241 messages dans ce sujet

Merci pour ces précisions. La description des actions et des comportements de ces deux pendants de l'échiquier politique montre tout de même une rupture, un détournement, une perte de rigueur avec la recherche de la vérité.

Il y a 2 heures, Bat a dit :

je trouve l'extrême-gauche plus sympa dans ses valeurs que l'extrême-droite

Facialement c'est le cas mais on en arrive à cet fameux aphorisme "J'aime mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Aron" pour justifier les exactions, le sectarisme de l'extrême-gauche au nom de valeurs transcendantales. Le XXème siècle a connu des régimes d'extrême-gauche dont le bilan pratique est autant sinon pire que les régimes dictatoriaux plus classiques, ce qui montre bien l'impasse de ces philosophies politique en passant.

Effectivement aux USA, la dialectique est assez opposée à la situation française et j'en suis conscient, c'est la raison pour laquelle je parlais de la situation française. Le problème est que dans un cas comme dans l'autre, je trouve la polarisation telle que cela empêche un bon fonctionnement de nos systèmes politiques. En France, je trouve que Valls en a été totalement victime, car il est à la fois sectariste anti-droite de principe et en même temps conscient des impasses idéologiques de sa famille politique. Au-delà de ses erreurs politiques, je trouve que la campagne de la primaire BEP symptomatique de cet état de la vie politique française.

Il y a 2 heures, Bat a dit :

si on écoute Copé ou Wauquiez, l'extrême-gauche commence plus ou moins à Hamon

Ma foi, Hamon en a le sectarisme, avec la dextrogyrasition de la vie politique il n'est pas extrême-gauche selon moi (l'extrême-gauche se manifeste par un extrêmisme encore plus poussé sur le sociétal à mon sens).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, SinopeMT a dit :

Facialement c'est le cas mais on en arrive à cet fameux aphorisme "J'aime mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Aron" pour justifier les exactions, le sectarisme de l'extrême-gauche au nom de valeurs transcendantales. Le XXème siècle a connu des régimes d'extrême-gauche dont le bilan pratique est autant sinon pire que les régimes dictatoriaux plus classiques, ce qui montre bien l'impasse de ces philosophies politique en passant.

Attention, je ne nie pas les crimes des régimes communistes, loin de là. Je trouve simplement plus sympas des mouvements qui revendiquent l'internationalisme, l'égalité et l'amour entre les peuples que ceux qui préconisent le repli nationaliste, la haine (biffer la mention inutile: de l'étranger, du différent, du Juif, du musulman, du noir, de l'homo, etc.) et l'inégalité des hommes. Après, c'est peut-être un peu caricatural (l'extrême-gauche ayant ses turpitudes, comme p.ex l'antisionisme parfois ambigü), mais en gros ça revient à ça. Mais si je n'ai pas développé et ne développerai pas plus, c'est juste que c'est HS sur ce fil. De mon point de vue, il ne s'agit pas de savoir qui est le plus extrémiste (d'autant qu'on ne sera pas d'accord selon les critères, les exemples, etc.), mais juste de montrer en quoi la vision du monde dite d'extrême-gauche (ou de gauche radicale, de gauche de la gauche ou encore de gauche alter-mondialiste) explique un regard sur l'univers médiatique expliquant en grande partie la sensibilité et la diffusion de théories complotistes et de fausses nouvelles par certains médias, individus ou groupes se revendiquant de cette orientation.

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Le 22/06/2017 à 14:08, Bat a dit :

Pour ceux qui ont la flemme de lire ces études ou à qui l'anglais fait peur, cet article-ci est quand même plus intéressant, plus juste et plus précis (à propos de la recherche) que celui de la RTBF posté hier:
 

Suite: http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-sur-les-reseaux/20170621.OBS1047/propagande-et-fake-news-facebook-et-twitter-sont-utilises-pour-manipuler.html

Pour ceux que ça intéresse, l'étude faisait appel a des "IA" disons des réseaux neuronaux entraînés pour reconnaître des posts avec certaines caractéristiques :  botnet, troll, fake news, conspirationniste, etc

Voilà les détails (code source, échantillon d'apprentissage), (EDIT) d'un autre Réseau neuronal , avec tous les disclaimers habituels (aucune garantie, pincettes, EDIT dépendant du training set, dépendant du contexte, dépendant des contre-mesures "ennemies" comme pour l'ordre de classement google, mangez 5 fruits et légumes :tongue:)

https://medium.com/@conspirator0/identifying-political-bot-troll-social-media-activity-using-machine-learning-20dcd56e961a

https://mobile.twitter.com/conspirator0/status/858170129032634369

Taux d'erreur constate sur un test le mois dernier : 0.5 % (dont un quart de faux positif)

Application pratique :  mesurer parmi les sites linkés/référençant wikileaks, la proportion de site considéré comme conspirationniste/ troll (date fin mai 2017).

https://mobile.twitter.com/conspirator0/status/869020822266159105

95%+
ça fait mal...
Même RT n'est qu'à 60%...

 

 

 

Modifié par rogue0
2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les chercheurs en désinformation, Thomas Rid s'était lui aussi intéressé aux études de cas époque soviétique à un moment sur son fil twitter, je ne sais pas s'il a publié davantage depuis.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 02/07/2017 à 16:19, Rob1 a dit :

Pour les chercheurs en désinformation, Thomas Rid s'était lui aussi intéressé aux études de cas époque soviétique à un moment sur son fil twitter, je ne sais pas s'il a publié davantage depuis.

Qui est ce gars ? Un spécialiste infowar ?  Ou renseignements ?  Quelle est sa sensibilité ? 

A propos des bulles informationnelles : 

Pour information, voici ce que Trump voit du monde depuis Twitter (reconstitution a partir des gens qu'il suit)
https://mobile.twitter.com/RobertMackey/lists/trump-s-twitter-timeline

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, rogue0 a dit :

Qui est ce gars ? Un spécialiste infowar ?  Ou renseignements ?  

J'en ai entendu parler pour son bouquin Cyber war will not take place (c'est déjà si vieux ?) et quelques autres trucs sur le cyber.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/05/2017 à 00:31, rogue0 a dit :

Plus intéressant, voici les rapports d'un think tank qui s'est intéressé de près aux mécanismes d'influence russes, et qui propose des contre-mesures.
Disclaimer, ce site n'est pas pro Poutine :tongue:, et plutôt atlantiste.
http://www.europeanvalues.net/

@Tancrède@Bat@Boule75@Marcus

A propos des contre mesures à l'influence automatisée, le Wapo propose un tour d'Europe  des réactions européennes.
Je reconnais certaines, d'autres sont à confirmer (pour être sûr que ce ne soit pas juste un article de positivisme pour remonter le moral).

https://www.washingtonpost.com/world/europe/europe-has-been-working-to-expose-russian-meddling-for-years/2017/06/25/e42dcece-4a09-11e7-9669-250d0b15f83b_story.html?tid=sm_tw&utm_term=.0afe1a413892

A mon avis, les plus efficaces, ça sera le "name&shame" + l'éducation.

J'aime bien le cas suèdois ou pays baltes, où une équipe de 100 "elfes" partent à la chasse aux "trolls" pro-russes, pour les démasquer derrière leurs comptes ou sociétés-écrans, ou transmettre le dossier au contre-espionnage (là c'est plus limite).

En plus bureaucratique, je recommande fortement de rendre obligatoire l'identification de message envoyé ou même relayé par les bots ... (ceci est un message diffusé par un robot)... Sous peine de taxe salée : disons 1 EUR pour chaque message (envoyé par un bot)  qui ne s'identifie comme tel.
Et bien sûr, ces messages ne comptent pas dans les classements de tweet populaires ou tendances.

Du coup, pour manipuler les tendances, il faudra payer bien plus de ressources pour le faire (même principe que les urnes à voter physique, pour manipuler un tel vote, un hack ne suffit pas, il faut toute une organisation nationale)

 


 

 

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 03/07/2017 à 17:28, rogue0 a dit :

Qui est ce gars ? Un spécialiste infowar ?  Ou renseignements ?  Quelle est sa sensibilité ? 

Il est chercheur au King's College London, politologue, spécialiste de la question des risques informationnels en situation de conflit: https://scholar.google.fr/citations?user=PQUA11sAAAAJ&hl=fr&oi=ao

Il est d'origine allemande, et il a un parcours dans différentes institutions de recherche et enseignement d'Europe (Humboldt University, IFRI, John hn Hopkins University (post-doc sur une bourse RAND)... A priori, un beau parcours, pas mal de publis assez bien citées (donc a priori reconnues).

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

 

Le 03/07/2017 à 18:37, Rob1 a dit :

J'en ai entendu parler pour son bouquin Cyber war will not take place (c'est déjà si vieux ?) et quelques autres trucs sur le cyber.

2013, oui, c'est 2 siècle en cyber :tongue:

https://ridt.co/cyber-war-will-not-take-place/

Le 04/07/2017 à 18:53, Bat a dit :

Il est chercheur au King's College London, politologue, spécialiste de la question des risques informationnels en situation de conflit: https://scholar.google.fr/citations?user=PQUA11sAAAAJ&hl=fr&oi=ao

Il est d'origine allemande, et il a un parcours dans différentes institutions de recherche et enseignement d'Europe (Humboldt University, IFRI, John hn Hopkins University (post-doc sur une bourse RAND)... A priori, un beau parcours, pas mal de publis assez bien citées (donc a priori reconnues).

Merci pour les retours

(Y a toujours pas de fil sur les "sources" de qualité AD.net ?)

En creusant un peu, on dirait qu'il a une bonne réputation, et pas seulement théorique.
Il a l'air pas mauvais en cyber et services secrets (des détails sur l'Opération Moonlight Maze mmmmmh).

D'ailleurs ses papiers / romans ont fini par être traduit en chinois...
Je note!

https://ridt.co/attributing-cyber-attacks/

 

http://www.esquire.com/news-politics/a49791/russian-dnc-emails-hacked/

 

Modifié par rogue0
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Le 22/06/2017 à 14:08, Bat a dit :

Pour ceux qui ont la flemme de lire ces études ou à qui l'anglais fait peur, cet article-ci est quand même plus intéressant, plus juste et plus précis (à propos de la recherche) que celui de la RTBF posté hier:

Suite: http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-sur-les-reseaux/20170621.OBS1047/propagande-et-fake-news-facebook-et-twitter-sont-utilises-pour-manipuler.html

 

Le 28/06/2017 à 19:52, rogue0 a dit :

C'est dommage que ça ne couvre pas les dernières élections françaises.

Bon, on dirait que mon voeu est exaucé.

Les premières études alternatives et peer reviewed sur l'usage des bots dans les élections françaises (et spécifiquement du #macronleaks) arrivent (2 mois après).
https://t.co/OraFGCEdIg

La méthodologie semble similaire à l'équipe de Oxford : analyse d'une base de 17 millions de tweet, extraction de ceux liés aux Macronleaks, et utilisation d'IA pour dénicher les comptes probablement robots.
La méthode a dû être adaptée, car Tweeter commençait à suspendre les robots les plus voyants (sur le top 15 des robots identifiés, 13 ont été suspendus ou supprimés après les élections)

Résumé des conclusions de l'article:

  • Oui, de nombreux comptes robots ont été massivement employés pour tenter de propager ce thème
     
  • Problème, la plupart de ces comptes écrivent en anglais, des alt right US (en apparence).
    Et donc l'influence sur la twittosphère française (et surtout sur les vrais électeurs) a été fort modeste.
    (pas étonnant avec une fuite aussi miteuse, les contre attaques médiatiques, l'absence d'un breitbart français comme caisse de résonance et ... il faut le dire, difficile de rattraper le coup après un débat aussi raté :rolleyes:).
  • l'article évite soigneusement d'attribuer les fuites ou l'orchestration de la campagne des leaks à un quelconque "cerveau" russe

En gros, les analyses de Nicolas Van DerBiest et Stéphanie Lamy (faites en direct pendant la crise) sont confortées ... et les leurs ont contribué à tuer dans l'oeuf une grosse fake news naissante.
(il est un peu critique sur cette étude tiens ...

