Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Desty-N

Members
  • Content Count

    958
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Desty-N

  1. Quelques réflexions en vrac: le F-35 met en avant sa furtivité. Avec un transporteur de drone grand comme un Hercule C130 à proximité, cela va devenir difficile de se la jouer discretquid des communications? Le JSF utilise des liaisons radios spécifiques, qui ne lui permettent de communiquer qu'avec des avions analogues et proches. Ce qui dépose d'ailleurs un souci quand il s'agit de communiquer avec des appareils alliés autres que le F-35surtout, je crains que cela ne complique la tâche du pilote au delà du raisonnable. La fusion de données n'est pas au point, à peine esquissée, et on veut d
  2. Déjà une station spatiale en orbite constituerait une étape intéressante, pour la Chine. Cela pourrait aussi éclaircir l'avenir de l'ISS ou de la structure qui lui succédera. Une concurrence Pékin-Washington pourrait surement débloquer certains projets, mais dans la mesure du raisonnable. Orbite terrestre, OK. Voyage vers la Lune, à la rigueur. Par contre, j'ai des doutes pour l'envoi d'un équipage vers Mars..
  3. Un vol habité vers Mars, signifie un voyage de plusieurs mois dans l'espace. Dans un poste précédent, je rappelais que la Chine a envoyé 8 personnes dans l'espace en 12 ans, et aucune depuis 2012. À côté de cela le 44eme équipage de l'ISS, comme ses prédécesseurs, comprend des américains (deux: un vétéran et un nouveau venu) Je crois qu'il n'y a pas photo. Si la Chine commençait à envoyer un taïkonaute dans l'espace, tous les ans, ça constituerait déjà un début voire un signal. Mais pour le moment, son expérience en la matière ne progresse pas vite. Je pense même que si Pékin ne lance pas de v
  4. Sauf que pour le moment, il n'y à plus de compétition pour une "grande première": les américains ont atteint la Lune depuis plus de 45 ans, et des stations spatiales tournent autour de la terre depuis les 70's. De plus, il ne faut pas oublier le coût politique en cas de perte humaine. La destruction d'une sonde spatiale peut se ramener à une opération comptable, la mort d'un cosmonaute devient une tragédie. Ou une perte de prestige dans le cas de Pékin. Pas sûr qu'en cette période délicate, la Chine souhaite prendre le risque. D'ailleurs en 12 ans, il n'y a eu que huit taikonautes, dont le der
  5. Je vais peut-être faire du mauvais esprit, mais je me demande ce que donne ce sondage en Bavière, actuellement? Peut-être les résultats ont-ils récemment évolué? Sinon, si vous voulez rire, regardez la couverture du Point du 10 septembre. Titre: "L'incroyable Mme Merkel" et parmi les articles : "Si seulement, elle était française". À votre avis, la rédaction regrette-t-elle son choix éditorial?
  6. Je me demande si l'Allemagne tourne rond : ils veulent couper les fonds de l'UE aux pays qui refusent les quotas ( http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/migrants-berlin-suggere-de-sanctionner-financierement-les-pays-opposes-aux-quotas_1715785.html ) Outre qu'ils ne peuvent pas prendre la décision tous seuls, quoiqu'ils en pensent, la seule annonce par T. de Maiziere risque de jeter un froid. Parce que ça ressemble tout de même beaucoup à du chantage, et que ce genre de démarche exprimée publiquement a le don de braquer les opinions publiques. Tancrède a raison. À ce rythme là, dans tr
  7. Times of Israel rapporte une information intéressante, concernant la coopération militaire Tel Aviv-Washington : Plusieurs points me frappent: 1) le traité récent règle sans doute le problème du nucléaire iranien, mais pas celui des missiles balistiques de Téhéran (qui peuvent aussi bien menacer l'état hébreux que les pétroliers du détroit d'Ormuz) 2) Israel développe ce type de système défensif en coopération financière et technologique avec les américains. Est-ce que Tel Aviv pourrait se passer de cette aide, ou en dépendent-ils? 3) les USA poussent à une coordination entre tous leurs allié
  8. Ce doit être pour ça que le budget de la NASA suit une croissance exponentielle depuis 1975 ... (Joke inside, cf. https://en.m.wikipedia.org/wiki/Budget_of_NASA )
  9. Au vu des difficultés économiques auxquelles Pékin commence à faire face, la Chine va peut-être accorder moins d'importance à ce genre de projets, non.?
  10. Petites infos démographiques: Il faudra que je vérifie, mais on est loin d'un exode massif de l'Hexagone. Pourtant à la fin du 1er trimestre, on nous annonçait l'Apocalypse...
  11. L'article fait allusion à un livre : The Tools of Owatatsumi, écrit par deux universitaires australiens, Desmond Ball et Richard Tanter. J'ai découvert qu'on pouvait télécharger légalement l'ouvrage: http://press.anu.edu.au/wp-content/uploads/2015/01/whole2.pdf?bcsi_scan_f457a4951ac02d2e=0&bcsi_scan_filename=whole2.pdf . Pour ceux intéressés par 162 pages d'anglais et de références géographiques asiatiques. Vers la page 54, on y trouve une carte de la ligne de sonars mise en place, par le Japon, les USA et leurs alliés (pas réussi à l'insérer) Je trouve l'image particulièrement intéressant
  12. Une info que je n'ai pas vue reprise sur ce fil: "Nucléaire iranien : Barack Obama s’assure le vote au Sénat (...) " http://mobile.lemonde.fr/ameriques/article/2015/09/02/nuceaire-iranien-barack-obama-obtient-la-majorite-requise-au-congres_4743731_3222.html Pour mémoire, l'accord sur le nucléaire iranien ne constitue pas, du point de vue juridique, un traité international que le congrès US devrait ratifier. Pour que les Républicains, majoritaires, puissent s'y opposer, ils devraient faire voter une loi, mais Obama la bloquerait. Passer outre le veto du président démocrate nécessiterait une m
  13. Je dois battre ma coulpe. J'ai écrit: Or je viens de découvrir l'existence du programme de recherche européen SR2S: "L'équipe Supraconducteurs du département Technologie du CERN participe au projet European Space Radiation Superconducting Shield (SR2S), qui vise à démontrer la faisabilité d'un bouclier magnétique qui permettrait de protéger les spationautes des radiations cosmiques dans l'espace (...) L'idée est de créer un champ magnétique actif pour protéger le vaisseau des particules cosmiques de haute énergie. "Dans le cadre de ce projet, le CERN est en train de tester le ruban de MgB
  14. J'ai aussi travaillé en uniforme à Paris à la fin des années 90's et les choses me semblent plus nuancées, en tout cas à cette époque. S'il y avait beaucoup de râleurs, on trouvait aussi des gens polis qui savaient remercier quand on répondait à leurs questions. Par contre l'uniforme semblait nous conférer une forme d'omniscience: on m'a aussi bien demandé l'emplacement d'une rue que la cause du retard des trains! Pour en revenir à l'histoire du Thalys, je peine à comprendre comment l'arme de l'attaquant est tombée en panne: il disposait d'une AK-47, un engin réputé pour sa fiabilité. Les ca
  15. Les roues de réaction posent régulièrement des soucis aux sondes et aux satellites. Une recherche rapide m'en a donné trois-quatre : Kepler (déjà cité), Mars Odyssey ( http://m.space.com/16094-mars-odyssey-orbiter-safe-mode.html ), Dawn ( http://www.nasa.gov/mission_pages/dawn/news/dawn20120813.html ), Bird ( https://fr.m.wikipedia.org/wiki/BIRD_(satellite) ) Ce type de mécanismes tournant nécessite des pièces précisément ajustées et lubrifiées. Ils n'apprécient pas toujours les vibrations et l'accélération qui accompagnent le décollage d'une fusée (la grande antenne de la sonde Galileo en a
  16. L'abandon du moteur VASIMR ne laisse en rien présager d'un désintérêt pour les propulseurs ioniques. La sonde Dawn de la NASA, actuellement en orbite autour de Ceres, dans la ceinture d'astéroïdes, y est parvenue à l'aide d'un moteur à ions. L'excellent rendement de ce dernier a permis auparavant au vaisseau d'examiner Vesta, un autre objet analogue. En 2016, l'Esa va envoyer Bepi Colombo vers Mercure, également à l'aide d'un moteur ionique. L'agence européenne va aussi mettre sur orbite le satellite Lisa Pathfinder, avec une technologie du même genre. Mais les propulseurs électriques servir
  17. Je suis plutôt d'accord, même si la fabrication en série constitue(ait) un des points forts de Soyouz et le grand défi d'Ariane 6. En ce qui concerne le coût du pas de tir pou un "lancement aérien", je pense que cela dépend de l'avion. Un F-15 ou un Rafale peut opérer depuis un aéroport classique, et s'abriter dans un hangar normal, quoique dédié et spécialement aménagé. Stratolaunch doit tenir compte d'un appareil de presque 120 m d'envergure, plus long qu'une Saturn V. Il lui faudra sans doute un bâtiment construit spécialement et une piste lui permettant d'évoluer à son aise. De plus, com
  18. Une fusée qui décolle ne peut pas trop accélérer, à cause de la densité de l'atmosphère. Si elle va trop vite, le frottement de l'air dissipe une part importante de l'énergie dégagée par les moteurs. En fait, le premier étage ne sert qu'à amener l'ensemble à une altitude où l'air s'avère suffisamment raréfié. C'est le 2ème étage qui se charge d'augmenter fortement la vitesse du vaisseau. Dans le cas de Stratolaunch, ou de tout "lancement aérien" ( https://en.m.wikipedia.org/wiki/Air_launch_to_orbit ), un avion remplace le premier étage. On peut parler dans ce cas de fusée partiellement réutil
  19. "La Corée du Nord va établir son propre fuseau horaire La Corée du Nord a annoncé, vendredi 7 août, l’adoption d’une nouvelle « heure de Pyongyang » : la mesure du temps imposée il y a plus d’un siècle par des « impérialistes japonais cruels » sera jetée aux orties et toutes les horloges du pays retardées de trente minutes. (...) A l’ère précoloniale, il était GMT + 8 h 30 en Corée mais le Japon avait imposé son heure standard en 1912. (...) La Corée du Sud avait elle-même changé d’heure en 1954, également pour marquer sa rupture avec le Japon, avant de revenir en arrière en 1961(...)"
  20. Si j'en crois les tests à venir sur l'ISS, VASIMR tirera son électricité de panneaux solaires et de batteries qui stockeront l'énergie photovoltaïque afin d'atteindre une quantité suffisante pour les périodes d'utilisation. Une méthode tout à fait compatible avec les futures sondes: la mission Jupiter Icy Moon Explorer utilisera des panneaux solaires. Maintenant, on voit que les observations de Galileo autour de la géante gazeuse ont pu durer huit ans. Celles de Cassini autour de Saturne devraient s'étaler sur treize années. On peut se demander si, dans ce conditions, des transits rapides
  21. Il me semble que certains types de propulsion spatiale électrique permettent d'obtenir selon les besoins une forte poussée ou une bonne impulsion spécifique (IE ~ rendement). Je pense particulièrement à la technologie VASIMR ( https://en.m.wikipedia.org/wiki/Variable_Specific_Impulse_Magnetoplasma_Rocket ) La NASA a prévu d'en installer un prototype sur la Station Spatiale Internationale ( http://discovermagazine.com/2014/may/12-rocketman ) S'ils respectent le calendrier, on devrait disposer d'ici 2-3 ans de suffisamment d'informations concrètes pour juger de la pertinence du système.
  22. Les gisements actuellement exploités pourraient bénéficier rapidement des méthodes de récupération du pétrole ( https://fr.m.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9cup%C3%A9ration_assist%C3%A9e_du_p%C3%A9trole et http://www.eia.gov/beta/international/analysis.cfm?iso=IRN ) Les compagnies occidentales maîtrisent bien ces techniques. Une fois l'embargo effectivement levé, Téhéran peut donc viser une augmentation rapide de sa production, et ce pour un coût limité. L'Iran devrait donc atteindre son objectif de doubler ses exportations d'hydrocarbure, au moins pour un bref laps de temps. Vu l'abondance de l'o
  23. 'La folle première journée d'un éventuel président républicain des Etats-Unis Le 20 janvier 2017, le successeur de Barack Obama sera investi et, en cas de victoire, les multiples prétendants républicains à la Maison Blanche ont un programme surchargé, consistant à abroger ou annuler jusqu'à des centaines de décisions du président démocrate. (...) Rick Santorum, ancien sénateur, révoquera par décret toutes les réglementations "qui coûtent des emplois américains". Et le sénateur Ted Cruz abrogera "tous les actes illégaux et contraires à la Constitution de l'ère Obama". (...) Tout ou presqu
  24. Ce qui m'étonne c'est que les services israéliens, capables d'infiltrer des agents au cœur de l'état iranien, échouent à contrer quelques centaines de colons extrémistes. Manque de volonté politique? D'autant plus que Tel Aviv dispose d'une arme extrêmement puissante: l'argent, le nerf de la guerre pour Bismarck. J'ignore la démarche en Israël, mais en France, tout établissement privé sous contrat d'association avec l'état se doit de respecter un certain nombre de conditions (liberté de conscience, accès pour tous ...) Faute de quoi, il y a rupture du contrat et arrêt des financements. L'a
×
×
  • Create New...