Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La Belgique, un Etat uni pour encore combien de temps?


Recommended Posts

Je suis désolé, mais 510 personnes, c'est un tout petit sondage pas cher.

C'est même le minimum pour qu'on puisse appeler ça un sondage.

Le Soir "feuille de chou", c'est assez exagéré comme affirmation, c'est l'un des deux principaux journaux d'information jugés sérieux en Belgique francophone, avec la Libre Belgique.

C'est un avis personnel. Je les trouve assez racoleurs, ces derniers temps.

C'est un fait que le public ciblé est le capitaliste de base.

Lisez LaLibre!

Encore une affirmation totalement fausse ... Si je prends les patrons francophones des entreprises du Bel 20 :

Des affirmations fausses dis-tu?

Déjà Albert Frère (holdings GBL et CNP, etc...) est baron,

Guy Quaden (gouverneur de la Banque Nationale Belge)

Noël Devisch (Boerenbond)

de Bekaert (VRT)

Bert De Graeve (Callebaut)

Eric De Keuleneer (Solvay Business School)

Ajit Shetty (Janssen Pharmaceutica)

Rik Jaeken (UNIZO)

Paul Buysse (Bekaert)

Dominique Collinet (Carmeuse, Spadel et ex-président de l'Union wallonne des entreprises)

Hugo Vandamme (Barco tech.)

Georges Jacobs (UCB) Tiens, il n'est pas seul, finalement!  ;)

etc...

TOUS BARONS!

A noter aussi les Comtes, par exemple :

Jean-Pierre de Launoit (Axa, holdings Launoit, second groupe de Belgique derrière Frère)

Maurice Lippens (Fortis) et son frère Léopold Lippens (Bourgmestre de Knokke^^)

Sans compter les chevaliers qui sont très nombreux comme Claude Desseille, président du conseil d’administration de Winterthur Belgique et président de l’Union professionnelle des entreprises d’assurances ou les officiers de l'ordre de Léopold comme Justine Henin.  =D

Ne te gène pas pour vérifier.

Pour les entreprises que tu cites, leurs conseils d'administration sont largement noyautés.

Je suis moi-même le fils d'un Chevalier de l'ordre de Leopold.  8)

La Belgique est construite sur les industriels nobles depuis le 19ième siècle. Je reconnais qu'on en est encore à réparer les dégats de la FGTB (troll sovietique) dans les années 50, mais ça va bon train.

Image IPB

Link to post
Share on other sites

Dans le Figaro aujourd'hui

http://www.lefigaro.fr/international/2008/07/29/01003-20080729ARTFIG00396-et-si-la-wallonie-devenait-francaise-.php

Et si la Wallonie

devenait française ?

Ophélie Wallaert (lefigaro.fr) avec La Voix du Nord et Le Soir

29/07/2008 | Mise à jour : 17:16 | Commentaires 123

.

Une manifestation du parti RWF qui milite pour le rattachement de la Wallonie à la France, en septembre 2007.

Une manifestation du parti RWF qui milite pour le rattachement de la Wallonie à la France, en septembre 2007. Crédits photo : AFP

Ce scénario, purement fictionnel, remporte l'adhésion d'une majorité des Wallons et de 60% des Français selon un sondage Ipsos.

Devenir français et dire adieu à Albert II ? Apparemment cette idée n'est plus taboue chez notre voisin belge. Ainsi, 49% des Wallons se disent désormais favorables au rattachement avec la France, selon un sondage «transfrontalier» réalisé par Ipsos et publié mardi dans «Le Soir», côté belge et «La Voix du Nord», côté français. Plus que le chiffre, c'est l'évolution rapide des mentalités qui interpelle. Six mois auparavant, ils n'étaient que 29% à trouver ce scénario séduisant. Un bémol : 45% des Wallons se déclarent «plutôt» ou «pas du tout» favorables à l'union franco-wallonne.

Surprenant également, 60 % des Français semblent prêts à accueillir de nouveaux compatriotes après rattachement de la Wallonie à l'hexagone. Une « divine surprise après des décennies de mépris hexagonal », écrit ainsi Luc Delfosse, rédacteur en chef adjoint du «Soir» dans son éditorial daté de mardi.

La crise politique à rallonge que vit la Belgique semble donc avoir laissé des traces dans les esprits. A la question «la Belgique va-t-elle disparaître?», 23% des Wallons répondent par l'affirmative alors qu'ils n'étaient que 16% en octobre 2007. A la même date, 78% des Wallons ne croyaient pas à la disparition du royaume, ils ne sont plus que 59% en juillet 2008.

Une idée de pure fiction mais de plus en plus évoquée

Alors que l'éclatement de la Belgique semblait impensable pour les Wallons il y a encore un an, ils semblent donc désormais accorder leurs violons avec ceux des Flamands. Ces derniers, qui représentent 60% de la population, ont déjà manifesté leur attrait pour un tel scénario. En octobre 2007, deux Flamands sur trois jugeaient ainsi la scission inéluctable, selon un sondage publié par Le Soir.

Purement fictionnelle, l'implosion de la Belgique hante de plus en plus les esprits. Le scénario avait été mis en scène en décembre 2006 par la RTBF. Alors que tout le monde l'avait qualifié à l'époque de canular, la chaîne publique belge avait affirmé de son côté que son unique but était de provoquer le débat.

Quand la RTBF déclare la Flandre indépendante (13 décembre 2006) :

L'hypothèse d'une scission de la Belgique et/ou celle d'un mariage franco-wallon a depuis fait du chemin. En témoigne ainsi la publication régulière de ce type de sondages dans la presse belge. Sur internet aussi, l'idée fait un tabac.En septembre 2007, un plaisantin avait par exemple diffusé une annonce sur le site de vente aux enchères eBay pour mettre en vente...la Belgique, qualifiée de «un royaume en trois parties». Le vendeur déconseillait un achat en un seul bloc. Plus sérieusement, quand on fait une recherche par mots clés à partir du moteur Google, on peut avoir accès à des dizaines de forums et sites Internet évoquant la question. Parmi eux figure notamment le site du parti politique francophone belge RWF (Rassemblement Wallonie France) qui milite pour le «réunionnisme».

Link to post
Share on other sites

Il faudra voir avec un peu de temps, mais cette médiatisation naissante de l'idée rattachiste (jusqu'ici cantonnée dans des niches invisibles) ressemble foutrement à une opération de renseignement en germe. Dès lors que les médias deviennent un champ de bataille, l'affaire est vraiment engagée, et l'objectif du combat est l'opinion. Une cible, un champ de bataille, peut-être une stratégie.... Y'a t-il une volonté agissante quelque part? Théorie du complt ou non?  :lol:

Link to post
Share on other sites

Je vois que chacun y va de ses petits chiffres, c'est presque comique.

Purement fictionnel, en effet.

Parmi eux figure notamment le site du parti politique francophone belge RWF (Rassemblement Wallonie France) qui milite pour le «réunionnisme».

Oui, il milite discrètement.  :lol:

Y'a t-il une volonté agissante quelque part? Théorie du complt ou non?  :lol:

Les francs-maçons!  :O

Link to post
Share on other sites

Il faudra voir avec un peu de temps, mais cette médiatisation naissante de l'idée rattachiste (jusqu'ici cantonnée dans des niches invisibles) ressemble foutrement à une opération de renseignement en germe. Dès lors que les médias deviennent un champ de bataille, l'affaire est vraiment engagée, et l'objectif du combat est l'opinion. Une cible, un champ de bataille, peut-être une stratégie.... Y'a t-il une volonté agissante quelque part? Théorie du complt ou non?  :lol:

C'est surtout que côté français, on a été très discret jusqu'à maintenant (hors de ce forum, je veux dire ...), on n'a pas jeté de l'huile sur le feu, on n'a pas fait de propagande ou de tentatives d'influences ...

... on a été plutôt gentil, voir benet, mais on commence à avoir l'habitude avec ce gouvernement Elyséen.

Par contre, une amorce dans nos médias peut effectivement cacher une action politique, surtout au travers du Figaro.

Malgré toutes les gesticulations de Saint-nicolas, la réalité est là, on y va tout droit ... à la séparation.

Faut préparer le terrain pour la suite.   ^-^

Link to post
Share on other sites

J'y peut rien si certains "oublient" systématiquement des données cruciales et objectives qui ne les arrangent pas.

Ah bon, il y en a ?  :lol:

Menfin, les flamands, à part peut-être, toi ?, sont principalement autonomistes (j'ai pas dit nécessairement séparatistes) parce qu'ils n'assument pas le social.

Les wallons étaient attachés à la Belgique, principalement par ses symboles : le roi et ... ? mais vu comment les flamands, et le roi dans la crise, réagissent, c'est à les dégouter.

Avec nous, on les fera pas chier, ils pouront même garder le roi.  ;)

Link to post
Share on other sites

Ah bon, il y en a ?  :lol:

Ben oui, c'est pour ça que je gesticule.

Menfin, les flamands, à part peut-être, toi ?, sont principalement autonomistes (j'ai pas dit nécessairement séparatistes) parce qu'ils n'assument pas le social.

Parce qu'il y a 30% de nazis, oui!

le roi et ... ?

et tout ce que j'ai dit les pages précédentes. Bonne lecture.

On peut encore rajouter la bière.  =D (je paie pas 2,5€ pour une Jupiler)

et Jacques Brel!

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=PPBE75O9tkU&feature=related

(Non, il n'est pas français.  ;) )

Avec nous, on les fera pas chier, ils pouront même garder le roi.  ;)

Vu comme ça c'est déjà moins grave. Sincèrement, merci.

Link to post
Share on other sites

Parce qu'il y a 30% de nazis, oui!

Justement quittez-les !  =D

(tu me diras, si c'est pour se retrouver avec 30% de FN, c'est pas mieux ...)

On peut encore rajouter la bière.  =D (je paie pas 2,5€ pour une Jupiler)

Eh non ! hein Fi !

La Jupi, c'est Wallon !, j'ai jamais vu un flamand boire une Jupi, Oufti !

(Je l'ai pas mentionné mais un des avantages du rapprochement Wallonie-France pour nous, c'est d'avoir la Jupi moins cher ... nous on l'appréciera, t'inquiètes  ;) )

Link to post
Share on other sites

Saint Nico

En quoi serait-ce si incroyable de voir une volonté agissante derrière ces événements? Il y a bien des mouvements organisés flamands qui orchestrent le pourrissement maximal de la situation en se coordonnant dans une certaine mesure: associations sportives ou culturelles, syndicats professionnels, mairies, partis.... Pas mal de patrons flamands, petits et grands, poussent ouvertement à la séparation et sponsorisent divers mouvements et assoces (sportives, culturelles, caritatives) qui travaillent le terrau. Y'a pas de grand mystère ou de sociétés secrètes derrière ça. Par dessus ça, on a la politique et toute son action et les outrances de pas mal d'élus au niveau local.

Pourquoi de l'autre côté n'y aurait-il pas la même chose? Pourquoi, si on pousse la logique (vu qu'en France on remonte plus à l'Etat), investir de petites sommes, quelques agents et pas mal de relations dans ce dossier ne serait pas un outil légitime de politique extérieure, que la scission de la Belgique et le rattachement de la Wallonnie soit ou non à la clé (on a toujours avantage a emmerder ses voisins et partenaires  >:( pour peser dans telle ou telle négo). Ca coûte pas cher.

Le tout est d'amener une idée embryonnaire marginale sur le terrain médiatique: c'est du jardinage. On plante une graine. Elle peut prendre ou non. L'obtention par Chirac d'un percement du canal de raccordement du Rhin à Dunkerque via la Wallonnie, tu crois que ça s'est fait comment? Juste avec des négociations à l'amiable? Les autorités flamandes bloquaient, et ralentissent encore, ce dossier depuis des lustres.

Alors amener l'idée rattachiste sur le plan de médias importants, c'est profiter d'une situation existante, d'un-raz-le cul naissant chez les Wallons et de certains mouvements. Rien ne se fait par hasard. Et un sondage, surtout sur un sujet dont les Français se foutent éperdument (encore plus par rapport à une actualité débordante), c'est cher.

Link to post
Share on other sites

Déjà Albert Frère (holdings GBL et CNP, etc...) est baron,

Guy Quaden (gouverneur de la Banque Nationale Belge)

Noël Devisch (Boerenbond)

de Bekaert (VRT)

Bert De Graeve (Callebaut)

Eric De Keuleneer (Solvay Business School)

Ajit Shetty (Janssen Pharmaceutica)

Rik Jaeken (UNIZO)

Paul Buysse (Bekaert)

Dominique Collinet (Carmeuse, Spadel et ex-président de l'Union wallonne des entreprises)

Hugo Vandamme (Barco tech.)

Georges Jacobs (UCB) Tiens, il n'est pas seul, finalement!  ;)

etc...

TOUS BARONS!

A noter aussi les Comtes, par exemple :

Jean-Pierre de Launoit (Axa, holdings Launoit, second groupe de Belgique derrière Frère)

Maurice Lippens (Fortis) et son frère Léopold Lippens (Bourgmestre de Knokke^^)

Sans compter les chevaliers qui sont très nombreux comme Claude Desseille, président du conseil d’administration de Winterthur Belgique et président de l’Union professionnelle des entreprises d’assurances ou les officiers de l'ordre de Léopold comme Justine Henin.  =D

Ne te gène pas pour vérifier.

Pour les entreprises que tu cites, leurs conseils d'administration sont largement noyautés.

Je suis moi-même le fils d'un Chevalier de l'ordre de Leopold.  8)

La Belgique est construite sur les industriels nobles depuis le 19ième siècle. Je reconnais qu'on en est encore à réparer les dégats de la FGTB (troll sovietique) dans les années 50, mais ça va bon train.

Image IPB

Chevaliers de l'ordre de Léopold c'est comme les  chevaliers de la légion d 'honneur en France (il y a des dizaines de grands patrons français qui ont la légion d'honneur) , ce n'est en aucun cas un titre nobilaire, encore moins transmissible aux descendants.

Noel Devish, n'est pas noble,  n'est plus patron du Boerenbond et le Boerendbond n'est pas vraiment une entreprise, mais plutôt un syndicat coopératif

Le patron actuel de la VRT (chaine publique TV flamande) est Dirk Wauters et pas un certain "de Bekaert"

Bart De Graeve n'est pas le patron de Barry Callebaut, c'est Patrick G. De Maeseneire. Il a été nommé baron apr le roi Albert II, mais il s'agit là aussi d'un titre honorifique qui n'est pas transmissible aux héritiers, D'autres patrons l'ont été aussi, mais de nouveau "à titre personnel non-transmissible".

Clairon

Link to post
Share on other sites

Vu comme ça c'est déjà moins grave. Sincèrement, merci.

Son excellence Tomasi Kulimoetoke, roi de Wallis, Territoire d'Outre-Mer français.

Image IPB

Comme quoi, la république permet d'avoir des statuts qui satisfont tous le monde  =D

Link to post
Share on other sites

Ouaif, mais la liste civile du roi de Wallis et celle de l'éventuel Roi des Wallons ne sont pas exactement les mêmes; s'il se finance lui-même....

Mais je crois pas que la France accepterait, dans un tel cas de figure, un roi même figuratif pour une population de 3,5 millions d'habitants en continuité territoriale avec la métropole. Dehors les ci-devants! A la lanterne et que ça saute! Y'a des bonnes habitudes qu'on devrait reprendre  >:(.

On n'est pas les Rosbifs, merde! On va pas créer des maharadjahs partout! Que les Flamands se le gardent leur teuton  :lol:!

Link to post
Share on other sites

Et voila de nouveau tous le monde parle de la flandre et de la wallonie m'est persone en a rien a faire de Bruxelles !!!! ON EST AUSSI UNE REGION !!!!

Sy la wallonie rejoin la France on fait quoi de Bruxelles enclaver en flandre

Un nouveau pays ????????

On fais quoi des Flamands et des Wallons qui bose a Bruxelles tous les jours ??????????

Link to post
Share on other sites

Et voila de nouveau tous le monde parle de la flandre et de la wallonie m'est persone en a rien a faire de Bruxelles !!!! ON EST AUSSI UNE REGION !!!!

Sy la wallonie rejoin la France on fait quoi de Bruxelles enclaver en flandre

Un nouveau pays ????????

On fais quoi des Flamands et des Wallons qui bose a Bruxelles tous les jours ??????????

Pour Bruxelles, la méthode Teutonne : Deux zones distinctes (Bruxelles Ouest et Bruxelles Est) délimitées par un grand mur de ciment couvert de graffs d'un coté et rasé de l'autre coté par une clique de frustrés à mitraillettes...

Ca fait un peu surfait, je crois avoir déjà vu ce concept ailleurs...

Link to post
Share on other sites

Et tu sépares où? Non, sérieusement, ça fait un peu réchauffé (et de Guerre Froide, un comble  :lol:). Faut trouver des solutions innovantes. Je préconise encore une fois labonne vieille méthode: on prend. Le vieux philosophe humaniste Joseph Djougachvili le disait bien en son temps: "ce qui est à moi est à moi, le reste est négociable"  :lol:. La voix de la sagesse passe souvent par un bon coup de tatane dans la gueule.

Avantage supplémentaire; quand Bruxelles sera française, on pourra larguer la question du Parlement à Strasbourg. Deux problèmes réglés d'un seul coup  :lol: :lol:.

Pourquoi un sujet sur la Belgique ne reste jamais sérieux longtemps?

Link to post
Share on other sites

Noel Devish, n'est pas noble,  n'est plus patron du Boerenbond et le Boerendbond n'est pas vraiment une entreprise, mais plutôt un syndicat coopératif

Le patron actuel de la VRT (chaine publique TV flamande) est Dirk Wauters et pas un certain "de Bekaert"

Oups, il y a eu erreur de ma part au niveau des copier-coller.

ça m'apprendra.

Veuillez accepter mes excuses et ce rectificatif :

Noël Devisch, est aujourd'hui trésorier de la FIPA (Fédération Internationale des Producteurs Agricoles), membre du Comité exécutif et du Conseil d'Administration d'Aveve SA, du Conseil Flamand de l'Agriculture et de l'Horticulture et d'ACERTA. Il est régent de la Banque Nationale de Belgique et professeur à temps partiel à la Faculté des Sciences Agronomiques et Biologiques Appliquées à Louvain. Il est bien baron depuis juin 2007.

Paul Buysse est le directeur d'administration de Bekaert, president de Immobel, president de l'International Chamber of Commerce, president du NEA (centre d'études socio-économiques), president de l'administration de Videohouse, administrateur de Voka - VEV..., baron.

Le patron actuel du boerenbond, tout puissant dans l'ensemble du monde agricole flamand, est Piet Vanthemsche, membre de la fondation Roi Baudouin, régent.

Bert De Graeve est aussi directeur chez Bekaert et Baron.

C'est bien De Maeseneire qui est patron de Callebaut. Un point pour toi.

Chevaliers de l'ordre de Léopold c'est comme les  chevaliers de la légion d 'honneur en France (il y a des dizaines de grands patrons français qui ont la légion d'honneur) , ce n'est en aucun cas un titre nobilaire, encore moins transmissible aux descendants.

Exact mais en plus beau. ^^ Ce sont des titres honorifiques.

http://www.orderofleopold.be/fr/cat01.htm

Va vendre la mort de la France à un chevalier de la légion d'honneur...

Tu tiens à revivre la bataille des éperons d'or

Ou un bon gros Waterloo.

Qu'y z-y viennent!

En plus, en cas de mainmise de la France sur les institutions européennes, tout le monde va hurler. Anglais et allemands en tête.

Pourquoi un sujet sur la Belgique ne reste jamais sérieux longtemps?

Parce qu'il n'y a pas de solution. (si ce n'est le maintien du plus beau pays du monde!)

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,561
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,135
    Total Topics
    1,388,220
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...