Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Israël et voisinage.


Recommended Posts

Il semble que la Corée construit les mêmes engins en plus moderne que le basique allemand ,d'ailleurs un pays asiatique vient d'en commander trois unites ? Donc le bla bla isarelien c'est juste pour metre la pression sur Angela afin de recevoir plus de rafiots au compte du contribables allemands ?

http://www.meretmarine.com/fr/content/lindonesie-commande-trois-sous-marins-la-coree-du-sud

Link to comment
Share on other sites

Une histoire qui finit bien (pour une fois !).

Le jeune Mohammad Hassan Fadl Jawad, âgé de 9 ans, a été remis hier par l’armée libanaise à ses parents, à Aïta Chaab, au Liban-Sud. Le petit garçon, sourd-muet, qui présente également des troubles mentaux, avait traversé la ligne bleue avant-hier soir et s’était introduit en territoire israélien par le village de Rmeich, avant d’être arrêté par les forces israéliennes qui l’ont remis à la Finul.

Le porte-parole de la Finul, Andrea Tenenti, a indiqué avoir été informé par l’armée israélienne que la troupe avait identifié la présence d’un enfant dans un champ de mines à proximité de la ligne bleue, dans les parages du village d’Aïta Chaab, et qu’elle l’en a aussitôt sorti. Parallèlement, la famille de l’enfant s’était adressée à une patrouille de la Finul, lui demandant de l’aider à trouver son fils qui avait disparu. Cette dernière a aussitôt alerté les deux armées libanaise et israélienne. C’est dans la nuit de jeudi à vendredi qu’a été remis le petit garçon par l’armée israélienne à la Finul, à Ras Naqoura. La force onusienne a aussitôt livré l’enfant à l’armée libanaise.

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/778177/Mohammad_Jawad,_9_ans,_qui_avait_traverse__la_ligne_bleue,_rendu_a_sa_famille.html

Link to comment
Share on other sites

Berlin rejette les pressions israéliennes à propos de la vente de sous-marins à l’Egypte.

Le ministre allemand de la défense, Thomas de Maiziere, a rejeté les pressions israéliennes pour ne pas vendre 2 sous-marins à l’Egypte, tout en reconnaissant que le pays n’était pas « aussi stable » qu’il le voudrait, a-t-il expliqué samedi.

« Aucun pays au monde n’a le droit de bloquer les décisions prises par le gouvernement allemand », a déclaré le ministre à propos de la vente probable de sous-marins U-209.

Interrogé sur les pressions israéliennes pour bloquer l’accord, il a répété : « Personne n’a un droit de véto. »

Cependant, il a reconnu que l’Egypte « n’est pas aussi stable que le souhaiterait », tout en insistant qu’il s’agissait d’un avis personnel et que cela n’avait rien à voir avec une possible vente de sous-marins.

http://www.corlobe.tk/article30323.html

Link to comment
Share on other sites

C'est pas la protestation qui me dérange, c'est le fait de croire qu'on a pouvoir sur l'Allemagne. Pour les dernières générations, ce qui s'est passé fait partie de l'histoire et pas de l'actualité, comme la guerre de 30 ans (je ne dis pas que c'est une mauvaise chose).

Link to comment
Share on other sites

Les ventes d'armes aux pays étrangers doivent être validées par une commission de sécurité fédérale dont les débats et les décisions restent confidentiels. L'accord entre l'Allemagne et l'Egypte pour la livraison de deux sous-marins de type 209, fabriqués par Thyssenkrupp, avait été dévoilé par le commandant en chef de la Marine égyptienne, Oussama Al Gindi, il y a deux semaines dans un journal égyptien. Quelques jours plus tard, le quotidien israélien "Yediot Aharonot" avait fait état, en citant des sources gouvernementales, d'"une dégradation considérable des relations entre Israël et l'Allemagne" à cause de ce projet. Le gouvernement allemand avait alors nié dans la presse allemande cette dégradation des relations, tout en refusant de commenter les informations sur la vente prévue. Début juillet 2011, la vente de 200 chars de combat Leopard à l'Arabie saoudite avait déjà créé une polémique, Berlin ayant toujours mis la sécurité d'Israël et le respect les droits de l'homme comme condition à la vente d'armes à des gouvernements étrangers.

L'Allemagne décomplexée à l'export :

Au-delà de cette histoire, ce contrat égyptien illustre la volonté allemande de liberté sur les marchés export : la récente vente de frégates Meko à l'Algérie, les projets de vente en Arabie saoudite et au Qatar de blindés Leopard spécialement conçus pour le maintien de l'ordre. En projet également, la vente de 103 chars Leopard, 50 blindés Marder 1A3 et 10 chars logistiques à l'armée de terre indonésienne. La vente qui pourrait être conclue fin septembre pour une mise en vigueur à la mi-novembre, s'élève à 280 millions de dollars.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20120917trib000719872/allemagne-israel-les-sous-marins-de-la-discorde.html

Visiblement les allemands ne sont plus aussi sensible aux arguments sur la protection d'Israël. 

Link to comment
Share on other sites

Il faut dire aussi que les israeliens ont tellement tire sur la corde que ce retour de balancier me parait plutot logique, l'Allemagne ne peut probablement pas continuer de donner des U212 a Israel sans compenser ailleurs que ce soit financierement ou politiquement. AMHA, c'est aussi une facon de dire a Israel "prenez vos responsabilites avec vos voisins si vous ne souhaitez pas que la situation s'apaise", le genre de message subliminal que Washington tente egalement de faire passer.

Link to comment
Share on other sites

In surprise drill, IDF simulates escalation on Syrian front

A major surprise military training exercise was carried out by the Israel Defense Forces in the north on Wednesday, simulating an escalation of the situation in the Golan Heights, which borders Syria. The scenario that was rehearsed in the exercise simulated a situation in which the IDF would be required to respond with force on the Syrian front following a sudden deterioration in the situation in Syria.

It can be reasonably assumed that such a scenario would be part of the IDF's operational planning in the event that chemical weapons or other advance weaponry were transferred from Syria to Lebanon if the regime of President Bashar Assad were to fall. The exercise was planned in advance and did not result in an increased level of alert on the part of IDF forces.

The IDF noted that that Israel has not up to this point discerned any unusual conduct on the part of Syrian forces on the other side of the border fence. In addition, foreign forces were informed of the drill in the north to head off any unnecessary concern.

Ca chauffe.
Link to comment
Share on other sites

Nétanyahou s'expose au côté de Romney.

Le premier ministre israélien s'est engagé comme jamais derrière le candidat républicain rival d'Obama.

Les récentes gaffes de Mitt Romney mettent Benyamin Nétanyahou dans une position délicate.

Le premier ministre israélien, dont les rapports avec Barak Obama ont toujours été notoirement tendus, s'est engagé ostensiblement depuis le début de la campagne présidentielle américaine en faveur du candidat républicain, misant ouvertement sur la défaite du président sortant. Les faux pas de Romney et la remontée d'Obama dans les sondages commencent à faire douter de l'habileté de cette tactique. Jusqu'au sein du Likoud, on se demande si le premier ministre n'a pas misé sur le mauvais cheval, s'aliénant un peu plus un président démocrate qui pourrait bien être réélu.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/09/19/01003-20120919ARTFIG00577-netanyahou-s-expose-au-cote-de-romney.php

Link to comment
Share on other sites

Nétanyahou s'expose au côté de Romney.

Le premier ministre israélien s'est engagé comme jamais derrière le candidat républicain rival d'Obama.

Les récentes gaffes de Mitt Romney mettent Benyamin Nétanyahou dans une position délicate.

Le premier ministre israélien, dont les rapports avec Barak Obama ont toujours été notoirement tendus, s'est engagé ostensiblement depuis le début de la campagne présidentielle américaine en faveur du candidat républicain, misant ouvertement sur la défaite du président sortant. Les faux pas de Romney et la remontée d'Obama dans les sondages commencent à faire douter de l'habileté de cette tactique. Jusqu'au sein du Likoud, on se demande si le premier ministre n'a pas misé sur le mauvais cheval, s'aliénant un peu plus un président démocrate qui pourrait bien être réélu.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/09/19/01003-20120919ARTFIG00577-netanyahou-s-expose-au-cote-de-romney.php

Est ce que ce Netanyahu n'a pas surestime l'influence qu'il pourrait avoir sur l'électorat juif américain? croit il que tous les juifs américains vont voter pour Romney parce que le premier ministre israélien le leur aurait demande? C'est quand même inédit cette façon de s'injecter dans la campagne électorale d'un autre pays, et cette envie de vouloir aller a tout prix en guerre contre un autre pays, a condition que un pays tiers (les usa) vous accompagne. Pourquoi Israël ne peut plus nous produire ces premiers ministres anciens heros de la guerre comme rabin, sharon et autres hommes d'envergure comme Perez? On sent vraiment que Netanyahu est un autre genre de politicien, et malheureusement il est la au moment ou on assiste a des bouleversements énormes dans la région. Dommage!

Link to comment
Share on other sites

Est ce que ce Netanyahu n'a pas surestime l'influence qu'il pourrait avoir sur l'électorat juif américain? croit il que tous les juifs américains vont voter pour Romney parce que le premier ministre israélien le leur aurait demande?

ça m'étonnerais, il connait suffisament bien la vie politique de ce pays pour ne pas se faire d'illusion -j'explique pourquoi plus loin-. car si je ne dis pas d’ânerie, les juifs américains votent traditionnellement pour les Démocrates.

C'est quand même inédit cette façon de s'injecter dans la campagne électorale d'un autre pays, et cette envie de vouloir aller a tout prix en guerre contre un autre pays, a condition que un pays tiers (les usa) vous accompagne.

Pas vraiment, bibi est aussi bien américains dans ses meurs qu’affectivement (à supposer qu’un type aussi machiavélique puissent avoir une affectivité quelconque :lol:), et bien sur son passeport. D’ailleurs, son frère – l’autre, pas le héros de guerre mort- en a fait un grief de reproche il me semble.

Pourquoi Israël ne peut plus nous produire ces premiers ministres anciens heros de la guerre comme rabin, sharon et autres hommes d'envergure comme Perez? On sent vraiment que Netanyahu est un autre genre de politicien, et malheureusement il est la au moment ou on assiste a des bouleversements énormes dans la région. Dommage!

Ah, ça c’était l’époque héroïque qui préside à la naissance de toutes nations. Ce n’est pas tenable dans le temps.

Link to comment
Share on other sites

Est ce que ce Netanyahu n'a pas surestime l'influence qu'il pourrait avoir sur l'électorat juif américain

Ca n'a aucun rapport, la commuanuté juive américaine vote majoritairement démocrate depuis 1916 (il n'y pas eu d'exception), et que Netanyahou dise ou fasse ce qu'il veut, ça n'y changerait rien.

On sent vraiment que Netanyahu est un autre genre de politicien, et malheureusement il est la au moment ou on assiste a des bouleversements énormes dans la région.

Lui, c'est son frère Yonathan qui est un héro, mort en opération qui plus est (à Entebbe en Ouganda). C'est une question de generation, Israel n'a pas connu de guerre majeure depuis 1973 et Peres qui est presque sénile est le dernier représentant de la génération qui a connu la guerre d'indépendance et les premières années décisives de l'état. Meme démographiquement, Israel a beaucoup changé.
Link to comment
Share on other sites

A l'époque des rabin et des sharons, quand le premier ministre d'Israël disait qu'il prenait une certaine décision pour améliorer la sécurité d'Israël, tout le les croyait même si cela ne semblait pas évident a première vue. On se disait que ces gens ayant mis leur vie dans la balance pour l'état d'Israël, on pouvait leur faire confiance. C'est ainsi que le retrait unilatéral de gaza a pu être réalisé. Cela permettait a ces premiers ministres une certaine audace lors des négociations de paix avec les palestiniens. Aujourd'hui avec Netanyahu, on a l'impression qu'il regarde d'abord les équilibres politiques au parlement et les résultats des sondages avant de prendre une décision. Vraiment dommage.

Link to comment
Share on other sites

Image IPB

La caricature de Bibi n'est-elle pas qu'une pale copie de celle de l'ex secretaire d'etat US consernant l'Irak ?

Ca y fait un peu penser en effet...

La difference, c'est que le monde entier est d'accord sur le fait que l'Iran bosse sur la bombe, et qu'ils finiront bien par l'avoir si on les laisse faire.

Link to comment
Share on other sites

Désolé je vais paraître naïf, mais je ne pense pas que le monde entier en soit convaincu, à moins que le monde entier soit la dernière version du mot de code "communauté internationale" (=gouvernements et media des pays OTAN+Israël ?).

Il n'y a pas plus de preuves que les petites fioles de Colin Powell. Passer de l'uranium enrichi à 20% à du 95% ne se fait pas d'un coup de baguette magique.

Et s'ils voulaient effectivement fabriquer une bombe, je ne vois aucune raison d'en arriver à une guerre pour les en empêcher. 

Link to comment
Share on other sites

Ca y fait un peu penser en effet...

La difference, c'est que le monde entier est d'accord sur le fait que l'Iran bosse sur la bombe, et qu'ils finiront bien par l'avoir si on les laisse faire.

Le monde entier sait que l'Iran bosse sur la bombe..... parce qu'à leur place, c'est ce que on aurait fait exactement !

Un pays encerclé par les bases d'une puissance mondiale qui n'hésite pas à envahir des pays de la région sous de faux prétextes, qui est sous la menace d'une invasion de cette même superpuissance depuis 30 ans,  ayant comme pays voisins des pays arabes qui se sont ligués il y a 30 ans pour éliminer la vermine chiite et perse en utilisant des ADM avec la bénédictions des chancelleries occidentales, un pays qui est sous le coup de fatwas saoudien plaçant les chiites en dessous des juifs sur l'échelle salafiste des mécréants à éliminer.... Donnons à ce pays la garantie que plus aucune alliance arabe ne se formera contre lui, qu'on ne cherchera pas à renverser son gouvernement ou essayer de pousser ses habitants au soulèvement, ils seront tout de suite plus coopératifs.

Link to comment
Share on other sites

Le monde entier sait que l'Iran bosse sur la bombe..... parce qu'à leur place, c'est ce que on aurait fait exactement !

Un pays encerclé par les bases d'une puissance mondiale qui n'hésite pas à envahir des pays de la région sous de faux prétextes, qui est sous la menace d'une invasion de cette même superpuissance depuis 30 ans,  ayant comme pays voisins des pays arabes qui se sont ligués il y a 30 ans pour éliminer la vermine chiite et perse en utilisant des ADM avec la bénédictions des chancelleries occidentales, un pays qui est sous le coup de fatwas saoudien plaçant les chiites en dessous des juifs sur l'échelle salafiste des mécréants à éliminer.... Donnons à ce pays la garantie que plus aucune alliance arabe ne se formera contre lui, qu'on ne cherchera pas à renverser son gouvernement ou essayer de pousser ses habitants au soulèvement, ils seront tout de suite plus coopératifs.

C'est nous qui pensons qu'il en est ainsi, mais on ne peut pas être sur que les dirigeants iraniens voient les choses de cette façon. Si je suis un autre pays de cette région (israel, arabie saoudite), je ne me sentirais pas a l'aise a l'idée que nous puissions attendre qu'ils aient la bombe pour que nous puissions vérifier l'intention réelle des iraniens. Si je suis en europe ou aux USA, je serais d'avis qu'il faut attendre qu'ils aient la bombe pour vérifier la réelle intention des dirigeants iraniens.

Je me souviens que vers 2003, au plus fort de la dispute sur la guerre en iraq, le chancelier allemand et chirac ont voulu utiliser le cas iranien pour montrer a bush qu'on pouvait résoudre des problèmes de façon pacifique. Ils ont fait aux dirigeants iraniens une offre tellement bonne a l'époque, qu'ils étaient vraiment surs que il n'y avait aucune raison que les iraniens la refusent. Ils l'ont refuse. Ils ont fait ce qu'on continue a faire jusqu'aujourd'hui, c'est a dire trouver des raisons au refus iranien: que les iraniens refusaient parce que les américains les menaçaient et refusaient de leur parler. Les américains (sous bush, ce qui était remarquable) leur ont parle, obama est venu, il leur a parle dans leur langue, les russes leur ont propose d'enrichir leur uranium en russie, l'offre initiale a été bonifiée de multiples fois, ils ont tout rejeté.

La dernière excuse, c'est celle que vous donnez: Donnons à ce pays la garantie que plus aucune alliance arabe ne se formera contre lui, qu'on ne cherchera pas à renverser son gouvernement ou essayer de pousser ses habitants au soulèvement, ils seront tout de suite plus coopératifs. Peut on donner une telle garantie a qui que ce soit? Donnez la a quelqu'un, il dira comment puis je être sur? et il aura raison.

Je crois qu'on en était arrive la parce qu'on se rendait compte que l'étape suivante serait quelque chose que nous n'envisagions pas de faire, c'est a dire la confrontation. Heureusement que entre temps d'autres dirigeants sont arrives en Europe (dont sarkozy, qui se montrait parfois plus dur que les américains contre les iraniens) et en Amérique, et avec le temps et les refus successifs et répétés des iraniens, les sanctions ont finalement été décidés et ils sont semble il en train de produire de l'effet. Seront-elles suffisantes pour faire plier des gens qui veulent la bombe pour sanctuariser leur territoire, et probablement aussi pour mieux intimider les autres? seul l'avenir le dira. Personnellement je ne crois pas qu'une guerre va être déclenchée pour cela. Israel n'a pas les moyens suffisants pour le faire, et les américains qui sont en train de sortir d'Afghanistan ne vont surement pas s'engager dans une autre guerre ''de choix'', surtout si obama reste président.

Link to comment
Share on other sites

@bruno

ta vision est assez simpliste. Et surtout elle passe par la trappe toutes les offres iraniennes faites à l'administration Bush en 2000 (dont l'arret du soutien au Hezbollah)

seulement voilà, en 2001 le même Bush nous a dessiné un gentil axe du mal

Quand on te balance une fin de non recevoir suivi d'un label de grand méchant, il est certain que les propositions suivantes seront prises avec moins de sérieux

Link to comment
Share on other sites

C'est nous qui pensons qu'il en est ainsi, mais on ne peut pas être sur que les dirigeants iraniens voient les choses de cette façon. Si je suis un autre pays de cette région (israel, arabie saoudite), je ne me sentirais pas a l'aise a l'idée que nous puissions attendre qu'ils aient la bombe pour que nous puissions vérifier l'intention réelle des iraniens. Si je suis en europe ou aux USA, je serais d'avis qu'il faut attendre qu'ils aient la bombe pour vérifier la réelle intention des dirigeants iraniens.

Non, il s'agit d'une demande constante des dirigeants iraniens. Cela avait été expressément exprimé dans les propositions consécutives de paix de 1997 et 2000 sous l'air Khatami. Dans le premier cas, l'attentat de Khobar en Arabie Saoudite a mis fin à l'initative, dans le second cas c'est l'administration Bush sous la pression de Cheney qui n'y a pas donné de suite. Pourtant il y avait du lourd dans la balance, arrêt de soutient militaire au Hezbollah qui deviendrait une milice civile, pression sur les autres groupes terroristes non directement liés à l'Iran, garantie sérieuse que le programme nucléaire iranien ne sera jamais militaire, contre la levée de sanctions économiques, le retour des avoirs iraniens gelés aux EU et en Europe, de sérieux gage de sécurité contre les voisins arabes.

Je me souviens que vers 2003, au plus fort de la dispute sur la guerre en iraq, le chancelier allemand et chirac ont voulu utiliser le cas iranien pour montrer a bush qu'on pouvait résoudre des problèmes de façon pacifique. Ils ont fait aux dirigeants iraniens une offre tellement bonne a l'époque, qu'ils étaient vraiment surs que il n'y avait aucune raison que les iraniens la refusent. Ils l'ont refuse. Ils ont fait ce qu'on continue a faire jusqu'aujourd'hui, c'est a dire trouver des raisons au refus iranien: que les iraniens refusaient parce que les américains les menaçaient et refusaient de leur parler. Les américains (sous bush, ce qui était remarquable) leur ont parle, obama est venu, il leur a parle dans leur langue, les russes leur ont propose d'enrichir leur uranium en russie, l'offre initiale a été bonifiée de multiples fois, ils ont tout rejeté.

La dernière excuse, c'est celle que vous donnez: Donnons à ce pays la garantie que plus aucune alliance arabe ne se formera contre lui, qu'on ne cherchera pas à renverser son gouvernement ou essayer de pousser ses habitants au soulèvement, ils seront tout de suite plus coopératifs. Peut on donner une telle garantie a qui que ce soit? Donnez la a quelqu'un, il dira comment puis je être sur? et il aura raison.

Faudra revoir alors l'historique de la crise nucléaire iranienne. Les négociations entamées en 2004 ont menées à une suspension volontaire ( alors que le TNP ne prévoit pas une telle mesure) des activités d'enrichissement et de recherche nucléaire pendant 6 mois. Vu qu'aujourd'hui les chancelleries occidentales considèrent la suspension de l'enrichissement à 20% comme un gage de bonne volonté (Cfr réunion d'Ankara et de Baghdad 2012) , la suspension totale de toute activité d'enrichissement et de recherche constitue un gage un cran au dessus. Pourtant, les occidentaux n'ont pas profité de cette opportunité pour assurer les iraniens dans leur inquiétudes légitimes (Je rappelle le contexte, les iraniens viennent de connaitre l'invasion de deux pays voisins par la coalition occidentale et voient une concentration considérable de soldats américains à leurs frontières immédiates ! ). Ce qu'on a pas compris dans les propositions européennes, c'est que l'Iran ne cherchent pas à avoir des locomotives, des générateurs, des turbines ou des avions civils mais un gage sérieux de sécurité !. A quoi bon d'avoir des locomotives neuves si n'importe quelle menace israélienne ou américaine fait plonger la bourse de Téhéran sous des chiffres qui donnerait le cancer à un trader de Wallstreet? En 2004, les américains n'ont pas suivi l'initiative européenne et n'ont pas apporté leur soutient à la troika (l'administration Bush ayant refusé jusqu'en 2006 à participer aux négociations malgré les demandes répétées de l'Iran et de la Troika)

Je crois qu'on en était arrive la parce qu'on se rendait compte que l'étape suivante serait quelque chose que nous n'envisagions pas de faire, c'est a dire la confrontation. Heureusement que entre temps d'autres dirigeants sont arrives en Europe (dont sarkozy, qui se montrait parfois plus dur que les américains contre les iraniens) et en Amérique, et avec le temps et les refus successifs et répétés des iraniens, les sanctions ont finalement été décidés et ils sont semble il en train de produire de l'effet. Seront-elles suffisantes pour faire plier des gens qui veulent la bombe pour sanctuariser leur territoire, et probablement aussi pour mieux intimider les autres? seul l'avenir le dira. Personnellement je ne crois pas qu'une guerre va être déclenchée pour cela. Israel n'a pas les moyens suffisants pour le faire, et les américains qui sont en train de sortir d'Afghanistan ne vont surement pas s'engager dans une autre guerre ''de choix'', surtout si obama reste président.

Pour l'instant personne ne sait si les iraniens aient pris la décision de développer la bombe nucléaire ou pas, en tout cas ils se réservent l'option. Les sanctions économiques ne touchent que la population et n'ont qu'un impact marginal sur le programme nucléaire iranien. Le problème avec ces sanctions c'est qu'elles touchent la population mais non les dirigeants qui ont toujours toutes les cartes en main sur la question nucléaire quant à l'opportunité ou non de passer à une phase militaire. Au contraire, cela pourrait même inciter ces mêmes dirigeants à finaliser la phase militaire pour avoir ensuite plus d'argument lors de futures négociations qui s'engageront inévitablement. ( Au grand dam de Bibi et des pays arabes ;) )

Link to comment
Share on other sites

Le gros avantage, c'est qu'on sait que lui, n'appuiera pas dessus en premier...

On a plus de doute avec Mahmoud...

Constitutionnellement, Ahmadinejad n'a pas son mot à dire en matière de politique étrangère ni en cas de conflit, cela relève des attributions de Khamenei et de facto du Conseil de discernement de l'intérêt supérieur du régime qui prend les décisions de manière collégiale. En soit, si l'objectif iranien était de rayer l'Israel de la carte (comprenez, foutre un sacré bordel dans le pays), une attaque balistique et à base de drone dispersant de l'anthrax militaire serait moins couteux, plus rapide et plus efficace qu'une hypothétique bombe qui n'arrivera vraisemblablement pas avant 2 à 3 ans (si la décision est précise)  et il faudra attendre encore quelques années avant qu'elle soit vectorisable. En effet, le CSIS estime qu'une tonne d'anthrax vaporisé par avion dans de bonne condition ferait plus de victime qu'une bombe nucléaire 12,5 kt.

Link to comment
Share on other sites

C'est nous qui pensons qu'il en est ainsi, mais on ne peut pas être sur que les dirigeants iraniens voient les choses de cette façon. Si je suis un autre pays de cette région (israel, arabie saoudite), je ne me sentirais pas a l'aise a l'idée que nous puissions attendre qu'ils aient la bombe pour que nous puissions vérifier l'intention réelle des iraniens. Si je suis en europe ou aux USA, je serais d'avis qu'il faut attendre qu'ils aient la bombe pour vérifier la réelle intention des dirigeants iraniens.

Je me souviens que vers 2003, au plus fort de la dispute sur la guerre en iraq, le chancelier allemand et chirac ont voulu utiliser le cas iranien pour montrer a bush qu'on pouvait résoudre des problèmes de façon pacifique. Ils ont fait aux dirigeants iraniens une offre tellement bonne a l'époque, qu'ils étaient vraiment surs que il n'y avait aucune raison que les iraniens la refusent. Ils l'ont refuse. Ils ont fait ce qu'on continue a faire jusqu'aujourd'hui, c'est a dire trouver des raisons au refus iranien: que les iraniens refusaient parce que les américains les menaçaient et refusaient de leur parler. Les américains (sous bush, ce qui était remarquable) leur ont parle, obama est venu, il leur a parle dans leur langue, les russes leur ont propose d'enrichir leur uranium en russie, l'offre initiale a été bonifiée de multiples fois, ils ont tout rejeté.

La dernière excuse, c'est celle que vous donnez: Donnons à ce pays la garantie que plus aucune alliance arabe ne se formera contre lui, qu'on ne cherchera pas à renverser son gouvernement ou essayer de pousser ses habitants au soulèvement, ils seront tout de suite plus coopératifs. Peut on donner une telle garantie a qui que ce soit? Donnez la a quelqu'un, il dira comment puis je être sur? et il aura raison.

Je crois qu'on en était arrive la parce qu'on se rendait compte que l'étape suivante serait quelque chose que nous n'envisagions pas de faire, c'est a dire la confrontation. Heureusement que entre temps d'autres dirigeants sont arrives en Europe (dont sarkozy, qui se montrait parfois plus dur que les américains contre les iraniens) et en Amérique, et avec le temps et les refus successifs et répétés des iraniens, les sanctions ont finalement été décidés et ils sont semble il en train de produire de l'effet. Seront-elles suffisantes pour faire plier des gens qui veulent la bombe pour sanctuariser leur territoire, et probablement aussi pour mieux intimider les autres? seul l'avenir le dira. Personnellement je ne crois pas qu'une guerre va être déclenchée pour cela. Israel n'a pas les moyens suffisants pour le faire, et les américains qui sont en train de sortir d'Afghanistan ne vont surement pas s'engager dans une autre guerre ''de choix'', surtout si obama reste président.

C'est un peu hors sujet ( ça devrait plutôt être sur le sujet iran à mon sens ) mais les dernières offres faites étaient les suivantes :

- l'Iran acceptait de livrer son uranium enrichi à 20% contre livraison simultanée d'uranium pour les centres de recherches et médicaux alors que les américians exigeaient une livraison préalable de l'uranium iranien contre une livraison ultérieure d'uranium pour leurs centres de recherche

- Les USA exigeaient que les iraniens démentèlent le site de Fordo pour réinstaller leurs centrifugeuses dans des sites vulnérables à des attaques aériennes

- les iraniens exigeaient en cas d'accord la fin des sanctions alors que les USA voulaient maintenir les sanctions même si un accord était réalisé et s'engageaient juste à ne pas demander de nouvelles sanctions !!!

Pas la peinde de se demander pourquoi les iraniens ont rejeté les demandes US ( qui étaient volontairement faites pour être innaceptables ) 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...