Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

une erreur sur le site


georgio
 Share

Recommended Posts

  • Replies 277
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Quelques précisions concernant l'article sur l'hélicoptère EH-101:

:arrow: la Royal Navy a reçu un total de 44 exemplaires.

:arrow: L'Italie a pour l'instant commandé 20 exemplaires, dont 8 en version ASW/ASuW (ASM/anti-surface), 4 en version HEW/AEW et 8 en version assault amphibie et soutien (ASH).

:arrow: L-3 HELRAS n'est pas le siugle d'une mission des hélicos italiens, mais le nom du sonar qui équipe la version ASW (dite Mk.110), qui est le HELRAS (Helicopter Long Range Active Sonar), en fait en version Mk.2, produit par L-3 Com.

:arrow: les hélicos commandés par le Portugal sont surout en "simple" version SAR, et certains en version CSAR (RESCO).

:arrow: les hélicos de la Marine Italienne sont également équipés du même FLIR.

:arrow: n'oublions pas dans l'armement de L'EH-101 ses composantes principales, c'est à dire les torpilles (MU-90 Impact, Stingray, Mk.46) et, pour les hélicos italiens, les missiles anti-navires Marte Mk.2/S.

:arrow: les hélicos canadiens sont également équipés de moteurs GE/Avio, tout comme les exemplaires italiens.

;)

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 1 month later...

sur l'article du facon 50 : " Les nouveaux moteurs supportent mieux la chaleur et un Falcon 50EX pourra ainsi décoller d’aéroports en altitude et sous des températures importantes sans diminuer ses capacités d’emport." c'est limite...j'aurais mis " Grâce à ses nouveaux moteurs supportant mieux la chaleur, un Falcon 50EX peut ainsi décoller d’aéroports en altitude et sous des températures importantes sans diminuer ses capacités d’emport." :rolleyes: :?

Link to comment
Share on other sites

sur l'article du char leclerc:

je vois qu'il y a eu quelques copier/coller avec ArmyReco d'où les "©"

comme par exemple " l'EPC de vaincre un ennemi blindé-mécanisé supérieur en nombre (dans un rapport de 1 à 3) en gagnant quatre batailles : la bataille de l'information et du commandement par l'emploi de systèmes d'acquisition d'objectifs tous temps et une Coque du char Leclerc (©ArmyReco)connexion permanente avec les moyens de suivi de situation tactique ;" alors que "Coque du char Leclerc (©ArmyReco)" est en trop :rolleyes:

en plus c'est "Caractéristiques"pas "Caracteriqtiques" ;)

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

J'apporte ma pierre a l'édifice...

Dossier SCALP-EG

Contrairement a ce qui est annoncé, le SCALP-EG et le Storm Shadow dérivent du missile Apache développé par Matra. Le SCALP était en cours d'étude lorsque la Grande-Bretagne lança la compétition CASOM en vue de s'équiper d'un missile stand-off. Matra s'est alors associé à British Aerospace pour proposer une offre commune : le SCALP-EG/Storm Shadow.

Source : DGA

De là est née Matra BAe Dynamics (MBD), fusion Matra-British Aerospace, puis MBDA. La version développée pour les UAE est le Black Shaheen.

Après le tir, la navigation est assurée par une centrale inertielle doublée d'un GPS, en mode suivi de terrain sur carte numérisée.

L'apache dispose d'un radar millimétrique Prométhée.

Munitions KRISS (Kill Runway Improved Sub System)

masse : 51 kg

longueur : 1,10m

diamètre : 17 cm

vitesse d'impact : 450 m/s

Source : Air Actualités N°576 / Novembre 2004

Dossier Matra Magic 2

Présentation du Matra R-550 Magic 2

Le missile air-air de combat et d'interception Magic 2, en service depuis 1986, profite de toutes les qualités ayant fait la réputation de son prédécesseur le Magic. Ces qualités permettent de tirer tout le parti (et surtout le meilleur) des capacités de manoeuvre et plages de vitesse de l'avion porteur. La principale innovation est l'aptitude au tir tous secteurs, ce qui signifie que le tir peut se faire en tous points de l'espace entourant l'objectif et qu'il n'est pas nécessaire de rejoindre son hémisphère arrière pour l'engager efficacement.

De nombreuses autres innovations, aussi bien technologiques que dans le traitement des informations, assurent un domaine d'action considérablement augmenté en même temps que des délais de réaction très courts. Ces nouvelles performances qui en découlent permettent d'utiliser le Magic 2 comme missile d'interception moyenne distance avec toute la discrétion propre aux systèmes passifs infrarouge.

Deux missiles en un

Dans le mode de fonctionnement dit "intégré", le Magic 2 prend en compte les informations relatives à l'objectif qui sont délivrées par le système d'arme, en particulier la position angulaire, la distance et la vitesse relative. L'acquisition est alors possible à grande distance.

Dans ce mode, le Magic 2 est utilisé comme missile d'interception moyenne distance de jour comme de nuit. Le missile étant complètement autonome après le tir ("fire and forget), le pilote peut dès lors se consacrer entièrement à l'engagement d'un autre objectif.