Avis du NY Times sur l'échec de la campagne
Absence de breitbart: source:

https://www.nytimes.com/2017/05/08/world/europe/macron-hacking-attack-france.html?_r=1

 

Modifié par rogue0
2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, rogue0 a dit :

 

Bon, on dirait que mon voeu est exaucé.

Les premières études alternatives et peer reviewed sur l'usage des bots dans les élections françaises (et spécifiquement du #macronleaks) arrivent (2 mois après).
https://t.co/OraFGCEdIg

Mince, je m'apprêtais à la poster et je suis battu sur le fil! :wink:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A propos de la détection de bots*, voici un site (prototype) qui tente de les identifier.
(* cad des comptes robots qui repostent massivement des messages, souvent pour pousser une propagande)

https://makeadverbsgreatagain.us/mlp/

Comme le nom l'indique, c'est un réseau neuronal (perceptron multi couche je pense).

Il suffit de mettre le pseudo twitter d'un compte, et il ressort une note de 0 à 10 (10 étant très probablement un bot).

C'est un prototype : même à 10/10, il y a 5% de faux positif.
Les critères et le jeu d'entraînement ne sont pas précisés.
Il a aussi du mal avec les bots hybrides de nouvelle génération (qui tentent de passer pour des comptes d'humains "normaux")

Il y a 6 heures, Bat a dit :

Mince, je m'apprêtais à la poster et je suis battu sur le fil! :wink:

Je n'ai posté qu'un résumé rapide (par un amateur :blush:).

Tout le monde est libre de compléter / contribuer / faire un commentaire éclairé :tongue:.

PS: j'oubliais un point important.
L'étude soupçonne qu'il y aurait un marché gris de "revente" de bots prêt à l'emploi, mais je n'ai pas vu les preuves.
Après, vu qu'il y a déjà des botnet à louer, ça ne m'étonnerait pas.

On notera aussi que de très nombreux comptes twitter actifs pendant la campagne électorale française font soudainement silence radio total depuis.
Certains d'entre eux étaient également actifs pendant les présidentielles US 2016, et la primaire de droite française 2016 (de nombreux sont la "réinfosphère" / alt right français).
Bref, probablement des "mercenaires" missionnés pour tenter d'influencer à des périodes-clé, pas des gens qui postent spontanément sur des sujets qui les tiennent à cœur...
Source : cf Van Der Biest

https://mobile.twitter.com/Nico_VanderB/status/881084139314786304

 

https://www.franceculture.fr/emissions/elysez-moi/elysez-moi-les-elections-derriere-nous-que-sont-devenus-certains-comptes

 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, rogue0 a dit :

Je n'ai posté qu'un résumé rapide (par un amateur :blush:).

Tout le monde est libre de compléter / contribuer / faire un commentaire éclairé :tongue:.

Je n'ai pas encore eu le temps de la lire (c'est notamment pour ça que je ne l'avais pas postée). Je le ferai si j'ai des choses à ajouter.

Il y a 2 heures, rogue0 a dit :

On notera aussi que de très nombreux comptes twitter actifs pendant la campagne électorale française font soudainement silence radio total depuis.
Certains d'entre eux étaient également actifs pendant les présidentielles US 2016, et la primaire de droite française 2016 (de nombreux sont la "réinfosphère" / alt right français).
Bref, probablement des "mercenaires" missionnés pour tenter d'influencer à des périodes-clé, pas des gens qui postent spontanément sur des sujets qui les tiennent à cœur...

J'apporterais une nuance. Pour moi, c'est une hypothèse très vraisemblable, mais pas la seule. On sait que l'implication en ligne se traduit par une activité inégale qui évolue dans le temps, notamment avec des phases d'activité intense sur des sujets précis, puis des chutes brutales d'activité qui peuvent s'expliquer par la lassitude, le fait que le sujet discuté n'est plus d'actualité, etc. (On peut par exemple le voir sur ce forum avec certains intervenants, moi compris.) Donc imaginons des gens très passionnés par la campagne qui tweetent frénétiquement durant celle-ci, puis une fois le résultat connu et l'élection passée, se calment: ça n'est pas envisageable. Après, on peut chercher à quantifier ces pics et creux, les croiser avec d'autres éléments comme la création des comptes ou le nombre de comptes suivis, ce permet de cerner plus facilement ces comptes "mercenaires". (Notons qu'on observe aussi l'inverse: des gens qui se lancent sur un unique sujet, puis celui-ci dépassé ou passé de mode, qui continuent à poster mais en se diversifiant.)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, Bat a dit :

Je n'ai pas encore eu le temps de la lire (c'est notamment pour ça que je ne l'avais pas postée). Je le ferai si j'ai des choses à ajouter.

J'apporterais une nuance. Pour moi, c'est une hypothèse très vraisemblable, mais pas la seule. On sait que l'implication en ligne se traduit par une activité inégale qui évolue dans le temps, notamment avec des phases d'activité intense sur des sujets précis, puis des chutes brutales d'activité qui peuvent s'expliquer par la lassitude, le fait que le sujet discuté n'est plus d'actualité, etc. (On peut par exemple le voir sur ce forum avec certains intervenants, moi compris.) Donc imaginons des gens très passionnés par la campagne qui tweetent frénétiquement durant celle-ci, puis une fois le résultat connu et l'élection passée, se calment: ça n'est pas envisageable. Après, on peut chercher à quantifier ces pics et creux, les croiser avec d'autres éléments comme la création des comptes ou le nombre de comptes suivis, ce permet de cerner plus facilement ces comptes "mercenaires". (Notons qu'on observe aussi l'inverse: des gens qui se lancent sur un unique sujet, puis celui-ci dépassé ou passé de mode, qui continuent à poster mais en se diversifiant.)

Vas y :tongue:

Ta réponse était bien utile.
ça m'a permis de revoir en grand l'image (c'est trop gros pour mon smartphone, et twitter est bloqué au taf')

https://pbs.twimg.com/media/DDo9HPGXgAAfVHa?format=jpg

  • En fait, les plus grosses variations du graphe permettent de traquer l'activité de rediffusion autour de ce célèbre compte tweeter.

SI j'ai bien compris, le marron, c'est la courbe des retweet de l'audience, et le rose clair, les citations de l'audience.
Les posts du compte (340 sur 1 an) sont complètement écrasés par les retweets (277 000+).

  • Et du coup, je m'étais trompé d'interprétation : on voit l'activité des groupes autour de ce compte ( humains ou surtout réseau de support bots je soupçonne), qui est totalement corrélée avec les élections.
    Ce compte n'est cité (à 99%) que pendant les échéances électorales importantes (pour l'extrême droite connaissant le type de message qu'il envoit).

    Vu l'effondrement des retweets, je suppute qu'une bonne proportion devait être des tweets "achetés", ou des comptes dont l'activité devait être payée d'une façon ou d'une autre (bot, temps d'un staffer politique)... Et donc, hors élection, c'est inutile de maintenir ces réseaux de supports (même si cela révèle le caractère probablement artificiel du réseau aux observateurs avertis).

    (Si c'étaient des supporteurs / croyants vraiment "bénévoles", une partie serait démobilisée par les élections, mais il devrait en rester un minimum pour garder la flamme...)

 

  • Ton hypothèse alternative vaut surtout si tu considères ce compte comme une "identité alternative" dédiée aux aspects politiques d'une personne (ou  groupe de personne).

Les comptes "normaux" postent sur tous les points d'intérêts partageable d'une personne (et donc l'effondrement brutal des retweets deviendrait très suspect dans ce cas)

 

 

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Repost du fil polémiques USA sur une manipulation d'opinion de wikileaks, flagrante (critique les USA, UK et la France sur les nukes, et oublie la russie, la chine, la corée du nord et tous les autres ...)

EDIT: suite de la conversation avec @Bat sur la propagation de rumeur par détournement de citation / pièce jointe.
Ici, c'est un résumé trompeux/tronqué (misleading), comme le communiqué de presse de Vault7.
Je ne peux pas garantir que wikileaks le pratique systématiquement , mais sur les 3 derniers mois, c'est trop fréquent pour être une simple erreur de stagiaire.

Le ‎18‎/‎05‎/‎2017 à 17:34, Bat a dit :

Un hasard? Je ne pense pas! ;)

Plus sérieusement, j'ai pas du tout suivi le truc, je ne sais pas dans quelle mesure c'est une méthode systématique ou volontaire de la pare de Wikileaks, ni dans quel(s) but(s) éventuel(s). Par contre, et ça c'est plus intéressant, ce que tu décris comme mécanisme de conclusion hâtive au départ d'un résumé lui-même rapidement lu correspond à ce qui est mis en lumière par plusieurs recherches sur la propagation des informations sur les réseaux sociaux, à savoir que la plupart des gens se contentent des 10 premiers résultats de recherche (sur un moteur de recherches), et beaucoup lisent le chapeau et en diagonale rapide,  voire ne lisent même pas les documents qu'ils relaient: https://hal.inria.fr/hal-01281190

citation Bat du 18 mai 2017

Un hasard? Je ne pense pas! ;)

Plus sérieusement, j'ai pas du tout suivi le truc, je ne sais pas dans quelle mesure c'est une méthode systématique ou volontaire de la pare de Wikileaks, ni dans quel(s) but(s) éventuel(s). Par contre, et ça c'est plus intéressant, ce que tu décris comme mécanisme de conclusion hâtive au départ d'un résumé lui-même rapidement lu correspond à ce qui est mis en lumière par plusieurs recherches sur la propagation des informations sur les réseaux sociaux, à savoir que la plupart des gens se contentent des 10 premiers résultats de recherche (sur un moteur de recherches), et beaucoup lisent le chapeau et en diagonale rapide,  voire ne lisent même pas les documents qu'ils relaient: https://hal.inria.fr/hal-01281190

Modifié par rogue0
lien avec l'étude précédente
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Le 29/06/2017 à 12:14, Bat a dit :

(...)De mon point de vue, il ne s'agit pas de savoir qui est le plus extrémiste (d'autant qu'on ne sera pas d'accord selon les critères, les exemples, etc.), mais juste de montrer en quoi la vision du monde dite d'extrême-gauche (ou de gauche radicale, de gauche de la gauche ou encore de gauche alter-mondialiste) explique un regard sur l'univers médiatique expliquant en grande partie la sensibilité et la diffusion de théories complotistes et de fausses nouvelles par certains médias, individus ou groupes se revendiquant de cette orientation.

Je n'ai toujours pas eu le temps de répondre sur ce sujet passionnant (c'est une conspi Trumpienne je vous dit :tongue:).
Je rebondit dessus avec un sujet connexe

Nicolas Vanderbiest a rebondit sur un article du nouvel obs (sur le burnout des journalistes politiques français, et je suppose US aussi, depuis 1 an).
Il parle de tactique good cop / bad cop en ligne d'activistes extrémistes sur les journalistes:

  • bad cop : si tu me critiques, je te harcèle et je t'intimide (voire pire dans d'autres pays ... genre USA, Russie)
  • good cop : si tu me fais un bon article, je booste ta popularité

Est-ce que quelqu'un a une confirmation indépendante?

J'ai peu de doute sur le premier, qui est (malheureusement) une tactique classique du genre des extrêmes.
Le second, c'est nouveau pour moi (surtout appliqué par des sympatisants mélanchonesques)

Et oui, c'est en plein dans le sujet, car pour moi c'est une stratégie d'influence, via les opinion leader (c'est le minimum de ce qui risque d'arriver en allemagne pour leurs élections tiens)

 

 

Modifié par rogue0
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5072
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    Arnaud L
    Membre le plus récent
    Arnaud L
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20014
    Total des sujets
    1067382
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets