Surjoueur

Members
  • Content Count

    298
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Surjoueur

  1. Je ne suis même pas sûr qu'on ait déjà réussi à employer tout le monde en fait... Même pendant les 30 Glorieuses tout le monde n'était pas "employé" puisque beaucoup de femmes ne "travaillaient" pas. Elles étaient femmes au foyer. La question appelle d'autres questions au final : Qu'est-ce que le travail ? Une femme au foyer a aussi beaucoup de "travail", ce n'est par contre pas du travail salarié. Un bénévole d'une association aussi "travaille"... Est-il souhaitable que tout le monde soit employé ? J'ai bien l'impression que c'est devenu la norme ce travail d'employé/salarié mais historiquement ça reste assez spécifique à notre époque.
  2. "Christophe Castaner a justifié les propos du chef de l’Etat en évoquant 300 000 emplois ouverts et non pourvus. (...) Dans cet ensemble, on trouve 97 000 recrutements annulés parce que le besoin d’embauche avait disparu (par exemple lorsque l’employeur n’a plus le budget) et 53 000 pour lesquels le recrutement se poursuivait au moment de l’étude. (...) Restent alors 150 000 offres (...) dans l’écrasante majorité (87 %) de ces 150 000 cas, l’employeur a bien reçu des candidatures avant de renoncer à recruter. Il les aura simplement écartées, ne les jugeant pas satisfaisantes. (...) Pour expliquer l’absence de recrutement, ceux qui embauchent avancent le plus souvent un manque d’expérience (70 %), de motivation (69 %) ou de compétence (67 %) (...) Les secteurs sous tension ne sont pas toujours des plus attractifs. Une enquête du journal spécialisé L’Hôtellerie Restauration et du cabinet CHD Expert auprès de 4 998 professionnels montrait ainsi en 2016 que les faibles salaires (64 %) et les heures supplémentaires non rémunérées (51 %) étaient cités en tête des raisons expliquant les difficultés de recrutement du secteur. " https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/09/17/conseils-de-macron-a-un-chomeur-derriere-les-chiffres-des-emplois-non-pourvus_5356264_4355770.html
  3. Merci pour les précisions. Je pense que c'est plus un problème de forme (valeur informationnelle de la réponse) que de fond (placement politique de l'émetteur du message). Vrai ou pas le fait que la Russie accuse officiellement Israël est déjà une information en soi, qui pourrait avoir de graves répercussions.
  4. Surjoueur

    Le F-35

    Oui j'avais lu l'article. Très intéressant. Et très utile également parce que c'est le seul article francophone, à ma connaissance, traitant de ces failles. Il existe bien d'autres sources mais elles ne sont pris au sérieux par wikipédia. Un de mes ajouts a ainsi été retoqué parce qu'il venait d'un blog... Merci je note. Après le problème, outre que ce soit technique, c'est que c'est en anglais. Donc difficilement vérifiable par la majorité. Cette erreur d'interprétation fait partie du problème. On peut trouver pas mal d'articles qui relayent que le F-35 est opérationnel : http://www.opex360.com/2017/12/07/les-f-35-israeliens-sont-operationnels/ https://www.ttu.fr/f-35-resultats-operationnels-surprenants/ Ou qui laissent à penser que "opérationnel" n'est qu'une notion relative : https://www.aerospatium.info/f-35-300-livres-mais-toujours-pas-pleinement-operationnel/ Au final si on demande au public connaissant le F-35 s'il est opérationnel la majorité va répondre que oui. Il faut vraiment creuser le sujet pour comprendre. Et merci pour l'explication, je comprends mieux.
  5. Surjoueur

    Le F-35

    J'ai discuté du caractère opérationnel du F-35 sur wikipédia, avec un autre wikimédien. Celui-ci pensait sincèrement que le F-35 était opérationnel, sources officielles à l'appui. Il en était persuadé parce que le F-35 a réellement été déclaré opérationnel, par la Navy notamment. De manière générale la communication sur cette engin est tellement intense qu'il est difficile de prouver le contraire. Les médias généralistes ne s'intéressent pas à ce problème et ne creusent pas le sujet. Au final ils ne font que relayer des discours gouvernementaux, qui ne sont que de la pure communication, pour ne pas dire des mensonges. Connaîtriez-vous une source sérieuse qui s'est penchée sur ce problème ?
  6. "La politique, c’est comme l’andouillette, ça doit sentir un peu la merde mais pas trop." Édouard Herriot, ancien Président du Conseil et de l’Assemblée Nationale, 1925
  7. Plus de 100 000 abonnés tout de même. Je viens de vérifier. Pour ce thème très spécialisé c'est énorme. Il n'a pas non plus beaucoup de concurrence. Presque aucune chez les francophones en fait de ce que j'en ai vu, contrairement aux anglophones. Les autres chaines Youtube francophones parlant armes sont plutôt des chaines d'armuriers ou de collectionneurs, très sobres. Du coup, sans concurrence et sans contradiction il a beau jeu de s'ériger en expert...
  8. Le Youtubeur francophone parlant des armes le plus suivi (en même temps ça court pas les rues...). Vu son audience il n'a pas besoin de pubs...
  9. Je pense que vous oubliez de prendre en compte un élément essentiel au débat : le cadre. Dans l'absolu, sans cadre, le gagnant d'un "débat" c'est le plus fort. Il n'y a pas besoin de discuter quand on est plus fort que l'opposant. Autant lui coller une trempe. C'est plus rapide et plus définitif. L'opposant n'ayant guère envie de demander un autre "débat". Un procédé totalement darwinien, ce qui ne veut pas dire que ce soit bien. Dans un cadre plus moderne sur les réseaux sociaux et autres plate-formes internet "libre" c'est souvent le plus acharné, le plus agressif et le plus spectaculaire qui gagne à coups de mauvaise foi. A l'opposé on peut remarquer que les débats les plus sérieux (scientifiques par exemple) ont lieu dans un cadre rigide avec des méthodes et des règles clairement définies.
  10. Pour les enfants l'éducation aux médias est déjà intégrée aux programmes de l'école. En cycle 2 (CP, CE1, CE2) et 3 (CM1, CM2, sixième) notamment. Je cite : "L'éducation aux médias et à l'information permet de préparer l'exercice du jugement et de développer l'esprit critique". (...) la familiarisation aux techniques de l'information et de la communication contribue à développer les capacités à rechercher l'information, à la partager, à développer les premières explicitations et argumentations et à porter un jugement critique." http://eduscol.education.fr/cid98362/l-emi-et-les-programmes-des-cycles-2-et-3.html Après on peut sans doute améliorer les choses, sur le terrain (classe, matériel, intervenants) ou plus haut (formation des enseignants). M'enfin l'éducation nationale ayant déjà du mal à apprendre à lire à tous les enfants je doute que ce soit en haut de l'échelle des priorités du moment... En ce sens l'argument répandu du "y'a qu'à faire de la prévention à l'école" revient souvent à botter en touche. Pour les adultes je ne vois pas trop comment c'est applicable, outre qu'il faut le financer il faut aussi que les adultes soient volontaires. Là dessus je doute que les gens les plus touchés par la vilaine propagande acceptent la formation, ce serait sans doute les derniers à venir, un pistolet sur la tempe...
  11. Le fait n'est pas nouveau dans l'Histoire en fait. L'URSS a exploité, en son temps, la psychiatrie à des fins politiques : "La psychiatrie punitive en URSS était un système utilisé pour emprisonner les dissidents dans les hôpitaux psychiatriques, appelés psikhouchka (психушка en russe), souvent sous le diagnostic de « schizophrénie torpide » ou « schizophrénie latente », « schizophrénie larvée », « schizophrénie lente », « schizophrénie stagnante ». Certaines sources, datant de 2007-2009, signalaient que la pratique de l'abus de l'internement psychiatrique a toujours lieu dans la Russie contemporaine" https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychiatrie_punitive_en_URSS En plus proche de nous il y a aussi tous les termes en "phobe" (russophobe, germanophobe, homophobe...), dérivés de la phobie psychiatrique, qui sont bien pratiques comme arguments ad hominem pour éviter de parler d'un sujet. Bref, effectivement c'est casse-gueule.
  12. Cela peut en effet faire penser aux éléments de langage des hommes politiques "Il faut faire de la pédagogie" utilisés lorsqu'une réforme n'est pas acceptée par la majorité. Pour info le terme pédagogie veut littéralement dire en grec : "mener les enfants"... Dans le cas de "former" c'est plus le contexte qui dérange, d’amalgamer adultes et enfants comme si c'était la même chose d'enseigner aux deux, que le mot en lui même qui est polysémique.
  13. J'aime bien la pyramide de discorde qui illustre bien le niveau d'un débat : Quand on commence un débat avec des propos dénigrants plus ou moins subtilement distillés (comme relier quelqu'un à une idéologie morbide) généralement on descend très vite de niveau... Et ça peut finir en guerre. Bien sûr on a tous nos émotions, mais ça n’empêche pas de garder le contrôle pour éviter que les choses dégénèrent. Après, et ça vaut dans tous les camps, certains AIMERAIENT que les choses dégénèrent. Des sortes d'agents du chaos. NB : je parle en général, les exemples ne manquent pas.
  14. Surjoueur

    MiG 41

    L'avion fait pourtant encore parler de lui, l'info date d'il y a un mois : "La société russe MiG Aircraft Corporation travaille sur le MiG-41, un avion de combat intercepteur de cinquième génération, a déclaré vendredi à TASS Ilya Tarasenko, PDG de MiG. "Non, ce n'est pas un projet mythique, c'est un projet de longue date pour le MiG et maintenant nous menons un travail intensif sous l'égide de l'UAC[la United Aircraft Corporation] et nous le présenterons bientôt au public", a déclaré le directeur général du MiG en réponse à une question concernant les travaux sur l'avion MiG-41." http://tass.com/defense/1017603 Extrapolation des journalistes ? Directeur qui prend ses désirs pour des réalités ? Réel projet à long terme ? Propagande russe ? Vrai ou pas au final c'est tout de même curieux. Si l'Etat russe n'a pas d'argent pourquoi laisser gamberger MiG ? Pour l'anecdote un hurluberlu venu des tréfonds des commentaires de Youtube m'a affirmé, droit dans ses bottes, que le MiG-41 était le meilleur avion de chasse au monde. Au delà du délire cela témoigne tout de même d'une certaine aura de l'engin.
  15. «Nous devons agir comme si nous étions dans la Résistance française. Le sens de l'urgence, ce que nous voulons faire avec ce film est profond». Ah ouais quand même... le terme de "résistance" est décidément à la mode. Ils se font des films... J'espère tout de même qu'ils n'ont pas vu "L'Armée des ombres" : ça donne pas trop envie.
  16. Même sur la furtivité la définition n'est pas facile en fait. De ce que j'en comprends le terme correspond à un discrétion radar, à une diminution de la SER. D'accord mais à quel niveau de SER peut-on dire qu'un avion est "furtif" ? 1 ? 0.1 ? 0.01 ?... Comme vous dites il y a beaucoup de critères à prendre en compte, et j'ai bien l'impression que tout ces termes clinquants ("5G", "furtivité") masquent une réalité très complexe. Si les petites mesquineries politiques me font rire je ne prends pas pour autant le fond à la légère. Après je doute qu'il y'ait une guerre avec l'Iran. On constate, ces dernières années, que les USA ne s'en prennent qu'à des proies faciles et isolées. Or l'Iran est un gros morceau et n'est pas seule (c'est plutôt Trump qui l'est). De plus il faut un prétexte pour faire la guerre, et l'Iran est assez raisonnable pour ne pas en donner.
  17. Merci zx, j'ai cherché un moment pour trouver une définition de la 5G... Pour ne finalement pas vraiment en trouver. La meilleure que j'ai pu trouver est sur Quora (un site de question/réponse) où un intervenant disait en gros : tout dépend de ce que veut LM, avant cela correspondait au F-22 (très manœuvrant, très rapide, furtif) maintenant c'est le F-35 (un gros ordinateur volant, furtif). Le seul critère constant c'est la furtivité finalement. Sauf qu'on n'a pas attendu la 5G pour voir des appareils furtifs (le F-117, le Rafale "furtivisé" dans une moindre mesure via des chambres anéchoïques). Au final j'y vois plutôt un gros trip américain "harder better faster stronger" de vouloir regrouper toutes les plus hautes technologies dans un avion. Des ambitions démesurées qui donnent des avions chers, fragiles, difficilement employables même s'ils sont très jolis en vitrine. Pour la 6G, vu qu'on n'est déjà pas trop capables de sortir un avion remplissant tous les critères de la 5G, j'ai mal à la tête rien que d'y penser... Effectivement pour les criailleries je lis aussi le fil USA. Disons que ça atteint un tel niveau que ça en devient amusant, d'où mon gout pour ce topic.
  18. Bonjour (ou bonsoir, ça dépend) à tous. Après des années à lire les différents topics de ce forum, je me décide à m'y inscrire. J'ai découvert ce site un peu par hasard à la base, en faisant des recherches pour compléter des articles wikipédia ("avions de chasse de cinquième génération" et "furtivité" principalement, sous le même pseudo qu'ici). J'y ai découvert des interventions et des informations très intéressantes, j'me souviens encore d'une description très imagée de SPECTRA. Depuis je suis tombé dedans, comme Obélix dans sa marmite, et je lis régulièrement les différents topics. Cela afin de m'informer sur un milieux que je connais peu, mon "expérience" militaire se limite à des concours de sous-officier (Terre, Air personnel non navigant) que j'avais tenté naguère, et sur des domaines complexes et passionnants. Au niveau des sujets j'ai une nette préférence pour le matériel militaire (avions de chasse, MBT), pour la stratégie et pour la politique (j'aime les criailleries). Voili, voilou. Au plaisir de vous lire !