MH

Armée de l'air Malaisienne

Recommended Posts

La Malaisie est allié à Singapour, l'Autralie, la Nouvelle-Zélande et la Grande Bretagne au sein du Five Power Defence Arrangements, donc je doute qu'on puisse la concidérer comme une menace pour l'Australie (à la différence de l'Indonésie, beaucoup plus instable et proche des frontières australiennes).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Malaisiens choisiront-ils les Tigre d'Eurocopter et les Eurofighter Typhoon d'EADS ?

La Malaisie prépare une commande d’hélicoptères de combat – estimée de 12 à 20 appareils - où le Tigre, le fleuron d’Eurocopter, fait figure de favori. "Nous avons une bonne chance de gagner : le Tigre a prouvé ses capacités au combat et affiche une disponibilité au delà de 90% en Afghanistan, assure Lutz Bertling, président d’Eurocopter. Il ne faut pas s’attendre à une annonce sur le salon, mais ce genre de manifestation nous permet d’avancer dans les négociations"

Et le Rafale ? Après l’échec suisse et le coup de semonce d’Abu Dhabi, il est plutôt en position d’outsider dans la compétition malaisienne, destinées à remplacer les vieux F-5 et MiG-29. Deux favoris semblent mieux placés : l’Eurofighter Typhoon, développé par EADS, BAE et Finmeccanica, que le ministre de la défense Ahmad Zahid Hamidi a récemment considéré comme le meilleur avion ; et le F-18 Super Hornet de Boeing, dont une version précédente équipe déjà l’armée de l’air locale.

Le Rafale, de même que le Gripen suédois et le Su-30 de Sukhoi, semblent avoir un peu de retard, mais Dassault peut compter sur le soutien du chef d’état-major de l’armée de l’air, le général Jean-Paul Palomeros, qui a fait le déplacement en Malaisie. Le soutien d’un grand client –et pour l’instant le seul- n’est jamais de trop.

http://www.challenges.fr/entreprise/20111207.CHA7988/la-malaisie-nouvel-eldorado-des-champions-francais-de-la-defense.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Malaisie avait consenti un gros effort budgétaire récemment (achat d'Astros II, PT-91, canons G5, avions Sukhoi, etc.) car le budget et l'économie national avaient connu un gros boom au début des années 2000. Maintenant le pays a l'air de rentrer davantage dans le rang. Pour les hélicoptères le Rooivalk avait semblé intéresser la Malaisie (1998) mais depuis lors plus rien à ce sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Malaisie avait consenti un gros effort budgétaire récemment (achat d'Astros II, PT-91, canons G5, avions Sukhoi, etc.) car le budget et l'économie national avaient connu un gros boom au début des années 2000. Maintenant le pays a l'air de rentrer davantage dans le rang. Pour les hélicoptères le Rooivalk avait semblé intéresser la Malaisie (1998) mais depuis lors plus rien à ce sujet.

Le Rooilvalk, ce n'est que 12 exemplaires en tout et pour tout.

Donc, le Tigre serait en concurrence avec le T129 ATAK.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout simplement magnifique, leur peinture bleu ciel avec un liseré noir pour le cockpit je trouve c'est très soft et très esthétique à la fois  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On commence sérieusement à faire chier les américains  :lol: http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20120210trib000682616/armement-les-quatre-contrats-cles-malaisiens-vises-par-l-industrie-francaise.html

Ce sera aussi le cas pour l’avion de combat, dont l’appel d’offre (MRCA) sera repoussé après les élections. A ce jour, une demande d’information (RFI) a été lancée en 2011 pour 18 appareils. Dassault Aviation (Rafale) ainsi que les américains Boeing (F-18) et Lockheed Martin (F-16), le consortium européen Eurofighter (Typhoon), le russe Sukhoi (Sukhoi 35) et le suédois Sab (Gripen) seront bien présents pour remplacer les Mig 29, qui ont déçu les Malaisiens par le manque de fiabilité de la maintenance. Selon certains, le F-16 et le Gripen seraient déjà hors-jeu. D’autres évoquent une prime politique à l’avion américain le F-18, qui équipe déjà l’armée de l’air malaisienne, en vue d’équilibrer les achats entre la France et les Etats-Unis, qui sont exaspérés par les choix en faveur de Paris de Kuala Lumpur, qui scrute l’appel d’offre indien (M-MRCA), favorable pour le moment à Dassault Aviation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

dommage que le mig-35 ne soit pas présent

vous pariez combien que ce sont les suédois qui vont gagner avec un truc du genre une location?

Enfin Gilles, tu avais la réponse un message au dessus.

Ce sera aussi le cas pour l’avion de combat, dont l’appel d’offre (MRCA) sera repoussé après les élections. A ce jour, une demande d’information (RFI) a été lancée en 2011 pour 18 appareils. Dassault Aviation (Rafale) ainsi que les américains Boeing (F-18) et Lockheed Martin (F-16), le consortium européen Eurofighter (Typhoon), le russe Sukhoi (Sukhoi 35) et le suédois Sab (Gripen) seront bien présents pour remplacer les Mig 29, qui ont déçu les Malaisiens par le manque de fiabilité de la maintenance. Selon certains, le F-16 et le Gripen seraient déjà hors-jeu. D’autres évoquent une prime politique à l’avion américain le F-18, qui équipe déjà l’armée de l’air malaisienne, en vue d’équilibrer les achats entre la France et les Etats-Unis, qui sont exaspérés par les choix en faveur de Paris de Kuala Lumpur, qui scrute l’appel d’offre indien (M-MRCA), favorable pour le moment à Dassault Aviation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon Air & Cosmos, le Gripen serait hors-jeu parce que la Suède a fermé récemment son ambassade à Kuala Lumpur. J'ignore pour quelle raison d'ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le cinquième plus gros client des industriels de défense français

En dépensant environ 900 millions d'euros par an pour s'équiper en matériel militaire, le pays a fait le bonheur des industriels  de la Défense. Kuala Lumpur n'a pas lésiné sur les dépenses  achetant hélicoptères de combats, sous-marins, avions de combats, équipements terrestres, missiles...

Les industriels français et européens tirent leur épingle du jeu figurant au premier rang des fournisseurs de l'armée malaisienne. Outre les deux sous-marins Scorpene commandés  en 2002, la DCNS (en partenariat avec l'industriel local Boustead Naval Shipyard) a décroché en décembre dernier un contrat de plus de 2 milliards d'euros pour livrer six corvettes. Eurocopter de son côté a confirmé lors du dernier salon du Bourget la vente de 12 hélicoptères EC725 à la Force aérienne royale malaisienne. Sans oublier Airbus Military qui va livrer à partir de 2016 quatre A400M son avion de transport tactique…

Malgré sa taille modeste, la Malaisie est le cinquième plus gros client des industriels de défense français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca s'appelle un Kris.  =)

je possede un petit Kris offert par un ami malaisienne, je le poste prochainement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,366
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Sauris17
    Newest Member
    Sauris17
    Joined
  • Forum Statistics

    20,606
    Total Topics
    1,224,778
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries