Gibbs le Cajun

Espagne ,politique intérieure et extérieure

Recommended Posts

Je n'ais pas vu de file traitant de l'Espagne en terme de politique intérieure et extérieure .

 

Donc j'ouvre ce file généraliste qui permettra de centraliser les informations traitant de l'Espagne .

 

http://www.franceculture.fr/emission-revue-de-presse-internationale-une-loi-pour-museler-la-population-en-espagne-2015-07-02

 

 

Citation

 

 

Une nouvelle loi sécuritaire, qui encadre le droit de manifester, est entrée en vigueur hier en Espagne hier. Elle prévoit notamment des amendes allant jusqu'à 600.000 euros pour certaines manifestations non autorisées. Ses détracteurs y voient une atteinte aux libertés les plus fondamentales.

 

 

Citation

 

Dans quel pays imaginez-vous que l’on puisse promulguer une loi pour museler la population ? Certainement pas l’Espagne. Et pourtant. Hier, la loi dite de sécurité citoyenne est entrée en vigueur. Cette loi, qui a pour but de garantir l’ordre vise, notamment, les manifestations et les réunions publiques. Et c'est la raison pour laquelle l’opposition, mais aussi plusieurs associations et même l’ONU dénoncent aujourd'hui une atteinte aux libertés les plus fondamentales. Ils ont même rebaptisé cette loi, "loi bâillon", car disent-ils, désormais les citoyens ne pourront plus exprimer dans la rue des idées allant à l’encontre de celles de la classe politique dominante.

 

De quoi s'agit-il ? Le texte comprend 45 infractions, peut-on lire sur le site de la RTBF. Les manifestations devant le parlement et autres bâtiments officiels sont notamment classées parmi les infractions les plus graves. Ainsi, le fait de protester face au Sénat, devant la Chambre nationale des députés ou tout Parlement régional pourra être puni de 30 000 euros d'amende. Idem si vous refusez de décliner votre identité à un agent des forces de l'ordre. Si vous photographiez un policier en service pendant une manifestation, il vous en coûtera jusqu'à 600 euros Et puis si vous êtes à l’origine de l’organisation d’une activité festive, dans un endroit proscrit par les autorités (par exemple les réseaux de transport), la contravention peut monter jusqu’à 600 000 euros.

 

Pour ses détracteurs, cette loi ne serait en réalité qu’un moyen, à peine déguisé, de juguler toutes les tentatives de protester contre la politique de rigueur, mise en place par le parti conservateur. Et de fait, c'est vrai qu'en se réappropriant l’espace public, les manifestants ont mis à rude épreuve le pouvoir. Avec la crise économique, des mouvements sociaux ont commencé à se consolider, la protestation sociale s’est généralisée. De ces mouvements sont même nées des formations politiques, comme Podemos, qui forment désormais partie de l'échiquier politique espagnol. En clair, le paysage politique est en train de changer, écrit la directrice adjointe du quotidien EL MUNDO. Ou dit autrement, au travers de cette loi, le gouvernement veut taire la contestation et empêcher que d’autres forces politiques émergent. Et pour ce faire, il est indispensable non seulement de limiter le droit de manifester, mais aussi le droit de relayer les informations concernant l'action citoyenne. Les témoins de brutalité policière, par exemple, ne pourront plus en rendre compte. Et pourtant, rappelle la journaliste, nous avons tous en tête les images enregistrées par des citoyens pendant des rassemblements, qui mettaient en lumière les agissements de la police. Or avec cette nouvelle loi ce ne sera plus possible. En clair, pour les détracteurs de la loi, nous ne pourrons plus être nous-mêmes et nous ne pourrons plus désormais penser librement. Car la pensée libre est liée à la possibilité de se réunir pour parler, s’exprimer dans les places, dans les marchés, dans les rues.

 

Le texte est même tellement ambiguë que tout et n’importe quoi peut désormais tomber sur le coup de cette loi. Si vous relayez l’information sur une manifestation ou si vous retweetez simplement une information, vous pouvez être considéré comme l’organisateur de ce rassemblement et donc être fautif. En clair, cette loi vise toutes les nouvelles formes de contestations qui se jouent sur les réseaux sociaux. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle, il y a déjà quelques semaines, le collectif "Hologrammes pour la liberté" avait projeté sur la place des Cortes (où se trouve l'Assemblée nationale), des centaines d’images en 3D représentant des manifestants. Une manière de signifier que ce sera désormais la seule façon de manifester en Espagne, sans être inquiété par la police.

 

Et puis ce n'est pas tout, car l’entrée en vigueur de cette loi va également de pair avec une double modification du code pénal, lequel entraîne un glissement de la sphère judiciaire à la sphère administrative. En clair, si lors d’un rassemblement, un manifestant était interpellé et mis en garde à vue, il était jusqu'à présent présenté à un juge. Et dans la plupart des cas, ce dernier considérait que l’action du citoyen relevait de la liberté d’expression. Or avec ce nouveau dispositif, le citoyen est éloigné du pouvoir judiciaire. C’est l’administratif qui prendra désormais le relais. En d'autres termes, une fois que le citoyen aura reçu sa contravention, il lui sera plus difficile de la contester. C’est donc la police qui aura désormais le dernier mot, précise à son tour la responsable des enquêtes chez Amnesty international en Espagne.

 

Interrogé par PUBLICO, un juge ne dit pas autre chose : il estime que cette loi n’a rien à voir avec la sécurité des citoyens. C’est une loi sécuritaire du gouvernement qui fait face à la contestation citoyenne, dit-il, avant d’ajouter : le citoyen est devenu l’ennemi. D'où la conclusion signée cette fois-ci d'un bloggeur hébergé toujours sur le portail de gauche PUBLICO : c'est un triste jour pour la démocratie. Il s'agit d'une régression aussi dure qu'inutile au niveau de la lutte douloureuse que nous avons menée. La démocratie a perdu de sa vigueur. Et nous voilà désormais renvoyés à un passé que nous n'avons pas encore complètement oublié ; à l'époque de la main de fer, de la peur instrumentalisée comme arme politique et de la primauté de l'ordre sur toute divergence.

Par Thomas CLUZEL

 

 

Je viens de m'apercevoir que j'ai fais des fautes sur le titre (+ un nt que j'ai du rajouter avec mes gros doigts ) de ce file et qu'il faut bien lire :Espagne politique Intérieure et extérieure .

 

 

Si on peut corriger cela sa serait sympa  =) .

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.newyorker.com/news/news-desk/why-is-the-spanish-government-afraid-of-a-puppet-show
 (1er mars 2016) & http://the-dissident.eu/10015/gora-alka-eta-ou-le-theatre-de-labsurde-gouvernement-espagnol/ (18 février 2016)

Des marionnettistes ont été mis en détention provisoire pour apologie du terrorisme. Après une manif, le juge a révisé sa décision et opté pour une liberté sous contrôle judiciaire en attendant le procès.

Les procédures pénales pour apologie du terrorisme ont explosé ces dernières années. En 2014 on en a compté 33, dont 27 ont été classées sans suite. Joaquin Bosch Grau, magistrat et porte-parole de l’association Juges pour la Démocratie, rappelle qu’il y en avait dix fois moins à l’époque la plus dure de l’ETA. Concernant le spectacle des marionnettistes, il estime qu’il s’agit d’une œuvre de fiction et que la satire ne peut en aucun cas être considérée comme une justification du terrorisme. Sur l’incarcération des artistes, sa position est claire : « La prison est faite pour nous protéger de délinquants dangereux, pas pour punir des marionnettistes quand ils critiquent les institutions avec des guignols ».

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, cela me faits posais la question des incendies de forets en Catalogne ou régulièrement les pompiers français et les canadair venus du sud de l'europe interviennent. Il y a des accords bilateraux et européens signés par Madrid à ce sujet, mais la Generalitat à t'elle les moyens de se débrouiller seule en cas de nouveau désastre de grande ampleur ?

Edited by collectionneur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, collectionneur a dit :

Tiens, cela me faits posais la question des incendies de forets en Catalogne ou régulièrement les pompiers français et les canadair venus du sud de l'europe interviennent. Il y a des accords bilateraux et européens signés par Madrid à ce sujet, mais la Generalitat à t'elle les moyens de se débrouiller seule en cas de nouveau désastre de grande ampleur ?

C'est une très bonne question .

J'ai bien peur de ne pouvoir y répondre .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/10/2017 à 22:43, collectionneur a dit :

Tiens, cela me faits posais la question des incendies de forets en Catalogne ou régulièrement les pompiers français et les canadair venus du sud de l'europe interviennent. Il y a des accords bilateraux et européens signés par Madrid à ce sujet, mais la Generalitat à t'elle les moyens de se débrouiller seule en cas de nouveau désastre de grande ampleur ?

Les pompiers sont organisés sur la base des régions autonomes, ils ont quelques moyens aériens, hélicos et des avions légers genre Tractor (voir ils louent) Le Ministère de l'agriculture et de l'écologie a pour sa part des brigades de sapeurs forestiers, font les pompiers en été et nettoient les forêts en hiver. J'avoue que je ne sais pas comment ces derniers interviennent en Catalogne ou dans certaines autonomies. C'est possible qu'il y ait un service équivalent qui dépend de la Generalitat et éventuellement subventionné par le ministère. 

Au niveau de l'Etat, tu trouves les Canadairs  https://es.wikipedia.org/wiki/43_Grupo_de_Fuerzas_Aéreas  et l'UME (unité militaire secours d'urgence) Les Canadairs sont mis en oeuvre par l'armée de l'air.  L'UME c'est l'équivalent d'une brigade (environ 5000 pax) organisés en bataillons http://www.ume.mde.es/  

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, ce n'est pas un séparatiste Catalan qui le dit, mais un Gibraltarien :

http://chronicle.gi/2017/10/in-perspective-its-way-more-than-just-prosperity/ (11 octobre 2017)

Pour commencer, et plus fondamentalement, nous sommes en conflit d'intérêts quant à notre droit inaliénable à l'autodétermination, dont l'Espagne cherche anachroniquement à nous priver. En d'autres termes, l'Espagne est déterminée à nous empêcher de devenir qui et ce que nous voulons être; une réalité qui, en soi, rend le rapprochement impossible.

Notre identité multicouche, concoctée à partir de notre héritage britannique, méditerranéen et européen (regardez cet espace pour en savoir plus), est manifestement autre qu'espagnole.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois surtout qu'ils n'ont qu'une seule envie, devenir indépendants et former un micro-état bancaire. Le coup du "on a une personnalité unique", mouarf. A la bas, ça reste des colons anglais plus ou moins oubliés sur un rocher.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Ciders a dit :

A la bas, ça reste des colons anglais plus ou moins oubliés sur un rocher.

Ca c'est encore un autre aspect de la question. C'est évident que les Gibraltariens ne sont qu'une partie de la question. C'est la GB qui manœuvre pour ne pas lâcher Gibraltar en bout de route, le côté colonie paraissait un peu archaïque.  

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, collectionneur a dit :

Polémique en Espagne. A t'on le droit de s'acheter une villa a plus de 600 000 € lorsque que l'on est chef d'un parti d'extrême gauche ? 

https://www.sudouest.fr/2018/05/22/villa-luxueuse-en-espagne-podemos-et-son-leader-pablo-iglesias-dans-la-tourmente-5077893-10280.amp.html

Pas quand on a auparavant taclé les gens qui achètent justement une villa à 600 000 € (ce qui correspond grosso modo à 1 m€ en France , vu la différence de coût de la vie et de salaire (40% moins élevés).

Cela fait le même effet que le chef de la CGT qui met plus de 100000€ dans la réfection de son bureau :

Déplacé dans les deux cas quand on est sensé représenter les pauvres.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, BPCs a dit :

Pas quand on a auparavant taclé les gens qui achètent justement une villa à 600 000 € (ce qui correspond grosso modo à 1 m€ en France , vu la différence de coût de la vie et de salaire (40% moins élevés).

Le prix du m2  dans Madrid est du même ordre qu'en France, ça dépend des secteur évidemment (comme Paris 16e vs gare Nord...)  La tendance actuelle est au rattrapage des prix m2  d'avant crise (pas de relation directe entre salaire et prix du m2) Une des causes actuelles est la pression touristique sur les centres; développement des location privées qui font monter les loyers et le prix du m2.  Toutes les grandes villes espagnoles sont touchées. 

Galapagar qui est à 1h30 de Madrid est une zone très hétérogène, il y a des "urbanizaciones" bon marché et d'autres plus exclusives.  On trouve des maisons à 2 millions et des appartements bon marché à 2000€ m2 là où ils ont acheté ce ne sont pas les plus cousues 

Un député espagnol gagne (moyenne) 5500 €  / mois  à comparer au 5 514 € brut mensuel.d'un député français (on compte pas les indemnités qui existent aussi en Espagne) Le couple Montero Iglesias verse au parti, selon la tradition communiste, tout ce qui dépasse d'un montant  équivalent à salaire minimum x 3, 4 (sais pas exactement) ils se retrouvent avec 2000 € / mois chacun (compter qu'en Espagne c'est  par x 14 mois)  ce qui est légèrement supérieur au salaire moyen.  

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

Le prix du m2  dans Madrid est du même ordre qu'en France, ça dépend des secteur évidemment (comme Paris 16e vs gare Nord...)  La tendance actuelle est au rattrapage des prix m2  d'avant crise (pas de relation directe entre salaire et prix du m2) Une des causes actuelles est la pression touristique sur les centres; développement des location privées qui font monter les loyers et le prix du m2.  Toutes les grandes villes espagnoles sont touchées. 

Galapagar qui est à 1h30 de Madrid est une zone très hétérogène, il y a des "urbanizaciones" bon marché et d'autres plus exclusives.  On trouve des maisons à 2 millions et des appartements bon marché à 2000€ m2 là où ils ont acheté ce ne sont pas les plus cousues 

Un député espagnol gagne (moyenne) 5500 €  / mois  à comparer au 5 514 € brut mensuel.d'un député français (on compte pas les indemnités qui existent aussi en Espagne) Le couple Montero Iglesias verse au parti, selon la tradition communiste, tout ce qui dépasse d'un montant  équivalent à salaire minimum x 3, 4 (sais pas exactement) ils se retrouvent avec 2000 € / mois chacun (compter qu'en Espagne c'est  par x 14 mois)  ce qui est légèrement supérieur au salaire moyen.  

C'est pas antinomique avec ce que je disais : les salaires ayant été amputés lors de la crises la comparaison , cela correspond pour un prix français à environ...

Après effectivement l'immobilier a réaugmenté depuis la crise.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/article/2018/05/25/en-espagne-mariano-rajoy-fragilise-par-la-condamnation-de-son-parti_5304382_3210.html (25 mai 2018)

Deux anciens maires du PP, un ex-secrétaire du PP de Galice, un ancien conseiller des sports de la région de Madrid, ou encore une ancienne ministre du PP, font partie des condamnés. On y trouve surtout l’ancien trésorier national du PP, Luis Barcenas, auquel le président du gouvernement, Mariano Rajoy, avait envoyé un SMS d’encouragement en 2013 : « Luis, sois fort. » Il a été condamné à trente-trois ans de prison et à 44 millions d’euros d’amende.

En début de semaine, c’est ainsi l’ancien ministre du gouvernement de M. Aznar, Eduardo Zaplana, qui a été arrêté pour blanchiment...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Wallaby a dit :

En début de semaine, c’est ainsi l’ancien ministre du gouvernement de M. Aznar, Eduardo Zaplana, qui a été arrêté pour blanchiment...

C'est dingue cette justice aux ordres de Madrid qui ose condamner le parti au pouvoir . :rolleyes:

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Fusilier said:

C'est dingue cette justice aux ordres de Madrid qui ose condamner le parti au pouvoir . :rolleyes:

Elle ne condamne pas le parti ... elle condamne des voleurs qui se trouvent étrangement membre du parti conservateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, g4lly a dit :

Elle ne condamne pas le parti ... elle condamne des voleurs qui se trouvent étrangement membre du parti conservateur.

Je sais, je sais. Mais, l'effet politique est le même...  Ceci dit le PP est "condamné" au civil  en tant que "bénéficiaire à titre lucratif" Autrement dit, il a bénéficié des fonds détournés, mais il n'est pas prouvé qu'il "savait"  d'où procédaient les fonds. 

Ce n'est que la première lame de l'affaire dite de la "trame Gurtel" , d'autres parties de l'affaire vont arriver en jugement. La justice est lente mais elle arrive à port.

Ca va être pareil pour les 3% en Catalogne (c'est peut-être encore plus gros)  Mais là, ça concerne pas le PP 

 

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lefigaro.fr/international/2018/05/31/01003-20180531ARTFIG00323-espagne-mariano-rajoy-en-passe-d-etre-renverse.php (31 mai 2018)

Pedro Sanchez, dont le Parti socialiste (PSOE) ne dispose que de 84 députés, a rassemblé autour de son nom une majorité hétéroclite de 180 voix composée de la gauche radicale de Podemos, des indépendantistes catalans et des nationalistes basques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2018/05/30/world/europe/spain-rajoy-confidence-vote.html (30 mai 2018)

Albert Rivera, le leader de Ciudadanos, a averti que les socialistes pourraient permettre aux séparatistes de détruire l'unité de l'Espagne.

"Aujourd'hui est un jour terrible pour l'Espagne ", a déclaré M. Rivera.

Mais Aitor Esteban, un député nationaliste basque, a insisté jeudi sur le fait que la décision de la Cour marquait un "avant et après" pour M. Rajoy et son parti.

Il a déclaré que son propre parti "ne cherchait pas à déstabiliser l'Espagne" mais voulait mettre fin à des "mois de tsunamis politiques", causés par des scandales de corruption répétés et l'"incapacité à parvenir à des accords" des grands partis nationaux, dirigés par les conservateurs de M. Rajoy.

M. Esteban a félicité M. Sánchez pour avoir fait "un bon geste", mais l'a également averti de rester fidèle à sa promesse de résoudre la crise en Catalogne.

"J'espère que le dialogue que vous avez promis sera réel ", a déclaré M. Esteban à M. Sánchez.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les basques sont les plus malins, ils gagnent au tirage et au grattage :laugh: Du moment que Sanchez ne touche pas au budget du PP, c'est-à-dire aux privilèges fiscaux des basques,  ils peuvent jouer aux chevaliers blancs anti-corruption. 

Explication de texte. Les accords de financement PP & PNV ,  donnent ceci: le Pais Basque, qui bénéficie du 2e revenu per capita (après Madrid) non seulement ne verse rien au pot commun, mais au contraire bénéficie des subventions de l'Etat. Ils ont bien vendu leurs votes, nécessaires au PP pour avoir un budget. Pendant ce temps,  la nouvelle loi de financement des autonomies attend depuis 6 ans... 

Commentaire. Tout ceci est une manœuvre électorale, pour essayer de limiter la victoire annoncée de Cs. Ils vont gagner la motion, pas de doute du moment que le PNV dit oui. Avoir une majorité pour gouverner ça va être plus compliqué (ils sont quand même associés dans le vote avec Bildu, face politique de l'ETA :dry: ) et devoir gérer un budget qu'ils ont qualifié d'antisocial. 

Edited by Fusilier
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,716
    Total Topics
    1,250,113
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries