Sign in to follow this  
stormshadow

Intervention en Syrie

Recommended Posts

LOL

Regarde ce qui s'est passé en Lybie où il a fallu des mois de combats et des milliers de missions aériennes pour venir partiellement à bout d'unités ayant la taille de bataillons voire de petites brigades au mieux........

A mon sens, tu tombes trop souvent dans le syndrome de "l'étoile noire" quand il s'agit d'armes aériennes ( ou occidentales ) en considérant que toutes les sorties seront productives et que les moyens aériens occidentaux sont invulnérables à toutes les armes non occidentales

Le premier point a été systématiquement démenti par tous les conflits récents

Le second contient une part de vérité mais une part seulement

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai dit quelque jours pour détruire toutes les cibles importantes c'est à dire pour détruire toutes les bases militaires/caserne/QG/C4 ISR/site SAM et radar qui sont tous des cibles fixes dont la positions est déjà connu d'avance. Pour détruire tout le reste ça prendre un peu plus de temps en effet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

dans le syndrome de "l'étoile noire" quand il s'agit d'armes aériennes ( ou occidentales ) en considérant que toutes les sorties seront productives et que les moyens aériens occidentaux sont invulnérables à toutes les armes non occidentales

Le premier point a été systématiquement démenti par tous les conflits récents

Loki, à ton avis, si on regarde cette question de l'airpower ainsi: par quel facteur se trouverait multipliée l'efficacité de frappes aériennes en cas d'intervention "complète", cad avec déploiement important au sol de troupes occidentales/françaises, ce qui transformerait, surtout si une bonne coordination sol-air peut être imposée comme ligne directive, les frappes aériennes (plutôt stériles et plus conçues pour satisfaire le goût des politiques pour de la gesticulation chère et sans risque) deviennent en grande majorité des frappes d'appui sol où l'élément sol comme l'élément air (avions ET hélicos) jouent ensemble (si c'est bien fait, en alternance très rapide) les rôles interchangeable de "leveur" de gibier et de chasseur? Il n'y a que là qu'un niveau d'efficacité satisfaisante peut être trouvé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour le J1, je préconise une attaque directe via la corse, se qui permet de profiter un minimum de 'effet de surprise des premieres heures. le royaume uni, est si mobilisé que ça par ce qui se passe en syrie?

et il reste quoi en MdC , depuis la lybie, avons nous  a re(commandé (et livrés) (nous et les anglais) des stocks?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant une quelconque intervention au sol , les frappes aériennes devront détruire toutes les cibles dont la position est déjà connu notamment les bases militaires/QG/Caserne/site SAM et radar fixe d'abord avec des MDC puis de la BGL/AASM.

Le couple SPECTRA + AASM permettra de détruire très vite tout radar fixe et mobiles en coordination avec les tornados + ALARM. Les rafales/typhoon/M2000-5 vu leur très grande supériorité par rapport à tout ce qui peut avoir en face devraient permettre très rapidement d'avoir la maitrise du ciel.

Un raid combiné avec rafale M/SEM + SNA fr et GB devraient permettre de couler très rapidement toute la flotte syriennes et de sécurisé les eaux. Ensuite on bombarde bien les côtes syriennes avec l’aviation + les frégates et les hélicoptères notamment avec le Mistral.

Ensuite on peut débarquer des forces au sol en surveillant bien les côtes via l'aviation et le GAN pour prévenir toute contre-attaque syrienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et un fois au sol, que tu dois aller poursuivre les alaouites dans la montagne ?

Que tu étires ton dispositif pour "occuper" le terrain et que les gentils ex-alliés islamistes commencent à mettre des IED sous tes roues ?

Je suis halluciné par les délais de préparation que tu planifies. On ne prépare pas une BA en un jour pour recevoir une coalition qui va faire de l'intensité ...

Quant aux 110 sorties / j du CdG  :lol: :lol: :lol:

Ouarf. En théorique je crois pas qu'on en soit là. A fortiori si tu as l'occaz de croiser un membre du GAE ou du CdG demande lui comment c'était sur le CdG pendant Harmattan. Il te dira pas que c'était "la victoire en chantant 110 sorties par jour".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Loki, à ton avis, si on regarde cette question de l'airpower ainsi: par quel facteur se trouverait multipliée l'efficacité de frappes aériennes en cas d'intervention "complète", cad avec déploiement important au sol de troupes occidentales/françaises, ce qui transformerait, surtout si une bonne coordination sol-air peut être imposée comme ligne directive, les frappes aériennes (plutôt stériles et plus conçues pour satisfaire le goût des politiques pour de la gesticulation chère et sans risque) deviennent en grande majorité des frappes d'appui sol où l'élément sol comme l'élément air (avions ET hélicos) jouent ensemble (si c'est bien fait, en alternance très rapide) les rôles interchangeable de "leveur" de gibier et de chasseur? Il n'y a que là qu'un niveau d'efficacité satisfaisante peut être trouvé.

