Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les Mechas : une nouvelle arme ?


Berezech
 Share

Recommended Posts

Pour Gasaraki qui se passe en 2014-2016 que je regarde en ce moment,  ces méchas développé depuis un "kami" de plus de 1000 ans sont trop difficile a piloter pour des humains normaux qui doivent être doper et surveiller médicalement a chaque instant. Ce qui n'empêche pas certains pilotes de tourné berserker a cause des stimulants.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Enfin pour nos moyens actuels... :

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=d4nc06RPPgc

Outre le fait qu'il embarque une mini-centrale nucléaire, qu'il équipe des ex taulards bodybuildé de 2m20 pour 150 kilo, je suis pas sur qu'on soit capable de concevoir le 10éme d'un tel engin.

Je parlais évidement de la forme et du principe de l'armure qui est plus dans nos moyens, pas de la technologie utilisé dans le jeu.  ^-^

Les petit gars en armure motorisée, c'est de l'infanterie lourde et on y arrive petit à petit.

C'est pas rien quand on pense que les armées ont abandonnées l'infanterie  lourde depuis quelques siècles. C'est un peu comme un retour aux sources  =)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

C'est pas rien quand on pense que les armées ont abandonnées l'infanterie  lourde depuis quelques siècles. C'est un peu comme un retour aux sources  =)

Non les blindages ont été abandonnés car ils étaient incapables d’arrêter les balles donc ne servait plus à rien.

Les casques sont immédiatement réapparus quand l'artillerie avec son shrapnell très léger est devenu l'arme la plus meurtrière du champ de bataille pendant la première guerre mondiale.

Les essais de blindages plus complets furent très nombreux dans tous les camps mais étaient beaucoup trop lourd et étaient souvent réserver aux sentinelles et artilleurs qui n'avaient pas à se déplacer.

Ils ont quand même continuer à exister mais pour des applications spécifiques.

Les mitrailleurs des bombardiers américains pendant la 2ème guerre mondiale avaient des gilets pare-éclats par exemple; tout comme les marins américains.

Dès qu'un produit plus léger et plus résistant (le kevlar) a été disponible, des gilets pare-éclats sont réapparus sur les fantassins de façon généralisé.

Dès que les céramiques adaptées ont été disponibles, on a commencé à équiper les fantassins en gilets pare-balles.

La diminution du calibre des fusils d'assaut a aussi un peu aidé ...

Donc en réalité, les fantassins actuelles sont de l'infanterie lourde : un casque pèse environ 1.5 kg et une gilet pare-balle avec ses plaques environ 12 kg.

En fait, c'était à peu près déjà le poids des matériels de protection précédents.

Cela correspond en fait à la limite de ce qui peut être transporté, mais tant que cela n'arrêtait pas les balles les fantassins préféraient souvent être plus légers en étant plus agiles ...

Si des matériaux plus légers sont développés, à mon avis, le processus sera d'augmenter progressivement la surface couverte contre les balles, actuellement limitée à une partie de la tête et à deux plaques partielles devant et derrière, en conservant le poids total à la valeur actuelle.

Il faut donc s'attendre à la généralisation des masques balistiques et à des armures enveloppantes pour le torse.

Les articulations comme les épaules, les coudes et les genoux sont aussi de bons candidats (la vie du blessé n'est pas en danger mais cela se répare très difficilement ...).

Les pieds sont aussi des zones vulnérables à cause des mines ...

Contrairement au fantasmes des armures, cela devra rester assez souple pour pouvoir continuer à ramper, grimper et descendre dans des fossés.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Non les blindages ont été abandonnés car ils étaient incapables d’arrêter les balles donc ne servait plus à rien.

Les casques sont immédiatement réapparus quand l'artillerie avec son shrapnell très léger est devenu l'arme la plus meurtrière du champ de bataille pendant la première guerre mondiale.

Les essais de blindages plus complets furent très nombreux dans tous les camps mais étaient beaucoup trop lourd et étaient souvent réserver aux sentinelles et artilleurs qui n'avaient pas à se déplacer.

