Recommended Posts

On en a découvert 492 au jour où j'écris ce post.

On peut raisonnablement s'attendre à en découvrir de plus en plus souvent donc un thread consacré ne me parait pas de trop.

La dernière en date c'est Gl 581 g et c'est aussi la première à être potentiellement habitable. Elle est probablement rocheuse, dans la zone habitable et présente toujours la même face à son étoile ( un couché de soleil infini ça doit faire bizarre la première fois :P ).

Le système en question est à "seulement" 20 années lumières de nous donc si l'habitabilité se confirme et que les futures analyses indiquent des signes de vie cela pourrait bien devenir la destination de choix des premiers efforts inter stellaires.

La fiche de la planète avec des rappels sur le reste de son système :

http://exoplanet.hanno-rein.de/system.php?hash=98a5105b4872de451b93421d9902ce7a

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

20 années lumières, donc 200 ans à 10% de la vitesse de la lumière. Avec la technologie actuelle un vaisseau générationnel devrait pouvoir y arriver sans trop de problème. Si on maitrise approximativement la cryogénie, une colonisation devrait être possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

( un couché de soleil infini ça doit faire bizarre la première fois :P ).

super pour les rende vous romantiques :lol: :lol:

je suis déjà loin

sinon plus sérieusement 20 années lumière on va mettre combien de temps pour faire le voyage..? au moins l'aller 8)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça dépendra de la vitesse que l'on peut atteindre au moment voulu ... avec une propulsion dans nos moyens actuels qui serait nucléaire on pourrait se rapprocher des 10% de la vitesse de la lumière donc environ 200 ans comme l'a dit ARPA.

http://en.wikipedia.org/wiki/Project_Orion_%28nuclear_propulsion%29

Mais bon ça fait longtemps qu'il n'y a plus de travaux sérieux (par là j'entends travaux destinés à être mis en œuvre) sur ce type de propulsion à cause de la peur du nucléaire etc. Mais quelque chose me dit que les Chinois eux n'en auront pas grand chose à foutre.

Des études basées sur des données comme la progression de la production énergétique voient les premières missions interstellaires au mieux en 2200, plus probablement vers 2300-2400 ... bref ça ne devrait pas être pour nous, même si ce genre d'études ne vaut pas grand chose, d'autres illuminés nous promettent la "singularité technologique" vers 2050 et après ça tout devrait s'accélérer incroyablement, hmmm hmmm.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'on peut mettre au point un moteur spatial nucléaire sans trop de problèmes. mais envoyer en orbites des matières nucléaires pose des soucis: si on se loupe, merci la contamination... en ça même les chinois le prendront en compte.

ça a déjà été fait sur la sonde Cassini-Huygens qui avait 32kg de plutonium:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cassini-Huygens_(sonde_spatiale)

et je me souviens qu'à l'époque ce choix a été beaucoup débattu et pas seulement par les écolos de service.

la solution la plus safe: base lunaire, en priant pour qu'on trouve un bon stock d'eau là-haut et de matières fissibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais même 200 ans, ça reste très long à l'époque actuelle. Surtout que les contacts avec la colonie auront 20 ans de retard et il faudra 40 ans pour avoir la réponse à une question. Si on rajoute qu'il faut en plus prévoir de quoi ralentir pour se poser sur la planète d'arrivée, on risque plutôt de se limiter à 5% de la vitesse de la lumière donc 400 ans.

Le pire, c'est que ça ne servira pas à grand chose. Le vaisseau ne permettra jamais de dépeupler la planète vu que ça coutera plus cher de construire un vaisseau pouvant être autonome pendant 400 ans qu'une station spatiale pouvant l'être éternellement. Avant que le vaisseau n'arrive sur place pour nous envoyer des photos rentabilisant l'expédition, il faudra attendre au moins 200 ans (ou 40 transitions gouvernementales) et au moins le double avant que le vaisseau ne revienne avec des produits extraterrestre (style cheval, patate ou Uranium mais en mieux)

Des études basées sur des données comme la progression de la production énergétique voient les premières missions interstellaires au mieux en 2200, plus probablement vers 2300-2400 ... bref ça ne devrait pas être pour nous, même si ce genre d'études ne vaut pas grand chose, d'autres illuminés nous promettent la "singularité technologique" vers 2050 et après ça tout devrait s'accélérer incroyablement, hmmm hmmm.

En fait je suis beaucoup plus optimiste. Sur Wiki ils disent qu'un vaisseau Orion de 8 millions de tonnes ne couterait que 8 milliards d'€ (hors charge utile). Par rapport au budget français, ça reste parfaitement raisonnable. Même un simple milliardaire pourrait presque se le permettre.

Chaque mise en orbite représentera une forte pollution radiologique, mais probablement pas plus que l'explosion de la Tsar Bomba ou que les 200 explosions françaises. En plus aucune de ses explosions n'a véritablement été utile, mais si cela permet de coloniser une autre planète, cela se justifie largement à mon avis. En plus ce n'est valable qu'une fois par vaisseaux vu qu'il pourra ensuite se contenter de rester en orbite et d'utiliser des vaisseaux cargo (ou un ascenseur) pour relier la planète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entièrement d'accord avec le fait que les 200 ans sont trop longs, ajoutant à ça qu'effectivement le freinage et la longueur de la phase d'accélération impliquent que ca serait en fait encore plus long et que pour avoir un retour d'information il faudra au minimum 20 ans supplémentaires ...

C'est justement en fait pour ça que les prévisions sont très lointaines, elles impliquent qu'on trouve un moyen d'aller plus vite pour que ce soit faisable (la maitrise de la fusion étant considérée comme la moindre des choses ...).

En terme de colonisation il est clair que c'est problématique : on ne peut pas envoyer beaucoup de monde et avec un délais de 40 ans pour du question réponse les liens entre les colons et leur planète d'origine vont vite disparaitre.

Après ce serait une autre histoire si la planète était déjà habitée par une autre civilisation.

Pour les budgets et leur utilisation c'est surtout une question de volonté, à budget comparable et technologie très inférieure les EU des années 60 étaient capables d'aller sur la Lune tandis que les EU des années 2010 sont incapables d'y retourner avant une quinzaine d'années ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si on trouve une seconde planète habitable, ça pourra servir de sources de motivation.

Par contre je doute qu'on arrive à aller nettement plus vite que 10% de la vitesse de la lumière. D'un point de vue énergétique ça coutera vraiment beaucoup plus cher pour un gain pas forcement très net (s'il faut attendre 200 pour aller plus vite ...) Et puis c'est un peu prétentieux ou alors il faut avoir la foi en la science pour être sur de trouver le moyens d'y aller plus vite. De toute façon que le trajet dure 100 ou 200 ans ne changera pas grand chose.

Si la planète est vraiment habitable, j'aurais tendance à souhaiter le lancement presque immédiat d'un vaisseau de colonisation. Si dans 20, 50 ou 100 ans on trouve une technologie nous permettant d'aller plus vite, ce serrait parfait et on pourra construire ce nouveau vaisseau pour accélérer la colonisation et faciliter la communication ou le commerce entre les 2 planètes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  Si on trouve une seconde planète habitable, ça pourra servir de sources de motivation.

Par contre je doute qu'on arrive à aller nettement plus vite que 10% de la vitesse de la lumière. D'un point de vue énergétique ça coutera vraiment beaucoup plus cher pour un gain pas forcement très net (s'il faut attendre 200 pour aller plus vite ...) Et puis c'est un peu prétentieux ou alors il faut avoir la foi en la science pour être sur de trouver le moyens d'y aller plus vite. De toute façon que le trajet dure 100 ou 200 ans ne changera pas grand chose.

Si la planète est vraiment habitable, j'aurais tendance à souhaiter le lancement presque immédiat d'un vaisseau de colonisation. Si dans 20, 50 ou 100 ans on trouve une technologie nous permettant d'aller plus vite, ce serrait parfait et on pourra construire ce nouveau vaisseau pour accélérer la colonisation et faciliter la communication ou le commerce entre les 2 planètes.

Pour 2050-2070 on envisage des vaisseaux capable d'aller à +90% de la vitesse de la lumière gràce à la propulsion à antimatière . Cela permeterait d'envisager une mission robotisé voir colonisation en un temps résonnable .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si on trouve une seconde planète habitable, ça pourra servir de sources de motivation.

A mon avis on va commencer à en trouver beaucoup avec le rafinement de nos techniques de détection !

Par contre je doute qu'on arrive à aller nettement plus vite que 10% de la vitesse de la lumière. D'un point de vue énergétique ça coutera vraiment beaucoup plus cher pour un gain pas forcement très net (s'il faut attendre 200 pour aller plus vite ...) Et puis c'est un peu prétentieux ou alors il faut avoir la foi en la science pour être sur de trouver le moyens d'y aller plus vite. De toute façon que le trajet dure 100 ou 200 ans ne changera pas grand chose.

Il y a pas mal de techniques envisagées qui devraient nous permettre de dépasser les 10% de c.

(Il n'est même pas totalement exclu théoriquement que l'on puisse dépasser la vitesse de la lumière !)

Après effectivement des progrès significatifs sous combien de temps ? ... étant donné que la maitrise de la fusion s'annonce relativement proche (une quarantaine d'années ...) je suppose que pas grand chose ne sera fait avant ça.

( et n'oublions pas les tenants de la "singularité technologique" qui nous promettent un énorme bon une fois qu'on aura des intelligences artificielles véritables et performantes ...)

Si la planète est vraiment habitable, j'aurais tendance à souhaiter le lancement presque immédiat d'un vaisseau de colonisation. Si dans 20, 50 ou 100 ans on trouve une technologie nous permettant d'aller plus vite, ce serrait parfait et on pourra construire ce nouveau vaisseau pour accélérer la colonisation et faciliter la communication ou le commerce entre les 2 planètes.

Même si la planète est habitable dans un premier temps (qui risque de durer longtemps) je ne pense pas qu'on enverra autre chose que des sondes et des robots (vu comme ils progressent ce sont eux qui vont faire l'exploration spatiale et pas vraiment nous ...). Pour le commerce je ne pense pas que ça sera très important, a priori il s'agit d'une planète assez proche de la notre donc pas sur qu'on trouve des trucs qui justifient de si couteux échanges, je pense qu'on trouvera bien plus intéressant dans notre système solaire et pourtant ça va déjà demander pas mal de bouleversements pour que l'exploitation commence : la maitrise de la fusion, on y revient, qui devrait nous pousser à chercher de l'hélium 3 soit sur la lune soit directement dans l'atmosphère de nos géantes gazeuses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oulà, du calme, rien ne dit que cette planète est habitable, ça peut très bien être une Vénus. :P

Voilà tout ce que l'on sait pour le moment. J'ai trouvé cet article qui en parle sur maxisciences.

Gliese 581g : une planète potentiellement habitable

Image IPB

Une équipe d'astronomes américains a découvert, hors de notre système solaire, une exoplanète située dans une zone "potentiellement habitable". D'une taille proche de celle de la Terre, Gliese 581g bénéficierait d'une température favorable à l'apparition de la vie.

Les astronomes ont découvert cette planète grâce à des mesures du télescope Keck, qui observe l'étoile Gliese 581 depuis onze ans. L'exoplanète tourne autour de cette étoile, suffisamment proche pour lui permettre de bénéficier d'une température maintenant l'eau à l'état liquide.

Les caractéristiques de Gliese 581g laissent les chercheurs imaginer que ce type de planète n'est pas rare. "Le fait que nous ayons pu détecter cette planète si rapidement et si près de nous laisse penser que les planètes de ce type doivent être très communes" expliquent les chercheurs de l'université de Santa Cruz et de l'Institut Carnegie de Washington. Dans leur étude à paraître dans l'Astrophysical Journal, ils précisent que Gliese 581g est située à 20 années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Balance. D'une masse de 3,1 à 4,3 fois celle de la Terre, son rayon serait de 1,2 à 1,5 fois celui de notre planète. Quant à son orbite, il serait d'environ 37 jours.

D'après les astronomes, la température à la surface de cette exoplanète varierait entre -31°C et -12°C. Des températures qui, sur Terre, n'empêchent pas la vie de se développer. Rappelons que le thermomètre peut atteindre -70°C dans l'Antarctique quand il fait 148°C près des bouches hydrothermales au fond de l'océan.

Au total, six exoplanètes ont été détectées autour de l'étoile Gliese 581, formant l'un des systèmes extrasolaires abritant le plus de planètes découvert à ce jour. "Nous avions déjà des planètes des deux côtés, trop chaud et trop froid, de la zone habitable. A présent, nous en avons une au milieu, juste au bon endroit" s'enthousiasment les chercheurs.

Si Gliese 581g se révèle être une planète rocheuse, de l'eau liquide, l'un des facteurs indispensables à l'apparition de la vie, pourrait être présente en surface. Rien de tel n'a toutefois encore été détecté.

Source : http://www.maxisciences.com/gliese-581g/gl...le_art9483.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention on a bien précisé en first post que c'était "potentiel" pas "sur" :lol:

A priori ce serait Gliese 581 c qui serait la Venus du système, elle est aussi dans la zone habitable ... mais effectivement rien n'empêche que Zarmina soit une Vénus.

Pour connaitre la composition de l'atmosphère il va falloir attendre un bout de temps je suppose car la spectrographie est exclue.

Une indication toutefois quant à la présence d'eau en grande quantité : une planète du type Neptune est plus proche de l'étoile que Zarmina, donc ça veut dire qu'elle s'est formée plus loin que Zarmina à l'origine et en migrant ainsi au centre il est probable que celle ci ait entrainé avec elle pas mal de glace d'où la possibilité d'une présence d'eau importante sur la planète (peut être au point d'être une planète océan ?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/11/18/decouverte-de-la-premiere-exoplanete-hors-de-notre-galaxie_1442086_3244.html#xtor=AL-32280184

Découverte de la première exoplanète d'origine extragalactique, mais est-elle vraiment extragalactique ? Malgré le titre de l'article : non, elle fait partie de la Voie Lactée depuis 6 à 9 milliards d'années (depuis que sa petite galaxie d'origine a été "avalée" par la notre) ...

La planète (au moins 1.25 fois la masse de Jupiter) a survécu à la période d'expansion de son étoile qui s'est maintenant rétrécie et est en train de mourir.

Article de meilleur qualité mais en anglais : http://www.centauri-dreams.org/?p=15349

Sinon pour l'exoplanète du premier post du topic son existence est de plus en plus remise en cause, alors les questions d'habitabilité ... :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour 2050-2070 on envisage des vaisseaux capable d'aller à +90% de la vitesse de la lumière gràce à la propulsion à antimatière . Cela permeterait d'envisager une mission robotisé voir colonisation en un temps résonnable .

=)

Je l'ignorais... mais as tu des sources ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un système solaire composé d'une étoile et de six planètes a été découvert dans la Voie Lactée par la sonde Kepler

http://news.google.fr/news/url?sa=t&ct2=fr%2F0_0_s_0_0_t&ct3=MAA4AEgAUABgAWoCZnI&usg=AFQjCNGA5xrHpRADBZzGAfUnP50ka-zQjw&cid=17593578146167&ei=J1RMTeDRBOOSjAews7r3Ag&rt=SEARCH&vm=STANDARD&url=http%3A%2F%2Finfo.france2.fr%2Fsciences-tech%2Fla-sonde-kepler-decouvre-un-systeme-solaire--67204145.html

L'ensemble se trouve à 2.000 années lumière de la Terre, dans la constellation du Cygne.  =)

sa fait quant même vachement loin  :-[

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'on peut mettre au point un moteur spatial nucléaire sans trop de problèmes. mais envoyer en orbites des matières nucléaires pose des soucis: si on se loupe, merci la contamination... en ça même les chinois le prendront en compte.

ça a déjà été fait sur la sonde Cassini-Huygens qui avait 32kg de plutonium:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cassini-Huygens_(sonde_spatiale)

et je me souviens qu'à l'époque ce choix a été beaucoup débattu et pas seulement par les écolos de service.

la solution la plus safe: base lunaire, en priant pour qu'on trouve un bon stock d'eau là-haut et de matières fissibles.

Cassini n'est pas la seule sonde avoir emporté des RTG à base de plutonium pour son alimentation electrique, il y eut Galileo (vers Jupiter), les deux Voyagers, les deux Pioneers, les deux Vikings que se sont posées sur Mars, mais aussi des satellites militaires (Russes surtout), et jamais il n'y a jamais eut de problèmes au lancement. En fait le seul probleme fut par un sattelite russe qui s'est desintegré au-dessus du Pacifique il y a quelques années (je cite de mémoire).

Biensûr, pour un vaisseau en partance pour Mars, ou encore plus pour un vaisseau interplanétaire, la charge de combustible nucléaire serait beaucoup importante, d'oú des mesures de préventions (en cas d'échec au décollage) beaucoup plus importantes et donc un surpoids important et donc la necessité d'un lanceur XXL!

Mias si une planète jumelle de la Terre est découverte, il est sûr que les humains curieux que nous sommes trouverons un moyen d'y envoyer au moins une sonde automatique rapidement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui tu as raison, c'est ma mémoire qui me joue des tours. En fait, j'ai été fouiller dans mes revues anciennes de Science & Vie et, j'ai trouvé dans le nº 892 de Janvier 1992 un article sur la polution radioactive des océans avec une "carte mondiale des épaves radioactives" dans lequel il y a trois satellites qui se sont abimés en mer avec du combustible nucléaire (plutonium):

Nimbus-1 (US), au large de la Californie, en Mai 1968; un module Apollo, au large des iles Fidji (Pacifique), en Avril 1970; et  Comos-1402, au large du Brésil, en Fevrier 1983. Fin HS

Pour en revenir aux exoplanètes, avec le satellite Kepler de la NASA (lancé en Mars de 2009), la découverte d'une soeur jumelle de la Terre ne devrait plus tardé au vu des dernières déclarations des responsables de cette mission. En effet ils annoncent que leur telescope a détecté 1235 candidates dont 68 de la taille de la Terre et 288 d'une taille comprise entre 2 et 5 Terres, de plus parmi ces 1235, 54 se trouvent dans la zone habitable de leur étoile et cinq serait d'une taille comparable à la Terre! Donc patience. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article à ce sujet :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/kepler-a-peut-etre-trouve-cinq-exoterres-habitables_27757/

Impressionnant à plus d'un titre :

- Le nombre de planète trouvé sur une portion très petite d'une galaxie ( la notre )

- Le nombre de planète trouvés en très peu de temps

- Le nombre de Terre trouvés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut-on mettre un prix sur une planète ? Oui à en croire l'astrophysicien américain Greg Laughlin qui a créé une étonnante équation visant à déterminer la valeur des planètes. Et à ce petit jeu, la Terre sort vainqueur haut la main avec une cotation estimée à 5 billiards de dollars ou 5 millions de milliards de dollars, soit à peu près 3,7 billiards d'euros ! Une somme rondelette qui représente l'équivalent de cent fois l'addition des PIB de tous les États du monde. Le but premier de Greg Laughlin, lorsqu'il a créé son système d'équations, était de mettre un prix sur les exoplanètes telluriques découvertes par la mission Kepler, c'est-à-dire des planètes non gazeuses situées en dehors de notre système solaire. Mais l'astrophysicien s'est rendu compte que son équation (voir ci-dessous) pouvait également être utilisée pour évaluer n'importe quelle planète, y compris la nôtre, dans un contexte à la fois cosmique et commercial........

http://news.google.fr/news/url?sa=t&ct2=fr%2F0_0_s_8_0_t&ct3=MAA4AEgIUABgAWoCZnI&usg=AFQjCNEYzXEmyiVyvCqnqBn1g4EHnJIfLA&cid=8797428298676&ei=9ZpVTeDRBM6m_gbAqfaIAQ&rt=SEARCH&vm=STANDARD&url=http%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fscience%2Fla-terre-une-planete-a-5-millions-de-milliards-de-dollars-08-02-2011-1293154_25.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

6.432.812 planètes pourraient héberger la vie.

Depuis plus d’un an Kepler scrute un minuscule bout de la voûte céleste composé de 155.453 étoiles. Une goutte d’eau dans la voie lactée qui est composée de plus de 200 milliards d’étoiles. Mais la grosse nouvelle, c’est que la NASA a annoncé que Kepler aurait découvert 1.235 planètes possibles dont 54 sont dans une zone habitable. C’est-à-dire assez éloignée de leur étoile pour ne pas être une grosse boule de lave et assez proche pour ne pas être une grosse boule de glace. Bref, une zone où on peut aller se dorer la pilule au bord de l’eau en se mettant un peu de crème solaire.

Sur les 54 planètes dans cette zone, il y en a 5 qui ont une taille allant de 0,9 à 2 fois la taille de la Terre.

Si on sort les calculettes, sur 155.453 étoiles, 54 sont en zone habitables dont 5 vraiment cool pour se promener dessus sans s’envoler ou s’écraser au sol sous l’effet de la vilaine gravité. Sur les 200 milliards, il y en aurait donc 6.432.812 se trouvant en zone habitable et ayant une taille propice à l’apparition de la vie. Et là, nous ne sommes que dans la voie lactée ! Notre galaxie. Je me demande ce que va nous réserver les prochaines observations.

http://www.gizmodo.fr/2011/02/06/6-432-812-planetes-pourraient-heberger-la-vie.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5228
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    scrat s16
    Membre le plus récent
    scrat s16
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20345
    Total des sujets
    1151346
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets