Deres

Members
  • Content Count

    2,874
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Deres

  1. De toute évidence, ils ont pléthore de pylônes mais rupture de stock sur les missiles ( ou alors c'est hyper compliqué de retirer les pylônes ...). Et le carburant n'est pas cher donc c'est open bar sur les conf dissymétriques.
  2. La Chine ne communique pas. Le parti communiste chinois fait de la propagande envers nous et les chinois, ce n'est pas pareil. Les tests à Wuhan sont surtout une démonstration de force pour prouver sa puissance et son infaillibilité. Donc ils étalent des millions de tests dans un temps très court comme on fait défiler un maximum de tanks sur une place. Il ne faut pas s'attendre à des chiffres véridiques concernant la faillibilité des tests ou le problème des migrants non identifiés, ce n'est pas le sujet. Le message officiel je le rappelle est maintenant que la maladie est propagé par les étrangers. La conclusion de ces tests est déjà écrite : mission accomplie, gloire au PCC sauveur du peuple.
  3. J'ai l'impression d'en avoir toujours entendu ^parler de celui là ... Je suppose que c'est parce que des gens meurent tous les ans donc que le nombre de fraude croit tous les ans. Un nettoyage n'est donc que temporaire.
  4. Attention aux chiffres de productivité qui justement dépendent du coût du travail. Chez nous, le travail peu productif n'est pas rentable donc est éliminé, ce qui mène d'un côté a un chômage élevé et de l'autre a une productivité MOYENNE élevée sans pour autant avoir nécessairement des productivités individuelles plus grande.
  5. Attention a ne pas mettre des infrastructures coûteuses là où il n'y en a pas besoin justement ...
  6. Oui, c'est ancien comme concept le rostre, c'était déjà sur la flotte athénienne de Périclès lol. Sinon, ils veulent peut être remettre au gout du jour l'éperonnage sur les chalutiers illégaux ou les navires d'ONG pro-migrantes comme arme non léthale ! A noter que dans pas mal de films ou documentaires, on voit qu'il ne comprenne pas son usage car il est souvent largement au dessus de la ligne de flottaison.
  7. Pour moi, des exemples de bons investissement sont à trouver dans le plan de relance de 2008-2009 : - le financement de la nouvelle grue géante à Saint-Nazaire qui a relancé les chantiers avec la construction des plus grand paquebots du monde les années suivantes - l'avancement d'achats militaires déjà prévu en particulier d'hélicoptères ou de technologies duales A noter que mon post au dessus sur l'intérêt des investissement dépendant de ce que l'on a montre aussi que la qualité d'un plan de relance ou d'investissement dépend beaucoup des pays. Les USA bénéficierait par exemple beaucoup de grand travaux car ils négligent les infrastructures, ce qui n'est pas le cas chez nous. Ls pays utilisant beaucoup des carburants fossiles ou le charbon importé pour l'électricité ont tout intérêt à investir dans les énergies renouvelables même en se basant sur des importations de technologies. Le problème est qu'en France, nous avons surtout des problèmes structurels et organisationnels. Et ceux-ci ne se résolvent pas en investissant de l'argent mais en faisant des réformes. On voit bien que le COVID a montré que notre système fonctionne très mal mais que rien ne va changer de ce point de vue là. Les gens sont quasiment fatalistes je dirais … On a vu que les administrations de santé sont complètement inefficaces malgré leur grande complexité mais personne n'évoque même le fait de les simplifier. Au contraire, ses dirigeants qui ont fait des blocages permanents vont poursuivre avec succès leurs carrières vers des postes encore plus en vue.
  8. Moi, je militerais justement pour le financement d'une entreprise privée de transport avec des Beluga ayant des moyens de charge /décharge indépendants européenne qui reprendrait le marché aux sociétés ukrainienne et russes auxquels nous faisons déjà appel régulièrement. Cette entreprise pourrait tout simplement être une filiale d'Airbus dans laquelle elle mettrait ses Belugas actuels. Ceux-ci font en effet déjà ponctuellement du transport pour autrui je crois. Le marché existe déjà. Il faudrait surtout financer le développement des moyens des charges /décharge indépendants et garantir des contrats à long terme.
  9. Les politiques de grand travaux ne sont très productifs que dans des pays mal pourvus en infrastructure. Ce n'est pas le cas de la France depuis bien longtemps, pays très bien pourvu en autoroute, en chemin de fers et en ponts. Les voies TGV restantes ont par exemple des rentabilités très peu probables même en mentant sur les fréquentations espérés. De plus, les gains en temps de trajets seront toujours faibles quand on part de temps déjà faibles. Il faut aussi faire attention à ne pas dépaver les rues pour pouvoir les repaver. Et il faut se méfier du désinvestissement qui est la spécialité française ... Beaucoup d'investissement routier actuelle vise a diminuer les vitesse et les débits donc reviennent en fait à détruire les routes. Si on investit dans des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques en grande partie importés et durant moins de 20 ans alors qu'en parallèle on paie pour fermer des centrales nucléaires, le bilan global est très négatif pour le pays. Au niveau de l'énergie, le mieux serait de continuer sur les économies d'énergies mais je pense que l'on est déjà à fond de ce point de vue la avec des normes quasi délirantes sur les bâtiments neufs. AMHA, on pourrait par contre investir plus fort sur les réseaux de chaleurs. Ma petite marotte perso serait de faire de la cogénération avec les centrales nucléaires qui existe déjà et ne couterait donc que le réseau de chaleur. On pourrait envoyer de l'eau basse température vers Paris et Lyon. Et faire de l'agriculture sous serre pour rivaliser avec l'Espagne. Mais en France, tout risque de trouver une utilité au nucléaire s'opposerait à une levée de bâton politique infranchissable donc c'est complètement illusoire d'y croire.
  10. Je ne pense pas que ce soit le même encombrement et la même masse. Je vois mal les tourelles de 40 mm Rapidefire en encorbellement.
  11. On peut imaginer la création avec les fonds COVID d'une société européenne de transports spécial avec des avions Airbus modifiés qui fasse concurrence aux Antonov. Des Bélugas mais avec moyens de charge intégré dont, rêvons tout haut, une version A380. Et ce serait une forme de relocalisation industrielle d'une activité réelle au passage, avec un besoin avéré, pas des innovations technologiques théoriques pour dans 20 ans. On peut même imaginer que les bélugas actuels soient intégrés dans cette société.
  12. Cela pourrait s'appliquer aux territoires d'Outre mer en remplacement de leurs unités actuelles à combustible fossiles d'importation. La Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane, donc au moins quatre unités. Personnellement, je n'y crois pas une seconde vu l'influence des écologistes en France et la volonté actuelle de baisser la part du nucléaire. Et cela me semble un nombre insuffisant pour obtenir l'effet de série nécessaire pour les gains en économie et en sécurité. C'est pour cela qu'ils voudraient faire ce genre de projet en coopération avec des américains.
  13. Je n'ai pas trouvé si ils comptent faire de la cogénération ou juste de l'électricité avec cette centrale. Quelqu'un sait ?
  14. L'échange radio semble montrer que la tour de contrôle est étonné par l'altitude de l'avion lors de première approche. Puis après le go around il leur donne une altitude de 3000 et constate que l'avion reste à 2000. Puis il constate un virage brutal à gauche sans annonce des pilotes. Le graphique semble montrer une descente très très rapide. Donc soit l'avion avait déjà un problème et les pilotes se précipitaient pour se poser, soit ils se sont fait surprendre peut être par de mauvaises habitudes liées au fait d'être tout seul dans le ciel. Ce qui m'étonne dans l'échange radio, c'est l'absence de Mayday sauf au moment du crash. Il serait étonnant qu'après un posé sans train les pilotes demandent juste un go around "l'air de rien" sans expliquer la situation au contrôleur. Cela plaiderait pour un problème avant la première approche.
  15. Si il s'agit de récupérer à vil prix des A380 qui vont finir à la casse alors qu'il leur reste du potentiel, il y a peut être quelque chose à faire.
  16. Heu … INCHON, pas NICHON s'il te plait ! Je te dis pas le lapsus !!!
  17. Les réseaux de chaleur sont souvent assez anciens en fait. Paris en a un gros par exemple qui date de 1927. New York est assez connu pour son réseau de vapeur ancien (les fuites sont jolies sur les photos en hiver) qui n'a rien de communiste. En France, il y en a souvent dans les villes nouvelles des années 70 aussi.
  18. Deres

    Le F-35

    La légende de la photo de cet article illustre très bien en quoi l'entretien du revêtement furtif de ces avions est hors de prix ! "Airman 1st Class Emily Greaves uses a transducer to check for cracks in the low-observable paint on an F-35A. The transducer picks up clear sound vibrations to identify cracks that would diminish the stealth capability of the aircraft. (Senior Airman Andrea Posey/U.S. Air Force)" Il faut faire des échographies régulières pour trouver des micro-fissures invisibles à l'œil nu qui détruirait la conductivité donc la furtivité de l'avion ... C'est le genre de traitement qui est fait dans les visites espacés des aubes des réacteurs je crois !
  19. Oui, Biden est vraiment un candidat pourri qui avait déjà des casseroles, scandales et corruption à la traîne avant son choix. Sans parler de son âge avancé. On ne peut pas dire par exemple que le problème ukrainien n'était pas quelque chose de connu justement mis en exergue par les démocrates en voulant s'en servir contre Trump. Je me demande si ce choix n'est pas l'admission d'une défaite inéluctable face à Trump afin d'être certain que le candidat ne retente pas sa chance pour la présidentielle suivante, ce qui arrange tout le monde. Un peu comme le choix d'un pape croulant pour faire la transition le temps de se décider …
  20. Alliés, c'est pour la galerie. Dans les faits nous sommes des vassaux. Les points qui le prouvent : - droit extra-territorial des USA s'appliquant sur nos sociétés - troupes américaines déployés en Europe avec bases ayant des droits extra-territoriaux je crois - forte pression d'achat de matériel américain chez nous alors que l'achat de matériel étranger est quasiment interdits chez eux
  21. Si un des pays considère qu'un conflit finira nucléaire de toute façon, il peut considérer que l'avantage de la première frappe justifie de commencer par cela au lieu de perdre du temps dans un conflit conventionnel inutile qui risque de pousser son adversaire à faire cette première frappe meurtrière. Soit il pense que la guerre d'usure sera à son désavantage le forçant au nucléaire, soit qu'il l'emportera mais que l'adversaire le neutralisera par le feu nucléaire. C'est pour cela que les concepts de MAD ont été développés : pour empêcher une guerre nucléaire, il faut qu'il n'y ait pas d'avantage trop marqué à frapper le premier sinon la tentation est trop grande. Les traités cherchaient donc non à interdire les armes nucléaires mais à interdire tout ce qui favorisait une première frappe.
  22. Deres

    [Rafale]

    Tu te focalises trop sur la maneouvrabilité de ton avion je pense. Avant d'être un chasseur, un avion de chasse est un avion supersonique polyvalent et comme je le décrit plus haut la poussée vectoriel a plein d'avantages non guerrier qui sont plus marqués que sur des avions de lignes travaillant dans des environnement plus répétitifs donc plus aptes au choix d'un compromis global. Un avion est plein de compromis comme l'angle des ailes, du moteur, etc pour répondre à des contraintes opposés. Un calage moteur vers le bas est intéressant par exemple lors du décollage/atterrissage, un calage dans l'axe dans l'alignement de l'angle d'attaque pour le vol de croisière et le régime subsonique/supersonique mène à des valeurs optimales différentes. Comme je le décrit, ces avantages hors maneouvrabilité ne nécessitent pas de grands angles d'action et donc pas des tuyères très lourdes. Nous parlons donc de deux choses totalement différentes. Je parle d'une tuyère avec un calage variable et une amplitude faible pour faire des optimisations du vol, tu parles d'un réacteur orientable avec une grand amplitude et une grande réactivité pour faire des manouvres 3D violentes.
  23. Je suis bien d'accord, mais vu l'état du pays, je ne suis pas certain que que des réformes lentes sur le très long terme soit la bonne solution ... Il nous faudrait plutôt un remède de cheval car il ne faut pas oublier qu'en parallèle des réformes, il y a aussi des dégradations de la compétitivité progressives qui continuent (la trajectoire dite "naturelle" des budgets publics en France est estimé à 2.6%, totalement en accord avec la Loi de Parkinson au passage ...) Et il ne faut pas compter sur la moindre réforme sur les dernières années des quinquennats, voir des contre-réforme en vue des élections et la possibilité de changements de majorité allant dans le sens inverse.
  24. Deres

    [Rafale]

    Je pense que la poussée vectorielle a beaucoup d'intérêt en dehors de la manœuvrabilité. 1) Elle permet d'optimiser l'angle de poussée entre le vol subsonique et le vol supersonique car le foyer change entre ces régimes aérodynamiques et on équilibre usuellement l'avion avec un braquage d'empennage donc une traînée supplémentaire et dans certaines configurations une destruction de portance (pas dans le cas des canards qui le font déjà je crois). On diminue donc la consommation. 2) Elle permet de décoller plus court et de se poser plus court. 3) Elle simplifierait fortement le posé sur porte-avion car si je me rappelle bien les manœuvres de l'avion en cas de mauvaise pente sont complexes et impliquent la puissance moteur car on ne peut pas changer le point d'impact ... 4) Elle apporte une redondance supplémentaire donc serait donne pour la sécurité. 5) Elle permet de compenser une charge asymétrique sans utiliser les surfaces aérodynamiques donc sans traînée supplémentaire. Reste à voir si ces avantages (qui concernent surtout la variation verticale) valent le poids supplémentaire. Mais comme les tuyères actuelles sont déjà variables avec plusieurs actionneurs, je pense que pour des angles raisonnables, le poids supplémentaires serait minime. Le poids important supplémentaires habituellement décrits vient je pense du fait que l'on parle de tuyère vectorielles à forte autorité pour la manœuvrabilité avec des angles de 20 ou 30° au moins.
  25. Deres

    [Rafale]

    Oui, c'est pour cela que la tendance est d'avoir des contrats avec la maintenance pré-payé avec l'industriel qui a donc intérêt à en diminuer son coût.