Ils ont quand même continuer à exister mais pour des applications spécifiques.

Les mitrailleurs des bombardiers américains pendant la 2ème guerre mondiale avaient des gilets pare-éclats par exemple; tout comme les marins américains.

Dès qu'un produit plus léger et plus résistant (le kevlar) a été disponible, des gilets pare-éclats sont réapparus sur les fantassins de façon généralisé.

Dès que les céramiques adaptées ont été disponibles, on a commencé à équiper les fantassins en gilets pare-balles.

La diminution du calibre des fusils d'assaut a aussi un peu aidé ...

Donc en réalité, les fantassins actuelles sont de l'infanterie lourde : un casque pèse environ 1.5 kg et une gilet pare-balle avec ses plaques environ 12 kg.

En fait, c'était à peu près déjà le poids des matériels de protection précédents.

Cela correspond en fait à la limite de ce qui peut être transporté, mais tant que cela n'arrêtait pas les balles les fantassins préféraient souvent être plus légers en étant plus agiles ...

Si des matériaux plus légers sont développés, à mon avis, le processus sera d'augmenter progressivement la surface couverte contre les balles, actuellement limitée à une partie de la tête et à deux plaques partielles devant et derrière, en conservant le poids total à la valeur actuelle.

Il faut donc s'attendre à la généralisation des masques balistiques et à des armures enveloppantes pour le torse.

Les articulations comme les épaules, les coudes et les genoux sont aussi de bons candidats (la vie du blessé n'est pas en danger mais cela se répare très difficilement ...).

Les pieds sont aussi des zones vulnérables à cause des mines ...

Contrairement au fantasmes des armures, cela devra rester assez souple pour pouvoir continuer à ramper, grimper et descendre dans des fossés.

Les exosquelletes décupleront la force du soldat lui permettant d'avoir beaucoup plus de protection. Mais faut comparer ce qui est comparable c'est à dire les exosquellete avec les fantassins et les véhicules avec les Mecha.

Link to comment
Share on other sites

Quel interet d'avoir un mec dans un exosquelette ou un méca, avec des yeux optronique, les oreille de steve austin? autant utiliser une solution télé-opéré, l'humain est le maillon faible d'un tel système.

A supposer que le mécas en lui meme soit tres résistant, ce n'est pas le cas de l'humain dedans. Au dela de la perforation, il y a les problèmes d'onde de choc, d'accelération, de fonction vitale tel que la respiration le confort thermique etc.

Ça me semble infiniment trop compliquer de vouloir produire un méca habité, alors qu'un méca inhabité est assez simple en fin de compte.

Pareil pour l'exosquelette, a part dans un souci d'ergonomie on a du mal a voir l’intérêt par rapport a un véhicule - pas forcément a roue on peu imaginer une sorte de mule a 4 pâtes, ou un vélo électrique etc. - portant le fantassin.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Quel interet d'avoir un mec dans un exosquelette ou un méca, avec des yeux optronique, les oreille de steve austin? autant utiliser une solution télé-opéré, l'humain est le maillon faible d'un tel système.

Le problème c'est que les commnunications peuvent être hacker/brouiller ou couper (à cause du terrain). C'est le maillon faible du système. Alors après si on peut avoir des Terminator c'est le top du top.

Link to comment
Share on other sites

Quel interet d'avoir un mec dans un exosquelette ou un méca, avec des yeux optronique, les oreille de steve austin? autant utiliser une solution télé-opéré, l'humain est le maillon faible d'un tel système.

A supposer que le mécas en lui meme soit tres résistant, ce n'est pas le cas de l'humain dedans. Au dela de la perforation, il y a les problèmes d'onde de choc, d'accelération, de fonction vitale tel que la respiration le confort thermique etc.

Ça me semble infiniment trop compliquer de vouloir produire un méca habité, alors qu'un méca inhabité est assez simple en fin de compte.

Pareil pour l'exosquelette, a part dans un souci d'ergonomie on a du mal a voir l’intérêt par rapport a un véhicule - pas forcément a roue on peu imaginer une sorte de mule a 4 pâtes, ou un vélo électrique etc. - portant le fantassin.

Il va de soit que le développement de la robotique va aller de pers avec le développement des exosquelettes. D'ailleurs on est déjà capable  d'installer une arme sur un véhicule téléguidé (ou sur des avions) et avec quelques gros gamers il y a pas de doute que ça pourrait devenir des armes très efficaces ,mais je ne pense pas qu'un véhicule ou un robot téléguidé est autant de possibilité. Pour faire des missions de protection, des patrouilles voir des manœuvres d'attaque simple ça peut le faire à conditions d'être contre  des talibans et ce genre de civiles aux moyens limités. Ce doit être drôlement dur pour leur morale de combattre des machines  >:(  Par contre dans des situations plus délicates genre investir un bâtiment attaquer des positions retranchées ou défendre des civiles j'ai un gros doute. Ça demande trop de réactivité et de présence d'esprits pour un type derrière un ordinateur... 

Link to comment
Share on other sites

Ça demande trop de réactivité et de présence d'esprits pour un type derrière un ordinateur...

Pourtant le pilote d'un méca habité, est betement un homme derrière un ordinateur, sauf qu'il est dans une cabine qui est dans le méca. Déporté cette cabine en dehors du méca nous épargne mille souci de compatibilité de l'humain et des contrainte de la machine.

Pas besoin de le télé-pilote soit loin, il peu être dans un véhicule blindé a quelques centaine de mètre de son mecas.

Collé un humain dans unméca civil n'est pa sun gros probleme, la cabine est simple aéré comme n'importe quel cabien d'engin. Pour une solution militaire, il faut une étanchéité a l'air pour lutter contre le blast ou le NRBC, un blindage de la cabine en plus du "blindage" du méca lui meme, une solution de suspension de la cabine pour que le pilote puisse encaisser les grosse accélération occasion par les chocs des dommanege de combat, obus ou blast, en gros la cabine doit etre équipé comme un VCI moderne, tout ca pour un seul bonhomme avec sa machine qui coute la peau des fesses.

Enlèves le pilote embarqué, et la machin devient toute simple. Il suffit de surdimensionner les membres moteur comme on le fait sur les hélico pour qu'il encaisse les coup, plutôt que de blinder une mécanique fragile. Le reste a protégé est assez réduit, la production d’énergie, les senseur, le contrôleur, et accessoirement l'armement. La logique est la même qu'avec les insectes le squelette est externe et sert d'armure pour le corps, les membres sont réduit a leurs fonctions, les actuateurs sont embarqués dans la coque.

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord pour ce qui est des méchas ,mais c'est différent pour les exosquelettes. Le soldat est pas isolé de son environnement, il a pas besoin d'une alarme pour l'informé qu'on lui tire dessus et son arme est entre ses mains. Même si l'humain reste le cœur tendre du système, il est aussi l'élément le plus important qui donnera réactivé et souplesse au système, sans oublié le jugement ...

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord pour ce qui est des méchas ,mais c'est différent pour les exosquelettes. Le soldat est pas isolé de son environnement, il a pas besoin d'une alarme pour l'informé qu'on lui tire dessus et son arme est entre ses mains. Même si l'humain reste le cœur tendre du système, il est aussi l'élément le plus important qui donnera réactivé et souplesse au système, sans oublié le jugement ...

Je ne suis pas su tout convaincu par les exosquelette. Il faut forcément les associer a des armures. Si on veut protéger le soldat sérieusement, c'est a dire au dela des balles, il faut le protéger du blast, et pour ca il faut une armure intégrable et "étanche", idem pour la protection NRBC.

Ce qui tue quand on saute sur une mine, ce n'est pas les projections d'éclat, c'est l'éclatement des membre, l'onde de choc les faisant soit eclater soit les arrache carrément.

Quitte a emballer le fantassin dans une boite autant que la boite se débrouille toute seule.

Parce que pour résumer l'interet de l'exosquelette n'est que de porter l'armure. Pour les autres fonction, une mule tout terrain fera pareil.

Link to comment
Share on other sites

Pourtant le pilote d'un méca habité, est betement un homme derrière un ordinateur, sauf qu'il est dans une cabine qui est dans le méca. Déporté cette cabine en dehors du méca nous épargne mille souci de compatibilité de l'humain et des contrainte de la machine.

Pas besoin de le télé-pilote soit loin, il peu être dans un véhicule blindé a quelques centaine de mètre de son mecas.

Collé un humain dans unméca civil n'est pa sun gros probleme, la cabine est simple aéré comme n'importe quel cabien d'engin. Pour une solution militaire, il faut une étanchéité a l'air pour lutter contre le blast ou le NRBC, un blindage de la cabine en plus du "blindage" du méca lui meme, une solution de suspension de la cabine pour que le pilote puisse encaisser les grosse accélération occasion par les chocs des dommanege de combat, obus ou blast, en gros la cabine doit etre équipé comme un VCI moderne, tout ca pour un seul bonhomme avec sa machine qui coute la peau des fesses.

Enlèves le pilote embarqué, et la machin devient toute simple. Il suffit de surdimensionner les membres moteur comme on le fait sur les hélico pour qu'il encaisse les coup, plutôt que de blinder une mécanique fragile. Le reste a protégé est assez réduit, la production d’énergie, les senseur, le contrôleur, et accessoirement l'armement. La logique est la même qu'avec les insectes le squelette est externe et sert d'armure pour le corps, les membres sont réduit a leurs fonctions, les actuateurs sont embarqués dans la coque.

En fait, un équipage de char est un peu comme un pilote de mecha, on pourrait même dire que c'est la même chose: Un homme dans une boite de conserve.

Et au dernière nouvelle, ce n'est pas les systèmes déporté mais plus les systèmes autonome qui sont en cours de recherche.

Link to comment
Share on other sites

En fait, un équipage de char est un peu comme un pilote de mecha, on pourrait même dire que c'est la même chose: Un homme dans une boite de conserve.

Et au dernière nouvelle, ce n'est pas les systèmes déporté mais plus les systèmes autonome qui sont en cours de recherche.

En même temps j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi, imaginez ce qu'on pourrait faire avec un simple Sherman téléguidé    ^-^

Link to comment
Share on other sites

En même temps j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi, imaginez ce qu'on pourrait faire avec un simple Sherman téléguidé    ^-^

On télé-pilote bien des avion avec des bombe dessous, des missiles etc. Il suffit d'ajouter a bord du robot des routines pour pas qu'il fasse n'importe quoi en cas de prise de contrôle par l'ennemi, de perte de communication etc. On peut imaginer un mode dégradé ou le robot revient automatiquement un point de chute si la communication est corrompu.

Imaginons un char de combat sans personne a bord par exemple ... c'est impressionnant le volume utile gagné, c'est d'ailleurs la raison d’être des tourelle inhabité des et du regroupement de l'équipage dans une boite de survie. L'étape suivante c'est de déplacer cette cabine en dehors de l'engin.

De la même manière que le général n'est pas en première ligne, le commandant d'un méchas n'a pas a être dedans il peu bien commander sa meute de robot depuis un véhicule sagement abrité a quelques centaine de mètre en arrière :)

Quel intérêt de mettre un homme dans le fantassin? effectuer des taches que l'ergonomie de l'homme permet, et pas l'ergonomie d'une jeep robotisé ou je ne sais quel engin pas androïde. Avec un véhicule qui a la même ergonomie qu'un homme, plus de problème ... on peut retirer l'homme de besoin d’être en première ligne physiquement. Après il n'y a plus qu'a arbitrer entre intelligence artificielle embarquée et intelligence humaine débarquée.

Link to comment
Share on other sites

On télé-pilote bien des avion avec des bombe dessous, des missiles etc. Il suffit d'ajouter a bord du robot des routines pour pas qu'il fasse n'importe quoi en cas de prise de contrôle par l'ennemi, de perte de communication etc. On peut imaginer un mode dégradé ou le robot revient automatiquement un point de chute si la communication est corrompu.

Imaginons un char de combat sans personne a bord par exemple ... c'est impressionnant le volume utile gagné, c'est d'ailleurs la raison d’être des tourelle inhabité des et du regroupement de l'équipage dans une boite de survie. L'étape suivante c'est de déplacer cette cabine en dehors de l'engin.

De la même manière que le général n'est pas en première ligne, le commandant d'un méchas n'a pas a être dedans il peu bien commander sa meute de robot depuis un véhicule sagement abrité a quelques centaine de mètre en arrière :)

Quel intérêt de mettre un homme dans le fantassin? effectuer des taches que l'ergonomie de l'homme permet, et pas l'ergonomie d'une jeep robotisé ou je ne sais quel engin pas androïde. Avec un véhicule qui a la même ergonomie qu'un homme, plus de problème ... on peut retirer l'homme de besoin d’être en première ligne physiquement. Après il n'y a plus qu'a arbitrer entre intelligence artificielle embarquée et intelligence humaine débarquée.

Comme je l'expliquais sur le fil des robots de combat, le problème est que de nombreuses tâches extrêmement simples sont actuellement hors de portée d'un robot. Pour avoir une vraie autonomie, il faudrait qu'un robot de combat terrestre soit capable de se ravitailler tout seul en carburant et en munition, entretenir ses armes, régler les enrayages, faire sa propre maintenance basique (huile, nettoyage des filtres, des caméras, retirer les branches et la boue, ...), être capable de se décoincer ou de se désembourber à la rigueur en coopération avec un autre robots, ouvrir des portes (cela peut prendre de longues minutes avec les robots téléguides actuels), monter rapidement des escaliers, ... Tout cela est très compliqué à développer et est généralement fait sans difficulté par l'équipage des véhicules.

Link to comment
Share on other sites

Comme je l'expliquais sur le fil des robots de combat, le problème est que de nombreuses tâches extrêmement simples sont actuellement hors de portée d'un robot. Pour avoir une vraie autonomie, il faudrait qu'un robot de combat terrestre soit capable de se ravitailler tout seul en carburant et en munition, entretenir ses armes, régler les enrayages, faire sa propre maintenance basique (huile, nettoyage des filtres, des caméras, retirer les branches et la boue, ...), être capable de se décoincer ou de se désembourber à la rigueur en coopération avec un autre robots, ouvrir des portes (cela peut prendre de longues minutes avec les robots téléguides actuels), monter rapidement des escaliers, ... Tout cela est très compliqué à développer et est généralement fait sans difficulté par l'équipage des véhicules.

Ça dépend aussi beaucoup de ce qu'on attend d'un tel robot. C'est sur que si il doit remplacer un être humain ça devient vite compliquer, mais si c'est simplement pour abattre des cibles, c'est tout de suite moins compliqué et a défaut de pouvoir ouvrir des portes et monter des escaliers il pourra toujours les détruire. J'avoue que l'enrayage des armes est un bon problème et je connais pas suffisamment les armes a feu pour pouvoir en dire plus ,mais a partir du moment ou le véhicule à suffisamment d'autonomie, il peut très déléguer son ravitaillement et son entretient, un peu comme un avions au final ...   

À une époque comme la notre le gros problème de nos armées finalement c'est l'occupation face a des guérillas cachées parmi la population. Pouvoir déléguer les patrouilles et le combat contre des tireurs isolé à des machines téléguidés  serait un atout indéniable. C'est fou quand même on a besoin de mobiliser plusieurs milliers de soldat qui risque leur vie juste à cause de quelques individus fanatiques.  c'est simple trop facile...

Prenons l’Afghanistan comme exemple, les soldats sont trop peu nombreux et risque leur vie à chaque sortie à cause d'une minorité de taliban ,car  ils ne sont pas capable d'occuper le terrain. Si on avait des mini chars d’assaut (5-10tonnes ) téléguidés (sur de grande distance par satellite) on pourrait être présent dans chaque localité avec un minimum d'effectif(2-3) et s'assurer qu'il n'y pas d'insurgés. Dans de telle condition c'est bien plus difficile pour des groupes isoler de simplement obtenir du ravitaillement puisque chaque village est surveillé. On aurait pu se concentrer sur le développement du pays dans de telle condition, construire des écoles, des routes et  une certaine sécurité pour jouir de tout cela  =)

Link to comment
Share on other sites

Comme je l'expliquais sur le fil des robots de combat, le problème est que de nombreuses tâches extrêmement simples sont actuellement hors de portée d'un robot. Pour avoir une vraie autonomie, il faudrait qu'un robot de combat terrestre soit capable de se ravitailler tout seul en carburant et en munition, entretenir ses armes, régler les enrayages, faire sa propre maintenance basique (huile, nettoyage des filtres, des caméras, retirer les branches et la boue, ...), être capable de se décoincer ou de se désembourber à la rigueur en coopération avec un autre robots, ouvrir des portes (cela peut prendre de longues minutes avec les robots téléguides actuels), monter rapidement des escaliers, ... Tout cela est très compliqué à développer et est généralement fait sans difficulté par l'équipage des véhicules.

Je parlais ici d'un télé-pilotage de proximité. Le personnel étant sur le champ de bataille mais a quelques centaine de metre du "front", comme l'est capitaine dans sa compagnie.

Pour la relative autonomie elle est sur une échelle de temps relativement courte, mes robots télépiloté disposant de leur soutien relativement proche, avec les pilotes les dépanneurs etc.

Dans le cas du mécha, le fait qu'il soit habité n'arrangera pas nous affaire plus que ca, on imagine mal le pilote sortir de son mécha pour régler un incident de tir en pleine bataille. Au mieux il devra faire demi tour, trouver un endroit abrité et peut etre sortir de l'engin et dépanner... Le robot télépiloté fera pareil, demi tour retour au bercail et dépannage.

C'est sur qu'avec des famas qui s'enraille tous les 30 cartouche ça le fait moyen, mais on peu équiper nos méchas d'effecteur bien plus fiable, et de quel automatisme pour s'auto-dépanner.

Link to comment
Share on other sites

Pas sur que les opinions occidentales voient d'un bon oeil le fait d'avoir des soldats sans humains à l'intérieur en Afghanistan. A la première pseudo bourde ce serait l'émeute. Ca ferait mal au moral de l'ennemi, mais aussi au notre. :P

Link to comment
Share on other sites

Pas sur que les opinions occidentales voient d'un bon oeil le fait d'avoir des soldats sans humains à l'intérieur en Afghanistan. A la première pseudo bourde ce serait l'émeute. Ca ferait mal au moral de l'ennemi, mais aussi au notre. :P

Les drone armés tuent des centaines de gens chaque année et tout le monde s'en contre balance ... il y a des émeutes a chaque bavure? Au pire si ca part en sucette tu envoie le message d'auto-destruction et tu fait un putain de strike sur les protestataires, Oooops :lol:

Déjà que les Afghans prennent les occidentaux pour des lâches parce qu'ils utilisent des drones la ce sera horrible.

Les occidentaux prennent les afghan pour des lâches parce qu'ils se déguise en civil pour monter des embuscades, donnant donnant. L'avantage du méchas c'est qu'il est facilement sacrifiable et qu'il peut générer des conflit moins tendu que quand ca implique des soldats et tout le stress de la mort qui va avec.

Faudrait fouiller les analyse sociologique sur la robotique, il y en a pas mal au japon, il ressort parfois que le contact avec le "robot" soit très proches pour peu que les règles qui régisse l'interaction soit claire. Les japonais utilise beaucoup de robot conviviaux pour tenir compagnie au retraité par exemple, et ca marche bien. Les robot méchas pourrait ne pas etre dénué de convivialité ... un peu comme les tachikomas que GITS.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...