Chris.

Carrier Onboard Delivery - Alternatives aux Greyhound

Recommended Posts

Salut,

pour pas polluer le sujet sur l'actualité du CDG, je continue ici:

ne serait-il pas possible d'adapter la technique utilisée par l'AdA pour les largage à très basse altitude, quand la piste ne peut plus être utilisée:

un CN-235 fait un touch and go tandis qu'un système d'extraction, utilisant une crosse au lieu de l'habituel parachute d'extraction, dépose la charge utile sur le pont du navire.

ça pourrait permettre de déposer des cargaisons pas trop fragiles (de la bouffe, du courrier, éventuellement des bombes Mk.8X (même si je suis pas sûr qu'elles aiment être déposées de la sorte), etc.) en complément des hélicos, et à moindre coût que l'achat de V-22 (la seule autre réelle alternative au C-2 Greyhound actuellement).

Par contre, pour ce qui concerne l'envoi vers la terre de passagers ou de cargaison depuis le CDG, va falloir rétablir le système Fulton.  :happy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve ta technique vachement risquée (en premier lieu, déjà, tu oublies les bombes, tu trouvera aucun marin assez dingue pour tenter ça).

En outre, l'arrivée serait beaucoup plus brusque que  dans le cas que tu présente (arrêt brutal par crosse, choc contre le pont en métal du navire).

Acheter une paire de C2 me parait une option beaucoup plus viable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les C-2 je suis tout à fait d'accord, c'est la meilleure option, sauf que je doute que la Navy accepte de s'en séparer...

Après, une autre solution serait de faire comme avec les S-3 transformés en US-3: achetés 2-3 cellules d'Hawkeye et les transformer en appareil logistique (retrait de l'électronique et du radome). ça sera (de loin) pas aussi performant qu'un Greyhound, mais au moins, des cellules d'E-2, ça peut se trouver sur le marché de l'occasion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A vrai dire, si on cherche dans cette direction là, un PC-12 serait presque plus adapté* même si on doit être aux limites du faisable niveau distance de décollage voir d'atterrissage**.

En plus si la Suisse vous prend des Rafale ça pourrait faire partie des mesures de compensation

*rayon d'action bien meilleur (avec 9 passagers à bord on atteint les 1500 nm, contre la moitié pour un PC-6), capacité d'emport un peu plus élevée (même si on est loin de celle d'un Greyhound), etc.

**quoi qu'en montant la même turbine que sur les PC-21...  :lol: :lol: :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A vrai dire, si on cherche dans cette direction là, un PC-12 serait presque plus adapté* même si on doit être aux limites du faisable niveau distance de décollage voir d'atterrissage.

*rayon d'action bien meilleur, capacité d'emport un peu plus élevée (même si on est loin de celle d'un Greyhound), etc.

Un PC-12, à pleine charge il lui faut 800m pour décoller et 500 pour atterrir... Pour une capacité d'emport de maximale de 1.5 tonne (500kg si le plein est fait...), on est loin, très loin de ce que cherche la marine. Un C2 c'est plus de 9 tonnes de cargo.

Avec un PC-6, en fait... le problème est le même, la charge utile est la même que le PC12 mais si il peut lui, décoller et atterrir du CDG, ce n’est qu'avec une faible charge.

Au final, ces solutions n'ont pas de réel intérêt en comparaison de ce qui se fait déjà, un puma ayant une charge utile de 1.5 tonnes identique, et il peut lui décoller à pleine charge du CDG.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un PC-6 pourrait décoller pleine charge du CdG rien qu'avec le vent relatif sur le pont  :happy:

Et a l’atterrissage il aurait même peut être du mal a rattraper le PA :lol:

Mais effectivement avec 1 grosse tonne de charge utile c'est pas très intéressant comme solution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un PC-6 pourrait décoller pleine charge du CdG rien qu'avec le vent relatif sur le pont  :happy:

Heuu... ou pas....

Pas avec une tonne de charge utile en tout cas. Le hangars voisin de celui de mon club avait un PC-6, j'ai bien vu ce qu'il pouvait faire, et si il décollait court, il ne décollait pas si court...

La seule fois où je l'ai vu faire un truc du genre,  il y avait en tout et pour tout 1 heure de carbu et 4 personnes à bord.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous oubliez que le CDG dispose d'une catapulte j'ai l'impression.

Bon sauf que la il faut modifier lourdement l'appareil pour qu'il résiste c'est plus pareil.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heuu... ou pas....

Pas avec une tonne de charge utile en tout cas. Le hangars voisin de celui de mon club avait un PC-6, j'ai bien vu ce qu'il pouvait faire, et si il décollait court, il ne décollait pas si court...

La seule fois où je l'ai vu faire un truc du genre,  il y avait en tout et pour tout 1 heure de carbu et 4 personnes à bord.

Sur le pont y a 25/27kts de la vitesse du navire, ajoute 20kts de vent ... et il te manque 10/12kts pour décoller a pleine charge ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous oubliez que le CDG dispose d'une catapulte j'ai l'impression.

Bon sauf que la il faut modifier lourdement l'appareil pour qu'il résiste c'est plus pareil.

Pour le coup, il faut carrément en concevoir un nouveau, les contraintes sont beaucoup trop importantes pour ce type d'appareil, on parle de 7G là quand même...

Au final, en dehors de l'hélico, la seule solution financièrement abordable, c'est le C2.

Après, on peut probablement discuter de quel modèle d’hélicoptère, j'ai donné les chiffres pour un Puma, mais un cougar récent porte ce chiffre à près de 4 tonnes, et un NH90 (dont la marine va justement recevoir plusieurs exemplaires en version transport) porte ce chiffre à près de 5 tonnes. On est déjà beaucoup plus proche du C2. Après, le C2 garde de gros avantage coté distance franchissable (inférieures à 1000km pour ces hélicoptères) et volume (vu que pour certains équipements, le problème est moins leur poids, que leur volume (Il me semble qu'un C2 peut emporter un conteneur de M88, qu'il sera impossible de faire entrer ailleurs)

Sur le pont y a 25/27kts de la vitesse du navire, ajoute 20kts de vent ... et il te manque 10/12kts pour décoller a pleine charge ...

Ces chiffres sont justes... mais pas à pleine charge...

Et tu es sur que le vent sera toujours de la partie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah il doit y avoir moyen d'utiliser une base de C235, C295 ou d'ATR. Ils ont des caractéristiques proches du C2 et ont l'avantage d'être dispo en quantité et pour un prix raisonnable. Il reste à rendre les ailes pliables et les renforcer la cellule pour le faire atterrir et décoller.

Après le problème c'est plutôt les quantité. Modifier un avion pour en acheter deux exemplaires c'est un peu limite. Il faudrait faire un achat plus important ( sur une base de 5 ou 10 ) et bosser avec les anglais aussi.

EDIT : Sinon plus simple , un V22 Osprey.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soit dit en passant, l'US Navy réfléchissant au remplacement/modernisation de ces C-2, si l'Europe développe un appareil, l'US Navy en achètera peut-être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soit dit en passant, l'US Navy réfléchissant au remplacement/modernisation de ces C-2, si l'Europe développe un appareil, l'US Navy en achètera peut-être.

Je pense que ce sera plutôt l'inverse. On a pas vraiment les moyens de lancer un programme pour si peu d'avions. Donc On pourrait travailler avec les USA sur leur programme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sur wikipédia : "En 2005, l'US Navy annonça qu'une nouvelle version du C-2A basée sur l'E-2D, pourrait être choisie pour assurer les futures missions de liaisons de transport entre les porte-avions et les bases à terre."

Vu le nombre réduit d'appareil à commander, ça parait logique de prendre la cellule du E-2D.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y aussi la proposition d'utiliser le V22 en 2009. Ca me semble la solution la plus simple. Pas besoin de développer quoi que ce soit. Il suffit juste d'acheter sur étagère. Et les performances sont proche de celle d'un C2.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sauf que le V22 coûte pas loin du double d'un C2 (70M$ contre 40M$) et si il emporte autant (en masse) il a un volume de soute inférieur au C2. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle l'US Navy a abandonné l'idée de l'utiliser dans ce rôle : un certains nombres d'équipements que le C2 emporte régulièrement (il donnaient l'exemple d'un F414) n'entraient pas dans un V22. Sa distance franchissable est aussi très inférieure à celle du C2 (600km de moins, mais elle reste 700km au dessus de celle d'un NH90)

(Après, j'imagine que le prix a été un argument massue)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les C-2 je suis tout à fait d'accord, c'est la meilleure option, sauf que je doute que la Navy accepte de s'en séparer...

Après, une autre solution serait de faire comme avec les S-3 transformés en US-3: achetés 2-3 cellules d'Hawkeye et les transformer en appareil logistique (retrait de l'électronique et du radome). ça sera (de loin) pas aussi performant qu'un Greyhound, mais au moins, des cellules d'E-2, ça peut se trouver sur le marché de l'occasion.

oui avec plusieurs version comme ravitailleur ou GE

Mouais, j'ai peur que celles que l'on pourra trouver sur ledit marché seront rincées.

Mai voilà le problème

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite reprise de contribution aux fantasmes lyriques, pour ne pas charger le topic "CDG"

... 2 C-2A prétés à la MN : Parmi les "solutions diverses" envisagées, je propose de récupérer 2 ex. sinon 4 ex. parmi les 4 Bréguet-941-S ex-Adla, conçus et opérationnels à la même époque que le C-2A, de les restaurer et réactualiser:

à part que l'aile ne se repliera jamais et qu'il faudrait élargir le train pour lui éviter des embardés à l'appontage ... pour faire des navettes  avec le CDG , on avait et on pourrait encore avoir ce qu'il faut !

Snif !  Souvenirs souvenirs  Si on les avait gardés en état, ils auraient encore leur intérêts ( sans parler du Gunship ou des opérations spéciales )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite reprise de contribution aux fantasmes lyriques, pour ne pas charger le topic "CDG"

... 2 C-2A prétés à la MN : Parmi les "solutions diverses" envisagées, je propose de récupérer 2 ex. sinon 4 ex. parmi les 4 Bréguet-941-S ex-Adla, conçus et opérationnels à la même époque que le C-2A, de les restaurer et réactualiser:

à part que l'aile ne se repliera jamais et qu'il faudrait élargir le train pour lui éviter des embardés à l'appontage ... pour faire des navettes  avec le CDG , on avait et on pourrait encore avoir ce qu'il faut !

Même réponse que dans l'autre topic où tu as posté cette proposition :

Les C2 actuels datent de la fin des années 80/début des années 90. Ils sont assez proches (quelques différences au niveau motorisation et avionique près) des C2 des années 60/70, mais ceux-ci ont été sortis du service dans les années 80 (88 pour le dernier sjmsb).

Bref, les cellules sont beaucoup plus récente que celles des appareils que tu nommes, qui ne sont plus opérationnels, et dont les cellules sont rincées, que l'on ne peut plus entretenir (plus de pièces détachées produites) et dont l'avionique est "dépassées" (pour rester gentil) ce qui interdit dans la quasi-totalité des cas le vol en France...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On se moque de la navalisation du typhoon, c’est pas pour demander celle d'un C235 qui présente les mêmes inconvénients (train trop étroit, structure pas adaptée à l'appontage et au catapultage). Surtout quand le marché est aussi faible (aller, soyons fou : 4 exemplaires...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On se moque de la navalisation du typhoon, c’est pas pour demander celle d'un C235 qui présente les mêmes inconvénients (train trop étroit, structure pas adaptée à l'appontage et au catapultage). Surtout quand le marché est aussi faible (aller, soyons fou : 4 exemplaires...)

C'est un problème financier on est d'accord. Mais pas un problème technique comparer la navalisation d'un avion de transport tactique et d'un chasseur c'est pas pertinent. Surtout l'EF2000 qui a des problèmes lié à sa config. Les petits avions de transport ont une configuration relativement classique et je vois pas en quoi ca poserait problème de les navaliser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 290
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Berthierch@aol.com
    Membre le plus récent
    Berthierch@aol.com
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 442
    Total des sujets
    1 177 463
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets