Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le(s) PA de la Royale


georgio
 Share

Recommended Posts

Les Tu 16 sont retraites partout sauf en Chine non?

sinon a part les russes pour le moment, qui est "l'ennemie" qui a tout ceci (SNA, 16+ bombardiers)? Est ce que les francais seront seul contre lui? je ne pense pas qu'il y a beaucoup d'inquietude pour le moment, et meme je pense que contre un ennemi si puissant on ne verra jamais CdG avec juste 1 AAW, 1 ASW et 1 SNA  :O la France mettra plus de choses et il y aura surement des allies.

EDIT: un rapide regard sur wikipedia (oui je suis pas fier  :'() me dit:

The Carrier Battle Group (Groupe Aéronaval, GAN, in french) is usually composed, in addition to the aircraft carrier, of :

a carrier air wing (Groupe Aérien Embarqué, GAE, in french), a complement composed of about 40 aircraft :

Rafale (up to 12)

Super Étendard (up to 36)

E-2C Hawkeye (2)

SA365 Dauphin (3 or more)

one Rubis Class SSN

two anti-submarine destroyers (currently F67 or F70 Class)

one or two anti-air destroyers (currently Cassard Class destroyers, soon helped by Horizon Class destroyers)

one frigate in forward patrol (usually a La Fayette Class)

one supply ship

This group is commanded by a rear admiral (Contre-amiral, in French) onboard the aircraft carrier. The commanding officer of the air group (usually a Capitaine de Frégate - equivalent to commander) is subordonate to the commanding officier of the aircraft carrier, a senior captain. The escort destroyers (called frigates in the french denomination) are commanded by more junior captains

Link to comment
Share on other sites

De quoi ce compose les navires d'escorte du CdG?

De mémoire une frégate ASM une AA et un SNA?

Si oui avons nous une réel volonté de protéger notre unique PA? (jen doute)

Que peu faire notre PA et sa task force fa a une attaque de 20 TU16 par exemple ou mieux encore 3 a 4 SNA.

Dans le 1er Cas sil la CAP est efficace sa peu le faire mais dans le 2eme cas?

Si je me souviens bien la denière fois dans le GAN il y avait  : 1 F AA (Fr) 1 F AA Espagnole puis une F AA Britannique,  1 SNA,  1 Fregate ASM , un BCR .

Parfois, il y a une FLF en patrouille lointaine et j'imagine que s'il ya avait une grosse ménace soum il y aurait plus d'ASM...

Link to comment
Share on other sites

Si je me souviens bien la denière fois dans le GAN il y avait  : 1 F AA (Fr) 1 F AA Espagnole puis une F AA Britannique,  1 SNA,  1 Fregate ASM , un BCR .

Parfois, il y a une FLF en patrouille lointaine et j'imagine que s'il ya avait une grosse ménace soum il y aurait plus d'ASM...

En fait c'est assez flexible les escorte GAN ... le manque de Frégate AA est compensé par les patrouille aérienne, quant aux frégate ASM on peut engager 3 si besoin, et les SNA 2.

De plus les FLF font de très bon éclaireur anti surface pour patrouiller discrètement au loin, entre la menace et le GAN.

Link to comment
Share on other sites

C'est un exemple Will, en gros 20 bombardiers en une vague tu peu zaper un porte avion si il n'est pas prêt.

Pour les SNA c'est mieux mais même un bon vieux groupe de SA peu faire un carton.

C'est pour dire que de nos jours le porte avion c'est LA cible et tu peu sacrifier 20,30,40 avions pour en couler un

et pire encore, les règles d'engagement ne sont pas adaptés donc même un bombardier peu potentiellement en couler un.

Link to comment
Share on other sites

C'est un exemple Will, en gros 20 bombardiers en une vague tu peu zaper un porte avion si il n'est pas prêt.

Pour les SNA c'est mieux mais même un bon vieux groupe de SA peu faire un carton.

C'est pour dire que de nos jours le porte avion c'est LA cible et tu peu sacrifier 20,30,40 avions pour en couler un

et pire encore, les règles d'engagement ne sont pas adaptés donc même un bombardier peu potentiellement en couler un.

Conclusion : il faut le PA2  pour avoir deux plateformes sur une zone chaude  :lol: Voir une troisième ne serait pas inutile. Et plein de Horizon travaillant en réseau avec des FREMMM equipées d'Aster 15 et 30 :lol:

Si l'on doit cogner quelque part, avec les 2 portas Fr, les 2 porta GB, plus les plateformes Esp. et Ital pour l'appui-feu, il va falloir qu'en face se sortent les doigt du cul.... :lol:

Et je ne vous dis pas si l'on fait ça ensemble avec les ricains..... :lol:

Ah! et j'oubliais et bien sur plein de SNA pour accompagner les FLF  =D

Par contre, vu que la plupart des interventions actuelles à terre, ne servent à rien (stratégiquement parlant) et que n'importe quel blindé peut se faire niquer par une IDE fabriquée dans un garage. 

Le retrait du Tchad, Côte d'Ivoire, Liban, etc.... s'impose.  On va faire des économies :lol:

Une force réduite de débarquement et une autre aéroportée pour des actions coup de poing et hop on roule...

Une armée "lourde" / support sous forme territoriale - milices (en cas...) et vogue la galère... :lol:

Link to comment
Share on other sites

Durandal

Deux choses

La FLF  aune signature radar qui équivant à un chalutier de 25 mètres.

C'est un excellent navire de piquet radar à 150 milles du PA et c'est d'ailleurs ce qu'ils font. Son DRBV 15C est fait pour ce genre de mission

Une FLF isolée sans moyen de détection sous marin. Certes

Un commandant de SNA avec deux sous de jugeotte sait bien que s'il frape la FLF il se dévoile automatiquement sera traqué par le reste de l'escorte et perdra une occasion de frapper le PA.

En plus attaquer la FLF c'est faire du bruit avant même de la toucher (manoeuvres, portes de tubes, cavitation torpille...) de quoi se faire repèrer par un SNA adverse.

Link to comment
Share on other sites

Oui j'imagine bien que pour toi la marine ça se résume en résignation, acceptation de la défaite brefs de la  nouriture a poissons. Si tu veux tu peu encore faire mieux et directement acheter une boite de daphnés.

Je ne vois pas le rapport.... :O 

Link to comment
Share on other sites

Durandal

Deux choses

La FLF  aune signature radar qui équivant à un chalutier de 25 mètres.

C'est un excellent navire de piquet radar à 150 milles du PA et c'est d'ailleurs ce qu'ils font. Son DRBV 15C est fait pour ce genre de mission

Une FLF isolée sans moyen de détection sous marin. Certes

Un commandant de SNA avec deux sous de jugeotte sait bien que s'il frape la FLF il se dévoile automatiquement sera traqué par le reste de l'escorte et perdra une occasion de frapper le PA.

En plus attaquer la FLF c'est faire du bruit avant même de la toucher (manoeuvres, portes de tubes, cavitation torpille...) de quoi se faire repèrer par un SNA adverse.

Je suis bien d'accord c'est un très bon piquet, d'ailleurs merci de ne plus donner ce role ingrat aux avisos. :D

Mais tu répond toi même au probleme, si je commande un groupe de sous marin j'ignore complètement ce bateau qui ne peu me voir pour me focaliser sur ma cible. Le SNA de garde coule un sous marin du groupe d'attaque mais est lui même révélé par sont tir et couler, ensuite c'est la curé.

Link to comment
Share on other sites

Je suis bien d'accord c'est un très bon piquet, d'ailleurs merci de ne plus donner ce role ingrat aux avisos. :D

Mais tu répond toi même au probleme, si je commande un groupe de sous marin j'ignore complètement ce bateau qui ne peu me voir pour me focaliser sur ma cible. Le SNA de garde coule un sous marin du groupe d'attaque mais est lui même révélé par sont tir et couler, ensuite c'est la curé.

Les FLF sont des veilles lointaine de surface ... donc elle s'occupe des navire et des avions.

Contre une attaque sous-marine c'est d'abord les hélicoptères embarquer qui feront le boulot, immersion de bouée sonar active, tir de torpille "au jugé" pour faire un rideau entre l'assaillant et le GAN. Puis les frégate ASM sur plusieurs niveau, enfin si un soum passe les maille du filet et se met a portée de tir le/les SNA peut intervenir.

Apres plusieurs stratégie selon.

- Soit on repousse l'attaque, avec dans l'ordre les heloASM puis les frégateASM et en dernier recours le/les sous-marin d'escorte.

- Soit on se repli en mettant le PA a l'abri. Un GAN file au moins plus vite qu'un SNA a vitesse "silencieuse". Apres soit les sous marins attaquant poursuive et on les traite avec les heloASM, soit il abandonne et on se repositionne.

Avant qu'un SNA ennemi est une solution de tir massive sur le PA y a du boulot. Les missiles peuvent etre stoppé par tout les systeme de contre mesure, de missile anti missile et d'ecran des bateau d'escorte le temps que le PA se mette a l'abri.

Link to comment
Share on other sites

En comptant, que la zone peut éventuellement être couverte par un ATl2.... Et que si la ménace soum dévenait vraiment sérieuse, on pourrait embarquer des avions type Alize sur le PA....

Je me suis tjrs demandé pourquoi la France embarqué plus de patmar/utilities sur ses PA ... comme le font les US. C'est bien plus pratique que les helo pour patrouiller ou transférer du personnel ou du matériel.

Link to comment
Share on other sites

Les FLF sont des veilles lointaine de surface ... donc elle s'occupe des navire et des avions.

Contre une attaque sous-marine c'est d'abord les hélicoptères embarquer qui feront le boulot, immersion de bouée sonar active, tir de torpille "au jugé" pour faire un rideau entre l'assaillant et le GAN. Puis les frégate ASM sur plusieurs niveau, enfin si un soum passe les maille du filet et se met a portée de tir le/les SNA peut intervenir.

Apres plusieurs stratégie selon.

- Soit on repousse l'attaque, avec dans l'ordre les heloASM puis les frégateASM et en dernier recours le/les sous-marin d'escorte.

- Soit on se repli en mettant le PA a l'abri. Un GAN file au moins plus vite qu'un SNA a vitesse "silencieuse". Apres soit les sous marins attaquant poursuive et on les traite avec les heloASM, soit il abandonne et on se repositionne.

Avant qu'un SNA ennemi est une solution de tir massive sur le PA y a du boulot. Les missiles peuvent etre stoppé par tout les systeme de contre mesure, de missile anti missile et d'ecran des bateau d'escorte le temps que le PA se mette a l'abri.

Nan mais le groupe d'attaque tu ne sais pas qu'il est la tu n'as donc pas de raison de faire décoller tes hélicos, et tu ne vas pas avoir une cap d'hélico ASM 24/24 en avant et sur les flanc de ton groupe. La tu me répond comme si tu savais qu'ils étaient la et c'est justement ca le probleme c'est que eux ils sont sur ta route et ils t'attendent.

Donc ta FLF n'a aucune utilité dans un tel cas comme quoi le bateau en avant de la task force doit être une frégate ASM, pour prévenir le groupe d'un danger potentiel sur sa route.

Link to comment
Share on other sites

Ce genre d'ASM c'est le SNA qui s'en charge

La FLF est là pour sérier et classer les echo au dessus de la surface et l'aérien avec le DRBV 15

Donc retour a la case départ, ton SNA si il arrive a détecter les SN dormants avant il peu en couler par contre il est lui même révélé par sont tir et est lui même coulé.

c'est une tactique classique, le plus vieux SM en appât et les plus moderne en arrière.

Si tu as qu'un SNA (nous n'en n'avons pas des milles et des cents) il risque d'avoir une trop grande surface a surveiller.

Si tu le place en avant du groupe a la limite sous la FLF avec une F70 en détection active au niveau du groupe. Je pense quand même qu'une F70 est plus adapté en tête de groupe.

Link to comment
Share on other sites

L'hypothèse d'une "meute de soums", est assez extreme et cela voudrait dire que c'est un gros conflit. Dans ce cas, on va pas y aller en touristes....

Encore une fois, la composition du GAN est variable et fonction de la ménace. Par ailleurs, les Amiraux et les marins en général connaissent leur métier, et savent disposer les "pétits bateaux" en fonction des bésoins tactiques =D

Le format de nôtre marine, est pensé en fonction des ménaces et du type de combat prévisibles à moyen terme.

C'est pourquoi, l'accent est mis sur la projection de puissance et de forces vers la terre. Projection dont le GAN est l'épicentre et le système le plus puissant dont puisse disposer une marine pour ce faire.

C'est pourquoi l'accent est mis sur des "grosses unités" capables de tenir la mer longtemps et contôler les lignes de communication ou se positionner face à une région en crise.

Link to comment
Share on other sites

Donc retour a la case départ, ton SNA si il arrive a détecter les SN dormants avant il peu en couler par contre il est lui même révélé par sont tir et est lui même coulé.

c'est une tactique classique, le plus vieux SM en appât et les plus moderne en arrière.

Si tu as qu'un SNA (nous n'en n'avons pas des milles et des cents) il risque d'avoir une trop grande surface a surveiller.

Si tu le place en avant du groupe a la limite sous la FLF avec une F70 en détection active au niveau du groupe. Je pense quand même qu'une F70 est plus adapté en tête de groupe.

Un peu de souplesse d'esprit voyons ... le SNA d'escorte est la pour faire de la veille passive ... et pour dfendre le GAN en dernier recour. S'il chope un echo il le piste et prévient refile le bébé aux heloASM pour l'attaque.

Contre les embuscade ... il faut déjà que l'ennemi sache par ou va passer le GAN, s'y poste et n'en bouge plus ... c'est vraiment pas évident, vu queles soum sont pas tres rapide silencieusement et que le GAN fil bien au de la de 20kts. De plus normalement on ouvre la voie avec une ASM qui bombarde au sonar actif sur la route quand on a un doute ... donc dans tes soum embusqué ca va etre soirée techno sauf si l'embuscade a lieu par faible fond et que les soum en profite pour se planquer. Quant a la patrouille maritime 24/7 c'est le role des patmar genre ATL2 ... et vu leur rayon d'action et leur autonomie et leur fonction défensive, il est envisageable d'en avoir un sur zone si on est pas a mille lieux d'une piste ami.

En comptant bien 3 frégate ASM x 2 hélico + 2 SNA ... ca peut mettre KO un paquet de sous-marin d'attaque. Et le pays qui se fait carboniser 5 ou 6 SNA ... va avoir du mal a assurer la prochaine bataille.

Link to comment
Share on other sites

Les SNA sont les rois de la traque PASSIVE c'est pour çà que les AIP et les diesels électrique sont emmerdants ils font autant de bruit qu'une dorade vierge entendant le rester.

Leur seul handicap ENORME ils sont très lents à régime silence et surtout pas d'autonomie illimitée.

Un SNA comme le 688 est parfaitement silencieux à 15 noeuds et surtout à cette vitesse il peut encore utiliser ses capteurs passifs ...

Létal

Le Rubis peut utiliser son réacteur à mi puissance sans faire tourner les pompes des circuits primaire et secondaire le plus bruyant sur un nuc...

Bref en eaux libres ...

No match.

En eaux libres océaniques si tu fais courir ton SSK il est cuit il ne peut te suivre ...

C'est différent en ambiance côtière très différent c'est pourquoi le PA  atout son intérêt (hein BERKUT) il frappe de loin depuis les eaux bleues...

CQFD

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,956
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Amoroso
    Newest Member
    Amoroso
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...