l'economie. 

 

Si cela peut t'inspirer, sache que l etat fait de grands efforts de modernisation, de productivisme, et que les departs etc ne sont pas remplacés. 

 

Bref, un peu de courage, c'est pas trop ces fonctionnaires, mais ne nous trompons pas de debat et n'en faisont pas des betes noires d'un capitalisme et revolte sociale primaire. 

Link to comment
Share on other sites

Les entrepreneurs sont juste à l'observation d'indicateurs d'environnement économiques. 

 

Une dévaluation/dépréciation par exemple.

 

En Allemagne il y a 50 fonctionnaires/ 1000 habitants mais 90/ fonctionnaires /1000 habitants en France  

 

Tout nos politiciens sont issus de ce sérail, ils placent leurs femmes/maîtresses/amis de promos/progéniture médiocre, n'espère pas une seconde qu'ils vont vraiment dégraisser le mammouth. Autre problème psychologique réduire la taille de l'état c'est accepter de réduire leur propre pouvoir, et ça c'est extrêmement difficile. 

Link to comment
Share on other sites

Il est vrai que les anglais sont aller un peu loin quand meme 

 

Je ne parle pas de supprimer des professeurs,policiers ou des aides soignante ... 

Mais de degraisser massivement dans des agences inutile ( dieux s'est qu'il y en a ) mettre un terme à l'emploi à vie qui empeche justement de reduire des postes , supprimer des primes trop nombreuse et pour certaine qui date de l'antiquité 

Edited by Stalker
Link to comment
Share on other sites

Pendant ce temps là, on discute du sexe des anges en France et on fait pression sur l'UE pour s'assurer que nos concitoyens choisirons bien la bonne façon de manger les oeufs à la coque. Une bonne nouvelle, on échappe peu aux autodafés.

 

Plus sérieusement la Cours des Comptes viens de rendre un rapport au vitriol critiquant de nombreuses dépenses de l'état. Ce rapport sera évidemment enterré comme les précédents, rassurez vous, nos enfants seront ruinés et chômeurs, mais ne mangeront planterons pas d'OGM et ne se baladeront à poils qu'en raison de leur extrême pauvreté. 

Link to comment
Share on other sites

Je ne parle pas de supprimer des professeurs,policiers ou des aides soignante ...

Oooooops pourtant c'est le gros des troupes ... m'enfin

Mais de degraisser massivement dans des agences inutile ( dieux s'est qu'il y en a )

Tu nous fait une liste des "inutiles" avec le nombre d'emploi associé?

mettre un terme à l'emploi à vie qui empeche justement de reduire des postes

C'est archi-faux. On réduit très bien les postes par non renouvellement des départ en retraite et des départs il y en a des wagons entiers.

supprimer des primes trop nombreuse et pour certaine qui date de l'antiquité

Tu proposes donc de baisser les salaires? je sens que ca va plaire, alors que le précédent gouvernement expliquait justement le contraire, avec le slogan "moins de fonctionnaire mais mieux payé" ca permettait d'éviter qu'il gueule a chaque non renouvellement de poste et donc surcharge de travail.

Résultat, plus personne ne s'occupe de rien. Plus d'inspection du travail, plus de DDAS - en meme temps pour savoir que les riviere sont polluée que l'eau potable est pleine de nitrate, et qu'on bouffe de la merde c'est pas indispensable -, plus de douane - la le gouvernement commence a s'inquieter parce que douane égale gross recette et qu'a force de laisser couler les recettes rentre plus du tout -, plus de DGCCRF ... les opérateurs de service public genre MeteoFrance et l'IGN doivent être quasi auto suffisant financièrement - un comble d'avoir un soit disant service universel, mais non finacé :lol: et ca retombe sur les autres SP qui n'ont plus les ressources abandonnés par l'IGN -, et donc ne rende meme plus le service public etc.

Link to comment
Share on other sites

De toutes façons on n'a plus le choix, il faut s'attaquer aux dépenses. Sinon les marchés (nos créanciers en somme) nous sanctionneront sur notre dette par une hausse insupportable de nos taux d'intérêts. Le mieux serait d'anticiper en appliquant vraiment et pas seulement en paroles le pacte de responsabilité. 50 à 60 milliards d'économies à trouver en quelques années pour alléger le coût du travail, les charges des entreprises mais aussi réformer le droit du travail etc. Faut le faire.

Edited by Jojo67
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Tu nous fait une liste des "inutiles" avec le nombre d'emploi associé?

 

On liquide ou restructure les nano municipalités (on regroupe au niveau du canton), département (inutile), Hadopi, ANPE (et oui,), tout les organismes censés rendre service mais qui sont surtout efficace pour générer de lourd frais de fonctionnement (formation pro, tout les machins pseudo culturel qui servent à donner des gros salaires aux copains), tout les machins environnementaux (Parc Naturel, Par Nationaux, Zone Natura 2000, ce mille feuille infernal doit cesser). Le maillage administratif est monstrueux. 

 

C'est archi-faux. On réduit très bien les postes par non renouvellement des départ en retraite et des départs il y en a des wagons entiers.

 

C'est super, des services entiers se retrouve dépeuplé, avec perte de compétence, alors que d'autre son bien fournis. Rien n'est plus stupide que la politique de non remplacement, elle touche de façon très inégale les services. Dans la recherche publique c'est catastrophique, des compétences se perde, notamment au niveau de technicien qui ne sont pas remplacé ou après une longue vacance de poste. A l'inverse à Bercy aucun impact, tout le monde est solidaire, et puis chaque nouveau gouvernement invente de nouveaux impôts et niches fiscales, ça occupe.  

 

supprimer des primes trop nombreuse et pour certaine qui date de l'antiquité

 

ça veut dire aligner les salaires sur le privé, et les augmenter, pas certain que ça soit rentable.

 

50 à 60 milliards d'économies à trouver en quelques années pour alléger le coût du travail, les charges des entreprises 

 

L'euro prend 10 cents et hop tes réformes n'ont servis à rien, enfin si un petit peu de croissance du secteur marchand interne, c'est tout. Ca change rien au fait qu'on ait un déficit commercial de 70Md qui siphonne notre industrie. La sortie de la zone euro est un préalable à toute réforme de fond. Regarde la Japon: 20 ans de stagnation, entre déflation, déficit budgétaire et déficit commercial, une dévaluation et ça repart. Dommage qu'ils aient arrêté le nucléaire, ils dépensent trop pour le gaz et le charbon. 

Link to comment
Share on other sites

il y a des efforts de simplification et d'optimisation à faire à tous les niveaux de l'état. Seulement on a atteint une sorte d'optimum au niveau de l'état, ou à part de gros chamboulements, on ne peut plus faire grand chose avec les moyens actuels.

 

Il reste tout ce qui ne dépend plus de l'état, comme les autres institutions publiques, régions, départements, communes, ou là il est possible de vraiment améliorer les choses.

Mais pour l'état lui même hormis des détails ou de grandes évolutions/révolutions qui auraient fatalement de fortes répercussions dans nos vies je ne vois pas.

Link to comment
Share on other sites

G4lly je te propose de revoir en replay Capital et on ne parle pas que des fonctionnaires. Je pense que tu changera d'avis.

Je compte sur toi pour nous résumer les formidable potentielles sources d'économie de personnel de l'état ;)

Quand tu vois que les plus gros budget c'est l'enseignement, la charge de la dette, la défense, la recherche, et la sécurité ...

Reste quoi? Tu veux bouffer les allocation handicapé? Tout le budget justice/pénitentiaire? Les anciens combattant? Les aides au logements?

Je veux des noms moi!

Link to comment
Share on other sites

Reste quoi? Tu veux bouffer les allocation handicapé? Tout le budget justice/pénitentiaire? Les anciens combattant? Les aides au logements?

 

Avant de mettre de l'ordre, il est nécessaire de retrouver un peu d'air: il est plus facile de réduire la durée de l'allocation chômage quand le chômage baisse sensiblement... D'où la nécessité de créer un choc de compétitivité en dévaluant la monnaie. C'est le seul moyen de réduire drastiquement le cout sans mettre en faillite les ménages endetté ou d'impacter trop durement la consommation de produits locaux.

Link to comment
Share on other sites

Avant de mettre de l'ordre, il est nécessaire de retrouver un peu d'air: il est plus facile de réduire la durée de l'allocation chômage quand le chômage baisse sensiblement... D'où la nécessité de créer un choc de compétitivité en dévaluant la monnaie. C'est le seul moyen de réduire drastiquement le cout sans mettre en faillite les ménages endetté ou d'impacter trop durement la consommation de produits locaux.

 

Pas possible de dévaluer la monnaie avec l'Euro. Par contre on peut faire travailler tout le monde 39H par semaine payé 35H ça n'aurait aucun impact sur les finances publiques et ca boosterait les entreprises.

Link to comment
Share on other sites

Pas possible de dévaluer la monnaie avec l'Euro. Par contre on peut faire travailler tout le monde 39H par semaine payé 35H ça n'aurait aucun impact sur les finances publiques et ca boosterait les entreprises.

 

Ba tien, on peut pas sortir de la zone euro mais on peut imposer à tous de travailler 4 heure gratos par semaine. Boosterai les entreprises? Non, l'effet sur les couts seraient faible (10% sur la main d'oeuvre non cadre, et encore avec perte des accords de modulation et de redéfinition du temps de travail, sans parler des blocages de salaire qui furent accepté dans certains entreprises) et si l'euro prend 10 cents, c'est perdu. Aucun pays ne peut avoir une balance commerciale négative et une monnaie forte, ça n'est pas possible. L'euro rend cette situation absurde possible, il est voué à l'échec. A l'inverse dévaluer de 25% après rétablissement de la monnaie national permettrait de réduire les coûts sans perturber le tissus social.  

Link to comment
Share on other sites

Ba tien, on peut pas sortir de la zone euro mais on peut imposer à tous de travailler 4 heure gratos par semaine. Boosterai les entreprises? Non, l'effet sur les couts seraient faible (10% sur la main d'oeuvre non cadre, et encore avec perte des accords de modulation et de redéfinition du temps de travail, sans parler des blocages de salaire qui furent accepté dans certains entreprises) et si l'euro prend 10 cents, c'est perdu. Aucun pays ne peut avoir une balance commerciale négative et une monnaie forte, ça n'est pas possible. L'euro rend cette situation absurde possible, il est voué à l'échec. A l'inverse dévaluer de 25% après rétablissement de la monnaie national permettrait de réduire les coûts sans perturber le tissus social.  

 

On travaillait bien 39 heures il n'y a pas si longtemps donc le coup de travail "gratos" c'est une sacrée vue de l'esprit. L'effet de passer de 35H à 39H est significatif sur la productivité, sans compter que ça contribuerait à régler nombres de dysfonctionnements dans pas mal de services publics (au hasard les hôpitaux). Quand je vois qu'un chantier naval comme STX essaie de faire travailler 1H de plus par semaine ses ouvriers (donc passer à 36H) pour pouvoir rester compétitif tu me permettras de ne pas partager ton opinion qu'un retour au 39H n'a que peu d'impact. Et je répète qu'en plus c'est la seule réforme possible de rétablissement de la compétitivité des entreprises qui ne pose aucun problème pour les finances publiques, çà coûte rien à l'Etat. Evidemment ça pourrait aussi mettre les Français dans la rue mais çà ce n'est pas mon propos. De toute façon il va bien falloir un jour se remettre au boulot et rétablir les marges des entreprises.

 

Pour l'euro je vais pas entrer dans un débat pour savoir s'il faut en sortir. Je partage ton opinion que l'euro est en train de nous tuer, je voulais juste dire qu'il n'est pas possible aujourd'hui de dévaluer cette monnaie. En sortir c'est une autre histoire.

 

Et oui si l'Euro prend 10% ou 20% çà anéanti tous les efforts qu'on peut mener à coté mais comme personne n'a de boule de cristal sur l'avenir ça ne doit pas empêcher de faire des réformes économiques de redressement de notre compétitivité. De toute façon si l'euro atteint des parités encore plus délirantes qu'actuellement il va forcément se passer une catastrophe et cette monnaie pourrait bien exploser à défaut de pouvoir la dévaluer.

Link to comment
Share on other sites

Politiquement parlant il sera beaucoup plus facile de dévaluer de 25% en sortant de l'euro que d'exiger 4 heure gratos par semaine. Ca provoquera aussi un choc de chômage, car beaucoup d'entreprise vont virer les intérimaires ou les CDD plutôt que produire plus. Celui qui fera ça finira la tête au bout d'une pique, crois moi.

Edited by Karg se
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...