Dans le mode de fonctionnement "autonome" disponible à tout moment et quel que soit le système d'arme, le Magic 2 recherche, détecte, accroche et poursuit automatiquement la cible. Dans les phases de combat rapproché où le pilote est contraint de se concentrer sur la manoeuvre de son appareil et n'a guère la capacité de dialoguer avec son système d'arme, cette aptitude est déterminante pour l'issue du combat.

Le domaine de tir

La distance courte inférieure à 500 m est en fait limitée par la sécurité de l'avion tireur. Les distances longues varient en fonction de nombreux facteurs liés aux appareils en lice, en particulier altitudes et vitesses relatives et également de l'émission IR de la cible.

Elles sont particulièrement étendues contre des objectifs à vitesses élevées attaqués dans leur secteur avant et varient dans ce cas de 15 km à basse altitude jusqu'à 30 km à haute altitude, justifiant le terme de missile d'interception. Contre des cibles très manoeuvrantes, elles se situent entre 8 et 25 km.

Caractéristiques et performances

Le Magic 2 possède un autodirecteur infrarouge passif multiéléments, refroidi à la température de l'azote liquide. La recherche autonome est obtenue par exploration de l'espace selon un champ optimisé pour permettre un accrochage sans visée précise tout en assurant une nécessaire sélectivité angulaire entre cibles proches. Le traitement de l'information et la très grande sélectivité après accrochage éliminent le risque de leurrage actif ou de déception involontaire par le soleil ou les bruits de fond.

L'emport et le tir du missile n'apportent aucune contrainte aux limites de vol, particulièrement en combat. Il n'y a donc pas de restriction particulière en vitesse minimum, angle d'attaque ou facteur de charge. L'angle de dépointage maximum en poursuite accrochée permet, si nécessaire, des évolutions importantes sans risque de décrochage de l'autodirecteur. Il en est de même au moment du tir.

La loi de navigation est optimisée en fonction des conditions réelles rencontrées, ce qui contribue à l'économie d'énergie sur la trajectoire tout en minimisant le temps de vol. Le missile conserve ainsi à l'approche de l'objectif une capacité de manoeuvre lui permettant de contrer toute évasive quelle que soit l'altitude.

Vitesse max : Vitesse de l'avion tireur + Mach 2.7

Facteur de charge : 40 G

Source : Plaquette Matra (06/87), paraphrasée dans Air Actualités N°570 / Avril 2004

Dossier Matra Super 530

- Un dessin de Matra R-530 s'est glissé dans la galerie photo

Présentation du Matra Super 530 D

Le missile Super 530 D, dérivé du missile Super 530 F dont sont dotés les Mirage F1 et mis en service en 1988, a été conçu pour équiper les Mirage 2000 B et C de défense aérienne. C'est cependant un missile nouveau dont les performances sont très supérieures à celles de son prédécesseur. Son propulseur composé de propergol solide délivre une impulsion totale très élevée en regard de la masse du missile. La conséquence en est une puissante accélération initiale et une vitesse moyenne durant le vol libre pouvant atteindre Mach 3,5.

L'autodirecteur electromagnétique semi-actif à mode Doppler assure l'accrochage et la poursuite de l'objectif illuminé par le radar de bord de l'avion tireur. Un grand débattement et une vitesse angulaire élevée garantissent la poursuite quelles que soient les conditions de l'engagement et les réactions de la cible. En fin de parcours, le missile dispose d'un potentiel de manoeuvrabilité lui permettant de contrer toute évasive. La loi de poursuite en navigation proportionnelle est adaptée aux réelles conditions rencontrées, en particulier l'altitude, la vitesse relative et les maneuvres de la cible.

La mission dévolue au missile à partir du Mirage 2000 exige des capacités d'attaque vers le bas avec une dénivelée importante et d'attaque vers le haut avec une très forte dénivelée, y compris en ambiance de contre-mesures sévères, pour une utilisation tout temps et dans tous les secteurs de l'objectif. La vitesse de l'avion tireur peut être très inférieure à celle de l'objectif, ainsi que son altitude. C'est le missile qui est chargé de combler la différence. Le tir du missile est possible dans tout le domaine de vol opérationnel du chasseur, depuis la très basse altitude jusqu'à 16000 mètres. La distance maximum peut atteindre 20 km en basse altitude, ou 40 km en haute altitude avec une dénivelée positive de l'adversaire de 10000m.

Sources : Plaquette Matra (06/87), Air Actualités N°570 / Avril 2004

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Salut,

dans l'article sur le dc-4, la dernière ligne parle du dc-3:

Actuellement quelques DC-3 sont encore en état de vol et fréquentes des manifestations aéronautiques.

dans le dossier sur le ec-130, dans le 4e paragraphes eurocopter est mal écrit. (Eurcopter)

sinon les deux articles sont bien

Link to comment
Share on other sites

Adjoint Net-defense.net, il y a toujours le probléme de Fenrir et le mien qui ont étaient dit plus haut:

pour le mien il faut enlever les légendes des photos d'army reco (http://www.armyrecognition.com/europe/France/vehicules_lourds/Leclerc/Leclerc_France_description1.htm) c'est à dire "Decoupe technique de la tourelle" "Tourelle char Leclerc"

"Groupe Moteur du char Leclerc", "Decoupe technique du moteur du char Leclerc","Coque du char Leclerc" etc......

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,966
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...