Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

TAIPEH (Reuters) - Plus de 100.000 manifestants sont descendus dimanche dans les rues de Taïpeh, la capitale taïwanaise, pour dénoncer un pacte commercial avec la Chine que le Parlement doit voter le 8 avril.

De nombreux manifestants étaient vêtus de noir et brandissaient des fleurs de tournesol, symbole d'espoir.

La Chine, premier partenaire commercial de Taïwan, a signé avec l'île de nombreux accords dans tous les domaines, du tourisme aux transports, depuis l'arrivée à la présidence taïwanaise de Ma Ying-jeou en 2008.

L'accord sur les services, contesté par les manifestants qui le jugent contraire aux intérêts de leur pays, prévoit que la Chine ouvrira 80% de son secteur tertiaire aux entreprises taïwanaises et que Taïwan autorisera les continentaux à investir dans 64 secteurs de son économie.

Selon les organisateurs de la manifestation, 500.000 personnes se sont rassemblées dans les rues voisines du palais présidentiel et du Parlement, qui est occupé depuis près de deux semaines par des étudiants. La police a fait état de 116.000 manifestants.

Link to comment
Share on other sites

Oui, ils n'ont pas fait dans le detail et une enquête est en cours. Les manifestants occupaient le Yuan executif. Ce Pacte de service (contre lequel les gens manifestent) est un accord passé avec la Chine. Cet accord risqué de faire des dégâts dans les PME et PMI taiwanaise. La Corée du Sud avait d'ailleurs refuse de le signer.

Link to comment
Share on other sites

Selon l'article ci-joint concernant ce mouvement de contestation, plus de la moitié de la population se conciderent plus comme chinois mais uniquement taïwanais et a peur de la dépendance accrue de l'économie envers le "continent". Le déficit commercial est énorme :

http://www.courrierinternational.com/article/2014/04/03/entre-l-ile-et-la-chine-remise-en-question-du-statu-quo

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

 

Taiwan's Han Kuang war games to simulate Liaoning attack

Taiwan is set to include an attack by China's first aircraft carrier, the Liaoning, in computer-aided war games next month as part of the annual Han Kuang series of military exercises, a defense official said on Tuesday.

The military is scheduled to hold a five-day war game from May 19-23 to test its joint-force combat readiness amid a growing threat from China, the Ministry of National Defense said.

The computerized drills will include the deployment of China's aircraft carrier in a simulated full attack by Chinese forces on Taiwan in 2015, the official said. (...)

 

Suite: http://www.wantchinatimes.com/news-subclass-cnt.aspx?cid=1101&MainCatID=11&id=20140423000082

Link to comment
Share on other sites

Oui, ça s'est calmé. Néanmoins plusieurs leaders étudiants ont été entendus par la police pour l'occupation des bâtiments de l’État.

 

Mais la président Ma s'est dit prêt à revoir son approche avec la Chine. Le message semble être passé.


 

La taxe sur le luxe a permis de réduire le prix des biens immobiliers

La taxe sur le luxe, lancée en 2011 afin d'arrêter la flambée des prix de l'immobilier, a atteint son but notamment à Taipei et New Taipei, selon le Ministre des Finance, Chang Sheng-ford ce lundi.

 

1103-01.jpg

 

TAIPEI - Les preuves peuvent être vues dans le fait que le prix des "faux appartements de luxe" dans ces deux villes ont été réduits de 60 à 70% , a indiqué M.Chang devant le Comité des Finances du Yuan Législatif. "En plus, le prix moyen de l'immobilier est resté à des niveaux normaux" a-t-il ajouté.

"Ceci démontre que la taxe sur le luxe, connue officiellement sous le nom de "Speciality Selected Goods and Services Tax", fonctionne depuis son introduction il y a deux ans et demi", a indiqué M.Chang. "Ainsi, la Législature ne doit pas abolir cette taxe, mais lui redonner une nouvelle impulsion" a précisé M.Chang.

Les "faux appartements de luxe" sont définis comme des unités d'habitation chères, situées dans des districts "artificiellement déterminés luxueux", ou dans des endroits avec un pauvre environnement.

Selon la taxe qui pris effet le 1er Juin 2011, en plus des appartements de luxe, des biens de consommation considérés de luxe comme les avions privés, les yachts, les automobiles de plus de 3 millions NT$ (71 300 €), ainsi que les abonnements dans des clubs de sport de plus de 500 000 NT$ par an (11 800 €), style les clubs de golf, sont sujets à une taxe de 10%.

De plus, les propriétés qui sont revendues durant la première année suivant l'acquisition sont taxées de 15% sur le prix de vente, 10% si c'est durant la seconde année.

Cependant, pour démentir quelque peu les propos du Ministre, des statistiques provenant de l'entreprise immobilière Sinyi Real Estate, démontrent que le prix des habitations à Taipei et New Taipei ont augmenté de 12 à 14% en 2013. Le prix moyen d'un mètre carré à Taipei d'un appartement neuf de standing classique se situe à 208 000 NT$* (4 940 €), soit 12% de plus qu'en 2012. A New Taipei, le prix du mètre carré  se situe aux environs de 104 540 NT$* (2 480 €), soit 14% de plus qu'en 2012 •

* Ndlr: les prix ont été ramenés au mètre carré. Les statistiques sont originellement exprimées en ping (soit 3,3 M2). Taipei: 686 000 NT$/Ping - New Taipei: 345 000 NT$/Ping.

Melody Lin

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Un député du KMT propose la peine maximum pour le tueur du Métro

Le député du KMT, le parti au pouvoir, Tsai Cheng-yuan, a proposé ce jeudi un amendement qui permettrait de condamner automatiquement à la peine maximale toute personne reconnue de "meurtre de masse aveugle", comme ce qui s'est passé mercredi dans le Métro de Taipei, où un étudiant a attaqué à l'arme blanche des passagers, faisant 4 morts.

TAIPEI - M.Tsai a expliqué que sa proposition était "urgente" dans un article sur sa page Facebook, intitulé "à mort les tueurs de masse !". Dans son article, il demande la peine de mort automatique pour toute personne se rendant coupable de meurtre de masse au sein de moyens de transports.

Le député a indiqué qu'il fallait effectivement faire la différence entre les meurtres à l'aveugle, et les meurtres "ciblés". "Du fait que les moyens de transport comme le métro, sont des espaces clos, des meurtres aveugles peuvent faire d'énormes dégâts, mettre en place une peine forte, comme la peine de mort, pourrait dissuader d'autres candidats au meurtre de faire ce genre de chose".

M.Tsai a précisé qu'il travaillait à cette proposition de loi, qui pourrait rapidement être mise en place, et ainsi punir d'entrée toute personne portant des armes, des munitions et autres armes létales, comme les armes blanches dans les transports en commun, à un maximum de 5 ans de prison. Toute personne ayant exercé des pressions ou du harcèlement envers d'autres passagers, pourrait également être condamnée à trois ans de prison maximum.

Lin Hsin-yi, directrice de l'Alliance Taiwanaise pour la Fin de la Peine de Mort, a réagit de manière discrète à l'attaque dans le Métro de Taipei de mercredi. Ce jeudi, elle a indiqué qu'il fallait déjà penser aux familles des victimes, et aux traumatismes des blessés.

La tuerie sans précédent de mercredi a choqué le pays, et de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux appellent depuis mercredi soir à la peine de mort pour l'étudiant de 21 ans responsable, Cheng Chieh. Jeudi matin, la Cour du District de New Taipei a accepté la demande des procureurs pour sa mise en examen, après une rapide audience de l'accusé pendant dix minutes •

Jonathan Chang
(Taipei Soir)

Link to comment
Share on other sites

 

Près de 64% des promesses de campagne de Ma Ying-jeou en 2008 ont été tenues selon le gouvernement

Le Président Ma Ying-jeou a rempli ses obligations dans près de 64% des politiques qu'il avait exposé dans sa campagne de 2008, lors de sa première élection, a indiqué un rapport publié par le gouvernement ce mardi, pour marquer la sixième année du Président Ma au pouvoir.

2105-03.jpgPhoto: CNA

TAIPEI - Sur les 414 points exposés dans son livre blanc en 2008, 264 ont été mises en place, alors que 142 des 150 restantes sont actuellement en cours d'implémentation. 3 points ont été annulés du fait de circonstances particulières, a indiqué le rapport.

Entre 2010 et 2013, le gouvernement a signé 8 accords économiques avec la Chine, le Japon, la Nouvelle-Zélande et Singapour, et des discussions sur le commerce bilatéral ont été rouvertes avec les Etats-Unis.

Depuis que Taiwan a ouvert ses portes aux touristes chinois en Juillet 2008, 7,04 millions de touristes sont venus à Taiwan, rapportant près de 355 milliards de NT$ (8,53 milliards d'€) dans le domaine du tourisme, rappelle le communiqué.

Le rapport indique également que grâce aux efforts du gouvernement,  le nombre de personnes ayant retrouvé un emploi s'établit à 620 000, faisant tomber le chômage de 6,13% (Février 2009), à 4,03% (Mars 2014).

Sur le plan économique, le gouvernement a souhaité également rappeler qu'un rapport du Forum Economique Mondial, classait Taiwan en terme de compétitivité à la douzième place en 2013, contre la dix-septième place en 2008. La Banque Mondiale a classé quant à elle seizième Taiwan en terme de facilité pour faire des affaires en 2013, alors que l'île n'était qu'à la soixante-et-unième place en 2008.

Jonathan Chang (Taipei Soir)

Link to comment
Share on other sites

Près de 64% des promesses de campagne de Ma Ying-jeou en 2008 ont été tenues selon le gouvernement

Jonathan Chang (Taipei Soir)

C'est de la propagande pour le parti au pouvoir. La presse ne semble pas jouer le rôle de contre-pouvoir auquel on serait en droit de s'attendre dans une démocratie. On finit ainsi par se demander s'il y a une différence entre ça et ce qui se passe de l'autre côté du détroit de Formose.

Pour Stephen Cohen, les standards traditionnels du journalisme rigoureux sont les suivants :

http://www.thenation.com/article/178344/distorting-russia (3 mars 2014)

 

Fournir des faits essentiels et le contexte ;

Faire une distinction claire entre reportage et analyse ;

Exiger au moins deux points de vues d'hommes politiques ou d'« experts » sur les développements majeurs ;

Publier des opinions contradictoires sur les pages d'opinion.

Link to comment
Share on other sites

C'est un des problèmes du mandat de Ma : la presse joue moins que par le passé son rôle de contre-pouvoir. Le problème est que Ma est du parti Bleu et que la plupart des grands groupes de presse sont détenus par des hommes d'affaires pro-Bleu également.

 

Attention ici que Taipei Soir n'est pas en cause : il explique juste qu'un rapport remis par le gouvernement atteste de cette performance de Ma. Pas qu'elle était vraie.

 

Les médias taïwanais n'atteignent pas la servilité des médias chinois, sauf en ce qui concerne les performances du gouvernement Ma dont les ratés sont en partie pas assez dévoilés. Et encore, les médias ne sont pas tendres concernant les problèmes actuels : chômage, performances moyennes de l'économie...

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Mise en détention du Président de Farglory Land Development La Cour de Taipei a ordonné ce lundi la mise en détention du Président de Farglory Land Development Co. (FLD), après que la Haute Cour de Taiwan ait refusé une caution de 5 millions NT$ (122 200 €). Il est accusé d'avoir accepté des pot-de-vins dans un projet de développement urbain à Taoyuan. TAIPEI - La Cour a tenu une audience dimanche soir à 20h30, le verdict a été publié à 00h45 ce lundi matin. Le Président de FLD, Chao Teng-hsiung, et son directeur, Wei Chun-hsiung ont ainsi été placés en détention. Ce lundi, les avocats de M.Chao ont fait appel. Après avoir été arrêté vendredi, M.Chao avait d'abord été relâché sur caution samedi matin. Il a immédiatement réuni une équipe de crise, afin de répondre à l'audience de ce dimanche soir. Les dépositions de M.Wei ont également été modifiées, ce qui prouve que les deux hommes auraient accordé leurs violons. "C'est une tentative de perversion de l'enquête", ont indiqué les procureurs de Taipei ce lundi matin. La Cour a indiqué également que durant l'audience, une grande majorité de documents avaient été produits, prouvant la corruption. Ces documents ont été interceptés par les enquêteurs alors que l'entreprise voulait les détruire. Ils avaient déjà été transférés dans un centre de recyclage de papier à Taoyuan. L'enquête se base sur des allégations de corruption envers M.Chao, pour un montant de 16 millions NT$ (391 000 €), en utilisant un intermédiaire, Tsai Jen-hui, professeur à la retraite, afin qu'il séduise le vice-commissionnaire du Comté de Taoyuan, Yeh Shih-wen, afin de remporter un contrat public. M.Tsai et M.Yeh ont été également arrêtés. FLD avait sécurisé un projet de construction d'habitations à Bade, dans le Comté de Taoyuan, d'un montant de 1,3 milliards NT$ (3,177 millions €), et avait signé le pré-contrat le 8 Mai dernier avec le gouvernement local. Selon les Procureurs, d'autres affaires sont sous investigation. M.Tsai aurait déjà accusé M.Chao d'avoir corrompu M.Yeh sur d'autres projets immobiliers, dont un dans le Comté de New Taipei, dans le secteur de Linkou en 2012, alors que M.Yeh était directeur-général de l'Agence au Plan et à l'Urbanisme auprès du Ministère de l'Intérieur. Le Magistrat du Comté de Taoyuan, Wu Chih-yang, a tenu à s'excuser ce lundi pour ce qu'aurait pu faire M.Yeh. M.Wu a indiqué qu'il était "sincèrement désolé et triste", que son conseiller le plus proche soit impliqué dans une affaire de corruption. M.Yeh a démissionné de son poste vendredi, avant d'être arrêté. Jonathan Chang (Taipei Soir)

Link to comment
Share on other sites

Mise en détention du Président de Farglory Land Development

La Cour de Taipei a ordonné ce lundi la mise en détention du Président de Farglory Land Development Co. (FLD), après que la Haute Cour de Taiwan ait refusé une caution de 5 millions NT$ (122 200 €). Il est accusé d'avoir accepté des pot-de-vins dans un projet de développement urbain à Taoyuan.

TAIPEI - La Cour a tenu une audience dimanche soir à 20h30, le verdict a été publié à 00h45 ce lundi matin. Le Président de FLD, Chao Teng-hsiung, et son directeur, Wei Chun-hsiung ont ainsi été placés en détention. Ce lundi, les avocats de M.Chao ont fait appel.

Après avoir été arrêté vendredi, M.Chao avait d'abord été relâché sur caution samedi matin. Il a immédiatement réuni une équipe de crise, afin de répondre à l'audience de ce dimanche soir. Les dépositions de M.Wei ont également été modifiées, ce qui prouve que les deux hommes auraient accordé leurs violons. "C'est une tentative de perversion de l'enquête", ont indiqué les procureurs de Taipei ce lundi matin.

La Cour a indiqué également que durant l'audience, une grande majorité de documents avaient été produits, prouvant la corruption. Ces documents ont été interceptés par les enquêteurs alors que l'entreprise voulait les détruire. Ils avaient déjà été transférés dans un centre de recyclage de papier à Taoyuan.

L'enquête se base sur des allégations de corruption envers M.Chao, pour un montant de 16 millions NT$ (391 000 €), en utilisant un intermédiaire, Tsai Jen-hui, professeur à la retraite, afin qu'il séduise le vice-commissionnaire du Comté de Taoyuan, Yeh Shih-wen, afin de remporter un contrat public. M.Tsai et M.Yeh ont été également arrêtés.

FLD avait sécurisé un projet de construction d'habitations à Bade, dans le Comté de Taoyuan, d'un montant de 1,3 milliards NT$ (3,177 millions €), et avait signé le pré-contrat le 8 Mai dernier avec le gouvernement local.

Selon les Procureurs, d'autres affaires sont sous investigation. M.Tsai aurait déjà accusé M.Chao d'avoir corrompu M.Yeh sur d'autres projets immobiliers, dont un dans le Comté de New Taipei, dans le secteur de Linkou en 2012, alors que M.Yeh était directeur-général de l'Agence au Plan et à l'Urbanisme auprès du Ministère de l'Intérieur.

Le Magistrat du Comté de Taoyuan, Wu Chih-yang, a tenu à s'excuser ce lundi pour ce qu'aurait pu faire M.Yeh. M.Wu a indiqué qu'il était "sincèrement désolé et triste", que son conseiller le plus proche soit impliqué dans une affaire de corruption. M.Yeh a démissionné de son poste vendredi, avant d'être arrêté.

Jonathan Chang (Taipei Soir)

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Au moins 26 morts et 280 blessés dans des explosions multiples de gaz à Kaohsiung

 

0108-05.jpg

 

25 personnes au moins, dont 5 pompiers, ont été tuées ce jeudi soir à Kaohsiung, alors que 280 personnes ont été blessées, dans plusieurs explosions de gaz, selon le Département des Pompiers de la ville.

 

Le Premier Ministre, Jiang Yi-huah, qui s'est précipité sur le lieu du désastre, pour organiser immédiatement les secours, a indiqué que des pompiers des Comtés voisins, Tainan et Pingtung ainsi que plusieurs centaines de soldats, ont été appelés en renfort, tant l'ampleur du désastre semble important.

Le Président Ma Ying-jeou a également demandé des "efforts de secours accrus".

Ce désastre, d'ors et déjà le pire que la ville de Kaohsiung ait connu, s'est produit quand une fuite de gaz s'est produite dans le système d'égouts de la ville, dans le district de Cianjhen, ce qui a mené à de multiples explosion en fin de soirée, selon le Premier Ministre.

Le quartier où se sont produites les explosions abrite de nombreux pipelines qui courent le long du système d'égouts. Des informations en début de matinée indiquaient qu'il s'agissait peut-être d'une explosion de propène, un gaz pétrochimique qui n'est pas utilisé de manière publique, mais pour le moment, pas de confirmation. Cependant, le fait que les incendies ne peuvent pas être éteints avec de l'eau, prouve qu'il s'agit d'un gaz particulier. 5 explosions différentes ont touché la ville de 2,8 millions d'habitants.

Les blessés ont été transportés dans plusieurs hôpitaux pour traitements. La cause des fuites de gaz n'est pas encore connue. Ces explosions ont été suffisamment fortes pour renverser des voitures et même ouvrir une crevasse dans une des rues.

"L'explosion a été ressentie comme un séisme", selon un témoin cité par la chaîne FTVNews. D'autres témoins ont décrit sur les réseaux sociaux, des rues jonchées de cadavres. "L'explosion a fait comme un coup de tonnerre très fort, et la route s'est ouverte devant mon magasin", raconte un témoin. Selon la chaîne, des résidents ont été vus porter secours aux blessés sur des brancards improvisés, alors que les ambulances se précipitaient vers la zone des explosions.

Le Maire de Kaohsiung, Chen Chu a indiqué que plusieurs entreprises pétrochimiques avaient des pipelines le long du système d'égout dans ce district où se trouvent de nombreuses entreprises et usines, mais aussi des immeubles résidentiels. "Notre priorité est de sauver le maximum de personnes. Nous demandons aux personnes vivant le long des zones touchées d'évacuer leurs habitations", a indiqué Mme Chen. L'électricité a été coupée dans la zone du fait des explosions, ce qui rendait plus difficile les secours durant la nuit.

En fin de journée ce jeudi, les autorités avaient reçu un appel d'habitants de Cianjhen, qui indiquaient avoir senti des odeurs de gaz, ce qui aurait peut-être créé les explosions. "Les pompiers ont reçu de nombreux appels dans ce sens en fin de soirée, et alors que nos services tentaient de localiser la ou les fuites, une série d'explosions ont touché la zone sur 2 ou 3 kilomètres carrées vers minuit", a indiqué le centre des Pompiers.

Le nombre de victimes pourrait encore augmenter alors que les secouristes continuent de travailler. L'ampleur du désastre devrait apparaître au lever du jour. Le périmètre de l'explosion a été fermé par les autorités, et il a été conseillé aux habitants de quitter le secteur par peur d'autres explosions, le temps que les premières enquêtes ne soient effectuées. Tous les bureaux et les écoles de la zone seront fermés ce vendredi.

 

Taipei Soir

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Un terroriste suspecté se voit refuser l'entrée à Taiwan

 

1909-04.jpg

Un terroriste suspecté, originaire du Moyen-orient, et arrivant de Shanghaï, a été intercepté à l'Aéroport International de Kaohsiung et remis dans un vol en direction de son pays, sous escorte policière, selon la Police de l'Air et des Frontières (APB) ce jeudi.

KAOHSIUNG - L'homme identifié comme Baghlaf Saeed Ahmed, se trouve sur une liste de terroristes internationaux consulté mercredi par l'Aéroport International de Kaohsiung, en ligne, via la banque de données RQI, maintenue par le gouvernement des Etats-Unis selon l'Agence Nationale de l'Immigration (NIA).

Ahmed, qui est porteur d'un passeport des Emirats Arabes Unis, a été escorté depuis Kaohsiung vers l'Aéroport International de Taoyuan pour prendre un avion vers Dubaï a indiqué Chien Chuan-kang, chef de l'APB de Kaohsiung. "Il a été envoyé à Taoyuan, car c'est le seul aéroport de Taiwan a offrir des vols vers Dubaï" a indiqué M.Chien.

Ahmed avait indiqué qu'il visitait Taiwan pour affaires, mais les autorités ont préféré décider d'une déportation immédiate pour raison de sécurité, a indiqué le NIA.

Chen Fon-jen

 

 

Le DPP nie que Tsai Ing-wen ait été invitée aux Etats-Unis

 

1609-04.jpg

 

Le parti d'opposition, le Parti Démocrate (DPP), a nié une information ce lundi, selon laquelle sa Présidente a été invité par le gouvernement américain pour une visite "non officielle".

TAIPEI - Précisant que l'information provenait d'une source désirant rester anonyme, le quotidien "China Times" a indiqué ce lundi que les Etats-Unis avaient invité Mme Tsai pour une visite après sa prise de pouvoir à la tête du parti d'opposition en Mai dernier. Le quotidien a indiqué que Mme Tsai n'avait pas accepté l'invitation.

L'article indique que suivant les manifestations étudiantes contre le pacte de services avec la Chine au Printemps dernier, le DPP a de nouveau réaffirmé sa position indépendantiste et Mme Tsai a alors refusé l'invitation pour ne pas être blâmée par les Etats-Unis.

Dans un communiqué ce lundi après-midi, le DPP a nié les informations de l'article, indiquant qu'il s'agissait de simples spéculations sans fondements. Le DPP a précisé que quelques associations privées avaient effectivement invité Mme Tsai, mais que le parti n'avait pas accepté du fait que ces invitations avaient été faites pour Juillet et Août, qui sont des mois de vacances aux Etats-Unis.

Le DPP a précisé que Septembre arrivant, et qu'il s'agissait du début de campagne pour les élections locales de Novembre à Taiwan, et que le timing n'est donc pas adéquat pour la visite, même si le DPP reste en contact avec ces "associations qui nous sont chères", a indiqué le communiqué •

Jonathan Chang

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

http://nationalinterest.org/feature/taiwans-identity-crisis-11093 (18 août 2014)

Article qui présente un panorama de la politique à Taïwan ces dernières années. J'ai trouvé intéressant le paradoxe relevé par l'auteur : plus les contacts (tourisme, échanges commerciaux) entre les Taïwanais et les Chinois continentaux se multiplient, plus ils s'aperçoivent qu'ils sont différents (alors qu'avant, ne se voyant presque pas, ils pouvaient croire qu'ils étaient pareils) :

 

Tandis que les liens entre la Chine et Taiwan ont augmenté par les affaires et le tourisme, le sentiment d'être distinctement taïwanais s'est renforcé. Au lieu de les rapprocher, l'exposition à leurs "cousins de l'autre côté du détroit" a augmenté le sentiment des Taïwanais qu'ils étaient différents des "Continentaux", quand bien même ils s'identifient à bien des aspects de la culture chinoise.

Cela me fait penser à un film que je voulais voir mais que je n'ai pas vu... Apart Together de Wang Quan'an.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Oui, contrairement à ce qu'on lit beaucoup dans la presse et les auteurs qui n'y connaissent rien, peu de Taiwanais sont favorables à une hypothétique unification. Les seuls qui y voient un certain intérêt sont les chefs de grosses entreprises et les politiciens qui se voient jouer un grand rôle dans une "Chine unifiée", et encore...

 

Ce qui arrive à Hong-Kong a aussi dissuadé les défenseurs du principe "un pays, deux systèmes".

Link to comment
Share on other sites

Tu peux détailler le "ce qui est arrivé à Hong Kong", vu par les TaÏwanais (et les habitants de HK tant qu'à faire)? de quel(s) niveau(s) viendrait l'impression qu'il s'est agi d'une mauvaise affaire et d'une espérance trompée (si c'est le cas)? Moins de fric? Des libertés concrètes (celles de l'homme de la rue, pas du super businessman j'entends) ont disparu? Des problèmes se sont développés? Comment ça se reflète dans l'opinion (s'il y a un moyen de le refléter)? t
Je connais un peu le cas de HK via ma soeur (enfin plutôt mon beauf) qui y habite depuis longtemps (mais dans la partie super privilégiée et occidentale de la population, donc un tantinet détachée), et un copain avocat qui y travaille sur la mise en place d'un droit de la concurrence et d'instances de régulation de la chose. Donc pas vraiment une vision globale. 

Link to comment
Share on other sites

Lorsque Hong-Kong a rejoint la Chine, les autorités chinoises avaient assuré de maintenir le système politique et social local et de respecter son fonctionnement. Or, ça n'a pas été le cas (censure dans la presse, politique téléguidée depuis Pékin...) et les manifestations n'y ont pas changé grand chose. Même le président taiwanais Ma, pourtant membre du KMT (favorable au rapprochement avec la Chine) a dû changer son fusil d'épaule et "monter au créneau" pour soutenir les Hong-Kongais qui protestent contre la mainmise de la Chine sur la politique de Hong-Kong. Lire ici pour plus d'infos. A Taiwan les gens sont bien conscients qu'un passage sous drapeau chinois verraient les droits des Taiwanais passer à la trappe.

 

A Hong-Kong la Chine a effectivement respecté sa parole : le gouverneur de l'île sera élu au suffrage universel... mais parmi trois candidats désignés par Pékin.

 

Au niveau social les Chinois et Taiwanais sont fort différents. De l'avis de mon amie taiwanaise, partie travailler quelques temps en Chine, le pays est bien moins agréable à vivre que Taiwan (la mentalité des gens, l'absence de liberté politique...). Il suffit de toute façon de côtoyer l'un et l'autre pour se rendre compte que ce sont deux mentalités totalement différentes.

 

Au niveau financier, on ne peut pas exclure qu'en cas de réunification, les standards chinois (en matière de salaire et d'absence de droits syndicaux) ne soient imposés à Taiwan.

 

Pour ce qui est des rêves des leaders du KMT et des barons d'industrie taiwanais d'une "Chine réunifiée" c'est encore une autre histoire.

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aure-Asia
    Newest Member
    Aure-Asia
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...