Sign in to follow this  
Akhilleus

Scénario VIII : L'enfer sur les Terres du Milieu

Recommended Posts

Ouaip ce n'est pas un scénario complétement classique et il devrait plus parler à certains d'entre vous qu'à d'autres

En fait c'est un scénario pour Tancrède vu qu'il est fan  :lol: :lol:

En cette année 3019 du IIIe age, vous êtes à la tête d'un détachement du Gondor avec ses alliés Rohorrims qui doit arrêter la progression d'une colonne de troupes du Mordor. Vous savez que plusieurs autres armées convergent vers Minas Tirith et que vous ne devez attendre aucun renfort

Il vous revient donc de monter un plan de bataille avec vos effectifs afin de stopper les troupes de Sauron

pour cela vous disposez de 3500 fantassins à pied du Gondor, 1500 piquiers du Gondor, de 800 chevaliers du Gondor, d'environ 900 cavaliers du Rohan et d'une petite 50aine de Rangers du Nord

Des reconnaissances préalables indiquent que l'armée de Sauron qui approche se déplace en colonne et marche et qu'elle est composée d'environ 24 000 hommes de troupes parmi lesquels des orcs (les plus nombreux, au nombre de 16 000 dont environ 1000 archers), 3000 Uruk-Hai, 5000 fantassins Orientaux et un petit contingent de 500 Numénoréens noirs

L'ennemi a aussi de l'ordre de 300 chevaucheurs de Wargs et 500 cataphractaires orientaux

Voici la carte de la zone que vous devez defendre

Image IPB

et vos différentes troupes

Image IPB

Soldat du Gondor

Image IPB

Piquier du Gondor

Image IPB

Chevalier du Gondor

Image IPB

Cavalier du Rohan

Image IPB

Ranger du Nord

L'ennemi arrive de l'Est

Vous devez donc impérativement l'empecher de franchir le fleuve Anduin sinon il pourra se répandre dans la region et menacer des fermes et des bourgs à l'Ouest

Bon courage commandant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ce scénario, il vous faut disposer vos forces en conséquence en tenant compte de la topographie de la carte (c'est une carte stratégique mais à imaginer à l'echelle tactique : ainsi les montagnes sont à voir comme des collines, les forets comme des bois, les villes comme des villages ou des haemaux pour les plus petites etc etc)

et surtout m'indiquer quelles sont les mesures que vous prenez avant l'arrivée de l'ennemi

Pour cela j'attend vos questions et suggestions

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont déjà des armées notables, dans la mesure où l'armée qui attaque la Porte Noire depuis Minas Tirith ne comptait que 4000 à 5000 hommes tout compris.

Après... on n'a pas une idée un poil plus précise de la route prise par les gens de Sauron ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont déjà des armées notables, dans la mesure où l'armée qui attaque la Porte Noire depuis Minas Tirith ne comptait que 4000 à 5000 hommes tout compris.

Après... on n'a pas une idée un poil plus précise de la route prise par les gens de Sauron ?

ah oui

mais bon hein, c'est pas fait pour reveiller le Lord of the Ring fanboy qui sommeille en chacun d'entre nous

Donc faites pas attention si ca correspond pas tout à fait aux romans  :lol: :lol:   ;)

Pour l'arrivée des troupes de Sauron elles viennent de l'Est  (mea culpa de ma part je modifie le post initial)  et devraient arriver entre les 2 routes qui se transforment en entonnoir (à gauche) mais c'est la direction générale reperée par les eclaireurs il y'a 2 jours

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je proteste énergiquement contre ce manque de rigueur indigne d'un forum de ce niveau. :lol:

Déjà, si ils viennent de l'est, va falloir franchir l'Anduin. Et il n'y a pas de ponts sur cette partie du fleuve.

Pour l'arrivée des troupes de Sauron elles viennent de l'Est  (mea culpa de ma part je modifie le post initial)  et devraient arriver entre les 2 routes qui se transforment en entonnoir (à gauche) mais c'est la direction générale reperée par les eclaireurs il y'a 2 jours

Je dois vraiment être mauvais, je ne repère pas ce point.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je proteste énergiquement contre ce manque de rigueur indigne d'un forum de ce niveau. :lol:

Déjà, si ils viennent de l'est, va falloir franchir l'Anduin. Et il n'y a pas de ponts sur cette partie du fleuve.

Je dois vraiment être mauvais, je ne repère pas ce point.

décidement ma faute, c'est bien le fleuve Anduin dont il faut empecher le franchissement

le point d'arrivée presomptif est indiqué sur la carte ci dessous :

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon à vue de nez, je dirais que la première chose à faire, c'est de placer un bouchon au sud de Minas Tirith, entre les Montagnes Blanches et le fleuve. Minas Arthor est une position clée, de même que tous les bourgs sur la route qui mène à Pelargir.

S'ils passent le fleuve, ils seront vulnérables pendant un certain laps de temps. Je serais tenté de les attaquer tout de suite, mais a priori il n'y a pas des masses d'archers chez les Hommes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un déplacement ennemi en colonnes, je suis tenté de proposer un schéma de guérilla avec des attaques ponctuelles sur les colonnes, en utilisant les dunedains en binôme comme chef de groupe pour les cavaliers du rohan et du gondor:

25 groupes de (900+800/25) cavaliers.

Je garde l'infanterie en réserve sur un point de défense tenable, avec amélioration des fortifications pendant le retardement effectué par la cavalerie. par exemple un passage de rivière avec des abords piégés.

Le problème ici se résume aussi à connaître l'objectif de l'ennemi: le port de pelargir? prendre par le flanc Minas Tirith? ravager le lebennin? Il serait donc utile de raider les colonnes et de capturer des chefs ennemis pour interrogatoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un déplacement ennemi en colonnes, je suis tenté de proposer un schéma de guérilla avec des attaques ponctuelles sur les colonnes, en utilisant les dunedains en binôme comme chef de groupe pour les cavaliers du rohan et du gondor:

ca peut se defendre (l'idée guerilla est pas mal) mais par contre je doute que la cavalerie du Gondor (cavalerie lourde) soit apte à ce genre de manoeuvre qui demande plus de mobilité que de force de frappe et lourdeur d'armure

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pour ça que je donne le commandement à des dunedains: en espérant que la cavalerie lourde ait suffissament de capacité d'adaptation pour suivre les techniques des Rodeurs du Nord.

en plus on sait que le lebennin ressemble au val de loire/normandie: vergers, forêts, bourgs, fermettes. La mobilité y est donc un avantage décisif face à un ennemi en surnombre avec une tendance au pillage et au bordel. tiens d'ailleurs un peu d'infiltration pour exacerber les rancoeurs entre tribus orques, c'est pas mal ça aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé de ne pouvoir traiter sérieusement ce sujet hautement stratégique, quoiqu'un ancien exposé sur la réalité profonde et les enjeux stratégiques cachés de la Guerre de l'Anneau existe sur le site du Grand HS d'AD.net.... Juste pour mentionner que se fier à la mafia qu'est la famille royale du Rohan semble une erreur stratégique, et qu'en conséquence, l'emploi de cavaliers venant de là est un risque de sécurité autant qu'un problème tactique potentiel :rolleyes: :lol:.

Mais je suis en train de dresser des plans de bataille corrects et une organisation militaire réaliste pour les campagnes de D'Hara contre l'Ordre Impérial, parce que vraiment, Terry Goodkind craint dans bien des domaines, mais dans peu autant que le militaire :lol:.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens rigolo ce scénario des Terres du milieu.  =)

J’y connais rien en stratégie mais je me lance quand même.  :-[ N’hésité pas à me corriger si vous voyez des trucs qui ne colle pas.  ;)

Bon comme ça, à la louche, je verrais bien un affrontement en deux phases : une guérilla en premier puis une bataille rangée dans un deuxième temps.

Je verrais bien une utilisation au maximum des avantages apportés par la particularité des unités engagés. Malgré l’infériorité numérique, je pense qu’il y a possibilité de vaincre les forces Sauron.

Une donnée importante à tenir compte : la traversé du fleuve. Une barrière  redoutable à franchir et qui ne facilitera pas la tâche des forces de Mordor.  :-[

Comme ils ont l’air de vouloir traverser directement le fleuve en face des villages d’Arnach et Minas Arnach, on pourrait penser que leur objectif est soi de remonter vers Minas Tirith une fois de l’autre côté du fleuve, soi de ravager la campagne au sud de Minas Tirth. Je pencherai plutôt sur la première hypothése, sachant qu’il y aurait des troupes de Sauron en route pour assiéger cette ville, en venant du nord-est depuis Osgliath. Une prise en tenaille entre cette force venant du Nord-Est et eux semble tentante.

On peut prendre en considération que s’il traverse à cet endroit, cela veut dire que les deux côtés du fleuve le permettent. Cela veut  aussi dire que pour traverser, il faudra qu’ils amènent leurs embarcations avec eux ou bien le bois pour les fabriquer. Dans ce cas là, ils seront relativement lents dans leur déplacement. Il y a également la solution d’utiliser la matière première disponible autour d’eux. Mais d’après la carte, il y a très peu de bois ou forêt dans le secteur immédiat, donc à voir.  =|

On peut considérer aussi qu’avec autant de troupes à faire traverser, il faudra une grande quantité d’embarcations et/ou pas mal de temps pour le faire. On peut donc penser qu’il n’y aura donc jamais la totalité des 24000 ennemis en même temps face aux forces des hommes de l’Ouest. On peut noter que pour certaine catégorie de troupe, il faudra des embarcations spéciales. En effet, on ne fait pas franchir de la même manière un fleuve à des orcs, qu’à des Wargs ou des cataphractaires orientaux.  :-[

Analysons maintenant les forces en présence, d’abord les hommes de l’Ouest :

- Les 3500 fantassins et 1500 piquiers sont très bien protéger grâce à leurs cuirasses, cottes de maille, casques, boucliers, etc. Leurs armements leur permettent d’affronter la plus part des troupes ennemies (pique pour les piquiers, épée et hache pour les autres fantassins), sauf peut être à une charge des cataphractaires orientaux. Ils doivent être discipliné et entraîné à ce battre et à faire mouvement en formation serré (en tout cas pour les piquiers). Leur principal point faible est à mon sens, la mobilité. La grande distance à couvrir, le long du fleuve entre Minas Arthor et Pelargir ne leur permet pas d’être rapidement à un point donné.

-Les chevaliers du Condor, au nombre de 800, sont une puissante force de frappe, très bien protégé, très bien armé et relativement bien mobile. Une charge en plein dans les rangs ennemis peut faire très mal s’il sont utilisé comme il faut.

-Les neuf cent cavaliers du Rohan sont suffisamment légers pour pouvoir rapidement se porter n’importe où sur la carte. Ils ont un armement suffisamment versatile pour leur permettre d’engager avec succès l’ennemis, sauf peut être contre les cataphractaires orientaux sur une charge frontale. Leur armement est composé d’épée, de lance, de hache, de bouclier, de cote de maille etc. Par ailleurs, il me semble que les cavaliers de Rohan ne sont pas mauvais au tir à l’arc tout en étant à cheval. Ils peuvent donc adopter une tactique d’harcèlement, en frappant et en se repliant avant que l’ennemi ne s’organise, se qui peut se révéler très efficace.  =|

- La cinquantaine de ranger du nord sont de très bons combattant pris individuellement. Bon archer, ils sont aussi de très bon chasseur et donc savent pister. Ils ont une très grande connaissance de l’art de se fondre dans la nature. Connaissant parfaitement la Terre du Milieu, terre qu’ils ont parcouru de long en large, ils sont les plus efficaces pour la reconnaissance et la surveillance.

Les forces de Mordor :

-Les 3000 Uruk-Hais sont de puissant guerrier. On peut les considérer comme des bataillons de choc. Bien armé et bien protéger, ils sont capable de parcourir de très grande distance en un temps record. Ces soldats sont relativement bien disciplinés par rapport aux autres créatures de Mordor.

-Les (16000) orcs forment l’essentiel des troupes d’infanterie. Leurs équipements sont assez hétéroclites. Tant qu’ils auront l’avantage du nombre et un encadrement efficace, ils se battront. Cependant, je doute qu’ils soient aussi disciplinés que les Uruk-Hais ou les humains. Au moindre débordement de l’ennemi ou de provocation, ils risquent de ne plus être contrôlable et faire ce que bon leur semble. Le point positif qui relève le niveau c’est la présence parmi eux d’un millier d’archer (non négligeable).

-Les 500 Numénoréens forme uns compagnie d’élite un peut de la même manière que les Uruk-Hais. Bien équipé et discipliné, ils peuvent faire très mal s’ils sont bien utilisés.

-Les 5000 fantassins Orientaux formes aussi des troupes disciplinés et bien équipé. 

-Les 500 cavaliers cataphractaires orientaux sont très bien armé et très bien protégé. Au même titre que les chevaliers de Gondor, ils peuvent faire de gros dégâts sur une charge.

-Les trois cent Wargs ne sont pas spécialement puissant contre des troupes bien organisées, cependant ils ont une très grande mobilité et donc une capacité qui peut à servir à faire de la reconnaissance. Ils peuvent aussi être efficace dans des opérations de harcèlement.

Cette grande armée forme donc une très grande colonne en mouvement très étirée. Avec sûrement les 3000 Uruk-Hais en tête de la colonne, suivie des Orcs, des 5500 humains qui seront, je pense, les plus efficace pour défendre toute la logistique en queue de colonne , s’il y a de la logistique (je pensais au embarcation ou matériel de construction). Les 300 chevaucheurs de Wargs seront sûrement utilisés en reconnaissance en avant de la colonne et les 500 cataphractaires orientaux intégrés en intégralité ou en plusieurs groupes fragmenté le long de la colonne (du moins cette formation là jusqu’au fleuve).

Prochaine épisode, je vous mettrais comment je vois les combats  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi si j'étais Sauron j’essaierais de traverser au plus près de la grande route Pelargir Minas Thirit donc du côté de Pellas

24 000 hommes à faire traverser sans tête de pont relève de la gageure mais attention si j'étais Sauron je profiterais de ma supériorité pour mettre en place une Maskirovka à la Joukov

On fait du bruit avec 10 000 orques à un point précis (dans le coude du fleuve loin de l'autostrade précitée) on tente même de traverser on attire le gros des hommes et notamment l'infanterie...

et on traverse effectivement avec le reste à un autre endroit du côté de Pellas on submerge la cavalerie adverse et on prend à revers les forces engagées contre les orques au nord en utilisant l'autostrade pour se déplacer au plus vite.

Pour la défense

L'idée de Sticks de positionner les forces des hommes sur cette grand route autostrade me semble bonne il leur faut de la mobilité

Les Rangers seront notre 13 RDP sur la rive orientale en équipes doubles pour identifier le schwerpunkt de ces limaces ennemies... tout dépend de leurs observations

en cas de diversion ennemie qui devra impérativement être identifiée comme telle on divertit un minimum de garçons sérieux des piquiers avec quelques archers elfes et on positionne le gros en face du franchissement ppl en utilisant l'autostrade pour se déplacer rapidement ...

Yakafokon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mal comme analyse Clemor

Petit point de détail non négligeable (après reco en profondeur de quelques Rangers histoire de faire avancer le schmilblick) les contingents du grand méchant (*muahahaha* résonnant dans le fond de la salle !!) ne se mélangent pas et présentent même des signes d'hostilité larvée (et parfois ouverte) les uns avec les autres

C'est pas vraiment des GTIR (groupes tactiques inter-race) efficaces et rodés  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deuxième partie : comment je vois les combats.

=)

Déploiement des Rohirrims :

Je les ferais tous intégralement traverser le fleuve, avec une dizaine de Ranger. Depuis Osgliath, cela semble possible car d’après la carte, il y aurait un pont. Maintenant, es ce que la ville est toujours aux mains du Gondor ? Si l’armée de Sauron qui vient du Nord-Est s’en ait déjà emparée, et même si seulement la moitié de la ville est déjà tombé, tout attaque depuis Osgliath est impossible. Il reste la solution de traverser depuis Pelargir avec des bateaux.  =|

L’idée est d’utiliser les cavaliers du Rohan en attaque type guérilla/embuscade, avant et pendant la traversé du fleuve des forces de Sauron, avec quelques Rangers du Nord en soutient, sachant qu’ils connaissent bien ces terres.  ;)

Une donné à prendre en compte : le temps de la traverser des 900 cavaliers. Es ce qu’à Pelargir il y a assez d’embarcations pour le faire rapidement ?  N’ayant aucune idée sur la question, je choisis l’hypothèse qu’il y a ce qu’il faut. Il faudra tout de même au moins une bonne journée pour que les cavaliers franchise l’Auduin, puis remonte vers le Nord à la rencontre de l’ennemi.

D’un autre côté, l’ennemi qui est à deux jours du fleuve, devra, une fois sur place, encore construire les embarcations nécessaires. Il leur faudra encore plusieurs jours avant de pouvoir traverser. Les forces de Sauron devront se déployer sur une large zone pour récolter du bois. Ils devront couper des arbres, le transporter jusqu’à la berge tout en surveillant et en contrôlant le terrain, un terrain relativement étendu. Plus ils devront à aller loin pour aller chercher des arbres, plus ils seront à la merci d’éventuelle embuscade. Cela donne des occasions et laisse du temps pour lancer de nombreuses attaques à l’aide de la cavalerie du Rohan.  =|

Tactiquement, j’essayerai de me débarrasser des Wargs en premier, puis de faire du harcèlement de jour comme de nuit, en cherchant à détruire autant d’embarcation que possible, si l’occasion se présente.

Image IPB

Déploiement des hommes du Gondor :

J’ai choisi de faire débarquer les troupes de Sauron (voir carte ci dessous) face aux villages de Bar Luindol et de Minas Arnach. Cela me semble l’endroit logique par rapport à la direction générale de leur mouvement. Ils le feront sûrement de nuit si l’on prend en considération que ces êtres préfèrent vivre dans le noir et qu’ils ont une vision un peu plus adapter pour la nuit, qu’un homme. Pendant que l’armée de Sauron construit ces embarcations, les défenseurs de l’Ouest peuvent également préparer le terrain en installant des pièges, des obstacles etc.

Par ailleurs, en regardant de plus prés cette zone, on remarque qu’il y a une rivière qui coule depuis Bar Luindol vers le fleuve. Cette rivière forme un autre obstacle qui peut gêner le déploiement en profondeur des troupes de Sauron et être utiliser comme une défense naturelle supplémentaire. En effet, si l’on va du principe que cette rivière est sauvage et non aménagé, on peut penser qu’elle sera difficile à franchir et pourrai être facilement défendable avec une petite force.

Image IPB

Je déploierai donc environ 500 fantassins et 150/200 chevaliers (que j’appellerai force A) derrière cette rivière (voir carte de déploiement des hommes du Gondor).

Le reste des troupes (que j’appellerai force B), je les mettrai face au fleuve avec les piquiers au centre, des fantassins standard de part et d’autres, et enfin le reste des chevaliers en arrière prés à charger l’ennemi.

Image IPB

Uploaded with ImageShack.us

N’ayant pas d’archer, il faudra jouer sur la surprise. Comment ? Et bien, soit en s’approchant avec les chevaliers sans faire de bruit puis brusquement chargé. Soit par la ruse, en cherchant à les inciter à attaquer, en les insultant. Si déjà il y a des dissensions raciales dans les forces de Sauron, alors voir une centaine d’hommes qui plus est, leur ennemi les insulter, pourrait les faire charger prématurément et tomber dans un piège. Ceci n’est qu’un exemple.  ;)

En tout les cas, il faut absolument éliminer les premières troupes ennemies qui poseront le pied sur le rivage, afin de les empêcher de s’organiser, de se regrouper et ainsi créer une tête de pont solide.

On peut noter aussi que l’armée de Sauron devra faire un choix tactique important quand aux troupes qu’elle débarquera. En effet, il ne pourra pas y avoir que des archers ou bien que de l’infanterie. Cela sera forcément un mixe. Ce qui m’amènes à me poser la question suivante : quelle sera la capacité d’emport des embarcations construite ? 1000, 2000, 3000 d’un seul coup ? Voir plus ? S’il n’y a pas plus de 2000 éléments par débarquement, cela doit pouvoir être gérable pour les hommes de Gondor. Plus, cela risque d’être difficile à repousser, sachant que les forces de Sauron auront l’avantage à chaque débarquement, de remplacer les pertes avec des troupes fraîches. Ce qui n’est pas le cas des hommes de l’Ouest.  :-[

Cependant, les forces de Sauron auront dans le même temps à gérer les attaques des cavaliers du Rohan, de l’autre côté du fleuve. Cela peut permettre d’affaiblir sérieusement leur capacité offensive, sans parler de la démoralisation (je pense surtout aux orcs).

Voilà grosso modo comment je vois la chose. Il y a encore beaucoup d’autres vecteurs qui pourraient être pris en compte, comme le moral de part et d’autre, l’entraînement et la qualité des troupes, leurs encadrements (un chef valeureux incite par l’exemple ces hommes), l’état de fatigue des armées, leurs approvisionnements, le temps (une charge de cavalerie dans la gadoue, je ne suis pas sure que cela soit plus efficace que sous un beau temps), l’animosité qu’il peut y avoir entre orcs et Uruk-Hais ou entre orcs et humains, et pouvant avoir des conséquences néfaste voir désastreuses etc…

=)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hélas non, il n'y a plus de pont à Osgiliath depuis plusieurs siècles. Accessoirement, à ce moment-là de l'histoire, la ville (ou ce qu'il en reste) est occupée par les Orques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sure mais bon, c'est le scénario...

Oulà j'ai dit qu'ils arrivaient de cette direction, pas nécessairement qu'ils débarquaient là  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pont d'Osgliath est intact ? Dans ce cas, les troupes de Sauron seront sans doute tentées de s'en emparer (mais cela demande de traverser la rivière du nord-est de la carte). Il y a la possibilité de prendre Minas Thirit en tenaille : au nord par le pont et au sud en franchissant l'Auduin plus en aval.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hélas non, il n'y a plus de pont à Osgiliath depuis plusieurs siècles. Accessoirement, à ce moment-là de l'histoire, la ville (ou ce qu'il en reste) est occupée par les Orques.

La chronologie ne précise pas où on en est par rapport aux bouquins. Les orques ont déjà pris la rive gauche de l'Anduin ? Auquel cas Osgiliath est tenue par une garnison du Gondor. Si le pont en pierre est pété il y a surement une passerelle en bois dessus. Il me semble qu'à un moment un messager informe Faramir dans "Les Deux Tours" que les orques ont pris la rive gauche et "coupé le pont". J'imagine mal la garnison tenant la rive gauche d'Osgiliath compter sur des barcasses pour se tirer en vitesse.

Si j'étais Sauron j'aurais deux options :

- Le but de l'opé est intégré dans l'équation de la bataille décisive à Minas Tirith. Je coordonnerais cette opération avec la prise d'Osgiliath. Je débarquerais le plus au nord possible pour m'emparer du carrefour au sud de Minas Tirith, m'y mettre sur la défensive et empêcher des renforts d'arriver à Minas Tirith. (je crois que c'est plus ou moins historiquement ce qui c'est passé, les forces de Sauron attendant les pirates remontant l'Anduin étant balayé par un Deus Ex Machina épique)

- Je cherche à foutre le boxon et à fixer un maximum de force dans le sud, auquel cas j'ai vraiment mal choisie mes cartes, hormis les éléments de cavalerie, l'infanterie humaine est trop lourde, les orques trop lents et bordéliques, craignent la lumière du jour en plus ... Seuls mes Hurukai sont suceptibles de faire des marches forcées nécessaire.

Je me verrais bien dans ce cas une organisation sur le modèle des chevauchées anglaises, en me basant sur la mobilité plutôt que la bataille de rupture. Les gondoriens peuvent bien me faire une guerre de guérilla, je la joue mobile. Je peux choisir de leur livrer bataille où je veux en positionnant mes forces de manière à limiter leur capacité à manoeuvrer et donc à tourner mon infanterie.

Donc un groupe avec :

- Les Uruk-Haï (3000)

- Les numénoréens noirs (500) (sont mobiles ?)

- Les Wargs (300)

- les Cataphractaires (500) sans leurs armures lourdes

Chargé de battre la campagne en restant bien coordonné et capable de se concentrer rapidement si besoin, avec de bonnes capacités de reconnaissances.

Un deuxième groupe  avec :

- Les orques (16 000 dont 1000 archers)

- Les fantassins orientaux (5000)

Le groupe 2 est chargé de mettre en oeuvre une diversion en brulant la rive gauche de l'Anduin et préparant un faux point de débarquement.

Le groupe 1 traverse l'Anduin plus au nord et se lance dans la "Granche chevauchée" en vivant sur le pays, en violant, tuant etc ... l'objectif étant d'entrainer derrière lui les forces du Gondor.

Le groupe 2 qui n'a pas fait semblant de faire des barques traverse finalement, et établit une solide tête de pont à un point de passage important de l'affluent de l'Anduin (celui évoqué plus haut qui passe par Minas Arthor). Ils peuvent envoyer quelques orques piller et violer l'arrière pays.

Dilemme des gondoriens, chasser l'insaisissable groupe 1 ou aller se faire le groupe 2 ?

Si ils chassent le groupe 1 il est possible à celui-ci d'affronter la cavalerie du Gondor/Rohan. ça éparpille les force du Gondor et donc l'objectif est atteint pour Sauron. Le groupe 2 a les mains libres pour piller à sa guise la partie nord-est de la carte et éventuelleemnt aller rejoindre l'armée principal au siège de Minas Tirith.

Si le Gondor attaque le groupe 2 le groupe 1 peut continuer à foutre la pression sur l'arrière pays. Les orques et les orientaux fortifiés derrières un cours d'eau couteront cher à exploser. Il faudra manoeuvrer aux humains pour ne pas avoir à faire un assaut frontal, au risque que le groupe 1 ne se concentre avec le groupe 2 pendant ce temps et que les humains ne soient écrasés sous le nombre, voir pris en tenaille.

C'est le plan parfait qui ne tient pas compte des contingences  =D

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien vu Berezech c'est à peu pret le plan d'attaque dont j'avais idée

utiliser les forces mobiles pour des raids de terreur en profondeur au sud et à l'ouest du fleuve (cavalerie orientale, wargs) et garder l'infanterie pour l'assaut via Osgiliath

de toute façon faut pas trop compter sur les seuls orcs : nombreux mais effectivement ingérables, le but c'est de s'en servir comme absorbeur de pertes pour permettre aux Uruk, infanterie orientale et numénoréens de faire la decision

après pour coordonner tout ce petit monde qui ne se supporte pas, c'est une autre affaire mais bon on est les forces du mal : nombreux, mechants mais pas très intelligents  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

La chronologie ne précise pas où on en est par rapport aux bouquins. Les orques ont déjà pris la rive gauche de l'Anduin ? Auquel cas Osgiliath est tenue par une garnison du Gondor. Si le pont en pierre est pété il y a surement une passerelle en bois dessus. Il me semble qu'à un moment un messager informe Faramir dans "Les Deux Tours" que les orques ont pris la rive gauche et "coupé le pont". J'imagine mal la garnison tenant la rive gauche d'Osgiliath compter sur des barcasses pour se tirer en vitesse.

Dans sa chronologie, Tolkien indique qu'Osgiliath est définitivement ruinée en l'an 2475 du Tiers Age, tandis que les épisodes relatés dans la trilogie du Seigneur des Anneaux se déroulent en 3018 et 3019. La ville elle-même a été attaquée par Sauron, notamment le 20 juin 3018, soit environ un mois avant que Gandalf ne soit emprisonné à Orthanc par Saroumane. Cet épisode est notamment relaté lors d'une tirade de Boromir, qui indique que seuls quatre hommes, dont son frère et lui, ont pu quitter la ville après l'arrivée du Roi-Sorcier. Et il me semble qu'alors il parle bien d'un pont. Mais ce n'était pas le grand pont de pierre détruit en 2475.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue que ma dernière lecture remonte à plus de 10 ans et que j'ai le film dans la tête ! Pas forcément toujours canonique.

Je me suis basé là dessus donc : http://fr.wikipedia.org/wiki/Osgiliath

Ancienne capitale du Gondor, jusqu'en l'an 1640 du Troisième Âge du Soleil, où se trouvait la Citadelle des Étoiles, dans laquelle siégeaient Isildur et Anárion, et qui se dressait sur les deux rives ainsi que sur une île centrale de l'Anduin. Un grand dôme abritait la pierre de vision d'Osgiliath. Cette dernière fut perdue après la ruine de la cité.

Cette cité fut prise et détruite par les premiers uruk-hais noirs au service du Mordor. Bien que ruinée, la ville fut reprise par Boromir. Au Troisième Âge, la partie Orientale tomba. Puis ce fut le tour de la rive occidentale. Les Orques du Mordor se servirent des ponts ruinés pour traverser le fleuve en nombre.

Bon pour nos chers hommes, quelle est la meilleure stratégie à adopter. Honnêtement je ne vois pas l'intérêt de chercher à livrer bataille en rase campagne. Avec 5 000 fantassins de lignes c'est pas la peine, à moins de trouver un terrain de malade favorisant la défense et de canaliser l'ennemi qui viendrait bien gentiment s'écraser sur moi pendant que je le tourne avec ma cavalerie (qui a dit Gouffre de Helm ?).

J'envoie donc mes 5 000 fantassins de ligne à Minas Tirith qui en a plus besoin.

Je positionne mes chers rangers le long de L'Anduin avec des canassons faire de la reco et butter les scouts ennemis. Tout le plan humain doit reposer sur le renseignement je dirais.

Eventuellement un petit groupe mené par quelques rangers traverse à Pelargir pour aller harceler les orques (mais à ce moment là il me faudrait plutôt des archers légers que les fantassins ultra lourds du Gondor).

Je garde ma cavalerie en réserve vers Minas Arnach pour attaquer la tête de pont où les forces de Sauron débarqueront (que je connais grace à mes scouts). En jouant bien on peut gagner du temps et affaiblir considérablement le corps principal ennemi. Si la cavalerie ennemie la joue chevauchée je tente d'anticiper leurs mouvement pour leur tendre une embuscade avec l'unité légère de harcèlement rangers/archers sur un terrain avantageux (encore une fois on compte sur la débilité des méchants) et les finir avec ma cavalerie. Je pratique la terre brulée dans toute la bande entre la grande route et l'Anduin.

Mais bon, je vois mal les humains pouvoir faire autre chose que gratter du temps. L'armée de Sauron finit par traverser, au mieux ils peuvent la gêner et détruire les éléments les plus mobiles, pourrir suffisamment le ravitaillement pour que la faim devienne une alliées (Sauron doit nourrir presque 25 000 hommes, et je suppute que les Wargs et les orques bouffent pas des carottes). Les humains "gagnent" si ils amènent intacts des renforts à Minas Tirith et que la campagne au sud s'enlise entre l'Anduin et la grande route.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On pourrait pas faire comme je sais plus qui pendant la guerre de trente ans (c'est pas Gustave II Adolphus si mes souvenirs sont bons qui a lancé l'idée) à savoir monter un fantassin avec un cavalier histoire d'obtenir une armée volante sur le plan tactique voir opératif ? ça devrait être faisable sur les cavaliers du Rohan non ? On allège les cavaliers du Gondor aussi ?

Amha il faut garder l'infanterie lourde si on adopte un tel système comme ça on a une réserve de fantassins portables en croupe si on en perd (en gros ya une tranche de fantassins sacrifiables en cas d'absolue urgence/nécessité de combats retardateurs).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,388
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Umbria
    Newest Member
    Umbria
    Joined
  • Forum Statistics

    20,666
    Total Topics
    1,237,527
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries