Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marché mondial ,futures acquisitions et ventes d'hélicoptères militaires


Recommended Posts

5 Hélicos pour le Mexique :

June 3/09: Bell Helicopter Textron in Hurst, TX received a $51.5 million firm-fixed-price contract for the purchase of 5 Bell 412EP helicopters, along with logistics support, spare parts, special tools, and training. According to a Bell Helicopter spokesman, these helicopters are a Foreign Military Sale to Mexico, per the March 13/09 DSCA notification.

http://www.defenseindustrydaily.com/Mexico-Ordering-Bell-412EPs-05481/

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

La France de nouveau bien placée pour équiper l'armée irakienne

Georges Malbrunot

29/06/2009 | Mise à jour : 22:18

Bagdad veut acheter du matériel d'aviation français, mais il est soumis à d'intenses pressions américaines.

Lorsqu'une délégation militaire française s'est rendue fin mai à Bagdad, à aucun moment le colonel américain conseiller auprès du ministre irakien de la Défense n'était absent des discussions. «Il a tout entendu des deux rencontres que nos hommes ont eues avec le ministre Abdel Kader al-Obeïdi», regrette un diplomate à Paris.

La concurrence est rude pour équiper l'armée irakienne, qui va remplacer les troupes américaines dans la sécurisation du pays. Les pays membres de la coalition, qui ont renversé Saddam Hussein en 2003, cherchent à rentabiliser leur présence. En première ligne, les Américains ont déjà fourni à Bagdad des avions de transport C-130J-30 équipés de systèmes antimissiles, des hélicoptères Boeing AH-6 dotés de missiles sol-air, ainsi que 350 véhicules blindés LAV-25 et 140 tanks M1A1 Abrams.

Derrière eux, Britanniques, Italiens et Polonais ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Mais depuis un an, Bagdad s'intéresse aussi aux matériels français, qui équipaient l'essentiel de l'armée irakienne sous Saddam Hussein. Le réchauf­fement des relations franco-irakiennes - illustré par le déplacement de Nicolas Sarkozy à Bagdad en février - favorise cette reprise de la coopération militaire. Après la signature en mars d'un premier contrat portant sur la vente de 24 appareils de transport EC 635, pour un montant de 360 millions d'euros, «l'armée de l'air irakienne est fortement intéressée dans l'ordre de priorité par 6 hélicoptères Panthers SAR, 18 Mirage F1 modernisés, 14 hélicoptères légers Fennec, et 6 petits avions Médévac», révèle au Figaro une source haut placée au ministère de la Défense, à Paris.

L'armée de terre, de son côté, souhaite acquérir du matériel d'occasion (chars AMX 30, AMX 6 T), des véhicules de l'avant blindé VAB et Saggai E. «Mais elle a besoin de davantage de précisions pour se prononcer fermement», souligne le militaire français.

Oublié le couac diplomatique

Avec la chute du baril de pétrole - à 60 dollars, contre le double l'an dernier - le budget de la Défense a subi des coupes claires. «Avant, les délais de livraison étaient le premier des critères d'achat, maintenant c'est le coût», explique cette source. D'où le souci d'acquérir du matériel d'occasion. Pour satisfaire à cette exigence, Paris cherche à convaincre des pays voisins - l'Arabie saoudite, notamment - de revendre à l'Irak des chars AMX 30 français.

Soucieuse d'assurer le contrôle de ses côtes, la marine irakienne envisage d'acheter 15 patrouil­leurs (type Ocea), ainsi que deux bateaux de soutien. Mais là encore, les Américains sont aux aguets. «Au dernier moment, pendant la visite à Bagdad de notre délégation, les Américains se sont interposés pour faire une offre alléchante à la marine irakienne», déplore le militaire français. Consé­quence : soumis à «d'énormes pressions», Bagdad a demandé aux Français d'«améliorer» leur offre.

Pour consolider ses positions, Paris va prochainement nommer un attaché de défense à Bagdad, le colonel Luc Batignes. D'ici à fin juillet, le premier ministre, François Fillon, doit se rendre à Bagdad à la tête d'une délégation d'hommes d'affaires. Les relations franco-irakiennes sont au beau fixe. Oublié le couac durant la visite du premier ministre, Nouri al-Maliki, début mai à Paris. Constatant que du vin allait être servi au déjeuner à l'Élysée, al-Maliki a tout simplement exigé que l'«alcool impie» soit retiré de la table. Pas question, lui ont répondu les Français. Le déjeuner a donc été annulé.

Source: http://www.lefigaro.fr/international/2009/06/30/01003-20090630ARTFIG00012-la-france-de-nouveau-bien-placee-pour-equiper-l-armee-irakienne-.php
Link to comment
Share on other sites

ATHENES (Reuters) - La Grèce a conclu un accord d'une valeur de 400 millions d'euros avec la France pour acquérir 15 hélicoptères de type Super Puma, annonce un haut responsable du ministère grec de la Défense.

"Le gouvernement a décidé d'acheter 15 hélicoptères Super Puma pour 400 millions d'euros après des discussions avec la France", a dit le responsable à Reuters.

L'accord a été conclu à la fin du mois de juin, a-t-il précisé.

La France et la Grèce discutent également de la vente de six frégates multi-missions (Fremm).

"Les discussions sur les frégates se poursuivent", a déclaré le responsable.

Link to comment
Share on other sites

http://www.ttu.fr/francais/Articles/Actualite%20des%20forces/armeedel'airindi.html

Come-back américain sur les hélicoptères?

Le ministre indien de la Défense a donné son feu vert pour les appels d'offres portant sur 22 hélicoptères d'attaque et 15 hélicoptères de transport. Alors que Boeing et Bell avaient dû se retirer du précédent appel d'offres pour les hélicoptères d'attaque suite à des problèmes de procédures et de délais, le ministre indien a finalement choisi, en mars dernier, d'annuler l'appel d'offres et de relancer la sélection.

Si les justifications officielles insistent sur le fait qu'Eurocopter et Finnemeccanica n'ont pas rempli les conditions initiales, la décision indienne s'explique aussi certainement par la volonté de New Delhi d'accroître la concurrence en réintégrant les concurrents américains dans ce contrat à un milliard de dollars. L’appel d’offres serait-il “pipé” en faveur des Américains ?

Boeing va ainsi proposer son AH-64D Apache ; Bell, le Super Cobra ; Eurocopter, le Tigre ; Augusta Westland, le Mangusta ; et Mil, le Mi-35. Pour ce qui est des hélicoptères de transport, Sikorsky propose le Blackhawk et Boeing le Chinook, en remplacement des Mi-26, dont les pièces de rechange rarement disponibles font cruellement défaut dans l’armée de l’air indienne.

Link to comment
Share on other sites

Les américains sont furieux mais le Chili va prendre 5 M17

http://en.rian.ru/mlitary_news/20090710/155488759.html

MEXICO, July 10 (RIA Novosti) - Chile plans to continue talks with Russia on the delivery of five Mi-17 multirole helicopters for the Chilean Air Force despite pressure from the United States, a government spokesperson has said.

Chile originally planned to purchase S-70A Black Hawk helicopters from the U.S. but change their mind after Russia state arms exporter Rosoboronexport quoted an estimated $80 million for their Mi-17 V5 craft, which are nearly half the price of the Black Hawks.

U.S. Secretary of Commerce Gary Locke sent a letter to Chilean ambassador Jose Goni on July 1, in which he expressed his "disappointment" with the country's decision.

"It is quite normal. When a decision is made over a purchase of equipment or weaponry there is always a losing side, which becomes disappointed and attempts to defend its point of view," Chilean government official Carolina Toha said.

Chilean Defense Minister Francisco Vidal was earlier quoted as saying that "we should not choose the seller [of weaponry] according to nationality, and decisions on the purchase of weaponry must be based on the results of an open tender."

According to Chilean military officials, the Russian helicopters would be used for search and rescue operations, especially civilian emergencies.

Russian weaponry is popular among many Latin American countries, but Chile has traditionally been a purchaser of western-made equipment.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Précisions sur le contrat avec Athènes.

Malgré les problèmes budgétaires que connait actuellement la Grèce, ce dernier, par l’intermédiaire de de son ministère de la Défense, vient de signer un contrat avec l’entreprise française Eurocopter pour l’achat de quinze exemplaires de l’hélicoptère de transport moyen SA332 Super Puma pour un total de 400 millions d’euros soit 26.66 millions d’euros par unité.

Ces quinze Super Puma viendront renforcer les dix SA 332 Super Puma qu’équipe déjà la Force Aérienne Grecque, portant ainsi à 25, le nombre de Super Puma en Grèce. Ces dix appareils actuellement en service sont mis en œuvre par les gardes côtes.

Link to comment
Share on other sites

euh, des sonars remorqués pour des MH-60S, c'est possible ?

Les MH-60S étant des UH-60 navalisés (en fait, un mixe entre UH-60 et SH-60, mais ressemblant plus aux UH-60 qu'aux SH-60), plutôt destinés aux mission, à la guerre anti-surface (16 Hellfire...) et à la guerre des mines (avec un canon...), mais pas à la guerre anti-sous-marine.

Pour les missions ASW; c'est plutôt les MH-60R (qui eux ressemblent (en apparence) beaucoup plus aux SH-60 originaux), il me semble.

Link to comment
Share on other sites

http://www.leparisien.fr/politique/un-marche-militaire-tres-juteux-29-07-2009-592990.php

LES DISCUSSIONS sont menées dans le plus grand secret. Eurocopter, filiale à 100 % d’EADS, négocie avec le Qatar la vente d’une vingtaine d’hélicoptères pour un montant d’un peu moins de 1,5 milliard d’euros. « Les discussions ont lieu dans le cadre du renouvellement de la flotte qatarienne », confirme un proche du dossier.

Doha n’a pas définitivement arrêté ses besoins, mais les échanges portent sur les Tigre, des appareils de combat, et les NH-90, des transporteurs de troupes.

Une participation dans le capital d’Areva ?

Au regard de l’importance considérable de ce marché, le premier constructeur européen d’hélicoptères a sollicité un appui politique pour conclure l’opération. A l’Elysée, on reconnaît d’ailleurs qu’il arrive, dans le cadre de négociations sensibles, qu’« on donne un petit coup de pouce ». Dans ce cas précis, il semblerait que le dossier ait été abordé fin juin lors de la visite de l’émir à Paris.

Outre Eurocopter, les grands industriels français de l’armement redoublent d’efforts pour faire face à la concurrence des Américains installés à Doha. EADS a ainsi vendu aux Qataris son système d’information de surveillance des frontières pour 240 millions d’euros et Thales, ses radars, contre 60 millions d’euros. L’émir parle aussi de s’offrir le système antimissiles de MBDA.

Autres exemples: lors du dernier Salon du Bourget, l’émirat a acheté pour 2 milliards d’avions de ligne à Airbus, alors qu’en 2007 quatre-vingts A-350 avaient été vendus pour 17 milliards de dollars. Enfin, cinq A-380 auraient été commandés par le Qatar pour être livrés en 2012.

Comme un prolongement de ces relations commerciales, le Qatar avait cherché, il y a quelques années, à entrer au capital d’EADS. En vain. De la même façon, il vient de se positionner pour prendre une participation dans le capital d’Areva. Mais de l’avis de spécialistes, la famille Al-Thani ne serait pas la mieux placée. Les Emirats arabes unis, qui coopèrent de manière plus étroite avec la France dans le domaine du nucléaire civil, tiendraient la corde pour prendre des parts dans Areva

Link to comment
Share on other sites

C'est un SA 330 remis au gout du jour ou quoi ??  =D

http://lemamouth.blogspot.com/2009/07/le-kuh-roule-dehors.html

Eurocopter diffuse ce matin ces photos du "roll out" du KUH, futur hélicoptère tactique de l'armée sud-coréenne, à Saechon (Corée). C'est, au premier regard, un croisement du Cougar (ailettes, TRDDJ) et du Panther, situé, en fait, entre les deux, en terme de masse, à 8 tonnes. 245 exemplaires doivent être livrés par le n°1 mondial, associé à KAI, et 300 autres pourraient être écoulés à l'export, estime Eurocopter.

Le premier vol est attendu début 2010, trois ans et demi après la signature de l'accord entre les deux partenaires (juin 2006). La mise en service opérationnelle est planifiée en 2012.

Link to comment
Share on other sites

http://lemamouth.blogspot.com/2009/07/le-kuh-roule-dehors.html

Eurocopter diffuse ce matin ces photos du "roll out" du KUH, futur hélicoptère tactique de l'armée sud-coréenne, à Saechon (Corée). C'est, au premier regard, un croisement du Cougar (ailettes, TRDDJ) et du Panther, situé, en fait, entre les deux, en terme de masse, à 8 tonnes. 245 exemplaires doivent être livrés par le n°1 mondial, associé à KAI, et 300 autres pourraient être écoulés à l'export, estime Eurocopter.

Le premier vol est attendu début 2010, trois ans et demi après la signature de l'accord entre les deux partenaires (juin 2006). La mise en service opérationnelle est planifiée en 2012.

C'est déjà apposé juste 2 messages plus haut  =( , il suffit de lire et cliquer sur le lien, en plus Jean-Marc Tanguy dit Laverdure est présent comme membre sur ce forum,  ;)

Le premier "KUH" est sorti des usines de Sacheon en Corée du Sud ce matin, conformément aux délais prévus. Cet hélicoptère de transport est le fruit de trois ans de collaboration entre Korean Aerospace Industries (KAI) et Eurocopter. Le vol inaugural de ce prototype, qui devrait avoir lieu au cours des premiers mois de l'année 2010, précédera la production en série de 245 hélicoptères destinés à l'armée coréenne.

Le KUH, dont le déploiement est prévu en 2012, est un hélicoptère de transport militaire de la classe des 8 tonnes qui remplacera les appareils actuellement en service au sein de la flotte de l'armée sud-coréenne.

KAI et Eurocopter avaient en outre signé en 2007 un protocole d'accord en vue de créer une co-entreprise chargée d'exporter l'hélicoptère sur un marché mondial estimé à 300 unités

Image IPB

http://www.koreatimes.co.kr/www/news/nation/2009/07/205_49421.html

Link to comment
Share on other sites

(Source: U.S Department of Defense; issued August 3, 2009)

 

The Boeing Co was awarded on Jul. 28, 2009 a $108,815,000 firm-fixed-price contract for CH-47F multiyear contract for second year, production lot 7, option for five (5) CH-47F new build aircraft.

Work is to be performed in Ridley Park, Pa., with an estimated completion date of Sept. 30, 2013. One bid solicited with one bid received

Link to comment
Share on other sites

[ 10/08/09  - 15H16 - AFP  ]

Le constructeur aéronautique Boeing a annoncé lundi s'être vu notifier par le gouvernement canadien un contrat de 1,15 milliard de dollars pour fournir 15 hélicoptères lourds bi-rotors de type CH-47F "Chinook".

Boeing assemblera ces quinze appareils dans son usine de Ridley en Pennsylvanie (nord-est), pour livraison entre 2013 et 2014, a précisé le groupe dans un communiqué.

Le CH-47 F, rebaptisé CH-147 au Canada, est une version récente du célèbre appareil de transport de troupes, qui s'était illustré pendant la guerre du Vietnam.

Selon les termes du contrat, Boeing s'est par ailleurs engagé à réaliser avec l'industrie canadienne des contrats et des investissements d'un montant total égal au montant de sa transaction avec les autorités canadiennes.

"Boeing va faire correspondre à chaque dollar dépensé par le gouvernement canadien pour acquérir les CH-147 (le même montant) en s'associant à des entreprises canadiennes, ou en leur passant des commandes", a souligné le groupe.

Link to comment
Share on other sites

L'Inde veut acheter 5 Kamov Ka-31 de surveillance air/mer pour sa flotte.

NEW DELHI - Indian authorities have cleared a Navy proposal to acquire five Russian Kamov Ka-31 helicopters for about $20 million, Navy sources said.

The Cabinet Committee of Security (CCS), the government's highest body for arms purchases, approved the deal earlier this month.

An Indian Navy official said the airborne early warning helicopters, which can track up to 40 air and ground targets, will improve the fleet's ability to detect airborne and surface-based maritime threats.

India bought nine Ka-31s in 2003-05; they are deployed on the Navy's Viraat aircraft carrier and two stealth warships.

Link to comment
Share on other sites

L'Inde veut acheter 5 Kamov Ka-31 de surveillance air/mer pour sa flotte.

NEW DELHI - Indian authorities have cleared a Navy proposal to acquire five Russian Kamov Ka-31 helicopters for about $20 million, Navy sources said.

The Cabinet Committee of Security (CCS), the government's highest body for arms purchases, approved the deal earlier this month.

An Indian Navy official said the airborne early warning helicopters, which can track up to 40 air and ground targets, will improve the fleet's ability to detect airborne and surface-based maritime threats.

India bought nine Ka-31s in 2003-05; they are deployed on the Navy's Viraat aircraft carrier and two stealth warships.

c'est bien du communiqué commercial : on parle des 40 cibles suivables mais pas de la portée de détection...
Link to comment
Share on other sites

marrant, l'USAF a commandé 2 HH-60G...

Ils ont de la chance que la variante puisse être encore produite. Je pense que ce n'est que la partie visible de l'iceberg, car il y a peu les MH-60G des opérations spéciales ont été reversés aux unités CSAR et renommés HH-60G si je me souviens bien.

c'est bien du communiqué commercial : on parle des 40 cibles suivables mais pas de la portée de détection...

Selon A&C 1951 S, portée de détection de 110-115 km contre un avion de combat, jusqu'à l'horizon pour les navires de surface (200 km à 3000 m d'altitude, l'hélico peut être utilisé jusqu'à 3500)
Link to comment
Share on other sites

Selon le Mamouth

Les forces armées canadiennes ont commandé hier 15 CH-47F, la dernière version du célèbre hélicoptère bitorotor de Boeing. Paradoxe, bien que l'achat ait été manifestement boosté par les opérations dans le sud-afghan, les appareils n'arriveront qu'en juillet 2013, soit deux ans... après le retrait programmé des Canadiens.

Il en coûtera 1,2 milliards de dollars pour l'achat, et 2,2 milliards pour l'entretien sur 20 ans. Soit 3,4 milliards tout compris : un Chinook, sur 20 ans, revient donc à 150 millions de dollars l'unité, une somme rondelette mais que le Canada accepte à l'aune des services rendus.

C'est que dans les années 70, le Canada disposait de ses propres Chinoook, mais les avait revendus aux Pays-Bas, où certains d'entre eux continuent à voler, notammment en... Afghanistan.

Engagé dans la région de Kandahar sans moyens aéromobiles, le Canada avait payé une forte addition humaine, liée notamment aux IED. Les FAC avaient alors racheté six Chinook d'occasion à l'US Army : les appareils qui sont actuellement utilisés, avec sept Griffon (la version locale du Bell 412, dont un exemplaire a ét perdu en juillet dernier).

Les Britanniques sont actuellement en train de rétrofiter 8 Chinook HC3 (standard opéraitons spéciales, mais qui n'a jamais volé) en HC2, pour les déployé en Afghanistan. Actuellement, il n'y a que 10 Chinook déployé à Kandahar, soit 25% de la flotte environ.

Le Chinook permet d'embarquer "une section renforcée" comme l'expliquent les paras du 3e RPIMa dans la dernière livraison de Béret Rouge. Mais en contrepartie, il est moins manoeuvrable, ce qui n'est pas un atout sous le feu ennemi. Et dans le même contexte, il reste exposé très longtemps au sol, pendant qu'il débarque ou embarque ses combattants.

Link to comment
Share on other sites

L'egypte achète 6 CH-47D 

Aug 6/09: The US DSCA announced Egypt’s formal request to buy CH-47Ds and related equipment for a potential contract value of $308 million. Specific items requested include:

6 CH-47D Chinook helicopters

16 T55-GA-714A engines

8 AN/APR-39A(V)1 radar signal detecting sets with mission data sets

8 AN/ARC-117 transponders with TS-4530 interrogator/transponder test sets

8 AN/ARC-220 (RT-1749) high frequency aircraft communication systems

flight and radar signal simulators

3 M978A4 HEMTT fuel tanker trucks

2 fork lift trucks

related equipment and support

The prime contractor is Boeing Helicopter Co. in Philadelphia, PA. Egypt intends to use the helicopters in support of its armed forces, disaster relief efforts, and joint exercises with US forces in the region.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

MOSCOW - Saudi Arabia is close to signing an agreement to purchase 30 Mi-171B military transport helicopters from Russia, a source familiar with the talks was quoted as saying Aug. 25.

"We are in the final stage of negotiations on the purchase of a shipment of 30 helicopters and hope to sign an agreement in September," the source told Russia's RIA-Novosti news agency.

The Mi-171B is a large multifunctional helicopter capable of carrying up to 37 troops, according to the Web site of its manufacturer, the Ulan Ude Aviation Plant in eastern Siberia.

Saudi Arabia has long bought most of its arms from the United States but in recent years has been engaged in talks on buying military equipment from Russia, which is keen to find new markets for weapons exports.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...