Recommended Posts

Ils ont financé la campagne du FN, à ce qu'il se dit (pas de sources sous la main, donc je reste dans l'hypothèse pour ne froisser personne). Donc, ils peuvent râler. Et puis, ça fait un Frexit potentiel de moins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai entendu une partie des réaction à la radio, 

il y a un extrait ici, il avait ajouté que merkel avait gagné en France

http://www.la-croix.com/Monde/France-monde-reagit-victoire-Emmanuel-Macron-2017-05-07-1300845325,

- Russie

Le président de la commission d'information de la Chambre de la Fédération, Alexeï Pouchkov, a estimé que "la déception va s'installer très vite" chez les électeurs de M. Macron, qui hérite selon lui d'un "pays scindé, divisé".

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chouette le couvre feu est levé ! 

On va enfin pouvoir se lâcher sur les commentaires:tongue: 

1)Bon, dans tous les cas, il semble que la manipulation d'opinion relayée de l'étranger n'ait pas eu d'effet notable immédiat sur les suffrages.

Pourquoi ? Quelques spéculations en vrac : 

* Trop tard ? 

* trop grossier ? 

* twitter n'aurait finalement qu'un effet faible ou retardé : 

  * comparé aux autres médias,

  * ou sur des opinions tranchées

  * ou n'a pas pu rattraper une prestation de débat aussi repoussoir ...

Ce serait intéressant de voir des études/sondages sur ce cas d'école d'infowar grandeur nature...

2) Pour le reste, avec le recul, cette manip était finalement assez vide et désespérée * , donc on peut ranger les ASMPA...

(* mode mehari peut se reposer :tongue:)

3) Le timing de cette action est quand même étrange en terme de logique militaire ou de service secret.

3a)Si l'objectif principal était de faire élire MLP, alors cette action était très long shot pour l'élection de 2017 (  ses chances etaient minces). S'ils l'avaient gardé pour 2022, y a de bien meilleures chances de succès.

Maintenant, tout le monde sera extra vigilant avec des contre mesures (process déjà démarré avec nos amis belges que je remercie au passage:tongue:) ... Et "l'arme secrète" aura été grillée parce que trop employée sur des  actions secondaires où elle a peu de chance d'être décisive.

3b) Maintenant, si le but est plutôt de saper la légitimité du futur gouv français, de le paralyser via des séries leaks de scandales (fake ou non), d'accentuer les fractures de la société française, bref de foutre le boxon (*), alors l'opération n'a pas encore échoué (et n'a rien coûté cf 4)).

Alors il faut s'attendre a la poursuite de ces opérations jusqu'aux législatives(peut être avec d'autres pions US, je souhaite que les 2 propandistes alt right US qui ont déclenché les 2 grosses vagues d'attaque de fake leak depuis mercredi reçoivent les tendres attentions de la DGSE... :dry: oui je reste énervé)

4)Je sens que les autres démocraties occidentales n'en ont pas fini avec ces manipulations d'élections. Le résultat a dû sembler décevant pour les commanditaires... Mais la tentative ne coûte rien si c'est un état (l'infrastructure et la méthode a déjà été amortie sur le dnc et wikileaks)

Donc je m'attend a d'autres manip sur les législatives... Sauf peut être si on trouve les bonnes cibles pour des représailles massives.

Les prochaines élections majeures en Europe sont bien les allemands je crois... Et certains partis allemands ont déjà signalé des sondes dans leurs systèmes....

A suivre

Pour le reste voici une perle signalée par libe.

Une plume de site conspirationniste (ruevoltaire) se plaint de ... L'abus de fake news par les alt right français (pour ne pas dire les euphémismes reinfosphere, patriotospheres et pires noms d'oiseau).

http://www.liberation.fr/amphtml/desintox/2017/05/07/la-fachosphere-inquiete-de-la-diffusion-de-fake-news-par-la-fachosphere_1567848

Bref l'hopital qui se fout de la charité... (mais ça m'arrangerait si le volume de fake news baissait, ca use a force :tongue:)

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

En repassant en revue mes chroniqueurs préférés en cyber/infowar, je met un bon point pour thegrucq, qui a bien pronostiqué le timing des tentatives d'attaque sur l'élection française.

Il a aussi des spéculations intéressantes sur le vide apparent de l'attaque... En gros, n'étant pas favori avant février 2017, les attaquants ont dû partir de 0 pour le recueil d'information...

Et avec les précautions IT renforcées (et le dégonflage intensif des rumeurs), ils auraient percé trop tard (entre fin mars et mi avril) tout ça pour ...  trouver pas grand chose et plus le temps pour préparer des fake convainquants.

A prendre avec des pincettes mais c'est intéressant.

https://medium.com/@thegrugq/dont-info-op-until-you-see-the-whites-of-their-eyes-55624258f120

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, rogue0 a dit :

1)Bon, dans tous les cas, il semble que la manipulation d'opinion relayée de l'étranger n'ait pas eu d'effet notable immédiat sur les suffrages.

Pourquoi ?

Pour moi, l'explication principale tient au fait que ce type d'action limitée aux réseaux sociaux ne convainc que les convaincus: la rumeur marche d'autant mieux qu'elle touche des gens qui étaient prêts à la croire, et les renforce dans cette posture sans nécessairement atteindre les autres. (Exactement pour la même raison, le fact-checking a peu d'influence contraire: http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/05/04/si-le-fact-checking-permet-de-corriger-les-faits-il-n-a-pas-d-effets-sur-les-intentions-de-vote_5122264_3232.html)

C'est, à mon avis, ce qui s'est passé aux USA où on a largement exagéré la portée des tentatives d'influence russe (sans dire ici que ce ont les Russes): la propagande russe en ligne a essentiellement alimenté les réseaux trumpistes avec des histoires qu'ils étaient tous prêts à croire, renforçant simplement leur conviction quant à Hillary Clinton.

Edited by Bat
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/05/2017 à 19:30, cracou a dit :

G4lly, tu es l'image même du mauvais esprit, tu es un gros vilain, na!

Dans le genre de manipulation de l'information j'ai vaguement l'impression que les mêmes idées qu'aux USA ont été tentées mais que la caisse de résonance des chaînes comme Fox n'étant pas là, la massification des fakes ne se fait pas de la même façon. Plus exactement la diffusion existe mais au sein des mêmes groupes.

Au USA, la population est travaillée au corps et le terrain politique préparé depuis Barry Goldwater. La France n'en n'est pas encore à ce niveau de dégénérescence.

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant d'avoir une vision purement manipulatoire et de ce fait un peu complotiste (si on sous-entend que certains n'existeraient que pour manipuler l'opinion dans un certain sens), il faut d'abord comprendre que les paysages médiatiques français et américain n'ont absolument rien à voir. C'est assez difficile de comparer les choses de manière pertinente sans contextualiser et prendre en compte de facteur. Ils se sont constitués dans des contextes différents, selon des logiques (politiques, géographiques et économiques) différentes. En particulier, le paysage audio-visuel américain est fondamentalement décentralisé et privé depuis les années 1940 alors que le et le paysage audio-visuel français ne s'est désoviétisé que ces 30 dernières années. Par ailleurs, alors que la France découvrait avec émerveillement une troisième chaîne (d'état), les USA avaient déjà des réseaux de télévision thématique par câble sur abonnement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En l'absence de sujet dédié (EDIT qui est pour en créer un? Pour les élections passées et futures  ? Us, francaises, allemandes,etc ? ) je reviens ici sur les détails des fuites /hacks / manipulations de la dernière semaine de campagne.

Voici une bonne chronologie de synthèse sur les différents hacks/fake de la campagne avec horodatage des opérations (et disclaimer sur les données alterables ou pas). De nombreuses données étaient inédites, du moins le dimanche matin (IP, vpn)

Par un cyberforensic us:

https://www.alienvault.com/blogs/labs-research/macronleaks-a-timeline-of-events?utm_source=feedblitz&utm_medium=FeedBlitzRss&utm_campaign=alienvaultotx


 

Cette chronologie permet de se rendre compte que les préparatifs des fake / wikileaks ont mis plusieurs heures ... Et que le rôle du premier propagandiste alt-right US (William Criddick) est loin d'être juste un relai "innocent".


Il était prévenu plusieurs heures en avance de l'arrivée de ces informations, et il est tout à fait  possible que ce soit lui qui ait mis en ligne ces informations (premier post anonyme sur pastebin). Ce n'est probablement pas lui le hacker des boîtes de EM, mais les SR risquent de s'intéresser à lui très bientôt.

 

Ces informations ont été reprises par libération (après recoupement)

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/05/08/le-premier-internaute-a-avoir-relaye-les-macronleaks-est-en-fait-william-craddick_1568096

 

Edited by rogue0

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 18 heures, Bat a dit :

Avant d'avoir une vision purement manipulatoire et de ce fait un peu complotiste (si on sous-entend que certains n'existeraient que pour manipuler l'opinion dans un certain sens), il faut d'abord comprendre que les paysages médiatiques français et américain n'ont absolument rien à voir. C'est assez difficile de comparer les choses de manière pertinente sans contextualiser et prendre en compte de facteur. Ils se sont constitués dans des contextes différents, selon des logiques (politiques, géographiques et économiques) différentes. En particulier, le paysage audio-visuel américain est fondamentalement décentralisé et privé depuis les années 1940 alors que le et le paysage audio-visuel français ne s'est désoviétisé que ces 30 dernières années. Par ailleurs, alors que la France découvrait avec émerveillement une troisième chaîne (d'état), les USA avaient déjà des réseaux de télévision thématique par câble sur abonnement.

 

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le journal TheRegister parle de la protection informatique de la campagne Macron :

http://www.theregister.co.uk/2017/05/08/team_macron_pre_hack_opsec/

L’équipe de sécurité informatique aurait utilisé un « Pot de Miel » : un faux compte messagerie facile à pirater avec des informations fausses. Cela protège le vrai compte messagerie de Macron.

Cette équipe aurait utilisé une double authentification (2FA) sans préciser laquelle. Le journal parle de YubiKey mais seulement comme exemple de tarif (20 $).

Créer ses propres informations fausses  permet aussi  de se marrer quand on voit qui se ridiculise en révélant précisément ces fausses nouvelles.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, puisqu'on parlait de lui, il a son portrait dans la presse du jour: http://www.lalibre.be/actu/france/nicolas-vanderbiest-le-petit-belge-qui-a-secoue-la-presidentielle-591292b8cd70022542bbc498
 

Citation

 

Nicolas Vanderbiest, le “petit Belge” qui a secoué la présidentielle

Cet assistant à l’UCL est devenu une figure médiatique en France par son travail sur les fake news.

Il a de petits yeux bleus perçants creusés sur un visage juvénile, mais quand il embraye, ça déménage. Dans la vraie vie, Nicolas Vanderbiest est aussi direct que sur Twitter, où plus de 15.000 comptes le suivent. A l’échelle de la Belgique, c’est énorme.

Surnommé le “petit belge” par l’un de ses détracteurs, il a fait une entrée fracassante dans le monde médiatique français par son travail sur la campagne électorale sur les réseaux sociaux. Notamment en déconstruisant toute une série de manipulations et autres fake news (fausses nouvelles). (...)

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bat a dit :

Il a (probablement) aussi eu une autre forme de consécration.

Il commence à être la cible de phishing dédié ...

Si (assez spéculatif) ça vient de groupe type Fancy Bear / APT28/29, alors cet honneur est plutôt conféré notamment aux figures d'influence de la société civile (exemple aux US : Krugman, universitaires, diplomates et certains journalistes de premier rang).
Et dans ce cas, ça veut dire qu'il est monté dans le Bottin des adversaires :tongue:
(cf plus bas1 pour la référence)

Cette fois, ils ont juste fait une erreur : un service informatique de fac qui propose (de son propre chef) une extension de boîte mail de 1000 Mo -> 5000 Go!, ça n'existe pas dans la vraie vie ! (enfin pas avant 10 ans). :rolleyes:

(je m'excuse par avance aux sysadmins qui nous lisent ... mais je doute qu'il y en a qui ait assez de budget pour proposer un tel espace mail au tout-venant...)

Finalement c'est un petit jeune (29 ans).
Heureusement, les données parlent pour lui (et sont vérifiables).


Et il recrute des thésard(e)s.
Je crois qu'il va se faire spammer par les admiratrices :tongue:

(1 référence sur une des (nombreuses) vagues de hacks via spear Phishing il y a seulement 6 mois de cela...

 

 

Edited by rogue0
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un peu HS, mais même une chaine d'état peut se faire débranché par son propre gvt si elle est trop critique... Et cela ce passe en Israel ou hier Aroutz 1 à fermé ses portes et son autorité de tutelle, Israel Broadcasting Authority, est démantelé :

http://geopolis.francetvinfo.fr/bureau-moyen-orient/2017/05/10/israel-ils-apprennent-en-direct-la-fermeture-de-leur-chaine.html

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, rogue0 a dit :

l commence à être la cible de phishing dédié ...

Je nuancerais quand même: quand je travaillais dans la même université, il n'y a pas si longtemps, on avait 2 ou 3 messages de phishing de ce type qui passaient chaque mois entre les mailles du filet des services de protection informatique (sachant qu'apparemment ils en bloquent chaque jour). Depuis, je sais que le service s'est renforcé et bloquerait plus efficacement ces attaques, mais il y en a inévitablement qui passent. Ceci pour dire que ces attaques sont constantes dans la durée, et le fait que NVDB en ait reçu une hier n'est pas nécessairement un signe qu'il soit visé. Par contre, et là je nuance ma nuance, ça ne veut pas dire non plus que personne ne pourrait essayer de le cibler en raison de ses travaux (ce ne serait d'ailleurs pas la première fois dans l'université, d'autres chercheurs travaillant sur des questions sensibles ayant fait l'objet d'attaques informatqiues plus ou moins ciblées et sophistiquées ces dernières années).

Share this post


Link to post
Share on other sites

1 semaine après l'élection, on commence à avoir des articles plus réfléchis (le tempo académique rattrape le tempo réel twitter)

Celui-là a un parti original : 

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/macronleaks-derriere-le-piratage-une-strategie-du-mensonge-17-05-2017-2127952_47.php

Il décrit les étapes des tentatives récentes de manipulation d'élection du point de vue de l'attaquant... Et des difficultés a construire des faux cohérents qui tiennent dans la durée.

A mon avis, sur ce point, l'auteur fait fausse route. Peu importe que le fake  résiste 7 jours maximum aux fact checkers (genre guccifer, t.meyssan).

Il suffit qu'il fasse assez de bruit (FUD) et soit assez largement diffusé (fox news breitbart) pour ternir la réputation de la cible, et c'est suffisant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans mes recherches sur l'impartialité de wikileaks, je n'avais pas vu leurs tweets au quotidiens.

(Ironie on)

Encore un bel exemple d'impartialité.

Après la nomination du procureur spécial enquêtant sur les liens trump-russie, la réaction de wikileaks est d'exhumer du linge sale sur lui (vrai ?  Faux ? ) : 

https://mobile.twitter.com/wikileaks/status/864994472492453888

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, rogue0 a dit :

Dans mes recherches sur l'impartialité de wikileaks, je n'avais pas vu leurs tweets au quotidiens.

(Ironie on)

Encore un bel exemple d'impartialité.

Après la nomination du procureur spécial enquêtant sur les liens trump-russie, la réaction de wikileaks est d'exhumer du linge sale sur lui (vrai ?  Faux ? ) : 

https://mobile.twitter.com/wikileaks/status/864994472492453888

C'est space : un câble diplomatique destinée à l'ambassade US à Moscou et demandant à prévenir les russes, conformément aux procédures, avant la remise aux russes d'un échantillon d'uranium hautement enrichi (venant d'on ne sait où).

Je ne sais même pas de quel linge sale il peut bien s'agir : démarche officielle, entre américains et russes, procédurée. Quel peut bien être le problème ?
Wikileaks parle d'Uranium volé, mais à qui ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il suffit de lire le câble complet donné en lien pour avoir l'histoire complète.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Rob1 a dit :

Il suffit de lire le câble complet donné en lien pour avoir l'histoire complète.

Illustration de l'efficacité de la méthode de propagande de wikileaks.

90 %  des gens ont juste lu le résumé, avec les mots "uranium volé",  Mueller et Russie, et ont réagi en imaginant le pire.:dry:

Chaque mot du résumé est strictement correct, mais misleading par rapport au document sous-jacent. Qu'il soit authentique ou pas. *

Edit :  après répétition et déformation, les gens entendront : " Exclusif certifié wikileaks ! Shocking !   Le procureur spécial anti russe a des liens avec le FSB ! "

Cette technique a été utilisée pour le communiqué de presse de Vault7 (avec encore plus de mauvaise foi).

Je n'ai plus le temps de tout fact checker mais je m'adapte. Je regarde la source, le timing et le mot clé, et je pense "manipulation".

Qu'en pense mr @Batman ?  :biggrin:

* (en fait c'est censé être de l'uranium volé par un georgien, et une proposition aux russes de faire leur propre analyse forensique  pour déterminer l'origine ou l'authenticité).

certains ont lu et les ont critiqué intelligemment sur la manipulation.

https://mobile.twitter.com/SheilaPThatsMe/status/864997403866275842

Edited by rogue0
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, rogue0 a dit :

Qu'en pense mr @Batman ?  :biggrin:

Un hasard? Je ne pense pas! ;)

Plus sérieusement, j'ai pas du tout suivi le truc, je ne sais pas dans quelle mesure c'est une méthode systématique ou volontaire de la pare de Wikileaks, ni dans quel(s) but(s) éventuel(s). Par contre, et ça c'est plus intéressant, ce que tu décris comme mécanisme de conclusion hâtive au départ d'un résumé lui-même rapidement lu correspond à ce qui est mis en lumière par plusieurs recherches sur la propagation des informations sur les réseaux sociaux, à savoir que la plupart des gens se contentent des 10 premiers résultats de recherche (sur un moteur de recherches), et beaucoup lisent le chapeau et en diagonale rapide,  voire ne lisent même pas les documents qu'ils relaient: https://hal.inria.fr/hal-01281190

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant d'infowar et de guerre de propagande: 

Voici un résumé intéressant du "narrative" des relations internationales, poussé par RT/Sputnik, ainsi que les techniques standards de FUD (distraction, distorsion, trolling, etc) employés pour infiltrer  "le message", et épuiser les contradicteurs / fact checker....
Et quelques suggestions de contre mesure

Disclaimer: je me contrefiche de savoir si le narrative russe est fondé ou pas (à propos des promesses de non-expansion, etc).
Je m'intéresse ici juste à l'aspect infowar.

L'auteur fait partie d'un Think Tank de Slovaquie, et à ce titre, ils ont une certaine sensibilité face à la propagande de l'Est...
http://www.cepolicy.org/publications/anatomy-info-war-how-russias-propaganda-machine-works-and-how-counter-it
 

 

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, rogue0 a dit :

En parlant d'infowar et de guerre de propagande: 

Voici un résumé intéressant du "narrative" des relations internationales, poussé par RT/Sputnik, ainsi que les techniques standards de FUD (distraction, distorsion, trolling, etc) employés pour infiltrer  "le message", et épuiser les contradicteurs / fact checker....
Et quelques suggestions de contre mesure

Cette analyse est intéressante, mais à mon avis elle nécessite au moins deux nuances ou éléments de contextualisation.

D’une part, et comme je l’ai dit à de multiples reprises, je suis assez mal à l’aise avec l’usage du terme « propagande » qui connote l’idée, dans le sens commun, que tout ce qui est désigné par là est nécessairement faux et inventé dans le but d’influence/manipulation de l’opinion. Les choses sont un peu plus complexes que ça, notamment parce que si la propagande est un instrument, elle est aussi le reflet d’une vision du monde. Si la description du récit russe faite dans cette analyse, qui est très fidèle à ce qui est propagé par les officies et médias russes depuis des années, il serait réducteur de n’y voir qu’un instrument de guerre contre l’Occident: le pouvoir russe voit vraisemblablement réellement le monde comme ça, au moins en grande partie. C’est d’ailleurs sans doute cette certitude d’avoir raison sur le fond qui conforte et légitimise les autorités russes à instrumentaliser et décliner ce récit sur des années. Dans le cas contraire, à l’heure actuelle, ce serait impossible sur la durée: ils seraient tôt ou tard mis en difficulté au sein même de leur opinion publique. Or ce n’est pas le cas (ou très peu): le récit propagandiste russe fonctionne bien aussi parce qu’il correspond très largement à une vision répandue et acceptée, de bonne foi et parfois avec de bons arguments, en Russie et dans les cercles russophiles. (Avec une dimension de cercle « vertueux »: plus le pouvoir russe avance une vision en phase avec l’opinion, plus cette vision est confortée comme allant de soi et plus l’opinion est prête à entendre ce message.)

D’autre part, il faudrait recontextualiser ce discours russe dans le paysage médiatique russe (interne et externe) en général, à savoir un paysage étroitement contrôlé par le gouvernement (avec le harcèlement ou la fermeture de la plupart des médias indépendants et le renforcement du contrôle étatique sur la ligne éditoriale des autres), et qui —en essayant de ne pas trop caricaturer— se caractérise globalement (au niveau de la télévision et des médias populaires, du moins) par le « n’importe quoi » sur à peu près tous les sujets, et pas uniquement les relations tendues avec l’Occident. (Pour être concret, les médias russes disent peut-être un peu n’importe quoi sur le MH17, mais ils disent autant sinon plus n’importe quoi sur les missions Apollo, l’homosexualité, les pyramides d’Egypte ou le régime végétarien. Sputnik est, sur ce plan, très intéressant à lire.) Les médias populaires russes, ce sont des tabloïds télévisés, c’est la rubrique insolite/buzz de Yahoo! puissance 10 mâtiné d’un peu de Gorafi (avec un vrai humour), tant sur les sujets de géopolitique que les faits divers ou les faits de société: de l’anecdotique, de l’étrange, des images spectaculaire et de l’inquiétant dans un contexte de nationalisme assumé. C’est important à prendre en compte parce qu’on ne peut pas comprendre pourquoi le récit du Kremlin sur les relations avec l’Occident menaçant fonctionne si on ne le situe pas dans ce contexte d’incertitude, de relativisme et de  faillite morale qui caractériserait le monde. Et l’une laimente l’autre: le Kremlin a sa stratégie de communication, mais celle-ci doit aussi composer avec ce paysage médiatique et ses façons de faire, de mettre en récit, de spectaculariser le moindre fait divers plus ou moins douteux. Poutine n’est pas tant le héros qui s’oppose aux velléités américano-européennes de détruire la Russie que l’élément principal de stabilité, par défaut, dans un monde présenté comme étrange, bizarre, parfois peu compréhensible et largement inquiétant. (À noter que nos médias réputés libres, en particulier populaires, fonctionnent aussi parfois sur la même logique, comme pour légitimiser —sans doute inconsciemment— une supposée supériorité occidentale sur différentes questions.)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les prochaines batailles pour la manipulation d'élections sont l'Allemagne (cet automne ?), et la Tchéquie (Janvier 2018).
(faudra vraiment qu'on démarre un sujet dédié tient...)
On verra si l'Allemagne a tiré parti du retour d'expérience US et Français.

La Tchéquie semble plus vulnérable (avec déjà un président pro-russe) , et a décidé de prendre les devants, en testant des contre-mesures, comme une unité anti-fake news.
Le WAPO consacre un article à la situation là-bas:

https://www.washingtonpost.com/world/europe/as-cold-war-turns-to-information-war-a-new-fake-news-police/2017/01/18/9bf49ff6-d80e-11e6-a0e6-d502d6751bc8_story.html?utm_term=.6f98934b8188

AMHA, ça me semble une contre-mesure peu efficace.
(avec déjà 25% de la population qui croit dans les fake news, et seulement 26% de la population qui approuve l'union européenne)

Plus intéressant, voici les rapports d'un think tank qui s'est intéressé de près aux mécanismes d'influence russes, et qui propose des contre-mesures.
Disclaimer, ce site n'est pas pro Poutine :tongue:, et plutôt atlantiste.
http://www.europeanvalues.net/

fakenews-2300.jpg?uuid=rFepHN9QEeaJAmEP5

 

Qu'en pensent les estimés @Tancrède , @Bat, @Boule75, @Marcus ?

 

 

 

 

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, rogue0 a dit :

Plus intéressant, voici les rapports d'un think tank qui s'est intéressé de près aux mécanismes d'influence russes, et qui propose des contre-mesures.
Disclaimer, ce site n'est pas pro Poutine :tongue:, et plutôt atlantiste.
http://www.europeanvalues.net/

 

 

Qu'en pensent les estimés @Tancrède , @Bat, @Boule75, @Marcus ?

 

 

 

 

 

 

C’est une vaste collection que tu as trouvé et bien intéressante…

Les mesures me semblent plutôt bonnes.  Un exemple :

26 : forcer les hommes politiques à donner leurs déclarations de revenus.

L’objectif n’est pas d’avoir un homme politique honnête. L’objectif ici est d’éviter que les hommes politiques puissent être mis en chantage facilement par la Russie ou par n'importe qd'autre.

Mettre les vraies déclarations de revenus accessibles pour le public, cela permet de diminuer en partie l’impact des Fake News.  

Bien entendu, des hommes politiques tricheront avec leurs déclarations. Quand des hommes politiques seront emprisonnés à cause de ce mensonge alors la confiance dans l’état augmentera et l’importance électorale des Fake News diminuera.

Un  homme politique malhonnête continuera à utiliser ses valises en liquide. L’objectif de cette règle est de protéger l’état des idiots.
 
Le problème de cette règle est qu’elle trop efficace pour que les hommes politiques la mettent en place. En France, les déclarations sont trop protégées et cela permet aux hommes politiques dire n’importe quoi.

Une remarque en passant : La tactique du « Pot de Miel » utilisée par l’équipe de sécurité informatique de Macron  n’est hélas plus utilisable. Elle n’est vraiment efficace qu’une fois.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,783
    Total Topics
    1,274,003
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries