Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Ponto Combo

Members
  • Posts

    2,317
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Ponto Combo last won the day on September 24 2021

Ponto Combo had the most liked content!

Reputation

3,844 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

6,485 profile views
  1. Deux cas de malgré-nous dans ma famille mosellane parlant le francique rhénan. Le premier était le plus jeune oncle de ma mère. Il refusa de se cacher malgré les avis de sa famille, pour leur éviter des représailles qui pouvaient aller jusqu'à la déportation et dont il y avait de nombreux exemples. Envoyé sur le front de l'Est, il fut blessé et mourût dans l’hôpital où il était soigné dans un bombardement à priori américain. Après la guerre, un de ses camarades rescapé de Tambov est venu voir ses parents persuadé qu'il s'en était tiré. Ce fut la seule source d'information sur ses derniers moments sur le front de l'Est. Le deuxième cas est un cousin au 2e ou 3e degré de mon père. Pendant une permission alors qu'il était déjà dans la Wehrmacht, son père le convainquit qu'il pouvait gérer les représailles s'il désertait. Il avait été adjudant dans l'armée allemande pendant la PGM et avait un portrait de lui en uniforme qu'il mit bien en évidence. Quand la gestapo a débarqué il y est allé à l'esbroufe: "Comment ça vous avez perdu mon fils... Jamais ce ne serait arrivé du temps du Kaiser... Qu'est ce que vous attendez pour le retrouver...." De fait, il ne fut pas inquiété. Le cousin lui était descendu du train à Sarrebruck près de la frontière et après un périple pu s'engager dans la 2e DB. Pendant la bataille pour la libération de Strasbourg il eut face à lui un autre cousin, observateur d'artillerie, comme il le découvrira après la guerre quand les deux cousins se retrouvèrent pour encadrer une troupe de scouts dont faisait partie mon père.
  2. Ponto Combo

    Gripen

    RID talks about Nerviano, the home of IRST https://www.leonardo.com/en/focus-detail/-/detail/leonardo-irst-nerviano
  3. Ponto Combo

    Mirage 2000 D

    Récit d'une mission de bombardement à la BGL 1000 d'une usine d'armement en Serbie, franchement intéressant. J'ai eu l'occasion de visionner une passe de tir à cette époque. Ce qui était frappant sur l'audio c'est la respiration de l'équipage et le stress qui transparaissait. On retrouve tout ça dans ce récit avec entre autres la problématique SEAD, les difficultés du radar en air/air pour trouver le tanker, les CME, et une foultitude de petits détails. Ça vaut le coup... Mission de guerre nocturne au-dessus de la Serbie https://admin.trajectoires.pilotesdechasse.fr/uploads/158_SEPT_99_P12_SABENE_MISSION_DE_GUERRE_AU_DESSUS_DE_LA_SERBIE_d5f42f93ad.PDF
  4. Ils ne sont d'ailleurs pas retirés du service. Le vivier de pilotes expérimentés est vraiment faible.
  5. la DGA livre un pod TALIOS amélioré à l’armée de l’Air et de l’Espace https://www.defense.gouv.fr/dga/actualites/dga-livre-pod-talios-ameliore-a-larmee-lair-lespace
  6. C'est le compte twitter d'un Qatari qui est à l'origine de l'info comme indiqué dans le tweet de Tusa. JL l'a également repris.
  7. JL jubile... Il semblerait que les cochers des Typhoon qataris soient d'anciens du 2000 plus expérimentés.....
  8. EXCLUSIF : Le dernier Rafale de l'IAF est en vue, l'Inde apporte de nouvelles améliorations. https://www.livefistdefence.com/exclusive-final-iaf-rafale-in-sight-india-squeezes-in-more-enhancements/ Un 36e avion de combat Rafale, la dernière cellule d'une commande indienne passée en 2016, sera livré à l'armée de l'air indienne dans un mois, complétant ce que la France espère n'être que la première commande du jet. La cellule finale, en fait la première à être construite pour l'Inde, est restée en France depuis le début des livraisons à l'IAF en octobre 2019. Le spécimen a servi de banc d'essai pour une liste de logiciels spécifiques à l'Inde, de guerre électronique et d'améliorations des capteurs qui devaient être certifiés aux côtés de logiciels propriétaires sur le jet. Livefist peut confirmer que les améliorations spécifiques à l'Inde ont en fait dépassé la liste des améliorations initialement convenues. Elles concernent principalement des systèmes de communication avancés, au moins deux modes de détection personnalisés supplémentaires et l'installation d'équipements de guerre électronique indiens. La demande d'améliorations supplémentaires de l'armée de l'air indienne a été acceptée car elle s'intégrait parfaitement dans les essais déjà en cours et ne présentait pas de problème de procédure, de dépassement de coût ou de retard. Il est entendu que les améliorations supplémentaires découlent, du moins en partie, de l'utilisation par l'IAF de chasseurs Rafale à partir de la mi-2020 dans le secteur du Ladakh, dans un contexte d'affrontement militaire important - et continu - avec la Chine. Un officier supérieur de l'IAF associé au programme Rafale déclare à Livefist : "Le Rafale est désormais pleinement opérationnel dans le service indien. Ces deux dernières années ont apporté un regard neuf sur les jets et la façon dont nous les utilisons. Il y avait une poignée d'ajustements que nous voulions dans la mise à niveau finale des améliorations, que nous voulions effectuer sans délai. Le partenariat s'est avéré très efficace pour accepter et inclure rapidement ces améliorations. Le "Rafale-I" sera donc une version encore plus améliorée de l'avion de combat que nous avons mis au point. Le processus de mise à jour des Rafale existants a commencé et se poursuivra jusqu'en 2023. Dassault et le gouvernement français ont fait pression pour que l'armée de l'air indienne double rapidement sa commande de 36 Rafales depuis 2019, date à laquelle les livraisons ont commencé, mais une combinaison de facteurs fait que l'IAF est à nouveau confrontée à un concours où elle doit choisir (ou plutôt le gouvernement indien doit choisir) la voie à suivre. Les Rafales de l'Indian Air Force ont été repérés pour la première fois avec des chargements SCALP en octobre de l'année dernière, quelques semaines après que le système d'arme ait atteint le statut opérationnel dans la flotte. Les deux escadrons de Rafale de l'IAF - l'un à Ambala, dans le nord de l'Inde, et l'autre à Hasimara, dans l'est du pays - sont pleinement opérationnels depuis plus d'un an maintenant. Les améliorations spécifiques à l'Inde ayant été testées et validées, elles seront intégrées à la flotte de 35 avions en service. Vous pouvez lire toutes les spécifications du Rafale de l'IAF dans cet article détaillé ici. Alors que le Rafale en service en Inde est une version modifiée du standard F3R, le standard F4 amélioré en spirale avec des améliorations spécifiques à l'Inde est proposé à l'armée de l'air indienne pour son programme d'avion de combat multi-rôle (MRFA), qui prévoit l'achat et la construction locale de 114 jets. Dans cette véritable répétition du programme MMRCA (avion de combat multirôle de taille moyenne), le Rafale affronte théoriquement le jet qu'il a surclassé pour la commande de 2016 - l'Eurofighter Typhoon - mais, de manière plus réaliste, il est confronté à deux jets américains, le F-15 Eagle II et la dernière version modifiée du F-16, remaniée pour le concours indien sous le nom de F-21 Super Viper. Vous pouvez lire ici l'histoire des deux avions de combat de Boeing en Inde, une histoire détaillée par Livefist, ainsi que les efforts continus de Lockheed Martin pour créer des capacités d'approvisionnement et de fabrication en Inde. Lockheed Martin a tenu sa 9e conférence annuelle des fournisseurs indiens à Bengaluru au début du mois. Les deux entreprises américaines ont régulièrement stimulé la production locale de systèmes et de sous-systèmes de plus en plus complexes pour les produits de défense mondiaux, une tendance qui ne devrait pas ralentir alors que l'AMRF est en train de se réchauffer. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  9. La version indienne est la base pour la version F4.
  10. Ça ressemble à ça... Avec un IR-dôme très différent de la première génération:
  11. Il y aurait deux rafale équipés du nouveau IRST. Celui qui soi-disant équipe le F4 Testbed ressemble plutôt à l'ancien IRST avec l'IR-dôme mobile en gisement alors que celui du F3R(I) a un IR-dôme fixe comme sur la photo de Thales sortie il y a un moment déjà.
×
×
  • Create New...