Sign in to follow this  
Kal

Fouga magister - Zéphyr

Recommended Posts

Je n'ai pas trouvé de sujet concernant cet appareil qui a écrit une page de l'histoire de l'aviation militaire française. 

Utilisé à la fois pour l'instruction mais également par la "Patrouille de France", il m'a semblé qu'il méritait son propre sujet.

 

J'espère que certains membres éclairés du forum contribueront à l'enrichir.

;)

Edited by Kal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques photos des Fouga Magister des FRA , aujourd'hui retirés remplacé par les Alphajet pour l'instruction , quand ils étaient en service ils été utilisés pour l'instruction mais également pour faire du CAS , je trouve que c'est un bel avion esthétiquement parlant , il est imposant et beau a voir . 

 

 

1659215.jpg

 

clipbo10.jpg

 

clipb220.jpg

 

clipb119.jpg

 

100610062339276210.jpg

Edited by FARSOLDIER
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympas les photos :)

Quelques photos des Fouga Magister des FRA , aujourd'hui retirés , je trouve que c'est un bel avion esthétiquement parlant , il est imposant et beau a voir . 

 

clipb119.jpg

C'est un Noratlas français en arrière-plan ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui probablement  , c'est vrai que la cocarde est bien visible , soit en visite au Maroc ou alors nous en France 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serais curieux de savoir ce qui a imposé un train d'atterrissage aussi court sur pattes, contrainte de poids, manque d'espace, type de voilure, autre...

 

Cela décroche comment un Fouga/Zephyr, facile à rattraper à condition d'avoir suffisamment d'altitude ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serais curieux de savoir ce qui a imposé un train d'atterrissage aussi court sur pattes, contrainte de poids, manque d'espace, type de voilure, autre...

 

 

 

Rien ne l'a imposé, c'est au contraire très logique de faire un train comme cela.

Ce qui s'impose, c'est de faire des trains plus hauts pour des avions d'armes, car là il y a des contraintes en terme d'emports, notamment sous le ventre.

 

 

Mais si tu compares le Fouga à un T-37 ou un T-33, c'est à dire des avions à la formule aérodynamique et à la fonction similaire, le train est toujours réduit à sa plus simple expression, car c'est bien plus pratique pour la maintenance, pour monter à bord, et puis c'est moins lourd et ça prend moins de place dans la cellule.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Kal:

Dans mes souvenirs, le Fouga décroche souvent en partant un peu sur une aile, et doucement. Un tout petit peu de vibrations avant, mais presque pas. C'est un avion très lent en gauchissement et peu efficace à basse vitesse. Facile à rattraper mais fallait bien perdre de l'altitude pour ça, car la puissance moteur était très lente à venir.

 

@Pollux:

Je rebondis à propos du train. Avec ce dernier, plus l'aile à fort allongement, l'effet de sol était très important à l’atterrissage. Une finale avec plus 10 Kts part exemple, pouvait faire se poser très long une fois assis sur le petit coussin d'air.

 

Sa planche de bord comme je l'ai connu!

 

A noter le compte tours réacteurs gradué jusqu'à 25 000 tr/mn.

22 600 tr/mn plein gaz si je ne me trompe pas.

Un bruit bien aigu au sol, qui ma fait perdre une fréquence sur une oreille. ;)

 

A noter aussi, des scratchs autour de l'horizon artificiel pour l'occulter durant les exercices en mode de vol sans visibilité dégradé, appelé "panneau partiel". Le vol se faisant alors avec juste la bille/aiguille (l'instrument juste en dessous).

 

Et pour finir, écrit en typo: "avion modifié régulateur électronique". Grâce à ça, on pouvait passer de tout réduit à plein gaz en moins de 10 secondes, super!

 

 

1409079242-photo-2.jpg

Edited by syntaxerror9
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi c'est son manche qui m'avait surpris avec son articulation de gauchissement si particulière dire que les Israéliens ont fait de l'air sol avec ces machines en 67 ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Pascal, certainement à cause de cette lenteur en gauchissement, ce manche à la façon des chasseur de la seconde guerre mondiale.

Faire de l'air / sol avec un Fouga, pas évident en effet, car mettre le nez au bon endroit ne devait pas être simple en effet.

 

Ce qui m'impressionne le plus, c'est la PAF sur Fouga. Je ne sais pas comment ils faisaient pour tenir leur position aussi bien avec un tel avion: Lent aux gaz et lent en gauchissement; deux beaux handicaps en patrouille serrée. Il leur restait l'anticipation et les aérofreins...

 

Si je devais le qualifier sensiblement cet avion, je dirais que c'était un bourricot. Il ne faisait que ce qu'il voulait ou ce qu'il pouvait, fallait pas le brusquer.

Mais alors, solide comme aucun.

A Salon, les jeunes instructeurs lui faisaient régulièrement dépasser toutes ses limites officielles...

Edited by syntaxerror9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ta réponse Syntaxerror9, très intéressant !

 

 

Rien ne l'a imposé, c'est au contraire très logique de faire un train comme cela.

Ce qui s'impose, c'est de faire des trains plus hauts pour des avions d'armes, car là il y a des contraintes en terme d'emports, notamment sous le ventre.

 

Je comprends ton propos PolluxDeltaSeven, néanmoins cela n'a pas que des avantages, comme l'a mentionné Syntax il y a l'effet de sol, mais également plus ton train est court et plus tu auras intérêt à te présenter en final les ailes bien à plat et sans commettre d'erreur d'assiette non plus. Pour un trainer on peut se poser la question. Tu me diras... Au moins les mauvais seront lourdement sanctionnés et ne risqueront pas de crasher un avion plus coûteux à cause de ce type d'erreur, ça peut se défendre :).

Edited by Kal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet avion représente la philosophie d'un trainer de l'époque, je pense.

Solide, pas piégeux, mais pas pointu.

 

Il n'avait déjà à mon époque aucun intérêt en terme de pilotage pour les élèves, trop particulier dans sa façon d'être piloté le Fouga.

L'Epsilon, son alter ego de Cognac, avait des caractéristiques de vol plus intéressantes pour un jeune élève pilote.

Edited by syntaxerror9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,531
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kmltt
    Newest Member
    kmltt
    Joined
  • Forum Statistics

    20,959
    Total Topics
    1,339,050
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries