Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

SMX23/Andrasta/Marlin


Duralex
 Share

Recommended Posts

J'ai lu que la DCN voulait proposer au Pakistan un nouveau sous-marin "Marlin" dérivé du Scorpène pour remplacer les anciens Daphné, quelqu'un à des infos sur ce nouveau sm ? Il serait peut-être intéressant pour la France de se doter de quelquesun des ces nouveaux modèles high-tech flambants neufs ? C'est toujours moins cher que les SNA (même si d'usage différent)...

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 64
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

pa grand chose a par ca surhttp://www.latribune.fr/Dossiers/defense.nsf/DocsWeb/IDC1256F950039F30AC12570F20071A044?OpenDocument Ce projet de DCN, dont le nom de code est Marlin, pourrait être proposé au Pakistan. Dans un marché naval très porteur, DCN travaille, selon nos informations, sur un projet de sous-marin qui pourrait succéder à l'exportation au Scorpène franco-espagnol à propulsion classique, déjà acheté par le Chili (pour deux exemplaires), la Malaisie (deux) et l'Inde (six). Ce projet, dont le nom de code est Marlin, reste pour l'heure un programme interne de DCN, qui devrait être développé à partir de certaines technologies du Scorpène. Les Espagnols, qui ont un programme concurrent en cours de développement, le S80, et ont préféré des groupes américains en tant que fournisseurs du système d'armes, n'ont pas été invités à participer à ce nouveau projet. Le projet Marlin répond de façon précise à une demande officielle du Pakistan qui veut, en acquérant 3 à 5 bâtiments, poursuivre son effort d'équipement après l'achat de trois sous-marins Agosta à la France en 1994 pour 820 millions d'euros. Les Espagnols et les Allemands sont déjà sur les rangs. Paris ayant vendu le Scorpène à l'Inde, il lui faut un autre matériel pour répondre à la demande d'Islamabad. Le Marlin serait donc tout indiqué. Problème pour DCN : elle n'a pas obtenu de feu vert afin de pouvoir exporter ce matériel. Le conseiller diplomatique et sherpa du chef de l'État, Maurice Gourdault-Montagne, s'est opposé ces derniers mois à la plupart des demandes d'exportation émanant de groupes français en direction du Pakistan, préférant privilégier les liens commerciaux avec l'Inde. Une réunion tenue avant Noël à l'Élysée n'a rien changé. DCN n'a donc pas encore reçu d'agrément de la Commission interministérielle pour l'étude des exportations de matériels de guerre (CIEMG). Concurrence internationale. Or, le Scorpène se heurte désormais à la concurrence de nouveaux modèles étrangers sur un marché des sous-marins en très forte croissance. De très nombreux pays ont lancé ou étudient des projets d'acquisition. Dans ce cadre, les équipes commerciales d'Armaris, société commune entre Thales et DCN, attendent beaucoup des appels d'offres lancés au Brésil, au Venezuela (pour quatre unités) et au Chili (pour deux sous-marins supplémentaires). Des pays du Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Émirats arabes unis) réfléchissent aussi à la création de sous-marinades.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 3 months later...

y a t'il une grosse différence de prix avec un SNA de classe rubis? Est il si important que cela d'avoir une propulsion nucléaire sur un SNA quand on voit les capacités (peut être "que" sur le papier, je ne sais pas!) des soums modernes à propulsion classique?

Link to comment
Share on other sites

pour l'escorte de groupes aéronavals, ton SSK reste au port...

Ils ont une très grande autonomie, oui, mais à 4-5 noeuds... pas à 25-30 noeuds...

Un SNA lui peut aller à ces vitesses sans problème sur de très longues distances.

Oui, mais à cette vitesse, fini le silence accoustique non?

Et puis ne peut on pas le ravitailler en pleine mer avec un ravitailleur, un peu comme les navires d'escortes?

Link to comment
Share on other sites

pour le transit c'est pas bien important. et la vitesse max d'un scorpène ou un U212 est de 20 noeuds, pas assez pour pouvoir aller jouer les éclaireurs ou tout simplement suivre le groupe. Après ravitailler tous les jours, si c'est possible (j'ai quelques doutes car si le système utilisé est adapté pour les navires, je ne suis pas sur que les sous-marins aient les branchements nécessaires sur les cotés de leur ilot), pourquoi pas, les Coast Cuard avaient fait ça une fois avec un de leurs Cutters lorsqu'il accompagnait un groupe aéronaval US. mais c'est dangereux et contraignant.

Link to comment
Share on other sites

SI...20 noeuds ça suffit pour escorter un BCP type Mistral, qui ne dépasse pas les 18 noeuds....(15 en vitesse de croisière pour économiser un peu le pétrole...) faut pas être trop pressé si on veut le voir à l'autre bout du monde, alors que les PAN Us se déplaçent à une vitesse de croisière de 28/30 noeuds....escorte comprise.... pour résumer, le Marlin, c'est un Scorpène sans espagne

Link to comment
Share on other sites

Et puis ne peut on pas le ravitailler en pleine mer avec un ravitailleur, un peu comme les navires d'escortes?

Le problème est pas tant que le sous-marin est en surface sur sa propultion diesel, là, l'autonomie n'est pas un trop gros problème (pas plus que pour n'importe quel navire). Mais en plongé la vitesse est très limité et l'autonomie encore plus, en effet, les autonomies données par par tout les constructeurs en plongé s'entendent à très faible vitesse et avec une consomation éléctrique minimale, c.a.d sans aucun système de combat activé ! Rien qu'un sonar et ses systèmes de traitement utilise une quantitée énorme d'energie qui limite fortement l'autonomie des sous marins diesels. Tu rajouts à ça des dizaines de systèmes divers et variés pour la navigation, l'équipage ou l'armement, et ça fait rapidement du chiffre. Même avec une faible vitesse mais avec ses systèmes de combat totalement activé un sous-marin diesel aurait une autonomie très (trop) limité pour une situation de combat loin de sa base (typiquement l'utilisation qu'en font les US, les UK et la france )

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

Il y a une contradiction entre l'article de mer et marine et TTU n°597 ,où il stipule que le Marlin proposé à Karachi qui devra se prononcer courant 2007. TTU se posait la question : "Ainsi le Marlin sera-t-il capable de mettre en oeuvre le sub-harpoon (Boeing) dont les Pakistanais disposent d'importants stocks de block 1 & 2 ,mais il est pour l'instant ,pas prévu pour tirer l'Exocet SM39 MBDA."

Ce serait couillon si DCN sortait le Marlin qui ne peut pas délivrer de SM39.

L'article de mer et marine stipule le contraire en disant que le Marlin peut être armé de l'Exocet.

Link to comment
Share on other sites

Un sous marin nucleaire et classique ne sont pas dans la meme catégorie.Le SNA peut se déplacer en plongée silencieusement a une vitesse tactique élevée (15 noeuds) et contourner un groupe de combat en haute mer pour se mettre en position d'attaque, faire des transits a vitesse elevée pour rejoindre la zone des comabts a l'autre extermité du globe etc.. Le sous marin classique AIP est limité en plongée a des déplacements de moyenne durée a faible vitesse (5 knts) ou a plus grande vitesse pendant une heure seulement.Il agit en embuscade pour des tirs d'opportunités. C'est la difference entre un croiseur et une corvette. Entre une marine de haute mer et une marine cotiere ou de corsaires. Toute la force offensive en marine de haute mer reside dans les PA et les SNA et c'est a dire seulement 1 PA et 6 SNA vieillissant pour nous. Pour moi les 6 barracuda sont une priorité absolue devant meme le PA2 ou les FREMM. Un SNA coute 2,5 fois plus cher qu'un SSK AIP au total (exploitation comprise)mais c'est justifié. On peut faire peser une pression navale n'importe ou dans le globe , contre n'importe quelle marine.

Link to comment
Share on other sites

Je pense effectivement que les sous-marins AIP, même s'ils sont beaucoup plus performant que les "diesels" classiques restent de sinstruments de défense et surtout pas des outils offensifs: Un AIP ne pourrait jamais escorter un GAN ou même lutter contre un GAN en haute mer, maintenant la prolifération des sous marins AIP et diesels silencieux en font de redoutables adversaires en zone cotières, imaginez si SADDAM HUSSEIN avait disposé d'une dizaine de kilos, judicieusement disposés au préalable de l'invasion du KOWEIT ils auraient pu poser de sérieux problème à la coalition...à moins que leur départ(s'il avait été détecté) ait constitué un signe tangible et donc provoqué une riposte... Il serait donc très intéressant de savoir ou sont les kilos iraniens et les soums nord coréens et SURTOUT ce que font les américains pour les pister... en tous cas si les USA (au hasard) envisageait une action contre ces pays, la neutralisation des sous marins serait une priorité préalable

Link to comment
Share on other sites

t'inquiète pas pour les US, ils doivent avoir quelques sous-marins qui traquent les SM iraniens. Avec plus de 60 sous-marins ils ont de la marge. Sans compter les 4 SSGN de la classe Ohio et un SNA de la classe Sea Wolf modifiés pour l'infiltration de commandos et les 16 SSBN.

Link to comment
Share on other sites

Voilà un nouveau projet dérivé du SMX 22 de la dcn

Une solution pour compléter notre Flotte de SM.

SMX 23

En attendant les"BARRACUDAS"

comme a dit Arka_Voltchek

Il y une autre solution

On a déjà parlé d’un SM de poche (moi et Stratége)

Moins de 400T avec des piles à combustibles.

Ex: le SMX22 de la DCN

Sympa pour faire des rond dans l'eau, mais pour travailler a plus de quelques km des cotes, totalement inadapté. le SMX22 avait un sous-marin porteur de plus grande taille pour les trajets.

@+, Arka

[28]
Link to comment
Share on other sites

Un bon sous-marin pour sa mission, effectivement, mais qui ne peux pas servir à completer notre flotte : il ne nous servirait à rien, ses missions ne sont pas celle que notre flotte a à remplir. Par contre, pour les petites marines qui veulent un petit soum, ça peux être une solution interressante car économique. @+, Arka

Link to comment
Share on other sites

pour l'entrainement, éventuellement. Mais il est quand même un peu cher pour cela. Sinon des Marines qui pourraient être intéressées par le concept: US Navy (entrainement, ils ont bien loué un SM suédois...), Grèce (des milliers d'iles et un voisin pas très apprécié), Taiwan (pour contrer la menace des SSK et SSN chinois), etc.

Link to comment
Share on other sites

le SMX-23 pourrait etre interessant meme pour nous . en effet s'il ne correspond pas a nos besoins principaux et actuels sont prix et son ratio de production nous permetrait une montée en puissance non négligeable pour mener une guerrilla navale en cas de besoins dans un conflict du faible au fort.

Link to comment
Share on other sites

le SMX-23 pourrait etre interessant meme pour nous .

en effet s'il ne correspond pas a nos besoins principaux et actuels sont prix et son ratio de production nous permetrait une montée en puissance non négligeable pour mener une guerrilla navale en cas de besoins dans un conflict du faible au fort.

Attend, aucun pays ne viendrais nou menacer près de nos cote, je te rapelle que l'on a l'arme nucléaire, le seul cas où l'on a besoin du sous-marin, c'est près des cotes "ennemies" et pour ça, un dieseil (surtout celui là) n'est pas adapté.

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,944
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...