Je ne saurais pas te répondre.

A mon sens, l'aviation ( mais pas les hélicoptères ) restent principalement des armes de frappes en profondeur et d'interdiction donc leur action me semble plus indirecte que les moyens dédiés au CAS

Par ailleurs, les moyens d'artillerie modernes permettent des frappes dans la profondeur du dispositif de nos jours. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant une quelconque intervention au sol , les frappes aériennes devront détruire toutes les cibles dont la position est déjà connu notamment les bases militaires/QG/Caserne/site SAM et radar fixe d'abord avec des MDC puis de la BGL/AASM.

Les MDC commandés sont au nombre de 1300 selon wikipedia pour la France et la Grande Bretagne.

Avec ça tu dois déjà neutraliser une grosse centaine de sites SAM fixes le même nombre de sites préparés à recevoir des SAM ( selon site IMINT ) et une grosse vingtaine de de radars fixes.

Si tu y ajoutes les attaques sur les QG ( tu fais comment pour les repérer, pour ma part je ne me souviens pas que ce genre d'attaque ait été si réussi que ça en Lybie ), les aérodromes ( environ 30 ), les casernes ( plusieurs dizaines ) etc etc

Bref tu peux à peine dépasser 2 ou 3 missiles par cible fixe sachant que tous les systémes mobiles survivront........ 

Le couple SPECTRA + AASM permettra de détruire très vite tout radar fixe et mobiles en coordination avec les tornados + ALARM. Les rafales/typhoon/M2000-5 vu leur très grande supériorité par rapport à tout ce qui peut avoir en face devraient permettre très rapidement d'avoir la maitrise du ciel.

La supériorité qualitative peut être contrée par la supériorité numérique, la vulnérabilité inhérente à opérer depuis une seule base aérienne et la Syrie possède aussi des systémes modernes ( Pantsyr voire Buk ) ou modernisés ( SA2/3 )

Un raid combiné avec rafale M/SEM + SNA fr et GB devraient permettre de couler très rapidement toute la flotte syriennes et de sécurisé les eaux. Ensuite on bombarde bien les côtes syriennes avec l’aviation + les frégates et les hélicoptères notamment avec le Mistral.

Pour le danger représenté par la marine syrienne, on peut s'en passer.

Par contre la neutralisation des systémes sol-mer mobiles, c'est une autre paire de manche.......

Ensuite on peut débarquer des forces au sol en surveillant bien les côtes via l'aviation et le GAN pour prévenir toute contre-attaque syrienne.

Donc en plein dans les zones cotières alaouites et face à une armée qui compte des effectifs 10 fois supérieurs à ce que l'on peut engager ( et pas en une fois en plus ), tu n'as pas l'impression que c'est un peu suicidaire.......

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, ma question vise plutôt à montrer le besoin d'interaction permanente entre air et sol, et sans doute le besoin d'une aviation d'appui-sol densifiée en terme de "taux d'occupation du ciel" en accompagnement de forces mobiles au sol, soit la présence (ou à défaut, le temps de réponse, la disponibilité) dans les airs à proximité immédiate du besoin, dans des boucles aussi courtes que possible (l'immédiateté étant évidemment l'idéal). Mais il s'agit moins de répondre forcément au besoin immédiat d'une unité de mêlée proprement dite que de faire partie de l'organisation absolument unifiée, et centralisée par exemple dans les unités de coordination des feux (en général, tous feux confondus: hélicos, drones, avions, artillerie et éventuellement navals) qui se multiplient à juste titre dans les armées modernes, le but étant qu'il y ait des feux d'appui importants et précis à dispo immédiate et temps de réponse réduits à disposition des unités, de façon à accompagner leur mouvement sans les ralentir d'un iota si possible.

Les tenants de l'airpower ont la vision de cette coordination de façon souvent très caricaturale et réduite; c'est de là que vient la vision souvent mise en avant des forces au sol comme étant de simples "rabatteurs" pour que l'aviation tape, voire allant jusqu'à remettre en question les forces de mêlée en disant que des FS en nombre un peu conséquent suffisent à la tâche, et caricaturant les exemples historiques à cette aune (la réduction dramatique du rôle de l'alliance du nord en 2001 est à cet égard confondante). Mais les Marines, par exemple, semblent avoir une autre idée de la chose précisément parce qu'ils ont une vision globale et unifiée des feux d'appuis, tous tournés au service de la manoeuvre qui elle repose avant tout sur des forces mobiles et surtout abondantes. Même en se plaçant dans la vision du fantassin "rabatteur", cette vision souligne qu'il faut BEAUCOUP de rabatteurs, et que "rabattre" suppose plus qu'observer et plastronner pour que le roi aviateur accomplisse son oeuvre divine et apparemment infaillible :P, ce qui dément par là l'appellation même de rabatteur et l'importance réelle du rôle des troupes au sol. Il suffit de voir chez les Marines l'importance des unités de coordination des feux, tant au niveau de leur formation que de leurs effectifs, de la considération qui les entoure comme de leur placement dans la hiérarchie des organisations d'orbat. Les compagnie de coordination des feux sont vraiment très fournies, et ce suffisamment pour fournir des éléments dispo à tous les échelons possibles, jusqu'au plus petit, dans une doctrine qui insiste plus que d'autres sur le besoin de densité de la présence au sol. Si chaque compagnie de manoeuvre, voire même un échelon moindre, doit avoir non seulement de la liaison avec l'aviation, mais surtout des éléments de coordination (de l'avant!) des feux de toutes natures, c'est qu'il y en a beaucoup, vraiment beaucoup, dans un USMC qui veut garder une conception fondée sur l'abondance des troupes au sol et le tempo des opérations.

C'est une "banalisation" de l'aviation à certains égards (un "feu" comme les autres :lol:), et une mise en avant du rôle des unités de manoeuvre qui sont aussi bien l'observation, le plastron/l'appât, l'élément qui fait la battue (version "négative"; la version "positive", c'est de dire qu'ils débusquent et forcent l'ennemi à subir en s'exposant, qui le servent sur un plateau aux appuis), l'arbitre qui décide en temps réel de quand la ressource rare, chère et dangereuse des feux "lourds" est utilisée, qu'un poing disposant de ses propres feux (de moindre "calibre" mais en très grand nombre) et qui fait une grande part du "chiffre d'affaire" aussi :lol:.

Plus la zone de combat est cloisonnée ou opaque (montagnes/terrain accidenté, zones boisées, bocages et villes surtout), ou préparé par l'adversaire, plus ce rôle des forces au sol est absolument déterminant et l'élément d'appui asservi à son besoin et à sa capacité de discrimination.

C'est pourquoi le sens de ma question était de souligner en fait que l'aviation est un facteur multiplicateur (surtout si bien employé) de la manoeuvre, pas l'élément de la victoire en soi (apanage de la force au sol). Donc de renvoyer au problème de perception de la guerre en occident actuellement, qui met la charrue avant les boeufs en se faisant des illusions sur le pouvoir en soi de la frappe aérienne (sauf au niveau "stratégique" pour un type de cibles donné, généralement plus politiques que militaires). Et pour la conception de la manoeuvre au sol, si par miracle on se résout à l'engager, l'exemple des marines rappelle le besoin du nombre et de décentralisation de la décision (la dispo des appuis, dont l'aviation à ailes fixes n'est qu'un élément) au plus bas niveau possible. Mais évidemment, cette conception renvoie l'aviation à un rôle que des visions "supprémacistes" (qui accompagnent généralement les armes et chapelles autonomes et le "snobisme" technologique) verraient comme subalterne et surtout menaçante pour les budgets puisqu'elle implique un rééquilibrage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les MDC commandés sont au nombre de 1300 selon wikipedia pour la France et la Grande Bretagne.

Avec ça tu dois déjà neutraliser une grosse centaine de sites SAM fixes le même nombre de sites préparés à recevoir des SAM ( selon site IMINT ) et une grosse vingtaine de de radars fixes.

Si tu y ajoutes les attaques sur les QG ( tu fais comment pour les repérer, pour ma part je ne me souviens pas que ce genre d'attaque ait été si réussi que ça en Lybie ), les aérodromes ( environ 30 ), les casernes ( plusieurs dizaines ) etc etc

Bref tu peux à peine dépasser 2 ou 3 missiles par cible fixe sachant que tous les systémes mobiles survivront........

Une partie de ces cibles seront détruites à la BGL/AASM

Donc en plein dans les zones cotières alaouites et face à une armée qui compte des effectifs 10 fois supérieurs à ce que l'on peut engager ( et pas en une fois en plus ), tu n'as pas l'impression que c'est un peu suicidaire.......

L'armée syriennes aura été très affaiblis par la destruction de toutes ses bases/casernes/QG/dépots/C4 ISR et des frappes aériennes direct détruisant une partie des véhicules. L'appui aérien et l'appui naval et l'avantage techno écrasant devrait plus compenser face à une armée déjâ très affaiblis. Les côtes seront surveiller de près.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une question comme ça.

Si la France intervient en Syrie, que prévoyez vous pour les 1400 soldats français de la FINUL (et accessoirement l'importante communauté française au Liban).

Non parce qu'il y a fort à parier que la Syrie, via le Hezbolah par exemple, décide de se venger sur des troupes ou populations françaises relativement vulnérables.  :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une partie de ces cibles seront détruites à la BGL/AASM

Ce qui implique de s'engager à des distances où les armes syriennes représenteront un danger pour les avions porteurs

L'armée syriennes aura été très affaiblis par la destruction de toutes ses bases/casernes/QG/dépots/C4 ISR et des frappes aériennes direct détruisant une partie des véhicules. L'appui aérien et l'appui naval et l'avantage techno écrasant devrait plus compenser face à une armée déjâ très affaiblis. Les côtes seront surveiller de près.

Tu te rends compte quand même que les aviations françaises et britanniques ne sont pas l'aviation US et que même celle-ci n'arrive pas systématiquement à de tels résultats ( affaiblir considérablement un adversaire )

Tu te rends compte que même si les USA ont une aviation bien plus puissante que la notre, ils ne s'engagent jamais en infériorité numérique et encore moins à un contre 10 !!!

Enfin en s'engageant à partir d'une base aérienne unique sur un pays tiers, c'est risquer que celle-ci soit neutralisée soit militairement ( si la base n'a pas d'abris bétonnés, un seul avion syrien suffit à la détruire ) soit politiquement en tirant quelques missiles sur Chypre......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui implique de s'engager à des distances où les armes syriennes représenteront un danger pour les avions porteurs

Non déjâ que les SAM syriens sont obsolète et/ou n'ont par la portée des BGL/AASM d'après ton lien

Tu te rends compte quand même que les aviations françaises et britanniques ne sont pas l'aviation US et que même celle-ci n'arrive pas systématiquement à de tels résultats ( affaiblir considérablement un adversaire )

Tu te rends compte que même si les USA ont une aviation bien plus puissante que la notre, ils ne s'engagent jamais en infériorité numérique et encore moins à un contre 10 !!!

Tu sous-estime considérablement les effets du bombardement stratégique. Imagine l'armée française sans ses bases/QG/dépot ya plus rien. C'est la même chose pour la Syrie

Enfin en s'engageant à partir d'une base aérienne unique sur un pays tiers, c'est risquer que celle-ci soit neutralisée soit militairement ( si la base n'a pas d'abris bétonnés, un seul avion syrien suffit à la détruire ) soit politiquement en tirant quelques missiles sur Chypre......

Attaque aérien syriennes: impossible vu que l'aviation syrienne sera rapidement détruite et que de toute façon la base de Chypre est protégés par les CAP/AWACS/GAN/SAMP-T

Attaque balistique: on a les SAMP-T pour cela

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non déjâ que les SAM syriens sont obsolète et/ou n'ont par la portée des BGL/AASM d'après ton lien

Le lien que j'ai cité donne juste les systémes fixes et fait l'impasse sur les systémes modernes mobiles capable par ailleurs d'atteindre une PGM !!

Par ailleurs les systémes anciens ont été / sont en voie de modernisation et ont la portée pour engager un avion à "longue" portée 

Tu sous-estime considérablement les effets du bombardement stratégique. Imagine l'armée française sans ses bases/QG/dépot ya plus rien. C'est la même chose pour la Syrie

Je ne sous-estimes rien du tout : les effets des bombardements stratégiques n'ont jamais empêchés une armée de combattre

Les quelques unités de l'armée lybienne restées fidèles à K ont tenu DES MOIS ENTIERS malgré les bombardements d'une coalition plus importante que celle que tu envisages et là, on parle d'un nain militaire pas de la syrie qui est une puissance moyenne

Attaque aérien syriennes: impossible vu que l'aviation syrienne sera rapidement détruite et que de toute façon la base de Chypre est protégés par les CAP/AWACS/GAN/SAMP-T

Attaque balistique: on a les SAMP-T pour cela

Et comment tu veux rapidement détruire une aviation composée de centaines d'avions dispersée sur des dizaines de bases aériennes pourvues de bunkers bétonnés qu'il faut détruire un à un !!

Par ailleurs, tu restes sur le syndrome de "l'étoile noire" à savoir que les armes occidentales sont invincibles et ne connaissent jamais d'échec !!

Dans la réalité d'une guerre, une partie des missiles passe toujours et les avions même inférieurs en technologie passent aussi si ils sont assez nombreux et bien employés tactiquement ( surtout si ils ont en plus l'appui de chasseurs d'escorte !! )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par ailleurs les systémes anciens ont été / sont en voie de modernisation et ont la portée pour engager un avion à "longue" portée

Aucun système n'a la portée suffisante pour engager un avion de combat à part le S-200. Tu oublie que la portée d'un SAM doit être divisé par 3/4 face à un avion de combat manœuvrant.

Le lien que j'ai cité donne juste les systémes fixes et fait l'impasse sur les systémes modernes mobiles capable par ailleurs d'atteindre une PGM !!

Ça ne change du fait qu'ils peuvent être saturé/détruit et n'ont de toute façon pas la portée suffisante.

Je ne sous-estimes rien du tout : les effets des bombardements stratégiques n'ont jamais empêchés une armée de combattre

Les quelques unités de l'armée lybienne restées fidèles à K ont tenu DES MOIS ENTIERS malgré les bombardements d'une coalition plus importante que celle que tu envisages et là, on parle d'un nain militaire pas de la syrie qui est une puissance moyenne

Il s'agit d'unité isolé sans valeur. Une armée qui n'a plus de base/QG/dépot ne peut plus combattre rien que par le fait qu'une grande partie des unités sont détruites lors de la destruction des bases.

Et comment tu veux rapidement détruire une aviation composée de centaines d'avions dispersée sur des dizaines de bases aériennes pourvues de bunkers bétonnés qu'il faut détruire un à un !!

Il n'y a que 30 bases soit 600 cibles max voir bien moins. En lybie une base a été détruite pas seulement 7 SCALP.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non déjâ que les SAM syriens sont obsolète et/ou n'ont par la portée des BGL/AASM d'après ton lien

4000+ MANPADs... Sa-7/14/16/18/24 intacts ou presque...

Systeme / Missile / Portee

S-300P / 5V55KD / 75km

Buk M2 / 9M317 / 50km

Buk M1 / 9M38M1 / 35km

Pantsir / 57E6 / 20km

Osa / 9M33 / 15km

Tor / 9M330 / 12km

Tunguska / 9M311-1M / 10km

Strella-10 / 9M333 / 5km

Strella-1 / 9M31 / 4.5km

Desole, mais je trouve ca bien coherent comme systemes, tous mobiles donc discrets, ne s'allumant que rarement juste avant un tir. C'est bien bien dangereux.

Les S300P et Buk M1 et 2 nous emmerderaient bien.

Tu sous-estime considérablement les effets du bombardement stratégique. Imagine l'armée française sans ses bases/QG/dépot ya plus rien. C'est la même chose pour la Syrie

Ne le surestime pas trop, on n'a pas de B-52 et pas grand chose pour l'effectuer ce bombardement...

Ne surestime pas non plus la betise des Syriens, ils nous verront fatalement venir et ne garderons pas tout au depot.

Attaque aérien syriennes: impossible vu que l'aviation syrienne sera rapidement détruite et que de toute façon la base de Chypre est protégés par les CAP/AWACS/GAN/SAMP-T

Attaque balistique: on a les SAMP-T pour cela

Il existe d'autres facon de poser des problemes a une base aerienne. Infiltrations, attentats, attaques sur les approvisionnements, MANPADS... etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

4000+ MANPADs... Sa-7/14/16/18/24 intacts ou presque...

Systeme / Missile / Portee

S-300P / 5V55KD / 75km

Buk M2 / 9M317 / 50km

Buk M1 / 9M38M1 / 35km

Pantsir / 57E6 / 20km

Osa / 9M33 / 15km

Tor / 9M330 / 12km

Tunguska / 9M311-1M / 10km

Strella-10 / 9M333 / 5km

Strella-1 / 9M31 / 4.5km

Desole, mais je trouve ca bien coherent comme systemes, tous mobiles donc discrets, ne s'allumant que rarement juste avant un tir. C'est bien bien dangereux.

Les S300P et Buk M1 et 2 nous emmerderaient bien.

Divise par 3 les portée face à un chasseur, il s'agit de portée max jamais atteinte en condition de guerre et l'AASM porte à +50km donc seul le S-300 pose problème.

Il existe d'autres facon de poser des problemes a une base aerienne. Infiltrations, attentats, attaques sur les approvisionnements, MANPADS... etc.

En ayant 500km de mer à faire, mer surveillé par le GAN, infaisable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça ne change du fait qu'ils peuvent être saturé/détruit et n'ont de toute façon pas la portée suffisante.

Satures par nous? lol... si on est capable de foutre 30 Rafales en l'air en meme temps, ca sera le Perou alors parler de saturation des defenses aeriennes...

Il s'agit d'unité isolé sans valeur. Une armée qui n'a plus de base/QG/dépot ne peut plus combattre rien que par le fait qu'une grande partie des unités sont détruites lors de la destruction des bases.

Tu planes completement...

Il n'y a que 30 bases soit 600 cibles max voir bien moins. En lybie une base a été détruite pas seulement 7 SCALP.

euh... temporairement neutralisee, certainement pas detruite.

Par ailleurs, tu restes sur le syndrome de "l'étoile noire" à savoir que les armes occidentales sont invincibles et ne connaissent jamais d'échec !!

Je ne connaissais pas l'expression, j'adore  :happy: :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Divise par 3 les portée face à un chasseur, il s'agit de portée max jamais atteinte en condition de guerre et l'AASM porte à +50km donc seul le S-300 pose problème.

Tes AASM peuvent aussi se faire abattre...

En ayant 500km de mer, mer surveillé par le GAN, infaisable.

Arrete de planer encore une fois... les infiltrations sont ultra simples, encore plus dans le cas des bases chypriotes en bord de mer, sur une Ile coupee en 3...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Satures par nous? lol... si on est capable de foutre 30 Rafales en l'air en meme temps, ca sera le Perou alors parler de saturation des defenses aeriennes...

Il n'y a pas que les rafales mais les M2000D/tornados/typhoon ça commence à faire pas mal de monde tous ça.

Arrete de planer encore une fois... les infiltrations sont ultra simples, encore plus dans le cas des bases chypriotes en bord de mer, sur une Ile coupee en 3...

C'est toi qui plane complètement, comment tu fais pour parcourir 500km de mer surveillé.

euh... temporairement neutralisee, certainement pas detruite.

Tu plane, un avion détruit il est détruit, le temporairement neutralisée est uniquement valide pour les pistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Putain je me demande pourquoi on ne pète pas la gueule à tout le monde si on est si fort.

Ha oui c'est vrai ... on est gentil.    :oops:

Perso je trouve que si on devait parler sérieusement d'une intervention, ce serait à minima avec une puissance régionale (la Turquie) dans la poche, ce qui veut dire les laisser faire n'importe quoi au Kurdistan et donc potentiellement être les complices de violences encore pires. On serait de plus en coalition avec les US et on fournirait un petit contingent, au maximum de la taille de celui de l'Afgha, +ou - 2000 hommes et des poussières + des équipes militaro-civiles faisant de "l'humanitaire" et de la liaison.

Et surtout on ne signerait pas pour rester sur place participer à la reconstruction.

C'est toi qui plane complètement, comment tu fais pour parcourir 500km de mer surveillé.

Tu es au courant qu'il y a plusieurs dizaines de milliers de migrants illégaux qui passent tous les ans dans la zone ? (pas forcément en bateau d'accord, mais on est sur au moins plusieurs centaines)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben tu passes pas par la...

Comment tu crois que tes FS rentrent en Syrie pour faire du rens et du ciblage?

Et ben les leurs font la meme chose. Sans compter qu'ils peuvent mettre du monde en place avant, encore une fois, on attaque pas du jour au lendemain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au cas où... vous en faites quoi de la base naval Russe? voir passer des volées de Tomahawks et de SCALP au dessus de leurs têtes ne devrait pas les enchanter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,633
    Total Topics
    1,231,500
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries