Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Virgin Galactic - Space ship two - roll out


zx
 Share

Recommended Posts

200 000 euro pour 2 heure de vol et même pas 20 seconde d'apesanteur sa me ferait bien ch-er autant faire plusieurs baptême de l'air en avion de chasse !

200 000 euro sa fait un paquet de de vol surtout sur fouga : http://www.bapteme-air-avion-chasse.com/

Les gens qui se payent ça sont "pété de thunes" comme on dit :p

Ils ne sont pas la a calculer la rentabilité de l'investissement avec le temps de vol.

Edited by clem200
Link to comment
Share on other sites

 

 

Les gens qui vont partir avec Virgin (si ça se fait), vont être tout stressés, accaparés par les procédures, et le temps de comprendre qu'ils sont en "apesanteur" (5 à 6 minutes) et de commencer à prendre du plaisir, il faudra redescendre. Et le tout, avec une pauvre vision de la rotondité de la terre; pas vraiment du grand spectacle.

 

et en plus çi tu tombe dans les pommes ta pas l’ère con : alors c'etait bien ? réponse : bein chez pas j'ai rien vu !

Link to comment
Share on other sites

1914, faillait payer 400 $ pour un vol en avion pour 23 minutes, soit 9194 dollar de nos jours, la sécurité était hola hola à l'époque.

 

a l’Époque c’était une vrais  boucherie les gens accepter facilement les pertes humaine c’était comme ça !  par contre maintenant   le peu qu'il y et  un accident d'avion ou une catastrophe naturel etc... c'est un drame et tous le monde a peur et se chie dessus ,  c'est peut être une des raisons pour laquelle  la conquete spatial et moribonde . 

Edited by jérôme
Link to comment
Share on other sites

c'était le premier test d'un nouveau moteur hybride et d'un nouveau carburant, ca c'est mal passé.

 

http://aviationweek.com/commercial-space/spaceshiptwo-crashes-after-flight-anomaly

 

J'avoue que c'est ce qui me chagrine, et trouve perturbant le fait que ce soit de la propulsion hybride sensément très fiable, presque autant que la propulsion solide, qui a peut être lâché.

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Comme le faisait remarquer un observateur, virgin à peut être céder à l'empressement des investisseurs qui voulaient des résultats, hors dans ce domaine, quand on brûle les étapes, cela ne donne pas de bonnes choses.  avec ça, ils se prennent 10 ans de plus

car il va falloir tout reprendre à zéro et regagner la confiance. c'est la qu'il va falloir trouver la force de rebondir.

 

Avec l'espace, il faut donner du temps au temps pour que les technos deviennent mature, il faut cultiver la patience, sinon il ne faut pas se lancer dans l'aventure.  le style Elon Musk n'est pas forcément le meilleur exemple, tout le monde ne peut pas avoir la baraka et la puissance de la nasa derrière soi.

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas vraiment d'accord, il n'y a pas grand chose de nouveau à défricher, tout est connu niveau technique. Space X a surtout la chance d'avoir un patron qui est à la barre, qui contrôle tout et vérifie la bonne marche de l'ensemble lui même avec une boucle de décision rapide ; et ce niveau d'implication, de réactivité et de coordination est ce qui conditionne la réussite de ce genre de projet dans des délais serré. Il suffit de se rappeler des accomplissements de S.Korolev qui ont été parce qu’il était le "Boss". 

 

 

Quand on suit l'agenda imposé par l’extérieur et que les responsables n'ont pas la force de caractère pour s'y opposer et travailler comme ils l'entendent, forcément la sanction est lourde.

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Comme le faisait remarquer un observateur, virgin à peut être céder à l'empressement des investisseurs qui voulaient des résultats, hors dans ce domaine, quand on brûle les étapes, cela ne donne pas de bonnes choses.  avec ça, ils se prennent 10 ans de plus

car il va falloir tout reprendre à zéro et regagner la confiance. c'est la qu'il va falloir trouver la force de rebondir.

 

Avec l'espace, il faut donner du temps au temps pour que les technos deviennent mature, il faut cultiver la patience, sinon il ne faut pas se lancer dans l'aventure.  le style Elon Musk n'est pas forcément le meilleur exemple, tout le monde ne peut pas avoir la baraka et la puissance de la nasa derrière soi.

Je pense que tout le monde brûle plus ou moins les étapes surtout dans les start-up spatiales. Que ce soit SpaceX ou autre ils avancent vite et prennent plus de risques. Des fois ça passe d'autre fois ça fait boom... C'est plus problématique ici car on parle d'une navette pilote et donc on risque la vie des pilotes.

Link to comment
Share on other sites

Comme le faisait remarquer un observateur, virgin à peut être céder à l'empressement des investisseurs qui voulaient des résultats, hors dans ce domaine, quand on brûle les étapes, cela ne donne pas de bonnes choses.  avec ça, ils se prennent 10 ans de plus

car il va falloir tout reprendre à zéro et regagner la confiance. c'est la qu'il va falloir trouver la force de rebondir.

 

Avec l'espace, il faut donner du temps au temps pour que les technos deviennent mature, il faut cultiver la patience, sinon il ne faut pas se lancer dans l'aventure.  le style Elon Musk n'est pas forcément le meilleur exemple, tout le monde ne peut pas avoir la baraka et la puissance de la nasa derrière soi.

 

Pourtant l'histoire spatial s'est construite à l'inverse même de ton principe. Il n'y a qu'à voir la conquête de la lune qui fut un course à qui sautait le plus d'étape pour aller le plus vite.

Edited by Dino
Link to comment
Share on other sites

le fouga c'est 1500 euro !

C'est bien pourquoi, mettre 450€ de plus dans un avion avec sièges éjectables, de vraies accélérations, une maniabilité digne de ce nom, une bonne manœuvrabilité, des montées franches, bref, un domaine de vol qui ressemble un peu à un chasseur, ça vaut le coup. Et ça a un peu plus de gueule.

 

C'est très pépère un Fouga!

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

une anomalie dans le déploiement par les pilotes de la queue mobile à l'allumage ? 

 

NTSB Discovers Uncommanded Feather Deployment In SpaceShipTwo Crash

 

http://aviationweek.com/space/ntsb-discovers-uncommanded-feather-deployment-spaceshiptwo-crash

 

traduction auto 

LOS ANGELES - Le NTSB équipe d'enquête - analyse la cause de l'accident le 31 octobre de Virgin Galactic SpaceShipTwo s  et 'dit que 2 sec avant de commencer à briser dans les airs, les deux rampes de la queue mobile du véhicule ont commencés à se déployer de façon inattendue dans une position "en drapeau".

 

Au vu des résultats, le président du NTSB Christopher Hart dit des images de la caméra et de la télémétrie montrent que près de 9 secondes après l'allumage de la fusée hybride, le mécanisme qui contrôle l'arrimage des queues mobiles est passé de «verrouiller» à «déverrouiller».

 

Hart ajoute que lorsque que le véhicule accélère à travers environ Mach 1, le co-pilote a été vu pour déplacer la poignée de verrouillage. 

 

La procédure normale consiste à déverrouiller les plumes après Mach 1,4 de sorte que les forces aérodynamiques ne se prolongent pas prématurément le mécanisme. 

 

En fonctionnement normal,  le dispositif de mise en drapeau est conçu pour être activé en dehors de l'atmosphère avant que le véhicule commence sa descente. En plus du mécanisme de verrouillage, le dispositif de mise en drapeau nécessite l'activation d'une seconde poignée. 

 

Le système de plume agit comme un volant et a été initialement conçu par le designer Composite Burt Rutan Scaled comme une méthode rentrée sans soucis pour la récupération de SpaceShipOne.

 

 Le système de mise en drapeau a été délibérément déployée supersonique dans le cadre d'essais en vol plus tôt alimentés de SS2. Cependant, dans chaque déploiement précédent, l'activation ou l'autre a eu lieu dans l'air plus mince à des altitudes plus élevées, ou lors de vols non motorisés à des vitesses beaucoup plus lent que le vol infortuné le 31 oct. 

 

Bien que ne pas commenter si le déploiement intempestif a conduit à la sollicitation excessive de la structure et la rupture en vol ultérieur, Hart dit que les données sont une "déclaration de fait plutôt que d'une déclaration de la cause.

 

" Le système de mise en drapeau a été utilisé pour la première sur un vol motorisé au cours de la deuxième sortie de lance-roquettes le 5 septembre 2013, lors de SS2 atteint Mach 1,43 et un apogée de 69 000 pieds.

 

 Le NTSB a également signalé que les réservoirs de carburant et comburant ainsi que la moteur hybride de fusée étaient tous intacts et ne montraient aucun signe de brûlure par ou «d'être violée." 

 

Les résultats confirment la preuve photographique de l'accident qui l'indiquaient clairement un allumage réussi et continue fusée brûlure avant la rupture structurale catastrophique. 

 

Le vol était le quatrième essai alimenté de SS2 et le premier à utiliser un nouveau carburant à base de plastique destiné à un plus puissant, accélération plus douce.

 

 Alors que le passage à la nouvelle carburant mené à la spéculation que cela former l'objectif initial de l'enquête, les derniers résultats indiquent maintenant l'enquête se déplacera vers le déploiement involontaire du mécanisme de mise en drapeau et l'impact de charges aérodynamiques excessives sur la structure.

 

 

video: Crash Virgin Galactic: les enquêteurs se penchent sur l'action des pilote

 

Selon les enquêteurs du NTSB, les pilotes de SpaceShip Two de Virgin Galactic ont peut-être déverrouillé trop tôt les ailes de l'appareil qui s'est écrasé. Durée: 01:18

 

https://fr.news.yahoo.com/video/crash-virgin-galactic-les-enqu%C3%AAteurs-201239596.html

 

 

 

Crash de SpaceShipTwo: l'enquête progresse

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/11/03/97001-20141103FILWWW00415-crash-de-spaceshiptwo-l-enquete-progresse.php

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Une erreur bien grossière, ou une façon de ne pas incriminer la technique?

C'est tellement gros qu'on peut se demander si le but n'est pas de rejeter la faute sur l'humain et rassurer les clients.

Tout est possible dans les accidents, mais activer une manette, pas à la bonne vitesse et pas pendant la bonne phase de vol, ça fait beaucoup...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 8 months later...

Unlocking Of Feathering Tail Caused SS2 Accident, NTSB Confirms

 

http://aviationweek.com/space/unlocking-feathering-tail-caused-ss2-accident-ntsb-confirms

 

traduction auto

ORLANDO - Le USNational Transportation Safety Board (NTSB), dit le déverrouillage plus tôt que prévu de la co-pilote du mécanisme franges de queue sur le SpaceShipTwo (SS2) était la cause probable de l'accident mortel qui a frappé le véhicule suborbital le 31 octobre, 2014.

 

Le rapport, qui a été débattu par le NTSB Juillet 28, confirme les conclusions préliminaires de la Commission rendue dans les jours suivant la perte de la SS2 Scaled Composites construit au cours de son quatrième vol d'essai alimenté. NTSB président Christopher Hart a également déclaré un contributeur clé a été réduite de "non-examen et de protéger contre la possibilité qu'une seule erreur humaine pourrait entraîner un risque catastrophique pour le véhicule SpaceShipTwo."

 

Le rapport a constaté que les procédures d'équipage utilisés par Scaled, qui était dans la phase finale du vol tester le véhicule avant de le transférer à Virgin Galactic , ne nécessitent pas un protocole challenge / response avant le déverrouillage de la poignée de plumes. Il a également constaté que, bien que les conséquences catastrophiques de déverrouiller le système de plume dans la région transsonique étaient connus au sein du programme, cela n'a pas été officialisée en soit la formation de l'équipage ou le manuel du pilote. Une cause qui contribue encore était l'absence d'un mécanisme de blocage pour empêcher automatiquement le mouvement prématurée du système de plumes.

Détails dans le rapport sur les derniers moments du vol révèlent que le système de plume a été déverrouillé que SS2 accéléré sous la puissance de la fusée par Mach 0,92 à 10.07: 28, quelque 9 sec. après la libération de la WhiteKnightTwo (WK2) porte-avions et environ 14 sec. avant que le véhicule aurait atteint Mach 1.4, la vitesse minimale à laquelle la queue a été conçu pour être déverrouillé. 

 

Télémétrie, en cockpit données audio et vidéo a confirmé que co-pilote Michael Alsbury annoncé "déverrouillage" Mach 0,92 a été adoptée et de la débâcle du véhicule a eu lieu dans les 4 prochaines sec. L'autre pilote d'essai, Peter Siebold, directeur des opérations aériennes à l'échelle, a été projeté et, bien que grièvement blessé, a survécu à un atterrissage en parachute.

 

Bien qu'il reste inconnue pourquoi Alsbury déverrouillé le mécanisme de plumes début, enquêteur du NTSB Katherine Wilson dit il est possible que le pilote a peut-être voulu réduire le risque d'avoir à interrompre le test. Dans les conditions de la carte de test, le système devait être déverrouillé par Mach 1,8, au plus tard pour empêcher la mission d'être abandonnée. Scaled dit Mach 1.8 était, à l'époque, évaluée comme la vitesse maximale d'une ré-entrée unfeathered pourrait être accompli dans le cas où les serrures échoué dans la position verrouillée.

 

Le fabricant affirme que les limites exactes de ce accélère le déblocage de plume qui devait arriver étaient spécifiques à chaque vol sur la base de variables de test, ce qui explique pourquoi les déblocages sont produites plus tôt lors des vols précédents sans incident.

 

Le dispositif de mise en drapeau a été initialement conçu par le designer Composite Scaled Burt Rutan comme une méthode de ré-entrée "sans soucis" et stable pour la récupération du SpaceShipOne, et est conçu pour être activé en dehors des couches plus épaisses de l'atmosphère avant que le véhicule commence sa descente. 

 

Le système fonctionne par rotation jumeaux rampes arrière du véhicule vers le haut sur le bord de fuite de l'aile d'environ 65 degrés. Après la rentrée, les actionneurs tournent les flèches vers le bas dans la position de rinçage pour l'approche et l'atterrissage.

 

Pour garantir l'intégrité structurelle que SS2 passe la région transsonique entre Mach 0,8 à 1,2 (où ajouts sur la queue normalement maîtriser les actionneurs de mécanisme de mise en drapeau), le système intègre un ensemble de crochets de verrouillage. Ces crochets sont dégagés lorsque l'équipage se déplace la poignée de déverrouillage. 

 

Pour drapeau à être commandé par les pilotes, une poignée de plumes doit être déplacé, en plus de la poignée de déverrouillage. Bien que le système de mise en drapeau avait déjà été déployé au cours des essais en vol antérieures de SS2, ces activations soit produite dans l'air plus mince à des altitudes plus élevées ou à des vitesses beaucoup plus lentes que l'infortuné 31 octobre vol. 

 

Le système de mise en drapeau a été utilisé pour la première sur un vol motorisé au cours de la deuxième sortie de lance-roquettes le 5 septembre 2013, lors de SS2 atteint Mach 1,43 et un apogée de 69 000 pi.

 

Dans sa présentation au NTSB, Virgin Galactic dit la deuxième SS2, approchant actuellement achèvement au fonctionnement de soeur Le Spaceship Co. (TSC), a déjà été modifié avec un dispositif de blocage mécanique automatique pour empêcher le verrouillage ou le déverrouillage de la plume lors de sécurité critique phases. 

 

Un avertissement explicite sur les dangers de déverrouillage prématuré a également été ajouté à la liste de contrôle manuel de l'exploitation et la gestion d'une approche formalisée de ressources de l'équipage (CRM), déjà utilisé par Virgin pour ses opérations de WK2, est adopté pour SS2. 

 

Cela inclura des légendes et un protocole challenge / response. Bien que le rapport cite les questions de CRM comme une cause probable contribuant, Virgin dit qu'il n'y a pas de plan pour modifier le système d'affichage de poste de

pilotage.  

 

Répondant à l'audience du NTSB dans une vidéo, Virgin Galactic fondateur Richard Branson dit l'enquête sera "aider à faire de l'industrie spatiale commerciale naissante plus sécuritaire et meilleur."

 

Il a également confirmé la conception et l'installation du mécanisme de plumes de sécurité de verrouillage et a ajouté que, avec le enquête complète et leçons tirées de l'accident, la compagnie "peuvent désormais se concentrer pleinement sur l'avenir avec un projet de loi propre de la santé et d'une détermination renforcée pour atteindre ses objectifs."

 

Le transporteur ajoute que les modifications non précisées à la deuxième SS2 sont en cours pour éliminer les vulnérabilités à un seul point des actions de performance humaine. Il ajoute également que l'équipe d'examen de la sécurité extérieure, réunis pour procéder à un examen initial du véhicule SS2 ainsi que Virgin Galactic de et d'ingénierie de test et les opérations de vol de TSC, à exercer d'autres commentaires avant les essais en vol reprennent, et avant le début de commerciale service.

 

Virgin Galactic dit aussi les pilotes pour les opérations de test et de service de vol seront diplômés de l'école de pilote d'essai avec un minimum de 1000 heures. commandant de haute performance, des avions militaires à réaction, et de l'expérience dans les avions de poussée non-centrale multi-moteur ainsi que multi-lieu en équipage des aéronefs et / ou un engin spatial.

 

Il est important pour la poursuite du programme SS2, le rapport confirme également que l'hybride fusée carburant à base de polyamide-être testé en vol pour la première fois le jour de l'accident n'a pas été un facteur contributif. Dans son mémoire, la Vierge dit le moteur-fusée "a atteint ou dépassé les attentes, en cours d'exécution plus fluide et avec moins de vibrations que lors de toute vol motorisé précédente."

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

 

En francais, il y a une vidéo sur l'avancement de la construction du deuxième space ship two  après le crash du premier prototype

Virgin Galactic augmente les capacités de son lanceur LauncherOne

Pour répondre aux besoins du marché, Virgin Galactic a décidé d'augmenter les performances de son lanceur, en cours de développement. Le LauncherOne aéroporté devrait donc faire mieux pour le même prix. L'appareil se positionne sur le lancement des petits satellites et participe à rendre l’accès à l’espace plus économique et moins compliqué. Son premier vol est prévu en 2017.

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/acces-espace-virgin-galactic-augmente-capacites-son-lanceur-launcherone-59780/

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 3 months later...
  • 5 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,634
    Total Members
    1,550
    Most Online
    thethao24h
    Newest Member
    thethao24h
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...