alexandreVBCI

Mexique et Brésil : l'armée en guerre contre les cartels de drogue

Recommended Posts

Reuters : Des centaines de soldats mexicains armés jusqu'aux dents se sont déployés à Ciudad Juarez, ville frontalière des Etats-Unis dont au moins quatre cartels de la drogue se disputent le contrôle. Après avoir été le théâtre, dans les années 1990, de centaines de meurtres de femmes non élucidés, la région de Ciudad Juarez a eu a déplorer plus de 2.000 assassinats au cours des 12 derniers mois.

Le président mexicain Felipe Calderon a reconnu que la lutte contre les cartels de la drogue de son pays était bien plus rude qu'il ne l'envisageait en prenant ses fonctions, mais s'est dit résolu à gagner cette guerre. Le trafic de drogue au Mexique est "un cancer" qui a "tout envahi", et non plus une simple "appendicite" comme on le croyait, a-t-il déclaré.

Au Mexique, on estime à quelque 5.300, pour l'année 2008, le nombre de morts violentes liées aux activités criminelles des cartels. Jamais les chiffres officiels n'avaient atteint un tel niveau.

Chaque jour, le trafic fait une douzaine de morts en moyenne dans le nord du pays, à la frontière américaine, où les hommes de main des cartels s'entretuent pour le contrôle du trafic vers les Etats-Unis, premier client mondial de la cocaïne.

Pas question de baisser les bras pour autant, a affirmé M. Calderon, citant l'arrestation de 52 membres présumés du puissant cartel mexicain dit "de Sinaloa" dans trois Etats américains, dans le cadre d'une vaste opération anti-drogue menée par Washington en coopération avec le Mexique et le Canada.

Il faut "extirper, irradier, s'attaquer à toute cette maladie, et cela coûte cher, et c'est douloureux bien entendu, mais il faut le faire", a ajouté M. Calderon.

A son arrivée à la présidence, en décembre 2006, il était informé d'extorsions, d'enlèvements, de disparitions et de décapitations, mais il ne connaissait pas l'étendue du mal, a-t-il expliqué.

Depuis fin 2006, son gouvernement a déployé contre les cartels plus de 36.000 hommes, policiers et militaires, à travers le pays. Et les autorités ont annoncé l'envoi d'un renfort de 5.000 militaires et 1.000 policiers à la frontière nord. Selon les chiffres officiels, 120 policiers ont été tués par les cartels en 2008, et 72 militaires l'ont été en opérations contre eux entre fin 2006 et octobre 2008.

La collaboration anti-drogue avec les Etats-Unis s'intensifie, grâce en particulier à "L'Initiative de Merida", votée en 2008 à Washington, qui prévoit une aide de 1,4 milliard de dollars en trois ans à Mexico pour la lutte contre les cartels, et 200 autres millions pour l'Amérique centrale et les Caraïbes.

Elle a donné des résultats, avec quelques arrestations marquantes et des saisies de cargaison. Mais les cartels défient les autorités: ils ont menacé par voie d'affiches le maire de Ciudad Juarez, à la frontière d'El Paso au Texas, de le décapiter, avec toute sa famille.

Le chef de la police de cette même ville, réputée la plus meurtrière du pays avec plus de 1.600 morts violentes en 2008, a démissionné après l'assassinat de son adjoint, parce que les cartels menaçaient d'abattre un policier toutes les 48 heures, tant qu'il resterait en poste.

Washington comme Mexico affirment aujourd'hui leur volonté d'écraser les cartels, et se félicitent mutuellement de leur coopération. Mais se renvoient la balle sur les progrès à faire de part et d'autre de la frontière.

Washington a martelé que la corruption au Mexique continue de constituer "un obstacle-clé" dans cette lutte.

M. Calderon a répondu en demandant que soit mieux surveillée l'entrée au Mexique, par où passerait, selon lui, des armes et de l'argent liquide destinés aux cartels. "On surveille à la frontière l'entrée aux Etats-Unis, mais à la vérité nous n'avons jamais surveillé l'entrée au Mexique. Les deux pays doivent faire en sorte d'avoir une frontière sécurisée, ouverte au commerce, aux gens qui veulent travailler, mais fermée au crime, au trafic d'armes et de drogues, et au trafic d'argent illégal", a-t-il conclu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que certain fonctionnaire se sucre au passage ça ne fait aucun doute , mais a mon avis si le Mexique étais une république bannanière elle ne chercherai pas la confrontation .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec 40000 soldats en guerre "civile" contre les cartels (l'équivalent d'1/3 de l'armée de terre française !), des pertes plus importantes en 2 ans que celles de l'armée française en afghanistan depuis 8 ans et des combats en pleine rue des grandes villes, on est en plein dans "Banlieue 13" de Besson !

A mon avis, il faut être attentif à la situation mexicaine... elle tends déjà à se reproduire en Europe : pour lutter contre la criminalité, Beslusconi veut déployer 30000 soldats dans les rues des grandes villes italiennes. La Roumanie et la Bulgarie sont gangrenées par les réseaux mafieux.

Rien n'empêche une OCT (organisation criminelle transnationale) de reprendre en europe les méthodes des cartels pour corrompre, intimider ou éliminer des juges et des policiers. 

     

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que les cartels ne recrutent pas d'ancien (quand ils n'ont pas désertés) militaires aussi ?

fut un temps un escadron de la mort narco etait soupconné d'etre d'ancien SF d'un autre pays d'amérique centrale (guatemaltèques ou je sais plus trop)

donc iles peuvent importer du "mercenaire' à souhait et ont les moyens de se payer du gars entrainé et de l'equiper en conséquence (même si la majorités de leurs gros bras sont des truands et des brutes de bas etage qui vide le hargeur à tout crin plutot que d'anciens militaires)

cela dis la corruption rempante au sein de l'institution policière et militaire mexiciane est un gros problème en effet (y'a quelques mois un accrochage de grande ampleur entre des policiers locaux et des federaux apputés par l'armée a egalement eu lieu, demontrant l'emprise des narcos au moins auniveau local)

et puis coté equipement faut voir les différentes prises faites par l'armée mexicaine : uniformes de militaires et de policiers, vehicules volés ou camouflés et armement diverse du PM jusqu'au LRCA ou fusil de sniping lourd et LG auto ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ttiens , je me pose une question es ce possible que des cartel font appel a des SMP "légale" genre blackwater ou feu exécutive outcome en quand de manque de mercenaire entrainé sous couvert d'entreprise réelle cela va sans dire  :lol:.......pour combattre d'autre cartel ou carrément l'armée (sceptique sur le dernier point)

Share this post


Link to post
Share on other sites

et puis coté equipement faut voir les différentes prises faites par l'armée mexicaine : uniformes de militaires et de policiers, vehicules volés ou camouflés et armement diverse du PM jusqu'au LRCA ou fusil de sniping lourd et LG auto ...

Image IPB

http://www.thefirearmblog.com/blog/2009/02/26/narcos-tricked-out-ar-15/

http://www.themonitor.com/articles/reynosa_23348___article.html/bloody_.html

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

REUTERS : Le Mexique est profondément préoccupé par l'explosion de violence à Ciudad Juarez, a reconnu mardi le ministre de la Justice Eduardo Medina Mora, même s'il a jugé l'armée plus forte que les cartels de la drogue. Le déploiement cette semaine de 5.000 renforts militaires dans la ville frontière avec le Texas où 2.000 personnes ont été assassinées l'an dernier devrait permettre à l'Etat de reprendre le contrôle de la situation. Au niveau national, la violence liée à la drogue est proche de son pic, a-t-il estimé dans un entretien accordé à l'agence Reuters.

Si "Ciudad Juarez nous préoccupe profondément", a déclaré Medina Mora, le Mexique n'est pas en train de perdre la guerre lancée il y a deux ans par le président Felipe Calderon contre les réseaux des trafiquants de drogue. "Nous pensons que l'Etat mexicain est bien plus puissant que n'importe quel groupe criminel, ou n'importe quelle combinaison de groupes criminels", a-t-il souligné.

L'armée devrait avoir achevé d'ici la fin de la semaine le déploiement de 7.500 militaires et policiers fédéraux à Ciudad Juarez et de 2.000 hommes supplémentaires dans l'Etat de Chihuahua. Le gouverneur du Texas, Rick Perry, a suggéré le déploiement d'un millier de militaires ou garde-frontières à la frontière sud de son Etat mais Medina Mora a estimé que "ce ne serait pas nécessaire, d'un point de vue personnel et connaissant la région et ses problèmes". "Côté mexicain, le Mexique a déployé suffisamment d'effectifs pour gérer ce problème", a-t-il ajouté.

La guerre des cartels a fait plus de 6.000 morts au Mexique l'an dernier et Calderon peine à convaincre les observateurs ou investisseurs étrangers qu'il est en mesure de gagner une guerre contre des gangs dont le chiffre d'affaires atteint 10 milliards de dollars.

Le ministre de la Justice a rencontré la semaine dernière son homologue américain Eric Holder et la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano.

Il s'est déclaré encouragé par leur promesse d'étudier le rétablissement aux Etats-Unis de l'interdiction des fusils d'assaut, qui sont livrés clandestinement par dizaines vers le Mexique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et aprés, des ONG s'insurgent contre la construction d'un ''mur'' à la frontière mexicaine par les Etats Unis.

C'est dernier ont souffert durant les années 1890/1900/1910 des soubresauts chez leur voisin du sud et avez même envoyé l'armée pour traqué Pancho Villa aprés ses raids sur le Texas....

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une conséquence de la pauvreté au Mexique, les policiers sont mal payés et donc facilement corrompus, et comme le Mexique est aussi une voie de passage pour la drogue vers les USA, rien de très surprenant à ce qu'on y retrouve combiné avec la facilité de se procurer des armes à feu de tels cartels puissants qui ont les moyens d'avoir de véritables armées, surtout que des anciens membres de forces spéciales mexicaines abondent dans leurs rangs, bien entrainés et équipés et mieux payés que dans leur ancien travail.

une situation qui ne pourra être résolu que par des mesures très vastes, lutte contre la corruption et la pauvreté, et démantèlement des circuits financiers qui mettent de tels moyens au service des trafiquants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un CA de 10 milliards de dollars, les cartels ont largement de quoi financer leurs propres "soldats" et corrompre massivement policiers, juges, hommes politiques...

La situation du Mexique est de plus en plus difficile, seul l'armée tente visiblement de limiter la casse mais on peut pas dire que le trafic d'armes en provenance des USA arrange les choses !

L'avenir c'est soit un narco-état à la porte des USA, soit une dictature militaire ?

Hier, 20 prisonniers ont été tués par d'autres prisonniers d'un autre gang, il a fallu l'intervention de l'armée pour rétablir l'ordre et arrêter les massacres dans la prison. Un responsable militaire mexicain a déclaré que l'armée n'utilisera pas de blindé (au delà des hummvee je pense !) de peur de provoquer une course aux armements avec les cartels qui pourraient vouloir se doter de lance missiles.

Je me demande si Sarkozy va essayer de leur vendre des hélicoptères ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela n'est pas déja fait ? J'avait mit un post il y a quelques semaines indiquant que le Mexique s'est acheter des avions de surveillance anti drogue en Europe avec l'argent que verse Washington.

Sinon, il y a toujours les VBL acheté dans les années 1990 que l'on pourrait remplacer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier, 20 prisonniers ont été tués par d'autres prisonniers d'un autre gang, il a fallu l'intervention de l'armée pour rétablir l'ordre et arrêter les massacres dans la prison. Un responsable militaire mexicain a déclaré que l'armée n'utilisera pas de blindé (au delà des hummvee je pense !) de peur de provoquer une course aux armements avec les cartels qui pourraient vouloir se doter de lance missiles.

ça peut être pire que de la destruction de matos militaire avec des militaires dedans. Parce que bon s'ils peuvent s'équiper de missiles pourquoi pas des MANPAD et menacer ouvertement de faire peter des avions de ligne au décollage/atterrissage ? Rejouer Beslan version mexicaine ?

Vu leurs moyens ils sont capables de recréer le Liban à l'échelle du pays.

Le combat frontal pur jus est-il la seule solution auquel le gouvernement mexicain a accès ? (c'est pas une question oratoire je me demande vraiment)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu que la situation avec les moyens régaliens classiques n' a rien donné depuis 20 ans et que la situation ne cesse de s'empirer.

A part accepter d'être un gouvernement totalement sous contrôle des narco et d'accepter les pots de vin , je ne vois pas trop ce qu'il peut faire d'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'utilisation de la force de plus en plus importante me semble servir à rien, l'armée et la police sont dépassées face au problème. On peut pas mettre un soldat à chaque coin de rue.

Le pouvoir des cartels vient de leur puissance financière et de l'impunité des chefs : il faut donc s'attaquer à cette puissance par la confiscation des biens, la chasse aux comptes bancaires et arrêter les chefs pour des motifs fiscaux si on peut pas les coincer pour le trafic de drogue.

Il faut aussi sécuriser les prisons afin que les prisonniers ne continuent pas leurs trafics de l'intérieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

et pour faire tout ca, il faut commencer par une jolie chasse aux sorcieres dans les rangs de la police et de la justice...

Parce que si tu arrete un mec pour qu'il soit tout de suite relache par un juge corrompu, ca ne sert a rien.

Autant dire que la tache est immense!

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu un reportage au JT l'autre jour. ça fait flipper. Le type disait que c'est pas la police qui cherche les gangsters mais l'inverse.  :'(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ttiens , je me pose une question es ce possible que des cartel font appel a des SMP "légale" genre blackwater ou feu exécutive outcome en quand de manque de mercenaire entrainé sous couvert d'entreprise réelle cela va sans dire  :lol:.......pour combattre d'autre cartel ou carrément l'armée (sceptique sur le dernier point)

Ce n'est pas au Mexique, mais il y avait eu un reportage sur la ville ou vivait pablo escobar, d'après les habitants il avait  une petite armée entre 1000 et 3000 hommes pour protéger la ville contre les autre trafiquants et les groupes paramilitaires (les Farc ou autre je ne sais pas).

Apparemment la population de la ville l'apprécier, et encore aujourd'hui a l'anniversaire de sa mort des gens vont se recueillir sur son mausolée...

Pour les cartel mexicains ils ont encore moins de problème pour avoir de la "main d'œuvre" dans la mesure ou c'est le lieu de passage pour passer aux USA, permis  les candidats se trouve par exemple d'anciens guerrieros Salvadoriens....etc....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Etats-Unis s'inquiètent de la situation intérieure mexicaine

AP : Le président Barack Obama voudrait aider le Mexique à lutter contre les trafiquants de drogue, et il a reçu l'avis de son chef d'état-major adjoint, l'amiral Mike Mullen, sur le sujet, samedi. Barack Obama souhaitait savoir quels moyens militaires américains pourraient être employés au Mexique pour contribuer à combattre les barons de la drogue. Mike Mullen a évoqué l'explosion de violences liées à la drogue que connaît le Mexique vendredi avec ses homologues mexicains. Selon l'amiral, le Mexique pourrait emprunter les méthodes américaines de lutte contre le terrorisme pour riposter aux violences des trafiquants à la frontière des deux pays. Les Etats-Unis pourraient apporter une contribution en équipements, et ils partagent déjà leurs informations avec les services de renseignements mexicains. Les guerres entre gangs mexicains débordent sur le territoire des Etats-Unis et du Canada, avec par exemple une recrudescence de crimes violents en Arizona. Sept cents membres des cartels mexicains opérant aux Etats-Unis ont été arrêtés l'an dernier, selon le ministère américain de la Justice.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps si ce pays n'était bouffé jusqu'à l'os par la corruption et ce jusque très haut dans le système, la lutte contre la criminalité se passerait un peu mieux et il n'y aurait pas besoin de penser à des moyens militaires pour assurer le retour à la paix civile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande comment ils peuvent s'en sortir. Les cartels semblent avoir beaucoup de ressources et la main très longue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que ça passera par une aide de l'extérieur : USA, Europe,... Ca permettrait d'avoir une aide moins corrompue, avec un regard extérieur au conflit,...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,716
    Total Topics
    1,250,106
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries