Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ARPA

Members
  • Posts

    11,493
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by ARPA

  1. Au dernier recensement, il n'y a pas d'étoile à neutrons dans notre système solaire. Et si c'était le cas, il faudrait plus s'inquiéter pour notre soleil que pour notre planète.
  2. Je ne suis même pas sur que ces sujets aient vraiment leur place sur ce forum. Ils risquent trop de créer une polémique. Ils sont peut-être mis dans la partie divers pour contourner la contrainte de la partie politique qui limite (avec raison à mon avis) la participation à seulement certains membres. Surtout que dans ces sujets on ne demande pas des renseignements objectifs, mais notre interprétation personnelle de certaines informations.
  3. On pourrait rajouter des Ant 124 pour le transport. Et en échange, on leur livre un porte-avions dérivé du CVF qu'ils ne peuvent plus construire eux même depuis l'indépendance de l'Ukraine. Bon après faudra gérer la crise diplomatique avec les Anglais [08]
  4. En alternative aux porte-avions, il y a la commande de ravitailleurs supplémentaires, le développement de bombardiers à long rayon d'action et la construction de bases aérienne à l'étranger ou sur nos DOM TOM. Bon ce n'est pas plus économique et ça ne remplace pas complètement un GAN mais c'est une solution que l'AdA soutiendra si ça lui permet de récupérer tout le financement du GAN, donc une grosse partie du budget de la marine. Le gros problème des pilotes embarqués c'est qu'il faut qu'ils s'entraînent régulièrement aux appontages et actuellement les entraînements ont lieu aux USA donc on ne peut pas former inutilement des pilotes de l'AdA, et encore moins en urgence. Mais si on avait eu une escadrille d'Alpha jet M et un deuxième porte-avions même plus petit et moins performant (une seule catapulte avec des moyens d'autoprotections ridicules et plus proche de l'Arromanches ou de la Jeanne d'Arc que d’un PA2) la question serrait différente. Certains pilotes de l’AdA pourrait faire des stages de quelques semaines sur le porte-avions d’entraînement avec les avions d’entraînement (le passage sur rafale M pour un pilote sachant apponter et piloter des rafales C doit être très rapide) Et en plus la marine aurait tous à y gagner. Certains de ses pilotes en formation seront des pilotes expérimentés et donc capable de faire des missions de guerre (on peut rappeler que l’alpha jet a presque les même performances qu’un Super-Etandard) ce qui fait que la flottille d’avion d’entraînement ne serra pas sans intérêt opérationnel. D’ailleurs vous avez une idée du prix d’un porte-avions léger et d’entraînement ? Je parle d’un bâtiment de moins de 250 m, 15 à 20 000 tonnes avec une unique catapulte capable de catapulter des avions de moins de 15 tonnes (comme un futur avion d’entraînement ou comme des rafales en version légères) et occasionnellement des avions de 25 tonnes (lorsqu’il serra équipé pour le combat ou pour permettre à des rafales de faire un convoyage entre la métropole et le GAN dans le pacifique avec une pause à mi-chemin sur ce porte-avions) et capable d’embarquer 15-20 avions (des hélicoptères et une flottille d’avions légers d’entraînement auquel on peu rajouter quelques rafales si on veut renforcer sa force militaire) Par rapport à un bateau comme la Jeanne d’Arc il n’y a que la catapulte en plus (et une augmentation de taille mais tous les bateaux grossissent) donc ça ne doit pas être hors de prix, quoique vu qu’on parle de la disparition des navires écoles c’est peut-être pas pour rien. Et vous savez comment la marine gérait ses 3 PA entre 63 et 78 quand on avait le Foch, le Clemenceau et l’Arromanche ? avec pour l’aviation des Zéphyr d’entraînement, des étendards et des Crusader. Et dire qu’on est passé de 3 porte-avions dans les années 70 à un seul aujourd’hui et la construction du n°2 devient un sujet de campagne présidentiel.[52]
  5. La solution 1 me parait assez dommage d'un point de vue opérationnel. Les solutions 2, 3 et 4 sont des solutions relativement économiques permettant de ne pas trop gaspiller le porte-avions. Le bateau école pourrait remplacer la Jeanne et aussi permettre la formation de nos pilotes embarqués ce qui nous évitera de les envoyer aux Etats Unis (et de payer plus d’un million par pilote) cette solution permettrait d’avoir quelques avions entraînement embarqué qui permettront aussi d’effectuer des missions de combats de moyenne (voire basse) intensité, et en plus presque gratuitement vu que sur du long terme l’achat revient aux même que la location à l’USNavy. Cette configuration du bateau reste suffisante dans de nombreux cas comme les opérations en Afrique ou de souveraineté dans nos DOM TOM. 15 alpha jet, 5-6 rafales et une dizaine d’hélicoptère ça reste une force aérienne non négligeable quand on est en pleine mer sans aucun soutien aérien ou dans une région faiblement armée. La solution 5 serrait une solution originale permettant d'optimiser l'utilisation de nos porte-avions. Les rafales pourraient être limitées à des missions d'escorte et de supériorité aérienne, voir d'entraînement des pilotes français et de promotion de l'appareil. Les F18 et F35 fournis par des pays européens (Espagne, italien, Angleterre et peut-être même d'autre cette solution donne un avantage opérationnel pour des missions à l'étranger aux F18 et F35 B/C qui pourrait être préféré à des F16 ou F35A) mais aussi par les USA. Dans le cadre d'opération comme celle en Afghanistan, ça pourrait les intéresser de déployer une escadrille sur notre PA (et éventuellement des E2C) ce qui évite d'immobiliser un de leurs CVN (ce qui permet d'en laisser plus ailleurs) Et évidement ça restera un porte-avions français avec un commandement français mais si nos alliés veulent profiter de la plate-forme et de notre croisière pour effectuer des opérations aéronavales, c'est un gain opérationnel non négligeable. (et pas pour la France vu que ça ne serra que des avions étrangers qui décideront de larguer des bombes) Au fait vous êtes sur que les F35B perdront en charge utile s’ils utilisent nos 280 m de piste au lieu d’utiliser une piste de 180 m avec tremplin ? (et d’ailleurs dans quelles conditions on peut leurs permettre d’utiliser toute la longueur du PA) En solution 6, le PA2 pourrait former une grosse Task Force avec le CdG ou les 2 PA navigueraient de conserve permettant d'augmenter la performance du groupe aérien. Les avions seront plus à l'aise dans les hangars donc la maintenance serra plus facile et plus économique. En cas de besoin, les PA pourront faire décoller 2 fois plus d'avion qu'en temps normal. L'autonomie du groupe aérien serra aussi plus importante (en munition et en essences avions en tout cas vu qu'il faudra quand même faire le plein du PA2)
  6. Pour tes 3 CVF, tu supposes que l'on en construise 2 pour les anglais? Si on construit 3 CVF (identique bien sur) dans le même chantier (français ou anglais), on devrait pouvoir bénéficier d'économie mais cela pose aussi des problèmes de délais de livraison. Le PA2 et le premier porte-avions anglais doivent être livré presque en même temps. Ce qui risque de ne pas être industriellement possible. L'utilisation d'un seul chantier permet d'éviter d'acheter quelques machines outil en double. Mais je ne crois pas que ce soit vraiment significatif. Après il y a aussi les ouvriers qui connaissent déjà ce qu'ils doivent faire pour la construction du n°2 et du n°3. Mais je ne pense pas qu'on puisse vraiment parler de construction en série et d'économie d'échelle pour des bateaux construit à quelques exemplaire. On peut économiser les frais d'étude et l'achat de nouveaux outils si on construit plusieurs exemplaires mais ce n'est pas une production en série comme pour les voitures ou certains avions. Après si ta question revient à demander si ce ne serrait pas plus économique de faire construire les 3 CVF aux même endroits entraînerait des économies, je pense que oui d'un point de vue européen mais pas d'un point de vue national. La construction à l'étranger doit se comparer à la construction nationale moins le salaire (en tout cas une partie) des ouvriers et moins les taxes. (Je crois que l'armée paye la TVA sur ses achats donc pour faire de réelle économie il faut que l'étranger vende 20% moins cher et je ne parle pas du travail en moins) Et en plus ça fait perdre le fameux principe de mise en concurrence donc on risque de voir une augmentation des coûts. (enfin cela suppose que le postula comme quoi la concurrence permet de faire des économies est exact, ce qui reste à démontrer)
  7. Je crois que c'est surtout le pilote du SU qui a besoin de la vodka pour accepter de décoller avec un avion qui viens de se crasher. Sinon un Falcon de chez Dassault l'a déjà fait en Afrique. (enfin je ne sais pas si c'était une piste en herbe ou une piste en dur mais c'était un atterrissage normal sauf que le pilote avait juste oublié de sortir le train) Les mécaniciens locaux ont pris en cric et ils ont suffisamment levé le Falcon pour sortir le train puis l'avion a décollé sans plus de vérification. Mais si un appareil de l'OTAN (mig 29 allemand compris) se crash sur une piste en oubliant de sortir son train, il faudra plus de quelques heures pour que les mécaniciens vérifient que l'avion est en état de vol.
  8. Le VG33 est légèrement différent (il a entre autre un radiateur sous le cockpit) Plus j'y réfléchit plus je le trouve bizarre. On ne voit pas de radiateur et il parrait presque trop fin. Son V12 (enfin surtout sa position dans le nez de l'avion) me fait plus penser aux Daimler de Messerschmidt et aux Mikouline des Mig. On ne voit pas d'antenne radio. Il s'agit peut-être d'un prototype. On dirait aussi qu'il manque les trappes du train d'atterrissage. Sa voilure me rappelle celle du LaGG-3 mais pas le système de refroidissement, ni la position du moteur. C'est pour ça que je verrais bien proto russe de chez Lavotchkine. Ce ne serrait pas un LaGG-1 aussi appelé I-22 voir un autre prototype du même appareil le I-301? (j'ai pas de photo de ces avions je sais juste qu'ils ont précédé le LaGG-3)
  9. Moi aussi je dirais pareil, mais la dérive ne me dis rien.
  10. C'est la position officiel actuel pour l'utilisation de 2 PA dans un contexte national. Mais je me permet d'espérer que nos politiques qui nous parlent tout le temps de coopération militaire européenne ne vont pas faire ce gaspillage. Les autres pays européens ont de quoi fournir une escorte pour un deuxième groupe aéronaval (le seul problème c’est le SNA que seul la France ou l’Angleterre peuvent fournir, et en plus on peut très bien les faire naviguer au même endroit donc profiter de la même escorte) Pour les avions, les awacs (E2C) ne peuvent être fournis que par la France. Mais on n’a besoin que de 2 E2C par PA et la marine envisagerait d’acheter un 4eme exemplaire d’occasion. Pour les avions de combats, on aura en 2015 des rafales français pour un PA et même probablement un peu plus (sur 60 il doit bien y en avoir 40 pouvant opérer en permanence depuis un PA) on pourra rajouter des F35B (anglais s’il reste des avions après que leurs PA ce soit servis ou des italiens ou espagnols si leur PA principal est indisponible et qu’ils préfèrent utiliser les F35 depuis un PA européen que depuis un prote-hélicoptère national) Après on peut aussi demander à d’autre pays d’avoir une escadrille capable d’opérer depuis un PA classique. Les espagnols pourraient utiliser leurs F18 et ainsi comparer les performances entre un PA classique et un STOL. (Ils n’ont pas encore signé pour le F35B donc ils peuvent vouloir en profiter pour changer de configuration) Et on pourrait aussi essayer de convaincre la marine allemande d’acheter des avions pouvant opérer depuis un PA (donc F35 ou rafale) pour remplacer ses tornado. (je crois que seul la Luftwaffe a commandé des Eurofighter et non les Marineflieger) Je trouve ça vraiment du gaspillage de n’avoir qu’un groupe aéronaval si on a 2 PA de disponible. Surtout que si on fait la somme des moyens de chaque pays européens on a de quoi former ces 2 groupes sans rien dépenser de plus. Ce n’est qu’un problème politique (et culturel) je crois même que certains pilotes de F18 espagnols ont été qualifié aux appontage pendant leur formation sur F18 aux Etats Unis (enfin c’est possible que je confonde avec la suisse ou la Finlande)
  11. A votre avis, il faut comprendre comment cette phrase?
  12. ARPA

    L'Inde

    Si ainsi qu'une remotorisation avec le F-414 du super hornet, mais on ne sait pas pour quand et ça risque de ne pas être possible en rétrofit. Comme la charge militaire,ils parlent de la faire passer de 4 tonnes à plus de 6 tonnes. Mais dans ce cas il ne s'agira plus d'un avion trés léger et bon marché, mais plus d'un avion de la catégorie du mirage 2000. Je ne suis pas sur que l'inde soit vraiment interressé par le gripen, cella voudrait dire qu'ils abandonnent le LCA. Sinon par rapport aux concurents, le gripen a un rayon d'action trés faible et une charge utile aussi trés faible. Son seul avantage est d'être facile à acheter et à entretennir donc permet d'avoir une flotte aérienne numériquement importante. Mais pour un grand pays comme l'Inde qui a les moyens d'avoir une flotte aérienne importante, ça n'a pas trop d'interrêt. (pour la Suède d'avoir 100 ou 200 avions ça change tout mais pour l'Inde d'en avoir 1 000 ou 2 000 il y en aurra toujours assez quantitativement il vaut mieux n'en avoir que quelques centaines de vraiment perfomant et le reste en avion de seconde zone pour les missions de faible intensité)
  13. ARPA

    F-22

    Je n’ai jamais dis que le rafale avait une capacité interne en carburant plus importante que celle du F22. J’ai juste dit qu’il était capable d’embarquer plus de carburant que le F22. Avec des réservoirs externes le rafale n’est pas furtif et il ne peut pas faire de super croisières, mais de toutes façons les mauvaises langues diront qu’il n’est jamais furtif et qu’il ne peut pas faire de super croisières (en tout cas pas autant que le F22) Mais si la masse maximale au décollage du F22 est de 27 tonnes, donc si les chiffres sont exactes mon raisonnement me paraît cohérent et je le maintiens. Je ne trouve pas que cette différence de taille soit phénoménal. Et puis le rafale a une aile en delta et un plan canard, ce qui le rend plus compacte qu’avec une aile en diamant et une gouverne de profondeur comme pour le F22. (surtout que pour le rafale M la petite taille faisait partie du cahier des charges contrairement au F22) Après c’est vrai que chaque réacteur du F22 est plus puissant que les 2 réacteurs réunis du rafale mais ça ne veut pas dire grand chose, le F22 étant aussi puissant que le B2. Ensuite c’est vrai qu’un rafale F1 a des caractéristique très proches du Mig 29. Une masse maxi de 15 tonnes des réacteurs de 8 tonnes de poussée. Et encore le Mig 29 est plus long et plus large que le rafale. Et tu en déduis quoi ? Que le rafale est aussi mauvais en air sol que le Mig 29 ou que le Mig 29 est actuellement un avion dépassé, juste bon à envoyer dans des musées américains ? Et puis le rafale est aussi un bombardier donc en version lourde, il a une capacité d’emport supérieur à celle du F22 qui lui n’est pas un bombardier. (contrairement au B22 qui lui aurait été nettement plus gros que le F22) A mon avis le F22 a évidemment une capacité interne en carburant plus élevé que le rafale. Ce qui fait que pour des missions d’interception il serra plus performant, et c'est ce qu'on lui demande. On compare dans ce cas là un F22 de 27 tonnes à un rafale de 15 tonnes. Le F22 a la contrainte de la furtivité que le rafale n’a pas, ce qui explique un poids et une taille assez élevé pour des performances très proches du rafale. (voire peut-être même inférieure sous certaines conditions ou la furtivité et la super croisière ne sont pas utile) Et quand tu dis qu’il faut choisir entre les bombes ou les bidons, je n’ai jamais dit le contraire. Mais j’ai dit que le pilote de F22 devait choisir entre les bombes et le plein, ce qui revient aux même. (et pour ça je me base sur une masse maximal de 27 tonne pour le F22 ce qui est peut-être faux mais si tu as d’autre chiffre je suis preneur) Tu es sur? La prochaine fois que tu achèteras un journal aéronautique regardes les pub. Je vois assez souvent une belle page A4 avec un rafale, il y a même des "pub" du missilier MBDA. Et puis quand ils veullent le vendre tu crois vraiment qu'ils se contentent de donner un dépliant et de montrer l'avion. Dans une démocratie il peut y avoir quelques centaines de députés et de militaires à convaincre, donc si tu les invites tous au restaurant pour leur présenter l'avion ça peut couter trés cher. (sans parler de la corruption, et de l'opinion publique qui influence les députés) Lockheed Martin doit convaincre l'armée US et le congrés (donc les électeurs si le choix de l'avion devient un sujet politique) que ses avions (F22 et F35) sont plus performants que la concurence représenté par boeing avec les F15, F18, B2 et AV8 (l'USNavy préfère le F18, l'USAF préfèrerais plus de F15, F22 et B2, et certains prétendent pour des missions CAS le harrier est plus performant que le F35 ce qui pourrait faire réfléchir les marines) Dassault n'a jamais eu à faire croire que le rafale était mieux que le mirage 2000. De toute façons la France était plus ou moins obligé d'acheter chez Dassault et son budget est fixe, donc que ce soit un modèle ou un autre ça n'a pas d'importance. Et aprés les américains doivent aussi convaincre les européens que le F35 export est plus performant que le typhoon (de construction nationnale pour les italiens par exemple) ou que le Rafale et le gripen (qui ont eux aussi le défault d'être export mais qui existent déjà) Je suis évidement complètement incapable d'estimer le budget "com" du F35. Mais quand je compare le coût du rafale à celui du F35 et que je vois que le F35 qui est sensé exister en 3 versions presque identique offre beaucoup plus de différences entre elles que le rafale n’en offre entre le C et le M alors qu’on lui avait juste demandé de proposer une version embarqué pour un coût le plus faible possible. (surtout que si on regarde les caractéristiques du F35 on voit qu’il est plus lourd, qu’il a une charge utile plus faible, un rayon d’action moins important et une vitesse de pointe plus faible que le rafale avec comme seul avantage la furtivité et 10-15 ans de retard) Après on peut aussi se dire que la moitié des fonds officiellement dépensés dans le F35 servent au développement d’un avion révolutionnaire mais ça relève de la spéculation
  14. ARPA

    F-22

    Bah j'avoue que quand j'ai lu ça, ça m'a assez surpris. Mais en apparence le rafale serrait capable de voler avec une masse de 27 tonnes (enfin faudra pas lui demander de faire de la voltige ou des vols à basse vitesse) mais que pour le décollage il y avait le problème que le train d'atterrissage n'était pas prévus pour. Sauf que le rafale est dérivé d'un avion embarqué donc le train serait suffisamment robuste mais pas les pneus. Et pour les pneus il faudrait les sur gonfler donc avoir un modèle qui accepte une pression encore plus élevé (je crois que c'est plus de 30 bar pour les pneu du M) Pour cette info, je ne suis pas sur du tout qu'elle soit exacte. Je ne l'ai lu qu'une fois mais la source m'avait parus fiable à l'époque (ça remonte à plus de 2 ans) Mais cella pourrait expliquer certaines photos ou l'on voit un rafale surchargé avec des CFT qui pour rester à moins de 24 500 kg doit avoir ses réservoirs partiellement vides (ce qui est tout à fait possible vu que ce sont des photos publicitaires) ce qui rend inutile la présence des CFT, ou alors on suppose qu'il fait le plein juste après son décollage.
  15. ARPA

    F-22

    J'ai les mêmes chiffre mais pas la même interprétation. Le F22 a une masse à vide de 14 400 kg, une masse maximale au décollage de 27 200 kg et il peut emporter au maximum 9 000 kg de charge militaire. Mais il ne doit pouvoir emporter cette charge militaire que s'il est relativement à vide. Je verrais bien un F22 avec un poids à vide de 14 400 kg Des réservoirs internes (il faut peut-être compter un réservoir en soute) d'une contenance globale de 12 000 L (je tire cette valeur des postes précédents je n'ai pas d'information la confirmant mais ça me parait plus proche de la réalité que 12 tonnes) donc d'une masse d'approximativement 10 tonnes s'il est plein. Le pilote devra donc choisir entre un armement purement air-air et les réservoirs plein (c'est la mission principale du F22) ou un armement plus important mais au détriment de l'autonomie. Après on peut aussi se poser une question, les 27 200 kg de masse maximale, correspondent à la masse maximale au décollage ou à la masse maximale en vol? J'avais entendu dire que pour le rafale, la masse maximale qu décollage était officiellement de 24 500 kg mais la masse maximale en vol serrait de plus de 27 tonnes. Et qu'il suffisait de quelques changements mineurs comme une augmentation de la pression des pneus pour permettre au rafale de décoller à 27 tonnes ce qui pourrait être envisager dans quelques temps pour les versions post F3 si le besoin s'en fait sentir. (le rafale n'est officiellement pas capable de décoller avec ses CFT, 4 réservoirs largables de 2000 L sous les ailes et un ventral de 3000 L alors que cette configuration pourrait être utile pour des convoyages ou pour assurer des missions à très longues distances) Le rafale a une masse à vide plus faible de presque 5 tonnes et une masse maximale plus faible de seulement 3 tonnes. Vu que le rafale peut être en surcharge rien qu'avec du kérosène, j'en conclue logiquement que le rafale a une plus grande autonomie que le F22. Mais en France on n'a pas le même budget qu'au Etats Unis donc quand on dépense quelques milliards pour le développement d'un avion de combat, on ne pense pas à en dépenser 5 fois plus pour sa promotion. (à ce qui paraît aux Etats Unis pour chaque $ investit dans le développement d'un nouveau produit il y en a 7 pour sa pub, et quand je vois le coût des F22 et F35 j'ai l'impression qu'ils font la même chose pour les avions de combats) EDIT: tom tu m'as grillé
  16. Il y a du pétrole dans le sous sol algériens, donc il faut quand même que l'armée soit capable de résister face à une tentative d'annexion d'un de ses voisins le temps que l'ONU réagisse. Mais bon, la Lybie ou la Tunisie n'en ont vraiment pas les moyens. Quand au Maroc, ils ont déjà assez de mal à controler le Sahara occidental donc si on rajoute une zone encore plus importante à controler ça me parraît impossible (même sans parler de l'opposition de l'armée régulière algérienne) Et actuellement le Maroc me paraît assez influençable par l'ONU donc il n'osera pas attaquer. (enfin ça, ça peut changer assez vite, il n'y a qu'à voir l'exemple de l'Iran)
  17. On a déjà des avions sous cocon qui permettent d'avoir des réserves en matériel. (après pour la quantité je n'en sais rien) Et pour les pilotes, bah... on en a déjà assez. Un pilote en temps de paix vole 200 heures par ans mais en temps de guerre il peut facilement voler 5 ou 6 heures par jours (si les avions sont disponibles) donc je ne crois pas que ce soit intéressant d'avoir des pilotes réservistes moins performants que les pilotes d'actives. Surtout qu'en cas de guerre, je crois qu'on perd plus d'avions que de pilotes, grâce au siège éjectable. Mais d'avoir plus d'avions en réserve (sous cocon) pourrait être utile. Et ce serrait peut-être intéressant que certains pilotes de rafales de l'armée de l'air soient aussi qualifier à l'appontage ou puissent l'être très rapidement ce qui permettrait à l'aéronavale d'avoir très vite une flotte plus importante en cas de crise type Malouines ou l’on veut armer les 2 PA. (surtout que si Dassault fait tourner ses usines 7j/7 et 24H/24 uniquement pour le rafale M on doit avoir de quoi équiper une escadrille en quelques mois sans parler d’une éventuelle transformation de C en M) Après faut voir ce que tu veux faire. Si c'est pour pouvoir dire que tu peux envoyer 200 avions et pilotes de l'armée de l'air en OPEX, oui il faut des pilotes réservistes. Mais je ne suis pas sur que ce soit plus efficace que 50 avions modernes et des pilotes surentraînés.
  18. ARPA

    Le F-35

    C'est vrai ça??? Normalement le point fort du F35B est quand même d'offrir des performances très proche de celle d'un avion terrestre en plus de la capacité STOL. Parce que si le F35B est moins performant qu'un AV-8B+ en charge utile et rayon d'action, je me demande vraiment à quoi il sert. Si on rajoute que par rapport au F18E/F le F35C n'a que l'avantage de la furtivité (et encore il n'est pas aussi furtif qu'un F117, B2 ou F22) Et que le F35A n'a que sa furtivité pour se différencier des avions de 4eme génération, et que cette furtivité ne servira pas à l'USAF qui pour les missions délicates utiliseras des F22, et ne servira pas non plus aux autres utilisateurs vu qu'ils n'auront qu'une version dégradée. Qu'est-ce qu'ils attendent pour annuler ce programme? Et (éventuellement) lancer une nouvelle version du harrier? (avec par exemple un moteur dérivé de celui du F35)
  19. Il ne fallait pas le prendre mal. C'est juste que j'ai failli remettre une photo de la page 1. Dés que j'ai du temps je fais chauffer mon scanner. (mais je ne vais pas avoir accès à mon bouquin sur le tu 160 avant 2 semaines, donc ne t'attend pas à des photo très originales) edit: une photo pour commencer et désolé pour la qualité mais je ne suis pas un spécialiste du scanner.
  20. Page 1, c'est le gros quadriréacteur blanc. (il ressemble vaguement à un B1 mais en plus beau)
  21. Faut tout relativiser, en période de paix ou d'opération de maintien de l'ordre, voire de guerre limité (comme les Malouines pour les argentins) le PA ne risque rien. Et en temps de guerre, il ne faut que quelques semaines pour produire des porte-avions (bon c'est vrai, ils sont moins performants que des porte-avions construits en temps de paix, mais ils ont le mérite d'exister).
  22. Je crois qu'il y a eu une proposition pour un PAN de 50 000 tonnes dérivé du CdG à 1,8 Md€ (voir quelques pages plus tôt ou sur un autre topic du même type), un sister ship du CdG n'aurait coûté que 2 Md€ (il y avait 1 Md€ en frais de développement et dépassement de budget du aux décalages budgétaires) et à une époque il y avait des projets de PA bas de gamme sans système de commandement ou système d'auto protection qui auraient juste permis de faire décoller les avions mais pas de diriger une task force, à peine mieux qu'un Foch avec des catapultes modernes. Si on rajoute qu'il risque d'être difficile de contrôler les coûts d'un programme international, on arrive presque à un surcoût de 50% (entre les prévisions basse d'un programme national et les estimations haute d'un programme européen) On peut aussi rajouter que ce CVF serra un peu moins bien adapté à nos besoin qu'un PA français spécialement fait pour. (surtout qu'il y avait des projet de PA bas de gamme sans système de commandement ou système d'auto protection qui auraient juste permis de faire décoller les avions mais pas de diriger une task force, à peine mieux qu'un Foch avec des catapultes modernes) Mais bon, je reconnais que j'ai exagéré, je voulais juste dire que même si le CVF coûterait plus cher qu'un PA français ce n'est pas complètement gaspillé. (surtout que 500 millions sur 10 ans c'est pas énorme et si on passe de 24 à 32 avions c'est même plus rentable)
  23. Un deuxième porte-avions n'est qu'un besoin politique. S'il nous arrive quelque chose comme les Malouines, on peut attendre 1 ans avant de lancer l'opération militaire. (ce qui fait que cela risque d'être plus facile avec un seul PA et 1 an de préparation que avec 2 PA et 2 semaines de préparation) 2 PA, ça permet juste à nos politique de pouvoir répondre présent quand les politiciens de l'ONU, de l'UE ou de l'OTAN ont besoin de nous et sans avoir besoin de consulter les militaires. Ensuite de faire les PA avec les anglais nous permet de les forcer de s'équiper de PA. Ce qui veut aussi dire que pour les 50 prochaines années les anglais auront besoin d'une aéronavale donc un futur programme d'avion de combats européen devra aussi exister en version embarqué. Et évidement qu'en cas de problèmes nos plus proches alliés auront des PA pour nous aidés. (l'Angleterre serra presque obliger de rester notre allié à cause de sa proximité, un conflit France Angleterre se finissant en moins d'une semaine par la destruction d'un des belligérants) Et c'est un geste fort pour l'Europe de la défense. Et c'est pour ça que même si le CVF coûte 50% plus cher qu'un projet purement national, il a certains avantages. (sans parler d'une possible exportation qu'un PAN rends impossible, ou un accord secret indiquant que si le F35B est annulé ce serra le Rafale M qui équipera la RN)
  24. Ah merci, j'ignorais ce passage. Et pour Pesi-Cola je crois que le (les?) Concorde peint en bleu ne pouvait pas atteindre mach 2 à cause de l'echauffement. De toute façons le but était juste de prendre des photos et de le montrer sur quelques tarmacs, et pour ça, le Concorde est trés fort.
×
×
  • Create New...